-14%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ Puce Apple M1 – RAM 8Go/SSD 256Go
799 € 930 €
Voir le deal

Carcasse & Crasse.

Code Couleur des Dialogues:


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Lun 2 Jan 2023 - 8:21, édité 5 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
634667aka10v2.png
ARC — LES SURVIVALISTES.
Akane traverse l'Archipel Vert depuis quelques jours avec sa troupe, des volontaires de la colonie et la pirate Louise GIRODET de l'Équipage des Romantiques. Cette dernière n'est pas vraiment captive, mais elle n'est pas non plus libre pour autant. Elle sert d'assurance pour un transfert. En effet, il est prévu que les Chasseurs de Primes empruntent le galion de son équipage pour se rendre sur Hinu Town, car c'est leur seul moyen de locomotion. Il faut dire que les vaisseaux ne passent pas beaucoup sur cette île tropicale. Le dernier bâtiment qui a déposé l'équipe de la samouraï est reparti en direction de l'endroit d'où il est venu, à la Nouvelle Ohara. En de rares occasions, la rousse peut se retrouver à négocier avec des flibustiers. En ce qui concerne les compagnons de Louise, en échange de vivre, de soin et de bois, son supérieur autorise les étrangers de monter à bord pour un voyage seulement. De toute manière, il est inconcevable que l'épéiste séjourne plus longtemps avec des malfaiteurs au risque d'être considérée comme telle par le Gouvernement Mondial. Il est question d'une aide réciproque temporaire. De plus, elle ne parvient pas à les voir comme des méchants et elle considère que d'autres justiciers feront le nécessaire pour les capturer, que ce n'est tout simplement pas de son ressort.

La flore et la faune ne sont pas très accueillants, ce qui fait que peu de gens peuvent se vanter d'avoir pu venir jusqu'ici. Et le climat n'est pas non plus quelque chose que tout le monde peut supporter. Pour le cas d'Akane, elle a grandi sur une île similaire. Elle est donc à son aise. Il faut dire qu'elle apprécie plus que tout les grands espaces, car ils sont en général très calmes et ça donne une notion de liberté. Elle déteste particulièrement la ville et elle se sent même oppressée. Au moins, dans la cambrousse ou dans la forêt, elle est sûre de croiser personne. Si elle le désire, elle peut bêtement contempler le paysage, sentir le vent sur sa peau ou écouter les oiseaux chanter. Par contre, maintenant que son équipe s'élargit, elle mesure qu'elle ne peut pas non plus ralentir la marche comme elle veut. Et plus encore, ses compagnons n'ont pas forcément les connaissances et les compétences pour survivre en pleine nature. Toutefois, ses camarades sont pour la quasi totalité des aventureux et des débrouillards. Combattre des bêtes féroces ou des plantes toxiques n'est pas trop un problème en principe.

Une des particularités de l'Archipel Vert, c'est une légende concernant un monstre emplumé vivant dans une grotte au pied d'une montagne. Des valeureux combattants de tous horizons ont été écrasé par sa puissance en tentant de le défaire, puis, finalement, l'équipage pirate des Saigneurs a réduit les localités avoisinantes et l'horreur du coin par la même occasion. Un village portuaire est né de ses cendres depuis, ce qui est considéré comme la colonie à présent. Et doucement, mais sûrement, des citoyens de divers pays ont décidé d'aider les malheureux et de contribuer à l'évolution du bled. Aujourd'hui, il reste encore beaucoup à faire, mais l'agglomération ressemble maintenant à une petite ville rudimentaire. Autre fait pour le moins étrange, il paraît qu'une cellule révolutionnaire s'est implantée quelque part. Sans doute dans l'antre de la bête fabuleuse, qui sait? Ce qui est un peu plus sûr, c'est qu'un certain Ludovic, un scientifique un peu fou, aurait créé un Méchadragon pour remplacer le volatile acariâtre...

Longeant la chaîne de montagne, le groupe d'Akane décide de faire une halte non loin d'une caverne. Il commence à faire tard, il est temps d'établir un genre de bivouac. Afin d'avoir une meilleure protection tant pour les prédateurs que la météo, un aménagement rudimentaire est fait à l'intérieur. À l'extérieur, une pluie fine tombe du ciel depuis quelques heures déjà. Les plus frileux peuvent au moins se mettre au chaud et ceux qui ne supportent pas d'être mouillés sont à l'abri comme ça. Chacun prépare le camp de fortune pour la nuit à passer. Personne ne s'aventure trop loin, car aucun n'est explorateur ou spéléologue. Et l'épéiste tient à ce que tout le monde soit en sécurité en son absence. N'étant pas gênés par le crachin, la samouraï et son homologue Heinrich Gerhard JÄGER, dit le Rabatteur, sont dehors en train de ramener un animal de taille moyenne. Il est possible que ça fasse un peu trop pour une seule soirée, mais ça permettra de faire des provisions pour le lendemain.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:48, édité 4 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Dans ce genre de pause, c'est l'occasion à chacun d'en apprendre un peu plus sur ses compagnons. Des petits groupes de deux, trois ou quatre peuvent se former. On remarque tout de suite les affinités des uns et des autres lors des partages ou le travail d'équipe. Et à l'inverse, on fait aussi attention à ceux qui sont mal à l'aise ou qui éprouvent des difficultés à vivre en communauté. Ce n'est pas évident de partager, même quand on connait l'être qu'on côtoie, car il faut faire preuve de concession et de compréhension. Accepter les besoins de l'autre tout simplement tout en ne négligeant pas les siens. Heureusement, pour l'instant, la troupe s'emble plutôt s'accorder, chacun se retrouve un peu en Akane. Pas complètement, évidemment, mais assez pour pouvoir apprécier son prochain. Enfin, bien avant de rejoindre la samouraï, Heinrich s'est retrouvé à traquer avec Astrid WESTGAARD, une ancienne criminelle. Depuis, il ne peut plus se passer d'elle, car leur amitié est très forte. Par contre, piéger un animal avec l'épéiste est plus plaisant pour lui, car les deux pratiquent le même métier.

En voyant arriver les deux chasseurs de gibiers installer l'animal au sol, les volontaires de la colonie ne peuvent s'empêcher de s'exclamer de joie. De tout le groupe, ils ne sont pas entièrement fidèles à la jeune NAKAMURA et manquent terriblement d'expérience pour survivre. Toutefois, ils sont dévoués corps et âme dans l'aide qu'ils peuvent apporter. Ils sont les seuls à pouvoir identifier clairement les plantes qui doivent récupérer. Et c'est pour eux, l'occasion d'apprendre à vivre avec les moyens du bord. Abandonnant les dernière préparations du camp non essentielles, ils se dépêchent de voir le duo de trappeurs.

— « Wouah, cette bête est plus grande que les précédentes. »
— « Incroyable! On va sûrement se régaler. »

Heinrich les reçoit pendant que la rouquine commence à dépecer. Les jours précédents, les gibiers qui ont été récupéré n'ont pas dépassé la taille d'une cuisse. Pour la plupart du temps, il est question de gros rongeurs, de poissons ou d'oiseaux. Avec cette prise, c'est l'occasion de voir comment procéder avec un gabarit plus grand. Un peu rustre parfois, Monsieur JÄGER ne se rend pas compte de la manière ont il parle.

« Il reste encore du boulot avant de pouvoir manger. J'espère que le campement est prêt. »

En entendant sa voix, Astrid réajuste son bandeau sur ses cheveux blonds et répond immédiatement à la place des bénévoles. Elle s'exclame alors, d'un air enjoué et un peu taquin.

« Bien sûr, trésor. Qu'est-ce que tu crois? »

De tout le groupe, c'est sans doute celle qui est plus propice à gérer la protection. Elle s'est chargée d'inspecter les environs et de vérifier la sûreté du bivouac. Naturellement, elle a veillé à ce que tout soit fonctionnel au retour de ses deux camarades.

« Parfait. »

Le Rabatteur se fait enlacer par sa belle. Leur relation est ambigüe, car ils se définissent comme des amis, mais ils adoptent des comportements de couple. L'embrassant sur la joue, Heinrich se retire de son étreint et termine d'aider Akane dans le dépècement. Ne voulant pas rester sans rien faire, les volontaires demandent ce qu'ils peuvent faire.

— « Je peux faire quelque chose? »
— « Comment je peux aider? »

Ne souhaitant pas être gêné par des amateurs, Monsieur JÄGER manque de délicatesse.

« Ne restez pas dans mes pattes. Vous serez plus utiles auprès de Roza... »

Un peu déçus, ce n'est pas sans rouspéter que les bénévoles se retournent vers la concernée.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:48, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Roza ZAÏTSEV est la meilleure amie d'Akane. Elle l'a rencontré en 1626 sur son île natale à Las Camp. Seule fille d'une famille de tenanciers pauvres, elle a été pendant des années en colère contre le système. Elle n'a jamais cru à la bienveillance du Gouvernement Mondial et a toujours détesté les criminels en tout genre. Elle a espéré pendant longtemps être riche et devenir Chasseuse de Primes pour être libre. Durant son adolescence surtout, elle a pu bénéficier auprès de son oncle d'un certain nombre de bouffées d'air pour s'extirper de l'ambiance néfaste de la ville portuaire où elle a grandi. Ce dernier, étant marin à bord d'un navire marchand, a pu lui enseigner la navigation, le tir avec une arme à feu et la négociation de prix lors d'une transaction. D'une manière générale, tout ce qui concerne l'argent, Roza a su l'intégrer facilement, car de son point de vue, c'est ce qui fait régner le monde et que c'est important de le maîtriser, chose que la rousse déteste. Enfin, du fait d'avoir été dans une auberge pendant un temps, elle a également été en mesure de cuisinier, mais elle ne supporte pas cette tâche. Ça lui rappelle trop de mauvais souvenirs et elle devient vite irritable à ce sujet.

Pendant que la bretteuse et le Rabatteur terminent leur activité, Kieran CRITCHLOW revient de son tour d'inspection. C'est un homme d'une quarantaine d'années. Sa femme l'a quitté et son fils unique a tout claqué du jour au lendemain pour devenir pirate. Il a eu également quelques altercations avec des mafieux à cause de son commerce d'armes et il a perdu espoir pendant longtemps à force de côtoyer des gens malhonnêtes. Malgré son dégout général, il a constamment été là pour les autres. Il est toujours prêt à sacrifier sa boutique et recommencer de zéro si cela peut apporter du bien autour de lui. Il voit en Akane un avenir meilleur et c'est pour cette raison qu'il ose se lancer à l'aventure avec elle. Il estime pouvoir lui être utile tout en étant en sécurité avec l'épéiste. Il s'approche d'Astrid, l'air inquiet.

« Astrid, t'as une minute? »
« Oui, bien sûr, Kieran. »

S'isolant dans un coin avec elle, il lui informe d'une mauvaise nouvelle.

« On fait peut-être une erreur en installant le camp ici. »

Mademoiselle WESTGAARD fronce les sourcils, le visage intrigué.

« Comment ça? »
« J'ai vu des tombes non loin d'ici. C'est sans doute l'antre du Méchadragon... »

Moins bien informée que son homologue, elle se met à réfléchir une seconde.

« Hum, la Bande Mystérieuse a été dissoute, non? »
« C'est possible. Mais dans le doute, on ferait bien de prévenir Akane. Il vaut mieux être sûr. »
« Tu as raison. La prudence est de rigueur. »

Sans perdre un instant, les deux viennent voir la samouraï.

« Akane? »
« Hum? »
« J'ai besoin de toi pour vérifier s'il n'y a personne dans la grotte. »

L'épéiste arque un sourcil. Elle comprend l'intérêt de faire cette inspection et délaisse le reste du travail à Heinrich. Elle accompagne alors Astrid et Kieran sans hésiter. Torche à la main, ils s'enfoncent alors progressivement dans la cavité.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:48, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Loin d'être des spéléologues, le trio avance sans mal dans une galerie pendant quelques minutes. Quelques ossements et plumes joncent çà et là, mais le Monstre de l'Archipel Vert a bien été tué par les Saigneurs. Pour le moment, rien indique la présence d'une quelconque machine ou d'une cachette pour une organisation anonyme. Finalement, les trois Chasseurs de Primes se retrouvent dans une impasse. Littéralement. D'un regard pourtant perçant, Akane ne remarque pas l'huile séchée sur le sol ou le mécanisme pour un passage secret.

« Il n'y a rien. »

Kieran reste intrigué. Le visage sombre, il ne peut pas abandonner rapidement.

« Cherchons encore. Nous avons sans doute ratés un embranchement... »

Il tourne les yeux vers Akane. Cette dernière acquisse d'un mouvement de tête.

« Je ne comprends pas l'existence de ces tombes... »

Reprenant l'investigation, les trois enquêteurs font chemin arrière pour déceler la moindre accès manquée. Malheureusement, à force de retourner sur leur pas, ils finissent par retomber sur le camp. La viande est en train d'être préparée par Roza et les bénévoles. Il faut encore un certain temps pour qu'elle soit prête, ce qui permet de revoir la défense du bivouac. Astrid s'adresse alors à Akane.

« Qu'est-ce que tu en pense, ma belle? »
« Hum. Peut-être que quelqu'un de passage a simplement voulu honorer les victimes. »
« Je veux bien te croire, mais je suis perplexe. »

Ne trouvant pas de satisfaction, le trio ne sait pas trop quoi penser. La rousse se dit que ce n'est pas si grave et qu'ils peuvent rester ici sans problème, mais elle comprend l'inquiétude du marchand d'armes. Elle tourne alors la tête vers sa camarade.

« Pour moi, le camp est sûr. »
« Dans ce cas, nous restons. »
« J'espère que tu te trompes pas, gamine. »

Au bout d'une heure, le repas est prêt. Tout le monde se rassemble autour du feu pour pouvoir manger. La joie et la bonne humeur se manifestent dans la troupe. Chacun prend plaisir à goûter la viande avec ses légumes ajoutés. Les histoires sont racontées et les éclats de rire raisonnent dans la grotte et dans les environs. La pluie est toujours en train de tomber, mais en discontinue. Parfois, au fin fond de la jungle, le cri perçant d'une bête se fait entendre. Il est temps de dormir. Monsieur CRITCHLOW est le premier à faire une ronde.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:48, édité 4 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Parmi ses compagnons, Roza est insomniaque. Trouvant des difficultés à dormir, elle somnole péniblement, remuant à droite à gauche dans sa couche de fortune. Quant à Kieran, la fatigue le saisi peu à peu. Il laisse volontiers Heinrich prendre le relais. Il n'est pas encore très tard, mais tout le monde dort ou presque. Le camp est particulièrement vulnérable à cette heure-ci. D'ordinaire, Akane a le sommeil léger quand c'est la nuit, car elle a longtemps vécu seule en pleine nature. Elle a enduré son corps dans des conditions extrêmes. Son esprit frôle donc la conscience dans ces instants-là. À la moindre anomalie, elle est prête à réagir au quart de tour. En réalité, le seul moment où elle est véritablement en danger, c'est lorsqu'elle tombe dans les bras de Morphée du fait de sa narcolepsie. Précisément à cause de cette maladie, elle entre dans un état léthargique où il est impossible de la réveiller. Et malheureusement, ça peut survenir n'importe quand.

D'un coup, un effroyable grognement se fait entendre depuis le fin fond de la cavité. Aussitôt, Roza et Akane sont les premières à bondir, les sens en alerte. Un peu dans les vapes, Mademoiselle ZAÏTSEV marmonne une phrase à peine audible.

« Toi aussi tu es réveillée?! »
« Huuum? »

Elles ignorent ce que ça peut être, même Heinrich n'est pas encore bien lucide. Quant à Monsieur CRITCHLOW, le cri l'empêche de dormir. Ses yeux sont petits, il peine à les garder ouverts. Un deuxième grognement se fait retentir. Avec sa capacité Boost des Sens, la rousse peut entendre assez facilement. Étant plus réactive que les autres, elle commence à comprendre ce qu'il se passe.

« Ça vient de la caverne... »

Instinctivement, elle cintre ses quatre fourreaux à sa hanche et s'attend à toutes éventualités. La voyant faire, Roza récupère ses deux fusils. Heinrich ne tarde pas à faire de même. D'une petite voix, il s'exprime.

« On ferait mieux de réveiller les autres. »
« Bonne idée. »

Le Rabatteur se met à sonner une cloche. Cette fois-ci, le monstre cybernétique fait son apparition au loin. Accompagné de bruit strident et de filet d'huile noirâtre, il déboule dans la galerie en cognant les parois. Il semble être trop gros. Des cailloux tombent sur son corps de métal, mais il ne s'en soucie guère. Le fracassement de ses pas fait trembler le sol, vibrant alors jusqu'aux couches. Se mettant à l'extérieur dans la panique, les volontaires de la colonie désorganisent le camp. Le reste du groupe tente d'encadrer tout le monde afin de ramener l'ordre et le calme. Avant que Papillon des prés, le Méchadragon de son petit nom, se dégage du souterrain, les deux Tireurs d'Élite font cracher le feu avec leur arme. Akane dégaine aussitôt ses quatre katanas en même temps. Un dans chaque main, un dans la bouche et un qui s'enroule autour de l'extrémité de ses longs cheveux. Les balles ne semblent rien faire. Elles ricochent sans que ça ne gêne la progression du reptile d'acier. Agacée, Roza se met à râler.

« On lui fait des piqûres de moustiques... »

N'étant pas prêt d'abandonner, Monsieur JÄGER retire les munitions de son fusil et en insert d'autres. Il se fabrique lui-même ses cartouches. Pendant que sa collègue tente toutefois d'abîmer les zones fragiles comme les articulations, il se remet en joue. Cette fois-ci, il vise volontairement la paroi au-dessus de la bête de crasse et de rouille.

« EXPLOSIVE WAHRHEIT!! »

La balle explose dans la roche, faisant chuter plusieurs morceaux assez conséquents. Des débris de cailloux tombent sur la carcasse mécanique au point de lui déchirer une membrane de son aile. Le dos semble encaisser sans trop de mal. La créature hurle de colère. Dans sa frénésie, elle vient charger de plein fouet d'un coup de tête la meilleure amie d'Akane, la propulsant alors hors de la cavité.

« Roza!!! »

La samouraï détourne son attention momentanément. Le Méchadragon vient alors la griffer au niveau du torse. Sous la puissance du coup, elle décolle à son tour, se cognant alors contre un stalagmite. Impuissant face à ce qu'il vient de se produire, Heinrich se fait lui aussi projeter par la souplesse étonnante de la queue. Roulant alors sur le sol maladroitement, il lâche son arme en grimaçant.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:49, édité 7 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Se remettant en position de combat, Akane vérifie d'un rapide coup d'œil l'état dans lequel se trouve sa meilleure amie. Elle évalue sa blessure également en serrant des dents. Elle déteste est prise au dépourvue. Cette erreur aurait pu lui causer plus de dommages. Intérieurement, elle s'en veut particulièrement d'avoir relâché sa garde. Comme la douleur est supportable, elle se reconcentre sur le monstre de fer. À cet instant, plus rien ne compte que de protéger les gens autour d'elle. Elle ne veut pas prendre un risque supplémentaire, car elle estime être responsable de son équipe. Agacée, elle vient bloquer avec ses quatre lames la puissante patte du dragon mécanique qui revient à la charge. Tenant ses appuis pour le moment, elle sent qu'elle ne peut pas tenir plus longtemps. Forcée d'abandonner l'endroit où elle se trouve, elle fait alors un bond en arrière pour garder la distance. Ayant ramassé son fusil, Heinrich se place à côté de sa camarade et écoute sa remarque pertinente.

« C'est le comportement d'un vrai animal. Et pourtant, c'est une machine... »

Perplexe, la samouraï se demande comment est-ce possible. C'est la première fois qu'elle affronte un robot, mais elle sait sans explication de quoi il s'agit. Bien qu'elle ne conçoit pas du tout le fonctionnement d'un cyborg, elle devine sans mal que c'est purement mécanique. Les rouages, les engrenages, les pistons et autres boulons sont en quelque sorte le squelette de la chose. Un ensemble composé de vérins hydrauliques, d'écrous et d'un manque de conscience propre est la caractéristique d'une machine dénuée d'intelligence. Pour ce qui est du cerveau, c'est sans doute d'une complexité qui échappe à toute entendement. Elle ne comprend pas de quelle manière l'instinct d'une créature basique peut être intégré dans un corps sans vie. Ne pouvant pas cerner l'affreuse machine tout de suite, l'épéiste n'a pas encore d'idée pour vaincre un tel titan cracheur de feu. D'ordinaire, elle est capable de jauger la force d'un adversaire assez rapidement, mais du fait que ça soit une construction de toutes pièces, elle ne parvient pas à percer. D'habitude, en fonction du comportement ou de l'origine de son opposant, elle opte pour tel ou tel katana. Ne pouvant donc choisir pour l'instant, elle préfère continuer à utiliser le shitōryū, son style à quatre sabres. S'adressant toujours à Heinrich, elle ajoute une dernière chose, l'air grave.

« Fais attention. Sa férocité n'a d'égale que sa vélocité. »

Malgré les apparences, ce dragon de métal est plus rapide qu'il en a l'air. Il tente de croquer Akane, mais cette dernière s'échappe avec son homologue. Le monstre enchaîne alors avec un coup de pattes. Sa griffe V.3 érafle le dos de Monsieur JÄGER pendant que celui-ci plonge pour se protéger.

« Trésor! »

Astrid s'approche de son conjoint avec précipitation, choquée par ce qu'elle vient de voir. Elle dégaine alors deux dagues, prompte à ses émotions. N'étant pas à l'aise au corps-à-corps, elle préfère lancer ses couteaux sur ses cibles. Roza revient à la charge également, se tenant à côté de la rousse. Comprenant la gravité de la situation, Kieran rejoint la bretteuse le fusil en main et la tête encore enfarinée. Papillon des prés profite alors du rassemblement pour reculer sa gueule et l'ouvrir en grand. Le mécanisme de lance-flammes se met en route. Akane est la première à réagir.

« Dispersez-vous!! »

Chacun abandonne sa position par une roulade sur deux côtés opposés. Le jet ardent vient alors faire fondre une partie du sol rocheux tant la température est intense. L'entrée de la grotte en devient lumineux l'espace d'un instant. À l'extérieur, les bénévoles font un mouvement de recule, mais parviennent à rester en place. C'est l'occasion pour Louise de s'échapper, mais ses sentiments pour la narcoleptique la poussent à rester. Même si elle est pirate, elle éprouve un certain respect et une certaine affection. Elle veut voir comment la Chasseuse de Primes peut vaincre le reptile mécanique.

Le Méchadragon ne compte pas se laisser surprendre et balaie d'un coup de queue Astrid et Heinrich. Tombant à la renverse, ils sont pris en chasse par le monstre. Pendant ce temps-là, le marchand d'armes et la meilleure amie d'Akane tentent de tirer une balle au niveau des genoux, mais en vain. Quant à la samouraï, elle n'hésite pas une seconde pour grimper sur le dos de la bête de métal et lui procurer plusieurs entailles. Ses lames se heurtent à la résistance de l'acier, mais elle parvient néanmoins à faire quelques dommages. Avant de perdre l'équilibre, elle saute pour s'extraire de l'ambulante carcasse rouillée en déchirant la membrane de la seconde aile. Papillon des prés se cabre alors, permettant alors aux deux Chasseurs de Primes à terre de se mettre à distance.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:49, édité 5 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Refusant de laisser un seul survivant, le cyborg se met à foncer sur eux, le museau en avant. Ratant ses cibles, il se cogne contre une paroi. Quelques rochers s'écroulent sur son crâne, lui occasionnant des dégâts supplémentaires. Bien qu'il soit plus robuste que ces précédentes versions, il reste pas moins fragile dans une certaine mesure. Après tout, ses alliages et ses rouages sont apparents. Des filets d'huile noire s'écoulent par-ci par-là. La machine est dans une colère rouge et fait volte-face, s'en prenant cette fois-ci à Kieran. D'un coup de griffe, Papillon des prés l'expulse hors de la cavité. Lâchant son arme, ce dernier se retrouve aux pieds de Mademoiselle GIRODET. Immédiatement, les volontaires de la colonie le prennent en charge. Grincheux, le commerçant n'apprécie pas d'être dans une sale posture devant Louise en particulier, lui vouant un certain mépris. N'en prenant pas compte, elle se rue alors à l'entrée de la grotte. Elle s'écrie.

« Prête-moi un sabre, Akane. Je vais vous aider! »

La samouraï lui fait confiance, mais elle sait que ce n'est pas le cas de Kieran. Elle se dit que c'est justement l'occasion de lui montrer que tous les pirates sont différents. La criminelle souhaite prouver à Monsieur CRITCHLOW son dévouement pour la jeune NAKAMURA. Pour le moment, cette dernière doit courir pour éviter la contre-attaque de la créature de fer. Alors que Roza s'évertue d'endommager la rotule coûte que coûte, elle parvient à déloger un composant qui permet l'articulation d'être opérationnelle. La chose immonde s'écroule à moitié. Malgré sa mauvaise posture, elle reste toujours dangereuse et se met à cracher un feu intense en direction de la Tireuse d'Élite. Comme la situation est urgente que le trafiquant d'armes est à terre, l'épéiste n'hésite pas une seconde. S'assurant que sa meilleure amie s'abrite convenablement, elle retire de sa bouche son katana et l'envoie à Louise. L'encourageant par des propos, elle ajoute.

« Toute aide est la bienvenue. »

Boîtant, Papillon des prés remue son appendice pour fouetter ses agresseurs, mais en vain. Grognant davantage, il tient tout le monde à distance. Le camp est sens dessus dessous. À tour de rôle, Akane et Louise se lancent à l'assaut et entaillent une partie du corps. Toutes les deux peuvent découper l'acier sans souci, mais la robustesse du monstre complique la chose. Astrid ne peut pas lancer ses dagues pour le moment, mais elle cherche une ouverture. Roza désespère à tirer dans l'autre rotule. Enfin, Heinrich se remet en joue. Cette fois-ci, il vise le flanc de la bête de métal. Dès l'instant où les deux filles se remettent à distance, il presse la queue de détente.

« EXPLOSIVE WAHRHEIT!! »

La balle cause de sérieux dégâts. La carcasse ambulante hurle alors de rage. Animée par la douleur, elle remue dans tous les sens ses griffes, manquant presque de déchiqueter les plus proches. La samouraï est abasourdie par ce comportement. Est-ce vraiment un dragon à l'origine? Comment peut-on simuler la réalité à ce point?! Monsieur JÄGER s'exclame à l'attention de tous.

« Son ventre est aussi protégé, mais pas invulnérable. »

N'usant pas toutes ses forces, la narcoleptique se dit qu'elle peut tenter une nouvelle technique. Elle rengaine alors ses deux sabres et se réserve exceptionnellement son meitō. D'ordinaire, elle garde cette arme seulement pour affronter des épéistes qui en sont dignes. Seulement, la situation est différente et elle peut se permettre cet écart. Il faut dire qu'elle dispose d'une certaine affinité avec ce sabre d'exception et qu'elle l'affectionne plus que les autres. Elle ne compte pas mettre en pratique un enseignement en particulier, mais elle cherche à se dépasser. Se concentrant davantage, elle s'apprête à couper le vide. Puis, d'un coup, elle fait un bref mouvement de sorte à ce que le fil de son katana épouse parfaitement l'air à cet instant précis.

« LA VÉLOCITÉ DE L'AIGLE!! »

Une lame d'air rectiligne tranche l'espace devant elle et file à vive allure vers le titan de fer. Le percutant dans le ventre, l'entaille vient dérégler un dispositif situé à cet endroit. Quelques morceaux de ferrailles tombent en pièce et de l'huile se met à couler. Mal au point, Papillon des prés entre dans une frénésie sans pareille. Se mettant à bonne distance, tout le monde est halluciné par la démonstration de la samouraï.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:49, édité 5 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Ça ne clore pas le combat, mais ça le précipite. Quelque chose fait penser à Akane que le Méchadragon est étrangement humain. Par exemple, son instinct ne le pousse pas à fuir et il multiplie les erreurs lié à un emportement émotionnel. Il y a un caractère arrogant et rancunier chez ce lézard métallique. Ce n'est que maintenant qu'elle le décèle. Au moins, il n'est pas trop tard pour s'en rendre compte. Dans sa colère, la créature de fer se redresse tant bien que mal. Se cabrant de toute sa hauteur et déployant ses ailes déchirées qui recouvrent tout l'espace, elle devient de plus en plus menaçante. Son allure est intrigante et il est évident qu'il n'y a rien d'un simple animal dans cette attitude. Capable de couvrir une plus grande zone, le monstre intimide plus d'un. Astrid s'agace.

« Euh, ça commence à bien faire, là!! »
« Ça m'énerve aussi! »

Heinrich garde le silence, mais il s'interroge sur la possibilité de conclure ce combat. Seules les épéistes ne sont pas impressionnées. Le danger est imminant. Ouvrant à nouveau la gueule, le cyborg enclenche une nouvelle arme. Le fond de sa gorge brille soudainement et un minuteur retentit. Reconnaissant de quoi il s'agit pour avoir l'expérience de Grand Line, Louise est en alerte et perplexe de voir ça avec un dragon. Elle crie alors de toutes ses forces, cherchant même à pousser la rousse.

« PLANQUEZ-VOUS!!! »

L'hypersomniaque tient fermement sa position pendant que ses partenaires se mettent à l'abri. Le visage sombre, la criminelle refuse de voir la rouquine rester sur place, la jugeant insouciante.

« Tu ne risques pas d'y survivre!! »

À cet instant, Mademoiselle GIRODET réalise qu'elle ne côtoie pas une simple leader, mais une femme ferme et courageuse. Elle voit dans son regard perçant de la détermination. Prête à tout pour protéger ses compagnons, Akane dégage une très forte volonté et semble particulièrement vouloir mettre fin au combat. D'un visage patibulaire, elle observe attentivement le rayonnement qui prend de plus en plus d'ampleur. Puis, d'un coup, Papillon des prés tir un laser similaire aux Pacifistas. À la fraction de seconde suivante, la samouraï utilise son meitō comme miroir et renvoie le jet lumineux en direction inverse en plein sur le Méchadragon. La puissance du coup enfonce les appuis de la Chasseuse de Primes au sol et Louise tombe à la renverse sur le côté. Une fois que le faisceau arrête son débit, la narcoleptique dirige ensuite le reste du rayon au plafond. Un terrible éboulement s'en suit, écrasant alors la machine crasseuse en partie et condamnant l'accès à la grotte.

Ne voulant pas donner le coup de grâce, Akane laisse Louise se redresser. Acceptant cet honneur, cette dernière la remercie d'un signe de tête. Alors que la bête de métal tente de se défaire de son emprise, la pirate s'avance vers elle d'un air déterminé. L'instant d'après, redirigeant toute son énergie dans ses bras, elle la décapite effroyablement. Mettant définitivement fin au règne du tyran reptilien et de sa légende, elle prouve ainsi à Kieran qu'elle est de bonne foi.


Dernière édition par Nakamura D. Akane le Sam 22 Oct 2022 - 10:50, édité 3 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge
Que ça soit la Bande Mystérieuse ou une autre organisation quelconque qui habite le coin, l'entrée n'est plus accessible. À moins d'avoir les outils nécessaires pour déblayer l'endroit, il n'y a définitivement plus d'intérêt à séjourner ici. Le MéchaDrake 4.0 n'est plus et il ne risque pas d'y avoir une version 5.0 de si tôt. Le monstre de ferraille est bel et bien enterré, autant au sens propre que figuré. À part quelques pièces de métal ou composants défectueux, plus rien ne peut attirer du monde. Récupérant la tête découpée pleine d'huile noirâtre, Louise remet le sabre d'Akane à sa propriétaire. Quant à cette dernière, après avoir vérifié qu'aucun mécanisme de secours ne s'enclanche, elle pose un genou au sol, s'inclinant par respect. Elle honore la mémoire de Papillon des prés une dernière fois en imaginant qu'une âme se libère du corps froid et inerte. Ignorant si le dragon de métal a été animé par une vraie personne à l'intérieur, dans le doute, elle préfère faire preuve de condoléance. Elle ne fait pas de distinction entre ami et ennemi dans ces moments-là, ce qui étonne encore bon nombre de gens de son entourage.

« Akane? »

La concernée se relève. Remettant dans ses fourreaux ses katanas, elle répond.

« Oui? »
« Je te demande pardon. J'ai douté de toi. »

La samouraï déteste qu'on lui fasse des compliments. Ses joues s'empourprent. Elle serre des dents. Quand il s'agit de valoriser sa meilleure amie, Roza est la première.

« Je ne sais pas où s'arrêtent les limites d'Akane, mais ses prouesses sont clairement mesurables. »
« Moi qui n'a connu que la Mer de tous les Périls, je peux t'assurer que tu es une femme exceptionnelle. Avec autant de bravoure, de détermination et d'habilité au combat, tu vas aller loin, Akane. »

N'arrivant pas à accepter ces faits, la jeune NAKAMURA baisse la tête, l'air gêné. Aidé à marcher par un bénévole, Kieran est maintenant bien éveillé et rejoint ses compagnons. Il ne peut pas s'empêcher de participer à la conversation.

« Je suis peut-être un peu rustre, mais je sais reconnaître des gens de valeur. Je te demande aussi pardon, gamine. »
« Tu l'es. Et je t'en remercie. »

Heinrich intervient avant que le débat s'éternise sur les facultés impressionnantes de la rousse.

« On ferait mieux de ranger le bordel ou trouver un autre endroit. »
« Maintenant que le monstre est hors service, on peut dormir sur nos deux oreilles. »

Monsieur CRITCHLOW n'est pas convaincu.

« M'ouais. J'espère que cette fois-ci n'y aura pas de couac. »

Pendant que chacun s'occupe des blessés et aide à remettre de l'ordre dans le camp, tout le monde parle de la lame d'air ou de la manière dont l'hypersomniaque a dévié le laser. Désormais, il ne devrait plus y avoir de danger venant de l'antre. Une fois que le nécessaire est fait, le groupe peut s'endormir. Étant anxieuse, la narcoleptique est la première à veiller. Si une île comme l'Archipel Vert regorge de mauvaises surprises, qu'en est-il de celles de Grand Line? Elle s'interroge alors sur son avenir et sur sa capacité à diriger la troupe. Elle ferait mieux de ne pas s'en soucier, car demain est un autre jour. Elle doit s'estimer heureuse, car elle vient une fois de plus de progresser à plusieurs niveaux.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge