Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Une ombre au tableau

Le vacances ne se passent pas trop mal, finalement. Le temps est magnifique, le luxe est fort agréable. Etre dorlotée et chouchoutée par le petit personnel c'est vraiment trop bien! Et puis, même si j'adore mon petit garçon et qu'il me manque beaucoup, je profite plus de l'instant présent quand je n'ai pas à le surveiller en permanence. Deux ombres au tableau, cependant la présence de cette trainée d'Izya et les absences un peu trop nombreuses de mon Red. Bon, j'avoue, en vrai, je commence à m'ennuyer!

De coup, je fais comme tous les oisifs en croisière, je squatte le bar et j'enfile les Longring Longland Ice Tea. Chose étrange d'ailleurs, malgré son nom, il n'y a pas une goutte de thé glacé dans ledit cocktail! Scandaleux! Publicité mensongère! Finalement, mes velléités révolutionnaires ont fini noyées dans l'alcool. Et comme j'avais pas mal des soucis à fuir… j'ai bu plus que de raison.

Je décide donc d'aller au spa pour me faire masser les pieds pendant que je cuverais comme une malpropre. Sauf que...

"Désolé madame ce n'est pas possible."

"Comment ça?"

"Izya est là et on a comme consigne de ne pas vous laisser ensemble au même endroit. Ordre de l'Amiral."

"Mais je l''em***de ce co***rd d'Amiral de mes deux! Et j'em***de cette pu**in de sa**pe d'I'zya aussi!"

D'habitude, je ne suis pas aussi vulgaire, mais il faut croire que j'ai l'alcool plus mauvais que j n'aurais cru.

"Drôle de langage Kamahlsson."

La voix de Tetsuda me glace le sang, mais je tente une provocation stupide.

"A force de me suivre comme ça, je vais finir par croire que vous êtes amoureux de moi! Ou alors que vous aimez me mater le ..."

"Ca suffit Kamahlsson, vous êtes ivre, on va vous raccompagner à vos appartements."

Je suis super vexée, mais je sais aussi que j'offre un triste spectacle de moi-même. Alors avec le peu de dignité qu'il me reste, je tourne les talons.

"Je connais le chemin!" sifflé-je avant de tourner les talons.

"Votre chambre… est de l'autre coté…" se désole le gradé.

Le lendemain, j'émerge péniblement de mon lit sans même savoir comment je suis arrivée là. La bouche sèche et pâteuse, un mal de crâne affreux me vrille la cervelle. Les sons sont trop forts, la lumière trop vive. Oui, me voilà bonne pour une sacrée gueule de bois. J'ai vraiment dû trop boire. mais je me souviens de presque rien après avoir quitté le spa… j'espère que je n'ai rien fait d'embarrassant!

Je me traine donc vers le restaurant pour essayer de manger un brin, mais franchement, malgré la faim et les odeurs alléchantes, je suis plus prête à vomir qu'à m'alimenter. Me voilà donc, plantée devant un buffet à envisager ce que je pourrais essayer d'ingérer sans finir malade.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Robina se levait lentement dans sa cabine, elle pouvait sentir l’air rempli d’iode à travers le panneau qui couvrait sa fenêtre. Elle ouvrit les yeux, après sa rencontre avec Izya Tahgel, elle avait un peu mal partout, elle retournerait bien au spa, si elle n’était pas dans le doute de recroiser la dragonne. En regardant l’heure sur son horloge sur la table de chevet, elle put voir que l’heure était déjà bien avancée, elle allait devoir arrêter de procrastiner.

Se frottant les yeux, elle passa sous la douche, se frottant lentement le corps pour se débarrasser des saletés qui s’étaient déposées sur elle. Elle s’habilla d’une robe longue, bleue et délicatement piquée de fleurs en soie, qui lui servait quand elle était en vacances. N’écoutant que son estomac qui criait à la famine, malgré qu’elle eût mangé la veille, elle partit vers la salle commune où tout le monde ou presque mangeait. Les cheveux encore légèrement en bataille, elle se gratta le cuir chevelu en bâillant à s’en décrocher la mâchoire. Elle s’étira un peu, faisant craquer ses épaules, elle n’avait qu’une seule envie, un bon petit-déjeuner et enfin pouvoir commencer la journée.

