-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

Petit à Petit...

Petit à Petit... Sans_t13

Les Brise Chaines hein ? Quel nom tape à l’œil... Cette fois-ci c'est pas La Légende qui m'a rencardé sur cette chasse. Non faut bien voler de ses propres ailes de temps en temps. Attablé dans une petite auberge, zyeutant le coucher de soleil à travers l'imposante fenêtre qui surplombe mon assiette, me voilà sur Whiskey Peak à ronger mon frein en attendant la personne qui devrait m'appuyer ? Me seconder ? Aucune idée du terme à utiliser dans ces cas là. J'ai toujours été un solitaire, si on fait abstraction de Yuzu, mais faut dire que ces derniers temps j'ai enchainé les contrats en collaboration. J'ai déjà pas l'habitude de partager la table de plus d'une personne alors imaginer appartenir à un équipage... Et c'est pourtant le cas, depuis la traque des Avengers, me voilà officiellement affecté à l'équipage des Glaciers. Cette Robina Erwolf a eu les arguments faut le dire. Vrai que j'ai rarement aussi bien mangé que depuis que je suis avec eux. Oui c'est encore une question de bouffe je l'admets... Au delà de ça, il s'agit d'un équipage de chasseur de prime et d'une belle manière de grimper les échelons de l'organisation. Mais revenons à mes moutons, si je suis ici aujourd'hui, dans ce trou à rat à déguster cette côte d'agneau mal cuite, c'est pour capturer une bande de raclure qui s'est faite la mâle. Un groupe de pirate à récemment prit d'assaut une structure du Baroque Works et certains prisonniers en transit se sont réfugiés hors de la ville. Parait qu'ils préparent un sale coup... Moi le seul sale coup que je vois ici c'est le manque de considération à mon égard quand à la cuisson de cette putain de viande.


- "C'est possible de manger correctement ici ? Un truc bien cuit quoi..."


On dirait bien que j'ai pensé un peu trop fort, voila qu'un gus à l'aspect patibulaire se pointe à ma table pour m'imposer sa virilité. Fort heureusement, ya le serveur qui se pointe et qui me reprend mon assiette sans piper mot. Il explique au gaillard menaçant que ce que j'ai dit n'a aucun intérêt puisque tout le monde sait ici que sa sœur est une cuisinière en or. Les pieds dans le plat comme on dit... Le type finit par retourner s'asseoir à sa table et si ses yeux pouvaient tirer des balles alors je serais surement devenu un vulgaire bout de gruyère. Bref, on m'amène une nouvelle assiette et je m'empresse de dévorer cette nouvelle côtelette savoureuse. Voilà qu'on me prend enfin au sérieux ! Bref re-revenons à nos moutons, on va y arriver. Les Brise Chaines sont menés par un certain Berog Stanislas, ils seraient une cinquantaine d'après mes infos et se prépareraient à prendre d'assaut le port de Cactus Town pour y dérober un navire et quitter l'île. C'est là que ça coince, le Baroque Works a demandé à ce qu'ils soient tous renvoyés derrière les barreaux ou à défaut éliminés. Plutôt rare de me voir sans mon acolyte Yuzu, mais je l'ai laissée à bord de l'Iceberg  pour cette fois. Je pourrai visiblement compter sur une jeune recrue. On m'a pas dit grand chose à son sujet donc je serais bien incapable de le recon...

Ben ça c'est pas banal, au milieu de tous ces bouseux et déchets de la société, voilà qu'un type en costard vient de pousser la porte de la taverne. Un type un peu trop propre sur lui pour être un habitué de cet établissement miteux, je mets un berry que mon contact, ben c'est lui. Est ce que je devrais respecter cette île, berceau d'un Baroque Works disparu il y a plus d'un siècle ? Pas vraiment. J'aime à croire que le Baroque Works d'aujourd'hui cultive ce côté incorruptible. J'aime à croire que le Baroque Works d'aujourd'hui n'a plus rien à voir et mettra tous les moyens nécessaires pour rendre ces mers plus sures. Je termine ma viande tranquillement, profitant de chaque bouchée qui me ravit le palais, suivant ce nouveau venu du coin de l’œil. Je décide alors de me lever pour aller saluer cet hypothétique camarade de jeu et m'installe au comptoir à quelques mètres de lui pour écouter ce qui se dit entre lui et le barman.


- "Dans les collines mouais c'est ça qui s'dit... Parait qu'ils sont plus d'une cinquantaine, ils ont prit d'assaut une armurerie en partant, ils ont même quelques canons."


Peu d'erreur possible, le barman parle bel et bien de ma cible à un inconnu. Soit il s'agira la d'un nouveau joueur et j'ai horreur de la concurrence, soit il s'agira de mon binôme pour ce coup. Il n'y a que deux choses qui m'importent en ce bas monde, la bouffe et les berrys. Donc si coopérer avec un type, peut me permettre de m'en mettre plein les poches je dis pas non, et s'il essaie de me doubler, alors je ne dis jamais non à une bonne baston. Je commande alors ce délicieux cocktail local à base de rhum et de pastèque, le Watermelon Spike, histoire de voir si le type en costard réagit ou pas. Est-ce qu'il s'agit la d'une entrée en matière stylée ayant un rapport avec mon nom de code que ce dernier est censé avoir ? Bien sur ! Pas du tout. Mais l'occasion était trop belle. J'attends donc de voir si le type mord à l'hameçon ou si je me suis regrettablement trompé. Prions pour la première option, je commence sérieusement à perdre patience à poireauter ici et j'vais bien finir par prendre la route de la colline en solo si ça continue.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23751-fiche-technique-de-wes
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23717-on-part-en-chasse
PRESENT

Au sein  de l’agence du Baroque Works. 

« Voici donc le chasseur indépendant qui s’est illustré sur les Blues. » lança la dame chargée de l’administratif.

Elle m’invite ensuite à pénétrer dans son bureau tout en m’indiquant de prendre place sur la chaise s'y trouvant en face.

« Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à vous informer de quelques petites choses à connaître impérativement sur notre organisation. Tout d’abord, notre organisme est affilié au Gouvernement Mondial, c’est-à-dire, que tous les chasseurs de primes qui œuvrent chez nous, doivent respecter les mêmes lois. Tout comportement dissident ou même susceptible de l’être, conduit immédiatement à un renvoi sans ménagement de l’organisation. » 

Celle-ci marque une brève pause dans sa prise de parole afin de vérifier si tout était compris de mon côté. Jusqu’ici tout était compréhensible. 

« Ensuite, nous avons mis en place un système de classement, allant de Cooper jusqu’à Gold. Dans les différents paliers vous bénéficierez de certains avantages qui vous seront d’une grande utilité une fois sur le terrain. Tout ceci sera listé dans les documents que je vais vous transmettre. » 

« Très bien. Comment fait-on pour contacter d’autres membres, par exemple pour une opération conjointe ? » 

« Excellente question, j’allais y venir justement. Tous ceux appartenant au Baroque Works disposent d’un nom de code, une seconde identité pour garantir une certaine forme d’anonymat. Vous les connaîtrez uniquement sous cette forme. Cependant, il peut arriver qu’il y en ait qui révèlent leur véritable identité, disons que c’est au bon vouloir de chacun. Et vous Benny, quel nom souhaitez vous adopter ? » 

Quel nom je souhaitais prendre ? Bon sang, je n’avais absolument pas réfléchis à ça, et surtout qu’est-ce qui pourrait bien me convenir… Et bien, pourquoi pas une subtile référence à son ancienne vie de mafieux et de noble ? Je tiens peut-être quelque chose là…

« Baron. Mr Baron. Qu’en dites-vous ? » 

« Nous allons vous enregistrer sous cette appellation, Mr Baron. » 

L’agent administratif cherche ensuite dans ses affaires des documents qu’elle me transmet ensuite. Là, son regard se pose un instant sur un ordre de mission avant de le diriger à nouveau vers moi. 

« On dirait bien que la chance vous sourit dis donc. Nous avons trois fugitifs qui s'apprêtent à mettre les voiles, ils sont considérés comme coriaces notamment pour des personnes débutant dans la profession, mais ne vous inquiétez pas vous ne serez pas seuls pour leur mettre le grappin dessus. Mr Watermelon sera également de la partie. Un guerrier au style atypique, comme vous d’ailleurs. Bonne chance. » 

Sur ces mots, je la remercie puis quitte son bureau pour me mettre en route vers ma première chasse sous la bannière du Baroque Works. Le meilleur endroit pour commencer cette traque, était bien évidemment se renseigner auprès des tenanciers de bars, avec les commérages peut-être qu’ils auraient un début de piste à fournir. 

Après avoir sillonné un bon nombre d'établissements sans véritablement trouver d’information exploitation, je décide de faire une halte dans une petite auberge. A mon entrée, quelques regards se fixaient sur moi, comme s’ils étaient surpris de voir débarquer une personne soignée. Vu la gueule des lieux je peux comprendre leur étonnement. 

« Dites, mon brave, j’aurais quelques questions à vous poser concernant les trois lascars qui se sont fait la malle. » 

« Il y a des rumeurs qui circulent affirmant qu’ils se sont réfugiés dans les montagnes. Vous confirmez ce qu’il se dit ? » 

La réponse ne se fait pas attendre. L’homme suppose qu’ils se sont retranchés dans les collines, et lourdement armés si l’on en croit ce qu’il dit. A ce rythme là on va pas aller bien loin avec des suppositions… Dans le même temps, un individu que je n’ai pas senti arriver, se rapproche de nous comme intéressé par la conversation. Avec tous les chasseurs dans les parages, ce type doit faire partie des rapaces qui saisissent la moindre opportunité pour arriver à leur fin. Il veut me voler la part du gâteau ou quoi ? 

Pour commencer, je me retiens de l’incendier pour mieux l’analyser du regard. Vu son gabarit et son accoutrement, il semblerait que ce type soit un combattant aguerri. D’ailleurs, c’est peu commun de voir quelqu’un se balader avec un bouclier. A première vue, il n'a aucun autre équipement. Il se bat réellement avec ça ?! Etonnant… 

« Eh, vous-là, le guerrier. Vous semblez intéressé par ce groupe de connards, je me trompe ? Je ne trouve pas celui qui devait se joindre à moi, ça vous dit de le remplacer ? » 

Attention mon pote, ne te permet surtout pas de me doubler dans cette histoire. Si tu le fais, sois sûr que je te traquerai et je te ferai la peau. 



  • https://www.onepiece-requiem.net/t23611-zoldic-d-stefano-fiches-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23589-zoldic-d-stefano
Bingo. Ce type semble chercher un partenaire de jeu et c’est précisément mon cas. Pas besoin de le cuisiner davantage pour comprendre que c’est lui le binôme que le Baroque Works a mit sur le dossier. Ainsi donc, voilà à quoi ressemble Mr Baron… Un type distingué, tiré à quatre épingles, propre sur lui, ne pas se fier aux apparences, des tueurs en costume j’en ai vu un paquet et j’en ai zigouillé un paquet. Nul doute qu’il se débrouille en castagne sans quoi il ne serait pas la à insulter les Brise Chaînes comme ça. Bref regard autour de moi, histoire de voir si ça attire l’attention mais faut croire que les clients de ce taudis sont bien trop occupés à cuver.


En effet ces connards m’intéressent. Ne tournons pas autour du pot.. Mr Baron je présume ?


À sa tête je constate qu’il a deviné à qui il a présentement affaire. On s’installe à une petite table à l’écart. Échange de banalités, on en sait pas plus l’un que l’autre et c’est la qu’on va pouvoir passer à l’étape suivante. Voilà ce qui me plaît avec ce métier : la chasse. Ya pas a dire, c’est vraiment l’étape que je préfère. Mais tout d’abord, mise en commun des renseignements obtenus jusqu’à présent. D’après les différentes infos glanées, le fraîchement baptisé équipage des Brise Chaînes serait composé d’une bonne cinquantaine de types, majoritairement des petites frappes évadées suite à la récente déconvenue des chasseurs de prime. Les indep’.. quelle bande de bouseux quand j’y pense. Même pas foutus de garder le menu fretin en cabane. À la tête du groupe ? Un gaillard du nom de Stanislas Berog, pirate notoire qui aura passé les dernières années à faire des allés et retour derrière les barreaux. J’ai la sensation que mon acolyte est plutôt déterminé à s’assurer que Berog ne quitte plus le nid douillet qu’on lui trouvera.


- "Parait qu’ils ont dévalisé une armurerie en quittant Cactus Town. Faut s’attendre à de la résistance… À moins qu’on arrive à se faufiler et à neutraliser ce Berog.. ouais possible que ses hommes déposent les armes dans ce cas de figure.


Deux types contre une cinquantaine d’hommes, sur le papier ça fait rêver, on a l’impression qu’il va s’agir d’une belle histoire héroïque. C’est pas vraiment le cas, dans les faits si on redescend sur terre trente secondes, on tire plutôt vers le scénario catastrophe sauce suicide. Est-ce que ça me fait peur ? Pas vraiment, si j’ai rejoins le Baroque Works c’est pour rendre les mers plus sûres et je vais m’y employer. Mon camarade est d’un calme olympien, rien ne semble pouvoir le faire sourciller. J’attends son diagnostique avant de me faire une idée sérieuse sur le bonhomme, mais si on veut accomplir la mission, une attaque frontale et directe ne semble pas être une option viable, surtout dans notre situation d’infériorité numérique. Non faudra sans doute ruser et j’ai dans l’idée que mon nouvel ami ici présent est le genre de type suffisamment futé pour ça…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23751-fiche-technique-de-wes
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23717-on-part-en-chasse
PRESENT

L’homme au bouclier avait l’air d’en savoir plus sur mon cas que moi j’en savais sur lui. Comment pouvait-il savoir qu’il s’adressait à Mr Baron ? Je l’admets, le guerrier à un accoutrement atypique, serait-ce donc lui Mr Watermelon ? Les probabilités auraient pu être infimes s’il ne s’intéressait pas aux mêmes proies sur lesquelles j’ai été missionné. 

Invité à prendre place pour en discuter posément, les banalités furent expéditives pour notamment se concentrer sur cette nouvelle collaboration. Ne pas passer par quatre chemins, voilà une attitude que j’apprécie, le balafré venait de marquer quelques points. Pour être honnête, faire la causette seulement pour en faire, est d’un terrible ennui et heureusement qu’il m'épargne ce supplice. Enfin quelqu’un de professionnel. Il ne faut pas que je mette la charrue avant les bœufs, je ne sais toujours pas ce qu’il vaut sur le terrain, et c’est le seul moyen de déterminer sa véritable valeur. 

Comment allons-nous procéder ? En voilà-là, une question pertinente. Si je me fie à mon expérience passée de mafieux, la période propice pour se faire la malle serait à la nuit tombée, en tout cas c’était le créneau choisi par mes compagnons pour prendre le large. Avec un minimum de jugeote, les Brise Chaînes opteront probablement pour cette solution, d’autant plus qu'il leur faudrait un certain temps pour charger leur navire, ce serait bête de leur part de laisser les équipements volés à quai. 

Le regard se posant à la fenêtre, non pas pour contempler l’extérieur, mais plutôt pour observer le soleil couchant. Un détail crucial que je venais de relever. 

« Vous êtes doué pour l’infiltration ? » une première question qui pouvait sans doute dérouter l’interlocuteur. 

 A présent les yeux fixés sur lui, j’en profite pour me griller une petite clope. 

« Y aller de manière frontale ne servirait à rien, surtout vu le nombre, on ne ferait pas le poids. Attendons plutôt l’apparition des ténèbres pour agir. »

A l’aide d’une serviette en papier et munie d’un crayon, j’établis approximativement un croquis du port, afin d’aider mon comparse à visualiser la chose. Une compétence fort utile surtout pour quelqu'un qui baigne dans un environnement nautique tel que moi. 

« On pourrait emprunter l’un de ces passages afin de se faufiler et neutraliser discrètement les sous-fifres. » dans le même temps, je pointais du doigt les fameux accès pour faciliter la compréhension. « Une fois que ce sera fait, on pourra se faire passer pour l’un des leurs, en pleine nuit ils ne verront certainement pas de grande différence et ça a l’avantage de nous laisser le champ libre d’approcher les dites cibles. » 

Pour éviter un bain de sang et un affrontement perdu d’avance, cette alternative paraissait être la moins risquée. Certes un plan ne peut jamais être parfait mais au moins celui-ci nous permettait de perdre des forces inutilement dans la bataille. Jouer les héros face à des hommes équipés jusqu’aux dents, je laisse cet acte de “bravoure” aux autres, disons que c’est pas trop ma came pour rester poli. Agir sournoisement comme un salopard, là c’est quelque chose qui entre parfaitement dans mes cordes. Espérons que mon acolyte du jour soit du même avis. 

Après lui avoir laissé un moment pour répondre, je lui fais signe de se lever puisqu’il était temps de se mettre en position. C’est donc ensemble que l’on prend la direction du port. Sur le chemin, on se concertait pour finaliser le plan d’action, peut-être qu’il me prendrait pour quelqu’un de très méthodique. Oui, c’est le cas. Ne rien laisser au hasard était une chose qui me caractérisait grandement. 

Au bout de plusieurs dizaines de minutes de marche, on pouvait d’ores et déjà apercevoir au loin notre destination. 

« On se sépare ou on y va conjointement ? » 

Une proposition qui était loin d’être anodine, de cette façon j’offrais l’opportunité à Mr Watermelon d’agir de son côté, en tout cas c’est cette de loup solitaire que j’avais décelé chez lui. Travailler en équipe ou en solo n’avait aucune importance pour moi, tant que le boulot était réalisé correctement, le reste avait très peu d’importance à mes yeux.  
  
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23611-zoldic-d-stefano-fiches-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23589-zoldic-d-stefano
En route vers la castagne. Proche de notre destination, à la nuit tombée, Mr Baron me demande alors de choisir la manière d’agir. Mon instinct me dirait d’opter pour l’option suivant laquelle mon camarade en costard et moi mème nous séparons. Mais j’entends la voix de Yuzu raisonner dans ma caboche. « Sociabilise toi Wes » qu’elle disait. Et pourquoi pas ? Après tout, c’est bien pour ça que j’ai accepté de me joindre aux Glaciers. J’hésite un court instant, puis je finis par me décider.


- "Mieux vaut rester groupés. À ce qui se dit, y’a une cinquantaine de types… Mais on s’en tient à ton plan, allons donc nous fondre dans la masse."


Profitant des faveurs de la nuit, Mr Baron et moi même nous faufilons aux abords du supposé repaire des Brise Chaînes. On se planque dans l’un des seuls points de broussaille du coin, tapis dans l’ombre, prêts à bondir lorsque l’opportunité se présentera. Et il faut pas plus de dix minutes avant qu’on aperçoive trois gaillards rappliquer. Sûrement une patrouille, qui déambule, s’éclairant à la lueur d’une torche. Mr Baron prend rapidement les choses en main, d’un geste de tête il désigne l’un des gars et je devine que je vais devoir m’occuper des deux autres.

Les types finissent par passer à proximité des broussailles, je m’apprête à bondir quand je glisse sur une petite roche, ce qui me fait sortir de ma cachette de manière prématurée. Bien entendu les types ont vite fait de dégainer surins et sabres, qu’ils pointent vers moi avec un air un tantinet menaçant.


- "P’tain mais t’es qui toi ?!"

- "Je.. Bonsoir ?"


J’ai beau chercher, j’vois vraiment pas quoi dire. Et les gaillards ont bien compris que je n’ai rien à faire ici. D’un bond, le premier se jette sur moi, frappant avec un sabre d’abordage rouillé. J’ai le réflexe d’esquiver le coup, tout en attrapant L’Egide du Juste pour l’abattre violent en pleine figure de mon assaillant. Lançant mon bouclier tel un Frisbee, j’assume celui qui se trouve derrière. Benny, manifestement vainqueur de son petit duel hoche la tête avec un sourire et nous voilà à ligoter et bâillonner les pauvres diables et à prendre la direction du repaire pirate en silence. Arrivés sur place, on se faufile dans une espèce de grotte parmi les malfrats qui s’affairent sans doute à préparer leur percée au cœur de Cactus Town pour quitter cette île. Je me retourne vers Mr Baron avec un léger sourire.


- "On se mêle au groupe ? Histoire de localiser nos cibles sans trop de tracas…"


Je ne pense pas qu’ils remarqueront quoique ce soit. On se retrouve présentement dans une marée de repris de justice issus de tous horizons, fraîchement évadés… Il nous paraît difficile voire impossible de mettre un nom sur tous les visages et on compte bien en profiter
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23751-fiche-technique-de-wes
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23717-on-part-en-chasse