Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Tonnerre sous les Tropiques

Pour les Dialogues :

Le Maître:

Shuntomaru

Les SandStorm Pirates:

Azerios
Kutcham
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Tonnerre sous les Tropiques Little10


Ce fut un long périple, pour enfin apercevoir les cotes sauvages de Little Garden. D'après les dires de Kutcham, c'est ici que son jeune capitaine trouverait un soutien non négligeable. C'est ici qu'il pourrait s'éveiller à de nouvelles compétences. Sans tarder, il laissa Reyshu sur le navire avec les hommes, fit affréter une chaloupe et se rendit sur l'île en compagnie de Kutcham et de trois pillards du grand nord. Dès l'instant ou tous deux furent débarqués sur la longue plage de sable blanc, Azerios ne put s'empêcher de sentir comme des regards, rivés sur eux depuis l'épaisse jungle. Celui qu’ils cherchaient était un vieux briscard, un pirate à la gloire passée, un Mink qui plus est. Kutcham avait entendu parler de lui à de nombreuses reprises à l’époque où il travaillait sur Hinu Town en tant que mercenaire et d’après ce qu'il avait entendu, il s’agissait d’un grand combattant capable de déchainer des attaques couleur charbon. Azerios tenait tout particulièrement à s’éveiller à cet art, tant qu'il n'en maîtriserait pas l'usage, il ne pourrait potentiellement pas rivaliser avec les adversaires qui croiseraient sa route. Et depuis qu'il avait eu ce sursaut sur le cuirassé aux abords de Citadelle, il était convaincu d'être en mesure d'employer et peut être de maîtriser cet art.

Sans attendre, laissant quelques hommes en retrait à la chaloupes, tous deux commencèrent à s’enfoncer dans la végétation luxuriante qu’offrait l’île, bercé par les cris d’animaux qui raisonnaient au loin. Le relief de l'île semblait tout ce qu'il y a de plus plat, mais deux structures titanesques semblables à d'immenses crânes de créatures disparues donnaient l'impression que d'incroyables montages se dessinaient dans le paysage. Inutile de dire que trouver le Mink ne serait pas chose aisée, surtout sur une île aussi inhospitalière que Little Garden, une île sur laquelle on risquait de vous croquer à n’importe quel moment. Le duo de pirate fit une petite pause après trois bons quart d’heure de marche, aux abords d’une petite rivière pour se ressourcer. Les blessures d’Azerios lui faisaient toujours un mal de chien, mais il commençait enfin à voir le bout de sa convalescence. Il se pencha au dessus de la rivière pour prendre une rasade d'eau fraîche avant de scruter les environs avec attention. D'innombrables arbres et arbustes exotiques jonchaient chaque rives du torrent et n'importe quoi pourrait se planquer là, tapis dans l'ombre, attendant son heure pour bondir... D’après Kutcham, le type qu’ils recherchaient s’était établi non loin d’un squelette titanesque et ce n’était malheureusement pas ce qui manquait, on sentait que sur cette île, c'est la loi de la jungle qui faisait foi. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin, dans cette savane gargantuesque.


Et tu n’as pas plus précis.. ? Je veux dire, ce Mink pourrait être n'importe ou...

Non cest tout ce que je sais. On raconte que généralement si tu les cherches, cest lui qui te trouve


Peut être Kutcham avait il raison, à peine avait il terminé sa phrase qu’un bruit sourd retentit a quelques mètres d’eux, dans les fourrées. Le jeune Mink empoigna alors ses deux sabres, prêt à dégainer, comme par réflexe, et son capitaine mit également sa main sur la poignée de Griffon. Une masse énorme jaillit alors en rugissant et se mit à charger le duo de pirate. Un énorme reptile, gueule grande ouverte, Kutcham dégaina en premier et s’apprêta à l'accueillir comme il se doit, mais un reptile plus grand encore sortit à son tour des bois et referma sa gueule sur sa proie. Prêts à se battre, les deux pirates se préparèrent à affronter le prédateur quand une troisième bête bondit des feuillages pour s'attaquer à lui. Azerios jeta un regard amusé à Kutcham, il y en aurait sans doute toujours un pour manger l'autre. Sans demander leur reste, tous deux en profitèrent pour prendre la tangente et remonter la rivière avec hâte avant qu'un autre bestiau plus grand encore ne se pointe.

Deux heures s'écoulèrent sans que le duo de pirates n’aperçoive autre chose que des créatures sauvages, la faune était aussi riche que la flore, ce n'était clairement pas le genre d'endroit ou s'endormir n'importe ou était possible, tous deux restèrent sur leurs gardes. Ils firent alors une nouvelle halte, dans un petit bosquet qui bordait la rivière et se figèrent lorsqu'ils entendirent quantité de branches se briser derrière eux. Faisant volte face, ils eurent le temps d'apercevoir une espèce de félin à dents de sabre qui se rua sur eux. Ni une, ni deux, Kutcham dégaina ses lames et s'occupa de réceptionner le nouveau prédateur, le tailladant dans une attaque cisaillant rapide et précise. La bête s’écroula et, poussée par son instinct de survie, se carapata. Le jeune Mink essuya ses deux lames avant de les rengainer l’air satisfait. Mais à peine se tourna-t-il vers son capitaine, sans doute pour se vanter de sa réactivité, que son expression changea du tout au tout et son visage se figea de stupeur. Le rookie devina que quelque chose venait de surgir derrière lui, il fit volte face et scruta la lisière des bois. Dans la pénombre, deux grands yeux jaunes le fixait, deux grands yeux qui transpiraient l’agressivité, sans doute une nouvelle bestiole à la recherche d’un repas. Sans attendre, il porta sa main sur la poignée de Griffon, sourire aux lèvres, à son tour de montrer de quoi il était capable.

Mais il n’en fit rien. Un éclair blanchâtre surgit alors de la forêt, si vite qu’il n’eut pas même le temps de dégainer. La créature posa une patte sur la garde de Griffon empêchant le sabre d’être sortie. Azerios eut tout juste le temps de constater qu’elle avait une forme humanoïde, avant que la créature ne lui décroche un violent coup de pied au visage. Et comme si ça ne suffisait pas, elle lui colla un rapide et puissant coup de poing dans le ventre, ce qui eut pour effet de l’envoyer valdinguer dans la rivière avec violence. La dernière chose qu’il vit, avant de tomber lourdement à l’eau, fut Kutcham qui dégainait ses sabres à son tour, se jetant sur leur assaillant. Puis plus rien…


---------------




Lorsque le jeune homme rouvrit les yeux, il était étendu dans l’herbe fraîche, trempé et il toussotait de l’eau, peinant à ne serait-ce que reprendre son souffle. Il se leva alors en sursaut avant de découvrir que Griffon n’était plus dans son fourreau. Il aperçu alors à quelques mètres, Kutcham assit sur une caisse en bois qui discutait avec un autre Mink. Ce Mink, Azerios le reconnut tout de suite, c’était ni plus ni moins que leur agresseur, celui qui l'avait ridiculisé en un claquement de doigts un peu plus tôt. Voilà qu'il se tenait là, à tailler tranquillement un brin de causette avec Kutcham, le jeune capitaine des Sandstorm Pirates entreprit alors de se relever et de les rejoindre.


Enfin debout ? railla le Mink avec amusement.

Une sieste revigorante... Shuntomaru je présume ?

Lui même ! Dis moi le jeune, ou est-ce que t’as déniché cette lame ? lui demanda Shuntomaru en brandissant Griffon.

Souvenir d’un accrochage avec la marine.

Je connais cette lame. Tu sais, elle a appartenu à un illustre pirate, en des temps immémoriaux… Griffon, c’est comme ça qu’elle s’appelle. expliqua Shuntomaru, le regard fixé sur la lame l'air pensif.

Elle s’appelle revient surtout. trancha Azerios.


Le Mink laissa échapper un petit rire et s’approcha alors, regardant le rookie droit dans les yeux, puis après un court silence, rengaina le meitou dans son fourreau, noué à la taille de son propriétaire actuel. C’était un félin imposant au pelage blanc, plus de deux mètres de haut, une musculature saillante, la grande forme en somme. Difficile d’imaginer que ce matou était d’un âge avancé aux premiers abords et pourtant aux dires de Kutcham c'était un vieux briscard. Il tourna les talons pour aller s’asseoir sur un fauteuil tressé à l’aide d’énormes feuilles, le jeune pirate observa alors les alentours. Tous trois se trouvaient dans une petite clairière, entourée d’une épaisse forêt, au fond de la clairière une imposante cabane en bois, sans doute la que le Mink habitait. Au dessus d'eux une immense masse blanchâtre cachait partiellement le ciel, il devina donc qu'ils se trouvaient sous l'une des deux énormes roches blanches rappelant un crâne. Azerios approcha de Shuntomaru afin d'en venir à l'essentiel.


J’imagine que vous avez profité de ma petite sieste pour discuter des raisons de notre venue ?

Tu cherches un professeur de danse d'après Kutcham.

C’est l’idée oui… Il m'a parlé de toi, je me demandais donc... Serais tu disposé à partager ton savoir avec moi ?

T’es pas le premier à venir me trouver. Et tu ne serais pas le premier que je renverrais chez sa mère.

Je vois. M'enfin.. si tu m’as trainé jusqu’ici, c’est que j’ai quand même mes chances non ? ajouta le rookie avec un léger sourire.

Humpf.. Ton camarade m’a dit ce que t’as fait pour lui sur Hinu Town. Dison que j'ai un passif avec cette île... il se tut un instant, perdu dans ses pensées avant de reprendre. Il m'a aussi dit que tu avais déjà utilisé le haki ? dit Shuntomaru en fixant le jeune pirate avec attention.

Bien malgré moi ouais... Mais disons que je suis régulièrement confronté à des types qui le maîtrisent.

Hum. Bien. Sache une chose, je ne serai pas tendre et je déteste perdre mon temps. On commence demain. annonça alors le Mink en se levant avant de tourner les talons et de prendre la direction de sa cabane.


Azerios et Kutcham échangèrent un regard interrogateur et prirent congés afin de retourner sur la plage pour établir leur camp. Après quelques heures de marche, ils parvirent à rejoindre les hommes qui avaient commencé à établir un campement de fortune. Le Mink ainsi que quelques hommes surveilleraient le camp à terre, le navire mouillant toujours non loin de l’île, pendant que leur capitaine suivrait l’entraînement de son nouveau professeur moustachu. Et il ne fit pas de vieux os, allant se coucher aux aurores, car son intuition lui suggérait qu'il allait très certainement en baver.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Le lendemain, Azerios rejoignit Shuntomaru aux abords de sa cabane et après quelques banalités, tous deux s'enfoncèrent dans l'épaisse jungle qui bordait le refuge du Mink. Ce dernier se déplaçait très rapidement, avec une habileté incroyable et était très difficile à suivre. Bondissant au dessus des souches, glissant sous les troncs d'arbres abattus par des créatures gigantesques, jetant parfois un coup d’œil en arrière pour s'assurer qu'il ne semait pas son nouvel élève. Il le mena sur un chemin escarpé qui montait de manière abrupte sur là partie supérieure de l'un des énormes crânes rocailleux. La route fut longue, sinueuse et instable, à tel point qu'à plusieurs reprises, le jeune pirate manqua de tomber dans le vide. Après une bonne heure de marche, si tant est que l'on puisse appeler ça de la marche, tous deux parvinrent sur un espace relativement plat bordé de part et d'autre d'un vide. L'altitude était impressionnante, de ce plateau, on pouvait apercevoir la quasi totalité de l'île et au loin, Le Loup Solitaire toujours amarré à bonne distance. Shuntomaru planta sa lame dans la roche comme dans du beurre et s'assit sur un rocher en fixant son nouveau disciple de ses deux grands yeux jaunis.


C'est ici qu'on s'exercera. Un conseil, ne t'approche pas trop du bord. lança le Mink avec un sourire amusé.

Ça m'va. On commence par quoi ?

Shuntomaru lança alors un fruit semblable à une petite pastèque, qu'Azerios s'empressa d'attraper en vol.

La première leçon. La concentration. Tu n'arriveras à rien sans concentration. Du moins à rien de stable..

Et je suis censé faire quoi avec ce truc ? interrogea Azerios l'air perplexe.

Tu vois ce rocher là bas ? Shuntomaru pointa le doigt vers une sorte de stalagmite non loin. Tu grimpe dessus, tu t'installe confortablement et tu vas garder ce fruit en équilibre parfait sur ta tête pendant cinq heures.

Mais qu'est ce que c'est que cette connerie...

Tu veux que je t'enseigne le fluide offensif ? Alors ne me fais pas perdre mon temps et exécute toi. soupira le Mink en sortant une gourde de son sac pour boire un petit coup.


