AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -100€ dès 999€, -50€ dès 499€, ...
Voir le deal

A la recherche du trésor perdu! [PV Marc]

Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Lun 28 Juin 2021 - 21:32

Cela faisait quelque temps que j'étais revenu de ma mission de protection, et au final malgré la perte de nombreuses forces de la marine, nous avions réussi à protéger Obol. Encore maintenant, je n'étais pas sûr d'avoir compris comment Dallas avait raté son coup, mais je suppose que la blessure que je lui avais infligée avait joué sur sa précision. Ou Obol avait réussi à se protéger d'une attaque mortelle avec sa maîtrise de la roche.

Sasha s'en était sorti, malgré la longue période de rémission qui l'attendait, et de mon côté, malgré mon crâne toujours en convalescence, j'avais été autorisé à reprendre le terrain. Cela dit, j'avais ordre du médecin d'évité à tout prix les chocs à la tête, de plus mes tendons n'avait que mal accepté mon usage répété du soru lors de mon combat, aussi, je n'avais le droit d'user du Rokushiki qu'en cas d’extrême urgence. Au vu de mon état, je fus envoyé pour une mission présumée simple. Retrouver un trésor, ainsi qu'une boite détenant la carte menant a un poneglyphe perdu.

De mon côté, je n'avais que peu de question, les Poneglyphes sont un tel mystère qu'en retrouver un serait un véritable accomplissement, même si j'étais incapable d'en déchiffrer un. Rare sont les personnes ayant ce savoir, je devrais peut-être m'y intéresser un peu plus... Enfin, cela sera encore une autre histoire.

Je fus envoyé sur l'île du Karaté, ou une expédition visant a retrouver le trésor serait monté par un homme du nom de Kol Haraldson. Un chasseur de primes notoire, connu pour être au final plus un chasseur de trésor qu'un chasseur de primes. Me voici au port, ou son grand navire était entreposé. Tout fait de bois, une corvette de taille moyenne. Nous étions une bonne trentaine a postulé chacun à la suite. Beaucoup de personnes probablement très intéressées par l'argent. Parfois avec un air de forbans ou encore de pirate. Un vielle homme alcoolo tenant une bouteille sans aucune élégance.

L'air de la mer était tout de même bon, le soleil dégager. C'était encore assez loin d'être à mon tour, mais je suppose que vu les loups de mers qui réussissaient à se faire engager, je devrais pouvoir trouver ma place. Kol faisait faire les entretiens rapidement par un homme qui semblait agé d'une quarantaine d'années. Le bandana rouge, et des gant noirs. Probablement, le second, la vraie question était surtout à mon sens, qu'avait-il pu arriver à l'ancien équipage pour qu'il se retrouve à recruter des gens à la volée. Qu'importe, ma mission passait avant tout le reste et je retrouverais le trésor ainsi que la carte.
Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Mar 29 Juin 2021 - 1:20

A peine arrivé sur l'île du karaté, Marc ne tenait plus en place. Il y avait tellement de chose à faire ! Lui qui était habitué à son rythme de vie monotone sur Lokail, il se retrouvait désormais à ne plus savoir quoi faire en premier.  Aider à monter la scène pour Luna malgré que la représentation ne soit que dans un peu moins d'une semaine ? Allez faire le tour de dojo pour apprendre des techniques ou se battre contre des gars bien plus fort que lui ? Ou essayer de se faire un petit peu d'argent en bossant dans les docks en se faisant engager comme docker ? Il ne savait plus où donner de la tête. C'était un peu comme un enfant qui avait trop de cadeau le jour de son anniversaire et qui ne savait pas par lequel commençait.

Mais une affiche retint davantage son attention. Il y avait un chasseur de trésor qui recrutait des gros bras pour l'aider dans son affaire. Rien que le mot trésor, cela mis des étoiles dans les yeux du jeune Hollins qui ne tarda pas à se pointer comme une fleur sur le lieu de rendez vous. Il y avait une file d'attente colossale, mais le jeune Hollins savait être patient. Il se doutait bien que seuls les meilleurs seront retenus, et que même s'il n'est pas pris. Il saura qui défier en duel pour au moins se divertir un minimum.

Ce fût au tour de l'homme devant Marc de tenter sa chance. Il se présenta devant un dénommé Kol Haraldson.  Ce dernier ne le calcula même pas, peut être avait il conscience que ce mec était un déchet sans nom. A force de se battre, le sale gosse avait appris à jauger la force de ses adversaires à vue de nez. Et nul doute que le mec devant lui n'allait pas faire long feu. Alors que ce dernier ne cessait de réciter son CV comme un jeune sortie d'école récitant une leçon apprise par cœur devant le PDG d'une grande entreprise, Kol le stoppa net.

Kol- Ouais ouais tu m'en diras tant, je te présente Olaf, mon second. On va jauger la seule chose qui nous intéresse vraiment : ta force. Met un coup à Olaf, s'il bouge ne serait ce que de quelques centimètres, tu es pris.
Pirate - Pouah c'est tout ? Je vais t'le faire reculer ton toutou !

Le pirate pris son élan de quelques pas, et il fonça tête baisser sur le colosse qui demeurait de marbre les mains sur les hanches. Le forban s'élança de tout son poids en tentant de frapper le bras du ventre du second mais ce dernier s'empalla lamentablement sur ce dernier. On aurait dit qu'il avait foncé sur un poteau de fer, et visiblement pour le coup, c'est le fer qui a gagné. Kol soupira et raya le nom de l'engagé guignol de son calepin. Au vue de son exaspération, il était évident qu'il n'avait pas trouvé beaucoup d'homme intéressant à recruter.

Puis vint le tour du garçon de 15 ans qui se présenta devant lui. Il arborait un sourire naif jusqu'aux oreilles et un début de rire nerveux comme un garçon qui explique que la boite à bonbon s'est vidée toute seule.  C'était pas évident de se vendre quand on a rien accompli de grand jusqu'à maintenant appart réciter le nombre de bagarre qu'il a gagné. Kol exaspérait et croyant à un canular balaya d'un revers de main les propos du bagarreur avant d'ajouter.

Kol - Lâche l'affaire petit, tu es encore trop jeune pour ce genre de mission. Rentre chez toi téter du lait, tu reviendras quand t'auras une dizaine d'année de plus.
Marc -  Hé ! C'est pas juste ! Moi aussi je veux frapper le gros sac ! Vous avez juste peur car je vais le foutre au sol en un coup !
Kol - Ne sois pas stupide gamin, ça fait 2 heures qu'il encaisse des coups de personnes bien plus costauds que toi sans sourciller, tu crois que toi avec ton gabarit de crevette tu vas arriver à lui faire mal ?
Marc - J'en suis certain, mais si vous avez peur que je lui fasse mal, je peux le comprendre.
Kol- N'importe quoi, bon vas y qu'on en finisse. Tente ta frappe sur Olaf, si ça t'amuse, mais après dégage que j'ai des postes à pourvoir.

Marc souriait à pleine dent, il savait ce qu'il avait à faire pour emporter son ticket pour la chasse au trésor. Il se positionna devant le géant qui ricanait à la vue du moucheron qui allait frapper dans son corps taillé dans le roc. Rare étaient ceux qui avait réussi à le bouger jusque là. Hollins pris son élan, le poing bien tendu en arrière comme pour ces jeux de fêtes foraines où il faut faire le meilleur score. Il courrait en direction d'Olaf et une fois arrivé à sa portée, il se laissa glisser sur les genoux pour passer en dessous de lui et lui remonta un uppercut pleine puissance dans les valseuses. Le résultat fut immédiat, le colosse porta ses deux mains à son entrejambe et s'écroula au sol des larmes aux yeux devant un "Outch" unanime du public.  Marc se releva satisfait avant d'ajouter en direction du dénommé Kol

Marc -T'as vu, je l'ai couché ton géant !  Alors reconnais que je suis pris ...
Kol - Enfoiré ! C'était déloyal !
Marc -Ah ben tu m'as demandé de le bouger, il est tout en muscle donc difficile à bouger. Par contre l'entrejambe ça se muscle pas, j'ai juste choisi le meilleur endroit où frapper.
Kol - Ordure ... T'as gagné, mais je suis pas responsable s'il t'arrive quelque chose. Bon maintenant je vais devoir trouver quelqu'un d'autre pour tester les autres recrues
Marc - OUAIS ! Trop bien ! Je vous épargne le suspens, vous trouverez pas votre bonheur parmi les déchets présents ici, ils valent rien ces gars.

Marc mis les mains derrière sa tête avec une expression satisfaite avant de s'éloigner un peu de la file d'attente sous les insultes des prochains prétendants. Le sale gosse parcourrait la foule du regard avec un air amusé quand soudainement, son regard se braqua sur l'un d'entre eux. Il y avait un mec qui payait pas de mine, avec des lunettes et des cheveux vermeilles. Lui, il inspirait quelque chose. Il était pas comme ces autres pirates présents ici. Il était même plus fort que le sale gosse, et ça excitait énormément ce dernier. Le garçon savait bien qu'on apprenait plus d'une défaite que d'une victoire, il voulait que ce gars fasse partie de l'expédition. Le sale gosse se tourna vers Kol en ajoutant.

Marc -Hep Haraldson, je retire ce que j'ai dis, le mec à lunette là bas il a l'air vachement fort en fait ! Je parie que lui il réussira le test du coup de poing sans problème !

Le garçon attendait satisfait, les mains derrière la tête la réaction du chef d'expédition ou du mystérieux binoclard.
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Dim 4 Juil 2021 - 11:30

Je regardais, ivre de pensée en attendant mon tour. Comment Kol avait-il perdu son ancien équipage, quel danger, allons nous affronter pour qu'il estime avoir besoin d'homme capable de faire bouger une masse comme celle d'Olaf? Kol ne cherchait pas des bras pour porté, mais bien pour se battre. J'allais devoir la jouer serré, mais j'avais déjà affronté des adversaires beaucoup plus fort que moi, alors je ne me laissais déstabilisé par le risque. Je regardais les loups de mers échouer les uns après les autres, alors que ce fut cette fois au tour d'un gamin d'essayer.

