Le Deal du moment : -20%
Aspirateur balai sans fil XIAOMI – Mi Vacuum ...
Voir le deal
79.99 €

Tout rafler

Pour les Dialogues :

Les SandStorm Pirates:

Azerios
Kutcham
Elio



Les Unleashed Beasts:

Demeza
Drasco
Demio
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Tout rafler Sans_t57


Marcus Harlov, le capitaine des Unleashed Beasts était un porc, fourbe, lâche et indigne de confiance. Avoir roulé avec lui sur le coup du Musée de Nanohana avait été une erreur et Azerios en avait désormais pleinement conscience. Mais le capitaine des Unleashed Beasts rayé de l’équation, il ne restait plus qu’à se servir dans ses affaires et c’est précisément ce que comptait faire le jeune homme. L’élimination d’Harlov n’était que la première étape d’un plan plus global et déjà Azerios s’adonnait aux préparatifs. Car si les Unleashed Beasts étaient tombés en disgrâce à la suite de la chute de leur capitaine, ils restait encore quelques loyalistes planqués ici et là, et le butin de Nanohana était toujours aux abonnés absents. Le rookie de South Blue avait réuni plusieurs de ses hommes en vue d’aller débusquer les derniers membres actifs de l’équipage qui les avait lésé et parmi eux, Demeza, l’ancien médecin de bord d’Harlov.


Bien sûr que je vais vous aider. s’écria la jeune femme en réponse au ton suspicieux de Valnor.

Sans moi. Je n’ai aucune confiance en elle. Sa place est dans la cale, enchaînée.. et j’suis certain que je pourrai lui trouver une utilité moi. répliqua Valnor avec un sourire moqueur et un tantinet graveleux.

Calmez-vous. Nos objectifs convergent, Demeza veut punir les Unleashed Beasts et nous on a un butin à récupérer. coupa Azerios d’une voix calme.


Non content de pouvoir récupérer le butin qui leur revenait de droit après le pillage du musée de Nanohana, le jeune capitaine des Sandstorm Pirates comptait bien tout rafler. Son intention première était de piller le moindre butin amassé par ces lâches, de ne rien leur laisser. Et Demeza allait jouer un rôle très important dans cette démarche.


Twin Bay est gigantesque. Tu vas nous aider à trouver les différentes planques et à débusquer ces enfoirés. Tu auras ta part aussi bien entendu. précisa le rookie de South Blue.

Pardon ? Sa part ? C’est n’imp..

Ça suffit Valnor. Si tu n’est pas d’accord avec ça, tu sais où est la porte.
coupa Azerios.


Le tatoué pesta un instant, lançant une série de regards noirs à Demeza avant de se lever et d’annoncer qu’il ne participerait pas à ce qu’il qualifia de « blague ». L’homme quitta la salle, laissant son capitaine en compagnie de Demeza. Djaymily était out, Reyshu chargé à son tour de surveiller le navire et de préparer les hommes au départ, resterait donc Elio et Kutcham, de quoi constituer un bon quatuor. L’ancien médecin des Unleashed Beasts poussa alors un profond soupir avant de poursuivre.


Je n’ai rien à voir avec ces connards.. j’étais libre avant cette fâcheuse.. rencontre.

Les Unleashed Beasts appartiendront bientôt au passé et tu seras libre d’aller et de faire ce que bon te sembleras. Mais d’abord, nous occuper de ces enfoirés.

Plutôt deux fois qu’une. Et.. désolé pour le port de Nanohana au fait…

C’est du passé. Allons-y.



La jeune femme semblait sincère dans ses excuses et on voyait que ça lui coûtait de le dire. Il n’était pas bien compliqué de la croire quand elle s’évertuait à dire que si elle accompagnait Harlov ce n’était pas vraiment par choix. Et Azerios était bien placé pour comprendre et mesurer le pouvoir d’un Davy Back Fight. Et si Harlov avait invoqué ce genre d’événement pour espérer récupérer Djaymily, jamais il n’aurait accepté au vu de sa fourberie. Plan établi à la louche, tous deux se levèrent et quittèrent la chambre du capitaine pour gagner la salle commune de la taverne. Dans un coin de la pièce, les Louves, que le jeune pirate salua avant de sortir. Le ciel était dégagé, un début de soirée qui se plaçait sous le signe de la vengeance. Dehors attendaient Kutcham et Elio, prêts pour la longue nuit qui se profilait devant eux et après un bref échange, le quatuor s’avança dans les rues de Twin Bay.

Rues plutôt silencieuses, le groupuscule prit la direction du niveau inférieur de Left Town. La première étape serait d’atteindre un vieil entrepôt de pêcheur aux mains des Unleashed Beasts. C’est la bas que devrait se trouver le butin dérobé au musée de Nanohana, objectif principal d’Azerios. Djaymily sauve, récupérer ce trésor pourrait bien rétablir la balance, mais il en voulait plus, beaucoup plus. Et c’est là que Demeza entrerait en scène, car par chance, elle savait exactement localiser les différentes planques de son ancien équipage. Il faudrait être le plus discret possible, histoire de ne pas causer plus de troubles au risque de se retrouver avec les gros bras des O‘Neil ou des O´Par sur le dos. Au terme d’une marche silencieuse, ils arrivèrent aux abord d’un grand entrepôt, dont l’entrée principale ne semblait pas plus gardée que ça. Alors que le reste du groupe resta à l’écart, planqué au détour d’une intersection, Demeza s’avança et frappa directement à l’épaisse porte métallique qui se trouvait face à eux. Un petit clapet s’ouvrît à la volée et tous purent apercevoir les yeux du type qui se tenait derrière.


Ouvre, c’est Demio qui m’envoie. mentit la jeune femme.

Demeza… J’ai reçu aucun ordre de Demio. Alors tu rentres po'. répondit l’homme avant de fermer le clapet brusquement.


La jeune femme tourna la tête en direction d’Azerios et ce dernier hocha la tête, comme pour lui demander d’insister. Elle pesta un bon coup et après un bref silence, prit sa forme bestiale, se changeant en un énorme pachyderme, enfonçant la porte à la volée, comme un rien et ouvrant ainsi un accès vers l’intérieur de l’entrepôt. Quelques gaillards vinrent aussitôt à sa rencontre, mais elle les balaya de sa trompe avec férocité. La fête allait ainsi pouvoir commencer.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Les trois pirates bondirent de leur cachète afin de se précipiter à l’intérieur et tandis que Demeza repoussait les premiers larbins des Unleashed Beasts qui tentaient de stopper les intrus. Dégainant ses deux lames, Kutcham entreprit de les arrières de l’utilisatrice du Zoan de l’éléphant. Quand à Elio, le jeune navigateur fraîchement recruté jouait du Climat Tact pour repousser les quelques gaillards qui tentaient de s’en prendre à son capitaine, tantôt à grands coups de batte, tantôt à grand renforts d’éclairs. Les occupants de l’entrepôt luttaient avec hardeur, mais malheureusement pour eux, l'effet de surprise avait balayé tout préparatif éventuel. Adversaires neutralisés dans ce qui semblait servir de grand hall, Kutcham et Elio reçurent alors l’ordre de ne laisser sortir personne et le capitaine des Sandstorm Pirates continua d’avancer aux côtés de Demeza.

Tous deux traversèrent un long couloir, repoussant les quelques malheureux qui tentèrent en vain de les arrêter. Couloir qui les mena dans ce qui semblait être la salle principale de l’entrepôt. Une vaste pièce pleine de matériel de pêche et d’établis poussiéreux. Une passerelle surplombait l’endroit et les deux intrus ne mirent pas bien longtemps avant de remarquer que quelqu’un les observait en silence, assit sur la rambarde de la passerelle suspendue. Un jeune homme vêtu de noir, à la crinière foncée, qui portait un cache œil et regardait les intrus avec un sourire.


Rasco… J’aurais pensé que tu profiterais de la chute d’Harlov pour te tirer. soupira Demeza.

Et moi j’aurais jamais cru que t’aurais l’cran de nous trahir… Demeza. répliqua l’homme avec un sourire. Azerios je présume ? ajouta-t-il en fixant le capitaine des Sandstorm Pirates.

Exact. Où est mon butin.. Rasco ?


L’expression du visage de l’homme suspendu changea alors, il lança un regard à faire froid dans le dos avant de bondir de sa passerelle pour atterrir avec grâce à quelques mètres du Rookie de South Blue. Il ne semblait pas enclin à donner plus d'indications concernant le butin et sans doute l'affrontement était inévitable. Sans rien ajouter et sans perdre une seule seconde, il dégaina une lame courte et donna un large coup à Azerios, parvenant, malgré sa capacité à devenir intangible, à lui entailler le torse. Ce dernier, surpris, dégaina alors Reine Pernicieuse à son tour et se mit en garde. Si son adversaire était parvenu à le toucher via une simple attaque, probablement était il utilisateur du fluide offensif, au même titre que l’Exsangue et bien d’autres rencontres faites par delà les mers. Voilà qui compliquait les choses, en effet, le jeune capitaine pirate était à ce jour incapable d'endiguer cette compétence. Mais il ne se laissa cependant pas démonter, gardant sa lame haute, prêt à répliquer au prochain coup.


Demio me récompensera comme il se doit.. quand je lui aurai ramené vos têtes ! lança-t-il, se changeant partiellement en une forme hybride, mi-homme mi-panthère noire.


Encore un utilisateur de fruit du démon de type Zoan, c’était décidément monnaie courante et cet équipage portait bien son nom. Sans rien ajouter, il se jeta avec une vitesse inouïe sur Azerios qui para rapidement ses deux attaques en reculant. Demeza en profita pour tenter de l‘écraser, se changeant elle aussi partiellement en animal, mais Rasco bondit de nouveau et esquiva sans mal l’attaque de son ancienne nakama. Il contre-attaqua aussitôt, fondant sur la jeune femme d’une estocade puissante, mais fut stoppé par Azerios, qui protégea la jeune femme, frappant de son meitou et forçant le félin à interrompre son effort pour contrer cette nouvelle attaque.


Votre capitaine est tombé, rends-toi.. et t’auras la vie sauve.

Me fais pas rire, t’as peut être liquidé Marcus, mais j’ai rien à voir avec lui !
hurla Rasco avec un air sadique.


L’homme félin dégaina une seconde lame courte et bondit alors avec vitesse en direction d’Azerios, lui assénant une série de coups rapides. Le capitaine pirate contra les attaques une à une avec difficulté et fut de nouveau touché au niveau de l’épaule cette fois-ci. Il fut contraint de reculer davantage pour esquiver les dernières attaques. C’était un adversaire visiblement bien plus coriace et surtout bien moins lâche que son capitaine, sa forme hybride semblait décupler sa vitesse et son agilité. De plus, Rasco semblait infatigable, se jetant de nouveau dans le duel sans même prendre le temps de souffler. Demeza tenta une nouvelle action mais fut interrompue et gratifiée d’un puissant coup de genou dans la tempe, avant de s’écrouler, sonnée.


Reste tranquille traîtresse.. et attends ton tour.


Profitant de cet instant d’inattention, Azerios créa une énorme main de sable compact et l’abattit violemment pour écraser son adversaire. Mais ce dernier fit un nouveau bond agile pour éviter l’amas de sable, et, donnant un coup de talon dans le mur derrière lui, se propulsa pour contre attaquer avec vitesse et précision. Les lames s’entrechoquèrent dans un rythme effréné, aucun des deux hommes ne semblait vouloir céder un pouce de terrain. Et pourtant, Rasco parvint doucement mais sûrement à faire reculer son adversaire, le poussant dans ses retranchement avant de l’entailler une nouvelle fois au niveau du torse. D’un bond il recula, toisant son adversaire avec cet éternel air sadique, manifestement ravi de cette confrontation. Un adversaire de taille qui se trouvait entre Azerios et le pactole tant convoité... La récupération du butin de Nanohana n’était visiblement pas encore acquis.[/b]
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Les deux hommes s’observaient en silence, à seulement quelques mètres l’un de l’autre, lames brandies. Une certaine tension pouvait se sentir dans l'air, ce Rasco était un adversaire rapide et monstrueusement agile et Azerios le savait. Le moindre faux pas, la moindre erreur pourraient bien lui coûter très cher. De plus, un utilisateur de ce foutu haki de l’armement était capable de le toucher sans se soucier des propriétés que lui conférait son fruit du démon. Pas évident d'appréhender un tel ennemi, générant une lame de sable compacté, il projeta sa création sur l'homme-félin, qui se contenta d'esquiver tout en détruisant la lame de sable d'un coup rapide chargé en fluide offensif. Un court instant, le capitaine des Sandstorm Pirates envisagea de baisser les armes et de tenter de raisonner son adversaire.


T’es du genre rapide.. et t’as plus de capitaine.. que dirais tu de te joindre à moi ? À quoi bon se cogner dessus ?

Marcus Harlov était un idiot, sa chute était inévitable… Et tout l’équipage en avait conscience.

Raison de plus pour tourner le dos à tout ça. Joins toi à nous Rasco, et ensemble nous partiront à la conquête du Nouveau Monde.

Ma fois.. c’est une proposition alléchante. Mais mon boss, ça a toujours été Demio et il m’a ordonné de garder le butin d’Alabasta !



L’homme félin se jeta encore une fois sur Azerios et tous deux échangèrent une longue série d’attaques tranchantes et meurtrières, dans une valse d’acier déchaînée. Demeza n’avait donné aucune information au sujet de ce « Demio », sans doute était il le successeur d’Harlov à la tête des Unleashed Beasts ou un équivalent. Il fallait que tout ceci cesse rapidement, le rookie de South Blue sentait monter en lui une irrépressible envie d’en finir avec toute cette histoire, ce qui le poussait à se battre et à mettre toutes ses forces dans ce duel. Car s’il parvenait à éliminer cet homme, qui devait sans doute faire office de gardien des lieux, alors plus personne ne pourrait l’empêcher de mettre la main sur cette fichue exposition dérobée à Nanohana. Générant une tornade de sable au creux de sa main, il la projeta en direction d'un établi de bois qui s'envola droit sur Drasco. D'un geste puissant, ce dernier trancha purement et simplement l'établis en deux parties qui s'écrasèrent un peu plus loin.

Il redoubla d’effort, frappant tantôt à l’aide de Reine Pernicieuse, tantôt à l’aide de lames de sable compact, mais son adversaire ne faiblissait toujours pas, se contentant d’esquiver la plupart des coups, tentant de prendre l’ascendant mais sans succès pour autant. Les deux hommes prirent un peu de distance, continuant à s’observer dans un silence pesant, mêlant haine et admiration. Il n’était pas fréquent de croiser un adversaire aussi talentueux au sabre et le jeune pirate pouvait bien le reconnaître, malgré sa volonté d’y mettre un terme au plus vite, ce duel était plutôt plaisant.


Et pourquoi ce serait pas toi qui te joindrais à nous ? railla Drasco avec un sourire en coin.

Parce que j’ai plus d’ambition que de jouer les terreurs sur cette île. Et puis parce que votre équipage a tenté de nous doubler…

Ordres du capitaine. Mais t’es bien placé pour le savoir.. l’équipage a récemment changé de main..



Azerios poussa un profond soupir, puis fut à l’initiative de la reprise des hostilités. Il tenta d’analyser le style de combat de Drasco, mais en vain, ce dernier semblait frapper de manière totalement aléatoire et était donc tout à fait imprévisible. Il releva alors un détail qu’il pourrait peut être utiliser, en effet si Drasco se contentait de contrer ou esquiver les attaques l’une après l’autre, il repassait systématiquement à l’offensive lorsqu’Azerios tentait de le frapper au niveau de la jambe gauche. Ainsi le jeune pirate continua à frapper de plus belle, puis tenta un coup rapide au niveau de la cuisse gauche de son adversaire. Et ça ne manqua pas, en effet ce dernier recula d’un bond et contre-attaqua rapidement, tailladant cette fois-ci le bras droit du Rookie qui recula de quelques pas. Peut être tenait il quelque chose. Il généra plusieurs gros poings de sable compacté qu’il envoya sur son adversaire mais sans le toucher. Rasco restait malgré tout bien trop rapide pour se laisser berner par ce genre d’attaque et il fondit sur son adversaire ses deux lames vers l'avant. D'un coup sec, Azerios parvint à lui faire lâcher l'une lames d'un coup puissant, il s’apprêta à surenchérir, portant une attaque au niveau de la cuisse de l'homme félin, quand ce dernier esquiva. D'un coup de griffes rapide, il lui taillada le dos avec violence avant de bondir en arrière, récupérant sa seconde lame au passage, pour préparer la suite.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
En position de garde, Demeza toujours sonnée sur le côté, Azerios poussa un profond soupir, une vive douleur le saisit, même privé de ses armes, son adversaire était redoutable, pouvant se transformer partiellement, il était capable d'user de griffes acérées. Le rookie de south blue leva alors sa main libre vers le plafond et créa une bonne quantité de sable qu’il fit tournoyer rapidement autour de lui. Drasco, se protégea le visage comme il put, mais garda ses deux lames en main et s’avança doucement en direction de son adversaire. L’idée était donc d’essayer de creuser un point faible au niveau de sa jambe, car si l’homme félin ne paraissait pas boiteux, il protégeait clairement sa cuisse gauche. Profitant de la diversion fournie par sa tempête de sable de poche, le jeune pirate profita des quelques instants de répit qu’il avait pour assécher le sol sous ses pieds et faire en sorte qu’il s’effrite peu à peu.

Drasco arriva alors au plus proche de son adversaire et une nouvelle expression sadique repeignit son visage avant qu’il ne passe à l’offensive. Il se jeta sur Azerios, qui rompit le plancher sous ses pieds, ce qui eut pour effet de le déstabiliser un bref instant. Bref instant qui permit au capitaine des Sandstorm Pirates de contrer l’une des lames avec Reine Pernicieuse et de laisser l’autre lui transpercer l’épaule gauche. Drasco momentanément paralysé, et malgré la douleur lancinante provoquée par la lame dans son articulation, il en profita pour lui asséner un violent coup de pied dans la cuisse gauche, ce qui eut pour effet de le balayer et de lui faire perdre l’équilibre, finissant sa course sur le sol sableux. Azerios saisit alors sa chance, frappant de nouveau la cuisse gauche de son adversaire qui grimaça de douleur, il entreprit alors de planter la lame de son meitou dans cette même cuisse, mais Drasco para la lame avant de se prendre un violent coup. Demeza venait de se relever, et elle avait profité de la diversion fournie par les sables pour attaquer son ancien camarade par surprise. Saisissant cette opportunité, le jeune pirate parvint alors à planter sa lame dans la cuisse et transforma sa main libre en lame de sable durcit pour la plaquer précipitamment sous la gorge de l’homme félin dans le but de mettre fin à ce combat.


C’est terminé…

On dirait bien.. Humpf… Enfoiré… Sans Demeza...



Balançant la première lame de Drasco à l’autre bout de la pièce, le jeune capitaine pirate empoigna la seconde lame, plantée dans son épaule. Une douleur intense le saisit alors, impossible de l’enlever par lui même. Par chance, Demeza s'était ressaisit au bon moment, sans doute ramenée à la réalité par le sable. Cette dernière ayant reprit forme humaine, se précipita pour aider son complice, ne prêtant pas attention à son ancien camarade, littéralement cloué au sol. Elle empoigna la lame à son tour.


Ça risque de pas être super agréable… Je compte jusqu’à trois…


C’était un mensonge. Elle tira alors immédiatement sur la lame, de toutes ses forces, pour la retirer. Azerios se mordit les lèvres pour éviter de gueuler mais la douleur était bien trop importante et il ne put retenir un jurons. Lame retirée, la jeune femme la lança un peu plus loin et déchira un linge non loin avant de bander la plaie comme elle put. Malheureusement, c'était loin d'être suffisant et il faudrait au jeune homme des soins sous peu afin d'éviter que son état ne s’aggrave.


Faut rentrer, je t’examinerai… Mais là, si tu restes comme ça, tout ce que tu vas gagner c’est que ça va empirer.

Pas.. tant qu’on aura pas.. récupéré notre butin…
s’obstina le jeune pirate grimaçant de douleur.


Il se rapprocha de son adversaire, défait, afin de récupérer son meitou, qu’il essuya sur l'autre jambe de ce dernier, avant de rengainer. Jetant un regard à Drasco, il songea un instant à l'achever, car si ses différentes altercations avec cet équipage lui avait apprit une chose, c'est que ses membres n'étaient pas fiables du tout. Puis il se résigna à le laisser en vie, pensant alors qu'il y avait eu suffisamment de morts à cause de ce maudit pillage.


Finis c’que.. t’as commencé.

Non. Je vais récupérer mon butin et tu va me mener à ton boss.. j’ai à discuter avec lui.



Même si l’intention première était de tout rafler et d’anéantir les Unleashed Beasts, le jeune pirate n’avait concrètement aucune raison de s’acharner ainsi sur des types qui n’étaient même pas présents lors du pillage sur Alabasta. S’entretenir avec le nouveau capitaine de cet équipage pour faire table rase semblait être une meilleure option pour conclure cette affaire sans un nouveau bain de sang inutile. Bien entendu, il ne leur laisserai pas un seul Berry concernant la collection du musée de Nanohana. Aidant Drasco à se relever, il le tint malgré tout en joue avec l’un de ses revolvers et l’homme félin les mena dans une pièce à l’arrière de l’entrepôt.

L’épaisse porte blindée de ce qui ressemblait à une chambre forte ou une chambre froide ouverte, Azerios se retrouva face au butin tant convoité. L’intégralité de la collection dérobée au musée en compagnie d’Arya était juste là, sous ses yeux. D’innombrables bijoux, ornés de joyaux de toutes les couleurs, des artéfact dorés à souhait, diadèmes, sceptres et autres objets… Un butin d’une valeur incroyable à portée de main, qu’il n’était pas question de partager avec les Unleashed Beasts. Première étape terminée, restait à rencontrer le supérieur de Drasco pour enterrer la hache de guerre.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Alors que les hommes étaient en train de transporter le butin dans le but de le charger sur Le Loup Solitaire, sous la supervision de Reyshu et Elio, Azerios était en route vers le repaire du nouveau chef autoproclamé des Unleashed Beasts en compagnie de Kutcham, Demeza et Drasco. Demeza s'était occupé de sa blessure à l'épaule et le bandage tiendrait... Du moins quelques heures, après quoi il lui faudrait des soins plus approfondis. Le quatuor nouvellement formé se dirigea vers la partie supérieure de Right-Town et marcha jusqu’à arriver devant une imposante taverne. Deux gros bras s’avancèrent vers nous mais Drasco leur signifia rapidement en grimaçant que tout allait bien et le groupe put entrer.

Une pièce immense, pleine de vie et surtout pleine de gaillards armés, qui se turent rapidement en apercevant l’un des leurs, blessé qui amenait avec lui des inconnus. Pas si inconnus que ça, puisque rapidement certains prononcèrent le nom d’Azerios, regardant ce quatuor avec un mélange de mépris et d’incompréhension et certains commencèrent à dégainer mousquets et sabres. Un lourd silence s'installa soudain et un homme s’approcha alors d’un pas nonchalant, soupirant en regardant Drasco.


On m’avait dit que tu t’étais faite descendre Demeza.. Ravi de voir que c’est pas l’cas. Hum Drasco… Si t’es là c’est qu’on s’est fait voler… Azerios je présume ?

C’est exact et tu dois être Demio ? Le capitaine fraîchement nommé des Beasts.

C’est exact aussi oui. J’imagine que si t’es là avec Drasco, c’est que tu viens de nous soulager d’un certain butin.

De mon point de vue je ne fais que récupérer ce qui m’appartient. Et je dirais que cette situation t’as aussi plutôt arrangé…

Allons allons… Dire devant tout mon équipage que la.. disparition de notre capitaine m’arrange… C’est un peu fort tu ne trouves pas ?

Je m’en contrefous. C’est votre capitaine qui a lancé les hostilités, il n’y a aucune raison de les poursuivre. Nous lèverons les voiles dans les prochains jours et vous ne nous reverrez plus. Nous sommes donc quitte.

Je pourrais très bien demander à mes gars de vous liquider ici et maintenant. Puis je reprendrai votre butin et chasserai le reste de votre équipage de notre île ?
ajouta alors Demio avec un sourire en coin.

Oui vous pourriez essayer de faire tout ça… Tout comme j’aurais pu liquider votre gars et me tirer avec le butin sans même que vous ne vous en rendiez compte. Mais je pense qu’aucun de nous ne veut la guerre.

Non en effet. Seulement, je me sens lésé dans cette histoire. Vous êtes venu sur notre territoire, vous avez tué nos gars, saccagé l’un de nos tripots, tué notre capitaine et détruit notre navire… Donc non, on n’est pas encore quitte.

Tourne pas autour du pot.. qu’est ce que tu veux ?

Un service, en gage de bonne volonté.. vers une paix durable entre nos deux équipages...

Je t'écoute.



L'homme invita donc Azerios dans une arrière pièce, à l'écart et expliqua en quoi le service consisterait. Une certaine affaire laissée en suspens depuis l'arrivée des Unleashed Beasts sur l'Île du Levain quelques mois auparavant, lorsque les locaux leur avaient imposé un lourd tribu afin de leur autoriser l'accès à Twin Bay. Harlov avait alors naturellement pioché dans les effets personnels de son équipage afin de payer ce droit de passage et parmi les effets personnels en question, une broche ornée d'ambre en forme de scarabée, qui appartenait à la défunte fiancée de Demio. Ce dernier souhaitait donc vivement la récupérer, mais son équipage ayant élu domicile sur l'île, il lui était difficile de partir en guerre avec la milice locale sans déclencher un conflit sanglant, déjà que le semblant de paix entre les O'Neil et les O'Par était plus que fragile. D’où la nécessite de faire appel à quelqu'un de l’extérieur, sachant qu'en prime, Azerios et ses hommes avaient déjà pu croiser le fer avec ces fauteurs de trouble. C'est un certain Rupert qui arborait aujourd'hui fièrement la broche, l'un des "cadres" de cette organisation. Ironie de la chose, leur disparition arrangerait peut être même les deux familles rivales de l'île. Le jeune pirate accepta donc de s'occuper de ça afin d'enterrer définitivement la hache de guerre entre les deux équipages. Demeza désapprouva la chose, mais ne faisant pas parti de l'équipage, elle ne parvint pas à faire entendre raison au jeune homme, qui prit la direction du port sans attendre, afin de solder ses comptes.


-------



Une pluie battante balayait le port lorsqu'Azerios arriva en compagnie de Kutcham, rendant l'atmosphère véritablement lourd. Les malfrats qui faisaient manifestement la loi sur les quais avaient élu domicile dans une épave un peu à l'écart et ne s'attendaient probablement pas à une visite de courtoisie. Arrivant devant l'épais navire brisé sur le récif, trempés jusqu'à l'os, le duo de pirate fit un premier repérage rapide avant de passer à l'action. Et c'est Kutcham qui s'y colla, laissant son capitaine en retrait, le jeune Mink s'approcha de ce qui semblait être l'entrée principale et tambourina à la porte. Une épaisse porte en bois, qui s'ouvrit dans un grincement sonore, laissant apparaître un homme patibulaire. Azerios n'entendait rien d'autre que le bruit de la pluie d’où il était planqué, se contentant d'observer son homme de main discuter avec l'autre type. Et bien entendu, les choses dégénérèrent rapidement, l’homme dégaina un canon scié et tira. Par chance, Kutcham eut le réflexe de dégainer plus vite et de trancher le bras du gaillard, le laissant s’écrouler sur le sol. Ni une ni deux, Azerios surgit de sa cachète pour rejoindre son acolyte à l'entrée du repaire et gratifia le gaillard qui gisait au sol d'un violent coup de pied dans la tempe pour l'envoyer au pays des rêves.


Il s'est passé quoi.. ?

Bah il n'était pas d'accord pour qu'on entre. Et il allait rameuter ses copains.. donc...

Donc t'as décidé de le démembrer... Espérons que ses potes n'aient rien entendu.



Difficile à dire avec la cacophonie que produisait les pluies diluviennes, il y avait de fortes chances pour que le coup de feu passe inaperçu. Sans attendre, il traina le pillard fraichement manchot, inconscient, derrière une benne à ordure non loin, puis entra en compagnie de Kutcham. Porte soigneusement fermée derrière eux, ils commencèrent leur exploration sans un bruit, parcourant l'épave à la recherche d'une trace d'un quelconque butin. Ils constatèrent bien vite qu'il n'y avait pas grand monde à bord, ces types étaient probablement en train de tourmenter de nouveaux venus afin de leur imposer leur taxe. Dehors la pluie continuait de tomber en trombes, les goutes qui se fracassaient sur la coque de l'épave provoquaient un incroyable brouhaha, à tel point que le jeune pirate parvint à se glisser dans le dos d'un des occupants des lieux sans que ce dernier ne puisse le repérer. Glissant la lame de Reine Pernicieuse sous sa gorge, il empêcha le malheureux d'hurler, bien qu'il aurait sans doute du mal à se faire entendre dans tout ce bordel. Il approcha alors sa bouche de son oreille pour être sur d'être entendu.


Si tu bouges.. t'es mort. On cherche Rupert, il est ici ?


Le gus hocha alors la tête, comme pour acquiescer et le rookie de South Blue lui ordonna donc de les mener à ce Rupert. Meitou maintenu sous le menton de leur otage, les deux pirates avancèrent d'avantage dans l'épave jusqu'à descendre au niveau de ce qui devait être jadis un pont d'artillerie au vue des nombreuses écoutilles. Face à eux, trois hommes qui jouaient aux cartes s'interrompirent en les apercevant, et dégainèrent aussitôt leurs armes, faisant feu sans réfléchir en direction des intrus. Une balle effleura la tempe d'Azerios, le coupant puisqu'incapable de se changer en sable à cause de toute cette pluie. Dans un geste réflexe, il se cacha alors totalement derrière son otage, qui fut abattu de plusieurs balles avant de se jeter derrière une épaisse caisse en bois. Dans le même temps, Kutcham de même, s’abritant pour éviter ce déluge de plomb.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
Acroupit derrière l'épaisse cargaison de bois, Azerios tenta d'utiliser les pouvoirs conférés par le Suna Suna no Mi, mais se rendit bien vite compte qu'il allait devoir composer sans. Dégainant l'un de ses revolvers, il répliqua en tirant deux fois à l'aveuglette dans la direction des hommes. Les balles continuaient à fuser et le jeune homme le savait, le temps leur faisait défaut. Car si l'épave était actuellement quasi vide, probablement que les fauteurs de trouble ne tarderaient pas à rentrer au bercail, ce qui risquerait de les mettre Kutcham et lui dans une fâcheuse position. Les tirs se firent plus rares, signe que certains devaient être en train de recharger. Faisant signe à Kutcham, Azerios saisit sa chance, poussant la caisse avec force dans la direction des tireurs, tout en faisant feu trois fois avec son revolver. Il parvint à toucher l'un des gaillards qui en tomba à la renverse, mais n'eut d'autre choix que de se planquer de nouveau quand ses compères se remirent à tirer dans sa direction. Le plomb fracassait peu à peu la caisse quand Kutcham bondit au dessus de son abri de fortune, lames brandies, en direction des tireurs, il parvint à en éliminer un mais le dernier encore debout, manifestement à court de munition, le frappa au visage avec la crosse de son fusil avant d'essayer de fuir. Il passa devant le capitaine des Sandstorm Pirates qui en profita pour lui coller un violent coup de pied, le fauchant au passage. L'homme tomba sur les planches avec fracas et n'eut pas le temps de dire ou faire quoique ce soit que déjà le canon d'un revolver lui chatouillait le front.


Bouge pas... On cherche Ruppert.

Là.. la bas ! Vous l'avez.. touché !



Assommant le fuyard avec la crosse de son revolver, Azerios se leva rapidement et rejoignit Kutcham aux abords de la table de poker improvisée. L'un des types gisait sans vie sur le sol, tranché par le sabreur Mink, le second semblait gravement touché, rampant avec difficulté vers un fusil. Cartant l'arme d'un coup de pied, le capitaine pirate empoigna l'homme et le retourna. Bingo. Sur son veston, pas d'erreur possible, une épaisse broche dorée, ornée d'ambre, représentant un scarabée. Objectif récupéré, les deux pirates ne demandèrent pas leur reste, remontant en toute hâte pour quitter cette maudite épave, et enfin pouvoir en finir avec toute cette histoire de Cambriolage de Musée.

Près du but, Kutcham posa la main sur l'épaisse porte et l'ouvrit à la volée, retrouvant un bref instant la moiteur de l’extérieur, mais tombant nez à nez avec un gaillard qui était manifestement en train d'ouvrir la porte de son côté aussi. S'ensuivit un échange de regards mêlant incompréhension, stupéfaction même et fureur. Azerios coupa court, décrochant un coup de genou solide dans le bas ventre du gaillard et tirant la porte vers lui pour se protéger de ses camarades, faisant déjà feu de tout bois. La situation ne se présentait pas bien, comme il le craignait, les pillards étaient revenus, le timing était très mauvais et voilà qu'ils se retrouvaient désormais piégés dans l'épave du navire. Le sang du rookie ne fit qu'un tour et déjà il rebroussait chemin, suivi de près par Kutcham, fuyant vers les entrailles du repère, songeant à une autre échappatoire. Seules les écoutilles qu'ils avaient pu voir plus bas pourraient leur permettre de quitter les lieux, mais il faudrait être rapide, car les pillards étaient à présent eux aussi à l’intérieur et se lançaient à leurs trousses. Pas question de se laisser prendre, ils arrivèrent dans la pièce ou s'était précédemment déroulé la fusillade et tombèrent nez à nez avec d'autres hommes, qui étaient en train de découvrir les corps de leurs acolytes. Tout se passa alors très vite, les deux intrus dégainèrent leurs lames respectives et engagèrent aussitôt le combat avec ceux qui se trouvaient désormais entre eux et leur porte de sortie.

Aucun réel combattant de valeur, mais leur nombre était un réel problème, surtout dans l'état ou se trouvait Azerios. Car non seulement il ne pouvait pas compter sur son fruit, mais en plus souffrait de sa blessure infligée tantôt par Drasco. Ne parvenant pas à bouger son bras correctement au vu de sa plaie béante qui venait de se rouvrir pour son plus grand plaisir, le jeune pirate prit alors un mauvais coup de surin au niveau des côtes. Par chance, Kutcham le tira d'affaire, tournoyant avec ses lames pour éliminer les derniers adversaires.


On se bouge putain...

Attention !

FEU ! Fumez-les !!



Nouveau déluge de plomb derrière eux, une quinzaine de gaillards venaient de rejoindre le pont d'artillerie et tous se mirent à tirer dans la direction des pirates qui se jetèrent sur le sol en direction des écoutilles. Rampant sur les planches de bois brunies, Azerios dégaina son second revolver et tira plusieurs coups de feu en arrière pour couvrir Kutcham le temps de défoncer l'écoutille qui semblait scellée. Leur porte de sortie était désormais ouverte et sans attendre, le Mink bondit à l’extérieur de l'épave, suivi de très près par son capitaine. Tous deux heurtèrent le sol recouvert de pavés quelques mètres plus bas, mais pas le temps pour la douleur, ils se relevèrent tant bien que mal sous une pluie battante et se mirent à courir sans réfléchir en direction des premiers bâtiment, quittant le port en toute hâte.

Poursuivis, traqués, ils n'eurent d'autre choix que de se cacher, dans une vieille grange, attendant patiemment que la tempête se calme et que les fauteurs de troubles cessent de les rechercher. Après une interminable demie heure à attendre, ils décidèrent de tenter une percée jusqu'au quartier général de Demio et au terme d'une course effrénée de quelques minutes, les deux pirates finirent par ralentir, essoufflés, Azerios, le corps endolori, plongea la main dans la poche intérieur de son veston et en tira la broche et hocha la tête en direction de son compagnon avec une certaine satisfaction. Il ne leur restait plus qu'à ramener ce présent à Demio et ainsi en finir une bonne fois pour toute avec les Unleashed Beasts.


-------



De retour à la taverne ou cuvaient les pirates de Demio, c'est l'homme en personne qui les accueillit avec un large sourire. Rien n'obligeait fondamentalement le rookie de South Blue à s’acquitter de ce petit service, et pourtant, il s'était porté volontaire en gage de bonne volonté. Demeza lui jeta un regard furtif, bras croisés dans un coin de la pièce, sans doute étonnée de les revoir revenir si vite, elle qui ne croyait pas du tout en la réussite d'un tel coup foireux. Et à raison, ils avaient eu beaucoup de chance de tomber sur ce Rupert dans l'épave, il aurait pu être n'importe ou et la recherche de cette fichue broche aurait pu prendre des jours. Au lieu de ça, quatre heures seulement avaient suffit et Demio semblait même impressionné. Son homologue des Sandstorm Pirates saisit la broche et lui lança.


Hé bah ça... C'est de l'efficacité ! s'écria-t-il en attrapant la broche à la volée. Vous n'imaginez pas ce que ça représente pour moi... ajouta-t-il en contemplant le bijou.

Nous voilà quitte ? coupa Azerios, fatigué de toutes ces péripéties.

Oui, nous voilà quitte Sandstorm Pirates. Vous avez une sale gueule, vous devriez prendre un verre !

Très bien... Adieu Demio...



Sans demander son reste, le jeune capitaine pirate hocha la tête en direction de son hôte et tourna les talons pour quitter la taverne. De nouveau à l’extérieur, la pluie s'était calmée mais tombait toujours. Il leva la tête vers le ciel et ferma les yeux un court instant, avec l'impression que chaque membre de son corps lui faisait mal. Il était tout simplement éreinté, mais cependant soulagé, d'en avoir enfin terminé avec l'équipage des Unleashed Beasts et avec cette histoire de cambriolage. Pressé de quitter l'Île du Levain mais surtout de contempler l’impressionnant butin qui était enfin en leur possession, il redescendit donc, direction l'auberge, en compagnie de Kutcham, pour prendre un repos bien mérité. Blessures sanguinolentes, Demio avait eu raison sur un point, Azerios avait vraiment une sale gueule, le besoin de soins commençait à se faire ressentir et il comptait bien profiter de ses derniers jours sur cette île pour se rétablir, sans quoi jamais il ne pourrai faire face à la Route de tous les Périls et à ses aventures à venir...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure