Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

La légende de Sirupoule la terrible !


La légende de Sirupoule la terrible !
EMAEMIEME
[Solo]





Par la suite des évènements, ainsi qu'une rencontre totalement mignonne; les Supers Cocottes accostaient l'île de Sirup grâce à ce charmant capitaine qui les prenait sous son aile lors de leur fuite de l'archipel de Cocoyashi ! De là, les trois filles se trouvaient à devoir grimper une pentue des plus ardue pour pouvoir accéder à l'île après plusieurs remerciements et salutations de l'amabilité du capitaine du navire marchand ! L'ascension fut rude et très douloureuse pour les muscles des jeunes cocottes ! Mais pour se donner du courage et de la vaillance pour traverser leur seconde épreuve comme de grandes filles, elles se mettaient à chanter toutes ensemble - Ema ne voulant pas le faire, mais n'ayant pas le choix non plus - la comptine suivante:

« EMI: Uneuh pouleuh ~ sur un mur ! »

Chantonnait Emi dans un ton extrêmement jovial et emplit d'une volonté de fer pour gravir cette petite montée !

« EME: Qui.. qui picore du pain dur... »

Suivait la dernière de la portée d'une voix plus calme et réservée, légèrement essoufflée.  

« EMA: PICOTI ! PICOTA !  »

Hurlait Ema prête à balancer sa cuillère sur l'ainée pour lui clouer le bec ! La forcer à user de ses cordes vocales étaient très frustrant pour elle, et parfois elle se demandait même si la "guide" n'en faisait pas exprès. Le trio finissait par chanter en unisson "lève la queue et puis s'en va" avant de reprendre le chant depuis le début.


Pas mal de minutes, voir même des heures s'écoulaient avant que les Supers cocottes n'atteignaient le petit village de l'île en provenance de l'entrée nord. Scrutant son livre de recherche concernant toutes les poules légendaires du monde, Emi entamait la discussion.

« EMI: Mes poulettes, nous y voilà ! Nous venons d'arriver au village de Sirup. Ouvrez bien les yeux, car c'est ici que nous devons trouver la terrible Sirupoule ! Selon les rumeurs, on peut la reconnaître facilement grâce à la fureur émanant de son regard. La légende raconte même qu'elle faisait fuir une troupe de pirate à elle seule rien qu'avec ses yeux !»

Fermant son gros bouquin et se tournant vers ses deux sœurs elle ajoutait toujours dans la bonne humeur.

« EMI: Je veux tellement la capturer !!! Qu'est-ce que vous en dites ?! Elle pourrait nous aider à terrasser les méchants pirates pour que nous puissions voguer en toute tranquillité sur les mers des Blues, non ? »

La naïveté d'Emi amusait la plus timide des trois - Emé -, tandis qu'Ema tapotait sa cuillère en bois sur son épaule légèrement agacée et faisait preuve de beaucoup moins de patience que tout à l'heure.

« EMA: Tu vas vraiment croire à ces conneries... ? La poule aux œufs d'or, je veux bien y croire, mais pour les autres ! Franchement Emi...  »

La téméraire se moquait bien de ce que pouvait dire la plus farouche. Quant à Emé, elle tapotait du bout de son doigt l'épaule de la cocotte minute pour attirer son attention.

« EME: Maintenant qu'on est là autant la chercher pour nous prouver de son existence, non ? Si tu crois en la poule aux œufs d'or, pourquoi pas la Sirupoule ? On peut toujours essayer. En plus, on a rien à perdre à vérifier par nous même...»

Voyant de toute façon qu'elle était la seule à avoir le plus de raison parmi ses deux sœurs, elle savait pertinemment qu'elle n'avait pas réellement le choix de les suivre... Que pouvait-elle bien faire toute seule sur cette île de toute façon ? Soupirante et relâchant la pression, un peu moins énervée qu'avant et légèrement apaisée par la petite voix de la dernière du trio, Ema ne pouvait vraiment pas la contredire vis-à-vis de ses questions logiques.

« EMA: Tu n'as pas tord... Mais c'est seulement pour te faire plaisir, alors ! »

La timide souriait satisfaite, tandis qu'Ema, croisant les bras, cachait son sentiment de frustration en prenant Emi en bouc émissaire. Elle faisait tout pour la contredire et ceux même si c'était contre leur objectif commun auquel elle était entièrement d'accord à la base. Mais beaucoup trop en colère contre l'aiée de la famille, elle ne lui pardonnerait pas le chant forcé et qui plus est, est une comptine pour enfant... Et de plus, elle lui en voulait toujours pour avoir causer un départ pressé au lieu d'avoir la chance de pouvoir prendre leur temps pour mieux se préparer ! Chassées de l'île de Cocoyashi à coup de savate par leur daronne, les trois poulettes ne pouvaient faire autrement. Après tout, quelle réaction pouvait avoir leur parent en apprenant que les filles promettaient de reprendre une vie normale et qu'un beau jour cette histoire de poule divine n'était toujours pas terminée... Avec tout les sacrifices que ces derniers ont fait pour leur triplées adorées l'annonce du départ pour rencontrer cette fameuse poule était la goutte de trop !

Grosso modo, il fallait soit du temps (beaucoup de temps) pour que le tempérament flamboyant d'Ema se calme contre Emi, soit il fallait trouver la légendaire poule de l'île de Sirup pour apaiser cette tension entre les deux cocottes au plus vite. Contre toute attente et comme si le mini accrochage n'existait pas, Emi sonnait l'heure de partir pour accomplir leur nouvelle quête, toujours d'une voix égayée.

« EMI: Puisque vous êtes d'accord toutes les deux, alors en route vers le village ! »

Elle ne cachait pas son enthousiasme de capturer sa seconde poule ! La première étant la "Escapoule" du navire marchand qui attendait tristement son sort dans sa petite cage.

    La légende de Sirupoule la terrible !
    EMAEMIEME
    [Solo]




    Quelques heures plus tard, après leur décision commune, le trio arrivaient enfin au village de Sirup. Quelques habitations de ci, de là, laissant paraître au loin un magnifique manoir !

    « EMI: Wouah ! C'est magnifique ! Ah ah ah ah ! »

    Il fallait peu de temps pour que la plus aventurière des trois filles exprime sa fascination et sa joie en voyant le merveilleux paysage qui s'offrait à elle.

    « EMA: Je dois bien l'admettre. C'est plutôt sympa... Et surtout tranquille. »

    Du moins d'apparence ! Malgré le peu de vies ici, nombreux étaient les uniformes qui circulaient ! Si Emi et Ema en ignorait la raison, c'était à Emé d'expliquer ce qui se passait ici.

    « EME: Ne faites pas attention à eux. Tant que nous restons à une bonne distance des manoirs, nous ne seront probablement pas... »

    « Alte là étrangères ! »

    Coupait un homme vêtu à la chevelure noire, le regard sombre sans pour autant dégagé une envie de meurtre, habillé entièrement de noir son katana en main ! Prise de panique, la jeune Emé accourait pour rester derrière ses deux autres sœurs. Ce qui amusait légèrement l'ainée de la troupe. D'un geste vif et pour signifier que tout allait bien à l'homme, Emi entamait le dialogue avec lui.

    « EMI: Vous nous avez flanquer une de ses frousses. Rassurez-vous, nous ne sommes que de passage. »

    La réponse de la cocotte ne semblait pas plaire à l'homme qui n'avait rien encore demandé et tenait fermement son arme.

    « Silence ! D'où venez-vous ? Et qui êtes vous ? »

    La colère d'Ema montait légèrement en elle. Pour qui se prenait cet abruti ? Elles ne faisaient rien de mal et les voilà à se faire accoster par un gugus sorti de nul part ! C'était d'un ton sec et sa cuillère en main que la jeune cuistot allait lui montrer "gentiment" sa façon de penser.

    « EMA: En résumé court, nous sommes les Supers Cocottes et nous venons chercher la légendaire poule de Sirup. Rien de plus, rien de moins, "monsieur". »

    Un long silence gênant... L'homme ne savait pas réellement comment réagir face à une explication aussi brève et ridicule. Il paraissait d'abord "désarmé" avant de tenter de cacher son visage au bord du fou rire. Les trois poulettes le fixaient avec un air interrogatif. Qu'avait-elle dit de si hilarant pour que le beau ténébreux se tord de rire ?

    « EMI: Ma sœur a dit quelque chose de drôle ? »

    Demandait Emi un peu à côté de la plaque. Puis, l'homme ne pouvait plus se retenir et explosait de rire en voyant la naïveté de la pauvre petite poule téméraire.

    « Vous n'avez vraiment trouver rien d'autre... AH AH AH ! ...comme blague ? AH AH AH ! »

    C'était hyper vexant pour la plus investi des trois cocottes ! De naïve elle passait à outrer ! C'était un véritable scandale de se moquer de la culture des autres. Pour qui se prenait-il ? Pour que cette rencontre ne se terminait pas en bagarre, Ema tentait de demander à partir de son ton hautain.

    « EMA: Sinon à part votre brouhaha, on peut disposer ou on doit attendre l'autorisation de "monsieur" ? »

    « Attendez, pas la peine de vous énervez. *étouffe un rire* Mais autrement, vos véritables prénom et nom de famille jeunes demoiselles ? »

    Voyant ses sœurs plutôt mécontentes, c'était Emé qui prenait le relais en déposant une main sur chacune le sourire aux lèvres. D'ailleurs, c'était bien la seule à ne jamais vraiment s'emporter étant de nature calme. Malgré sa timidité, elle se mettait en avant et peu assurée:

    « EME: Excusez moi... Je m'appelles Emé et voici mes deux sœurs ainées, Emi *en la pointant du doigt* et Ema *changeant de direction*. Nous sommes issues de la famille Niwatori et venons vraiment pour la légende de Sirupoule...»

    En entendant la douce voix de la cadette, la tension qui montait chez les poulettes baissaient déjà d'un cran. Les dévisageant de haut en bas, ne voyant aucune arme sur elles, l'homme finissait par les laisser passer.

    « C'est tout bon pour moi. *en se retenant encore de rire* Vous n'êtes pas des pirates et ne portez aucune arme sur vous. Mesdemoiselles, je vous en prie. Vous avez le champs libre... »

    « EMA: C'est pas trop tôt...»

    Surenchérissait la plus farouche des trois avant de suivre Emi qui s'élançait à nouveau dans leur périple à la recherche de la terrible Poupoule ! Une fois éloignées, elles pouvaient clairement entendre le mécréant rire de leur quête...

      La légende de Sirupoule la terrible !
      EMAEMIEME
      [Solo]
      La journée fut longue et épuisante pour les filles. Elles passaient la majeur partie à chercher, sans l'avoir trouver, la terrible poule qui se baladait en ces lieux.

      « EMA: Je vous l'avais bien dit que c'était peine perdue. Sirupoule n'existe pas ! »

      Emé commençait elle aussi à douter, tandis qu'Emi ne perdait pas espoir !

      « EMI: On finira bien par le ou la trouver. En attendant nous sommes épuisées, peut-être que si nous passions la nuit à l'auberge tout ira pour le mieux demain.»

      Prenant un air décontracter et regardant le ciel se coucher petit à petit, la jeune rêveuse ne pouvait s'empêcher d'ajouter.

      « EMI: Après tout, la nuit porte conseil, non ? »

      Elle n'avait pas tord, passer toute une journée à se renseigner pour recherche del terrible poulette relevait d'un niveau que les demoiselles surpassaient avec leur volonté de fer. Enfin, Emé et Ema n'avaient pas vraiment le choix avec l'ainée en tête de la petite troupe.

      Bientôt, les trois cocottes arrivaient à une petite auberge espérant pouvoir échanger un service en échange d'être héberger pour la nuit.

      « EMI: Tu penses qu'en utilisant tes talents culinaires on pourra dormir ici ?»

      « EMA: Je ne sais pas, il suffit simplement d'aller demander. »

      Mais alors que les triplettes s'approchaient de la porte du petite PUB une ombre sortant de nulle part faisait son apparition s'interposant entre elles et le bâtiment. Les trois poulettes écarquillaient les yeux en voyant qui daignait se montrer enfin !

      « EMA: Impossible dites moi que je rêve là ? »

      « EME: Mais... Ne serait-ce pas... »

      Ne pouvant plus retenir son excitation face à cette drôle de scène, la plus vieilles de trois sœurs explosaient de joie !

      « EMI: SIRUPOULE !!! »

      Mais, leur étonnement, déconcertassions et joie se trouvaient être de courte durée, car la "bête" des lieux ne semblait pas là pour rire ou encore faire du copinage. Dans un langage que les trois cocottes ne comprenaient pas encore, du moins les deux plus jeune, la terrible poule entamait un long monologue.

      « - Cot cot cot cot cot cot... COCOT ! »

      Ouais, apparemment elle cherchait les trois filles, car ces dernières faisaient beaucoup trop de "bruit" pour chercher la poule légendaire de leur livre. De plus, cette dernière n'était pas contente d'avoir d'autres femelles dans sa bassecours et elle ne partagerait pas son territoire avec les trois poussins.

      « EMI: Elle est trop mignonne ! Je la veux dans notre équipe ! Je vous promets que ce sera la dernière qu'on prend avec nous, promis !!!»

      Ema affichait une mine comme pour dire "mais oui tout à fait et moi je suis la poule divine, c'est ça ?", tandis qu'Emé c'était plutôt du style "moi je n'y vois pas d'inconvénient tant que tu en prends soin."

      « EMI: Par contre c'est pas gentils de nous insulter de petits poussins ! On te cherchait et voulait savoir si tu souhaitais nous rejoindre ? On veut aller sur l'île de la Sainte poule, mère de tout les poulets du monde ! Alors ?»

      Mais Sirupoule la terrible ne portait pas son nom par hasard et semblait déterminée à chasser les intruses de sa cours. Elle s'élançait pour s'attaquer à Emi, mais c'était Ema qui réceptionnait l'attaque piquante de la petite poule qui se tenait face à elles en mettant sa cuillière en bois en avant protégeant ainsi sa soeur. Emé affichait une mine triste et ne voulait pas que le combat éclate, mais il était bien tard pour ça.

      « EMA: Touche à ma soeur où je te farcie à l'oignon ma poule ! »

      C'était un combat épique qui commençait entre la poule et les deux sœurs. Coup de bec, coup d'ailes et coup de griffes se perdaient de-ci, de-là ! Les habitants n'en revenaient pas qu'une telle bataille se produisait dans leur village et commençaient à lancer les paris. Ce qui étonnait Emé, était que tous pariaient sur Sirupoule ! Était-elle aussi terrifiante que ça ?

      En regardant le match d'un peu plus près, la plus timide du groupe observait bien le fait que ses deux sœurs se trouvaient en difficulté face à l'animal ! Impossible !!! Mais comment cela était possible ? Ca relevait de l'inimaginable et pourtant le spectacle était bien réel sous leurs yeux...

        La légende de Sirupoule la terrible !
        EMAEMIEME
        [Solo]

        «- Cooooooooooooooooooooooooooooooooooo......t ! »

        Sirupoule ne se laissait vraiment pas faire et mettait une belle voler aux deux sœurs qui se battaient avec hargne pour venir à bout du volatile. La fatigue se faisait ressentir dans les deux camps, sauf Emé qui observait le match à la limite de jouer l'arbitre.

        « EMI: Après le temps parcourut en mer, le temps qu'on a mis à la trouver et maintenant notre combat contre elle. Elle a intérêt à nous rejoindre, moi je vous le dis ! »

        «- COT !»

        Ah, apparemment elle ne voulait vraiment pas lâcher son île et partir à l'aventure cette petite poule. Mais après une bonne quinzaine de minutes à affronter del famous sirupoulé, la plus timide du trio s'élançait à son tour en utilisant sa capacité spéciale !

        « EME: Sirpoupoule, écoutez ce que j'ai à vous dire, s'il vous plait.»

        Tandis que le demoiselle sortait son livre de loi, Emi et Ema se préparaient quant à elles à un potentiel assaut du volatile.

        « EME: Vous faites partie de l'espèce animale, c'est un fait. Mais cela ne vous donne aucun droit d'agression sur un autre individu dont vous ne connaissez l'identité. C'est pourquoi je me permets, moi Emé Niwatori, de vous rappeler les codes pénales existant dans notre monde.»

        La poule se préparait au pire et commençait légèrement à flipper. Ses plumes se dressait et son regard ne quittait pas la jeune poulette et son bouquin.

        « EME: Toutes violences physiques faites sur un individu entrainant une incapacité de travail inférieur ou égale à une semaine ou n'entrainant aucune incapacité au travail est punissable par la loi de trois années d'emprisonnements ainsi que 45000 de Berries en guise de dédommagement à la victime.»

        Et ce n'était que la première loi que la jeune adulte avait en tête, elle continuait donc dans sa lancé.

        « EMI: Il en est également de même pour les violences psychologiques pouvant dégrader les conditions de vie par une altération de l'état de santé de la victime. La sanction passe à une année d'emprisonnement et 10000 Berries.»

        Les deux autres cocottes se sentaient un peu... hébétées par le comportement de la dernière de la portée. Elles ne s'attendaient pas à ce qu'Emé fasse son speech devant un public pour rappeler des droits à une poule. Certes, ce n'était pas n'importe qu'elle poule, mais tout de même !

        Emé continuait ainsi pendant une bonne heure. Après toutes les énonciations de lois, si elle portait plainte contre l'animal, celui-ci resterait à vie en prison en plus de devoir plus d'1 000 000 de Berries au trois sœurs. La moitié du public endormie, l'autre partie tentant de survivre après ces longues explications, Emé pouvait s'en arrêter là.

        Après toute cette longue lecture le plumage de la poulette passait d'une marron très foncé à blanc. Avait-elle réellement compris ce qui l'attendait ou bien, était-ce tout simplement le fait qu'Ema s'amusait avec son couteau de cuisine depuis le début du long blabla de la cadette ?
        Dans le doute, la poule levait ses deux petites ailes pour se rendre avant de s'avancer vers les trois filles. L'animal venait-il de se faire battre d'une manière aussi ridicule ? Vraiment ? De toute façon le combat n'avait ni queue, ni tête depuis le départ.

        « EMI: A ben tu vois que tu veux bien nous rejoindre ! Tu en as mis du temps quand même. Rassure toi on ne portera pas plainte. »

        Emi tapotait sur la tête de la "terrible", del famous, la terrifiante Sirupoule. Alors que sur le visage d'Ema se dessinait un air malicieux, ce qui effrayait davantage la petite volatile. Emi et Emé ne remarquait pas ce petit détail et pensaient tout bêtement que les paroles de la cadette atteignait le cerveau du piaf. Heureuse de voir une nouvelle arrivante dans leur équipe, Emi sautait de joie sur ses deux sœurs.

        « EME: Ema, tu peux ranger ton couteau s'il te plait ? Je ne tiens pas à l'avoir entre les côtes par maladresse.»

        « EMA: Oui, oui. Ce n'était pas le but de sa sortie. Excusez moi.»

        Ni l'une, ni l'autre relevait le "but de sa sortie" beaucoup trop contente d'avoir pu réaliser leur premier objectif ! C'était ainsi, qu'après les paris gagnés, que les trois super cocottes pouvaient au moins dormir dans un bon poulailler... dans une auberge ! Et ce n'était que le début de leur véritables aventures.