Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

On rafle la mise

Deux jours. C’est le temps qu’il avait fallut aux Sandstorm Pirates pour rattraper leur proie. Sur le départ de l’île de Jaya, convoitant toujours plus de prime pour la Corsair Race, Azerios avait capturé une petite frappe qui lui avait promis un tuyau juteux s’il venait à le laisser filer. D’après ses dires, un chasseur de prime du Baroque Works avait tout récemment quitté l’île, avec à son bord deux pirates notoires, deux supernovas qui projetaient de joindre leurs forces. Il n’en fallut pas plus pour que le Sablonneux décide d’embarquer le gus, lui affirmant que s’il disait vrai, alors il aurai la vie sauve. Et après deux jours sans la moindre trace de navire, la vigie s’affola finalement en apercevant une paie de voile à quelques miles nautique de leur position. Jetant un bref regard au prisonnier, Azerios attrapa sa longue vue et se dirigea vers la proue du navire pour voir à qui ils s’apprêtaient à avoir affaire. Bois sombre, voilure noire, pas de doute possible, le chasseur de prime serait bientôt à portée de tir.

Le capitaine des Sandstorm Pirates tourna les talons, tendant sa longue vue à un matelot, il se dirigea vers la barre où se trouvaient Reyshu et leur prisonnier. Il afficha un large sourire à ce dernier, nul doute qu’il venait de gagner sa liberté.


On dirait bien que t’es en passe d’avoir la vie sauve Callico Jack… Cap sur ce navire, tenez vous prêts !

Entendu ! Toutes voiles dehors ! hurla Reyshu aux matelots.

Elio prend la barre, que les Ailerons Perfides se tiennent prêts Rey.. c’est toi qui mènera la danse.


Le timonier acquiesça, laissant la barre au jeune navigateur avant de se diriger vers les quartiers des ailerons perfides. Menant l’assaut par les flots, ces derniers savaient se monter redoutables en mer et Reyshu était le candidat idéal pour diriger cette bande de sauvages. Le jeune capitaine pirate regarda ses hommes plonger, leur objectif serait avant tout de saborder le navire adversaire afin de le ralentir. Une fois cette étape réalisée, il ne leur resterait plus qu’à passer à l’abordage.

Maintenant le cap, Azerios reprit sa longue vue, et après une bonne dizaine de minutes d’observation, il commença à apercevoir quelques uns de ses hommes nager autour de leur cible. Le navire du Baroque Works vira légèrement de bord, signe que l’attaque était lancée. Sans doute les hommes poissons s’étaient ils attaqués à la barre. Tous les hommes à leurs postes, la voilure totalement déployée, le sablonneux ordonna à ce qu’on prépare des tirs de boulets à chaîne. Ailerons perfides en position, l’étape suivante serait de neutraliser les mâts pour neutraliser le navire ennemi.


Jacobs à votre poste d’artillerie ! Ne vous avisez pas de rater votre cible !


Le maître artilleur s’exécuta, prenant le contrôle de la tourelle présente à l’avant du Noirsillage. Attendant patiemment d’être à portée de tir, le sablonneux donna l’ordre de tir lorsque le moment opportun se présenta. Les boulets à chaine tournoyèrent en direction du bâtiment adversaire mais passèrent au dessus. Ils n’auraient pas droit à l’erreur bien longtemps, sans doute repérés, les chasseurs de prime ne tarderaient pas à se positionner pour la contre attaque. Un autre tire de boulets à chaine plus tard, les Sandstorm Pirates subirent un nouvel échec. Mais le maître d’artillerie ne lâcha pas l’affaire et tira une nouvelle fois. Et cette fois-ci, les boulets à chaine frappèrent l’un des deux mâts de plein fouet, le brisant sur le coup. Lorsque ce dernier tomba lentement mais lourdement, Azerios se prépara à passer à l’étape suivante.


Messieurs.. préparez-vous à l’abordage ! Pas de quartier, pas de survivants ! Jacobs ! Faites feu.. ils doivent comprendre ce qui est en train de leur tomber dessus…


Les ailerons perfides continuaient d’harceler le navire du Baroque Works pendant que la tourelle avant du Noirsillage commençait à faire feu en vue d’endommager la coque. Sur le pont, les hommes préparaient leurs armes ainsi que leurs grappins en vue de passer à l’assaut. Pas question de laisser le moindre survivant, d’ici la fin de la journée, la prime des prisonniers appartiendrait aux Sandstorm Pirates quoiqu’il en coûte.
    Les premiers tirs firent mouche, heurtant la coque du navire des chasseurs de prime. L’objectif n’étant pas de l’éperonner, Azerios ordonna à Elio de manœuvrer prudemment, alors que leur cible se rapprochait peu à peu. Changeant de cap à nouveau, le Baroque Works répliqua avec ses propres canons, et si les premiers tirs s’écrasèrent un peu plus loin, fracassant la surface, la salve suivante heurta la coque du Noirsillage. Pestant, Azerios hurla à ses hommes de se préparer, avant de s’approcher du bastingage, et c’est à cet instant que l’un des boulets lui frôla l’épaule, emportant deux de ses hommes par dessus bord. L’échange de tir se poursuivit pendant quelques minutes, s’intensifiant à mesure que les pirates approchaient. Le navire chasseur de prime suffisamment proche, changé en un véritable tourbillon de sable, le capitaine pirate quitta son navire par la voie des airs, se projetant au dessus du bâtiment adversaire. Se rematérialisant en l’air, il généra une imposante sphère de sable avant de la projeter sur le pont, tel un boulet de canon. L’orbe explosa, projetant les ennemis hors de la zone d’impact. Grain après grain, le corps du sablonneux se reforma sur le pont du navire adverse et les matelots firent feu sans sommation.

    Dégainant Oto et Kogarashi, Azerios s’élança vers l’avant du navire, tournoyant dans une véritable tornade d’acier, éliminant le menu fretin qui se trouvait sur sa route jusqu’au cabestan. Activant ce dernier en vue de jeter l’ancre, il élimina les quelques adversaires qui lui fondirent dessus. Un violent choc parcouru le navire quelques instants plus tard, le sablonneux afficha un sourire satisfait. Ses hommes, les ailerons perfides, venaient de se saisir de l’ancre et œuvraient pour stopper le navire. Le Noirsillage arriva rapidement à portée et les premiers grappins furent lancés pour agripper le bastingage. Quelques fumigènes furent lancés et les premiers tirs fusèrent. Afin de favoriser leur offensive, Azerios créa quantité de projectiles de sable qu’il projeta sur les quelques marins adverses qui s’apprêtaient à accueillir ses hommes comme il se doit, telle une véritable pluie.


    À l’attaque ! Pas de prisonniers !!


    Ses hommes firent irruption sur le pont et la bataille débuta dans un torrent de violence. Il était désormais temps de descendre sur les ponts inférieurs pour trouver les prisonniers afin de s’en emparer. Prenant la direction des escaliers menant aux niveaux inférieurs, tranchant ses adversaires à tour de bras, évitant les tirs qui lui étaient destinés, les complications ne tardèrent pas à arriver. Fondant sur lui à la vitesse d’une balle, chevelure azur, une femme le frappa de plein fouet avec une attaque chargée de fluide offensif, couplée à l’electro. Roulant sur le pont, le jeune pirate se redressa illico pour découvrir son adversaire. Fière comme un paon, la jeune femme se mit en position de garde.


    Belle journée pour mourir ! Ton aventure s’achève ici le sablonneux !

    C’est ce qu’on va voir !


    Ne perdant pas une seule seconde, le jeune homme essuya ses lames avant de les rengainer, puis il s’élança sur son adversaire, les deux poings infusés de haki. Tous deux échangèrent quelques coups avant qu’une explosion ne les sépare. Une explosion provenant des entrailles du navire, sans doute provoquée par un tir du Noirsillage. Azerios le savait malgré tout, pour accéder à sa précieuse cargaison, il lui faudrait passer sur le corps du chasseur de prime.


    J’imagine que tu ne me laisseras pas juste passer.. ?

    Va chier !


    Celle qui se faisait appeler « L’Etincelle » bondit de nouveau et parvint à frapper le jeune pirate au visage. Ce dernier esquiva le coup suivant, changeant ses poings en deux énormes masses de sable compact, il tenta de la prendre en sandwich mais la jeune femme parvint à s’esquiver avec agilité. Dans la surenchère, Azerios pointa ses deux indexes dans sa direction et tira une salve de balles de sable durcies, mais Erina stoppa les balles en se revêtant d’une armure couleur charbon. Au moment où le sablonneux allait enchaîner avec l’attaque suivante, l’un des sbires de la chasseuse de prime pointa alors un canon scié dans son dos et d’un tir bien placé lui arracha la tête.

    Alors que son crâne se reconstituait, Erina en profita pour charger Azerios, le projetant tout droit sur le deuxième mât encore debout. Ne lui laissant pas le temps de souffler, elle lui asséna plusieurs coups de poings en pleine poitrine. Le dernier coup fut paré alors que le visage dû sablonneux était enfin pleinement reconstitué. Attrapant son poing, il entreprit de lui tordre le bras, mais elle anticipa et effectua une retournée acrobatique pour retourner sa propre force contre lui et l’éjecter sur le sol à quelques mètres.

    Se redressant au milieu des combats, il scruta les environs, ses hommes luttaient farouchement, aucun risque qu’il les déçoive cette fois-ci. Il retourna donc à l’assaut, et parvint pour cette manche à être celui qui distribua les coups. Un premier qu’elle esquiva, mais qui lui permit d’asséner un coup de genou avec succès. Dans sa lancée, il empoigna Erina par le col pour la balancer contre le bastingage, mais cette dernière en profita pour se propulser et porter une nouvelle attaque foudroyante. Les utilisateurs d’Electro avaient un aspect redoutable, seconde fois qu’il en faisait les frais… Et déjà voilà qu’il se sentait engourdit.
      Là bataille battait son plein, à ce stade il était encore trop tôt pour déterminer qui aurait l’ascendant. Les hommes d’équipage furent bien vite rejoins par Reyshu, à la tête d’une flopée d’hommes poissons. Et en un éclair, les Ailerons Perfides se lancèrent dans un carnage sanglant. Le Noirsillage continuait de faire feu malgré l’abordage, causant d’importants dégâts au navire des chasseurs de prime. La fumée continuait d’envahir le pont, l’odeur de poudre se mêlait à celle du sang et Erina surgit soudainement. Malgré son infériorité numérique flagrante, elle n’en démordait pas et éliminait tout pirate qui avaient l’audace de se dresser sur son chemin. Tournoyant avec une habileté impressionnante, elle frappa quantité de marins dans un torrent de coups chargés d’électricité. Le genre d’adversaire qui pourrait peut être faire la différence, Azerios devait la stopper au plus vite.


      Je m’en charge.. Rey’ ! Trouve les geôles. Ramène moi les prisonniers !

      Reçu. répondit le timonier homme poisson.


      En un éclair, il repoussa ses adversaires à l’aide du karaté aquatique et se mit à courir en direction des escaliers menant vers les niveaux inférieurs. Erina le remarqua et tenta de l’arrêter mais c’est à cet instant que le sablonneux déchaîna une nouvelle salve de balles du bout de ses indexes. La jeune femme évita la plupart des projectiles mais l’un d’eux érafla sa joue. Son expression se durcit et elle changea de cible pour revenir au duel qu’elle avait commencé. Nouvel échange au corps à corps, non seulement ses attaques étaient rapides, mais elles étaient également effectuées avec une précision chirurgicale. Préférant le sabre au pugilat, Azerios se força à composer malgré tout et lui offrit une résistance solide.


      J’étais déjà satisfaite de ma prise, mais ramener la tête du sablonneux en plus.. ça je ne l’aurais même pas envisagé ! beugla-t-elle avec un sourire.


      Prenant peu à peu l’avantage, probablement coutumière du combat à main nue, la jeune chasseuse de prime fit peu à peu reculer son adversaire. Ce dernier, concentré sur Erina pour éviter de faire un faux pas, ne put anticiper une attaque qui lui tomba à nouveau dans le dos. Puissant coup de sabre de l’un des hommes d’équipage, son bras droit fut tranché net et tomba sur le plancher, se désintégrant dans un petit tas de sable. Incapable de parer puisque bras droit tranché, le jeune homme encaissa un violent coup de poing dans la tempe, qui le sonna en plus de envoyer au tapis.

      Évitant le coup de pied foudroyant qui suivit, le jeune capitaine des Sandstorm Pirates roula sur le côté, son bras se reformant, avant de se relever d’un bond et de tuer l’homme qui venait de l’attaquer par surprise d’une balle de sable compact entre les deux yeux. Les deux duelliste s’observèrent en silence quelques instants avant de repartir dans un violent échange de coups de poings. Une nouvelle explosion retentit, soufflant le plancher sous les pieds du sablonneux qui fut littéralement désintégré. Son corps se rematérialisa à l’étage en dessous, un baril de poudre avait désintégré cette partie du pont et le navire commençait à prendre feu. Levant les yeux, il eut le réflexe esquiver une nouvelle attaque foudroyante d’Erin qui lui sauta à la gorge. Esquiva les coups tout en reculant, il finit par matérialiser une tornade de sable dans sa main gauche pour la projeter violemment sur son adversaire, l’envoyant valser à l’autre bout du pont d’artillerie.

      Aucune trace de Reyshu ou des prisonniers, Azerios fut rapidement la cible des marins survivants sur le pont inferieur en proie aux flammes. Les attrapant un à un, il usa de sa capacité déshydratante pour les réduire au silence et rapidement, celle qui se faisait appeler « L’Étincelle » réapparut.


      T’en as pas eu assez ?


      Créant une nouvelle tornade de sable, le capitaine pirate fut interrompu lorsqu’un boulet de canon traversa la coque et lui faucha la tête au passage. Là encore Erina en profita pour frapper d’un coup sec en plein dans le bas ventre, avant de le saisir par le col pendant que sa tête se rematérialisait et de le projeter sur le pont. « Air pur » retrouvé, Azerios se redressa pour scruter les environs à la recherche de son adversaire. Les affrontement se poursuivaient sur le pont, l’infériorité numérique des matelots de la chasseuse de prime commençait à se faire plus flagrante. Poussant un rugissement de rage, Erin apparut derrière lui et lui asséna un rapide coup de pied foudroyant dans les côtes avant d’enchaîner avec deux coups de poings dans le thorax. Le sablonneux recula et tenta une nouvelle fois de créer une tornade de sable mais la jeune femme anticipa et se lança dans une rapide série de coups de poings, l’obligeant à contrer.

      Corps engourdit à cause des coups renforcés à l’électricité, le jeune capitaine pirate commença à commettre des erreurs, l’obligeant à encaisser toujours plus de coups foudroyants. Acculé, de nouveau dos au seul mât qui était encore debout, la jeune femme lui donna un premier coup en pleine tête. Puis un second. Bruit sourd dans l’oreille, vision troublée, Azerios se retrouva sonné et incapable de réagir. C’est alors qu’il sentit les deux mains d’Erin l’attraper par le col, avant de subir un violent coup de tête.

      Projeté au sol, sonné par cet enchaînement, il sentit les deux mains de « l’Étincelle » se resserrer sur lui, mais cette fois-ci autour de sa gorge, le privant d’oxygène…
        La vitesse avec laquelle la chasseuse de prime se battait était absolument incroyable. Et à présent, voilà qu’Azerios se retrouvait au sol, en train de subir une strangulation dans les règles. Réagissant au quart de tour, ce dernier se mit à frapper les côtes de son adversaires, à l’aide de ses poings infusés de fluide offensif. Mais rien ne semblait pouvoir détourner la furie de son objectif, à savoir arracher le dernier souffle du sablonneux. Il saisit alors ses avant bras dans un dernier effort et utilisa sa capacité déshydratante pour la forcer à le lâcher. Ce qui fonctionna, l’étreinte se desserra et permit au capitaine des Sandstorm Pirates de repousser la chasseuse de prime. Cette dernière, les poignets desséchés se mit à pester, mais elle ne semblait pas avoir dit son dernier mot. Elle revint à la charge immédiatement, ne laissant pas à son ennemi l’opportunité de reprendre son souffle. Toussotant, Azerios ne put esquiver le coup de genou foudroyant qui arriva soudain, il fut forcé de se dérober en utilisant les pouvoirs de son fruit. Mais Erina ne s’arrêta pas là, assénant une rapide série de coups de poings elle parvint à le toucher avant qu’il ne puisse s’évaporer dans un nuage de sable et elle réussit à l’attraper par le bras, avant de le fracasser contre le sol.


        Ou crois-tu aller comme ça vermine ?!


        Azerios au sol, elle bondit et le frappa de toutes ses forces en plein dans le ventre. Les lattes de bois du pont se fissurèrent sous la violence du choc et un filet de sang jaillit de la bouche du pirate. Surplombant ce dernier, elle le regarda un court instant avec dédain avant de lever le bras pour lui donner le coup de grâce. Mais à la grande surprise du sablonneux et d’Erina, un homme surgit derrière elle, la souleva et la projeta avec force contre le mât. Cet homme, Azerios le reconnu aussitôt, il s’agissait d’un pirate qu’il avait pu croiser lors du cambriolage du musée de Nanohana. L’un des membres des Unleashed Beasts, un certain Flint Mactavish. Aux dernières nouvelles, ce dernier avait été vaincu sur l’île du Levain et il ne l’avait plus revu. Profitant de l’intervention du colosse, Azerios se releva dans la douleur, comprenant sans peine que l’homme était probablement l’un des prisonniers du navire.

        Les deux hommes se regardèrent un court instant sans trop savoir quoi faire ou comment réagir et Erin réapparut soudainement, pour s’attaquer à Mactavish. Tous deux échangèrent quelques coups et même si la chasseuse de prime était un adversaire redoutable, la fatigue commençait à la gagner. Tous deux faisaient jeu égal quand elle parvint à lui décrocher un uppercut foudroyant, l’envoyant s’écraser un peu plus loin. Positionné dans son dos, le sablonneux profita de l’instant pour l’attaquer. Fondant sur Erin, il changea son bras droit en lame de sable qu’il infusa de fluide offensif avant de transpercer le dos de la belle. Cette dernier se figea, tournant doucement son regard vers son assaillant, elle chargea son poing en électricité et décrocha le coup le plus puissant qu’Azerios eut à encaisser jusqu’ici. Un coup de poing qui le foudroya littéralement, l’envoyant au tapis à quelques mètres de la.

        Se redressant tant bien que mal, un filet de sang dégoulinant au coin des lèvres, le jeune homme ressentit une douleur intense au niveau de ses côtes. Cette attaque venait de le mettre dans une situation de faiblesse absolue. En plus de l’engourdir toujours un peu plus, il pouvait sentir que le coup avait pu le bousiller de l’intérieur… Sa vision se troubla légèrement et il eut du mal à se ressaisir. Malgré la blessure qu’il venait d’infliger à Erin, cette dernière titubait dans sa direction. Nul doute qu’il ne survivrait pas à une autre attaque de cette envergure, il fallait qu’il se ressaisisse et vite.


        Vous autres pirates.. vous n’êtes.. que des vermines…


        Mactavish surgit alors et tenta de la frapper, mais elle esquiva avec agilité, effectuant un déplacement latérale puis elle frappa de toutes ses forces le pauvre homme au niveau des côtes. Cette fois il ne bougea pas d’un iota, mais une importante quantité de sang jaillit de sa bouche avant qu’il ne mette genoux à terre. Titubant, Erin tenta de lui asséner le coup de grâce, mais le sablonneux dégaina rapidement l’un de ses revolvers, le pointa dans sa direction et pressa la détente…

        BAOUMM

        À l’impact, la balle explosa, une épais nuage de flammes rougeoyantes représentant un crâne se forma, projetant Mactavish au sol. Lorsque les flammes et la fumée se dissipa, Erina se tenait toujours au même endroit, debout fière comme un paon. Elle fit quelques pas en direction d’Azerios avant de s’écrouler sur le plancher. Ce dernier avait chargé les munitions de ses revolvers à l’aide de graines de POP Green et il se félicitait intérieurement d’avoir eu une idée aussi grotesque. Mactavish se releva alors doucement, jetant un regard en direction du corps de la chasseuse de prime inerte, il se tourna alors en direction de son « bienfaiteur ». Mais pas question de s’arrêter en si bon chemin, si le capitaine des Sandstorm Pirates avait attaqué ce navire, c’était bel et bien pour s’emparer de la prime des prisonniers. Et s’il était intervenu, c’était simplement pour saisir l’opportunité d’une attaque sournoise.

        Le colosse mal en point, se mit à cracher de sang avant de se mettre à boiter. Il fit quelques pas en direction d’Azerios, qui se releva tant bien que mal à son tour, prêt à en découdre. Mais au moment où il s’apprêtait à déchaîner les pouvoirs de son fruit avant qu’il ne soit trop mal en point pour le faire, une sensation de froid mordant le saisit et une lame lui traversa le bas ventre…
          Détournant le regard d’un Mactavish plus que mal en point, le sablonneux découvrit un second visage bien familier pour l’avoir vu placardé à plusieurs endroits sur Jaya : Triss Gunn. Une capitaine pirate bien réputée pour sa perfidie et son absence de pitié. Retirant sa lame du corps pourtant en principe intangible, le jeune homme se rendit compte que sa lame était enduite d’une fine pellicule de glace, ce qui avait manifestement empêché les tissus de son dos de se changer en grains de sable. La jeune femme s’apprêta alors à réitérer l’opération, un sourire narquois sur le visage et la lame traversa la clavicule d’Azerios sans qu’il ne puisse se changer en sable. Une vive douleur parcouru son corps, les attaques glaciales de Gunn semblaient pouvoir ignorer totalement l’intangibilité conférée par le Logia du sable. Reculant de quelques pas, le sablonneux tituba et trébucha pour tomber genou à terre sur le pont.


          Tiens tiens tiens… J’aurais pensé à n’importe qui.. mais toi… On raconte que t’es plus du genre à coffrer tes semblables qu’à les faire évader ces temps-ci… Sablonneux.

          T’es bien informée ouais… J’suis venu te chercher. annonça Azerios en retirant la lame, grimaçant de douleur.

          Je vois. J’vais pas me laisser faire tu te doutes bien hein… annonça Gunn en dégainant deux autres dagues.


          La jeune femme se mit à marcher au milieu du chaos ambiant de la bataille, large sourire dessiné sur le visage. Le sablonneux tenta de trouver la force de se relever, mais son corps était tout engourdi et les deux blessures que la jeune pirate venait de lui infliger ne rendaient pas la chose plus évidente. Impuissant, il ne pouvait que la regarder avancer vers lui d’un pas lent mais décidé, ses deux couteaux en main. Mais à l'instant ou elle arriva au corps à corps et qu'elle tenta de frapper, Azerios trouva la force d'esquiver le coup en se jetant sur le côté. Se redressant tant bien que mal, écrasé par la douleur et la fatigue, il pesta et tenta de frapper la belle d'une lame de sable, mais rata son entreprise. Tous deux échangèrent une série de coups, mais chacun esquivant les attaques de l'autre, l'épuisement eut raison du sablonneux en premier. Genou à terre, tentant de retrouver son souffle, il ne pouvait que regarder son assaillante s'avancer avec un sourire narquois.

          Autour d’eux, la bataille ne tarderait pas à cesser, les Sandstorm Pirates continuaient de massacrer les derniers sbires du Baroque Works, qui tentaient vainement de reprendre le dessus. Toujours aucune trace de Reyshu, Gunn semblait avoir une assurance folle, se pourrait il qu’elle l’ait tué ? Se pourrait il qu’elle envisage sérieusement de saigner Azerios et de prendre le contrôle de son équipage avec l’aide de Mactavish. Ce dernier arriva à côté du sablonneux, le fixant avec gravité, le sang dégoulinant toujours du coin de sa bouche.


          Faut que je te remercie… Ce gros bordel m’a permis de sortir.. et tu m’offres même un navire et un équipage.

          Ils n’accepteront pas de te suivre.. tu vas juste finir pendue sur ce putain de rafiot.. et tu sombreras avec…

          Ça c’est ce qu’on va voir. ricana-t-elle.


          Levant l’une de ses dagues, elle affica un sourire sadique avant de frapper d’une nouvelle attaque glaciale. Azerios fut incapable de bouger sur l’instant. Il se contenta de la regarder droit dans les yeux, incapable de réagir. Était-ce la fin ? Combien de fois s’était il posé cette question ? Sans doute beaucoup trop. Un filet de sang gicla. Mais contre toute attente, le sang qui fut projeté sur le plancher déjà bien maculé n’était pas celui  du sablonneux. Levant légèrement les yeux alors que l’expression du visage de Gunn virait à la surprise, le jeune capitaine des Sandstorm Pirates s’aperçut que Mactavish venait de le protéger, plaçant sa main entre la dague et lui. Le colosse empoigna Gunn de son autre main mais cette dernière lui planta alors la seconde dague dans le torse dans un élan de violence. Peut être était-ce le moment idéal pour intervenir et c’est précisément ce que fit Reyshu. Surgissant de la fumée qui envahissait le pont, il vint prêter main forte à son capitaine, frappant Gunn de plein fouet. Azerios fut soulagé de voir apparaître son timonier… Mais la pirate rendit aussitôt le coup de l’homme poisson, l’entaillant à l’aide d’une autre dague. Encore un dos tourné, Azerios se précipita pour frapper dans un ultime effort.

          Se relevant tant bien que mal, il ramassa la dague qui l’avait précédemment transpercé et la planta à son tour dans le dos de son propriétaire. Gunn hurla de douleur en se retournant. D’un rapide coup de pied elle frappa le sablonneux au niveau de la tempe, nouveau coup glacial, le faisant tomber sur le côté. Là encore il n'eut aucune possibilité d'éviter le coups et si les coups foudroyants avec lesquels Erina l'avait martelé l'avaient sonné, le coup de pied de "Spider" n'avait en rien arrangé les choses. Gunn se mit à cracher du sang, probablement que la blessure infligée était sérieuse. Elle se remit en tête de finir le boulot, se dirigeant vers le capitaine des Sandstorm Pirates, mais au moment où elle tenta de lui donner le coup de grâce avec l’une de ses lames, Mactavish retint son poignet. Hurlant de rage, elle entreprit donc de l'éliminer en premier et tous deux lutèrent un court instant. Malheureusement avantagée face à un adversaire déjà à moitié mort, Gunn transperça de nouveau le torse du colosse qui finit par tomber à genoux. Folle de rage elle s’apprêta à l’achever mais Azerios bondit pour la transpercer à l’aide d’Oto et Koharashi. Les deux lames au travers du corps, Gunn tituba un court instant avant de tomber lourdement à son tour sur le pont du navire. Reyshu arriva alors pour soutenir son capitaine et l’empêcher de tomber.


          Putain t’en as mit du temps…

          Ouais j’étais occupé là en bas.


          S’aidant de son homme de main, le sablonneux récupéra ses lames sur le cadavre de celle qu’i se faisait appeler « spider » puis il approcha de Mactavish. Pour une raison étrange, ce dernier venait probablement de lui sauver la vie... Le pauvre homme agonisait au sol, une importante quantité de sang dégoulinant de ses différentes blessures et de sa bouche. Lorsqu’il vit approcher Azerios, il hocha la tête.


          On.. On est.. on est quitte. lâcha l’ancien membre des Unleashed Beasts.

          En effet… répondit Azerios avant de plonger l’une de ses lames dans le cœur du mourant.


          Le colosse rendit son dernier souffle et son regard se figea. Lames rengainées, le chaos environnant était presque évaporé, le navire brûlait et le calme semblait être de retour. Nouvelle victoire des Sandstorm Pirates, sur le fil cette fois-ci… L’équipage regagna le Noirsillage en toute hâte, embarquant les deux primés, laissant le navire du Baroque Works être avalé par les flammes et sombrer. Un matelot s’empressa de venir s’occuper du capitaine, de lui appliquer les premiers soins. Ce dernier ne pouvait s’empêcher de fixer le corps de Mactavish avec une certaine amertume. Comme quoi, l’honneur pouvait finalement bien exister chez les pirates… Ce qu'il faisait là par contre, était tout sauf honorable. Traquer ses semblables n'avait jamais été une option envisageable pour lui et pourtant Azerios c'était accommodé de ces traques. Il n'osait pas se l'avouer, mais il commençait même à éprouver un certain plaisir à traquer, débusquer et tuer les pirates. Si depuis qu'il avait réalisé son premier larcin, jamais il n'avait envisagé de bosser avec ou pour le Gouvernement Mondial, les choses avaient bien changé. Comme on dit bien souvent, la fin justifie les moyens et ses objectifs lui seraient clairement facilités s'il parvenait à s'emparer d'un siège de Corsaire. Les objectifs de Ren aussi dans un sens... Le médecin lui conseilla d'aller s'allonger, de se reposer pour récupérer, mais il préféra rester là, assit sur cet escalier de bois sur le pont de son navire à méditer encore un peu sur la suite. Toutes voiles dehors, tout homme à son poste, Le Noirsillage reprit sa route, dans un silence que seul le bruit des vagues qui se brisaient sur sa coque pouvait perturber...