Je regardais avec curiosité, amusé par le caractère plutôt malicieux qu'il semblait avoir. Et là, BAM uppercut dans les bistouquettes vainqueur par ko. C'était un petit malin celui-là, je sentais que j'allais devoir le garder a l’œil celui-ci. D'autant plus qu'il annonçait fièrement qu'il n'y avais personne qui ferait l'affaire, avant de se ravisé en me voyant. Alors là, c'était rare qu'on pense à première vue que je sois fort, mais je suppose que mon apparence particulière avait joué en ma faveur... Ou pas, c'était encore à voir. Le Chasseur de trésor s'avançait l'air contrarié jusqu'à moi, alors qu'il prenait la parole :


"- Alors comme ça, tu réussiras le test sans problème ? C'est moi qui vais te tester alors, tu ne pourras t'en prendre qu'a ce petit vermisseau. "

Celui-ci prenait une posture de combat, alors que les pirates autour de nous s'écarter :


" Si tu réussis à me mettre au sol, tu rejoins l'expédition, mais je te préviens, je ne te ferais pas de cadeau. "

Je restais pour le moins dubitatif, si je devais simplement le mettre au sol, je suppose que c'était dans mes cordes. Je prenais un léger sourire, prenant alors la parole :


" - Ouf, moi qui croyais que tu me demanderais quelque chose de compliquer ! "


Je me craquais la nuque avant de m'échauffer les poignets, ne jamais sous-estimer l'importance de l’échauffement. Peut-être que j'avais un peu trop confiance en moi, mais je suppose qu'avec le Rokushiki, je pourrais très bien ! Et voici que je n'avais même pas le temps de finir de penser, qu'il me chargeait dessus avant de me donner un coup-de-poing que j'esquivais avec réflexe. Avec ma main gauche, je poussais son poing, alors que je lui mettais un coup de pied directement dans le genou.

Alors que je pensais que ça suffirait, il était plutôt solide sur ses appuis, alors qu'il décochait directement un autre coup de poing droit dans ma joue. Il avait une sacrée force celui-là. Bon assez plaisanté, me voici a choper a nouveau son bras, avant de jeter mes deux jambes afin de le prendre dans une clef de bras. Poussant de tout mon poids, celui-ci pliait enfin, puis tombait sur le dos, alors qu'il riait et pris la parole :

" Jolie technique, je suppose que tu seras utile, bienvenue dans l'équipage ! "

Je le relâchais, avant de me relever et de le remercier d'un geste de la tête. Il n'y avais plus qu'à attendre qu'ils finissent de préparer l'équipage et nous pourrions partir. Il fallut pas moins de deux bonnes heures, mais nous étions enfin au complet. Une petite équipe de dix, enfin sur le bateau, prêt a amarré et toute voile dehors, pour une aventure qui semblait déjà épique. Quel dommage que ma mission gâcherait sûrement ce doux moment de complicité.
Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Lun 5 Juil 2021 - 19:07

Quand Kol s'approcha du jeune homme à lunette, Marc se tenait aux premières loges pour assister à cela. Les autres avaient protesté au départ, pensant qu'un homme aussi frêle n'avait aucune chance face au capitaine qui semblait être vraiment solide. Il ne faut pas sous-estimer les autres à cause de leur apparence, Olaf peut en témoigner. Et puis le sale gosse avait un bon pressentiment sur celui là, et quand le match commença, il eut directement la confirmation de ce qu'il pensait.

Des mouvements fluides et il ne se prit pas un seul coup de la part du capitaine. Le premier coup fut paré avec aisance bien qu'il avait essayé de prendre le binoclard par surprise. Il était sur le qui-vive et ça avait valu un petit "WAOUW" de Marc qui se fascina par sa capacité à réagir aussi rapidement. En effet, le coup à peine parer que le challenger fit un chasser sur le genou du capitaine. Le sale gosse pensait lui aussi que ça suffirait mais non, Kol revenait à la charge mais il se fit maitriser sans aucun soucis par une clé en vol d'une très grande adresse. Cela suffit à faire applaudir le minot qui était satisfait d'avoir eu raison de le recommander. Il avait l'air fort comparé au ramassis d'amateurs qui faisait la queue.

Quelques heures plus tard, les sélections étaient finis et tous se trouvaient désormais à bord du bateau. Marc aurait aimé une arrivée épique tous en ligne avec le soleil dans le dos, mais il se résigna à demander cela pour éviter d'attirer l'attention sur lui dès le début de l'expédition. Le bateau n'était pas bien grand, on sentait que c'était un bateau d'expédition qui préférait la rapidité au combat. Ayant été docker à Lokail, le bateau n'impressionna pas le moins du monde Marc qui bondit à bord parmi les premiers. Une fois les amarres larguaient, le sale gosse s'approcha du binoclard de tout à l'heure et ajoutait en lui passant le bras par dessus l'épaule.

Marc - Héhé j'avais raison ! T'es le plus balaise de l'équipage ! Trop cool ta clé de bras en vol, c'est super dur à placer en combat ! Tu dois être sacrément expérimenté !

Tout à fait Marc, l'art de mettre les pieds dans le plat et de crever les abcès, puis il retira son bras pour s'appuyer contre le rebord. Ce qui pouvait frapper en premier l'inconnu, c'est que dans sa main gauche, il y avait des brochettes de viandes épicées. Les même brochettes que celle du vendeur devant le port. Pourtant, il aurait pu juré que le sale gosse n'avait pas changer de place. Alors qu'il croquait dans l'une des brochettes de sa main gauche, il tendit l'autre vers l'inconnu.

Marc - Moi c'est Marc, enchanté ! J'ai trop hâte de trouver le trésor ! C'est tellement cool l'aventure ! Et toi, c'est ta première expédition à toi aussi ?

Alors qu'il posait la question, le capitaine Kol demandait à ses mercenaires de se rassembler au centre du pont principal. Le sale gosse s'approcha pour être tout devant pour entendre les explications du capitaine. Il allait sans doute parler de la destination et de la récompense au bout. C'est vrai quoi, à quoi ça sert de faire partie d'une chasse au trésor si on peut pas profiter pleinement de la trouvaille ? Le capitaine Kol pris donc la parole

Kol- Bien, maintenant que tout le monde est là. Je tiens déjà à vous remercier d'être venu m'accompagner dans cette chasse au trésor. C'est avec une joie non-dissimulée que je me réjouis de vous avoir à bord du navire. Voyez vous, depuis que je suis tout petit ...
Marc- Hé abrège ! On va où le chercher ton trésor ?
Kol - Espèce de sale petit .... Tu aurais pu me laisser finir mon discours morbleu !
Marc - Ouais mais c'est long ... du coup on va où ?
Kol - *soupire* Tu perds pas le nord, bien je suppose qu'on va pouvoir parler directement de ce qui vous intéresse.

Déployant une carte sur la table principale du pont, le capitaine Kol s'apprêta à expliquer à son équipage de fortune les tenants et les aboutissants de la situation.
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Mar 6 Juil 2021 - 17:08

Une fois à bord du navire, je me rendais compte que celui-ci n'était pas très grand. Un navire rapide, une petite équipe de combattant qui pourrait faire diversion... J'allais devoir garder Kol a l'œil, puisque j'avais comme un mauvais pressentiment. Celui-ci pourrait très bien s'envoler à la moindre étourderie de notre part. Alors que j'étais dans mes pensées, le gamin rosé me choper amicalement, avant de m'expliquer qu'il pensait que j'étais le plus fort à bord, et que je devais avoir pas mal d'expérience.

Quand j'y pensais, il est vrai que j'avais dû livrer pas mal de bataille en situation réelle, de plus les nombreux mois de formation que j'avais passé à me battre au corps-à-corps m'avais rendu bien plus fort. Et encore, je n'avais encore jamais utilisé ma botte secrète. Je ne la maîtrisais pas encore totalement, mais elle pourrait bien surprendre.

Je prenais la parole, peut-être que j'allais pouvoir montré un de mes trucs à ce jeune:


" - Le secret contre adversaire plus fort que soit, réside bien souvent dans l'effet de surprise et la technique regarde. "


Je plongeais mon regard dans le sien. J'y mettais une certaine intensité alors que soudainement, je détournais le regard vers ma main droite, avant de déposer ma main gauche sur mon épaule. J'étais pratiquement sur, qu'il n'avait pas vu venir ma main gauche. Une technique de base de la prestidigitation, mais qui est cruellement efficace aussi au combat. Un truc qu'il pourrait soit retenir, soit oublier, mais il ne faut jamais sous-estimer l'efficacité du détournement d'attention.

Il me demandait si c'était ma première expédition, alors que je répondais simplement :


" - C'est ma première chasse au trésor oui. Je sens qu'on va bien s'amuser. "

Je faisais un léger sourire, alors que le capitaine demander un conseil de guerre. Celui-ci commença un discours qui fut rapidement interrompu par le Cadet de l'équipage. Au moins, cela permit de passer directement a l’essentiel, c'est-à-dire le trésor. Il déposait la carte avant de prendre la parole.

" Dans le creek d'Obayashi, se trouve une île déserte. Enfin, pas tout à fait, puisse qu'il se trouve une grotte ou serais entreposé un trésor. Il y en aurait pour plusieurs millions de berries, largement assez pour que chacun ai une grosse part du gâteau, mais je vous préviens. La grotte serait protégée par un monstre marin et lui servirais même a ce qu'on dit, de nid. Il n'y aura pas de place pour les fillettes et les plaisantins. Tu comprends Marc ? Si tu veux te retirer, c'est maintenant, sinon il sera trop tard pour se plaindre. Des questions ? "

Kol marquait un temps d'arrêt afin que chacun puisse prendre la parole. Alors que je comprenais mieux l'intérêt d'un bateau rapide... Pour prendre la fuite en cas de danger trop important ou si nous étions mis en déroute. Celui-ci prenait la parole à nouveau :


" Nous avons deux jours de trajet d'ici à la creek. Vous aurez largement le temps de faire connaissance d'ici là. Reposer vous, manger jusqu'à plus faim, buvez jusqu'à plus soif, car dans deux jours, nous serons soit tous riches, soit tout au fond de l'océan. Vous pouvez disposer. "

Les paroles de Kol marquaient une légère tension dans l'air, il partait dans sa cabine directement suivie par le colosse Olaf. Je regardais autour de nous. Une femme d'un air de pin-up, un punk muni d'un iroquois vert et ce qui semblait avoir l'air d'un motard plutôt costaud mais d'un certain âge. Beaucoup de profils différents réussis pour l'argent. J'étais un peu l'intrus, mais ça, personne ne pouvait le savoir.

Nous nous échangions tous pas mal de regard, je souriais. Malgré ma mission, j'étais appelé par l'appel de l'aventure et plus encore... Une mission impossible a accomplir. Je sentais l’excitation comme rarement dans ma vie. Me battre contre un monstre marin, voilà ce qui serait un grand spectacle.  


Membre d'équipage:
 
Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Mar 6 Juil 2021 - 22:21

Le magicien devant Marc lui avait fait fort impression. Il avait regardé l'espace d'un instant sa main puis l'autre main s'était retrouvé sur son épaule. Le sale gosse était épaté et se mit à penser que si son interlocuteur avait été malintentionné, il aurait salement dégusté. Mais c'était sans rancune que Hollins applaudit le prestidigitateur, sa prestation l'avait épaté et il se retrouvait bête de ne pas avoir cerner le truc. C'était pas la première fois qu'il se faisait avoir par une technique, mais c'était la première fois qu'on lui expliquait à l'avance le truc.

Marc - Waouw, c'est le même principe que la feinte en fait ! Je vois ! Merci pour le cours, ça serait trop bête de me faire avoir comme ça en combat.

Mettant les mains derrière la tête, il écoutait religieusement ce que racontait le capitaine du navire. Une île, un monstre, un trésor, c'est tout ce qu'il avait besoin de savoir pour le moment. Lorsque le capitaine vint à mentionner le danger et notamment que Marc pouvait encore faire demi tour si cela lui semblait être une mauvaise idée, le jeune insolent riait. C'était un peu sa façon à lui de dire au capitaine que c'était une vieille rengaine qui n'avait pas d'effet sur lui. Non pas que Marc était un grand courageux, mais c'était sans doute un être assez stupide pour ne pas voir le danger à affronter un monstre marin sur son terrain de prédilection.

Marc -T'inquiètes grand père, faut bien que quelqu'un vienne te sortir le cul des ronces si t'es dans la mouïse.
Kol - Qui est ce que t'appelle Grand père ? Tu sais que j'ai qu'un mot à dire et tu passes par dessus bord ?
Marc - Ouais ouais, dis moi du coup c'est quoi comme monstre qui garde cette île ?
Kol - D'après les dires des marins qui se sont approchés, il s'agirait d'une bête féroce aux milles dents qui a trente septs têtes.
Marc - Trente septs têtes ? Mais du coup c'est mille dent en tout, ou par tête ?
Kol - Aheum et bien je .... bon en fait ce ne sont que des légendes, on sait pas vraiment ... ce que je sais c'est que plusieurs expéditions avant nous ont mystérieusement disparus et leurs bateaux aussi.

Marc resta dubitatif et préféra rester sur la vision de la légende. Il s'imaginait déjà en train de latter trente sept visages de serpent. Bon, il y avait de grande chance que ce ne soit pas le cas et que ce ne soit qu'une histoire pour endormir les gosses, mais au moins cela suffisait à faire plaisir au sale gosse qui ne tenait véritablement plus en place. Revenant vers son acolyte de tout à l'heure, il ne put s'empêcher d'ajouter à son attention.

Marc - Waouw, c'est la première fois que je vais voir un monstre marin ! Cette aventure s'annonce fascinante ! Au fait, pourquoi est ce que t'as l'air aussi discret alors que tu pourrais facilement cassé la bouche aux six autres mercenaires ?

Hollins faisait références aux autres mercenaires mais pas à lui même, peut être ne se sentait il pas en danger avec lui ? Ou bien estimait il qu'il pouvait se défendre contre pareil ennemi ? Allez savoir ! Il y avait donc avec le duo : Un motard, une pin-up, un punk à crête, une bretteuse, un catcheur et un pirate assurément. Le motard avait l'air d'être là sans trop savoir pourquoi, la pin-up était concentrée sur l'apparence de son visage, le punk à crête pisser par dessus bord. Le catcheur et la bretteuse était en train de discuter, probablement qu'ils se connaissaient. Le pirate quant à lui était adossé à la rembarde et faisait tournoyer un berry entre ses doigts.

Le jeune homme, ayant entendu que la nourriture était à foison ici semblait être des plus contents d'être ici. Il se rappela d'ailleurs que son étrange ami n'avait pas mentionné son nom. Peut être était il timide ou connu ? Allez savoir, Marc s'en fichait bien, il voulait en savoir plus sur son coéquipier du moment. Il avait un côté mystérieux et un côté pédagogue qui n'était pas sans rappeler Paser, son mentor sur son île natale. Il l'aimait bien celui là, et tant qu'il ne faisait pas de fautes graves, comme piocher dans son assiette, il allait le garder à l'œil dans le bon sens du terme.
Les 3 autres mercenaires:
 
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Mer 7 Juil 2021 - 17:58

Mon jeune acolyte semblait être des plus surpris quant à mon petit tour, mais aussi des plus bluffés. Celui-ci me semblait être sacré numéro, un peu comme moi a son âge. J'avais le don pour être partout ou l'on ne m'attendait pas, a être un sacré provocateur, mais j'avais aussi un côté charmeur et la magie avec moi. Nous étions différents sur bien des points, mais je trouvais ce petit gars amusant. Il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait et en ça, nous étions identique du moins a son âge.

Je me contentais de rester silencieux durant l'échange entre Marc et Kol, ces deux la était fais pour s'entendre vu l'amour qu'il y avait dans l'air. Cela dit, je dois bien avouer que j'étais plus a lancé des sourires a la Pin-up. Pour un amoureux des tatouages comme moi, je devais avouer que j'étais loin d'être insensible à mon charme, mais je supposais que la mission passait avant tout, n'est-ce pas ?

Marc venait encore une fois à ma rencontre, me demander le pourquoi de ma discrétion alors que je pourrais probablement battre tous les autres mercenaires. Je lançais un léger rire, il était sois très observateur, soit il avait un instinct très prononcé. Enfin, toujours est-il qu'il me sur-estimé peut-être, je ne savais pas si j'étais si fort que ça. Je prenais alors la parole :


" Peut-être me sur-estime-tu un peu? Quant à ma discrétion... Il existe une philosophie que l'on appelle le Yi Jing. Il existe Soixante-quatre Jing, mais je t'en parlerais de trois. Le jing Offensif, lorsqu'on attaque de front, le Jing défensif lorsqu'on décide d'être prêt a contre attaquer et le plus important de tous... Le Jing neutre, lorsqu'on décide d'écouter et d'attendre le bon moment. Soit patient, apprend a analysé la situation dans son ensemble. Pour le moment, nous sommes tous unis par le même objectif. Tu comprends? "


Au fond, je ne savais pas vraiment ce qui avait poussé Marc à rejoindre cette expédition, mais j'avais comme le sentiment que contrairement aux autres, il n'était pas motivé par l'argent. Je souriais à nouveau avant de parler à nouveau :

" tu la vois ?" Dis-je en pointant la Pin-up du doigt un instant.

" Elle passe beaucoup de temps à se regarder, elle a l'air d'aimer son apparence, autrement dit, c'est une séductrice. De plus, les tatouages que l'on porte en racontent souvent beaucoup sur nous. Elle s'est fait tatouer un as de pique sur le visage, elle aime donc jouer, posée ses propres règles. Elle aime attirer l'attention sur elle, et au vu de sa participation dans cette expédition, elle aime l'argent et probablement les jolies choses. Si je souhaite atteindre mon but, je devrai faire avec tout ses paramètres, c'est ce que l'on appelle l'observation et l'analyse de situation, autrement dit... Le Jing neutre. "

Est-ce que je venais de sous-entendre que j'avais tout de même l'intention de tenter ma chance ? Peut-être que oui, peut-être que non, mais le plus important en soit n'était pas le sujet, mais l'intention. Si Marc comprenait le principe, il pourrait l'utiliser a son avantage, même s'il me semblait plus adepte du Jing offensif.

Nous partions enfin vers la table, afin de nous remplir l'estomac. À peine arrivé, je fus surpris de voir le motard s'attaquer a un poulet rôti entier qu'il semblait particulièrement apprécier. Il riait a grosse gorge, avant de donner directement un rôti a Marc qui semblait déjà être une mascotte pour l'équipe, nous étions observé par le borgne pirate muni d'un verre de vin, alors que le motard prenais la parole:

" Moi, c'est Gaspard Oporino ! Mais tu peux m'appeler Gaston ! Mange petit ! Si tu veux devenir grand et fort n'écoute pas toutes ses conneries qui disent de manger des légumes ! LA VIANDE MON POTE ! Y'a que ça de vrai! "

J'écoutais, plus ou moins amusé de l'attitude franche du bon vivant barbue. Alors que de mon côté, je m’éclipsais afin d'engager la conversation avec la Pin-up... Que voulez-vous, chasser le naturel et il revient au galop ? Je la regardais avec le sourire charmeur, puis prenais la parole :

" - Jolie tatouage... Tu peux m'appeler Alaaric, ou ne pas m’appeler du tout et juste me laisser te regarder."


Celle-ci me souriait en retours, avant de se mordiller le doigt en me regardant un instant. Si je la jouais fine, j'avais moyen de ne pas voir ses deux jours passer !


Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Jeu 8 Juil 2021 - 2:36

Le cours d'Alaaric avait passionné le jeune homme qui buvait les paroles du prestidigitateur. Il avait l'art d'amener les choses et de passionner les gens. Il avait su capter son auditoire. Tout d'abord par un cours théorique expliquant les trois Jing que Marc avait résumé dans sa tête comme : Frappe, encaisse et observe. Ces trois versions du Jing s'encrèrent dans la tête du jeune homme qui essaya de les stocker quelque part dans ce qui lui sert de tête. C'était assez simpliste, mais au moins le sale gosse était sûr de s'en rappeler.

Puis le magicien était passé à la partie pratique, il démontra par l'analyse que la jeune pin-up était ce qu'on appelle communément par chez lui une "Michto", une femme très superficielle qui a un goût prononcé pour le luxe et les richesses. Il est vrai que la demoiselle n'avait pas l'air de briller par ses capacités intellectuelles. Mais il ne fallait pas la sous-estimé pour autant, elle avait tout de même réussi à battre Kol ou Olaf pour gagner sa place ici. Hollins acquiesça des suites de l'analyse d'Alaaric et se dirigea vers la table où attendait quatre personnes.

Il y avait d'abord la belle samouraï d'un côté attablé avec l'imposant catcheur qui ne semblaient pas prêter attention au reste du groupe. Puis il y avait le pirate dans son coin qui regardait l'assemblée d'un air vil et prêt à sauter à la gorge du premier qui venait lui chercher querelle. Et puis il y avait ce motard qui paraissait sympathique à Marc. Le visage me direz vous ? Non pas du tout, il lui a donner de la nourriture et pour ça, cet homme ne pouvait pas être quelqu'un de mauvais. Ne souhaitant pas rester sans rien faire, le sale gosse engloutissait une quantité impressionnante de viande devant le sourire amusée du motard.

Gaston- Et bah p'tit ! T'avais la dalle ! Mais au moins t'aimes la viande !

Marc- Merci ! Moi c'est Marc au fait, ça t' évitera de m'appeler petit à chaque fois ! Sympa ta barbe d'ailleurs ! C'est quoi le secret ?

Gaston- C'est la viande mon gars, tout réside dans la barbac ! Plus tu vas manger de viande, plus tu seras costaud. Et plus tu seras costaud, plus les poils auront envie de vivre dans ton corps bien entretenu. Tu vois t'auras des poils au torse comme moi et une grosse barbe qui fait chavirer toutes les filles !

Marc rit à cette phrase, pensant sincèrement que c'était de l'humour de la part du motard, ce qui n'était pas le cas ceci dit. Le motard, voyant le petit rire se mit à rire de bon cœur aussi. Il y avait un sacré écart de niveau de philosophie entre les enseignements du magiciens et celui du motard, mais néanmoins, il y avait une part de sagesse dans les deux. Gaston se leva pour aller chercher de la bière et le sale gosse vit son précédent acolyte en train de draguer la jeune pin-up. C'était donc ça le Jing neutre ? Marc avait à cœur de montrer qu'il apprenait vite et il se mit à réfléchir.

Il y avait une seule autre femme, la bretteuse qui était gardée de près par le catcheur. Il fallait donc se débarrasser de ce dernier pour accaparer l'attention de la demoiselle. Hollins se remémora les dires de son précepteur, les trois Jing pour vaincre. Le premier était l'offensif, l'attaque de front. Face à cette montagne de muscle, Marc savait pertinemment qu'il n'aurait pas la moindre chance en l'attaquant de front. Pareil pour le Jing défensif, cela supposerait que Marc soit en capacité d'encaisser l'attaque du luchador. Il ne lui restait que le Jing de l'observation. C'était donc le moment d'analyser cette personne.

Marc - *Bon alors, il est costaud c'est qu'il s'entraine. Il a un masque sur la tête c'est peut être parce qu'il est moche. Il est toujours en débardeur c'est parce qu'il a chaud. Il reste près de la femme au sabre c'est parce qu'il est protecteur ...*

Et là ce fût tilt, la bretteuse semblait être une samouraï. Et qui dit samouraï dit "code d'honneur". Dans la tête de Marc un plan quasi-parfait vint apparaitre. Il fallait qu'il réfléchisse à qui aller subir ses fourberies et finalement sa cible semblait toute trouvée. Il s'approcha du couple et pris son air désolé d'enfant un peu paumé pour rajouté de la véracité à ses propos.

Marc - Excusez moi, désolé de vous déranger, mais c'est quoi une "grosse laidronne" ?

Rey - C'est quelque chose que l'on ne doit pas sortir, c'est une insulte méchante qui n'a pas lieu d'être dans la bouche d'un enfant ! Cela veut dire en gros qu'une personne est moche.

Marc- Ah bon ? Oh désolé ... C'est juste que, comme j'ai entendu le pirate là bas dire que votre amie est une "grosse laidronne" je me doutais pas que c'était une insulte.

Rey - Attend il a dit quoi l'autre pignouf ? Je vais l'éclater !

C'est alors que le Luchador se précipita sur le pirate et lui asséna un coup de poing extraordinairement lourd qui projeta ce dernier à travers la pièce. Résistant et énervé, le pirate se releva et sans se faire prier vint combattre le catcheur sous le regard amusé du motard qui continuait à déguster sa viande avec sa choppe de bière dans la main. Agissant comme s'il était désolé, le jeune homme prit son air des plus gênés avant d'ajouter vers la samouraï.

Marc - Je suis désolé qu'il ait dit ça sur vous ... moi je vous trouve très jolie. Et je suis désolé pour votre ami, je voulais pas que ça dégénère comme ça ...

Maria -Oh ne t'en fais pas, il a l'habitude. T'es adorable petit homme.

Et c'est alors que Maria pris le jeune Hollins dans ses bras comme pour le réconforter. Ce dernier, une fois ses bras passaient autour de la jeune femme afficha son sourire carnassier, super content que son plan ait marché à la perfection. Regardant son nouveau mentor dans les yeux, il ajouta un petit signe de la main à ce dernier pour lui faire comprendre que tout se passait comme sur des roulettes. Il en avait pas l'air le petit, mais quand un sujet l'intéresse, il est capable d'apprendre très vite.
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Lun 12 Juil 2021 - 13:08

Mon jeune camarade se faisait enseigner les préceptes de la viande par ce cher Gaston. D'un certain sens, j'avais envie de dire que sa philosophie bien qu'assez simple avait pour force de se tenir. De mon côté je m'étais attelé à la tâche qui d’incombé à ce moment précis... Celui de passer du bon temps avant d'attaquer le principal de la mission. Alors que de mon côté tout se passer assez bien, un léger échange de paroles, du grand art. À la fois dans la douceur, la pertinence, une pointe de charme et j'avais déjà l’impression que la magie avait commencée a opéré. Pourtant, ce que je ne savais pas, c'est que de mon côté, Marc avait déjà envie de mettre en pratique mon enseignement.

Une bonne chose, me diriez-vous ? Sauf quand il s'agit de mettre en péril l'expédition, comment un seul membre pourrait-faire ça? Alors, il pouvait y avoir quelques raisons... La première évidente serait de couler le navire, ensuite, il pourrait perdre la carte ou encore déclencher une bagarre entre certains membres de l'équipage qui pourrait faire avorter la mission. Et si d'un certain sens, on pouvait saluer la performance de manipulation dont-il avait fait preuve, je n'avais pas comme sentiment que le résultat était le bon. Et lorsque je voyais le combat entre le luchador et la borgne débutée et commencée a devenir sérieux, je sentais qu'il avait fait une connerie, ou n'avais pas assimilé le concept du Jing neutre. Il faut être discret, observé et attendre le bon moment. Niveau discrétion, on repassera.

Je regardais l'affrontement, me préparant a arrêté le combat, mais avant que je me lance, je fus surpris de voir Olaf débarqué sur le pont en un instant et maîtriser les loustiques comme une force de la nature. Il attrapa le poing du masqué et le pied du pirate. Il prenait une grosse voix avant d'expliquer :


" - Les bagarres au sein du navire sont formellement interdite par le capitaine Haraldson, si j'en vois encore un à faire du zèle, vous aurez affaire à moi, c'est compris? "

Il lâchais les deux mercenaires, avant de reprendre la parole :

" - J'ai l'impression que vous n'avez pas conscience du danger que vous allez affronter ensemble. Nous ne vous connaissez pas, mais la réussite de cette expédition repose dans son ensemble sur votre capacité a agir comme une équipe, et je ne tolérerais pas que vous ruiner une expédition qui a été le but d'une vie entière pour le capitaine. "

Je comprenais que Olaf, n'étais pas qu'un colosse sans cervelle, bon a encaissé les coups au final. Quand je voyais avec quelle facilité, il avait maîtriser les pirates, je me disais qu'il ne serait pas une mince affaire de le combattre quand le moment sera venu. Pour le moment, j'étais satisfait de ne pas avoir eu a intervenir. Celui-ci rejoignait ses quartiers, alors que je prenais le sourire avant de saluer Erisa un instant :

" - Excusez moi très chère, je reviens dans un instant "

J'avais pour le moins l'air contrarié, quand je m'avançais jusqu'au gamin avant de le trainer par le col, avant de prendre la parole :

" Tu a du mal avec le concept de discrétion n'est-ce pas ? "

Je lui laissais un instant, avant de prendre la parole a nouveau:

" A ton avis, quand ils se rendront compte de ton mensonge, combien de temps, ils mettront a comprendre que tu les a mener en bateau? Et combien de temps avant de te jeter par-dessus bord ? Tu dois comprendre que le Jing neutre est l'action de ne rien faire, afin de préserver sa discrétion. Agir dans ce genre de circonstance, c'est du suicide. Tu dois prendre le temps d'observer et réfléchir aux conséquences directes de tes actes. "

Je n'avais pas vraiment le temps de finir mon discours que les trois intéressées se dirigeaient vers nous, l'air pour le moins furieux. Je me mettais entre eux et Marc, en prenant la parole, le sourire aux lèvres :

" - C'était un malentendu, excusez le, et poursuivons en oubliant ce léger incident. "

Ceux-ci, bien que le regard empli de foudre, partait sans dire grand-chose de plus. Je suppose que Marc ne se rendait même pas compte, mais il venait probablement de se mettre à dos une partie de l’équipage. Enfin, je suppose que cela ne laisserait pas des traces indélébiles sur l'expédition. De mon côté, j'espérais qu'il prenne un peu en maturité, parce qu'à en croire Kol et son second, le combat que nous aurions à mener ne serait pas de la tarte.

Les heures passent, alors que la nuit était déjà tombée. La sombre lumière, le repas servi et les membres un peu dispersés sur le navire. Gaspard était encore à manger, alors j'avais réussi un peu a discuté avec chacun des membres, au moins afin de prendre leurs noms et quelques informations sur eux. J'avais encore un jour, puis le jour suivant, nous devrions récupérer le trésor et je devrais agir. Je mélangeais un peu mes cartes afin de me distraire, n'oubliant pas de sourire a Erisa. Je mélangeais de manière plus ou moins acrobatique, avant de me rendre compte qu'au final toute l'équipe avait le regard fixé sur moi.

Je suppose qu'un peu de magie pourrait unir un peu cet équipage. Alors que je me mettais à jouer avec mes cartes dans un mélange plus ou moins acrobatique. Je faisais parfois apparaître ou encore disparaître des cartes. Une petite représentation qui durait une petite vingtaine de minute, Gaston venait me voir avant de me dire :

" He bien ! Tu as dû en manger de la barbaque avant de réussir à faire ça ! "

La bretteuse et son compagnon lutteur applaudissait, alors qu'Erisa me faisaient un petit clin d’œil. Je pense que cette histoire se présentait plutôt bien. Bientôt l'heure de se coucher, nous aurions encore du pain sur la planche.


Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Lun 12 Juil 2021 - 14:17

Le combat fût interrompu par Olaf, le second du capitaine. C'était à prévoir ceci dit, une personne de son rang doit maintenir l'ordre dans le bateau. Et puis, il n'y avait pas besoin de faire de grandes études pour comprendre qu'Olaf pouvait facilement éclaté les deux mercenaires. Le sale gosse se demandait d'ailleurs si les deux énergumènes auraient pu passer l'épreuve si Olaf ne s'était pas fait "attendrir" par le coup en traître du jeune homme.

Alors que Marc profitait de ce moment sympathique dans les bras de la charmante samouraï, une main familière mais néanmoins puissante vint le tirer de sa rêverie. Une main qui lui fit faire une dizaine de mètre en arrière. Le sale gosse commença à poser le tranchant de son poignet sur celui de son adversaire, quand il se rendit compte que c'était le dénommé Alaaric, et il arrêta net son mouvement. Au lieu d'être fier de sa prestation, il se fit copieusement engueuler, lui demandant ce qu'il n'avait pas compris dans le mot discrétion. Ce à quoi le sale gosse répondit du tac au tac pour que seul Alaaric l'entende.

Marc - Ce n'était pas le but d'être discret, c'était d'appliquer le Jing neutre pour atteindre mon objectif. Et j'ai réussi. C'est pas bien grave que les gens veulent me passer par dessus bord. J'ai l'habitude.

Dans ses paroles, on pouvait percevoir en apparence de l'amusement de la situation. Mais les personnes les plus attentives auraient pu voir qu'il y avait un fond de tristesse dans tout cela. Il avait l'habitude d'être haï par ses pairs, il se battait souvent au Royaume de la veine, ce qui lui a valu une réputation de sale gosse. Avec le temps il avait donné l'apparence de s'en foutre royalement, mais au fond, cela lui pesait tout de même un petit peu.

Puis, Alaaric se mit à le sermonner sur les conséquences de ces actes. Marc le regardait avec un air des plus incompris. Il se savait supérieur à ces mercenaires, il n'avait pas besoin du Jing neutre pour savoir qu'en un contre un, il gagnerait. D'ailleurs, quand les trois lésées venaient demander des comptes, le sale gosse ne fit même pas un pas en arrière. Il était prêt, il avait déjà agrippé le haut des tabourets du bar pour sans doute l'éclater sur la tronche du premier venu.

Mais le magicien avait pris l'initiative et s'était mis devant comme pour le protéger. Ce n'était pas habituel pour Hollins qui était davantage habitué à régler seul ces problèmes. C'est la première fois qu'une personne se mettait devant lui pour régler un conflit. Cela le mis très mal à l'aise. Il ne savait plus vraiment quoi faire, et il relâcha le haut du tabouret à ce moment-là. Il eut un moment de culpabilité à vrai dire. Lui, il n'était là que pour le fun, il se fichait pas mal du trésor, mais les autres semblaient y tenir, tout du moins Alaaric.

Marc- Désolé ...

Ce n'était clairement pas dirigé vers les trois énergumènes mais davantage vers Alaaric. Il se fichait pas mal de l'avis des trois autres, mais cela semblait avoir contrarié son allié et il n'aimait pas vraiment cela. Il tourna les talons sans dire un mot, se mordant la lèvre pour ne pas exploser et il se mettait dans son coin pour faire des tractions dans son coin. Il avait un trop plein d'énergie à évacuer, c'est certain. Cela l'avait renfrogné contre lui même d'avoir dû s'excuser, ce n'était clairement pas une habitude chez lui. Il s'était déjà excusé par le passé, mais toujours en simulant le regret, c'était rare que ce soit pensé.

Puis le prestidigitateur vint faire son tour de magie pour capter son auditoire. C'était le même coup que tout à l'heure, attirer l'attention du spectateur pour permettre au magicien de dissimuler ses cartes. Cela amusait l'assistance, mais Marc était complètement braqué, et même si sa colère n'était pas dirigé vers Alaaric, il n'appréciait pas le spectacle à sa juste valeur. Suite à ce spectacle, Marc arrêta de faire des tractions et mangea un bout avec Gaston.

Gaston - Ben dis donc t'as la pêche pour un petit gars, ça se voit que tu manges bien ta viande tous les jours

Marc - Disons que j'ai besoin d'évacuer un trop plein d'énergie.

Gaston - Ouais je peux comprendre, mais crois moi la viande c'est la vie. J'ai essayé une fois de passer une semaine sans être carnivore et de mettre du vert dans mon assiette. Ben crois moi, plus jamais ! J'ai eu l'impression d'être un cheval en train de bouffer du foin ! Ecoute moi bien ce que je te dis petit : Ne deviens jamais herbivore, cela causera ta perte.

Marc l'écoutait d'une oreille distraite et pris congé suite à cela. Il n'était clairement plus d'humeur à manger à foison. Alors qu'il quittait le réfectoire, il se dirigea vers le pont supérieur et il entendit la voix du dernier mercenaire qui s'était mis discrètement dans un coin tout seul. Avançant à pas de loup, le sale gosse se mis à tendre l'oreille

Mirio - Parfait, dis aux hommes de se tenir prêt, je te recontacterais quand on sera en approche du trésor. Tu devrais avoir le temps d'arriver et on aura plus qu'à achever les survivants.
Escargophone - D'accord capitaine ! On se tient prêt ! Essayer de pas vous faire tuer !
Mirio - Ne t'en fais pas pour moi, d'ici quelques jours nous serons riche !

Hollins en entendant que la conversation venait de se terminer descendit tout doucement les escaliers pour ne pas faire de bruit, évitant soigneusement de ne pas tomber. La situation s'y prêter comme dans les films, mais cette fois le jeune homme adroit ne tomba pas et il retourna dans la pièce où il y avait tout le monde. Il se dirigea vers Alaaric qui était dans son coin avant d'ajouter d'une voix un peu hésitante.

Marc - J'ai une information, mais je sais pas ce que je dois en faire ... Si je la divulgue ça va être le bordel à bord, mais si je la divulgue pas, ben ça sera pire. Je dois toujours choisir le moindre mal ou bien toujours préféré la discrétion ?

Marc semblait un peu indécis. Il n'avait pas tout compris à ce qu'était le Jing neutre, d'analyser et de ne rien faire, mais il espérait que le magicien pourrait lui dire ce qu'il en pense lui qui semblait s'y connaître. Passant sa main derrière sa tête en signe un peu d'ébêtement, il ajouta :

Marc - Et puis de toute façon même si je la divulgue, y a plus personne qui me croira en pensant que je joue un sale tour encore une fois, donc au final vaut mieux peut être rien dire ...

Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Dim 18 Juil 2021 - 23:44

Je sentais bien que Marc était peiné par le fait de se faire engueuler, mais parfois, on doit agir dans l'intérêt de l'autre, même s'il ne peut pas toujours le comprendre. Quelqu'un qui nous apprend ce qui est bien ou mal, comme si nous étions des enfants. Des enfants qui ne l'ont pas eu toujours facile, ça, nous l'étions Marc et moi. Derrière les rires, j'ai toujours su que j'étais différent. J'aimais à la fois étudier la magie, rire, être dans la lumière, mais aussi affrontée l'impossible quel que soit le cas de figure. J'aimais tester mes limites, savoir ce que j'étais capable de faire, jusqu’où je pouvais me pousser et m'en sortir.

Je n'ai jamais eu peur de coup de Trafalgar, et trouvant même un malin plaisir a contrarié les mauvaises personnes. Personne n'a su me dire quand j'allais trop loin, ou plutôt, je ne savais peut-être pas l'entendre. J'avais volé, cambriolé des maisons uniquement pour savoir si j'étais capable de le faire. J'avais affronté un gang de criminels pour savoir si j'en étais capable. Et au final, je sais qu'au fond de moi, cette flamme brûle encore. Ce besoin de se sentir vivant, pourtant, c'est quelque chose qui m'a souvent causé du tort.

Voyager dans des navires comme un vagabond, passer parfois plusieurs jours sans manger, car je devais disparaître, et encore que je n'avais pas de véritables rentrées d'argent. Ce genre de vie, ce n'est pas ce que je souhaite aux autres. Dans le fond, j'avais le sentiment que Marc n'était pas un mauvais bougre. Le genre de personne qui cache les larmes derrière les sourires, le profond sentiment de solitude derrière une certaine assurance auprès des autres. Du réconfort que parfois, on va chercher dans les bras de femme, derrière les ovations ou encore les cries. Se faire parfois du mal afin de ne pas se sentir blessé par les autres, ne pas croire qu'on puisse être aimé, car nous ne sommes parfois même pas sûr de nous aimer nous-même.

Je passais du temps a respiré l'air de la mer, a réfléchir a la foi a tout et a rien. Je savais qu'il m'en voudrait sûrement, mais j'irais au bout de ma mission quoi qu'il m'en coûte. Voilà quelle était ma résolution la plus absolue, mais j'avais déjà une petite idée sur ce que je pourrais faire pour aider le gamin.


Celui-ci venait me voir, m'expliquait qu'il avait une information qui pourrait être importante, mais causer pas mal de brouhaha. Celui-ci venait me demander conseil, alors que je prenais une carte avant de lui lancer dans la main. Un as de pique, alors que je prenais la parole :


" - Voilà ce que tu as maintenant en main. Nous devons toujours avoir un atout dans notre manche, si tu décides d'abattre toutes tes cartes, tu seras à la merci d'une riposte rapide. Tu dois réfléchir, observé, attendre le bon moment pour attaquer, un coup net et décisif. Tu n'a qu'une seule carte, tu dois savoir ou et quand l'utiliser. Attends la faille, le moment où ton adversaire sera le plus vulnérable. Ne te demande pas si tu dois agir, demande toi quand tu devras le faire.


Celui-ci avait aussi avancé le fais qu'on ne le croirait pas, et en cela, il avait fait une bonne analyse. Il devait agir au moment propice. Il devait faire de ces personnes des coéquipiers, s'unir avec eux dans un but commun, comme l'avais fais Kol.Celui-ci avait aussi avancé le fais qu'on ne le croirait pas, et en cela, il avait fait une bonne analyse. Je posais une seconde ma main sur la tête du gamin, avant de sourire et de me lever. :

" - Je vais me coucher, demain, rejoins moi à l'aube sur le pont et répond à cette question, quel sera le moment où mon adversaire sera le plus vulnérable ? . "

Je partais dans ma chambre, avant de me coucher. Durant la nuit, je fus rejoint par Elisa avec qui je partageais une délicieuse nuit. J'eus pourtant un peu de mal à trouver le sommeil. Marc devait comprendre par lui-même, lui donner toutes les réponses ne l'aiderais pas sur le long terme. Il devait apprendre a maîtrise le jing neutre, avec que celui-ci devienne une seconde nature. C'est donc dans les bras de la tatouer que je finissais par m'endormir, cette nuit fut plutôt tendre au final, bien plus que je ne l'aurais cru au final, pourtant lorsque le soleil le levait, nous savions que nous étions enfin dans le grand jour.

Plus que quelques heures avant d'affronté notre épreuve, alors que j'étais encore le seul sur le pont. Je fus rejoint par Marc, alors que je posais une simple question:

" As-tu trouvé la réponse? "


Dernière édition par Alaaric Minaro le Mar 31 Aoû 2021 - 20:21, édité 1 fois
Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Lun 19 Juil 2021 - 18:26

Les paroles du magicien était resté énigmatique aux yeux du sale gosse qui s'était mis sur le rebord du bateau en faisant tourner habilement l'as de pique entre ses doigts. Sans le savoir, ou peut être avait un côté calculateur prononcé, le prestidigitateur avait lancé un défi des plus compliqués au jeune homme qui devait maintenant imaginé un plan pour se servir de son information comme d'un atout.  C'était un exercice qui lui demandait la plus grande attention.

Il se remémorait tout ce qu'il savait sur le dénommé Mirio : C'était un anarchiste au vue de sa tenue, il était monté à bord pour rouler l'équipage et il avait son équipe prêt à intervenir pour voler le trésor. Marc se remémorait aussi les paroles du magicien, trouver l'objectif des personnes et trouver leur point faibles. Son objectif était clair aux yeux du jeune Hollins : Se faire énormément d'argent  rapidement. L'avidité est son point faible probablement. Mais cela ne donnait aucune indication au sale gosse pour contrecarrer ses plans.

S'il divulguait l'information à l'équipage, avec l'appuie d'Alaaric, Mirio passerait probablement par dessus bord. Par contre, cela faisait une personne de moins pour affronter la bête. Ceci dit, une fois la bête tuée, Mirio donnera l'ordre à son équipe d'intervenir et la situation sera des plus compliqués.  La question est donc, est ce qu'il vaut mieux laisser le punk faire son office pour mieux doubler tout le monde est neutralisé les autres chercheurs de trésors ? Ou bien est ce qu'il vaut mieux jouer sur la cohésion et se débarrasser au plus tôt de la brebis galeuse ?  

Ce qui embêtait un peu le jeune homme, c'est Alaaric dans l'histoire car il ne voulait pas que son précepteur se fasse attaquer dans l'histoire. Il faudra qu'il le prévienne d'une manière ou d'une autre pour éviter qu'il ne fasse tuer. Le prestidigitateur avait pris sa défense tout à l'heure, c'était donc à son tour de veiller à ce qu'il ne lui arrive rien. C'est alors qu'un homme se posa à côté de lui sur la rembarde. Croyant au magicien, Marc se retourna mais tomba nez à nez avec le punk.

Mirio- Alors petit tu profites de la vue !
Marc - Ouais, c'est géniale, j'adore voyager en bateau !
Mirio- Tu m'étonnes petit, c'est ça la vie, pas d'attache, juste du voyage et des aventures !

Le roublard gloussa légèrement avant de fixer son regard au loin. Marc devait savoir comment il allait devoir gérer finement l'homme. Le Jing neutre que lui avait enseigné Alaaric devait bien servir à quelque chose pour ce genre de situation, se disait le sale gosse. C'est alors qu'il eut un début d'idée. Pestant de façon assez démonstrative comme à son habitude, le sale gosse déclara.

Marc - C'est rageant, j'aurais bien utilisé mon escargophone pour prendre des nouvelles de ma famille, mais ça m'embête que le capitaine soit au courant.
Mirio - Comment ça que le capitaine soit au courant ? Le bateau est assez gros comme ça tu sais.
Marc - C'est pas une question de ça, c'est juste pour être sûr qu'on ne se fasse pas espionner. C'était marqué dans le papier qu'on a signé pour rejoindre l'équipage, que le capitaine se réservait le droit d'enregistrer toutes les conversations d'escargophones sur son bateau. Et je veux pas qu'il est le numéro de mon père.
Mirio- QUOI ? T'es sûr de ça ?
Marc - Ben oui, tu n'as pas lu les conditions d'embarquements ? Il n'y avait que trois pages pourtant.

Evidemment que personne ne lit les conditions d'utilisations ! Le punk avait signé sans regarder et se prenait maintenant à douter. Bien sûr, il n'y a jamais eu d'escargophone enregistreur, mais Marc se garda bien de lui dire. Il s'agissait avant tout d'un test de la part du sale gosse. Mirio devait sentir la peur monter en lui. Si le capitaine entendait son plan, il tombait à l'eau. Mais le sale gosse avait tout prévu.

Marc - Ne t'en fais pas, je peux te dire un secret que tu ne répéteras à personne ?
Mirio- Dis moi tout.
Marc - Cette nuit je vais aller dans la chambre du capitaine et je vais lui voler son escargophone enregistreur. Je vais le neutraliser et comme ça on sera plus surveiller sur le bateau !
Mirio - BIEN PETIT ! Euh je veux dire, très bon plan ! Tu sais quoi, je t'aime bien petit, que dirais tu de rejoindre mon équipage une fois que tout ceci sera fini ? Il y a toujours de la place pour les petits malins comme toi !
Marc -Oh c'est vrai ? Avec plaisir ! Merci Mirio-senpai !

Son euphorie était bien sûr simulé. La seule chose que n'avait pas pris en compte l'homme aux cheveux sinoples, c'est que Marc était un parfait comédien pour arriver à ses fins. Et que ce dernier voulait en apprendre plus auprès d'Alaaric qui lui semblait bien meilleur professeur que l'autre tête de coq.  Si le magicien avait bien appris quelque chose au jeune homme, c'est de toujours masquer ses intensions avant d'agir. Et pour l'heure, Mirio voyait Marc comme quelqu'un qui venait de lui sauver son coup. C'était bien là toute la subtilité de son plan.  Le sale gosse pris congé et se retira vers sa cabine, marquant un petit quelque chose sur un bout de papier puis sombrant dans les bras de morphée en planquant l'écrit sous son matelas.

__________________

Le lendemain matin, alors qu'il se dirigeait vers le pont supérieur. Le sale gosse fut arrêter par le bras par Mirio qui le regarda avec insistance. Le jeune homme lui fit signe que tout était ok, sans doute était il en train de stresser quant au sort de l'escargophone d'enregistrement. Bien sûr qu'il est neutralisé, il n'a jamais existé au final.  Alors que je rejoignais Alaaric qui me demandait si j'avais trouvé la réponse. C'était trop dangereux d'exposer ça clairement avec le punk juste à côté. Donc le jeune homme pris un air enjoué et ajouta.

Marc - Je suis d'attaque !"

Le jeune homme insista un peu sur le mot attaque.  C'était évidemment un nom de code. Il signifiait par là qu'une attaque serait inévitable. Suite à cela et sans laisser le temps à Alaaric de répondre quoi que ce soit, il lui tendit l'as de pique en ajoutant avec sa voix enjouée.

Marc - Voilà votre carte Alaaric-senpai ! Ce serait dommage que vous ne puissiez pas jouer votre tour de magie ! Il faut se préparer à divertir tout un équipage !

Encore une bribe d'information transmis, est ce que le magicien aurait compris le raisonnement ou pas ? Un équipage, une attaque, et maintenant le fin mot de l'histoire écrit sur un papier enroulé discrètement autour de la carte. Nul doute qu'Alaaric réussirait à lire "!Mirio!" sur le papier. Attaque, équipage, Mirio. Trois indices, et au vue des capacités intellectuelles du prestidigitateur, Marc avait la certitude qu'il ferait vite le lien.

Même s'il n'avait pas encore vue une opportunité pour abattre ses cartes, le jeune homme avait réussi à prévenir Alaaric qui pourrait à son tour usé de cet atout quand bon lui semble. Ce que le magicien ignorait, c'est que Mirio avait décidé de recruter Marc et cela lui laissait un atout pour le surprendre plus tard. D'ailleurs le jeune Hollins ne lui laissa pas le temps de trop réfléchir avant d'ajouter.

Marc -Le Jing de la proie je maitrise maintenant, est ce que tu peux m'apprendre le Jing de la neutralisation du coup ?

Bien entendu, il n'y avait jamais été question de Jing de la proie et de Jing de la neutralisation. C'était plus un souhait qu'émettait le jeune homme pour dire qu'il avait sa proie désormais mais qu'il ne lui manquait plus qu'une technique pour la neutraliser facilement. C'était une demande des plus inhabituelles, mais le jeune homme était sûr qu'Alaaric avait bien une botte secrète ou deux à lui apprendre. Même s'il se doutait qu'il ne lui montrerait pas comme cela au grand public. Ne dit on pas qu'un magicien ne révèle jamais ses secrets ?
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Lun 19 Juil 2021 - 23:39

Au final, c'est bien accompagner par Mirio que mon jeune acolyte se présenter a moi et j'avais comme le sentiment que cela n'était vide de sens. Marc ne, c'était à ma connaissance pas vraiment liée d'amitié avec celui-ci, de plus il savait que j'attendais sa venue seule. Le fait qu'il soit venu avec celui-ci voulait dire forcément quelque chose, soit que le punk l'avait a l’œil, soit qu'il était le fameux traître.

La façon plus ou moins grossière du gosse de s’exprimer laisser cela dis largement entendre qu'il s'agissait plus de la seconde option, alors que je prenais la parole en regardant le Punk, alors que je prenais la parole:

" - Mirio " Lance écarlate" Empora, rechercher par le gouvernement mondial pour la modique somme de cinq millions de berries... C'est une vraie chance de t'avoir avec nous, il est vrai que contrairement aux autres membres de l'équipage, tu n'est pas qu'un simple mercenaire, tes exploits sont plutôt connu dans la région. "

Comme un air de tension se faisait sentir un instant entre lui et moi, après tout... N'étions-nous pas tous les deux des punks? Même si je devais avouer que mon style me semblait bien plus raffiné que le sien, alors que je prenais la parole a nouveau.

" - J'espère que tu sauras être à la hauteur de ta réputation, après tout, si Kol a raison, nous aurons bientôt l'occasion de voir ce dont tu es capable, alors je compte sur toi. "


Mon approche directe avait pour but de le déstabiliser, je devais prendre l'avantage psychologique sur lui. Je savais qui il étais, et lui n'avait aucune idée de ce-dont j'étais capable et en sois j'avais un atout dans ma manche. Kol avait sûrement vu l'opportunité de se faire un puissant allié a travers lui, cela dit, si j'avais bien compris, je devais à mon tour passer un coup d'escargophone dans les plus brefs délais.

Marc me parlait du jing de la neutralisation, alors que je commençais à rire. Marc avait encore beaucoup a apprendre, a dire les choses comme ça, c'est comme-ci il me demandait directement de neutraliser Mirio ici, hors le moment n'était pas encore venu. Mirio pouvait être un puissant allié, et j'avais bien l'intention de profiter de son aide et de lui jouer un tour a ma façon.

Je prenais alors la parole :

" - Préparons nous plutôt pour la bataille de ce début d'après-midi. Mirio, je te laisse garder un œil sur notre petit chenapan ! "

C'est le sourire tout a fais innocent que je partais dans ma cabine, alors que je passais a mon tour un message. Après tout, un agent a toujours des anges gardien, et si Mirio voulait voir un équipage de pirate... Alors, il en verrait un. Un magicien a toujours plusieurs coups d'avance et j'étais loin d'avoir encore dévoilé les cartes de mon jeu. Je me contentais d'attendre. De me restaurer, d'attendre patiemment le bon moment. Marc saurait gérer la lance écarlate, nous n'avions qu'a gagner du temps, du moins pour le moment.

J'en profitais pour discuté avec notre ami au masque, la bretteuse ou encore Alphonse Batodard, un autre pirate dans la tradition. Celui-ci avait aussi une petite réputation, celle d'aimer faire cavalier seul. Nous avions du beau monde, alors que j'étais sûr que le combat serait palpitant.

Les heures passent, nous étions enfin en vue de la fameuse île, alors que nous nous enfoncions dans une caverne... Une seule entrée en bateau, ainsi qu'une seule sortie. Je regardais contre les parois, nous n'allions tout de même ne pas combattre un monstre marin sur un bateau tout de même? Kol et Olaf sortais enfin de leurs cabines.... Alors que je comprenais quelque chose.... Nous avions affaire à un trésor sous-marin. Alors que L'homme au masque s'écrier en comprenant:

" - Un trésor sous marin? Qu'est-ce que c'est que ce délire? Nous n'avons pas signé pour ça!! "


Il était trop tard pour faire marche arrière, le bateau tangé un coup, alors que le capitaine prenait la parole:

" - Trop tard pour pleuré! Tout les hommes a leurs postes de combats et que sa saute! "

Une ombre d'environs une dizaine de mètre commençais a se dessiné sur l'eau. J'aurais besoin de renfort, et plus tôt que je ne l'aurais cru!
Marc Hollins
Marc Hollins


Feuille de personnage
Dorikis: 900
Popularité: 3
Intégrité: 3

Mar 27 Juil 2021 - 14:23

Le sale gosse avait pris sur lui pour ne pas avoir l’air trop intéressé par les dires d’Alaaric, mais effectivement, une somme de 5 millions de berries ça le faisait rêver. Il s’imaginait surtout le nombre de repas que cela lui ferait. Portant son regard vers l’horizon, le jeune Hollins ne tenait plus en place. Il avait rejoint le punk, impatient à l’idée d’affronter un monstre dont il n’imaginait pas clairement pas la taille. Il se désintéressa temporairement du jeune magicien qui lui avait comprendre que ce n’était pas le moment d’agir et qu’il préféré faire cavalier seul pour le moment. Marc compris bien vite que lorsqu’il demanda à Mirio de garder un œil sur lui, en réalité, c’était une demande inversée. Impatient à l’idée de jouer un tour au punk à la coupe de cheveux horribles, le sale gosse ajouta vers lui

Marc - C’est classe comme surnom la lance écarlate ! Tu as une lance rouge alors ?

Mirio - Disons qu’au début du combat non kukukukuku

Marc - Elle change de couleur ? Trop classe !


Mirio dissimula son visage sous sa main d’exaspération. En réalité, le sale gosse avait très bien compris, mais c’était tellement plaisant de faire croire à son adversaire qu’il était idiot. Cela rendra le moment où il lui mettra à l’envers d’autant plus plaisant. Alors qu’ils étaient allés se restaurer et eut un débat des plus intéressants sur la viande avec ce cher Gaston, il était bientôt temps de se rendre sur l’île au trésor.


L’équipage rentrait dans une grotte des plus étranges, le jeune Hollins n’arrêtait pas de passer d’un bout à l’autre du bateau pour admirer le lieu, loin du brouhaha autour de lui. Les mercenaires s’agitaient, stressaient et certains même juraient. Mais pour Marc, c’était juste la partie intéressante du jeu qui commençait. Alors que cela s’agitait autour du capitaine, protestant de ne pas avoir signé pour ça, le nabot regardait une forme étrange s’approchait depuis l’eau. C’était immense une chose est certain. Le plus naturellement possible, une main derrière la tête s’ébouriffant le crâne.

Marc - Hé cap’tain, je crois que je l’ai trouvé le gros bestiaux ….

C’est alors que la tête de la bête vint sortir de l’eau, manquant de faire chavirer le bateau pourtant solide. Une tête de serpent et un corps y ressemblant tout autant vint regarder de façon étrange l’équipage. Le plus jeune de l’équipage regardait avec des yeux ronds la bête qui lui inspirait puissance et charisme. Ajoutant d’un air abasourdit.


Marc – Waouw, c’est trop la classe ! Je me demande quel goût ça peut avoir ce genre de bête…

Rey – Attention vos têtes !

Le serpent de mer est sorti tellement précipitamment qu’il a percuté le haut de la caverne, faisant pleuvoir des morceaux de pierres à même le navire. Marc en esquiva un de justesse, tandis que les autres faisaient au mieux. Rey protégea de son corps Maria et encaissa sans trop broncher le rocher, tandis que Gaston finissait sa bière devant ce qui restait du rocher écrasait juste devant lui. Posant son verre sur le rocher, il se mit à se faire craquer les doigts !

Gaston – bah dis donc, j’ose pas croire combien de viande il a du mangé pour être aussi costaud ! Bon à notre tour d’attaqué !

Le biker s’approcha d’un des canons du navire et tira à bout portant sur le ventre de la bestiole qui, vexée, retourna sous l’eau. Mais la queue de la bête par contre eut le temps de venir claquer sur le pont supérieur et percuta Al de plein fouet. Ce dernier fut projeté contre la cabine du capitaine et se plaignait un petit peu. Il était sonné mais pas encore K.O. La bête commença a enroulé son corps autour du bateau, mais Mirio et Maria utilisait déjà leurs armes pour dissuader la bête. La bête semblait tenir le coup jusqu’à ce que d’un coup une plaie importante se fasse voir sur le corps de ladite bête. Erisa venait de planter deux dagues dans la bête et avait tranché comme un sashimi le bout de corps du serpent de mer.

Erisa – Tu as mouillé ma robe, elle était toute neuve … Je vais te tuer …

Fini la gentille et belle pin-up, désormais c’était une vrai furie avec des yeux injectés de sang qui avait pris la place de cette dernière. Pour être honnête, Marc ressentait plus de la « peur » en regardant Erisa qu’en regardant le serpent de mer. Ce dernier semblait avoir lâché le navire et se préparait à refaire surface. La première bataille était gagnée mais la guerre était encore loin de l’être. Il était temps pour le sale gosse de faire sa part. Se dirigeant vers les boulets de canons, Marc en agrippa un facilement et hurla en direction de Gaston.

Marc – Tourne le canon vers moi quand t’as tiré, je me charge du rechargement !

Le biker surpris tourna l’arme d’artillerie vers Marc et ce dernier jeta le boulet directement dans le canon. Gaston se mit à poudrer le tout et le sale gosse se tenait prêt. Dès que la bête sortira, il agrippera le canon et essaiera de lui tirer directement sur la tête. Mais que fait donc Alaaric ?
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Lun 2 Aoû 2021 - 17:56

L'heure du combat avait sonné, alors que je devais garder mon calme et me montrer patient. Je n'avais que peu de corde a mon arc, et j'allais devoir la jouer très serré, pour enfin accomplir la mission qui m'avait été incombé depuis le début. La tête du serpent sortait, alors que je fus plus ou moins surpris de voir la farouche résistance de l'équipage contre le monstre marin.

Rey encaissait une roche en pleine poire, et Gaston montré son sang-froid et sa maîtrise de canonnier. Seul Alphonse avait subi pour le moment un puissant coup droit dans la figure et semblait sonner. Kol n'avait pas encore rejoint le combat, Olaf non plus.... Mirio risquait plus moins de posé problème, alors que je devais m'occuper de lui avant tout.

Erisa semblait en furie, alors que je la regardais d'un air langoureux... Quelle femme tout de même. BON ! He bien, je n'avais pas que ça à faire, alors que je devrais certainement passer à l'action. La tête de la bête sortait à nouveau et essuyait un coup de canon droit dans la tête, qui semblait avoir mis la créature encore plus en colère. Celle-ci envoyait un coup de queux énorme dans le mur qui envoyait un rocher droit sur le navire. Je devrais certainement m'en occuper, mais alors que je me préparait à faire face au rocher, celui-ci fut tranché net en deux par Kol, alors qu'Olaf lancé avec puissance des boulet de canon sur la bête à main nue.

Décidément, ce duo était redoutable. Toujours dans l'ombre, je chopais Mirio par le bras, l’empêchant de crier, puis envoyant un coup sec dans sa glotte, largement de quoi le mettre hors combat. Avec habilité, je devrais mettre hors combat chacun des mercenaires. Alphonse était déjà sonné, alors que je jetais un poignard retourné droit dans la tempe de celui-ci. C'étaient déjà deux hors combat. Je ne devais pas les éliminer trop vite, sinon ceux-ci n'aurais pas le temps de vaincre la bête, mais ne pas leurs donner le temps de remarquer la disparation des autres. J'allais devoir leur jouer l'un de mes plus grands tours de magie.

Rey sauté droit sur le serpent, avant de lui envoyer un énorme coup de poing dans le visage, puis se prenait un revers en coup de tête qui le projeta droit contre la carcasse du navire. Kol prenait alors la parole :

" - ALLEZ ! LA RICHESSE OU LA MORT ! TOUT LE MONDE AU COMBAT ! "

La bretteuse se ruait afin d'aller aider l'homme masqué, alors que la Pin-up lançait des couteaux vers le monstre, qui furent contrés comme des brindilles.

L'homme pour moi d'attaquer afin de rester dans la masse venait. Je lançais à mon tour des couteaux, alors que je sautais jusqu'a hauteur du plafond de la caverne, puis prenais appui contre celui-ci avant de lancé à nouveau des couteaux. Je n'aurais droit qu'a un seul coup du Rokushiki, je n'avais pas intérêt à me rater.
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3500
Popularité: 161
Intégrité: 177

Mar 31 Aoû 2021 - 20:21

Tout le monde prenait part au combat, alors qu'Olaf se déchaîner a lancé des boulets de canon, Kol se lancer droit sur la créature afin de lui asséner une balafre sur le corps, mais son courage fut vite payer, lorsqu'il se prenait a son tours un puissant coup de tête. Il fut projeté, mais rattraper par Olaf, alors que les deux se trouvaient au sol un instant.

Kol n'avait pas du tout exagéré... Ce monstre semblait véritablement surpuissant. Gaston mettait les gaz, afin de tirer a nouveau un coup de canon qui fit hurler la créature. De mon côté, j'étais toujours a attendre sur le toit de la caverne, m'agripant comme je pouvais aux parois. Ce monstre était bien trop puissant, je n'aurais pas de seconde chance. Une seule attaque, une seule ouverture. Kol avait réussi a blesser la créature et se retrouver maintenant au tapis... Si je me prenais une seule attaque de cette puissance, on retrouverait mon cadavre au fond de la mer.

Maria venait en aide a Rey, et il y avait peu de chance qu'elle retourne tout de suite au combat. Peut-être que j'étais débarrassé trop tôt de Mirio et d'Alphonse. Enfin, c'est ce que je croyais, lorsque je voyais une lance se planter droit dans l’œil de la bête, je voyais l'air revanchard du capitaine pirate. J'avais un instant de battement, lorsque j'entendais Marc s'écrier :

" - ALLER ! MAINTENANT ! "

C'était l'ouverture... Maintenant ou jamais ! Je me projetais de toutes mes forces, a tel point que je fissurais le toit lors de ma projection. Fonçant a toute vitesse, la bête tournait la tête vers moi, alors que les poignards d'Erisa lui détourner encore l'attention. Je préparais mes mains, et enverrais tout ce que j'avais dans cette unique attaque. Mes mains enfin en contact avec sa peau poisseuse, je m'écriais :

" ROKUOAGAN !! "

Son corps entier tremblé de la puissance de l'impact, alors que la créature commençait lentement a tomber. Malheureusement, je n'avais pas pris en compte sa taille, et celui-ci se préparer a tomber droit sur le navire. Ce fut Kol, qui dans un sursaut de force se relever instantanément avant d'envoyer un coup de sabre dans la créature, qui fis dévier la trajectoire de celle-ci.

Le bruit sourd de la créature tombant dans l'eau se faisait enfin entendre, nous avions enfin gagné l'affrontement. De mon côté, je retombais enfin sur le bateau. Tout l'équipage semblait épuiser, alors qu'Alphonse était décidément le seul qui n'avait servi a rien... Qui l'eut cru ? Je ne prenais maintenant pas même le temps de me reposer, alors qu'il était temps pour moi d'intervenir.

Deux navires de la marine nous attendaient déjà a la sorti de la caverne, alors que je reprenais :


" Ce navire est maintenant sous l'autorité du Gouvernement, je vous conseil de rester calme et aucun mal ne serais fais a personne. "

Les marines avaient déjà intercepté l'équipage de Mirio, qui me lancer encore un regard noir. C'est d'un air désabusé que Kol lâchaient son sabre. Certain s'en sortirait, alors que la prison attendait certain d'entre eux. Ma mission était désormais accomplie, alors que la marine n'avait plus qu'a faire le reste. Erisa me lançait un clin d'œil, avant de me lançer :


" J'aurais dû m'y attendre, mais nous aurons pris du bon temps... Mais sache que si je te recroise. "


Son regard changeait brutalement avant de reprendre :


" Je te réduirais en miettes. "


Aie ! C'était dis... Quel dommage ! Mais je suppose que sur un malentendu, j'aurais encore une chance plus tard ? Qu'importe. La marine abordait le navire endommagé par l'affrontement, avant de passer les menottes a tout le monde... Tout le monde ? Non, sauf a Marc. J'avais d'autres projets pour ce chenapan, alors que je lui donnais une carte, avec ma recommandation pour intégrer un cursus de formation du Cipher Pol. Je prenais la parole:


" - Tu a beaucoup de potentiel, et même si aujourd'hui, tu m'en veux, tu comprendras un jour ce qui m'a pousser a faire ça. Je compte sur toi, intègre cette formation, et n'oublie jamais ce que je t'ai dit. Apprend à observer, et a attendre le bon moment avant d'agir, cette notion sera capital dans l'épreuve qui t'attend. "

Celui-ci avait l'air de m'en vouloir, mais je savais qu'il rejoindrait la formation. J'avais hâte de savoir comment il s'en sortirait. J'avais un rapide discutions avec Kol... C'est dommage, j'aurais aimé l'affronter, mais je savais qu'on se reverrait un jour. Je rejoignais un navire de la marine. Je sentais que mes bras n'avais que mal acceptais le choc de ma propre attaque... Le Rokushiki est une arme dévastatrice, mais user de cette puissance a un prix et je m'en rendais compte peu a peu.

La marine se chargerait de remonter le trésor, je suppose que de mon côté, je pouvais reprendre mon voyage, et peut-être prendre un pourcentage sur le pactole, qui sait ? Je verrais ça un autre jour, j'avais bien mérité de me reposer un peu, après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on recherche un trésor perdu.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1