Le Deal du moment : -40%
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD ...
Voir le deal
369.99 €

on verra plus tard

Electron

Age : 21 ans (incroyablement vieux pour un chien)
Sexe : Mâle
Race : Chien cyborg
Métier : Limier / Tueur
Groupe : CP8
But : Tuer des révolutionnaires
Équipement : Armes incapacitantes ou létales sous sa carcasse, basées sur l'électricité
Parrain : Craig
Ce compte est-il un DC ou un "reroll" ? DC de Doppio
Si oui, quel @ l'a autorisé ? Jeskouille
Codes du règlement :
-->

Description physique

Tu as oublié de quelle race tu étais. Probablement un petit chien, un roquet, bruyant et hargneux, répugnant et mal élevé. Aujourd'hui il ne te reste plus beaucoup de viande en souvenir du bon vieux temps : un cerveau, quelques os, tout le reste n'est que métal froid, électronique et justice.

Lorsqu'il a fallu te reconstruire, je crois qu'elle a un peu cafouillé, Ash, mais au moins ton cerveau est aux commandes d'une carcasse de forme vaguement canine alors il n'a pas été trop dépaysé. Ce nouveau corps fut bricolé sur la base d'un vieux grille-pain, de flexibles de plomberie et de quincaillerie aléatoire. Ton cyan éclatant agresse les rétines de l'ennemi puis viennent tes crocs tranchants et rotatifs, capables de transformer en quelques secondes une chair parfaitement saine en hachis délicieux. Une fois qu'on dépasse ton apparence ridicule et ta peinture d'un goût douteux, on découvre que ta sauveuse s'est beaucoup investie pour optimiser tes aptitudes physiques.

Elle ne s'est pas contentée de t'arracher à l'enfer des chiens : elle t'a sublimé. Tu es une boîte de conserve surarmée, animée par un féroce désir de meurtre !

Doté d'un flair exceptionnel, t'es à la fois rapide, malin et foutrement solide. On a vite découvert qu'Ash avait planqué de nombreuses surprises sous ta carcasse : tu es capable de tirer des arcs électriques avec les yeux dont l'intensité est proportionnelle aux quintaux de viande que tu t'es envoyé en amont, et tu pisses un acide concentré qui dissuade tous les autres clébards d'essayer de piquer ton territoire. J'ai aussi cru voir une scie circulaire émerger de ton dos dans ton sommeil ! Ça expliquerait pourquoi on retrouve tes paniers et tes niches éventrés tous les matins.  

Une petite frappe ne peut pas se débarrasser de toi une fois que tu as décidé de lui coller aux basques : fort, rapide, impitoyable, surarmé, expérimenté, beaucoup de nos agents humains devraient prendre exemple sur toi. Nous au CP8, on t'embarque parce que t'es un traqueur impitoyable. Puis t'es trop mignon alors on aime bien t'avoir dans les pattes, même si faut vraiment que t'arrêtes de dévorer les chats des citoyens, ça nous fait des traces en plus à nettoyer quoi.

Description psychologique

Entièrement acquis à la cause du gouvernement, rien ne distillera le doute dans ton esprit. Tu veux participer à la mission de civilisation de tes maîtres en mordant les mollets, voire la jugulaire, des criminels questionnant leur légitimité. Oter la vie des humains ? Tu adores. Mais tu ne peux pas le faire librement : il faut d'abord que tes maîtres te l'ordonnent, ou bien que la proie se montre menaçante ou essaye de s'échapper.

Tu te contrefous du bien-être des bons citoyens. Ce qui t'intéresse, c'est de te rouler dans les tripes des criminels et de prendre des bains dans leur sang, en jappant et en tirant la langue, c'est super mignon. Et tu peux le faire sans tracas car ta carcasse est parfaitement étanche, interdisant au sang corrompu l'entrée dans le temple qu'est devenu ton corps, ton corps si sexy qui rend folles toutes les chiennes.

Tes maîtres te reprochent souvent : "calme-toi, Électron ! tu es tellement sanguinaire ! voyons, tu ne peux pas déchiqueter ce révolutionnaire avant qu'il n'ait balancé ses amis !".

Tu obéis à tes maîtres, oui, tant qu'ils te gavent de justice, mais également de viande. Tu es le premier robot connu à être exclusivement carnivore ! Ce doit être les protéines contenues dans les tissus qui se glissent dans tes rouages ou quelque chose du genre. Tu es tellement gourmand que quand tu mords un criminel il t'arrive d'en croquer un bout au passage. Un bout non-nécessaire au bon déroulé d'un interrogatoire, bien entendu.

Tu adores quand les gens autour de toi commettent des fautes, ça te donne une raison de leur aboyer dessus brutalement, ou même de les attaquer. Souvent, tu cherches à manipuler discrètement les évènements pour pousser des innocents à gaffer. Tu prends alors un intense plaisir à les punir. De tous les chiens, tu es indiscutablement le plus sadique qu'on aura jamais dressé.

Ta psychopathie a été diagnostiquée par les comportementalistes du cipher pol...  mais ils n'en ont rien à carrer. C'est un trait répandu chez nos agents. Moins chez nos chiens...

Tu es très spécial, Électron :

car toi tu es un sacré connard.

Tu te sens invincible maintenant, hein ? Ta nouvelle nature cybernétique fera de toi le chien le plus vieux du monde, peut-être même qu'elle t'aidera à accéder à l'immortalité ? Il vaut mieux, parce que tu es terrifié à l'idée de mourir. Le jour où tu crèveras, tu tomberas dans l'enfer des chiens. Tu le sais, tu y seras jugé très sévèrement. Mais en attendant...

Biographie

Dès le berceau, tu étais possédé par cet irrépressible désir de meurtre ! Dernier d'une portée de 5 chiots, tu as saigné deux de tes frères dès ton premier mois d'existence. Oh, heureusement ils ne sont pas morts, mais, disons... que ça te "catalogue" vis à vis du reste de la famille.

Tu es bien né, hein ? Un maître "normal" t'aurait fait adopter, jeté à la flotte ou dans la jungle. Mais ton maître, à cette époque, n'était nul autre qu'Ao Novas, patron du CP8 : les tueurs, il avait l'habitude de les mater et de les utiliser, peu importe qu'ils marchent sur deux pattes ou sur quatre.

Tes cinq premières années de vie consistaient essentiellement en des actes de cruauté gratuite à l'égard des domestiques de la résidence d'Ao, et des animaux dans les parages. Marie-Joie est bondée de chats et de chiens bien élevés, grassouillets, totalement inaptes à la violence, et tout petit chiot que tu étais, tu prenais déjà un malin plaisir à tous les persécuter, à les mordiller ou à dessiner des pénis à même leur chair avec tes crocs. Mais tu étais le chiot d'Ao, après tout, qui allait oser demander réparation ? Le clébard était à l'image du maître. Tant qu'on l'évitait, tout se passait bien.

Apprenant petit à petit, par l'observation, les conventions sociales des humains, tu expérimentas avec elle, semant la zizanie parmi le personnel de la résidence, pratiquant des larcins et des dégradations, pour ensuite faire tomber l'accusation sur un domestique, un plombier ou encore un malheureux facteur.

Tu n'étais pas comme les autres clébards. Tu étais plus intelligent, plus créatif, mais aussi largement plus nuisible et méchant. Tu as été béni par une intelligence quasiment humaine -il y en a combien des chiens aussi malins, par siècle ? 2 ou 3 ? Ao l'a vite remarqué, lui voyait clair dans tes petits jeux. Et il devait faire quelque chose de toi. Quand on dirige un cipher pol et qu'on a sous la main un génie maléfique en puissance, on se doit d'au moins essayer de mettre ses aptitudes au service du gouvernement, et ce même si le génie maléfique en question se promène à poil et souille les draps d'urine et parfois de sang (mais ce n'est pas son sang)

Ainsi il t'a intégré au cipher pol en tant qu'agent de rang III ! Puisqu'il a un droit de veto concernant les recrutements de son pôle, il n'a eu aucun mal à te faire signer ton contrat, contrat que tu n'as, pour ainsi dire, pas lu du tout, pressé que tu étais de faire enfin couler le sang légalement. Le CP8, de tout les pôles, est celui qui s'apparente le plus à une sorte de Cour des Miracles, peuplées de gueules étranges, de manières décalées et de costumes bigarrés. Mi-agents secrets, mi-intermittents du spectacle, un grand nombre de tes collègues ne relevaient même pas ta nature canine et te traitaient comme un collègue parmi d'autres, peut-être un peu plus bruyant que la moyenne, surtout quand approchait l'heure du repas.

Comme n'importe quel agent, tu as eu des cours théoriques, on ne peut pas dire que tu y excellais. Cependant, ta formation au rokushiki s'est très bien passée.

Bref, une vie de chien somme toute banale. Sautons quelques années veux-tu ?

Parlons de la mission sur Manshon.

Ça a été un désastre... Tout nos agents sont morts. Le seul qu'on a retrouvé sous les décombres, respirant péniblement, c'était toi, l'explosion t'avait arraché les pattes et cuit à point mais bon sang, tu respirais encore ! Personne n'est venu te chercher mais tu as tenu bon. Bloqué aux portes de la mort, le corps débarrassé de toute douleur tant il en était inondé, tu résistais au sommeil, persuadé que rien de bon ne t'attendrait dans le néant si tu te laissais partir. Car s'il existe un au-delà des chiens tu iras direct en enfer ah ça tu le sais très bien.

Ça leur a pris sept mois, durant lesquels Ao est venu quelques fois à ton chevet, il tenait à prendre le temps de le faire, malgré ses déboires avec Arashibourei. Ils ont sauvé ce qu'ils ont pu et notamment le principal : ton cerveau, qui contenait ta précieuse intelligence, ce qui faisait de toi un clébard pas comme les autres, et on espérait que tu le resterais à ton retour. Finalement, tu as été presque entièrement reconstruit. Lorsque tu t'es réveillé, tu l'as aussitôt compris. Tu étais toujours toi-même, mais différemment. Un "meilleur" toi-même, hein ? On t'a foutu devant un miroir et tu as aboyé comme un dingue sur ton propre reflet. C'est ce que font les autres chiens habituellement, mais eux n'ont pas la bonne raison que toi tu avais.

Informations IRL

  • Votre prénom / pseudo : Rubert
  • Êtes-vous majeur ? Oui (57 ans)
  • Vous aimez / n'aimez pas : J'aime les randonnées en forêt et les enfants
  • Votre personnage préféré (de One Piece) : Chopper
  • Vous vous définiriez comme : Sérieux et sincère, en amour comme en amitié
  • Vous faites du RP depuis : 58 ans
  • Vos disponibilités (approximatives) : Jamais
  • Comment avez-vous connu le forum ? Google