Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

L'ennui comme seule compagne

C’était l’effervescence, un brouhaha constant, une sorte de ripaille perpétuelle mêlée à un affairement de tous les instants. Le QG de Baroque Works, flambant neuf, attirait les chasseurs de primes comme le miel attire les abeilles. L’on parlait primes, arrivées fraiches de pirates des Blues ; on parlait dépenses déraisonnées de Berry, d’armes, de fruits du démons, bref ! On parlait à la mode des chasseurs de primes. Le QG abritait de nombreuses salles mais disposait tout de même d’une large pièce principale où un mur de primes massif était actualisé par de jeunes garçons à l’air candide. Toute cette effervescence semblait maitrisée, il apparaissait que chaque personne connaissait son rôle dans cette pièce burlesque offerte par les chasseurs de primes de tous bords.

Sur une table, dans un coin de la salle, les pieds fermement ancrés au sol ; un homme affublé de rouge fumait un cigare, cagoule semi-relevée. Cela sentait bon le cigare Sea Wolves tandis qu’un léger nuage de fumée l’enveloppait d’un voile mystérieux. Il discutait avec d’autres jeunes garçons qui semblaient faire des allers retours à vive allure, devant eux un grand registre frappé des armes de la Baroque Works était ouvert en grand. Il était question des passages au rang Silver, accordés par le numéro un d’entre eux. Un rôle que l’homme commençait à trouver plus qu’agaçant. Car cet homme, c’était Rydd Steiner, l’ancien chef de la BNA. Le redouté chasseur de primes c’était progressivement transformé en une sorte de bureaucrate. Il était passé du rôle de chef d’organisation à celui de responsable d’une toute autre. Mais le Tigre Rouge était un homme d’action, peu enclin à tenir à jour des registres et à étudier des profils toute la journée.

La traque lui manquait fortement, l’ennui frappait à la porte et lui semblait répondre « Olà, vieille amie, assis toi donc à côté de moi, faisons un bout de route ensemble ». Uréa soit louée, sa cagoule lui permettait de dissimuler habilement sa morne tête dépitée. Où était donc passé le flamboyant chasseur de South Blue ? Qu’étaient donc devenues ces dépenses légendaires qui avaient fait sa renommée autant que l’efficacité de ses traques ?

Il expira avec force agacement.

« Bon sang, quel ennui… »
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine
Robina était heureuse, elle avait réussi à revenir sans souci de son affrontement avec les Avengers, elle avait même pu faire venir les fruits et le poisson de l’Archipel aux Eveillés jusqu’au Port des Jumeaux. Il lui fallait maintenant un navire pour faire la navette jusqu’à Sanderr, pour faire goûter tout ça à son père et aux habitants de son pays. Mais elle verrait plus tard, pour le moment, elle savourait sa victoire, heureuse de ces quelques millions de berries gagné, plutôt facilement, il fallait le dire.

Elle comptait bien fêter ça en en dépensant une partie, en payant sa tournée par exemple, et rien de mieux pour cela que le bar qui se trouvait dans le quartier Général du Baroque Works de Whiskey Peak. Elle était arrivée ici, il y a à peine deux semaines, et déjà elle était amoureuse de ces habitants, pas les humains, le côté chasseur de primes la rebutait toujours autant, mais les fruits et légumes, elle les adorait. Bon, elle espérait ne plus avoir à passer au tribunal pour crime contre la Légumanité, mais avec Chante Relle et Diana Pea aux commandes, elle ne risquait plus grand-chose.

Elle remonta la rue principale, ici, on la connaissait déjà, les guetteurs de pirates ne faisaient plus attention à elle, se désintéressant même, elle ne valait rien, pire elle était dangereuse pour ceux avec qui ils travaillaient. Les commerçants la saluaient de la main, elle avait souvent été cliente chez eux, pour refaire le plein de sa cale avec les produits locaux, pour boire un verre, ou tout simplement discuter de la vie de tous les jours. Elle avait été une bonne voisine, même si elle vivait dans un navire, ce qui n’avait pas tant gêné les locaux.

La cuisinière poussa la porte du Baroque Works, des têtes se tournèrent rapidement vers elle, la jaugeant un instant avant de retourner à leur affaire. Ici, personne ne se mêlait de ce qui occupait les autres, surtout que les proies des uns pouvaient devenir les proies des autres, et se faire voler son bout de pain devant le nez par un autre, n’était pas très bien vu. Levant le bras vers le barman qui la regardait d’un œil scrutateur, elle passa commande en parlant plus fort que le brouhaha ambiant qui l’entourait.

Une Roulette Whiskey s’il vous plaît !

Tout de suite, je vous apporte ça dès que c’est prêt.

Maintenant que le plus important était fait, elle devait faire trouver une place pour siroter son cocktail tranquille, de la liqueur de cactus, avec du jus de cactus et quelques fruits en plus. Typique de l’île, c’était rafraîchissant et ça requinquait, elle était bien heureuse de ce petit moment de calme, certes il y avait de l’activité autour d’elle, mais pas de pirates à attraper, de combats ou de cuisine à faire, juste du repos. Voyant au loin le tigre rouge, elle sourit, elle pourrait lui faire son rapport sur les Avengers tout en sirotant son verre, de quoi mêler l’utile à l’agréable.

Bonjour, Monsieur Steinerr.

Salut, petite.

Je viens vous faire mon rapport concernant la mission que vous m’aviez donné il y a quelques jours.

Eh bien, je vous écoute.

Elle s’assit devant l’homme avec la capuche à moitié relevée et attendit son verre, elle fit un signe au barman pour resservir son supérieur, un petit geste qui ne coûtait pas grand-chose en soi. Les jeunes garçons qui se trouvaient sur le côté de la table avec un lourd registre devant eux regardaient la Sanderrienne avec des yeux ronds, ils n’avaient jamais vu une femme avec les yeux jaunes, les cheveux blancs et les mains noires comme le charbon.

J’ai réussi, aidée d’un collègue, Mr Watermelon, un bronze du Baroque Works envoyé par le numéro 1, nous avons pu intercepter l’équipage des Avengers et les remettre à la marine.

C’est sur ces paroles que la serveuse arriva avec le cocktail ainsi que la deuxième chope de bière du tigre rouge, la chasseuse de primes prit une gorgée en attendant la réaction de Silver 1. La jeune femme attendait une réaction de la part de son supérieur, une tape sur l’épaule ou ne serait-ce qu’un haussement de sourcil, mais rien ne vint. Le silence s’installa entre les deux, devenant lourd, et difficile à supporter. Supporter un homme qui avait le moral dans les chaussettes n’était pas dans le caractère de Robina, elle lui aurait plutôt volé dans les plumes que de le laisser broyer du noir. Sauf qu’il était l’homme qui lui donnait des ordres, elle ne pouvait pas se permettre ce genre de familiarité.

Vu que vous n’avez pas de questions à me poser, je vais vous laisser. Elle attrapa son cocktail et commença à partir de la table, s’attendant à une réaction.

Néanmoins, rien ne suivit, le regard toujours dans le vide, le tigre rouge attrapa sa nouvelle pinte et la porta à ses lèvres pour en prendre quelques gorgées. La nouvelle Silver ne demanda pas son reste, c’était comme si elle n’existait pas aux yeux de Silver 1, il l’avait écouté lui annoncer que les pirates étaient morts, mais le reste lui importait peu. Plus riche de quelques millions, la jeune femme allait payer sa tournée, les hommes du Baroque Works méritaient bien ça.

Quelques charcuteries avec de l’alcool et quelques petits plats à grignoter, pas de grande cuisine, mais un bon moment passé pour fêter une bonne prise. Il y avait du bon à être chasseresse de primes, se disait la cuisinière alors qu’elle lançait une troisième tournée générale.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-