Les mémoires d'un chasseur de primes VI

Après avoir survécu à la précédente attaque à Cocoyashi, les deux chasseurs de primes furent hospitalisés. Après quelques jours de convalescence, les deux hommes sortent de l’hôpital. Ils reçoivent une lettre par courrier, un facteur apporte un message. Celui-ci dit que Barbaric l’un des deux derniers membres des Blade Brothers serait sur l’île de Sirup pour se recueillir sur le lieu de la mort de Crocodingo (le premier membre à s’être fait tuer par Hunter) durant quelques jours. Les deux hommes décident de passer à l’action, ils récupèrent leurs affaires dans la base de la marine, après que l’hôtel où ils séjournaient fut attaqué par un membre des Blade Brothers et de son compagnon les affaires des deux pisteurs furent transférées dans la base de la marine en lieu sûr. Donc, après avoir revêtu leur armure de combat, les deux chasseurs prennent la mer sur un bateau de pêche en direction Sirup.

Après avoir voyagé quelques jours, le bateau de pêche arrive sur les côtes de Sirup. Hunter et Cerotis sautent du bateau pour se diriger vers le village, ils courent vite pour prendre le redoutable Barbaric aux dépourvus. Ils grimpent en haut des falaises, puis ils courent jusqu’à la forêt, ils arrivent sur un chemin terreux. Mais une flèche se plantant au sol devant eux freine leur course, sur la flèche se trouve un message. Hunter lit le message à haute voix.

—  Félicitation, en vous attaquant à l’organisation Blade Brothers vous venez de signer votre arrêt de mort. Barbaric ne se trouve pas sur cette île, mais vous n’avez pas fait le chemin pour rien. Par votre faute, nous avons perdu cinq membres de la confrérie. C’est pourquoi nous devons recruter de nouvelles têtes, et quoi de mieux que de débuter en assassinant ceux qui nous assassinent ? Rien, je peux vous l’assurer. Vous serez pourchassé par huit membres potentiels des Blade Brothers, s’ils arrivent à avoir vos têtes, ils rejoindront nos rangs, et tout ce que vous avez entrepris depuis des mois tombera à l’eau. Vous aurez dix minutes pour vous enfuir, passé ce délai, le jeu de survie commencera… Le compte à rebours début après l’envoi de la flèche qui contient le message.
signé : Bellator, cheffe de la confrérie.

Hunter et Cerotis soupire. Subitement, une explosion venant de la baie survient. Les deux hommes ne se demandent pas ce qui a bien pu éclater, ils savent que c’est leur bateau, et il s’agit de leur bateau. Nager serait trop hasardeux, ils ne peuvent plus nager. Le balafré propose à son ami qu’ils se séparent, afin de couvrir plus de terrains et de diviser le groupe d’adversaires par deux. Les deux associés partent dans des directions différentes, Hunter se dirige vers la forêt, tandis que le Mono part en direction du village.


Dernière édition par Hunter le Lun 8 Aoû 2022 - 17:48, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
Mono Cerotis court en direction du village le plus proche, il veut s’assurer que les civils ne craignent rien. Le Mono se transforme en cheval, il galope comme pas possible, sa vitesse atteint 88 km/h. Il arrive vite au village, ce dernier n’a rien. Il est comme à son habitude, paisible et tranquille. Il y a des petits vieux qui discutent assis sur des bancs, tandis que les enfants s’amusent dans les sentiers à jouer aux pirates et aux marines. Une femme qui étend son linge remarque le canasson, elle se met à soupirer.

— Hé, il y a encore un cheval qui s’est échappé de son enclos ! Mais il est bizarre, il porte une armure… Qu’est-ce que ça veut dire ?

Les petits vieux et les enfants s’arrêtent et regardent le cheval, quelques hommes sortent pour voir. Les enfants regardent l’équidé, certains se ruent vers lui pour le caresser, Mono regarde autour de lui tout en se faisant brosser par une petite fille tenant une poupée de chiffon. Des vieux viennent caresser le cheval et s’assurer qu’il n’est pas un danger pour les enfants. Cerotis fait mine de rien, il mange des carottes qu’on lui propose. Une voix se fait entendre, une voix appréciée, les civils se tournent vers elle.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Uploaded

Mais que se passe-t-il ici ?

Clame Gyro Standoh l’homme le plus apprécié de l’île. Les enfants s’approchent de lui avec joie, ils lui racontent qu’un cheval s’est enfui de son enclos. Gyro se laisse conduire par les enfants jusqu’au Mono, la petite fille à la poupée demande au Standoh s’il peut la portée jusque sur le dos du cheval.

Mais bien sûr ma petite.

Dit-il en soulevant l’enfant. Une fois posée sur le dos de Cerotis, la petite s’agite sur place, elle sautille ce qui agace Cerotis. Le chasseur tourne légèrement sa tête vers la gamine, et lui dit avec un ton las.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 44tl

S’il te plaît, tu peux arrêter.

La foule est bouche bée et effrayée.

— Un cheval qui parle !

Hurle la lingère. Gyro ordonne aux petits de reculer, puis il sort son épée et menace le Mono.

Laisse la petite tranquille ou je te tranche la gorge ! J’aurais dû m’en douter, un cheval portant une armure de guerre ne peut qu’appartenir à un ennemi de Sirup !

Cerotis soupire, ensuite, il retrouve progressivement sa forme humaine. Il diminue sa taille jusqu’à retrouver sa taille humaine, il est accroupi. La petite est toujours sur son dos, elle suce son pouce. La foule est sans voix, Gyro affiche un air narquois.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Angelo-DQVIII-Artwork

Qu'est-ce que tu nous veux ?!

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Ukb5

Tu veux bien éloigner ton épée loin de ma gorge, sinon je serais obligé de te casser la gueule.

Dit-il en étant toujours accroupi avec la petite sur le dos.

Me casser la gueule ? Tu parles vulgairement, et devant des enfants ?! Tu veux que je t’apprenne les bonnes manières, c’est ça que tu cherches ?!

La tension monte, Cerotis n’aime pas qu’on lui parle ainsi. Alors que la situation est tendue, une ombre cachée dans une ruelle se met à rire. Elle expectore, puis elle malaxe le contenu dans la bouche, ses joues ballottent de droite à gauche. La bouche finit par être pleine, le type sort de l’ombre, il se joint à la foule. Ce gars à une allure dégoutante en plus d'empester, il dégouline de sueur, ses dents sont plus jaunes qu’un citron. Ses cheveux sont gras en plus d’être mouillé, bref, il ne passe pas inaperçu.

On va s’amuser… Hahahahaha !!!

Dit-il en frappant un petit vieux avec le coude. Il se met à cracher le mucus qu'il a dans la bouche, c’est baveux et verdâtre, c’est du mucus. Ce projectile se colle sur le visage de l’enfant, cette dernière tombe à la renverse sur le dos de Cerotis. Gyro et le Mono sont surpris, les deux tentent de rattraper la petite fille, mais ils se gênent mutuellement.

Dégage de là !

Mais barre-toi, connard !

Les deux se cognent la tête l’un contre l’autre, tandis que la petite est sur le dos avec de la bave verte sur le visage. Elle se met à pleurer en s’agitant sur place, elle n’est pas contente. Le cendrer pense que c’est de la faute du brin, ce qui le pousse à l’attaquer avec son épée avec un coup d’estoc. Le Mono pare le coup avec la protection de son avant-bras droit, les deux hommes se jettent un regard haineux.

Ho, c’est quoi ton problème ?

C’est de ta faute si la petite est tombée, je vais te corri… aie !

Il n’a même pas le temps de finir sa phrase qu’un mucus se colle sur son visage, il est aveuglé par le mucus. Il titube dans tous les sens en donnant des coups de sabre dans le vide, le Mono recule en emportant la gamine dans ses bras.

Traître, lâche, couard !

C’est quoi ce truc ?

Cerotis regarde l’enfant qui semble paniquer, elle non plus n’y voit plus rien à cause de la bave sur ses yeux.

C’est quoi cette saloperie ? Attends, je vais te l’enlever.

Le Mono lui retire la bave sur les yeux de l’enfant, elle voit de nouveau, puis elle tape le chasseur avec ses petits poings.

— Tu es méchant, tu m’as fait tomber !

Mais arrête !