Les bottines de la cuisinière claquaient sur le sol en marbre du Cuisino, s’approchant de la salle où se trouvaient les convives, elle ralentit, il y avait foule. Quelques minutes d’attente et déjà le hall se dégageaient, elle rentra et prit une assiette pour commencer à se servir.

Il y a encore plus de monde que ce que je pensais.

La Sanderrienne crut reconnaître quelqu’un au loin, qui cela pouvait-il bien être ? Elle n’en savait rien, mais elle allait vite le savoir, se frayant un chemin à travers les gens dans le restaurant, elle se retrouva devant le buffet. De longs cheveux bruns, les yeux dans le vide, Jeska Kamahlsson regardait la nourriture devant elle sans réussir à la voir véritablement. La chasseuse de primes savait que la femme était aveugle, mais elle ne voulait pas trop attirer son attention, c’est donc sans bruit qu’elle se glissa à ses côtés pour se servir.

Bonjour. Belle journée n’est-ce pas ?

Une phrase stupide qu’elle regretta tout de suite après l’avoir dite, cependant, elle était de l’autre côté de la barrière et elle devait bien apprendre à connaître ses ennemis futurs pour les combattre. Un léger parfum de charcuterie, de poisson, de fruits ainsi que de dizaines d’autres produits se dégageait de l’étal, la jeune femme aux longs cheveux blancs n’avait qu’une seule envie, prendre un peu de tout pour goûter à chacun d’eux.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-
"Hein? Quoi?"

Ma petite bulle de réflexions explose en silence et me voilà de nouveau pleinement alerte sur ce qui m'entoure : on m'a adressé la parole. Une voix de femme qui ne m'est pas totalement inconnue, mais pour le moment, ça ne me revient pas. Je souffre encore des effets de ma cuite d'hier soir, visiblement.

"Oui, il fait beau." réponds-je à mon interlocutrice afin de ne pas la laisser trop longtemps dans le brouillard.

Une réponse mécanique et un brin impersonnelle. Je me tourne alors vers la demoiselle, histoire de voir à qui j'ai affaire. Plus petite que moi d'une demi-tête, un corps fin aux muscles visibles sans être disgracieux, une peau constellée de cicatrices comme autant d'histoires à raconter, c'est incontestablement une combattante. Cependant, son visage noble et ses cheveux bleus ne me disent rien.  Ce ne doit pas être une pirate recherchée alors. Ou pas avec une prime dépassant les cent millions. Mais elle est jolie à sa façon. Je me décide à lui sourire.

"Mes excuses, je ne suis pas bien réveillée! Bonjour! Jeska Kamahlsson, enchantée! Ca vous dirait de prendre le petit dej' en ma compagnie?" entonné-je d'une un voix bienveillante et chaleureuse.

Elle acquiesce et on se sert au buffet. Moi comme d'habitude, c'est céréales et fruits frais. Et pendant que la demoiselle finit de remplir son plateau, je nous ai trouvé une charmante table de deux dans un endroit ombragé à laquelle je prend place. Lentement, mais surement, mon cerveau fait les connexions qui vont bien. Notamment celle de se souvenir de l'odeur de la personne qui vient de s'asseoir en face de moi. C'est alors que je réalise.

"Vous êtes la fille au bourguignon sur le Gun's and Banana! Celle qui a attaqué Red avec une poêle! Que diable faites-vous ici?" demandé-je à la cantonade.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Robina s’assit à la table en face de Jeska Kamahlsson, pas la première personne avec qui elle aurait partagé un repas. Cependant, elle était ici en terrain neutre, elle ne devait pas se battre contre l’aveugle sans se voir encercler de pacifistas. Et la cuisinière était loin de vouloir créer des vagues, elle était là pour profiter de vacances, pas se battre. La première question la fit tomber des nues. Elle ne s’était pas attendue à ce que la femme au fruit du poison se souvienne d’elle.

Eh bien, oui, c’est moi. La Sanderrienne se gratta l’arrière de la tête, gênée de s’être fait découvrir aussi vite. Et ça n’était pas une poêle, mais une casserole, ça n’a rien à voir. Mais revenons à nos moutons. Elle glissa le début de la conversation sur le côté d’un mouvement de la main. Je suis en vacance, comme tout le monde ici.

Elle se tourna vers toutes les personnes qui mangeaient dans la pièce. Des révolutionnaires connus, des pirates sanguinaires, des chasseurs de primes, marines et autres se côtoyaient sur le Cuisino. Elle avait, comme tout le monde, récupéré un ticket d’or dans un de ses nombreux achats. Elle avait ensuite retrouvé le navire-cuisine assez facilement en suivant les instructions.

Je suis venu profiter de quelques jours ensoleillés. J’ai bien besoin de repos. Elle s’étira en prenant une grande cuillère de fromage blanc avec des fruits secs. Bon appétit. Elle enfourna sa bouchée et profita des doux aromes de noisettes, amandes et noix qui se diffusaient en même temps que l’acidité du fromage blanc.

Mais je pourrais vous retourner le compliment. Elle pointa son homologue avec sa cuillère. Je veux dire, vous n’êtes pas la première pirate que je vois ici. Vous êtes venus profiter de la vue ? Elle se mit à sourire. Pourtant, de ce que j’avais compris sur votre avis de recherche, vous êtes aveugle.

Elle enfourna une nouvelle bouchée de son mélange et l’avala rapidement. Elle fit suivre par un jus d’orange pressé du matin, plein de vitamines. L’agrume était sucré, mais légèrement acidulé, juste ce qu’il fallait pour se réveiller.

Sinon, je ne me suis pas présentée non plus. Je m’appelle Robina. Robina Erwolf. Elle regarda autour d’elle, mais personne ne semblait s’occuper d’eux. Qu’est-ce qui vous amène ici à part les vacances ? Je veux dire, nous sommes tous là pour ça, je pense.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-
"Exactement, Robina! Enfin, si vous me permettez de vous appeler par votre prénom, bien sûr."

Parce que bon, on a pas élevé les rataupes ensemble que je sache! Et ma politesse habituelle ne me laissera pas la tutoyer ou l'appeler par son prénom sans son accord verbal préalable. Je poursuis.

"Je profite de vacances bien méritées car contrairement à ce qu'on pourrait croire, la vie de pirate n'est pas de tout repos."

En effet, entre mes obligations de maman, de patronne de bordel et de seconde de Red, je n'ai pas beaucoup de temps pour me relaxer. D'ailleurs, en regardant mon plateau et celui de la demoiselle qui me fait face, je constate que même en vacances, mes petits déjeuners manquent cruellement de fantaisie. J'ai pris exactement la même chose que d'habitude!

"Et vous? Vous avez une permission?"

Car oui, j'ignore que Robina est une chasseuse de primes. Pour moi, c'est une soldate de la Marine, après tout, c'est sur un convoi de la mouette que je l'ai rencontré pour la première fois. Mais, à ce moment là, je n'y voyais pas.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Robina était à table, quelques tranches de fruits dans un bol : melon, ananas, groseilles et pommes. Avec un yaourt pour mélanger le tout, pour avoir quelque chose de consistant. Un jus d’orange, plus l’énergie et quelques viennoiseries pour le plaisir des papilles et le sucre.

— Mademoiselle Erwolf, je préférerais, s’il vous plaît. Nous venons de nous rencontrer. Elle planta alors sa cuillère dans les fruits pour ajouter dans le yaourt. Peut-être plus tard, quand nous nous connaîtrons mieux.

La cuisinière n’était pas spécialement diplomate tout le temps, surtout sur ce sujet en particulier. Elle attrapa un croissant et mordit dedans. Elle mâcha lentement en écoutant l’aveugle devant elle. Elle attrapa une cuillère de son mélange fruit et laitage pour l’avaler que la question de Kamahlsson la prit au dépourvu. Elle avait encore l’ustensile en bouche, elle prit le temps de finir sa bouchée avant de répondre.

— Non, je ne suis pas en permission, je ne suis pas marine. Elle se gratta l’arrière de la tête en réfléchissant à ce qu’elle devait dire. Je suis ici en vacance comme vous, mais je dois avouer que je ne m’attendais pas à voir autant de pirates. Est-ce que tout le monde a véritablement le droit d’être ici ? Je veux dire, j’ai vu de grands noms de la marine aussi. Vous allez vous battre ?

La Sanderrienne n’était pas vraiment à l’aise. Elle était une ambassadrice pour le Gouvernement Mondial, une capitaine de navire, une chasseresse de primes. Quel était son rôle prépondérant ici et maintenant ? Pas chasseur de primes, ça elle en était certaine. Elle ne rivalisait pas avec la majorité de ceux qui se trouvaient sur le navire du Cuisino. Capitaine de navire ne lui apporterait rien. Tout le monde l’était déjà plus ou moins ici. Il ne lui restait que la carte d’ambassadrice de Sanderr. Peut-être que cela permettrait de rester neutre ?

— En fait, je suis ambassadrice pour le Royaume-Archipel de Sanderr. Elle se tourna pour observer le monde autour d’elle. J’ai vu des personnes de tous les horizons ces derniers jours depuis que je suis ici. Vous n’êtes pas la première pirate à me dire qu’elle a besoin de vacances.

Elle s’arrêta pour prendre une gorgée de jus d’orange. C’est que ça donnait soif de parler avec une pirate primée qui pouvait la tuer à son envie.

— Izya Tahgel. Ce nom vous dit quelque chose, peut-être ? Elle observa le visage de sa vis-à-vis et la vit rester de marbre. Peut-être que vous la connaissez de nom ? Nous avons échangé des pensées hier au spa des ponts supérieurs. Elle m’a expliqué qu’elle n’était pas mauvaise, qu’elle était quelqu’un qui voulait le bien. Je me demande si c’est vrai. Après tout, vous êtes des pirates. Comment pourriez-vous vouloir le bien d’autrui, alors que vous attaquez le Gouvernement Mondial et ses habitants ?

Elle laissa la question en suspens, la pirate répondrait-elle véritablement ? Elle n’en savait rien. Comment faire confiance à des flibustiers qui étaient primées à plusieurs centaines de millions de berries par le monde entier ? Néanmoins, elle était curieuse. Pourquoi ces derniers diraient-ils cela ? Est-ce qu’ils se pensaient véritablement du côté du bien ? Ou était-ce juste un jeu de leur esprit tordu ? Tout ça pour leur permettre de mieux vivre les actes horribles qu’ils faisaient.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-
"Ha ça… "

Robina, pardon, mademoiselle Erwolf, me lance des sujets bien philosophiques à cette heure de la journée. Et au vu de la cuite que je me suis prise hier, je ne suis pas certaine de pouvoir les aborder avec pertinence.

"Je suis une pirate en effet… "

Je ne déballe cette platitude que pour me donner le temps de réfléchir. Que dois-je lui dire? Hein? Que je ne suis pas une mauvaise personne malgré ce que disent les journaux? Que je tente de faire le bien pour ceux que j'aime quitte à massacrer ceux qui s'y opposent? Je crois que plus j'y pense et mois je correspond à la définition d'une personne bien sous tous rapports. Les idées un peu plus claies, je poursuis donc.

"Et je suis loin d'être une bonne personne. Après tout, je suis passée pirate après avoir trahi la Marine, et depuis on va dire que je n'ai pas particulièrement soigné mon image de bienfaitrice de l'humanité."

Inutile de déballer mon C.V de pirate, il est assez éloquent. Ma réputation n'est plus à faire et ceux qui s'écartent sur mon passage le font car ils savent très bien de quoi je suis capable. Mais l'ambassadrice de Sanderr qui se tient en face de moi n'a pas eu peur. Et elle me parle comme à une personne normale. Et je dois bien avouer que je trouve ça assez rafraichissant! Alors ma langue se délie d'avantage.

"Je ne peux parler au nom de tous les pirates, mais je ne pense pas que le bien d'autrui soit la priorité de la profession. Au mieux, certains pirates protègent ceux qui leur sont chers, mais n'en n'ont rien à faire des autres."

Encore une fois, je ne vais pas en faire des tartines, j'ai mon lot de massacres gratuits dont je n'ai pas envie de faire l'étalage devant la fille aux cheveux bleus. Alors je change de conversation d'une façon qui se veut subtile mais qui ne fera certainement pas illusion.

"Vous êtes ambassadrice? Quel métier exaltant, vous avez du en voir des pays et des cultures différentes!"


  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Robina écoutait les réponses de Jeska. Et ses explications étaient diamétralement opposées à celle d’Izya. L’une se décrivait comme une sauveuse, une bienfaitrice, qui ne voulait que le bien autour d’elle. Pourtant, l’autre était une traîtresse, loin d’avoir une bonne image dans le monde entier. Toutefois, elle apportait une nouvelle lumière sur ce qu’avait dit la reine céleste hier. Les pirates étaient avant tout des gens qui ne pensaient qu’à eux. Le conscience d’autrui n’était que relative. Cela donnait de quoi réfléchir à la cuisinière.

— Oui, Ambassadrice d’un petit royaume de North Blue. Elle balaya l’air de sa main devant elle. J’ai surtout vu les mers bleues pour l’instant. Je viens tout juste de mettre les pieds sur la route de tous les périls. J’ai commencé à visiter l’Archipel aux Eveillés et les premières îles des différentes voies.

Elle s’arrêta pour prendre une gorgée de jus de fruits. Elle était en train de sourire en se rappelant d’un détail de la conversation de la reine céleste. Ces deux dernières ne s’appréciaient pas du tout. Néanmoins, ça n’était pas le moment de le faire. Encore loin d’être sortis du brouillard, il fallait avant tout se réveiller.
La discussion se calma toute seule. Un silence apaisant s’installant entre les deux jeunes femmes. Elles mangeaient perdues dans leurs pensées. Plantant sa cuillère dans son mélange de fruits et de produit laitier, la Sanderrienne commençait lentement à extirper du sommeil.

— Désolé, j’ai été un peu trop curieuse dès notre rencontre. Elle se mit à sourire. Je sais que je suis assez énergique à partir du lever. J’espère que je ne vous ai pas trop embêté. Pour les pirates, je dirais qu’ils sont comme la plupart des gens. Plutôt à chercher leur profit qu’à s’efforcer à améliorer le monde.

La chasseresse de primes reposa sa cuillère sur son plateau. Elle avait le ventre bien rempli et les idées un peu plus claires.

— Pour tout vous apprendre, je suis en ce moment sur Whiskey Peak. Elle finit son verre, ne laissant plus rien devant elle. J’ai rencontré d’étranges créatures, des fruits et légumes hauts en couleur. Ils marchent, ils parlent, ils réfléchissent. J’ai été incroyablement surprise. En tant que cuisinière, j’ai tout d’abord voulu les mijoter. Elle souffla. Toutefois, ils sont vivants, je ne pouvais pas faire ça.

Un rictus amer s’afficha sur le visage de l’ambassadrice. Elle se rappelait de la suite des événements aussi.

— J’ai ensuite été emprisonné. Par les légumes. Pour crime contre la légumanité : La vie des fruits et légumes. J’étais perdue, j’avais peur, mais je m’en suis sortie vivante. Elle eut un sourire plus franc en se souvenant de l’enchaînement. Maintenant, je suis même amie avec l’un d’entre eux. Chante Relle, l’amirale du Royaume Légumineuse. Et vous alors, quelle a été la chose la plus folle que vous ayez vue sur la route de tous les périls ? Robina se pencha en avant. Je suis certaine que vous en avez des centaines.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-
"Malheureusement, pas tant que ça! "

Je vois un léger éclair de déception sur son visage alors qu'elle finit son petit déjeuner. Moi, j'ai fini d'avaler le mien il y a peu, alors, je poursuis.

"Je n'ai recouvré la vue que depuis peu et je n'ai pas vraiment eu le plaisir de voir des choses extraordinaires."

Puis je réfléchis un peu. Certes, mes yeux tout neufs n'ont rien vu de transcendant, mais il y a quand même des spectacles dont je ne me lasse pas.

"Quoique, je trouve que regarder la voûte céleste la nuit est un spectacle tout bonnement magnifique. Je crois que je ne m'en lasserai jamais. Oh, et regarder mon petit bout d'ange grandir aussi."

Ah, et voilà que je pense à mon Sakazuki. Autant, au début j'étais contente de passer quelques jours loin de lui et de prendre soin de moi, et uniquement de moi. Mais très vite mes gènes de maman on repris le dessus et il a commencé à me manquer. Au point que maintenant, je crois que je m'ennuie de lui.

"J'aime à penser que j'observe aujourd'hui le monde avec des yeux d'enfant. Toutes ces choses que j'observe pour la première fois sont autant de découvertes fascinantes! Franchement, je trouve qu'il y a vraiment beaucoup de beau en ce monde et j'espère ne pas devenir blasée avec le temps. Vous qui y voyez depuis votre naissance, est-ce que votre regard sur ce monde s'est lassé?"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
On échange encore quelques banalités. Dans cet discussion étrange où chacune essaie de essaie de lire entre les lignes de l'autre tout en ne se dévoilant pas trop, difficile de construire une vraie relation. M'en suis-je bien sortie? Ai-je réussi à casser l'idée qu'elle se faisait de la piraterie? J'en doute. En ai-je trop dit? Me suis-je plus mise à nue que je le crois? Je n'en sais rien. J'espère juste ne pas me retrouver en face d'elle sur un champ de bataille : elle n'a pas l'air d'être une mauvaise personne, et je ne sais que trop bien la souffrance que je peux infliger à celles ou ceux qui se dressent sur mon chemin. J'aimerais lui épargner ça si possible, mais je sais aussi que ça ne dépends pas que de moi.

Arf! Peut-être suis-je trop tendre. Robina n'aura sans doute pas tous ces états d'âme si jamais on venait à s'affronter à nouveau. Et je doute que Red, Izya ou même Jack ne se torturent autant l'esprit lorsqu'ils affrontent quelqu'un qu'ils connaissent déjà. Est-ce qu'avoir des scrupules fait de moi une mauvaise pirate? Peut être pas. Plus humaine? Rien n'est moins sûr. Mais ce qui est certain, c'est que je ne rentre pas dans les cases toutes faites de ce que doit être un "bon" pirate. Y'en-a-t-il seulement? Je ne sais pas et je m'en fiche! Enfin pas tant que ça, sinon, je ne me ferais pas des nœuds au cerveau.

Finalement, après avoir brassé un peu de vent, la diplomate sanderrienne prend poliment congé. Je la remercie de sa compagnie avec un sourire, avant de quitter l'espace restauration pour ma chambre. Là, je me mets en tenue de bain et je file au spa tant que le dragon n'y est pas. Heureusement la fichue rouquine est ailleurs et je peux profiter d'un bon bain d'eau chaude. Des massages et autres soins dont je raffole. Et alors qu'on me fait une pédicure, j'en profite pour lire le journal. Et c'est là que j'y apprends que Robina est la détentrice du fruit des ombres. Celui de mon ancien capitaine. A ce moment précis, beaucoup de choses me passent par la tête : je suis partagée entre le chagrin qui me serre le cœur maintenant que j'ai confirmation que Mantle Shoma est passé de vie à trépas, mais aussi l'envie de tuer la chasseuse de primes pour l'affront fait à sa mémoire. Et bien que je sache qu'elle n'y est pour rien, je ne peux m'empêcher de la détester.

Quelle plaie, c'était parti pour être une si belle journée, mais il a fallu qu'une ombre au tableau vienne s'y glisser!
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson