AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
NIKE : -20% supplémentaires sur les articles déjà en promo ...
Voir le deal

Mission : [L'île aux esclaves/ Evénement] Unchained

Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 975
Popularité: -17
Intégrité: -7

Ven 9 Avr 2021 - 10:08


Azerios
Djaymily
Calvin Souther


J'aime ta façon de danser, mon gars
---------------------------------


Azerios et Djaymily avaient été pris dans une violente tempête, et ce n'est qu'au terme de plusieurs heures de manœuvres acharnées qu'ils parvinrent à accoster sur une large côte rocheuse. Ils étaient tous deux épuisés, et leur petite embarcation n'avait pas été épargnée. Le rookie fit un tour d'horizon, la coque n'était pas trop touchée, mais le mat de l'unique voile était fêlé et la barre avait prit un coup. Il leur fallait du matériel pour réparer tout ça et quitter ce qui ne ressemblait en rien à une île hospitalière. En examinant les environs, rien de particulier aux premiers abords, c'était un miracle qu'ils aient pu accoster à proximité de cette côte tant elle semblait dangereuse de part les innombrables roches tranchantes qui sortaient des flots. Plus loin, ils pouvaient apercevoir une petite ville, c'est là-bas qu'ils se rendraient pour se procurer le nécessaire à la réparation du navire, ils se mirent donc tous deux en route.

A mesure qu'ils avançaient, il passaient à proximité de grands champs parcourus d'esclaves et c'est à seulement une petite poignée de kilomètres de leur destination qu'ils furent accueillit par cinq hommes à cheval. C'étaient des gaillards robustes, leur tenue vestimentaire n'était pas sans rappeler celle des hommes d'Hat Island, chacun portant notamment un chapeau. Même si ils étaient armés et un tantinet menaçants, Djaymily et Azerios gardèrent leur sang froid, ne dégainant pas leurs armes. Après tout, ils n'étaient pas la en fauteur de trouble, et souhaitaient simplement continuer leur route.



Hé là jeunes gens ! Vous v'nez de la côte ?


C'est exact, mon amie est moi-même avons accosté ici par erreur... Nous sommes à la recherche de matériel pour réparer notre navire et reprendre notre route, ni plus ni moins.

Les hommes se regardèrent l'air suspicieux, puis quatre d'entre eux reprirent leur route, repartant au galop. Le cinquième s’apprêtait à faire de même.

Vous trouverez la Nouvelle Rea non loin d'ici. On a une évasion sur les bras, vous devriez pas rester là.


Il se hâta de rejoindre ses compères. La Nouvelle Rea, c'est bien ce qu'il pensait, ils avaient donc accosté sur la tristement célèbre île aux esclaves. Retour à West Blue, décidément il fallait de toute urgence trouver un navigateur. Les deux compagnons se dirigèrent donc vers la petite ville et l'atteignirent au terme d'une marche rapide.

La rue principale était pleine de vie, un bonne quantité d'esclaves, s'affairant à manipuler des marchandises, sans doute pour les acheminer vers les blues, sous bonne garde bien entendu, ils étaient encadrés de ceux qu'on appelait les "contremaitres". Des gardiens en provenance directe de Saint Uréa, qui avaient pour tâche principale de surveiller les exploitations et de veiller au grain. L'île aux esclaves était connue pour être le coin le plus rentable des blues, d'immenses terres fertiles ou chaque hectare était exploité par toujours plus d'esclaves. Une production gargantuesque de nourriture, céréales et autres denrées qui étaient ensuite exportés et vendus dans le monde entier. Pour exploiter tout ça, d'innombrables esclaves venus de tous horizons. La marine était elle aussi présente sur l'île, mais leur mission se cantonnait principalement à garder les côtes, ce qui rendait la chose d'autant plus étrange, quand on savait qu'ils avaient pu accoster sans croiser le moindre soldat.

Cherchant un stand auquel ils pourraient acheter du bois, un contremaître, intrigué, s'approcha d'Azerios pour l'interpeller. L'homme continua sa route, ignorant ce dernier, ce qui l'agaça. Il finit par dégainer son fouet, le claquant en l'air, ce qui interrompit les deux compagnons de route, qui se tournèrent vers lui. Il n'était qu'a quelques mètres d'eux, un homme maigrichon, qui ne semblait pas réellement sur de lui, parlant d'une voix tremblotante, ou peut être était-ce l’œuvre de la surconsommation d'alcool.



Hé ! J'ai dit déclinez vot' identité, vous zêtes sourds ?!


Je le descends ?

La jeune fille était prête à dégainer, et nul doute que le pauvre homme n'aurait aucune chance. Mais ils n'étaient pas la pour s'attirer des ennuis, Azerios fit non de la tête.

J'ai un mauvais pressentiment, retourne au bateau, attends mon retour je ne tarderai pas trop...


La jeune femme acquiesça puis après un instant d’hésitation repartit rapidement en direction du navire. Lorsqu'elle ne fut plus visible, son compagnon se tourna pour reprendre sa route en silence. L'homme qui les avait précédemment interpellé, visiblement excédé de ne pas être pris au sérieux utilisa alors son fouet et l’abattit dans le dos du pirate avec force. Il faut dire que les contremaîtres n'avait probablement pas l'habitude qu'on leur tourne le dos avec indifférence. Le fouet claqua, bousculant violemment sa cible, qui se tourna alors de nouveau vers l'homme. La douleur était vive, mais surtout le fait d'avoir été attaqué de dos et sans raison faisait monter la pression chez le jeune garçon qui resta silencieux, son assaillant le défiait du regard. Ce dernier eut un sourire moqueur et probablement parcourut par un regain d'assurance, il donna un second coup de fouet. Cette fois-ci le rookie attrapa fermement le fouet et d'un geste rapide le tira vers lui, faisant trébucher l'homme dans sa direction. Il profita de la chute pour donner un coup de genoux dans la mâchoire, ce qui eut pour effet de sonner son adversaire, le projetant dans la poussière sous les yeux des esclaves, visiblement choqués par ce qu'il venait de se produire.

Trois autres contremaîtres se ruèrent alors sur le jeune homme, sans doute pour le maîtriser, mais par chance ils étaient bien lents. Azerios n'eut pas de mal à neutraliser le premier, qui munit d'une matraque, donna un coup maladroit. Saisissant son avant bras, le rookie le brisa avec fracas. Le gardien hurla de douleur en s’écroulant et et rapidement il s'occupa des deux autres. Le premier lui donna un mauvais coup de poing au visage, mais il contre attaqua aussitôt d'un coup de coude dans le thorax lui coupant le souffle. Esquivant le coup du troisième, il en profitant pour le balayer et lui faire mordre la poussière toujours sous le regard interdit des esclaves. D'autres gardiens arrivaient, il allait sans doute s'attirer des ennuis. Quelle plaie, lui qui n'était pas venu avec de mauvaises intentions, voilà qu'il allait sans doute se retrouver dans une situation bien délicate.

Soudain un coup de feu retentit et les gardiens se figèrent. C'était un homme costaud, grassouillet même, sur un cheval. Probablement un autre contremaître, portant des vêtements tissés dans une étoffe luxueuse de couleur prune, sans doute s'agissait il de leur "leader".



Ça suffit comme ça. Tu vas venir avec moi mauvaise graine.


Qui était cet homme et que lui voulait-il ? Il était encerclé par plus de dix contremaître armés, sa seule option était alors d’obtempérer. Le rookie hocha la tête et fut invité à monter à cheval et à suivre le mystérieux intervenant. Il s’exécuta sans résister, escorté par d'autres gardiens à cheval, sortant de la ville en direction de champs. Le grassouillet ralentit pour se mettre à son niveau et le jaugea du regard avec un air dédaigneux.


J'aime ta façon de danser, mon gars.


Ils continuèrent à chevaucher pendant une vingtaine de minutes à travers d'innombrables champs d'exploitation pour arriver devant une gigantesque propriété. A l'entrée une grande pancarte de bois peinte "Souther Ltd" donnait sur un long chemin de graviers blancs. Au bout de ce chemin se trouvait un grand bâtiment fait de bois blanc décoré avec style, sans doute par un talentueux ébéniste. Les lieux devaient appartenir à un riche exploitant, qui s'avèrera être plus tard l'employeur de cette joyeuse escorte.

Mission : [L'île aux esclaves/ Evénement] Unchained Candie10
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Page 1 sur 1