Dit-il en se faisant taper. Le cri des villageois se fait entendre, deux petits vieux sont allongés au sol avec de la bave sur le visage, ils gigotent dans tous les sens. Les civils prennent la fuite, seul l'auteur de ses crimes reste au milieu du sentier. Cerotis comprend qu’il s’agit d’un tueur qui doit rejoindre l’organisation Blade Brothers, Cerotis pose la petite par terre, elle s’arrête de le frapper pour s’enfuir chez elle. Cerotis s’avance vers le tueur, pendant que le bel épéiste continu de donner des coups de sabre dans le vide.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 2fz6

T’es qui, enfoiré ?

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Nqlx

Enfoiré ? Ho, c’est dur comme mot, non ? Je suis le grand, le fabuleux, le sublime Bufo !

Cerotis se met à rire.

Non, je ne crois pas, vu ta gueule !

Gyro se met à hurler.

Qu’est-ce qui se passe, c’est qui ?!

Un mec super moche, heureusement que t’es aveugle, sinon tu dégueulerais !

Quoi ?!

Bufo grimace en montrant ses dents qui n’ont jamais été lavées de leur vie.

Enfoiré, je vais te faire la peau ! Tu ne sais pas à qui tu as affaire, je vais te buter !!!

Subitement, il retrouve son calme.

Mais avant, je vais tuer l’autre con. Je ne supporte pas qu’on soit plus beau que moi, et qu’on touche à ma proie !

Gyro comprend que Cero n’est pas celui qui lui a craché au visage, il veut affronter ce dégoûtant.

Je t’attends, même aveugle, je te terrasserai !

Le Mono soupire.

Mais bien sûr, et à cloche-pied, je fais le 100 mètres en 10 secondes.

Gyro parvient à retirer la bave de son visage, mais une deuxième rafale arrive aussitôt sur son visage, ce qui le fait hurler et fait éclater de rire Cerotis.

Nooooon.... c’est répugnant !!!!!

Hahahaha, j’adore ce mec !

Progressivement, il arrête de rire.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Gtld

Ah… mais soyons sérieux, je vais t’éclater la gueule.

Dit-il en s’entrechoquant ses poings l’un contre l’autre et en affichant un sourire arrogant. Bufo envoie une multitude de crachats sur le Mono, celui-ci se meut et esquive le mucus sans difficulté. Gyro se prend pratiquement toutes les attaques, il finit au sol couvert de bave.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 260px-Angelo

J’en ai dans la bouche !

Le Mono pouffe en entendant la complainte de l’autre, Bufo aussi, les deux se mettent à rire. Le Mono reprend sa course, il court rapidement vers son adversaire, celui-ci envoie un barrage de mollards. Cerotis esquive sans peine, il voit toutes les attaques venir.

Tu es trop lent !

Quoi ?!

Cero se baisse lorsqu’il court pour ramasser de la poussière et des pierres avec sa main droite, et une fois qu’il est assez près de son ennemi, il lui balance le tout au visage. Bufo n’est pas idiot, il se protège avec ses bras pour ne pas être aveuglé. Mais il a fait une erreur, il a baissé sa garde. Cerotis lui décoche un crochet surpuissant dans le visage, les dents et le nez du crado sont explosés sur le coup. L’ennemi roule jusqu’à s’encastrer contre un portail en bois, il se relève rapidement. Il halète, il crache les bouts de dents qu’il a dans la bouche. Subitement, ses yeux deviennent jaunes et ses iris changent de forme, son corps devient plus flasque jusqu’à rapetisser.

Pff… C’est le festival ou quoi ?

Bufo s’est transformé en crapaud, il est sous forme animale. Il saute sur place à plusieurs reprises, il prend de plus en plus de hauteur, et le voilà qui prend de l'élan en se projetant jusqu’au chasseur. Il ouvre la gueule, puis il projette sa longue langue collante sur sa cible. Cerotis se fait épingler à l’épaule gauche, cette langue immonde est collée sur l’armure de Cero. Le crapaud tire sur sa langue en la remballant dans sa bouche, le corps du chasseur est attiré vers le monstre.

Hahaha… je vais te gober et te livrer à la confrérie !

Prends ça dans la gueule !

La langue s’enroule autour du corps du Mono, et une fois à proximité du corps du crapaud, ce dernier jubile de joie.

Je vais enfin être reconnu pour ma valeur, un grand guerrier !

Pense-t-il. Mais le pisteur se redresse en agrippant la langue qui l’entoure, et il balance un violent coup de pied du droit dans le visage du Zoan. Ce dernier perd connaissance, mais comme sa langue est encore autour du corps du Mono celui du crapaud fait effet yo-yo, il revient. À chaque fois qu’il revient, le traqueur lui envoie un coup de pied dans le visage, cela dure dix secondes pour une cinquantaine de coups de pied. La langue finit par lâcher, le monstre finit par s’encastrer au milieu du sentier, il retrouve sa forme humaine. Bufo est K.O. et ses rêves tout comme ses os sont brisés.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 1ngw

J’y suis peut-être allé un peu fort, l’échauffement est à peine terminé que le combat est déjà fini… Les amateurs ne peuvent rien à faire contre le grand Cerotis !

Gyro parvient à se défaire de la bave, il est énervé, il s’approche vers Cerotis.

C’est quoi ce délire, vous êtes qui ?!

Je ne te l’avais pas dit, je suis un chasseur de primes.

Alors, tu es de notre côté. Pardonnez mes mauvaises manières. Mais où se trouve l’inélégant qui m’a craché dessus ?

Il est là-bas, je crois qu’il est mort.

Bufo qui est paralysé des pieds à la tête, car sa colonne est brisée, vois sa vie défilée devant ses yeux.

— Je vais mourir sans avoir pu accomplir de grandes choses en ce monde, j’avais beaucoup à donner, mais on en a décidé autrement. Je n’aurai jamais de femme ni d’enfants à chérir. Je me pose sans cesse une question, cette question hante mes nuits depuis longtemps, étais-je destiné à devenir ainsi, devenir un criminel ? Ma vie a toujours été compliquée, je faisais le dur dans mon village natal pour me donner un genre. Je me suis trop pris au sérieux, cette satanée prime m'a pourri la vie. J'ai fui encore et encore jusqu'à me persuader que j'étais un méchant, une mauvaise graine qui méritait d'être pourchassée. Mais je n'ai jamais demandé à être un criminel, je voulais mener une vie paisible avec une femme et des enfants, mais le destin en a décidé autrement. En vérité, je n'ai jamais tué personne. Si je devais être honnête au moins une fois dans ma vie avant de crever, j'admettrais que j'ai peur, j'ai toujours eu peur. L'organisation devait m'assurer une certaine protection et une réputation suffisantes pour dissuader quiconque de s'en prendre à moi.

Il se met à pleurer, intérieurement.

Je ne suis qu'un raté, j'ai encore échoué, qu'est-ce que les autres vont penser de moi ?! Je ne veux pas mourir, j’ai peur de la mort, je ne veux pas être seul ! Papa, maman, où êtes-vous ?! Je… Je voudrais m’excuser pour tout, pour tout le mal que je vous ai fait, je voulais me donner un genre, être une petite frappe me suffisait, je me fichais du mal que je vous faisais. J’aimerais hurler ma peine à mon adversaire et lui demander pardon, mais je ne peux même plus bouger une paupière, alors comment pourrais-je pleurer ? Je n’étais qu’une victime tout au long de ma vie, et même dans la mort, je suis victime de mon destin.

Pense-t-il, subitement, la flamme s’éteint, laissant derrière elle une froideur cadavérique. Gyro s’approche du corps, puis il touche son pouls, et il constate qu’il est décédé. Un homme sort de l’ombre, il est vêtu d’une armure de combat, comme s’il partait pour faire la guerre. Le type se présente aux deux guerriers, pendant qu’il s’avance dans leur direction.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 35wb

Armis décline son identité à Mono Cerotis. Armis deviendra un futur membre de la confrérie. La mission d’Armis est de ramener la tête de Mono Cerotis et de Hunter, une fois la mission d’Armis menée à bien, Armis pourra enfin rejoindre la Blade Brothers.

Cerotis et Gyro regardent Armis, ce dernier s’avance vers Cerotis. Gyro qui ne supporte pas son humiliation veut s’occuper du nouveau.

Armis n’a rien contre toi, Armis ne réclame que Mono Cerotis. Si tu t’interposes, Armis te tuera.

Comment osez-vous venir dans notre village pour tuer un homme, un individu aussi méprisable et répugnant tel que toi doit être mis hors d’état de nuire !

Armis est déçu de ta réponse.

Gyro s'approche de l'ennemi.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Angelo-Angelo-Rules

Je ne laisserai jamais un homme qui a sauvé le village mourir sans lui apporter mon aide !

Le Standoh fait face à Armis.


Dernière édition par Hunter le Mar 2 Aoû 2022 - 3:37, édité 5 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
Gyro fonce sur son adversaire et lui porte une flopée de coups d’estoc à la poitrine, mais rien ne se passe pas, l’armure n’a rien. Le Standoh ne possède pas la puissance adéquate pour perforer le fer, et il s’en rend compte. La pointe de sa lame s’émousse, Gyro se rend vite compte qu’il n’est d’aucune utilité. Il recule de quelques pas pour lancer son ultime coup. Il charge son bras droit avec lequel il tient son arme, puis il se penche légèrement en avant en courbant le dos, il plisse les yeux. Il fonce rapidement sur l’ennemi, et il envoie un barrage d’une centaine de coups d’épée à divers endroits. Les coups sont rapides et précis, Cerotis est impressionné par cette technique.

Il est fort, très fort… si j’étais à la place de son adversaire, je n’y survivrais pas.

Les villageois qui assistent au combat encouragent Gyro tout en restant à l’abri, le corps d’Armis recule petit à petit. Mais ça ne change rien, l’armure reste impénétrable. Standoh transpire comme pas possible, il s’acharne. Armis lève le bras droit alors qu’il est légèrement en train de reculer, Gyro finit par se fatiguer. Il arrête ses coups d’estoc, il souffle comme un bœuf. Le pauvre épéiste n’a même plus la force de s’enfuir, il regarde le tueur qui brandit son bras droit.

Mais qu’est-ce que... ?

Armis est déçu de votre prestation. Néanmoins, vous avez cabossé l’armure d’Armis, vous devez mourir pour vous être mis sur le chemin d’Armis.

Son bras droit s’abat comme un marteau sur le crâne de Gyro, ce dernier se prend le coup de plein fouet, il percute le sol. Le voilà qui git inconscient devant tout le monde, les villageois perdent espoir, car leur sauveur n’est plus en état de se battre. Ils décident de contacter la marine en allant voir le maire de Sirup pour lui demander de le faire, mais le temps que la marine arrive le village sera réduit en cendres. Cerotis regarde Gyro, puis il s’approche de lui. Armis enjambe sa victime pour s’approcher de sa proie, les deux s’arrêtent à mi-chemin pour se retrouver face à leur adversaire.

Armis va te tuer pour devenir membre de la confrérie Blade Brothers, Armis n’a rien contre toi, mais Armis aime faire mal aux autres.

Tu t’appelles Armis, c’est ça ? Eh bah Armis, je vais te botter le cul !

Les deux guerriers sont prêts à en venir aux mains, mais que cache Armis dans son armure ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
Cerotis envoie un barrage de coup de poing sur Armis, ce dernier se protège en croisant ses avant-bras. Les coups du chasseur sont redoutables, mais pas autant que la défense du tueur. Cerotis voit que ça ne donne rien, il décide de changer de stratégie. Mais Armis réagit, il voit une faille dans la posture de son adversaire, et il en profite pour lui mettre un uppercut avec le poing droit dans les côtes du côté gauche. Le jeune chasseur recule légèrement tout en crachant du sang, alors qu’il lévite durant un court instant dans les airs, Armis lui envoie un crochet du gauche dans le visage. Le jeune chasseur termine sa course en traversant la vitrine d’une boulangerie.

— Armis est le plus fort, rien n’est plus beau que le sang de la proie d’Armis !

Cerotis git sur le carrelage, il tente de se mettre debout, le sol est taché de sang.

Putain, merde… il est fort ! Merde, merde, merde !

Peste-t-il en frappant le sol avec ses poings en étant accroupi. L’assassin est surpris de voir un Cerotis encore combattif, alors il décide de passer aux choses sérieuses. Il brandit ses deux bras devant lui, sur ses protège-bras se trouve deux scies habituellement couvertes d’une protection en cuir, c’est pour éviter à Armis de faire se remarquer ou de blesser involontairement une personne. L’assassin retire ses protections, puis ils les jettent par terre.

 Armis va te faire la démonstration de son génie, Armis à lui-même créer cette armure et toutes ses armes, Armis est un génie !

Après avoir fini sa phrase, les scies se mettent à tourner sur elle-même en faisant un bruit infernal. Cerotis est debout, il regarde par la vitre brisée son adversaire qui s’avance vers la boulangerie.

— Arg… Il est comme Hunter, il est bien armé. S’il sort son arme secrète, je vais faire pareil !

Le pisteur se transforme en hybride de Cheval, puis il sort de la boulangerie en sautant et en se propulsant à toute vitesse grâce à sa force de canasson. Le Mono envoie un coup de patte directement dans le centre de la scie droite ce qui bloque l’utilisation du bras droit, car celui-ci est pris par Cerotis. Avec sa scie gauche, Armis donne un coup horizontal à son adversaire, le Mono se fait lacérer l’épaule droite.

— Gug… !

— Après qu’Armis t’aura tué, il tuera Hunter, et il deviendra un membre des Blade Brothers !

Le Mono attrape les poignets de son ennemi, les scies sont proches des doigts du chasseur.

— Je ne te laisserai pas bouger tes mains !

— Après être devenu membre des Blade Brothers, Armis deviendra rapidement le chef en tuant l’actuel chef ! Tu crois avoir pris au piège Armis, mais c’est le contraire, c’est Armis qui t’a…

— Ta gueule !!!!

Le Mono craque.

— Je n’en peux plus, tu m’énerves, tu ne peux pas parler comme tout le monde ?!

L’assassin reste silencieux pendant un temps, seul le bruit des scies se fait entendre.

— Armis va te découper en morceaux avant de te tuer. Personne, personne ne se moque d’A...

Cerotis lui envoie un coup de genou sauté dans le menton, le tueur s’en mord la langue jusqu’à se la sectionner. Il n’arrive plus à parler, la langue ne tient plus qu’à un fil de chair.

 Héhé… j’ai réussi à te la faire fermer ta grande gueule, tu ne peux pas savoir à quel point c’est jouissif !

Le tueur en a assez, il a sous-estimé le chasseur, et ça lui a coûté sa langue. Il décide de finir ce combat, et le plus douloureusement possible. Pendant que Cerotis est temporairement suspendu dans les airs après son coup de genou, Armis lui met une balayette dans le pied gauche, le Cheval est déstabilisé, le tueur le plaque violemment au sol de tout son poids. Pendant que le Mono lutte contre les scies qui se rapprochent de plus en plus de son visage, le tueur courbe ses bras pour que l’étreinte ne soit plus une gêne pour lui. Armis active une autre fonction de son armure, la technique qu’il a baptisée « Le poing marteau-pilon » consiste à marteler successivement le corps de son adversaire grâce à un mécanisme à répétition situé dans les coudières de son armure, seul son bras droit utilise cette technologie. Le ventre du Mono se fait marteler par une dizaine de coups de poing donnée à la seconde, le chasseur hurle de douleur, mais sa résistance de Zoan lui permet d’encaisser sans que ça ne soit mortel. Il doit subir les coups tout en gardant éloignées les scies qui se trouvent sur l’avant-bras de chaque bras. Le bras gauche est toujours courbé, tandis que le bras droit est tendu pour pouvoir frapper efficacement l’ennemi.

Aie… Aie.....Aie.... Tain ! Je ne vais pas m’en sortir, je vais crever ici ! Non, il est hors de question de mourir ici, et sûrement pas contre ce type !

Le Mono rassemble toutes ses forces dans ses deux bras, ces derniers sont veineux et doublent de volume. Il arrive à faire décoller du sol l’assassin, « Le poing marteau-pilon » frappe dans le vide, pendant que les deux scies sont éloignées. Cero porte son ennemi à bout de bras, il arrive à se remettre debout, tout d’abord en se redressant, puis en prenant appui sur ses jambes, tout en gardant Armis à bout de bras. Le tueur est impressionné, mais il n’a pas dit son dernier mot.

Je vais te fracasser contre le mur, tu as peut-être une armure pour te protéger, mais ton corps à l’intérieur est fait de chair et d’os. Si je frappe suffisamment fort, je suis sûr de te briser les os !

L’assassin déclenche sa dernière et plus imposante attaque, son armure abrite un générateur électrique qu’il a lui-même inventé. Ce générateur se trouve au milieu du torse de l’armure et une fois enclenché, il peut libérer une puissance de 1 000 volts. Cette puissance vient des Anguilles électriques, Armis passe beaucoup de temps à charger son générateur avec ses bêtes. Il libère un puissant voltage qui parcourt toute son armure, et vient électrocuter le corps du Zoan. Les deux hommes scintillent de mille feux, le pauvre chasseur a du mal à tenir, il a déjà des spasmes musculaires. Il ne lâche rien, Cerotis a mal, très mal. Il tient bon, il ne sait pas pourquoi il fait ça, pourquoi il s’acharne à vouloir gagner un combat qu’il ne gagnera pas. Car s’il parvient à survivre à cette attaque, il sera sans défense , il n’aura plus de force, et Armis n’aura plus qu’à le tuer.

Je suis un Mono, et le clan Mono ne cède pas !!!

La détermination du chasseur effraye Armis.

Ce gars n’est pas normal, malgré toutes les souffrances et la fatigue qu’il a accumulées, il est encore combattif… Ce genre de gars n’est pas bon, il vaut mieux qu’Armis l’élimine. La combinaison de cuir d'Armis le protège de cette décharge, j’espère qu’il va tomber après ça !

Pense-t-il, Armis continu son attaque qui ne dure pas moins de deux minutes. La batterie est vide, le Zoan est toujours là, mais il manque de force. Il lâche Armis, celui-ci tombe au sol, il ne tarde pas à se relever pour porter le coup final à Cerotis. Mais à peine est-il sur ses jambes qu’il est sanglé par une autre personne qui le prend par surprise. Gyro s’est relevé, il fait un Full Nelson à Armis. Les deux hommes sont collés l’un l’autre, Armis tente de se dégager de l’étreinte de l’épéiste en bougeant dans tous les sens, il tente de trancher le corps de son ennemi avec ses scies.

Vas-y, qu’est-ce que tu attends, attaque !

Mais…

Ne t’occupe pas de moi, attaque, attaque, je te dis !

Comme tu veux.

Cerotis puise dans ses derniers retranchements pour lancer une dernière attaque. Il transforme ses poings en sabots qu’il joint, puis il charge le coup en plaçant ses sabots vers son flanc droit. Subitement, il saute en direction des deux guerriers, et il assène le coup direct des deux sabots joints dans le torse d’Armis. Le coup n’est peut-être pas assez fort pour briser le fer, mais l’impact cabosse suffisamment l’armure pour que le corps d’Armis se prenne les dégâts. Le coup fait valser Gyro et le tueur jusqu’à s’encastrer contre le mur de la mairie, les deux individus traversent la pierre, ils ne laissent plus qu’un trou béant. Cerotis a tout donné dans ce combat, et sans l’intervention de Gyro, il aurait perdu. Les quelques civils encore dans le village sortent de leur cachette pour porter secours aux héros, Cerotis est soutenu par deux fermiers. Gyro sors du trou, il est affaibli et ensanglanté, il halète. Les villageois le secourent au plus vite, les deux héros sont félicités par les civils. Gyro et Cerotis se regardent.

Bien joué, mon pote.

Ces mécréants n’auraient jamais dû troubler un village aussi paisible.

Les deux hommes se tapent dans la main, alors qu’ils sont portés par les villageois qui les acclament.

Mais un bruit se fait entendre, Armis est debout, il halète. Il titube vers Cerotis et Gyro, il remet ses scies en route.

Ça suffit, Armis ! Tu te couvres de ridicule en agissant ainsi, laisses la place aux autres !

Cette voix surgit de nulle part, mais elle est accompagnée par un boulet de canon qui percute le tueur, l’explosion achève le guerrier. Armis git au sol, son regard s'assombrit.

—  Qu'est-ce qu'il se passe, pourquoi tout le monde refuse de reconnaître la valeur d'Armis, pourquoi Armis est mal aimé par le monde entier, qu'est-ce qu'Armis a bien pu faire pour être détesté de tous ? Si Armis voulait rejoindre les Blades Brothers, c'était avant tout pour trouver un sens à sa vie, mais aussi pour trouver une famille… Mais Armis va s'éteindre aujourd'hui, ici sur Sirup dans la plus grande indifférence.

Pense-t-il. Ses pupilles perdent de leur vitalité, elles se figent comme du marbre. Le corps du tueur est inerte, il quitte ce monde avec des regrets. Même ses derniers adversaires ne lui prêtent plus attention, car deux nouvelles têtes font leur apparition. Mais qui sont-ils ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
Il n’y a pas qu’au village qu’il y a de l’agitation, la forêt du nord à aussi le droit à son moment d’attention. Des explosions retentissent suivies d’effondrement d’arbres, la forêt subit des dommages. Hunter qui s’est précédemment séparé de Cerotis pour attirer les assassins jusqu’à lui se retrouve encerclé par trois d’entre eux. Chacun travaille de son côté pour avoir le balafré, mais celui-ci ne se laisse pas faire, il lutte chaque seconde pour ne pas se faire tuer. Il court à travers la forêt, un arbre s’écroule devant lui ce qui freine sa course.

Merde.

Hunter recule juste à temps pour ne pas se le prendre sur le crâne, le chasseur entend un rire moqueur, puis le moqueur sort de derrière un arbre.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Cce7

Tu n’iras nulle part, pas tant que je serais là… Hihihihihi !!!

Clame Fibulae l’homme-crabe primé à 1 500 000 Berry. Hunter serre sa lance fermement dans sa paume droite, il se jette sur l’homme-poisson pour le pourfendre en deux. Fibu grimace, il a peur, cet idiot n’a pas pensé que le chasseur lui foncerait dessus.

A… Attends… Tu veux te battre, pas de problème !

Il brandit son énorme pince gauche devant lui, puis avec sa pince droite, il charge un coup direct. Il se place en position de karatéka, les jambes en parallèle et le dos bien droit.

Je vais lui envoyer un coup hyper puissant dans le torse, le karaté de notre peuple n’est pas à prendre à la légère.

Pense-t-il. Hunter est suffisamment près pour le décapiter, l’autre n’ose pas donner le coup, il est tétanisé sur place.

Crève.

Dit-il d’une voix grave. Mais la lance de Hunter est retenue par un fouet couvert de ronce qui s’est enroulé autour du manche, le chasseur tourne légèrement son regard vers la responsable. Cette dernière se trouve à quelques mètres du balafré, elle sourit à Hunter.


Les mémoires d'un chasseur de primes VI 4tqy

Oh, la belle prise. Dis-moi, beau mec, ça ne te dirait pas d’être mon toutou ? Tu me lécherais les bottes lorsqu’elles sont sales, t’en dis quoi ?

Le pisteur regarde Fibulae qui tremble comme une feuille.

Ah… Spinae… Tu vas l’énerver.

Tout d’un coup, Spinae (qui est primé à 4.000.000 de Berry, tout de même) se met à hurler sur Fibulae.

Ta gueule, tu la fermes, espèce de sous-homme. Tu n’es bon qu’à me lécher les pieds, vous êtes tous des incapables. Vous devez me servir, c’est là votre unique but dans votre vie de ver de terre !

Une autre voix fait taire celle de la dominatrice.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Zlqz

Servir une malade mentale n’est pas le but que je me suis fixé, pauvres dégénérés d’humain, vous êtes les déchets de ce monde.

Un immense rat sort des fougères, il est à la gauche de Fibulae tandis que Spinae est à la droite de l’homme-crabe. Ce dernier ne supporte pas les Minks, il ne se prive pas pour le dire. Ce rat vaut la somme de 3.000.000 de Berry.

Hum… Un rat qui se permet de critiquer les déchets, va donc en manger, sale rongeur ! Mon espèce est la plus forte, et je vais le prouver. Mon but est de m'emparer d'une île et d'en faire le royaume terrestre des hommes-poissons, notre ère est arrivée ! Et tout ça grâce au Blade Brothers.

Spinae est encore plus en colère.

Vous ne m’obéissez pas, et ça ne me plaît pas ! Fibulae, je t’ordonne de te suicider pour t’excuser d’avoir soutenu mon regard de déesse ! Et toi, Roden, ignoble créature, ton peuple et toi devriez être asservi par les humains… Vos deux peuples ne sont que des échecs, vous êtes inférieur à la race humaine !

Roden grimace, il sort les dents tout en chicotant. Les dents jaunes du Minks sont prêtes à mordre, tout comme les pinces rouges du crabe sont prêtes à déchiqueter. Le chasseur regarde Roden, ainsi que Fibulae qui n’a plus peur. Spinae est trop en colère pour réfléchir à autre chose que de réprimander ses deux concurrents. Les trois sont occupés, ce qui laisse à Hunter le temps de réagir. Il lève sa main gauche en l’air, puis il ferme les yeux, tandis que la main attire l’attention des trois hurluberlus.

Qu’est-ce qu… ?!

Un Flash-dial se trouvant dans la paume de Hunter aveugle la zone, les trois idiots se font avoir, Roden chicote à cause de la surprise. Le chasseur tire sa lance de toutes ses forces, le fouet est encore attaché à l’arme, ce qui fait décoller Spinae qui refuse de lâcher son arme. La jeune femme n’y voit plus rien, elle rentre violemment dans le rat qui est lui-même projeté par l’impact. Hunter prend la fuite, il se cache dans la forêt. Les trois retrouvent la vue, ils sont mécontents, ils pestent envers et contre tous.

Putain de merde, fait chier, on l’avait !

C’est votre faute, sous-race !

Quoi ?!

Si vous vous étiez soumis comme je vous l’avais ordonné, ce bâtard serait en train de me lécher les pieds !

Roden et Spinae se lancent un regard rempli de haine, ils vont en venir aux mains. Mais le crabe peureux leur propose de remettre ça, l’urgence étant d’attraper « Bonebreaker ».

Calmez-vous, dès qu’on l’aura attrapé, vous pourrez vous battre.

Je veux bien attendre, mais une fois que je l’aurai eu, l’autre sera la prochaine !

Pas de problème, mais il est hors de question de travailler en équipe !

Fibulae, Roden et Spinae se regardent.

— Plutôt crever que de partager la prime !

Disent-ils tous à l’unisson.

Pas de problème, mourez.

Fibulae n’a même pas le temps de se demander d’où vient la voix qu’une lame extensible créer à partir d’un Ensei-Dial lui tranche le rein gauche jusqu’à l’épaule droite, laissant une explosion achever le crabe. Le corps fumant du crustacé git au sol, Roden regarde le corps de son camarade, et tout s’est passé en à peine une seconde. La lame revient dans la pénombre de la forêt, Spinae s’énerve.

Tu réalises ton acte, enfoiré de chasseur de primes ?! Tu viens de toucher à l’un de mes chiens, et je ne supporte pas qu’on maltraite mes toutous… Je suis la seule à pouvoir le faire !!!

Roden comprend ce qui se passe.

Ce n’est plus nous qui le chassons, c’est lui qui nous chasse. Puis, c’était quoi ce truc ?! Une lame explosive, c’est impossible, pas de cette longueur !

Le Minks panique, il devient paranoïaque, il regarde partout autour de lui. La tueuse reste sur ses gardes, elle s’énerve de plus en plus. Sa tactique est simple, elle veut provoquer Hunter ce qui le fera sortir de sa cachette ou il commettra une erreur. Soudainement, Roden pète un plomb.

Non, non, non !!! Ce n’est pas dans l’ordre des choses, c’est la proie qui doit être chassée, et non le chasseur ! Non !!!

Il perd pied, son instinct animal reprend le dessus. Il a faim, il veut prouver sa force. Il remarque le corps de Fibulae qui gigote un peu, il n’est pas mort. Le Minks se jette dessus et le déchiquette avec ses griffes et ses dents, il se régale de la chair d’homme-poisson. Spinae ne s’en occupe pas, elle sait que le rat ne l’attaquera pas, car il vient de manger. Après avoir mangé son ami, le rat retrouve ses esprits. Il se relève, puis il crache un morceau de pince, il s’essuie la gueule.

Je suis le plus fort des prédateurs, personne ne m’arrive à la cheville. Fibulae n’était qu’un faible, jamais il n’aurait pu rentrer chez les Blade Brothers, jamais. Il y en a un autre que j’aimerais mordre, ce salaud d’Armis qui se la joue avec son armure. Une fois le travail terminé, je le mangerai. C'est fini la persécution humaine, c'est terminé, c'est terminé !!! Moi aussi, j'ai le droit de vivre comme je l'entends !

Hunter ne fait plus rien depuis quelques minutes, les deux se regardent, ils trouvent ça étrange.

Il est barré ou quoi ?

S’il croit pouvoir échapper à ma punition, il se trompe. Même s’il part jusqu’à l’autre bout de l’île, je le retrouverai, je les retrouve toujours.

Roden sourit.

Les femmes humaines sont bien étranges, vous aimez tant que ça soumettre vos hommes ?

La dominatrice fouette un arbre, ce dernier s’écroule.

Ils doivent payer, ils doivent tous payer, leur punition sera exemplaire. Spinae se perd dans ses pensées. Non, plus jamais je ne te serais soumise, père. Tous les hommes sont pareils, ils s'amusent à dominer et à faire souffrir le cœur d'une femme. Plus jamais aucun homme ne m'enchaînera, c'est fini les mariages forcés, plus jamais je ne subirai les humeurs d'un autre. Une fois que j'aurai soumis tous les hommes, les femmes seront libres


Je ne veux pas te couper, mais depuis tout à l’heure, il y a comme une odeur dérangeante dans l’air.

Une odeur ?

Une odeur forte, mon odorat surdéveloppé ne m’a jamais trompé.

Je ne sens rien, c’est quoi comme odeur ?

Je n’ai jamais ressenti ça, mais ça agresse mon nez.

La tueuse sent enfin l’odeur, elle est si forte que le museau du rat se met à saigner.

Mais cette odeur, c’est du gaz… Du gaz en pleine forêt ?

Du ?

Spinae repense à l’explosion sur le corps de Fibulae, elle pâlit.

Oh, fils de pu…

La lame de lance explosive de Hunter tranche un arbre juste à côté des deux assassins, la lame produit une explosion grâce à la technologie de la lance. L’explosion se mélange au gaz diffusé par un Aroma-dial que Hunter a préalablement disposé sur une branche d’un arbre. Une énorme déflagration survient, elle emporte Roden et Spinae ainsi que la forêt de la rive nord. L’explosion embrase la forêt, cette dernière commence à se consumer, mais le chasseur intervient le plus vite possible. Il arrive à éteindre le début de l’incendie avec son Water-dial, même s’il reste encore quelques petits feus mineurs aux alentours, les plus susceptibles de ravager la faune sont éteints. Le chasseur s’approche du corps de Fibulae qui est carbonisé, mais on reconnaît bien la personne, enfin ce qu’il en reste.

Ils sont où ?

Il cherche dans la faune carbonisée le corps des assassins, mais il ne les trouve pas. Hunter s’approche de la falaise, il les a dénichés. Le corps de Roden est calciné, en plus s’être échoué contre un tas de rochers plus bas. La dominatrice est suspendue à la falaise grâce à son fouet de ronce qui s’est enroulé autour d’une branche ayant poussé sur la paroi rocheuse. Elle ouvre les yeux, son corps est brûlé, elle a du mal à rester consciente. Elle lève les yeux au ciel, Spinae ne voit qu’un Hunter accroupi qui la dévisage.

Ah… Arg.... Areuh…

Hum… Ta gorge est brûlée, tu n’arrives plus à parler, ça m’arrange. Tu sais ce qui a causé votre perte ? C’est votre incapacité à travailler ensemble, si vous vous étiez associé, vous n’auriez pas fini ainsi. L’organisation qui vous a livrée à nous se moque bien de votre sort, ce qu’elle veut, c’est nous affaiblir. Si elle avait souhaité notre perte, elle aurait envoyé des tueurs plus chevronnés, et non des amateurs dans votre genre. Vous n’avez été que des pions au service d’une cause qui se moque de vous, ainsi va la vie.

Avec sa lance, le pisteur coupe net le bout de branche qui soutient Spinae, cette dernière s’écrase sur les rochers plus bas, comme Roden. Hunter veut retrouver son ami, il court le plus vite possible pour arriver au village. Il sort rapidement de la forêt, puis il empreinte la route qui conduit au village. Mais une boule de feu s’abat devant le chasseur, celui-ci esquive l’attaque incendiaire, un homme vêtu d’une armure de combat apparaît dès que le feu se meurt.

Technologies:


Dernière édition par Hunter le Sam 6 Aoû 2022 - 4:37, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
L’homme regarde Hunter avec un sourire moqueur, il a les mains dans les poches de son sweat.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 0ic3

Le voilà, le fameux chasseur qui fait tant parler de lui.

Dit-il sur un ton moqueur. Le chasseur regarde attentivement le mystérieux incendiaire, il le dépeint. Il regarde son armure rouge feu avec sa combinaison noire en dessous, et son sweat bleu marine par-dessus l’armure. Les cheveux du criminel sont blonds, ses yeux sont rouges vifs, en plus d’onduler. Ce n’est pas que les yeux qui semblent onduler, mais tout le corps du mec, comme s’il dégageait une chaleur intense et que l’oxygène qui l’entoure se mettait à onduler.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI An21

Je ne te connais pas, et pourtant, je ne t’aime pas, c’est étrange.

Les ondulations augmentent, ils vont de plus en plus vite, l’homme devient presque un mirage. Hunter peut sentir la chaleur palpable qui s’échappe de cet inconnu, celui-ci se met à sourire en ouvrant grand la bouche, il sourit comme un dément.

Je ne t’aime pas non plus, mais ne t’inquiète pas, je vais te traiter comme toutes mes victimes, avec le même amour !

La chaleur dispersée autour du corps du tueur se canalise dans sa main droite, et une boule de feu se forme dans la paume. Le chasseur sourcille, il n’a jamais vu une telle chose, comment un homme peut-il créer du feu et le canaliser dans sa main ?

Comment tu t’appelles ?

Mon nom est Burning, tâche de le retenir !

Dit-il en lançant la boule de flamme sur Hunter, celui-ci esquive la boule en se jetant sur la droite. La boule de feu explose sur un arbre, l’arbre se met à cramer. Hunter git sur l’herbe, il se relève aussitôt. Il remarque que l’arbre est en feu, et que ce feu se répand dans la forêt. Hunter regarde Burning, et le charge avec sa lance. L’incendiaire envoie une boule, le chasseur esquive de nouveau, la forêt est une fois de plus embrasée. Burning envoie deux boules de flammes avec ses deux paumes, Hunter fait tournoyer sa lance devant lui, on dirait un moulin. Les boules de feu foncent sur le chasseur, celui-ci donne un coup à la verticale, ce qui n’a aucun effet sur les boules de feu. Hunter se prend les attaques enflammées, il est projeté au sol, il brûle.

Arg... l’enfoiré !

Hunter sort son Water-dial, il s’arrose avec, ce qui le sauve des flammes. Le chasseur se relève, il est colère, et quand il est colère, il est encore plus violent qu’il ne l’est habituellement. Hunter grimace, il serre les dents, son regard est terrifiant.

Je vais te crever, salopard.

Burning affiche un air narquois.

Moi, crever ? Non merci, je laisse ça aux faibles comme toi !

Il envoie un barrage de boule de feu, au moins une dizaine de boules est lancée sur le chasseur. Hunter appui sur un Milky-dial, celui-ci trace une route de nuage dans les cieux, et grâce à ses Jet shoes, le traqueur se propulse dessus. Il se déplace sur la route de nuage, ce qui lui permet d’esquiver les projectiles. Burning est sans voix, il réagit en tirant des boules de feu dans les cieux, mais la vitesse de Hunter dépasse de loin celle de Burning.

Non, non !!! Allez, putain ! Touche-le, merde !

Hunter arrive au bout du chemin de nuage, il se propulse dans les cieux qui en faisaient un salto avant. Grâce à ses Jet shoes, il se stabilise et se redresse. Le traqueur charge un coup de lance, l’incendiaire charge la puissance maximale dans ses paumes. Il se perd dans ses pensées.

Je ne sais pas si mon Ventio-Dial, mon Aroma-Dial, et mon Pyro-Dial tiendront le coup. La puissance maximale risque de faire exploser mes Dials, ensemble, ils me permettent de créer et de contrôler des boules de feu. En générant du gaz dans mes paumes grâce à l’Aroma-Dial que j’associe avec un léger souffle du Pyro-Dial, j’arrive à créer des boules de feu que je stabilise en choisissant le bon dosage de gaz. Je peux donc propulser des boules de feu grâce au Ventio-Dial. Les deux Aroma-Dials se trouvent sur mes paumes, les deux Pyro-Dials se trouvent à mes poignets, et pour les Ventio-Dials, ils se situent sur la surface de mes mains. Pour tirer des boules de feu, il me suffit d’ouvrir le gaz en ouvrant mes paumes, j’incline les poignets en baissant mes mains, ce qui libère un léger jet de flamme. J’attrape le jet avec mes paumes, le feu se canalise avec le gaz, ce qui donne des boules de flammes. Je projette les boules brûlantes avec les Ventio-Dials situées sur la surface de mes mains, le vent traverse les gants et projette les boules. Voilà comment je parviens à créer des boules de flamme, mais je n’ai jamais utilisé le dosage maximum, si je le fais, je risquerai d’y perdre mes poignets, ils exploseront avec les Dials… Mais je refuse de perdre encore une fois, je ne suis pas un perdant !

Il utilise le dosage maximal, deux grandes flammes surgissent de ses paumes.

Je vais gagner, il est hors de question que je retourne en prison. Il retourne dans ses pensées. Cette saleté de magicien et ce Renard géant me le payeront. J’ai besoin de l’appui des Blade Brothers pour cela, mes ennemis sont devenus des personnes importantes, j’ai besoin de la force et de l’influence que Bellator pourra m’apporter… Et au pire, si cela ne suffit pas, j’irai voir l’ordre noir. Mais avant, je dois me faire une réputation en tuant Hunter. En tuant l’un des chasseurs les plus réputés de la région, je deviendrai célèbre.

Burning lance ses deux boules de feu, Hunter lui répond en lui lançant sa lance. Elle passe à travers les boules de feu, et se plante dans la cuisse droite de l’incendiaire. L’arme s’est plantée dans le sol, Burning a mal, il est immobilisé. Hunter sort son Water-dial, il le vide complètement en l’utilisant sur l’une des boules. Elle est éteinte, mais pas l’autre. Hunter se la prend de plein fouet, il retombe au sol. Un épais brouillard entoure la zone, ce dernier fut créé suite à la destruction de la boule de feu ayant subi les effets du Water-dial. Burning a peur, il veut s’enfuir, mais il ne peut pas.

Il entend des bruits de pas, des bruits qui se rapprochent de lui. Il voit une ombre sortir de l’épais brouillard, c’est un Hunter légèrement brûlé. Il a utilisé ses Jet shoes pour se propulser hors de la zone d’impact de la deuxième boule, mais il s’est tout de même pris une partie de l’attaque, le brûlant au flanc gauche au passage.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Vdmt

Burning grimace.

Merde, il est encore vivant. Prends ça !

L’incendiaire tente de créer des boules de flammes, mais rien n’y fait, ses Dials ne marchent plus.

Zut… Je n’ai pas le choix, je vais y aller au corps-à-corps !

Il enflamme son corps grâce au Fire Heart, le feu qui entoure son être se canalise dans les poings. Hunter utilise une nouvelle arme, il sort un Pyro-blade. Une lame constituée d’un Pyro-dial monté sur un sabre, c’est un sabre de feu extrêmement dangereux.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Rxz5

Tes attaques sont dangereuses, tu es trop dangereux pour que je te laisse la vie sauve.

Le traqueur fonce sur le meurtrier, ce dernier envoie un déluge de direct enflammé. Hunter tranche son corps en sectionnant l’épaule gauche jusqu’au rein droit, la lame de feu sépare le corps de l’assassin, ce dernier réalise qu’il a perdu avant de périr. Sa partie supérieure git au sol, tandis que l’inférieure reste debout à cause de la lance plantée dans la cuisse. Hunter range son Pyro-blade et reprend sa lance, il est gravement brûlé au flanc gauche.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Zgey

Heureusement que j’ai esquivé, sinon, je serai mort.

Il avance doucement vers le village, tout en souffrant de ses blessures.

Techniques et Technologies:


Dernière édition par Hunter le Lun 8 Aoû 2022 - 17:52, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
Au village, la tension monte, deux nouvelles têtes font leur apparition. Les villageois prennent peur, mais avoir peur à chaque fois qu’un cinglé vient dans leur village pour les piller suffit. Ils prennent les armes, ils veulent protéger leurs héros. L’épéiste prévient les civils avant qu’ils ne commentent un acte qu’ils pourraient regretter.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI Vuuj

Si vous vous mettez en travers de notre chemin, je serais dans l’obligation de vous décapiter un par un. Cela ne m’enchante pas, mais la mission passe avant tout.

Les civils ont peur, mais ils sont décidés à aller jusqu’au bout, quitte à sacrifier leur vie. Mais l’homme au canon n’est pas aussi indulgent que le bretteur.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI C5i8

Un pas de plus, et je tire. Vous avez déjà pris un boulet de canon en pleine face, vous avez déjà senti votre chair brûlée ? Vous allez connaître ce plaisir, je vais tous vous tuer. De toute façon, c’était prévu depuis le début.

Son partenaire fronce les sourcils.

Tu avais prévu de tuer ces gens depuis le début, même s’ils ne sont pas dans le contrat ?

Son camarade le regarde avec un air sadique.

Évidemment, je ne fais pas les choses à moitié. Imagine, si je rase cette île merdique, imagine la réputation que j’aurai ! Je serais une légende sur cette mer, tous les chasseurs et les autres justiciers se mettraient à ma poursuite. C’est ça la vie de criminel, on n’est pas mauvais à 50 %, mais bien à 100 % !

Le Ronin ferme les yeux.

Peu importe, je ne t’en empêcherai pas s’ils décident de se battre.

Et s’ils refusent de se battre, que vas-tu faire, Ferrum le Ronin ?

Je serais obligé de prendre ta vie, mon cher Tormentum.

Torm pointe son canon qui remplace son avant-bras droit, cette prothèse permet de lancer jusqu’à dix boulets, un réservoir est prévu à cet effet. Il ne lui en reste plus que neuf, étant donné qu’il a pris la vie d’Armis avec le premier. Cerotis ordonne aux villageois de s’enfuir, et de le laisser là.

Tirez-vous, bande de crétins ! Je ne voudrais pas avoir votre mort sur ma conscience, si vous voulez être utile contactez la marine !

À la simple évocation du mot « Marine », les assassins voient rouge. Ferrum et Tormentum passent en mode exécution, le cyborg tire un boulet sur la masse. Ce dernier se dirige jusqu’au villageois, les pauvres bougres sont tétanisés de peur. Mais le courageux chasseur saute devant le boulet, il se prend l’explosion. Gyro est bouche bée, il s’énerve, il ordonne aux villageois de prévenir la marine. Ils partent en direction des habitats des nobles qui seraient en contact avec la marine, Ferrum fonce sur eux, il dégaine son Katana. Il rattrape les retardataires, et envoie un coup à la verticale.

Je ne te laisserai pas faire !

Gyro se met devant l’attaque, son torse finit entaillé, il finit par tomber à terre. Du sang s’échappe de son corps jusqu’à former une flasque de sang. Ferrum marche sur le dos du vaincu, il ne montre aucun respect pour les perdants. Les deux assassins refusent que la marine se mêle de leur histoire, alors ils veulent tuer les témoins. Mais le maire fait face aux étrangers, il serre les poings, puis il prend son courage à deux mains. Il bloque le passage, les civils prennent la fuite grâce à son intervention.

— La marine est déjà prévenue, elle est en route ! Nous tuer serait futile, cessez ce massacre !

Tormentum regarde le maire qui tremble de trouille, tandis que Ferrum essuie sa lame couverte de sang.

Crève, enfoiré.

Le tueur à la prothèse tire sur le maire, ce dernier se prend le boulet de canon de plein fouet, son corps retombe inerte au sol. Cerotis tente de se remettre sur pied, voir le corps du maire inerte et brûlé le rend fou de rage. Mais ses blessures sont tenaces, le Mono parvient juste à se redresser le haut du corps, sa partie inférieure ne bouge plus. Il n’est pas paralysé, mais il n’a plus de force pour marcher. Il rampe au sol jusqu’à atteindre le pied de Tormentum, puis il lui mord farouchement. Le cyborg a mal, il met des coups de prothèse dans la tête du justicier, celui-ci a du mal à rester conscient.

La vermine est tenace, mais le contrat ne stipule pas que tu dois rester vivant. J’aurai juste besoin de ta tête pour prouver aux Blade Brothers que je t’ai tué.

Ferrum arrive.

Le problème est réglé, je vais contacter le reste de nos gars pour savoir s’ils ont eu Hunter.

Le Ronin se pose sur le corps du maire, il sort un Escargophone de sa poche, puis il appelle les autres Escargophones. Mais aucun ne répond, Ferrum a un mauvais pressentiment.

Ils ne répondent pas.

Hum… Ils doivent faire la fête, quelle bande de cons. Ils croient déjà que la mission est un succès, alors qu’ils ignorent que c’est chacun pour soi.

Après avoir amoché Cerotis, le pauvre homme perd connaissance. L’épéiste discute avec son camarade.

Tu crois que la marine va arriver ?

Elle arrivera, mais tu connais la marine, pas avant quelques heures.

Allons raser ce village, ça va nous permettre de nous échauffer avant de tuer les autres, et on partagera les honneurs.

Je n’aime pas cette façon de faire, mais comme j’ai renié la voie du Bushido, je n’enfreins aucune règle de mon code d’honneur.

Les deux hommes commencent à détruire le village, Tormentum lui tire dessus, et Ferrum s'amuse à trancher. Un enfant bloque un coup de sabre du bretteur, ce qui étonne celui-ci. Tormentum regarde l’enfant, ce gamin n’est pas n’importe qui.

Qui es-tu, jeune guerrier ?

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 867cc9eae7c75323091b4f74f888b674

— Mon nom est Erwin Hackman, et je vais venger la mort de Gyro !

Pendant que le petit échange des coups d’estoc avec son aîné, un pirate retraité du nom de Fink Berrick assiste au combat, il est planqué dans une ruelle.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI 03922cbff27f44564a31d3b2b666d037

— Il est hors de question que j’intervienne si ce n’est pas urgent, ce serait idiot d’attirer l’attention sur moi, surtout si la marine débarque.

Le petit Erwin est doué avec un sabre, mais pas assez pour vaincre le Ronin. Ce dernier lui assène un coup de coude dans le visage, le gamin a le nez en sang, il est au sol. Il se relève, il en a les larmes aux yeux. Le tueur lui plante son épée dans le rein droit, l’enfant se met à hurler.

Je vais te dire une chose, mon but est de devenir le plus grand manieur de sabre du monde, et pour cela, je dois tuer tous mes rivaux. Pauvre petit, tu en fais partie.

— Gug…

Le petit crache du sang, il n’a servi à rien, mis à part se faire embrocher. Le petit attrape la lame du Katana avec ses deux mains, elles saignent.

Que fais-tu ?

— Si je dois mourir, autant te priver de ton sabre !

Ferrum n’arrive plus à enlever le bout d’acier du corps du petit, il va jusqu’à lui mettre des coups de pied dans les reins pour qu’il lâche. Le petit continue de s’accrocher, tandis que Torm s’amuse à détruire les maisons avec son canon. Une ombre surgit de la ruelle, elle n’est pas humaine, mais animal.

— Pâte à clous !

La créature se trouve être Fink en forme de Zoan de type Lézard Moloch. Il court vers Torm et fait un salto, les piques qu’il a sur le dos tranchent son canon en fer. Il retombe derrière, tandis que le cyborg est ébahi.

C’est quoi ce truc ?!

— Raaahhhh… Je ne pouvais pas rester les bras croisés pendant que vous détruisiez le village. Toi, un conseil, laisses le petit !

L’épéiste sourcille.

Viens donc m’apprendre la politesse, sale monstre.

Pendant qu’il parle avec l’ancien forban, le petit empoigne une poignée de poussière qu’il envoie dans les yeux du Ronin.

Putain, le petit lâche !

Le Ronin recule, il se frotte les yeux. Fink s’apprête à en finir avec Tormentum, mais l’arrivée d’une personne change la situation. Hunter arrive finalement au village, tout le monde le remarque, car il pousse un cri.

Les mémoires d'un chasseur de primes VI An21

Cerotis !!!

En voyant le corps de son ami gisant au sol, le chasseur perd le contrôle. Torm et Ferrum (qui a retrouvé la vue) regardent Hunter, et il constate que c’est bien lui. Fink connaît cet homme de réputation, il sait qu’il est sans pitié pour les pirates et autres criminels, il décide de se cacher. Le Lézard prend la fuite avant même que Hunter réalise qu’il était là, il retrouve sa forme humaine, et s’enfuit du village. Hunter s’approche des deux derniers tueurs, il veut les tuer pour son ami.

Pendant ce temps, la marine qui a reçu l’appel d’urgence du maire débarque sur la rive sud de l’île. Cette division appartient à Shell Town, elle était de passage dans le coin, plus précisément, elle revenait d’une patrouille non loin de Sirup. Le commandant en charge de la patrouille a capté l’appel, il a donc contacté son supérieur et il a reçu l’autorisation d’agir. La marine a mis quelques heures avant d’arriver, mais elle débarque enfin sur l’île, elle se dirige vers le village.

Technique:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter
Hunter voit son meilleur ami qui git au sol, il regarde autour de lui, et il voit Gyro qui baigne dans une flaque de sang. Le chasseur voit rouge, il se met en colère, surtout lorsqu’il entend les cris du petit blond. Ferrum et Tormentum voient en Hunter la récompense, ils foncent sur lui pour le tuer. Le Ronin saute dans les airs pour l’embrocher, pendant que le cyborg lui fonce dessus en ligne droite pour lui mettre un violent coup de poing avec ses bras mécaniques. Hunter envoie un coup de lame avec sa lance détonante à la verticale, ce qui tranche la lame en acier de Ferrum et son ventre.

Tsuyaaaa !!!

Le tueur robotisé pousse un cri pour se donner du courage, il frappe de toutes ses forces Hunter avec son poing gauche (c’est le seul qui lui reste). Mais son coup est bloqué par la paume droite du chasseur, le corps de l’épéiste retombe derrière les deux hommes. Lorsque Torm a frappé la paume de « Bonebreaker », un bruit sourd s’est fait entendre.

Tu étais à fond ?

Évidemment, et ce n’est pas fini !

Hunter compresse la main du tueur en fermant sa main, il va jusqu’à lui pulvériser la paluche. L’autre est surpris, Hunter disparaît subitement. Il est tellement rapide que Tormentum n’a rien vu, il réapparaît derrière l’assassin et lui attrape les deux bras. Il pose son pied droit sur le dos du tueur, ce dernier est légèrement incliné de force.

Que vas-tu faire ?

D'après ta réputation, tu es un lâche, et tu aimes faire souffrir les civils. Un lâche mérite de mourir lâchement.

Hunter tire un coup sec sur les bras du tueur, ces derniers s’arrachent de son corps, laissant apparaître des câbles métalliques lui sortant de ses épaules. Le sadique tombe au sol, il rampe, il refuse de mourir.

Hahaha… On dirait un Escargot, c’est ta vraie nature, tu es une limace baveuse.

Hunter s’approche lentement de sa cible, celle-ci arrive près de Ferrum, celui-ci est encore vivant, mais dans quel état. Il crache du sang, le Ronin sait qu’il va mourir.

Ce n’est pas possible, je ne peux pas mourir, pas maintenant. Je dois battre ce type, je devais battre l’épéiste le plus fort de la région ! Je ne peux pas, je ne veux pas mourir, pas avant d’avoir marqué l’histoire !

Il tente de se relever, mais il n’a plus de force. Il regarde Tormentum qui passe à côté de lui, son regard est empli de terreur. Son ami lui tend une main, il veut qu’il l’aide, mais le sans bras n’en a que faire, il l’ignore. Hunter arrive au niveau de Ferrum, il remarque qu’il est encore vivant, les deux hommes se regardent. Le chasseur lui envoie un coup de pied dans la mâchoire, le sang et les dents du criminel tachent le sol. Ferrum n’est plus, il a rejoint ses compagnons. Le pisteur a mal, sa brûlure le fait souffrir, il veut passer ses nerfs sur le dernier tueur encore vivant. Il finit par le dépasser, Hunter le décolle du sol par les cheveux. Le chasseur le tient fermement dans sa main gauche, et avec sa main droite, il charge un direct puissant.

No…

Tu vas payer pour ce qui est arrivé à Cerotis !!

Hunter décoche son direct dans le visage de l’ennemi, ce dernier est projeté jusqu’au corps de Bufo, c’est-à-dire à plus de 500 mètres de la position de départ. Tormentum a le visage complètement détruit, il n’en a plus pour très longtemps.

J… Je ne regrette rien.

Il meurt, Tormentum n’a jamais rien regretté. Il a toujours agi dans son intérêt, il était mauvais jusqu’à l’os. Hunter s’approche de son fidèle ami, il l’examine.

Il est toujours vivant, il a juste perdu connaissance, quel soulagement.

Dit-il en soufflant. La marine fait son entrée, elle se déploie dans le village à la vitesse de la lumière. Une bonne vingtaine de soldats armés jusqu’aux dents examinent chaque recoin, et cette patrouille est menée par un commandant. Ce commandant s’approche de Hunter, celui-ci lui montre sa licence de chasseur de primes, l’autre estime que les deux chasseurs sont en règle. Hunter indique qu’il a vaincu des criminels et il réclame leur prime, le commandant dit avoir vu le corps de Burning.

C’est vous la personne qui a fait cela, c’est vous qui avez tranché en deux ce garçon ?

Bien sûr, ça vous pose un problème ?

Le marin s’offusque.

Assurément que ça me pose un problème, vous êtes un boucher ou quoi ?! Vous ne pouviez pas le tuer en douceur, ou même encore mieux, ne pas le tuer ?!

Hunter grimace.

C’est votre faute.

Le marin s’énerve.

Pardon ?!

Hunter est énervé.

C’est la marine qui marque « Dead Or Alive » sur chacun de ses avis de recherche, si vous voulez qu’ils restent en vie, il faudrait peut-être marquer « Only Alive » sur vos papiers. Lorsqu’on retire la muselière d’un chien, ne vous plaignez pas qu’il morde.

Le commandant grommelle, il n’a rien contre Hunter pour l’arrêter. Il ne lui a pas manqué de respect, enfin, pas officiellement. Hunter lui a juste rappelé les méthodes que la marine utilise.

Je vous donne trois de mes hommes pour récupérer les corps des criminels, puis vous pourrez m’expliquer ce qu’il s’est passé ici !

Hunter n'esquisse même pas un sourire.

Je vous le dirai sur le chemin si vous venez avec nous, sinon, vous devez attendre mon retour.

Le commandant n’aime pas cet homme, mais ce serait de mauvais goût de l’arrêter ou même de lui mettre des bâtons dans les roues alors qu’il vient de sauver le village d’une bande d’assassins. Le commandant décide d’attendre le retour du chasseur, il commande ses troupes. Hunter part avec trois soldats chercher ses victimes, après avoir confié Cerotis au médecin de la marine. Les assassins sont rapidement identifiés par les soldats, et après avoir réuni leur corps, Hunter et la marine retournent au village. Les civils sont déjà de retour, ils témoignent de la bravoure du jeune chasseur de primes, le commandant en déduit que les chasseurs de primes ont vaincu à deux tous les criminels. Même si le courageux Gyro est cité, le commandant en déduit qu’il n’a été qu’un soutien dans l’histoire, puis il n’est pas chasseur, donc il ne peut pas toucher de prime. C’est comme le jeune blondin, ses actions héroïques lui vaudront les félicitations de la marine et peut-être une médaille, comme Gyro, mais aucune prime ne lui sera accordée en dédommagement.

Les marines déposent les corps dans un endroit approprié pour ne pas heurter la pureté des villageois, le commandant réunit tout ce beau monde. Hunter lui donne la lettre que Belladona a écrite, puis le pisteur lui raconte ses affrontements.

Hé bah, vous en avez vécu des aventures. En tant que soldat, je dois vous remercier d’avoir protégé les innocents. Vous aurez le droit à des soins de notre part, c’est la moindre des choses. Mais je ne cautionne pas vos agissements, ne l’oubliez pas, au moindre faux pas, la marine sera là pour vous cueillir. Pourquoi restez-vous chasseurs de primes, vous et votre compagnon pouvez rejoindre la marine d’élite. Vous pourriez vous dépenser en toute sécurité sans prendre le risque d’enfreindre la loi, qu’en dites-vous ?

Hunter sourit.

Je ne l’oublierai pas, mais je n’aime pas recevoir des ordres.

Il est pris en charge par le médecin de bord qui le transporte sur le navire de la marine avec le Mono, le commandant tient à garder ces deux-là à l’œil.

Hunter… Il fait parler de lui en ce moment. Il a vaincu plusieurs assassins de renom et il n’a presque rien, c’est effrayant. Si un jour ce gars devait passer dans l’autre camp, ce serait terrifiant.

Les civils sont rassurés, la marine prend soin d'eux, ainsi que leurs blessés. Les corps des tueurs sont transportés sur le navire avec les chasseurs, et hop, direction la base navale de Shell Town.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23272-fiche-du-chasseur
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23270-the-hunter