AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch – Précommande à ...
49.99 €
Voir le deal

L'île de Kilauea

Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Ven 25 Juin 2021 - 16:51


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Le cap des jumeaux




L'équipage des As de la gâchette avait décidé de prendre la route pour Grand Line, là-bas, il pourrait enfin jouer dans la cours des grands, faire de grand-chose en grande pompe. Pour passer de West Blue à Grand Line, il y avait plusieurs solutions, mais les révolutionnaires décidèrent de passer par la Flaque, c'était plus discret par là. Le navire navigua dans les réseaux souterrains, ce n'était pas la première fois que l'équipage s'y aventurait, donc il y avait une certaine connaissance des lieux. Après quelques heures de voyage, l'équipage arriva sur la mer qu'on avait surnommée le cimetière des pirates. L'équipage était heureux, mais aussi méfiant, il avait peur de ce qu'il pouvait y avoir sur cette mer, les pauvres soldats. Le second de l'équipage des As arriva sur le pont, il sortit une longue-vue et, il scruta les environs pour se repérer. Le second s'appelait Curtis Flam, ce type était un révolutionnaire avec plus d'ancienneté que son capitaine, mais à l'inverse de ce dernier, le second vécu toute sa vie sur Grand Line, du coup il connaissait très bien cette mer.

- Vous voyez quelque chose ?

- Heu... Ouais, on arrive au cap des jumeaux.

- Ah, c'est vrai que Curtis connaît très bien Grand Line, nous n'avons rien à craindre avec lui. Hahaha !

Les soldats étaient soulagés, l'expérience de leur compagnon faisait la différence, mais ce dernier cassa leur délire.

- Heu... Vous savez que je ne suis resté que sur une voie particulière, je ne me suis jamais aventuré ailleurs.

- Ah, ça ne fait rien ! Nous allons tout bêtement choisir la voie dont tu es originaire, comme ça, il n'y aura aucun problème.

Les soldats retrouvèrent leur calme, ils étaient contents, mais leur joie fut de courte durée.

- Le choix revient au capitaine, je ne suis qu'un membre de l'équipage, comme vous.

- Le capitaine... Oh, non.

Ce dernier pointa son nez, il sortit de sa cabine en se tenant le ventre, Clint avait mal au bide.

- Pouah... ! J'ai trop mangé.

Le Cow-boy rejoignit son bras droit, ce dernier lui passa la longue-vue, puis il lui communiqua les informations.

- Nous nous rendons au cap des jumeaux, après cette destination qui est obligatoire pour tout équipage se rendant sur Grand Line, nous devrons choisir une voie en particulière et, cette première île où nous déciderons de nous rendre marqueras le début de notre aventure... Il faut bien choisir, car généralement, les débutants comme nous plongent dans l'inconnue.

Dallas regardait le phare qui était établi au cap des jumeaux.

- Une voie, une première île, tout ça m'a l'air intéressants. Mais il n'y a aucun moyen de savoir sur quelle île on va tomber, il n'y a pas une carte ?

Curtis avait oublié de mentionner la carte, le second se trouvait un peu bête de ne pas y avoir pensé.

- Désolé, capitaine. Je n'ai pas pensé à prendre la carte, mais une fois sur la première île, nous pourrons l'acheter.

- Ok, de toute façon ils nous restent le Log Pose.

Les deux hommes s'appuyèrent contre le bord du navire.

- Sur Grand Line il y a beaucoup de pirate, de salaud qui pille les honnêtes citoyens.

- Des pirates... C'est sur cette mer où les sept grands corsaires traînent ?

Le visage de Steel Hunter était devenu plus grave, plus sérieux, il attendait une réponse et, vite.

- Oui, ces pirates légalisés par le gouvernement mondial. Tsss... Aucune fierté ces chiens de la marine.

Clint avait un projet qu'il gardait secret, même son fidèle Curtis n'en savait rien, ce projet concernait les grands corsaires.

- Tu sais où on peut en trouver un ?

- Un grand corsaire ? Non, mais j'espère que ça n'arrivera jamais.

- Mouais.

Steel Hunter plaqua la longue-vue contre le torse de son bras droit, il s'en alla prendre le contrôle du gouvernail, puis il s'était mit à sourire. Les soldats partirent à leur poste, le navire vogua vers le cap des jumeaux, il passa ce dernier sans s'arrêter, c'était inutile. Maintenant il ne restait plus qu'à choisir la voie sur laquelle l'équipage allait s'engager, sur cette voie l'équipage des As combattrait l'injustice, l'infamie, la corruption, et les ennemies de la révolution. Dallas se trouvait derrière le gouvernail, ses hommes étaient réunis sur le pont, ils attendaient une réponse sur la voie à choisir.

- Mon Log Pose indique la présence de champs magnétiques dans plusieurs directions, nous nous dirigerons...

L'équipage retenait son souffle, certains ravalaient leur salive.

- ... Au Nord-ouest !

Les soldats se regardaient, puis ils regardaient tous Curtis.

- Désolé, ma voie se situe au Nord-est.

- Ah !!! Mais ce n'est pas possible, nous sommes foutus !

Dallas entendit les gémissements de son équipage, alors il décida de les remotiver, ils représentaient la révolution quand même.

- Oh ! Vous êtes qui, quoi ! Des hommes, des lâches, ou des révolutionnaires ?! Prouvez-moi que vous en avez dans le froc, sinon vous vous allez mourir, vous voulez crever ?!

- Non, on ne veut pas mourir sur cette mer !

- Alors ! On se bouge, vous n'avez pas à avoir peur de l'inconnue !

- Il... Il a raison ! Nous sommes des soldats, des soldats de la révolution ! Nous valons mieux que ses déchets de pirates, qu'ils pointent leur nez ceux-là, on va croiser le fer !

Les gars étaient remotivés, ils hurlaient sur le pont, Dallas avait su trouver les mots pour les réconforter, Curtis était fier de son capitaine. Ce dernier demanda à un soldat de prendre la barre, Dallas demanda à Flam de le rejoindre dans sa cabine, ils devaient parler d'une chose importante. Le bras droit rejoignit son capitaine dans sa cabine de capitaine, il prit place sur une chaise devant le bureau du capiston, ce dernier était assis derrière.

- Je dois te demander, tu sais beaucoup de choses sur Grand Line, dis-moi, les conditions de navigation sont comment ?

Flam se mit à sourire, il était heureux que son supérieur pense à ce genre de choses, surtout qu'il était navigateur.

- Les conditions sont rudes, changeantes, limite imprévisible. La plupart des personnes qui vivent sur les Blues pensent que les affrontements sont la principale raison des nombreux décès sur Grand Line, à tort, car la météo de cette mer cause bien plus de morts chaque année que les pirates et autres criminels voguant sur cette mer agitée.

Dallas déboucha une bouteille de Whisky, puis il sortit deux verres, il remplit ces derniers jusqu'au bord. Clint proposa une p'tit verre à Flam, ce dernier prit un verre.

- Je te remercie, j'ai encore une autre question à te poser.

- Vas-y.

Clint se leva, puis il se mit face à son second, et là, il tendit ses poings. Subitement, ces derniers étaient recouverts d'une protection noire. Flam était bouche bée, il en avait même fait tomber son verre sur le tapis du bureau, le second était impressionné.

- C... C'est le Haki, et pas n'importe quel Haki, mais celui de l'armement !

- Ah, c'est donc ça le Haki. Yukikurai m'en avait déjà fait une démonstration, mais ce n'était pas le même pouvoir, il pouvait déterminer le nombre exact de personnes se trouvant dans le QG de la marine.

- Ah, le Cavalier Yukikurai a dû se servir du Haki de l'observation.

- Attends, c'est quoi cette histoire de Haki de l'armement, de l'observation, il existe plusieurs formes de Haki ?

- Il en existe trois, le Haki de l'armement, de l'observation, et le royal.

- Tu peux donc m'entraîner à maîtriser mon pouvoir.

- Je ne possède pas le Haki, malheureusement. Je n'ai pas suivi la formation adéquate, mais je connais quelqu'un qui pourrait t'aider.

- Qui ?

- C'est un vieil ami, il m'a d'ailleurs formé à l'utilisation des Dials, il maîtrise plusieurs arts martiaux, c'est un maître dans l'art du combat à mains nues. Il connaît le Haki et, son niveau est assez impressionnant.

- Quel est son nom ?

- Montblanc Cacao, il vit sur l'île de Kilauea.

- Et il sera d'accord pour m'aider à maîtriser le Haki ?

- Si je lui demande, il ne dira pas non. Tu as de la chance, je garde toujours un Eternal pose conduisant à son île, comme ça quand je viens ici, je peux lui dire bonjour.

- Bon, rendons-nous chez ce fameux Montblanc Cacao, il a un lien de parenté avec Montblanc Norland ?

- C'est l'un de ses descendants, et il n'aime pas qu'on mette en doute les paroles de son aïeul.

Dallas sortit de la cabine en compagnie de Flam, le capitaine prit le gouvernail, et le second des As alla chercher son Eternal pose dans sa couchette. Une fois de retour sur le pont, Curtis apporta l'objet de navigation à son capitaine, ce dernier suivait l'aiguille à l'intérieur du globe. Durant la traversée, une sérieuse tempête fit son apparition subitement, la mer était déchaînée, elle ballottait le navire à gauche, à droite, dans tous les sens. Les soldats avaient peur de mourir, Clint avait lui aussi peur d'y passer, mais il ne le montrait pas, Flam aidait du mieux qu'il pouvait avec ses instructions. Après deux heures de lutte incessante contre mère nature, la tempête se calma, elle disparut comme elle était venue, subitement. Dallas n'en revenez pas, il venait de vivre sa première expérience météorologique sur la mer de tous les périls, et il avait réussi à sauver le navire et son équipage, mais tout cela était un travail d'équipe.

- C'est incroyable, cette mer est incohérente.

- Pour une première fois, vous vous en êtes bien sorties, bravo à tous.

- C'est encore loin, l'île de Kilauea ?

- Non, on devrait y être dans pas longtemps.

Après quelques minutes, le navire s'approcha des côtes de l'île, Flam contacta son ami pour le prévenir de son arrivée.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Dallas Clint le Mar 20 Juil 2021 - 4:16, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Sam 26 Juin 2021 - 17:34


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Visite médicale



L'équipage était épuisé, leur première traversée de Grand Line avait été exténuante, certains hommes étaient blessés à cause de la tempête. Le médecin de bord allait enfin pouvoir se rendre utile, ce dernier ou plutôt cette dernière était en train de donner à manger aux poissons en leur jetant du pain par-dessus bord.

- Petit, petit, venez manger !

Elle était heureuse, la présence des poissons lui rappelait son enfance sur l'île des hommes-poissons, cette femme-poissonne avait tout plaqué pour servir une juste cause et, prêter mains fortes à la révolution. Seika aimait bien rendre service, elle était douée en médecine, mais elle n'était pas spécialisée dans l'anatomie humaine... Voilà, c'était l'une des nombreuses raisons pour laquelle l'équipage ne faisait pas appel à elle quand les gars étaient blessés, mais au bout d'un moment si la blessure était grave ou si elle était infectée, il faillait bien aller consulter Seika. Dallas remarqua que quelques-uns de ses gars étaient blessés, ce n'était pas non plus des blessures mortelles dont souffraient ces hommes, mais comme ils étaient sur Grand Line, le capitaine préférait ne pas prendre de risque.

- Les blessés, vous allez tout de suite chez le médecin.

- Mais... Euh...

- Capitaine, je pense que nos blessures ne sont pas graves, enfin pas au point de déranger le médecin.

- Je vais déjà mieux, je ne sens plus la douleur dans ma jambe, ni ma jambe, c'est la preuve que ça va mieux ?

L'équipage tentait de négocier avec leur supérieur, ce dernier s'énerva.

- Oh ! Vous allez tout de suite voir le médecin, c'est quoi ces conneries !

Les quelques blessés partirent dans la cabine du docteur, ils affichaient un air triste, comme s'ils venaient de perdre un être cher. Les types constatèrent que le toubib n'était pas à son poste, alors ils en profitèrent pour se planquer dans la cabine, comme ça, ils avaient déjà une bonne excuse au cas où le capitaine ou le second les engueuleraient. Mais Curtis remarqua la présence de Seika sur le pont, il lui commanda de retourner à son poste, celle-ci se précipita dans sa cabine. Elle fut si heureuse quand elle aperçut le visage dépité des patients, qui eux ne s'attendaient pas à la revoir de si tôt.

- Ah, vous êtes finalement venu !

- Oui... Le capitaine, il nous a dit de venir consulter. Disait un soldat en retenant ses larmes.

Seika demanda au premier de ces messieurs de s'asseoir sur un brancard, tandis que les autres cobay... patients attendaient dans un coin de la pièce. La femme-poissonne était en train d'examiner le patient, elle écoutait son cœur battre, ainsi que sa respiration pour vérifier l'état des poumons, tout allait bien, pour le moment...

- Bon, maintenant on va tester les réflexes.

- Après ça sera terminé ?

- Non, il reste encore la désinfection des plaies, mais ne vous en faites pas, vos blessures ne sont que superficielles.

Le patient s'était ouvert légèrement le bras en chutant durant la tempête, mais le médecin voulait s'assurer qu'il n'était pas malade, en plus pour une fois qu'il avait des patients, ce n'était pas pour les laissés partir sans examen approfondi. Seika était aux anges, elle exerçait son métier avec passion, pour tester les réflexes du soldat elle prit une batte de baseball dans son armoire.

- Hé ! Vous faites quoi avec ça ?!

- Vous ne devriez rien sentir, ce n'est que du bois mort.

- Ah, ça change quelque chose qu'il soit mort ?

- Bon, déjà, on ne fait pas sa chochotte, surtout quand on sait que votre race peut très bien supporter une altitude de plus de dix mille mètres de haute. Alors ce n'est pas un petit coup de bâton qui vous blessera.

Le patient était perplexe, de quelle race parlait-elle ?

- Non, nous nous sommes des humains, nous ne sommes pas une autre race !

- Ah, maintenant que vous le dites-vous n'avez pas d'ailes dans le dos, vous n'êtes peu être pas un habitant des îles célestes...

- Des... ?

Seika rangea sa batte de baseball, puis elle décida de désinfecter les plaies ouvertes du blessé, le médecin appliqua du gros sel partout sur le bras de la victime.

- Ah, putain ! Disait-il en hurlant.

- Bah, quoi ? C'est juste du sel, vous en mangez vous les humains, non ?

Les autres soldats étaient tétanisés dans leur coin, ils ne voulaient pas souffrir comme ce pauvre Bill, le meilleur d'entre tous. Seika en avait fini avec Bill, son regard se tourna vers les autres cobayes.

- Au suivant...

La peur s'empara de leur cœur.

Pour en revenir à Clint, ce dernier était parti à bord d'une chaloupe en direction de l'île, île dont le Cavalier ne savait presque rien... Heureusement, il avait son fidèle Flam au bout du fil, ce dernier était en train de lui expliquer la situation de l'île de Kilauea.

- D'après les archives de la révolution, l'île de Kilauea fut jadis une terre où vivaient deux royaumes ennemis, ils se faisaient sans cesse la guerre. Après de nombreux conflits stériles et sans importance qui causa la perte des deux royaumes et, de ses habitants. L'île retrouva son état d'origine, elle retourna à l'état sauvage.

- L'état sauvage, c'est donc pour ça que la révolution n'a pas prit la peine de s'intéresser à cette île, il n'y avait déjà plus personne à sauver.

- Effectivement, le peuple était mort de faim, et les soldats avaient périt lors des nombreux affrontements. Les rares survivants furent dévorés par les bêtes sauvages, elles avaient repris le contrôle de Kilauea, les hommes furent impuissant face aux soulèvements des protecteurs de la faune.

- Attends, il y a bien un gars qui y vie, sur l'île ? Comment a-t-il pu y vivre autant d'années sans se faire tuer ?

- Montblanc Cacao n'est pas un homme comme tout le monde, il a une certaine expérience du combat, mais ce qui lui a permis de survivre sur l'île n'est pas à force, mais son étonnante agressivité qu'il dégage. Du coup, les bêtes ne s'approchent pas de lui, ni de son domaine.

- Il est dangereux à ce point-là ?

- Je ne dirais pas dangereux, mais intimidant. Il aime bien les personnes qui font preuve de courage et, qui ne se laissent pas marcher dessus, quand tu le verras reste toi-même.

- Où je dois le retrouver ?

- Héhé... Il m'a dit qu'il te retrouverait, ne t'en fais pas pour ça, il saura te débusquer.

- Ok, de toute façon, je viens d'atteindre les cotes. J'y vais, je te confie le navire et l'équipage, en cas de danger agit librement.

Le combinet de l'Escargophone était raccroché, le Cavalier attacha sa barque à un rocher en l'enroulant avec une corde prévue à cet effet, puis il rejoignit l'île en sautant dessus. Il se trouvait devant une immense jungle, apparemment toute l'île était à l'état sauvage, ce n'était pas si surprenant d'y voir une si grande forêt.

- C'est sans doute la plus grande jungle que je n'ai jamais vu, elle est immense.

Dallas était étonné, mais en même temps admiratif devant cette merveilleuse forêt, il pénétra dans les ténèbres de cette dernière.

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Dallas Clint le Lun 5 Juil 2021 - 13:00, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Dim 27 Juin 2021 - 15:39


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Reste sur tes gardes



Dallas marchait dans la forêt, le Cow-boy sifflotait tranquillement en marchant droit devant lui, il suivait une route tracée jonchée de terre. Le calme régnait dans cette frondaison, un calme bien étrange, surtout pour un endroit rempli d'animaux sauvages.

- Il va me retrouver. Il ne me connaît même pas, sérieux.

Pendant que Dallas se plaignait à voix haute, des regards indiscrets surveillaient le nouveau, des animaux sauvages avaient jeté leur dévolu sur le visiteur. Ils étaient tapis dans l'ombre, attendant patiemment le bon moment pour passer à l'attaque, de la bave dégoulinait de leur bouche. Clint marcha sur une brindille, cette dernière craqua sous son pied, il se baissa pour voir sur quoi il avait marché.

- Oh...

C'était le bon moment, quatre singes surgirent des buissons et, ils se dirigeaient vers notre ami. Le Cow-boy se retourna, il fut légèrement surpris par cette attaque simiesque.

- Ouah, des macaques de Grand Line !

Les singes attaquaient la proie, ils sautaient dans tous les sens pour distraire leur cible, Dallas esquivait chacun de leurs coups.

- Ils sont rapides pour des singes, mais il manque de précision !

Il envoya un direct dans un macaque, puis un coup de coude dans un autre, et pour finir, il tourna sur lui-même pour envoyer un coup de pied circulaire dans les deux derniers primates.

- Prenez ça, bande mangeur de banane !

Le coup heurta le visage des deux animaux, ils rejoignirent leurs camarades dans les vapes, le combat avait été vite expédié. Après cette tentative d'assassinat, la forêt retrouva son état normal, des bruits d'animaux se faisaient entendre aux quatre coins de la frondaison, Steel Hunter était surpris par l'apparition subite de ses bruits, comme si battre les singes avaient dérangé la forêt, comme si les animaux s'étaient réveillés.

- C'est quoi ce bordel... ?

Devant le Cavalier se trouvait une meute de singe perché sur des branches, ils avaient l'air en colère, ils poussaient des cris tout en sautant sur place. Il devait y en avoir une bonne trentaine de ces primates, mais cela n'effrayait pas notre ancien chasseur de primes, il décida de se battre à mains nues.

- Vous cherchez la bagarre ? Pas de problème, je vous attends !

Les primates sautèrent simultanément des branches sur lesquels ils se trouvaient, ils fondaient droit leur futur repas, leurs dents étaient aiguisés comme des rasoirs.

- Yatatatatatatatatatatatatatatata.... !

Dallas déchaîna une pluie de coup de poing sur les simiesques, ils se prirent les flopées de coups en pleine face, les singes furent projeté à quelques mètres de leur cible. Clint avait triomphé d'un bataillon de macaques, il était heureux l'ancien chasseur, heureux d'être si fort.

- Je suis déçu, j'aurais pensé que des singes de Grand Line soient plus fort que ça, mais bon, peut-être que c'est moi qui suis trop fort pour vous !

Une silhouette immense apparue derrière les singes qui gisaient à terre, le chef des primates pointa son nez, ce type était une montagne de muscle comparée aux autres mangeurs de banane.

- Tiens, en voilà un autre. Approche, viens recevoir ta correction !

- Slip !!!

- Un singe qui parle ?!

C'était un Mandrill, oui, parce qu'il s'agissait d'un Mandrill humain, ce dernier fonça de toutes ses forces sur Clint, il heurta violemment le Cavalier de la révolution, Dallas était étonné par la puissance de ce monstre, il essayait de repousser la bête.

- Arg... Il est costaud, le salaud.

- Caleçon !

- Qui lui a appris ça ?!

Dallas puisa dans ses forces, puis il souleva le monstre avec ses bras, puis il lança le singe dans les airs.

- Culotte ?!

Clint attendit qu'il retombe dans sa direction pour lui envoyer un uppercut dans le menton, puis il tourna sur lui-même et il lui envoya un coup de pied dans le bide. Le Mandrill vola s'écraser contre un arbre qui céda sous le poids et l'impact du projectile, la forêt s'agitait de plus en plus.

- C'est quoi ce délire !

Le boss de la jungle se releva, il était encore plus énervé, il montrait les dents.

- Slip... kangourou !

- Mais comment il peut parler, c'est quoi cette île ?!

- Il prévient ses troupes, dans quelques minutes, tu vas être attaqué par une centaine de singes, tu ne risques pas d'y survivre. Pour ton information, il s'agit d'un Mandrill humain, c'est le boss de ce secteur.

Un homme avec un marron sur la tête, et avec une grande barbe se trouvait sur une branche, ce type avait regardé les combats depuis le début, toujours planquait sur sa branche.

- Bravo, je te félicite. Tu viens de rétamer l'armée des singes, en plus de leur chef tout-puissant.

- T'es qui, toi ?!

- Je te propose un truc, si tu arrives à vaincre définitivement le roi des singes, je te dirais mon nom...

Dallas regarda le boss, ce dernier voulait en finir avec le fumeur de cigare.

- String... !!!

- Pervers, qui lui a appris ce genre d'obscénité ?!

- Les Mandrill humains sont capables d'imiter les hommes, ce n'est pas si étonnant d'en croiser quelques-uns qui imitent le langage humain, un peu comme les perroquets.

- Si je comprends bien, c'est toi qui lui as appris ce langage ?!

Le chef sauta dans les airs, puis il retomba violemment sur Dallas, mais ce dernier avait évité le simiesque de justesse.

- Ouah, il a fissuré le sol ! Il n'y va pas de mains mortes.

Dallas était à côté du Mandrill, ce dernier se tourna vers son adversaire, boss était en colère, il voulait tuer ce type qui avait osé pénétrer sur son territoire. Le patron des macaques forma une masse avec ses deux mains, puis il les abattit sur son adversaire. Le choc fut si terrible que la terre se fissura sous les pieds de Clint, ce dernier avait retenu son coup avec ses deux mains, les deux guerriers s'échangeaient un regard de colère.

- Fr...Fraise !

- Dégage de là !

Steel Hunter repoussa ses mains, le chef était étonné par la force de cet humain. Clint lui décocha un violent direct dans l'estomac, le Mandrill avait mal, puis Steel Hunter fit un coup de pied sauté qui percuta le menton de la bête, cette dernière avait mal, elle avait la tête qui tournait. Le Cow-boy finit son enchaînement par une puissante pichenette au ventre, le patron s'envola à travers la forêt, il s'écrasa plus loin contre un énorme chêne.

- Bravo, comme convenu, je vais te dire qui je suis...

- Tu es Montblanc Cacao, n'est-ce pas ?

- Je suis Mont... Pfff, oui.

- Je suis le capitaine de Curtis, il m'a envoyé ici pour que tu m'aides à maîtriser le Haki de l'armement.

- Ha, c'est donc toi le fameux Steel Hunter. Suis-moi, je vais te conduire dans mon domaine avant que le reste de l'armée des singes pointent leur nez.

Montblanc affichait un sourire, Clint le suivait dans la forêt, et aucun animal n'osait s'approcher de Cacao. Son aura était si agressive qu'elle effrayait toutes les bêtes de l'île, et Dallas la ressentait. Après quelques minutes de marche, et aussi après avoir prit plusieurs raccourcis, ils sortirent de la forêt.

Codage par Libella sur Graphiorum



Montblanc Cacao:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Ven 16 Juil 2021 - 2:26


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Le test



Les deux hommes marchèrent jusqu'au domaine Mont blanc, ils arrivèrent dans une vaste prairie couverte de hautes herbes. Steel Hunter marchait à côté de son bienfaiteur, ce dernier le conduisit jusqu'à sa demeure qui se trouvait au milieu de la prairie. Cacao présenta sa maisonnette à son invité, c'était une maison très banale, un peu délabré, fissuré par le temps. Le terrain où vivait Cacao était la zone neutre de l'île, aucun animal ne s'y aventurait, car le descendant de Norland y vivait. Les hautes herbes qui entouraient le terrain du résidant étaient coupées, l'endroit était entretenu, grâce aux herbes coupées, Cacao avait une belle pelouse.

- Fiou... ! C'est pas mal chez toi.

Dallas aimait bien l'endroit.

- Je travaille tous les jours pour que mon domaine reste propre, tu n'as pas intérêt à dégrader mon terrain durant ton entraînement, sous peine de sanction.

Cacao ne rigolait pas, son terrain s'était sacré pour lui, Dallas hocha la tête de bas en haut.

- D'ailleurs, combien de temps durera l'entraînement ?

- Tout dépend de toi, tu peux rester un mois, un an, une journée... Dépends de ton niveau, et de ta motivation.

Dallas se caressait le menton, il réfléchissait, car il n'était pas tout seul dans l'histoire, son équipage n'allait pas l'attendre une semaine.

- Tu as un Escargophone pour contacter Curtis ?

Le descendant de Cricket demanda au révolutionnaire de le suivre dans la maison, les deux hommes rentrèrent dedans, une fois dedans Clint s'installa sur un tabouret à disposition. L'intérieur de la maison était rustique, tout était en matériaux naturels, les meubles étaient fabriqués artisanalement par le seul humain vivant sur l'île.

- Tiens, voilà l'Escargophone.

- Ouais, merci.

Dallas contacta Flam, ce dernier décrocha sans attendre.

- Cacao, tout se passe bien ?

- Non, c'est Dallas.

- Oh, tu es arrivée à destination. Comment ça se passe l'entraînement ?

- Nous n'avons pas encore commencé. Je te contacte pour autre chose, combien de vivre nous restent-ils, et pour combien de jours ?

Flam se dirigea vers la cuisine du navire, il ouvrit la réserve de nourriture, et fit les comptes.

- Je dirais qu'on peut encore tenir cinq jours, pas plus.

- L'île la plus proche se trouve à combien de jours de voyage ?

- Je ne sais pas, nous n'avons pas de carte de Grand Line.

Cacao écouta malgré lui, ce dernier fouilla dans ses tiroirs, et il mit sous les yeux de Clint une carte de Grand Line.

- Tu peux la garder.

- Oh, merci.

Clint regardait la carte, et l'île sur laquelle il se trouvait était proche de l'île de Banaro. Mont blanc rassura Clint.

- La distance entre Kilauea et Banaro n'est pas si grande, il faut deux jours maximum pour faire le voyage.

Clint regardait Cacao.

- Cinq jours de vivre, deux jours de voyage... C'est suffisant.

- Hum ?

Steel Hunter s'adressa à Curtis.

- Écoute, préviens les hommes que d'ici trois jours, nous lèverons l'ancre pour l'île de Banaro. Le Log pose a l'air de pointer dans sa direction, il doit s'agir de la première île de notre route.

- Bien, je vais le dire aux hommes.

Clint raccrocha. Le descendant de Mont blanc Cricket était fasciné par ce petit révolutionnaire, il avait tellement confiance en ses capacités qu'il pensait pouvoir maîtriser le Haki en seulement trois jours, Cacao était en train de se demander s'il avait affaire à un optimiste, ou à un idiot.

- Pour commencer ton entraînement, nous allons passer par un petit test, juste pour voir de quoi tu es capable. L'affrontement avec le boss des macaques ne m'a pas convaincu, tu es fort, mais je veux savoir à quel point tu l'es. Sortons.

Les deux combattants sortirent, puis ils s'éloignèrent de la maison, après quelques minutes de marche dans les hautes herbes, Cacao s'arrêta.

- Ici, ce sera parfait.

- Ok, et je dois faire quoi ?

- Fait moi voir jusqu'à quel point tu maîtrises le Haki de l'armement.

- Pas de problème.

Dallas tendit ses deux mains, puis il contracta ses muscles au maximum, son visage était tout rouge avec veines apparentes. Les deux mains furent recouvertes d'une armure noire, Clint souffla pour évacuer.

- Hum... Tu ne protèges que tes mains, c'est déjà pas mal. Je vais t'apprendre à étendre le Haki sur le reste de ton corps, ce n'est pas un problème. Plus tu pratiqueras le Haki, plus son utilisation te sera naturelle, tu n'auras plus besoin de souffler comme un bœuf pour l'activer, ça se fera naturellement.

- Mais à quoi sert le Haki de l'armement ?

- Le Haki de l'armement te permet de bénéficier d'une armure naturelle, en plus de te donner la capacité de toucher un utilisateur de fruit du démon.

- Comment ça ?

- Tu t'es déjà battu avec un Logia ?

- Non, mais je sais qu'apparemment ils seraient invincibles.

- Wahahaha !

- Qu'est-ce qu'il y a de si drôle ?!

- En temps normal, oui, ils sont presque invulnérables. Mais grâce au fluide de l'armement, tu peux les frapper comme s'il s'agissait d'un simple humain, le Haki est une arme très puissante, encore plus dans des mains expertes.

- Mais d'où vient le Haki ?

- Il est présent dans chaque être vivant, il suffit d'apprendre à s'en servir, un peu comme les arts martiaux.

- Je vois, c'est lorsque j'ai atteint mes limites que cette armure s'est manifesté.

- Wahahaha ! Tu as forcé son activation, ce n'est pas très commun comme méthode. C'est même plutôt risqué, je suppose que tu as ressentit une grande fatigue après son apparition ?

- Oui, mais j'étais déjà fatigué par le combat que j'avais mené, je n'y avais donc pas prêté attention.

Cacao demanda à Clint de le frapper de toutes ses forces, sans se retenir. Le Cow-boy accouru vers lui, puis il lui envoya un direct du droit, le descendant de Mont blanc Norland croisa les bras en forma de croix qu'il recouvrit d'une armure noire. Le choc fut violent, l'impact résonna dans tout le domaine. Mais Clint fut choqué, Cacao n'avait pas bougé d'un poil, il était toujours dans la même position au même endroit.

- Quoi... !

- Héhé. Il n'y a rien de mieux que le Haki pour bloquer le Haki.

Mont blanc demanda au Cow-boy de recommencer, ce dernier s'éloigna de quelques mètres, et il sauta de nouveau sur son maître. Il envoya un crochet du droit, tout comme son maître. Cette fois-ci Dallas fut projeté sur plusieurs mètres contre le sol.

- Beurk... J'ai avalé de la terre.

- Wahahaha ! Tu vois, ce n'est pas parce que tu maîtrises le fluide offensif que nous sommes forcément égaux, j'ai une bien meilleure maîtrise que la tienne. Retiens bien ça, dans un combat de fluide celui que gagnera sera celui qui maîtrisera le mieux son Haki.

Clint se releva, Cacao lui demanda de le rejoindre, il était temps de lui apprendre comment étendre son armure.

- Durant ton séjour, tu vas garder tes mains recouverte de fluide offensif, histoire de t'habituer à cet état. Petit à petit, étendre ton armure deviendra naturel, mais tout dépendra de ta maîtrise. Je t'apprendrais tout ce que je sais au sujet de cet art.

Dallas était étonné de savoir qu'il y avait un si grand pouvoir qui tout ce temps sommeillait en lui. Clint s'entraînait toute la journée avec Cacao, ce dernier lui apprit quelques techniques.

- Tu maîtrises déjà les bases et la technique du durcissement, cette technique qui te permet de maximiser l'efficacité du fluide offensif. Mais il existe une autre technique moins physique, je vais t'en faire la démonstration.

L'homme à la tête de marron envola valdinguer Clint en frappant dans le vide, ce dernier fut projeté sur quelques mètres, le Cow-boy avait mal.

- Arg ! C'est quoi ce truc, t'as mangé un fruit ou quoi ?

Cacao agita son index de droite à gauche.

- Non, j'ai seulement projeté mon fluide dans ta direction, cette technique s'appelle « émission ». Elle te permet de projeter ton fluide offensif en dehors de ton corps, ainsi que de l'envoyer dans un objet ou une personne pour le détruire de l'intérieur. Autant dire que j'aurai pu te tuer si je n'avais pas minimisé ma frappe, c'est une arme redoutable. Je peux te l'apprendre.

Steel Hunter souriait, il voulait acquérir cette force, alors il reprit l'entraînement. Après quelques heures de pugilat, le duo s'arrêta pour aujourd'hui, la nuit était déjà tombée. Clint avait fait d'énormes progrès, mais ce n'était pas encore assez pour avoir une maîtrise totale du Haki offensif. Dallas fit une petite sieste dans la maison de Mont blanc, le temps de reprendre des forces.

Codage par Libella sur Graphiorum
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Sam 17 Juil 2021 - 20:38


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Renforcement !



- Allez, lève-toi, traîne patin !

Un seau d'eau vint réveiller le pauvre Clint qui faisait de beaux rêves, le Cow-boy fut surpris, il se leva en grognant. Clint sortit dehors, Cacao l'attendait en croisant les bras, il lui demanda de lui montrer ses mains. Dallas leva les mains en l'air, ces dernières étaient redevenues normales, ce qui agaça Cacao.

- Un petit conseil d'ami, quand tu es réveillé de force, active toujours ton Haki de l'armement. Ça t'évitera de finir assassiné.

- Ça va, je ne suis pas en territoire hostile.

- On sait jamais, une bête sauvage aurait pu t'attaquer.

Les deux combattants retournèrent dans la prairie où ils s'étaient entraînés la première fois, un endroit se trouvant à un kilomètre de la demeure. Dallas était en place, à côté de son mentor, ce dernier arracha deux brindilles d'un arbre. Il en donna une à Dallas.

- Regarde, je vais étendre mon armure jusqu'à recouvrir entièrement la brindille.

Cacao tenait le bout de bois entre son pouce et son index, il recouvrit ces derniers du fluide de l'armement, et là, le fils de Cricket enduit la brindille avec la technique du durcissement. Le bout de bois était devenu noir, et cent fois plus dangereux.

- Voilà, à ton tour.

Clint essaya de transmettre son Haki à la brandille, mais rien ne se passa, elle reste de bois.

- Ha ! Ça ne marche pas, ton truc !

- Je vais t'expliquer, tout dépend de ta volonté, si tu veux recouvrir cette brindille avec le durcissement, tu le peux. Cette technique n'est pas différente de celle que tu utilises, sauf qu'il te faut élargir son territoire, c'est tout. Une fois que tu auras réussi à transmettre ton armure sur un objet, tu pourras faire la même chose sur ton corps.

- D'accord, je vais réussir !

Clint se concentra, il ferma les yeux pour ne plus être distrait, cet exercice l'aidait beaucoup. Il désirait recouvrir la brindille avec la technique du durcissement. Il ouvrit les yeux, et à sa grande surprise, la moitié du bâton était recouvert de Haki.

- Yes ! J'ai réussi.

Cacao était à côté de lui.

- Non, tu recommences.

Dallas n'était pas d'accord.

- J'ai réussi, pourquoi je dois recommencer ?

Cacao pointa du doigt la partie non recouverte.

- Tu n'as pas recouvert cette partie, tu recommences.

Clint grogna, mais il recommença l'exercice, il fut plus assidu. Steel Hunter ouvrit une nouvelle fois les yeux, la brindille était complètement recouverte de Haki, Dallas avait de quoi être fier.

- ...Keuf... C'est fatiguant...Keuf....

Le descendant de Norland demanda à Clint de se reposer cinq minutes.

- Ça passera avec de le temps.

Après s'être reposé suffisamment, le Cow-boy reprit l'entraînement. Sous la supervision de son maître, Dallas continua d'enduire de Haki différentes branches de différentes tailles. Il gardait en permanence l'armure du Haki activé. Il était déjà midi, Mont Blanc Cacao proposa un repas pour reprendre des forces. Les deux hommes retournèrent à la baraque pour manger, ils étaient assis autour d'une table.

- Dis-moi, tu viens d'où ?

- De West Blue, et toi ?

- De Grand Line, mais je trouve mes origines sur North Blue.

- J'ai entendu parlé de ton ancêtre, Mont blanc Norland.

- Sa réputation n'est pas très bonne, mais je refuse qu'on dénigre sa mémoire.

- Personnellement, je n'ai rien contre Mont blanc Norland, et pour tout te dire je m'en fiche.

- Je vais te raconter une histoire. Un jour, Cricket, mon père, m'a raconté l'une de ses aventures, il fit la rencontre d'un équipage qui était venu le visiter sur l'île de Jaya.

Dallas mangeait un gigot d'agneau, tout en écoutant son maître.

- D'après mon défunt père, c'était l'équipage de chapeau de paille qui était venu le visiter pour en savoir plus sur les îles célestes. Le père fut surpris par la venu de ces pirates, mais le plus surprenant fut ce qu'ils réalisèrent dans le ciel.

- Le ciel ?

- Ils trouvèrent l'île céleste, d'après mon père. Ils avaient prouvé que Mont blanc Norland n'était pas un menteur, mon père en fut si heureux qu'à chaque fois qu'il me raconta cette histoire il ne pouvait s'empêcher de verser quelques larmes.

Mont blanc Cacao avait les larmes aux yeux quand il repensait à son père.

- Chapeau de paille, il en a brisé des barrières, et dire que son père a fondé la révolution, sacrée famille.

- Je respecte beaucoup cet équipage de pirate, mon père ne m'a jamais dit comment ils avaient disparu, mais je sentais de la tristesse quand j'abordais le sujet.

- Dis-moi, Mont blanc, qui t'as appris à te battre comme ça ?

Le visage de Cacao était joyeux.

- Mon style de combat ? Je l'ai appris auprès de mon père et de mes deux oncles. Pour le Haki j'ai dû l'apprendre auprès d'une autre personne, comme toi.

- Ils sont devenus quoi, t'es oncles ?

- Tonton Masira est parti quelques jours avant mon père, et oncle Shoujou mourut l'année d'après. Je n'avais que quinze ans quand j'ai perdu presque toute ma famille.

- Comment ça, presque ?

- Il me reste encore un petit frère, et d'autres cousins, neveux, nièces, ect... Bref, les descendants. Et toi, Dallas, tu n'as pas de famille ?

- Bah... Mon père et ma mère sont morts quand j'était enfant, à cause d'une attaque de pirate, je n'avais pas plus de dix ans. J'ai été élevé par mon grand-père, ce vieux Shinzo, je me demande s'il est encore vivant.

- Pas de femme, pas d'enfant ?

- Non, rien de tout ça.

Les deux hommes avaient fini de manger, ils retournèrent à l'entraînement.

- Tu maîtrises l'extension, bien joué. Il ne reste plus qu'à continuer l'entraînement pour améliorer l'extension.

- On a déjà fini ?

- Wahahaha, non pas encore. Le reste de la journée, je vais t'apprendre quelques trucs, comme renforcer son Haki, projeter ton fluide. D'ailleurs, Curtis m'a dit hier matin que tu ne maîtrisais pas encore le Haki de l'observation. Si un jour, tu as envie de le découvrir n'hésite pas à me rendre une petite visite.

- Je peux te poser une question avant de commencer ?

- Tu peux.

- Pourquoi t'es tu retirés sur une île coupée de toute civilisation ?

- Pour la paix, la paix.

Cacao ne voulait pas en dire plus sur son passé. Les deux combattants continuèrent à s'entraîner toute la journée, la nuit tomba bien vite. Dallas s'endormit sur le terrain d'entraînement, dans les hautes herbes, Cacao le ramena à la maison.

Codage par Libella sur Graphiorum
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Jeu 22 Juil 2021 - 4:31


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Le boss des montagnes


L'entraînement arrivait bientôt à son terme, Dallas maîtrisait déjà les bases du Haki de l'armement, mais il lui restait beaucoup à apprendre. Son maître, lui avait appris tout ce qu'il savait sur le sujet, désormais le Cow-boy était en pleine possession de ses moyens. Pour la dernière journée d'entraînement, Mont blanc Cacao laissa Clint en roue libre, ce dernier s'entraîna seul toute la journée. Après le repas du soir, Mont blanc proposa à Dallas de lui faire une démonstration de sa nouvelle force.

- Nous allons encore nous battre ?

- Je ne serais pas ton adversaire, juste le spectateur.

- Mais si ce n'est pas toi, qui je vais combattre alors ?

- Je vais t'expliquer la situation actuelle de l'île.

- C'est nécessaire ?

- Pour comprendre ton adversaire, oui. En ce moment sur l'île, il y a quatre races d'animaux dominantes. Les primates, que tu as pu rencontrer, ils sont connus pour leur extraordinaire agilité, et vivent dans la partie Sud de l'île. Les ursidés, réputés pour leurs forces colossales, ils vivent dans la partie Nord de l'île. Les félins, connus pour leurs agressivités et leur vitesse, ils vivent dans la partie Ouest. Et pour finir, les reptiles, c'est sans nul doute l'espèce la plus résistante vivant sur l'île, elle contrôle la partie Est. À la tête de chaque point cardinal, se trouve un boss, le plus fort de son espèce. Tu as déjà combattu l'espèce des primates, et tu as vu que leur chef était un Mandrill plutôt agile...

- Attends, tu ne veux pas dire que je vais devoir me battre contre des mauviettes pareilles ? Ce serait gâché l'entraînement, surtout que même sans Haki, j'ai battu facilement l'autre singe.

- ... Laisse-moi terminer. Comme tu as déjà battu le chef des primates, tu as en quelques sortes créées une sorte de déséquilibre dans le règne animal. En gros, chaque chef assure la prospérité de son coin de l'île, et dissuade les autres espèces de tenter quoi que ce soit. Mais en battant l'un des quatre boss de l'île, les trois autres convoitent désormais le territoire du Sud, et pour éviter un bain de sang, tu vas devoir vaincre les autres boss.

- Ce sera facile.

- Oh, ne crois pas ça. Les autres chefs sont très forts, même avec le Haki tu peux avoir des surprises. Le roi des singes était trop sûr de lui, trop imbu de lui-même, ne compare pas les autres à cet idiot bouffi de suffisance.

- Allons-y.

Cacao et Clint se dirigèrent vers le premier boss, ils s'aventurèrent dans les montagnes du nord, là-bas, ils entrèrent dans le territoire des Ours. Cacao faisait fuir les bêtes aux alentours, il dégageait une telle bestialité que les autres bêtes en avaient peur. Dallas ressentait la bestialité de son maître, ce dernier n'avait pas utilisé son aura durant l'entraînement avec son élève, mais lorsqu'ils arrivèrent dans les montagnes, Cacao avait activé son étrange pouvoir. Il était devenu intimidant, Dallas le ressentait. Tandis qu'ils marchaient vers la tanière du roi des Ours, l'homme au chapeau posa une question à son ami.

- Dis-moi, comment ça se fait que tu dégages autant de bestialité tout d'un coup ?

Cacao affichait un large sourire.

- Je possède un Haki spécial, ce n'est pas de l'armement, encore moins de l'observation, mais le Haki royal.

- Le Haki royal ?

- Il s'agit du plus puissant des trois formes du Haki, j'impose ma volonté aux esprits faibles, et je domine les bêtes, rien qu'en relâchant ma puissance.

- Terrifiant, et dire que tu n'étais même pas à fond lors de nos entraînements.

- Ce pouvoir n'est pas sans conséquence, il demande beaucoup de concentration, et il requiert énormément d'énergie. Je l'ai activé uniquement pour empêcher les Ours de nous attaquer, je n'ai pas envie de faire un massacre.

- Ah, je comprends. C'est grâce à ce Haki qui tu es devenue le maître de l'île, aucune bête n'osent t'attaquer, car elles sont incapables de le faire.

Les Ours qui se trouvaient aux alentours étaient pétrifiés, les deux hommes marchaient au milieu des monstres, ils ne craignaient rien. Après avoir parcouru quelques kilomètres, le duo arriva devant le repaire du grand méchant Ours, ce dernier déboula comme un sauvage hors de sa tanière.

- Grrrrr !

Le roi des Ours n'avait pas peur de Cacao, son esprit était plus fort que celui de ses compères. L'ours brun se mit debout sur les pattes arrières, il devait faire trois mètres de haut à vue de nez. Dallas cracha par terre, puis il demanda à Cacao pourquoi le roi n'avait pas peur de lui.

- Les quatre rois peuvent résister à mon influence, ce n'est pas pour rien qu'ils sont roi. Heureusement qu'ils sont trop occupés à défendre leur territoire, s'ils venaient sur mes terres pour m'attaquer, ils feraient du dégât, surtout dans mon potager.

Clint s'avança vers l'énorme Ourson, il se craqua les doigts en regardant dans les yeux son ennemi, ce dernier grogna sur le Cow-boy.

- Pouah, va baver ailleurs, gros tas !

Dallas envoya un coup de pied dans le menton de l'Ours, ce dernier tomba à terre, en tombant il souleva une grande quantité de poussière. Le roi se releva, il montrait les crocs, son visage remplit de cicatrice était hostile.

- Grrrrr !!!

- Il est costaud.

- Oh, il est en colère.

L'Ours envoya un coup de patte dans le Cow-boy, ce dernier se protégea avec son bras droit, mais il fut projeté à cause du choc. L'Ours se rua sur le pauvre révolutionnaire qui gisait au sol, Clint avait mal. L'Ourson ouvrit la gueule en grand, puis il tentait de manger le Cavalier, ce dernier tenait fermement la mâchoire du roi avec ses deux mains.

- Grrrr !!!

- Arg ! Il pue de la gueule, casse-toi !

Dallas enduit ses mains bras de Haki, puis il tourna la tête de l'Ours, le monstre tomba pour la dernière fois à côté de son adversaire. Le Cow-boy se leva, il avait failli se faire manger par le gourmand.

- Tu vois, même s'ils ont le même titre, les quatre rois sont bien différents. Sans le Haki, je ne pense pas que tu aurais pu le tuer aussi facilement.

- J'ai fait une erreur, mais ça ne se reproduira plus.

Les deux hommes quittèrent le territoire des Ours, pour se diriger à l'Ouest.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Dallas Clint le Mar 27 Juil 2021 - 17:51, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Ven 23 Juil 2021 - 17:32


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Le roi des animaux

Après avoir tué le maître des Ours, Dallas et son compagnon se dirigèrent à l'Ouest de l'île. Ils arrivèrent dans une immense plaine aride, là-bas, ils y avaient plusieurs félins qui zyeutaient nos amis. La présence de Cacao intimida les félins, tout comme il avait intimidé les Ours, aucun d'eux n'osaient faire quoi que ce soit. Dallas posa une question à son maître, pendant qu'il se dirigeait vers le repaire du boss du coin.

- Dis-moi, vu que j'ai tué le chef des Ours, ça ne va pas causer encore plus de déséquilibre ?

- Ça ne change rien, un autre mâle Alpha prendra sa place.

- Mais, je ne comprends pas. Ce n'est pas la même situation qu'avec le Mandrill ? Les Ours n'ont plus de chef, et leur territoire est donc menacé ?

- Non, c'est une situation différente, c'est même l'opposé. Tu as vaincu le roi des singes, mais tu n'as pas tué le roi, donc même s'il est encore affaibli, il reste le chef. Normalement, aucun primate n'attaquera le chef lorsqu'il est affaibli, c'est une question d'honneur, je sais même chez les animaux ça existe. Le boss des Ours est mort, donc un nouveau prendra ou a déjà prit sa place, le territoire est donc en sécurité.

- Ils sont bizarres ces animaux, personnellement si j'avais l'opportunité de tuer celui qui m'empêche de m'élever au plus haut rang social, je n'hésiterais pas une seconde.

- Et c'est bien là, toute la différence entre nos deux espèces. Parfois nous nous comportons comme des animaux, et quelquefois eux, ils font preuve d'humanité.

Un silence s'installa entre les deux hommes. Ils arrivèrent enfin devant le repaire du roi des félins, le roi était entouré par une dizaine de lionnes, ce dernier était allongé négligemment sur un arbre mort.

- C'est lui, le roi des félins ?

- C'est bien lui, le roi lion...

- Ce n'est pas très original comme nom.

Tout d'un coup le roi lion se mit à bâiller, puis il regarda dans la direction d'une gazelle, le roi descendit de sa branche, et il courut en direction de la proie. Ce dernier fit à peine trente mètres qu'il était déjà essoufflés, les lionnes regardaient leur roi avec un air médusé.

- Roooaarrrr !!! Hurla le magnifique lion.

Les lionnes se levèrent et allèrent chasser pour leur maître, elles ramenèrent la gazelle, le lion mangeait cette dernière en prenant une pose royale, il gonflait son buste pour faire montrer que c'était lui, le roi de l'Ouest. Le roi lion remarqua la présence des deux hommes, les lionnes jetèrent un coup d'œil à ses deux étranger, mais elles s'en fichèrent.

- Tiens, elles ne sont pas affectées par mon Haki royal, intéressant.

Le lion par contre, était totalement pétrifié par la présence de Cacao, il tremblotait de partout, tout en transpirant à grosse goûte.

- Hé, mais il est bidon comme boss !

Le fauve hurla sur ses lionnes, ces dernières roulèrent des yeux en l'écoutant rouspétait, mais finalement elles se levèrent et montrèrent les dents à nos amis.

- Bon, leur roi à sûrement demander à ses sujets de nous attaquer, à toi de jouer.

Dallas s'entrechoqua les poings, il s'avança en direction des lionnes.

- Frimeur.

- Finalement, vue de près, vous n'êtes que des gros chats.

Il y avait une dizaine de fauves qui tournaient autour du révolutionnaire, pendant qu'ils grognaient sur leur proie, le lion bailla tranquillement devant son repas. Les fauves se jetèrent sur l'homme au chapeau, ce dernier sauta dans les airs, quelques lionnes se cognèrent entre elles. Dallas retomba plus loin, Steel Hunter compta le nombre de prédatrices qu'il restait.

- Huit, deux se sont assommés en m'attaquant.

Le reste des prédatrices se ruèrent sur la viande, Dallas envoya un crochet à la première de ses mesdames, la machine s'envola s'encastrer contre l'arbre du lion. L'élève de Cacao décocha une série de coups aussi fulgurants que puissant, les lionnes furent réduit de moitié dès le premier enchaînement.

- Héhé, plus que trois. Disait le Cow-boy en donnant des coups de poings dans le vide. Finalement, vous êtes moins fort que les Ours, ce sera facile.

Le lion continuait de manger. Clint faisait preuve d'arrogance, mais c'était à juste titre, car il vint à bout des trois dernières prédatrices.

- Pfff... C'est déjà fini ?

Le roi lion trottina vers Dallas, Cacao n'avait pas dirigé son fluide royal dans la zone de combat, le lion pouvait se battre à cent pour cent. Le fauve se mit sur ses deux pattes arrières, puis il hurlait dans toutes les directions, tout en faisant de grands gestes avec ses pattes.

- Rooaaarrr !!!

Il essayait d'impressionner son adversaire, mais le Cow-boy n'en était pas affecté. Le lion commençait à le remarquer, alors il doubla d'effort.

- Rooaaarrrr !!

Il regardait son adversaire, ce dernier avait un visage narquois. Le prédateur sortit le grand jeu, il s'approcha d'un arbre mort, et il le cassa en deux en un coup de patte. Le King était fier de lui, heureux d'avoir pu impressionner son ennemi.

- Graouh, graouh, graouh !!! Disait-il en rigolant.

- C'est tout, t'as juste détruit un arbre ?

Le révolutionnaire s'avança vers un énorme rocher, le lion regardait son ennemi avec intention, ce dernier se plaça devant le rocher. Il leva l'index, ce dernier fut enduit de Haki de l'armement, et d'une pression du doigt, le rocher se brisa en deux.

- GRAOUHHHHHHH !!!! Hurla le lion.

- Tu vois, ça, c'est de la puissance pure !

Le roi se jeta sur son adversaire, les larmes aux yeux, puis il s'inclina devant lui.

- Oh... Tu jettes l'éponge ?

Le fauve remua la tête de bas en haut. Clint se tourna vers son maître, celui-ci affichait un air stoïque, comme s'il savait ce qui allait se passer.

- Je crois que ce n'est pas lui qui nou...

Sournoisement, le fauve envoya un coup de patte dans le dos de sa cible, ce dernier fut tranché comme du beurre. Dallas tomba à terre, le roi rigolait tout en prenant une pose dominante, il était heureux d'être fourbe. Mais alors que tout le monde pensait que s'en était terminé du voyage de Clint, ce type se releva sans difficulté, il cracha par terre.

- Merde... Tu as déchiré ma chemise préférée, enfaîte, c'est ma seule chemise !

Le lion devint tout blanc, cet animal ne comprenait pas comment Steel Hunter pouvait être encore en vie. Le dos du révolutionnaire était recouvert d'une armure de Haki, Clint avait fait exprès de tourner le dos à son adversaire, pour vérifier s'il jouait la comédie ou s'il était sérieux. Le Cow-boy envoya un crochet dans la mâchoire du traître, ses dents se brisèrent sous l'impact, la victime fut projetée sur quelques mètres. Cacao applaudis son disciple, les deux hommes quittèrent le territoire des félins, et ils se dirigeaient vers celui des reptiles.

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Dallas Clint le Mar 27 Juil 2021 - 18:02, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Dallas Clint
Dallas Clint
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Voyage un peu partout
♦ Équipage : Les As de la gâchette

Feuille de personnage
Dorikis: 3732
Popularité: -223
Intégrité: -108

Mar 27 Juil 2021 - 5:38


3f188cab071b22d2d35ac9f027a45362.gif

Les monstres



Les deux hommes arrivèrent dans le territoire des reptiles, les deux combattants marchaient dans une forêt tropicale, il faisait chaud.

- Ouah, c'est très diversifié comme île.

- C'est la particularité de certaines îles de Grand Line, elles proposent différents environnements au sein d'une même île.

Les deux bonhommes étaient épiés par des centaines de reptiles, ils étaient cachés dans les feuillages, camouflait dans l'environnement, et certains se trouvaient au fond des lacs qui se trouvaient dans la forêt. Un dragon de Komodo sortit de sa mare infecte, il rampait au sol avec ses grosses pattes, son immense langue sortait de temps en temps de sa bouche. Le truc passait à côté des deux étrangers, Dallas et Mont blanc regardaient le lézard passer.

- ...

- Il est gros, ce truc.

Le dragon regardait ses observateurs, son regard devenait de plus en plus menaçant, tout d'un coup, il se mit à pousser un cri.

- Couiiic !

Les gars reprirent leur route, ce qui les conduisit jusqu'au repaire du chef, Clint posa une question au descendant de Criket.

- Comment tu arrives à dénicher le repaire du boss du coin ?

- Ce n'est pas difficile, je peux sentir la présence d'être vivant qui nous entourent.

- Ah ?

- Quand on sait que le roi possède la volonté la plus forte de son clan, ce n'est pas difficile de le repérer.

- Mais, c'est dangereux ton machin. Le coup des lionnes, t'avait pas prévu que ce soit elles qui puissent résister à ton pouvoir et, le roi, lui, était impuissant.

- De toute façon, dis-toi, que si ça se reproduit, on tombera forcément sur la garde rapprochée du patron. Donc, ça ne change rien.

Les deux gars se trouvaient devant une petite mare, là-bas, il y avait un petit îlot qui servait de repaire au chef. Dans la mare, se trouvaient quelques reptiles qui avaient l'air agressifs, ils nageaient négligemment autour de l'îlot. Sur cette ama de terre, se trouvait un énorme Cobra royal qui était enroulé.

- Tu vas devoir plonger pour attraper ce serpent.

- Hors de question, je ne peux pas.

- Ah, comment ça ?

- J'ai mangé un fruit du démon.

- Tu n'as plus qu'à tenter le saut, mais je te préviens que ses animaux sont très vicieux, fait gaffe.

Dallas effectua un sauta sans prendre d'élan, ce qui le conduisit sur l'îlot, les reptiles reculèrent subitement. Les Iguanes, les Dragons de Komodo, les Varans, tous étaient en colère. Ils se jetèrent sur le révolutionnaire, ce dernier avait appris de ses erreurs, ce fut pour cela qu'il colla à chacun un coup de poing enduit de Haki. Le Cobra royal prit la mouche, la correction qu'avaient reçue ses sujets l'avait mit en colère, il se déploya au maximum. Il était immense, mesurant presque six mètres de haut, des crocs acérés comme des lames de rasoir, ces crocs dégoulinaient de poisson et qui tombaient au sol.

- Ouah, c'est du poisson ?

- Fait attention, King Cobra peut produire du poisson mortelle, ne te laisse pas mordre !

Dallas avait du challenge, évitez le poisson pour ne pas mourir, et ensuite briser les crocs de ce monstre. King Cobra passa à l'attaque, avec son énorme corps flasque et visqueux, le Cobra ondulait dans tous les sens, Clint ne savait pas où et comment frapper le corps d'une telle créature.

- Si je me craque, c'est la mort qui m'attend.

Le Cobra jouait avec sa proie, son venin était tellement toxique, lorsqu'il tombait sur le sable qui recouvrait l'îlot, ce dernier fondait à chaque fois. Les crocs du Cobra dégoulinaient de venin. Dallas décida d'y aller franc jeu, après qu'il eut sauté pour se mettre à la hauteur de son ennemi, le révolutionnaire tentait de lui décocher une droite. Mais il fut frappé par la queue du serpent, le Cow-boy fut plaqué au sol, ce dernier se releva aussi vite que possible. Il était épuisé, physiquement, mentalement. Tous les adversaires qu'il avait affronté depuis trois jours, toutes ses épreuves, ses courtes nuits de sommeil, tout ça l'avait exténué.

- Keuf...Keuf...J'en peux plus.

Il faisait face à son adversaire, ce dernier esquiva chacun des coups donné par le révolutionnaire, son corps flasque et visqueux ondulait devant les yeux de Clint. Le Cobra plongea ses crocs dans le sable, après avoir raté sa proie, le serpent mangeait le sable. Clint en profita pour lui envoyer du sable dans les yeux, ce qui aveugla le Cobra, ce dernier poussait des cris tout en se redressant. Il recommença à onduler pour perturber son ennemi, mais il n'y voyait rien.

- Yagagagagagaga !

Clint était en train de marteler le corps du serpent, ce dernier ondulait à l'aveuglette, Clint put aisément prévoir ses mouvements, s'étaient toujours la même trajectoire. Le Cow-boy recouvrit son poing de Haki, poing qui s'écrasa contre le menton de la monstruosité. Ses dents explosèrent lorsque sa mâchoire fut percutée par le coup de poing. Le serpent s'écroula de l'îlot jusqu'au bord de la mare, son corps était immense, ce dernier se trouvait aux pieds de Cacao. Le maître de Dallas félicita son élève, ce dernier avait appris à maîtriser les bases du Haki en à peine trois jours, vaincre quatre animaux surpuissant, et s'en sortir sans blessures graves, tout ça était un exploit. Les deux hommes retournèrent dans la forêt, dans le territoire des primates, là-bas, ils tombèrent sur Mandrilla boss, le primate voulait une revanche.

- Fraise !!!

- Encore, toi !

Le Mandrill dégaina une hache, qu'il faisait tourner devant lui, ça ressemblait à une technique d'épée. Dallas était trop faible, ce fut Cacao qui prit le relais, comme le roi Mandrill n'était pas affecté par le fluide royal, Mont blanc allait se battre avec ses techniques de combat simiesque.

- Tu es prêt ?!

- T...T...Tartelette !

Cacao prit une pose simiesque, on aurait dit un macaque prêt à se battre. Le Mandrill passa à l'attaque, ce macaque courut en direction de Cacao, et là, Mandrilla boss envoya un violent coup de hache à la verticale. Après avoir esquivé l'attaque en passant sur le côté droit du Mandrill, le boss avait planté sa hache dans le sol, Cacao chargeait un coup.

- Je vais te faire la démonstration de l'art simiesque inventé par la famille Mont blanc !

Le Mandrill préparait aussi une riposte.

- Monkey punch !

- Poire !

Le poing de Cacao brisa celui de son ennemi, ce singe fut projeté sur plusieurs kilomètres dans la forêt, tout en se prenant des arbres. Clint était impressionné, son style de combat était puissant et rapide, Cacao était un homme très fort. Clint fut conduit par Mont blanc jusqu'à sa barque, elle était encore là, toujours flottante. Dallas remercia son maître, ce dernier souhaita bonne chance à son ami. Clint navigua jusqu'à son navire, une fois de retour sur le the Liberty, sa première réaction fut d'aller de se coucher dans sa cabine. L'équipage reprit son voyage vers l'île de Banaro.

Codage par Libella sur Graphiorum
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1