Et le rookie s’exécuta, se dirigeant vers le rocher avec son fruit dans les mains. Il se sentait ridicule et espérait sincèrement que le Mink n'était pas en train de se foutre de lui. Sans plus attendre il se hissa au sommet de cette stalactite exiguë et mit plus de cinq minutes à trouver l'équilibre ne serait-ce que pour tenir. Dès l'instant ou il parvint à tenir en place, il se risqua à poser le fruit sur sa tête sous le regard attentif de Shuntomaru. Et il le lâcha, tout doucement, les yeux rivés sur un point fixe, priant pour que le fruit n'aille pas s'écraser deux mètres plus bas. Le soleil était haut dans le ciel, pas un nuage à l'horizon et la chaleur vint très vite tapoter sur le crane du pirate. Mais il tint bon, du mieux qu'il le put et contre toute attente, il parvint à tenir le coup pendant deux bonnes heures avant que le fruit ne finisse par rouler pour aller exploser sur le sol. Déçu, le jeune homme s'apprêta à descendre, mais son mentor lui lança un nouveau fruit, qu'il attrapa en vol en manquant de basculer à son tour.


Recommence. Cinq heures. Pas une seconde de moins.


La concentration semblait être un élément important dans l'utilisation du haki de l'armement, et même si aux premiers abords l'exercice semblait d'un ridicule sans nom, le jeune pirate s’exécuta. La chaleur était insoutenable, le nouveau fruit trônait sur son crane, et il envisagea même un instant de tricher d'une manière ou d'une autre à l'aide de son fruit. Mais il se ravisa bien vite lorsque Shuntomaru se rapprocha au bout d'une heure supplémentaire, s'asseyant non loin. Le Mink ressortit alors sa gourde, et bu de façon goulue comme pour déstabiliser son élève. Mais il tacha de rester concentré, son attention fixée et focalisée sur un petit caillou.

Plusieurs heures s'étaient écoulées, le temps semblait comme figé, sous ce soleil brûlant et Azerios avait l'impression que l'exercice était interminable. Il le savait, le Mink avait très certainement un dernier fruit dans son sac, ce qui ne lui laisserait qu'une seule et unique chance au cas ou il échouerait une seconde fois. Il continua à se concentrer, fixant encore et toujours le petit caillou, tachant de rester imperturbable alors que son maître mettait manifestement tout en œuvre pour le déstabiliser, allant jusqu'à lui lancer des cailloux. Mais il ne faiblissait pas, restant concentré, partant du principe qu'en cas de nouvel échec, recommencer une fois encore sous cette chaleur accablante lui serait sans doute insoutenable. Il sentait la sueur perler sur son front, sa peau en train de brûler littéralement sous les assauts incessants du soleil et pourtant il tenait bon, cherchant à se réconforter en se disant qu'il avait bientôt finit. Mais son maître ne mettait pas fin au supplice, continuant à l'observer, tournant autour de la stalactite, avec pour seul objectif de le déstabiliser. Il s'attaqua soudainement directement au fruit, lançant à vive allure un caillou qui heurta ce dernier, rompant momentanément son équilibre. Azerios sentit alors le fruit rouler légèrement, mais là encore, il tint bon, coute que coute. Le Mink finit par bondir afin de s'emparer d'un geste rapide du fruit avant de retomber quelques mètres plus loin.


Pas mal du tout. Nous y sommes, cinq heures... lança-t-il avec un sourire.


Le jeune pirate, manquant de s'effondrer sous la fatigue et les assauts incessants du soleil, bondit à son tour pour descendre de sa pierre. Désireux de passer à la suite, il déchanta bien vite quand son maître lui annonça que la séance du jour était terminée et qu'il recommencerait le lendemain, car mine de rien près de huit heures s'étaient déjà écoulées. Et c'est ainsi qu'Azerios rentra à son camp sur la plage, lessivé d'être resté immobile en équilibre toute la journée. Le lendemain, la journée se répéta, puis le surlendemain, puis le jour d'après et ainsi de suite. Il passa le plus clair de son temps à tenir bon, en équilibre, un fruit au sommet de son crâne, résistant aux aléas de la météo et aux innombrables tentatives de déstabilisation de son maître. Un certain nombre de jours s'écoula, les journées se répétaient et l'envie de passer à l'étape suivante se faisait de plus en plus forte dans le cœur du pirate. Si bien, qu'il était désormais capable d'esquiver certains lancers de pierres et autres fantaisies de son maître sans faire tomber le fruit de sa tête. Et quand ce dernier jugea que l'exercice était pleinement maîtrisé, il ajouta un second fruit et cette fois-ci, le disciple dut tenir un fruit en équilibre sur chacune de ses paumes, bras tendus pendant six heures. Inutile de préciser que beaucoup de fruits furent brisés dans les premiers jours d'entrainement, l'exercice étant bien plus éprouvant physiquement que le précédent. Mais même si la route lui semblait encore bien longue, les progrès se faisaient sentir de jour en jour et au terme d'une bonne semaine de souffrance, il parvint enfin à tenir les six heures requises. Shuntomaru le libéra, récupérant les deux fruits d'un geste habile.


Nous poursuivront l'exercice de la concentration, même si tu as fais de beaux progrès, il s'agit d'un élément fondamental à l'acquisition et l'utilisation du fluide offensif. lui expliqua le Mink.

Ce qui signifie qu'on va enfin pouvoir passer à un autre exercice ?

C'est ça. Nous allons passer à la seconde leçon... la résilience. dit il le regard chargé d'agressivité.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Résilience. À peine ce mot eut il le temps de raisonner dans la tête d’Azerios qu’il se prit un coup de poing dans le bas ventre et fut projeté en arrière. Poings noircis, Shuntomaru ne laissa pas une seconde de répit à son disciple, bondissant en le frappant frénétiquement. Difficile d’esquiver les attaques d’un adversaire aussi agile et impossible de parer des coups de cette envergure, le jeune pirate fut mit en difficulté dès le début, reculant sans cesse, encaissant la moitié des coups il finit par mordre la poussière. Se relevant tant bien que mal, il se prit un violent coup de pied dans la mâchoire, et fut renvoyé au tapis.


Debout. On continue ! hurla Shuntomaru.


Il bondit de plus belle et retomba avec force, le pied noircit. Azerios roula sur le côté et évita le coup de justesse, saisissant l’opportunité pour contre-attaquer. Sans succès. Shuntomaru frappa avec son second pied, projetant son disciple comme un vulgaire ballon, sa course arrêtée par un rocher. C’était la première fois que le capitaine des Sandstorm Pirates croisait la route d’un adversaire aussi rapide, il ne parvenait pas à se relever qu’un autre coup venait sans cesse enfoncer le clou, jusqu’à ce qu’il n’ait plus la volonté de se relever. À quoi bon ? Il se ferait rosser de toute manière…


C’est tout ce que t’as.. ? Allé relève toi. ajouta le Mink dans un soupir.


Le rookie ne pouvait pas abandonner, pas maintenant, pas après avoir fait tout ce chemin pour rejoindre Little Garden, pas après ces jours d’exercices de concentration. De plus, aujourd’hui, en ce jour, il n’était plus un simple rookie. Non, il devait évoluer, il devait se surpasser. C’est pas en abandonnant comme ça qu’il progresserait suffisamment pour remonter la route de tous les périls. Chassant craintes et appréhensions, advienne que pourra, voilà que le jeune pirate se releva, les yeux fixés sur son maître, le regard plein de détermination. Shuntomaru eut un sourire satisfait, puis se lança aussitôt dans une nouvelle attaque, poing noircit par le fluide offensif. Azerios goutta ainsi à un nouveau vol plané douloureux et s’écrasa dans la souffrance et la poussière.


——————



Les jours passaient et les contusions s’accumulaient. Le matin était dédié à la concentration, l’après midi à la baston. Et chaque jour, Azerios encaissait, tentait de se dépasser, de s’améliorer. Ce n’est qu’au bout de trois semaines qu’il parvint enfin à manifester une forme de fluide combatif, lors d’une contre attaque. Esquivant une série de coups de poings, le jeune pirate tenta une énième attaque, s’attendant à ce qu’elle soit balayée d’un revers de main. Fondant sur son adversaire, il donna un coup de poing dans un geste de désespoir, sa main se teinta et il parvint enfin à toucher Shuntomaru sans avoir l’impression de le chatouiller. Tous deux se regardèrent avec stupeur, mais le Mink profita de l’instant d’inattention pour balayer Azerios.


On tenait quelque chose là… Dommage que tu ne sois pas resté concentré. railla le Mink en aidant son disciple à se relever.


Tous deux prirent un instant pour se reposer, puis repartirent au pugilat, reboostés comme jamais. Le jeune pirate avait bel et bien la sensation qu’il tenait quelque chose. Il continua à donner du cœur à l’ouvrage, encaissant les attaques avec douleur, contre-attaquant de toutes ses forces, et ce jusqu’à ce que le soleil commence à se coucher.


On arrête là pour aujourd’hui. Demain même heure, même endroit. annonça Shuntomaru avant de tirer sa révérence.


Le jeune pirate resta un instant au sommet de cette immense masse rocailleuse, les yeux rivés sur le soleil couchant à l’horizon. Voilà quelques semaines seulement qu’il se trouvait sur Little Garden et il lui tardait déjà de retrouver son équipage pour continuer leur route jusqu’au bout du monde. Mais pour que tout se passe pour le mieux, il lui faudrait devenir plus fort que ça. En bon capitaine, il avait cette volonté de porter ses nakamas vers le sommet et était prêt à tout pour assurer. Il prit alors la route de son campement au crépuscule pour une nuit de repos bien méritée.


——————



Le lendemain, même exercice, même combat. Une matinée à tenir l’équilibre avec des fruits sur les mains, les épaules et au sommet du crâne, puis passage aux choses sérieuses l’après midi. Shuntomaru n’y allait d’ailleurs pas de main morte, renvoyant son disciple dans ses derniers retranchements, le poussant à bout petit à petit. Ce dernier parvint d’ailleurs à plusieurs reprises à utiliser le fluide offensif, bien malgré lui. Il fallait qu’il trouve ce fragile équilibre dans sa concentration qui lui permettait d’utiliser l’art tant convoité. Plusieurs heures passèrent et il parvenait de plus en plus à s’éveiller au haki de l’armement, des poings devenant couleur charbon, mais pas seulement, car il parvint également à l’utiliser via d’autres parties de son corps dans certains cas. Shuntomaru semblait sévère, sans pitié et c’est précisément ce dont son jeune disciple avait besoin pour s’élever.

Au terme de cette nouvelle journée d’entraînement, l’utilisation du fluide offensif n’était plus un problème, la maîtrise n’était pas parfaite, mais probablement qu’au terme de quelques jours d’entraînement supplémentaires, alors le capitaine des Sandstorm Pirates pourrait parfaire son apprentissage. Mais contre toute attente, Shuntomaru ne lui donna pas rendez-vous au lendemain comme à son habitude depuis maintenant plusieurs semaines. Il lui donna quelques jours de répit, prétextant qu'un entrainement sans interruption pourrait s'avérer contre productif. Ainsi, tous deux rentrèrent au refuge afin de se restaurer, profitant d'un instant de calme pour partager des histoires sur l'un et l'autre. Le maître profita du repas pour partager comme à son habitude son expérience sur le monde de la piraterie et ses aventures appartenant à un lointain passé. Azerios l'écoutait toujours avec un soupçon d'admiration et rêvait d'accomplir le quart de ses exploits. Puis une fois rassasié, comme d'accoutumée, il reprit le chemin du campement à la nuit tombée, mais cette fois-ci avec la perspective d'un lendemain reposant.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Quatre jours s'écoulèrent, quatre jours d'un repos bien mérité. Quatre jours passés à méditer sur l'avenir, à échanger avec Kutcham et le reste des hommes qui tenaient le campement de fortune, et voilà que le jeune capitaine reprenait le chemin de son terrain d'entrainement. Il arriva au sommet à l'aube et retrouva son maître qui l'attendait déjà. Il fut d'ailleurs surpris, mais il éprouva une joie difficilement dissimulable lorsqu'il l'aperçu, les choses sérieuses allaient enfin pouvoir reprendre de plus belle.


J'espère que tu t'es bien reposé. lui lança Shuntomaru avec un sourire narquois.

Je suis prêt à rempiler. C'est quand tu veux...


Et le Mink le prit au mot. Sans perdre une seconde de plus, il s'élança au combat. Pas de travail sur la concentration, pas de fruit à tenir en équilibre aujourd'hui. Non, rien de tout ça, le maître sauta les entrée et attaqua directement le plat principal. Il donna une succession de coups de poing noircis mais son disciple les esquiva avec grâce. Ce dernier concentra alors sa volonté de cogner dans son avant bras droit, qui se teinta aussitôt de noir et frappa. Contre attaque manquée, mais Azerios fut satisfait d'avoir pu utiliser le fluide offensif sans aucune préparation ni cérémonie préalable. Pas le temps de se réjouir, le Mink n'avait pas dit son dernier mot, loin de là, il surenchérit d'un puissant coup de pied, projetant son adversaire en arrière. Mais pas question de mordre la poussière, le jeune pirate se rattrapa et se propulsa sur un rocher pour repartir à l'assaut. Shuntomaru lui donna donc un violent coup de genou dans la mâchoire, mais il n'abandonna pas pour autant, car après tout, la douleur n'est qu'un information. Il passa outre et contra le coup de poing qui suivit avant de donner à son tour une succession de trois coups de poings teintés de noir. Coups qui furent parés sans grande difficulté par un Mink souriant. Sans doute était il ravi de voir que ces semaines d'entrainement étaient en train de payer. Tous deux échangèrent des coups pendant encore quelques heures avant de prendre une pause, puis ils repartiraient à l’entraînement, pour la dernière session de la journée.


On tient vraiment quelque chose, je ne pensais pas que tu assimilerais si vite sincèrement. Peut être va-t-on pouvoir passer à la suite en fin de compte... lui confia le maître.

Je ne pensais pas non plus. Montre moi en d'avantage... Tu disais qu'il existait plusieurs haki... Et plusieurs degrés de maîtrises... Dis-m'en plus.

En effet, mais chaque chose en son temps. Le fluide offensif possède un stade avancé, donc avant de te lancer dans un autre apprentissage, que dirais-tu de parfaire ta maîtrise de celui ci.


Le jeune pirate ne voulait pas s'arrêter là, il aurait pu rester sur Little Garden encore plusieurs semaines. Non, plusieurs mois même, pourvu que ça lui permette d'en savoir plus mais surtout d'en apprendre plus. Et pourtant il serait sans doute bientôt temps de rentrer retrouver son équipage pour continuer sa route. En un sens, cette petite parenthèse pouvait sembler égoïste surtout au regard de Kutcham et des hommes qui patientaient sagement au camp, mais c’était une étape nécessaire. Il comptait bien s’élever au niveau requis pour un capitaine de Grand Line et l’apprentissage de nouvelles compétences était primordial. Shuntomaru se releva une d’une énième pause, difficile de déterminer avec précision le temps qu’ils avaient passé sur cette île à s’entraîner, son élève l'imita donc et les hostilités recommencèrent. L’échange de coups était vif et au terme de cette journée, Azerios parvenait désormais à user du haki de l’armement à chaque fois qu’il en avait besoin.


————


Les jours se succédèrent encore et encore, et ceux qui suivirent lui permirent de s’habituer doucement mais sûrement à ses nouvelles aptitudes, parvenant désormais à noircir toute partie de son corps de manière plus ou moins précise. La concentration requise pour parfaire sa maîtrise était colossale mais le jeune homme s’habituait toujours plus. En effet, plus le temps passait et plus ses compétences grandissaient. Le maître commençait d’ailleurs à se battre sérieusement, donnant ses coups avec de plus en plus de violence et de vitesse, son niveau était clairement supérieur.

Au terme de cette nouvelle journée, alors que le soleil commençait à descendre peu à peu pour laisser place au crépuscule, tous deux se battaient avec hargne, Shuntomaru ne faisait désormais plus de cadeau. Ses frappes étaient précises, rapides, comme foudroyantes et son jeune disciple s’employait à les déjouer avec difficulté. Il venait enfin de lui porter un coup dans une contre attaque rapide quand une détonation raisonna derrière eux. Une balle traversa la mâchoire sablonneuse d'Azerios, ne causant au passage aucun dégât et se logea dans un rocher. Il devina bien vite à la réaction de son maître que ce tir ne faisait absolument pas parti du programme d'entrainement. En effet, tel un éclair blanchâtre, il bondit derrière lui et c'est lorsqu'il tourna la tête qu'il découvrit deux hommes, pistolets en main qui se mirent à tirer. Les pauvres diables n'avaient cependant aucune chance et furent éliminés en un claquement de doigt par le Mink. Ce dernier resta figé un court instant, observant les assaillants en silence, comme s'il cherchait des réponses, la raison de leur présence, de leur attaque.


On est découverts. Il y en a surement d'autres et c'est pas bon du tout. annonça-t-il l'air grâve.


Azerios eut soudainement un léger pincement au cœur. Et si il y en avait d'autre ? Et si ces types étaient tombés sur son campement de fortune sur la plage ? Sur Kutcham qui attendait patiemment avec les hommes que leur capitaine revienne pour enfin annoncer qu'il était temps de lever l'ancre. Sans aucune hésitation, il se rua sur le petit chemin escarpé, dévalant la pente à vive allure, suivi de près par Shuntomaru. Jamais il n'avait couru aussi vite, se faufilant parmi les arbres, au cœur de cette jungle dense et inhospitalière. Il ne leur fallut qu'une trentaine de minutes pour arriver au campement et découvrir avec horreur qu'il avait bel et bien été attaqué. Plusieurs inconnus gisaient au sol, morts, et Azerios reconnu certains de ses hommes, également inertes dans le sable. Cependant, aucune trace visible de Kutcham qui aurait aussi bien pu s'enfuir qu'être capturé et connaissant le lascar, la piste de la fuite était très certainement hors de propos. Un faible gémissement retentit alors non loin, l'un des inconnus respirait encore et rampait péniblement dans le sable blanc. Le capitaine des Sandstorm Pirates accourut, l'empoigna et le retourna brutalement.


Qui êtes-vous ?! Ou est le Mink ?! rugit il, le regard emplit de haine.

V.. vous.. Ils sont partis.. Citadelle.. On nous a tuyauté.. agonisa l'inconnu, du sang perlant de sa bouche.

Partis ? Mais ou ? Qui vous a tuyauté ?! Et putain mais vous êtes qui ?! Parle ! ajouta Azerios avec un regard démoniaque.

Le.. Cristallin.. Whiskey Peak.. C'était.. pas censé.. se.. commença l'homme avant de rendre son dernier souffle.


Véritable coup de tonnerre sous les tropiques, assaut soudain, cette attaque inattendue soulevait bon nombre de questions. Whiskey Peak ? Le Cristallin ? Sans doute un groupe de chasseurs de prime venu capturer Azerios et ses hommes. Ou peut être visaient ils Shuntomaru ? Une traque et une tentative de capture qui tourne mal peut être ? Difficile à dire. Ces types avaient du débarquer sur l'île de l'autre côté et s'étaient faufilés à travers la jungle pour les prendre par surprise. Effet de surprise réussit, voilà qu'ils tenaient Kutcham. Le capitaine des Sandstorm Pirates frappa violemment du poing dans le sable, laissant échapper sa haine. De nouveau, il n'avait pas été capable de protéger ses nakamas, il n'en avait même pas eu l'occasion. Il devait se hâter de regagner le navire afin de prendre en chasse les chasseurs de prime, arriver avant eux sur Whiskey Peak lui permettrait peut être même de les prendre à leur propre jeu. Une île pleine de chasseurs de prime, voilà une destination pour le moins risquée, d'autant que la plupart de ses hommes étaient restés sur Citadelle. Puis il pensa soudain à un détail qu'il était en train de négliger : Shuntomaru. Il se tourna alors vers le Mink.


Je t'arrête tout de suite, c'est vrai que ce qui se passe est terrible. Mais ces chasseurs de prime... Je suis compromis, il faut que je disparaisse. Je ne peux pas t'aider sur ce coup, tu m'en vois navré. dit-il aussitôt, coupant l'herbe sous les pieds d'Azerios.


Le Mink tourna les talons et s'élança en direction de la jungle, sans doute pour regagner son refuge, emballer ses affaires et mettre les voiles. Il aurait été trop beau de pouvoir compter sur un allié de cette envergure, mais le capitaine pirate allait devoir se débrouiller seul sur ce coup. Son maître de circonstance se figea un bref instant et le toisa de ses yeux dorés puis plongea sa main dans sa besace. Il en sortit un morceau de papier jaunit et en arracha un morceau avant de le lui tendre. Une vivre card, il en avait déjà entendu parler, mais c'était bien la première fois qu'Azerios en voyait une. Il s'en saisit en silence, se contentant de regarder son acolyte avec une déception non dissimulée.


Survis. Et viens me trouver dans le Nouveau Monde. J'achèverai ta formation, je t'en fais le serment.


Puis sans ajouter quoique ce soit, il disparut dans l'obscurité de la forêt, laissant son disciple seul, sur cette plage au milieu des cadavres de ses hommes et des chasseurs de prime. Pas une seule seconde à perdre, Azerios mit la chaloupe à l'eau et bondit à l'intérieur. Il empoigna les rames et tira de toutes ses forces dans le but de gagner rapidement le Loup Solitaire qu'il ferait appareiller pour se lancer à la poursuite des chasseurs de prime. Pas question de laisser Kutcham courir un risque. Pas question de se laisser mener la vie dure par de vulgaires mercenaires. D'autant que désormais, le jeune capitaine pirate avait une nouvelle carte dans sa main, et il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. C'est ainsi qu'il parvint au navire, se hissa à bord pour retrouver ses hommes et fit lever l'ancre. Toutes voiles dehors, il pensa alors à ce que le type sur la plage avait dit, quelqu’un a Citadelle les avait vendu. Le problème étant que très peu de gens savaient qu’ils se rendaient à Little Garden, pour être tout à fait honnête, seuls les membres d’équipage proche connaissaient la destination, ce qui ne pouvait signifier qu’une seule chose : un traitre se cachait parmi eux. Mais chaque chose en son temps, secourir Kutcham était la priorité, la traque venait de commencer et c'est ainsi qu'ils s'éloignèrent à vive allure de Little Garden.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure