Changements à Cacao

Hello, je passe pour un ajout joué dans mes deux derniers RP sur Shishoku et un petit changement pour Choco Island.

Est-ce qu'il serait possible de mettre ces deux descriptions après la Mer d'Huile ?

(Évidemment, tout cela peut attendre la validation des RP, je le pose ici en attendant vu que c'est plutôt lié à ma Shishokolaterie.)

 ► [1628] La guerre ou le dessert :
Suite à l'embargo vécu par Choco Island pour tenter de faire abdiquer Erika Chaos, l'île se détache du Royaume de Shishoku et devient une nation à part. Ce qui n'est pas du goût de Homer Sibien qui a bien l'intention de reprendre l'île par la force, quitte à perdre en popularité... Les temps sont durs sur Shishoku et tous s'inquiètent d'une possible guerre qui diviserait les dirigeants, certains se rangeant même du côté de la reine de Choco Island, jadis méprisée de tous.
Événement joué ici et ici par Eleanor Bonny, William White


  • Choco Island
    jbzy.jpeg
    Traversée par le fleuve Fondant et historiquement formée grâce à l'éruption d'un volcan éteint, aujourd'hui le Mont Choco, Choco Island est potentiellement l'une des premières îles de l'archipel. Malgré l'absence d'études démographiques ou topographiques sur des îles faites en aliments, on peut considérer que c'est la plus grande et la plus peuplée des six îles, potentiellement la plus développée comme peut le montrer le Cacao Express : un train faisant la liaison entre la capitale de l'île, Cacao City, son port de commerce où le Cuisino fait étape depuis 1628, ses mines de chocolat noir et sa station de choco-ski. En montant à son bord, on peut voir se succéder des paysages pour tous les goûts : forêts de chocolat blanc, grandes étendues de fèves, déserts de carrés de chocolat aux noisettes... En raison de la qualité incroyable de son chocolat, Choco Island est particulièrement sujette aux attaques de tous les gourmands ; certains n’hésitent pas à utiliser la force pour tenter de s’emparer des mines de cacao, mais la garde d'Erika Chaos les a toujours repoussés.

    Outre les bêtes domestiques en chocolat qu'élève la population, certaines espèces d'animaux sauvages particulièrement friands de chocolat sont uniquement trouvables sur Choco Island. Parmi eux on compte évidemment les impressionnants élèphastèques mais aussi les bananokiwis et les cocotails. Par ailleurs, ne sous-estimez jamais les scorpiéglisse : il suffit de quelques morsures non-traitées pour passer le restant de ses jours dans un lit d'hôpital.

  • Cacao City :
    5dmz.jpg
    Bien qu'elle ne soit pas la capitale de Shishoku, Cacao City est définitivement la plus grande et la plus dynamique des villes de l'archipel. Devenue un acteur économique important en 1628, elle s'est spécialisée dans les échanges avec l'extérieur et a connu un impressionnant changement de façade, pouvant désormais se targuer de posséder des matériaux introuvables ailleurs. Ainsi, les murs en chocolat, insalubres et fragiles, ont laissé place à de la brique, du ciment, du béton, comme dans une métropole classique en somme. Ce qui n'a rien de normal ici, sur Shishoku, où tout est fait en nourriture.

    Surplombant la ville se toisent, de chaque côté, le magnifique palais d'Erika Chaos et la Shishokolaterie, tels deux colosses symbolisant la puissance politique, économique et industrielle de la ville.

    Ce changement provient essentiellement de l'embargo que le Roi a fait vivre à la dirigeante de Choco Island au début de l'année 1628, l'obligeant à se tourner vers le monde extérieur pour espérer survivre à l'overdose de chocolat. Depuis, l'île est autonome et a pu se désolidariser du royaume, permettant à la princesse de devenir reine de son propre pays... pour le moment.


Et une petite maj du PNJ :


Erika Chaos
Reine de Choco Island
Princesse de Shishoku


8t4r.png

À la fois finesse et gourmandise, médicament et poison, bien et mal,
le chocolat est symbole royal de dualité, de puissance et de vertu.

Erika n'est pas n'importe qui. Ses loyaux sujets s'adressent à elle comme « son Altesse Royale » ou encore « Princesse » alors qu'elle semble n'être, dans les faits, que l'une des cinq dirigeants des îles-aliments. Pourtant, l'histoire d'Erika est en vérité beaucoup plus complexe que celle d'une parvenue gouvernant Cacao Island du haut de sa tour d'ivoire. Demi-sœur illégitime du roi actuel, née d'une mère roturière, Erika est souvent oubliée comme étant une personne de sang royal par les dirigeants et habitants des autres îles. Libre de se faire passer pour ce qu'elle n'est pas sur son propre domaine, aux yeux des autres du moins, elle perd cependant ses privilèges dès lors qu'elle doit faire un déplacement à l'extérieur. À ce titre, son égo ne s'est d'ailleurs toujours pas remis de son dernier séjour au palais où le conseiller du roi l'aurait apparemment prise de haut.

Lorsqu'elle est sur son territoire, Erika est une femme terrifiante et séductrice qui prend un malin plaisir à faire tourner en bourrique les hommes qui succombent à son charme. Extrêmement susceptible, elle ne tolère pas le mensonge ou la tromperie et possède une façon très spéciale de se venger de ceux et celles qui ne respectent pas leurs engagements : elle les coule dans le chocolat et les expose sur les remparts de son château. Jusqu'ici, tous les amants d'Erika ont connu une issue tragique, certains s'étant même donnés la mort par peur de finir en statues de chocolat, ce qui n'a évidemment fait que renforcer le chagrin de la princesse et la pousser à devenir encore plus magnanime vis à vis de la gente masculine.

Toutefois, quiconque cherchant réellement à l'écouter et non pas simplement à convoiter son corps ou sa fortune découvrira en elle une femme désespérément seule, désavouée de tous et victime de ses propres frasques qui la font passer pour une despote au yeux du reste du monde. Car ce n'est pas un règne de peur auquel elle aspire, mais un règne d'amour et de sincérité. Outre cela, c'est aussi une femme curieuse et intelligente, à l'écoute d'opportunités pour faire de son île l'endroit incontournable de Shishoku ou bien pour... vous savez... retrouver sa place légitime sur le trône, où son demi-frère ne fait rien d'autre que s'empiffrer à longueur de journée. Elle ne le crie pas sur tous les toits, mais elle le déteste.

Suite à l'embargo vécu par Choco Island en 1628, obligeant la princesse à concéder des terres de son île pour attirer les investisseurs étrangers, Erika proclame l'indépendance de son île et devient la reine qu'elle a toujours rêvé d'être. Maintenant, la grande majorité de la nourriture qui arrive sur l'île est importée grâce aux liens commerciaux que Cacao City a tissé avec le monde extérieur, au même titre que d'autres types de matières premières ayant permis d'améliorer considérablement le niveau de vie de ses habitants. En même temps que l'image de Choco Island change, celle de sa dirigeante aussi, désormais perçue comme une reine bienveillante et audacieuse qui a su faire les sacrifices nécessaires pour sauver son peuple de la famine. On lui a même proposé une place au Conseil des Nations...



Niveau évalué :
Dorikis : 4600
PP : 300
PI : 200
Localisation : Choco Island, Royaume de Shishoku
Créateur du PNJ : James Fermal et Eleanor Bonny

Habiletés/Pouvoirs :
Elle manie la lance à la perfection et possède une armure en biscuit aussi solide que le diamant. Si jamais un jour le besoin s'en ressent, elle peut devenir un puissant chef de guerre pour son pays.
Haki de l'Observation
Très grand charme



Homer Sibien
Roi du royaume de la bouffe


homer_12.jpg

Mannnngeeeerrrr….


Bon vivant,Homer Sibien est le roi de Shishoku. Véritable paladin de la nourriture, il n’accepte que les mets les plus raffinés et les plus délicieux. Ses journées se résument à manger en permanence et repousser ceux qui voudraient s’emparer de sa richesse. Très apprécié à travers le monde entier, il a de nombreux alliés qui sont prêts à défendre l’origine de la plus prestigieuse nourriture du monde.

En 1628, des échos parviennent aux oreilles d'Homer, clamant que Erika Chaos, sa demi-sœur, convoite le trône. Leurs relations s'étant grandement dégradés au fil des ans, le roi ne cherche pas à établir un dialogue et proclame l'embargo, espérant qu'ainsi la dirigeante cèdera le pouvoir ou sera destituée par son peuple. Toutefois, c'était sans compter sur l'aide extérieure d'investisseurs venus du Cuisino qui permirent à l'île de subvenir à ses besoins grâce au commerce international. Et de déclarer son indépendance par la même occasion. À présent privé de son précieux chocolat, le Roi Sibien n'est pas enchanté par cette mesure qui pourrait donner des idées aux autres dirigeants et tente de rassembler des forces pour mater Choco Island...

De plus en plus vu comme un despote animé par la peur de ne devoir compter que sur sa propre île, où ne pousse que son palais royal, pour subvenir à ses besoins de goinfre, la popularité du Roi est depuis en chute libre. Certains dirigeants se sont d'ailleurs déjà rapprochés d'Erika Chaos pour la soutenir dans ses audacieuses décisions.



Niveau évalué :
Dorikis : 250
PP : -58
PI : +286
Localisation : Royaume de Shishoku
Créateur du PNJ : James Fermal

Habiletés/Pouvoirs :
Homer Sibien est capable de manger sans jamais s’arrêter et sans jamais être rassasié.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-fini
Coucou Eleanor,

Je viens pour m'occuper de ton changement de situation à Shishoku.
Je sais que ça fait longtemps que tu as fait ta demande, mais je fais déjà ça, sois patient, mangrove arrive après.
Alors je n'ai pas vu d'embargo dans les deux rps, que ça soit le premier quand tu arrives avec ton équipage et que tu discutes avec Erika. Le sujet apparaît pendant ta discussion avec Will, à un seul moment, sans qu'il n'y a un seul signe avant-coureur.

Donc ta brève, qui n'a pas été joué IRP, pour moi n'a pas lieux d'être et ce genre de changement demande validation par le staff avant d'être joué. Une indépendance d'une île complète faisant partie d'un archipel, ça n'est pas un petit événement et est soumis à validation ou non du staff, là non seulement ça n'a pas été joué, mais de plus, tu ne l'as pas fait valider en quête. Cavalier me souffle dans les bureaux qu'il t'avait précisé dans sa récompense que la modification de l'île n'était pas validée, je ne te la valide pas non plus.

Le souci, c'est que tes demandes, derrière découlant de la brève que tu as écrite au début, même la description de Cacao Island change. Ce qui n'est pas possible.

Tu veux le laisser jouer, créer une mission pour que les autres le jouent, mais dans tout ça, il faudra bien passer en quête pour faire valider par le staff les changements que tu veux faire à l'île avant de le jouer, surtout quand ils sont aussi importants que ceux que tu veux faire.

Des bisous,

Robina
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolf
Hello, suite aux derniers retours, voici la brève à ajouter :

 ► [1628] Tel est frit qui croyait prendre :
Les rumeurs racontent qu'il s'agit d'une entourloupe qui aurait bien dégénéré, emportant Erika Chaos et son territoire dans une véritable tourmente. Tout aurait commencé avec des livraisons au Roi de Shishoku de chocolat de moindre qualité, en plus petite quantité, sous-entendu que les mines s'étaient taries. Pourtant, lorsque Omer s'est rendu sur place avec son armée pour constater la situation, les mines continuaient bien à tourner. Alors il a laissé ses hommes faire, se servir eux-même, quitte à drainer tout le chocolat de l'île. Et a décidé de bien punir Erika en condamnant son peuple et elle à ne plus recevoir de ressources du reste de l'archipel. C'est donnant donnant, on ne discute pas avec un Roi gourmand. En vérité tentative ratée d'Erika de subtiliser du chocolat des taxes royales pour le revendre sur le Cuisino en secret, c'est elle qui a fini par se faire avoir par ses hommes, partis avec le pactole. Nul riche prince charmant attiré par son El Dorado pour venir la sauver donc, seulement un Roi furax bien décidé à laisser son peuple affamé avoir sa peau.

Code:
<span style="font-variant:small-caps;font-size:15px;">  ► [1628] Tel est frit qui croyait prendre :</span>
Les rumeurs racontent qu'il s'agit d'une entourloupe qui aurait bien dégénéré, emportant Erika Chaos et son territoire dans une véritable tourmente. Tout aurait commencé avec des livraisons au Roi de Shishoku de chocolat de moindre qualité, en plus petite quantité, sous-entendu que les mines s'étaient taries. Pourtant, lorsque Omer s'est rendu sur place avec son armée pour constater la situation, les mines continuaient bien à tourner. Alors il a laissé ses hommes faire, se servir eux-même, quitte à drainer tout le chocolat de l'île. Et a décidé de bien punir Erika en condamnant son peuple et elle à ne plus recevoir de ressources du reste de l'archipel. C'est donnant donnant, on ne discute pas avec un Roi gourmand. [color=blue]En vérité tentative ratée d'Erika de subtiliser du chocolat des taxes royales pour le revendre sur le Cuisino en secret, c'est elle qui a fini par se faire avoir par ses hommes, partis avec le pactole. Nul riche prince charmant attiré par son El Dorado pour venir la sauver donc, seulement un Roi furax bien décidé à laisser son peuple affamé avoir sa peau.[/color]

Et du coup mettre à la suite la brève (revue) ci-dessous :

 ► [1628] La guerre ou le dessert :
Un embargo qui aura bien duré avant que la solution ne pointe le bout de son nez ; ce qui semble être un passage anodin d'un mystérieux investisseur tout droit venu de West Blue s’avère finalement être signe de salut pour Erika Chaos. Avec l'avènement de la Shishokolaterie, une usine de chocolat aussi haute que le palais de la princesse, l'endroit redevient progressivement prospère et sa singularité suffit à attirer les riches investisseurs du Cuisino. D'ailleurs, nombreux sont ceux à avoir courtisé la dirigeante, qui n'a pas attendu pour rendre la monnaie de sa pièce au Roi de Shishoku et déclarer l'indépendance du Royaume Cacao... à présent que le pays fleurit seul dans l'import-export. Une situation qui a le don de voir un Omer Sibien, en manque de chocolat, bien plus énervé qu'il ne l'était déjà avant l'embargo. Et qui pourrait, sans le vouloir, briser le fragile équilibre de l'archipel.
Événement joué ici et ici par Eleanor Bonny, William White

Code:
<span style="font-variant:small-caps;font-size:15px;">  ► [1628] La guerre ou le dessert :</span>
Un embargo qui aura bien duré avant que la solution ne pointe le bout de son nez ; ce qui semble être un passage anodin d'un mystérieux investisseur tout droit venu de West Blue s’avère finalement être signe de salut pour Erika Chaos. Avec l'avènement de la Shishokolaterie, une usine de chocolat aussi haute que le palais de la princesse, l'endroit redevient progressivement prospère et sa singularité suffit à attirer les riches investisseurs du Cuisino. D'ailleurs, nombreux sont ceux à avoir courtisé la dirigeante, qui n'a pas attendu pour rendre la monnaie de sa pièce au Roi de Shishoku et déclarer l'indépendance du Royaume Cacao... à présent que le pays fleurit seul dans l'import-export. Une situation qui a le don de voir un Omer Sibien, en manque de chocolat, bien plus énervé qu'il ne l'était déjà avant l'embargo. Et qui pourrait, sans le vouloir, briser le fragile équilibre de l'archipel.
[i][url=https://www.onepiece-requiem.net/t23280-exotico-tropicana]Événement joué ici[/url] et [url=https://www.onepiece-requiem.net/t23357-negocations-cacaotees]ici[/url] par Eleanor Bonny, William White[/i]

Pour les autres ajouts, s'il y a des trucs à modifier, vous me dites.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-fini