Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Frôler les étoiles


RAPPORT DE MISSION
RÉCUPERATION DE LA SAINTE RELIQUE DE NAKAMURA


Lieu d'action : Dead End
Agents missionnés : Agent Amaryllis - Catégorie I - CP7 (Sa Sainteté Basara) - sous couverture
                    Agent Minaro - Chef d'Équipe - CP9

Objectif : Récupération de la relique sacrée du peuple long bras de Nakamura prévue pour mise aux enchères sur Dead End - Objectif réussi.

Résumé d'exécution : Agent Amaryllis : arrivée sur place en première, prise d'information sur la ville et sur le déroulement de la mise aux enchères - retard d'un jours prévus -
Arrivé de l'Agent Minaro : prise de contact, évaluation de l'environnement. L'agent Minaro choisi d'infiltrer le lieu de vente aux enchères sans prévenir l'agent Amaryllis, contrainte de faire diversion pour assurer la sécurité du Chef d'équipe du CP9.
→ récupération d'information de l'agent Minaro : la statuette ciblée n'est pas encore présente sur l'île et arrivera le lendemain. L'agent Amaryllis a été contrainte de tuer deux hommes pour assurer le bon déroulement de sa prise d'information.

Mise au point d'une stratégie d'action des deux agents : l'Agent Minaro use de son statut de Chef d'équipe du CP9 pour diriger l'opération à sa guise en mettant en cause les compétences de l'Agent Amaryllis ainsi que son commanditaire, qui soit dit en passant n'est autre que l'illustre Média : l'étoile Ike Basara. L'argumentaire n'étant pas possible, l'Agent Amaryllis concède de lui laisser une chance. Et tandis que l'agent Minaro part se "reposer", l'Agent Amaryllis choisit de préparer le terrain du lendemain en s'assurant que tous les hommes du port souffrent de veisalgie, les rendant innopérationnel à la défense du navire attendu.

Le lendemain : usant de l'agent Amaryllis comme appât en faisant croire qu'elle est la détentrice du fruit des fils, l'agent Minaro crée des clones de fils qui attaquent les pirates du port tout en usant de sa collègue comme une marionnette... Jusqu'à finalement la laisser tomber sans prévenir, en position précaire tandis qu'il s'enfuit avec la relique volée. L'agent Amaryllis élimine tous les témoins possibles avant de disparaitre de la circulation pour le rejoindre, puis rentrer à Marie Joie.

Note : La mission aurait pu être bien plus simple si l'agent Minaro avait su agir en équipe plutôt que d'utiliser l'Agent Amaryllis comme une faire valoir. De plus, sa participation dans la réussite objective est plus que discutable.



Rédigé par : Agent Amaryllis - Agent de Catégorie I - CP7

  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
- Ma chère Agent Amaryllis...
- Directrice Finnegan... Que me vaut l'honneur de votre convocation ?

Debout à l'entrée du bureau de la directrice du CP7, je dévisage la directrice sans pour autant prendre la peine de m'installer... Après tout, toutes les deux savons très bien qu'elle n'est ma supérieur que sur le papier, et que même si j'ai effectué les quelques missions qu'elle m'a confiée, je reçois la majorité de mes ordres de bien plus haut.

- Vous pouvez vous asseoir Agent Amaryllis, j'ai à vous parler de plusieurs sujets.
- Vraiment ? C'est inhabituel...
- Certes. Mais vous le supporterez, n'est ce pas ?

Nos yeux se foudroient une seconde tandis que je finis par avancer vers le siège malgré mon aversion de cette hiérarchie stupide.

- Si Média m'appelle...
- Vous ferez ce que vous devez faire. Mais comme c'est en parti lui qui m'a demandé de vous convoquer, je pense que ça ira.
- Ah oui ?

Forcément, quand on parle de mon amour d'étoile, mon comportement change du tout au tout. Un état de fait qui fait souffler bruyamment ma soit disante supérieur hiérarchique.

- Oui. Bref, asseyez vous.

Et cette fois, j'obéis sans plus de discussion, trop intriguée par ce que mon cher et tendre Ike a pu lui demander de me dire... Est-ce pour me féliciter de mes états de services ? Pour me promotionner ? Ou mieux, pour me libérer de ce carcan qu'est le Cipher Pol 7 pour me permettre de me consacrer qu'à lui seul ?

- Félicitation Agent Amaryllis, vous êtes dorénavant cheffe d'équipe. Bon, évidemment je crois qu'aucun agent de notre pol voudra travailler sous vos ordres mais je suppose que vous vous en moquez bien, seul le titre compte n'est ce pas ?

Bingo ! C'est la promotion ! Même si... Cheffe d'équipe. C'est le grade qu'avait ce bon à rien de Minaro non ? Hm... Si j'en crois la concurrence entre les CP, alors ce putain de prestigieux neuvième pol reste toujours au dessus de mon pitoyable pol sept...

- Ça ne vous plait pas ?
- Ce n'est malheureusement pas suffisant non.
- Venant de vous, ça ne m'étonne même pas Amaryllis. Je suppose que vous ne serez satisfaite que lorsque que vous aurez ma place.
- Et avoir à gérer tous ces incapables pas foutus de faire une mission correctement, en restant là, assise derrière un bureau ? Jamais de la vie. Je suis une agent de terrain au service de sa Sainteté Basara moi, pas une vulgaire gratte papier.
- Vous savez que je pourrais vous retirer cette promotion immédiatement, n'est ce pas ?
- Je sais que vous aimeriez le faire, mais que comme elle vient directement d'un membre du conseil, vous êtes pieds et poings liés.

Glawdys Finnegan souffle une nouvelle fois, regrettant sans doute sa position aussi inconfortable que la mienne lorsque je dois officier avec des abrutis d'agent qui jouent des galons avec moi. Pour autant, même si elle sait que ce que je dis est vrai, elle n'ira pas jusqu'à s'abaisser à l'admettre, préférant plutôt s'enfoncer dans son siège de cuir en croisant les mains devant elle, coudes sur ses accoudoirs.

- Il y a un autre sujet que je dois aborder avec vous Amaryllis.
- J'écoute.

Elle se redresse alors vers son bureau, attrapant une feuille qu'elle glisse hors d'un dossier et me la tend. Je la récupère et découvre alors mon dernier rapport de mission avec un léger sourire aux lèvres.

- Il ne vous plait pas ?
- Vous savez tout comme moi que les relations entre les différents Pol ne sont pas toujours agréables...
- Et je ne vois pas en quoi c'est mon problème. L'agent Minaro est un piètre chef d'équipe, du CP9 en plus de cela, ce n'est quand même pas ma faute.
- L'agent Minaro a largement prouvé sa valeur pour atteindre ce rang.
- Pf ! Et à qui ? A l'ancienne directrice du CP9 qui est recherchée pour trahison ? Voyons Glawdys, nous savons vous et moi que nous ne pouvons nous fier à ce Pol.
- Ne m'appelle pas Gl.
- Et puis, est ce qu'on est vraiment sûr que l'inquisition les a bien contrôlé ? A bien vérifié tous leurs dossiers ? Hormis le fait que ce n'était pas des traitres, bien évidemment !
- Alcéa !
- Et bien directrice, vous avez un problème ? Vous êtes toute rouge tout à coup...
- Tu...

La colère est visible sur ses traits tandis que les miens sont à la fois moqueur et hautain. Et je sais pertinemment que si je n'étais pas au service directe d'une des cinq étoile, je serai immédiatement renvoyée ou rétrogradée à l'état de Sbire pour mon comportement. Mais si je n'étais pas aux ordres de mon tendre Basara, jamais je ne me serais permise de dire de telles propos.
D'ailleurs, jamais non plus je n'aurai rejoint ce pol qui ne sert que la sainteté avec des missions de récupérations de peluches et d'esclaves pour nos chers dragons célestes... Mais c'est celui qu'Ike m'a indiquée pour me permettre de le servir, ayant directement insisté auprès de Glawdys, alors je suis là...

Mais au fond, je commence clairement à voir les limites de ce choix.

- Je ne veux plus de ce genre de rapport, alors si vous pouviez juste le réécrire sans nous mettre en porte à faux avec le Cipher Pol 9...
- Hm... Oh, c'est vrai qu'en le relisant, j'ai oublié de mettre le coup des dépenses que j'ai du faire pour souler tout le monde.
- Vu votre don naturel, ça n'a pas du coûter très cher...
- Et c'est la toute la différence entre moi et les autres agent : malgré mes talents, je ne lésine pas sur les moyens. Heureusement, je peux compter cela en note de frais n'est ce pas ?
- Si vous me réécrivez le rapport...
- Alors je le ferai.
- Parfait, alors vous pouvez partir. Et un courrier Denden suffira pour me le transmettre.
- Trop'aimable à vous de penser à ne pas me refaire perdre mon temps à venir jusqu'ici.
- Au revoir Agent Amaryllis.
- Au revoir Directrice Finnegan.

Et tandis que je tourne les talons, relisant mon rapport, une idée se profile dans ma tête. Une idée qui germe depuis le début de cet entretien, depuis le début de cette mission avec l'agent Minaro même, et la raison de la tournure de mon rapport.

J'ai beau être devenue cheffe d'équipe, je ne peux pas avoir à supporter une nouvelle collaboration qui me mettrait en deça d'un collègue d'un autre Pol. Ce n'est ni bon pour mon efficacité, ni pour mon travail que je fais pour l'étoile de mon cœur. Et si Finnegan ne le comprend pas, alors je me dois d'aller convaincre une autre personne.

Une personne qui saura trouver un intérêt à ma demande et qui surtout, sera capable d'y apporter une solution.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
*BOUM BOUM*  *BOUM BOUM*

Alors que mes pas me portent jusque dans les quartiers de l'homme le plus beau, le plus puissant, le plus intelligent de l'univers tout entier, je m'arrête un instant, main sur ce cœur dans ma poitrine que je ne contrôle plus. Prenant le temps de m'appuyer un instant sur le mur d'un des grands couloirs de Marie Joie sous le regard des agent garde du corps du coin, je souffle un moment, cherchant à reprendre mon calme et ma sérénité. Mais le puis-je réellement ? Si je suis capable d'affronter les pires situations stressante, sachant comment toujours sortir mon épingle du jeu, cette situation là, celle de faire face à ce Saint si grandiose, me fait toujours le même effet.

Il doit vraiment me prendre pour une folle... Cette pensée fait naitre un sourire mal à l'aise sur mon visage tandis que je secoue ma tête dans ma main, dépitée par ma propre faiblesse tandis que l'autre tient toujours ce rapport de mission que je suis censée réécrire. Un regard sur la feuille me permet de retrouver un peu mes esprits, et surtout ma concentration. Allez Alcéa, un peu de courage. Si tu es là, c'est avant tout pour lui, pour le servir. Pour que ses ordres ne soient plus jamais discuté ou remis en doute. Oui, c'est cela qui me motive, c'est cela que je dois défendre.
Et c'est pour ça que je dois trouver le courage de lui dire, lui expliquer, quitte à prendre le risque qu'il ait le sentiment que je lui fais perdre son temps...

Raaah ! C'est si dur !

Mais c'est le grand Ike Basara, il comprendra forcément ! Lui et moi sommes... lié ? Oui. Il m'a choisi, il me fait confiance. Et je ne le décevrai pas.
Jamais.

Mes yeux virant au bleu sous cette nouvelle détermination, je reprends ma route vers l'immense porte de ses appartements... Une direction que je ne prends que trop rarement lorsque je n'y suis pas invitée.
Comme aujourd'hui.
Et à chaque fois, ma peur redouble, me faisant soudainement trembler comme une feuille au moment de lever la main vers cette porte pour frapper alors que les deux gardes en costume noir restent de marbre de chaque côté de cette porte, leurs lunettes noirs cachant à merveille leurs émotions. Une chance pour eux que je ne sois qu'au début de ma maîtrise de l'empathie car je ne doute pas un seul instant qu'ils doivent se foutre de moi... Mais sans preuve, je leur laisse le bénéfice du doute...

Par contre, grâce à cet empathie, je peux pour la première fois sentir l'aura de l'amour de ma vie, celui pour qui je prendrai tous les risques, pour qui je détruirai tous les royaumes juste pour avoir la chance de voir son visage une nouvelle fois...
Mon doux Basara...

Mais pour le voir, je dois frapper à cette porte.

Allez Alcéa, allez, frappe. Frappe !

*Toc toc toc*

Je déglutis en sentant l'aura derrière cette porte s'avancer vers elle, mon cœur s'emballant une nouvelle fois tandis que je me concentre pour ne pas faillir. Je dois rester concentrée, ne pas sombrer sous sa magnificence !
Il est là ! Si proche ! Je vais le voir ! Je...

- Agent Amaryllis ? Je ne savais pas que Sa Sainteté vous attendait.

La bonne. J'ai confondu l'aura de mon amour avec la putain de bonne. Horreur et déception, je ne suis qu'une merde, comment j'ai pu faire cette erreur ! Honte ! J'ai tellement honte, mon regard devenant terne et triste sous cette constatation.

- Je vais vous annoncer à lui. Je vous laisse attendre à l'intérieur.

C'était pourtant évident ! Ike Basara n'ouvre jamais la porte lui même ! Raaah, Alcéa comme tu peux être stupide par moment !
Entrant dans les quartiers luxueux et hyper spacieux du vénérable Média, je ne fais qu'un pas pour passer la porte et reste droite juste à l'entrée, n'osant pas m'avancer plus sans y avoir été invitée par une puissance supérieur.

L'attente à cette endroit me semble tout à fait interminable tant le stress me ronge. A tel point que j'en viens même à sortir de ma poche un miroir de poche pour me recoiffer et remarquer avec frayeur la couleur de mes yeux absolument pas adapté à une rencontre avec mon précieux chef. Usant d'un effort de concentration, je les fais revenir au violet tandis que je contrôle quelques mèches rebelles de ma chevelure avant de ranger le miroir juste à temps pour voir sa magnificence arrivée.

Et maintenant que je le vois, lui, de toute beauté, ainsi que son aura que je distingue avec l'empathie, je m'en veux d'autant plus d'avoir pu confondre ce soleil descendu parmi nous, pauvres mortels, avec l'espèce de face cachée de la lune qui lui sert de bonniche.

Il me faut bien quelques secondes où le son de sa voix résonnent dans ma tête comme une douce mélodie dont le sens des paroles célestes m'échappent avant de mettre un genoux à terre, de baisser la tête et de me fondre en excuse.

- Je vous prie d'accepter mes plus plates excuses votre Sainteté pour oser venir vous déranger alors que vous devez surement avoir beaucoup mieux à faire que de me dispenser ces minutes de votre précieux temps...
- Ça ira pour cette fois. Relève toi et dis moi ce qui t'amène.

Obéissant immédiatement, je me redresse sans bouger du pas de la porte et, ne sachant comment présenter la chose, je me mords la lèvre inférieur, jouant avec le papier dans mes mains, hésitante.
Une hésitation dont malheureusement, sa Sainteté à l'habitude avec moi. Aussi, tandis qu'il s'installe dans son divan pendant que sa bonne lui sert un thé, il me dévisage du coin de l'œil et décide de prendre les initiatives.

- Ce papier est pour moi ?

D'un claquement de doigt, la bonne repose la théière et se dirige vers moi, m'arrachant presque le papier des mains avant de le porter à l'étoile. Un geste qui a le mérite de briser mon hésitation et me faire reprendre un peu contenance, assez du moins pour retrouver l'usage de la parole.

- Oui ! Il s'agit... De mon dernier rapport de mission... Que la Directrice Finnegan me demande de réécrire...
- Il a vraiment osé remettre en cause mes compétences ?
- Il a dit, je cite "je me fiche de l'estime que votre chef à pour vous, dans cette mission c'est la loi du cp9 qui prime"... Ce sont ces mots... Et malheureusement mon grade d'agent de Catégorie I ne me permettait pas d'aller au dessus des ordres d'un chef d'équipe du CP9... Comme je me savais tout à fait apte à gérer cette mission avec ou sans lui, qu'importe les bévues qu'il ferait, j'ai préféré ne pas envenimer la situation pour favoriser la réalisation de l'objectif. Mais maintenant que c'est chose faite, je me dois d'être honnête et d'empêcher qu'une telle offense se reproduise.
- Et pourquoi la Directrice Finnegan veut que tu le réécrives ? Ne devrait-elle pas plutôt s'occuper de cet agent ? D'ailleurs, elle t'a annoncé ta promotion ?
- Oui, et je vous suis infiniment reconnaissante pour celle ci. Je m'incline devant lui pour lui signifier ma profonde gratitude et dévotion avant de me redresser et de reprendre : Quant à ce rapport... Elle ne veut pas devoir s'expliquer avec le prestigieux Cipher Pol 9 qui, malgré la réputation de sa précédente directrice bénéficie toujours d'un traitement de faveurs par rapport aux autres Pol...
C'est pourquoi je suis là aujourd'hui...


Faisant voler le rapport d'un geste gracieux de la main jusqu'à la table basse, Média tourne la tête vers moi, ses yeux d'un bleu froid me transperçant au point que mon corps est soudainement parcouru de chair de poule tandis que je me force à continuer. Maintenant que j'ai lancé le sujet, je ne peux plus me débiner.

- Si je veux rester à votre service, et soyez assuré que c'est mon vœux le plus cher, je suis coincée dans la hiérarchie du Cp au prestigieux grade de Cheffe d'équipe que vous m'avez généreusement attribuée. Mais dans notre système actuel, qu'est ce qu'un chef d'équipe du Cipher Pol 7 comparé à celui du CP9 ? Ou encore du CP0 ? Dans l'organisation actuelle du Cipher Pol, c'est évidemment le septième qui est le plus indiqué pour vous servir, vous et les autres étoiles... Mais lors de mission comme celle que je viens de faire, où moi, votre dévouée serviteur, suis obligée de collaborer avec ces agents hautains du CP9, je n'ai malheureusement aucun pouvoir hiérarchique pour leur imposer votre volonté. Parce qu'ils sont ignorant et imbu d'eux même, et que malheureusement le prestige du CP9 leur laisse penser que comparer à ma noble tâche, la leur est au dessus.
- Est-ce vraiment un problème ?
- Aujourd'hui non : parce que je suis tout à fait à même de corriger leurs erreurs dans leurs dos. Votre volonté est ce qui m'importe le plus et vous connaissez mes capacités à les faire respecter. Cependant, comme nous l'a appris la traitrise de la directrice Sweetsong, nous ne pouvons pas toujours couvrir les erreurs des autres agents d'élites des Cipher Pol. Aussi douée que je puisse l'être, j'ai parfaitement conscience qu'il y a certains de nos plus vieux agents qui pourraient poser problème. Rien d'irréparable, bien entendu, tout comme le scandale de Sweetsong a finalement été réparé. Mais si nous avions pu simplement l'éviter, n'aurait-ce pas été bien plus simple pour le Gouvernement Mondial ?
- Qu'est ce que tu proposes dans ce cas ?
- La création d'un nouveau statut pour les agents tels que moi, qui œuvre directement pour vos intérêts qui sont ceux du Gouvernement Mondial. Un statut qui ne pourra être remis en question par aucun des autres agents, tout Cipher Pol confondu afin que tout agent travaillant directement pour vous puisse le faire sans avoir à se justifier. Car nous sommes l'image même de vos choix, de votre confiance. Et lorsque nos méthodes sont remises en questions par nos pairs c'est votre jugement qui est mis à mal. Sauf que vous êtes le Gouvernement Mondial ! Vous n'avez pas à voir vos décisions remises en cause !
- Tu as raison...

Évidemment que j'ai raison. Rien n'est plus important pour moi que la loi de cet être de lumière étincelant qui réfléchit actuellement à mes paroles... Pensant surement déjà aux possibilités que cela lui apporterait d'avoir plus de pouvoir sur l'ensemble des agents du Cipher Pol. Car oui, s'il dispose d'une équipe d'agent rien qu'à lui et au dessus des autres, alors les envoyer dans des missions d'autres CP lui assurerait des opérations de qualité en son seul nom. Après tout, ses agents, ses missions, non ?

- Comment vois-tu les choses, pour ce nouveau statut ?
- Le plus visible serait la création d'un nouveau Pol du Cipher Pol... Un Pol dont le prestige écraserait tous les autres, y compris le neuvième et le zéro. Et même si je ne doute pas un seul instant que vous seriez le seul vénérable à en faire bon usage, je pense que, pour que les autres étoiles acceptent un tel projet, ils doivent pouvoir avoir leur propre équipe, eux aussi. Chacun de vous cinq auraient donc ses propres agents, des agents de terrains que vous auriez vous même choisi et qui vous représenterons en tous lieux et tous temps. Des agents dévoués à votre cause, la seule qui compte réellement et qui mérite des personnes déterminées et talentueuses pour la servir exclusivement. Un Star Pol.
- Ces vieux croulants n'accepteront jamais de toucher aussi radicalement à l'organisation des Pols datés de plusieurs siècles...
- Dans ce cas... Ce Star Pol peut être intégré au CP0, au même titre que la Brigade des Affaires Internes et l'Inquisition... Cela laissera tout de même le directeur de ce Pol au dessus de nos fonctions, mais cela éliminerait tous les autres.
- Assez pertinent même si moins intéressant...

Mon étoile d'amour attrape sa tasse de thé et la porte à ses lèvres, pensif. Je sais que ce moment est absolument crucial : celui de la réflexion, de la décision. Est ce qu'il va finalement accéder à ma demande ? Se sent-il de porter l'idée jusqu'au conseil et ainsi de nous libérer l'un comme l'autre des entraves des autres agents du Cipher Pol pour faire régner Sa Loi ? Je l'espère, et au fond, je prie pour qu'il l'accepte, sinon je lui aurais fait perdre un précieux temps pour rien... Et ça je ne sais pas si je serais capable de me le pardonner.

- C'est décidé. Tu présenteras le projet au conseil des cinq.
- Moi ?!
- Toi oui. Et tâche de réussir, ou tu redeviendras une simple membre du Cipher Pol.

Mon cœur loupe un battement sous cette annonce. Je... Je joue vraiment mon poste, ma vie sur cette idée folle ?

- Tu peux disposer. Je te ferai convoquer quand nous te recevrons. Tâche de bien préparer ta présentation.

Je... Telle un robot, je fais demi tour et sors alors que la bonne m'ouvre la porte en me rendant mon rapport et la referme juste derrière moi, me stoppant alors net sous mon élan sur le pas de cette porte.
Non mais pourquoi ?! Qu'est ce qui m'a prise de vouloir proposer cela ?! Mes mains rejoignent ma tête et frotte mon cuir chevelu avant de le secouer énergiquement
Foutue. Je suis totalement foutue !

Bordel Alcéa, c'est la mission de ta vie là ! Faut pas se louper ! Ni désespérer !
Raah BORDEEELLL ! Je dois absolument tout préparer ! Qui sait quand les cinq étoiles voudront me recevoir !

Alors d'un soru, je fais un bond dans le couloir avant que mon denden ne me coupe et sonne. Un regard en arrière et je note la distance entre moi et la porte que je viens de quitter.
Dix mètres.

J'ai fais dix putains de mètres et ça sonne.
Tremblante, mourant de peur à l'idée d'affronter mon destin, je soulève mon poignet et décroche le mini denden.

- A... Allo... ?
- Alcéa ? Rejoins nous au conseil dans cinq minutes. Et n'oublie pas : si tu échoues, c'est terminé.

*Gotcha*

Une seconde, des larmes perlent au coin de mes yeux sous le désespoir de cette perspective.

Finie, je suis totalement finie... Adieu Basara, adieu... prérogative... Adieu Basara ?
NON !

NON NON NON ! Je dois me battre !
C'est pour lui que je fais ça !

Redressant suffisamment sèchement la tête pour faire voler mes larmes loin de mes yeux, c'est enorgueillie d'une nouvelle détermination que je me rends au conseil. Car si je ne suis pas capable de leur faire accepter cela, je ne suis pas digne de servir mon vénérable Basara !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
*Gloups*


Le conseil des cinq vénérables étoiles au grand complet, là, devant moi. Rassemblé dans ce salon avec canapé et fauteuils où sont prises toutes les plus grandes décisions de notre monde.

De ma vie, je crois que je n'ai jamais été aussi stressée, ou alors c'était la fois où j'ai appris que j'allais travailler pour le magnifique Ike Basara en personne. Non, là c'est encore pire que cela, parce que son œil qui fait fondre mon cœur me fixe, me mettant clairement à l'épreuve. Et franchement, je suis obligée de redoubler de concentration sur la maîtrise de mon corps grâce au retour à la vie pour ne pas être en nage devant ce quintuplé d'hommes si puissant.

- Et bien alors Ike, elle a perdue sa langue ton agente ?
- Je lui fais souvent cet effet, mais après ça va mieux.
- Qu'elle se dépêche ! On a pas toute la journée !
- Parce que tu as un truc de prévu toi ?
- On a tous des choses de prévu Kyozu, n'oublie pas... Alors si la demoiselle veut bien se donner la peine ?

Les cinq paires d'yeux se tournent alors vers moi, faisant une nouvelle fois monter mon rythme cardiaque d'un coup. Puis, cherchant un repère, c'est dans les yeux de mon amour impossible que je le trouve.
Je n'ai pas le droit de le décevoir.

Mes yeux blanc de peur changent soudainement de teinte pour redevenir violet, celui qu'Il apprécie tant, tandis que je souffle un grand coup et que j'ouvre enfin la bouche.

- Pardonnez moi, je ne suis qu'une humaine qui se retrouve soudainement face aux dieux de ce monde... Aussi je voudrais tous vous remercier chaleureusement pour le temps que vous avez accepté de m'accorder aujourd'hui.

Respectueusement, je m'incline devant les cinq une seconde, en profitant pour maîtriser mon cœur et mes émotions avant de me redresser face à eux pour entamer la présentation de mon projet.
Un projet que je ne peux clairement pas présenter de la même manière qu'à mon amour à ces vieux croulants...

- Je souhaiterai vous soumettre l'idée de révolutionn.
- AH NON ! ON RÉVOLUTIONNE RIEN DU TOUT ICI !
- Laisse la parler Mint... Et range ce révolver.

Oh la boulette... Je me mords la lèvre inférieur alors que le regard de mon doux Basara se fait si glacial... Bordel bordel bordel ! Je dois me ressaisir.

- Pardon... Ce n'était pas pertinent de ma part... Hm.
- Moins d'excuses, plus de blabla, merci.
- Oui, bien sûr. Donc. Je me présente ici devant vous pour vous proposer l'idée de... d'ajouter une branche particulière au Cipher Pol : un... un Star Pol.
- Star Pol ?
- Ça veut dire étoile.
- Merci Ike, je sais ce que ça veut dire... Ce que je veux savoir c'est en quoi cela consiste. Parce que les étoiles ici, c'est nous !
- Et si tu la laissais parler pour qu'on sache ? Continues.
- Les Star Pol, ce serait des équipes d'agents sous vos ordres directes, pouvant agir à votre guise n'ayant de compte à rendre qu'à vous et vous seuls.
- Et quel intérêt ? On a déjà les agents du CP7 pour ça... Et puis si on en a besoin d'autres, on peut demander à n'importe quelle service de nous en fournir.
- Pardonnez moi ma question mais... Après la trahison de la directrice Sweetsong, confieriez vous réellement les plus grandes missions du gouvernement à n'importe quel agent qui vous serait affecté ? Et quand est-il de l'agent Corbeau récemment devenu empereur des mers, l'agent Miso moisissant pour la troisième fois en prison, l'agente Starlight qui a rejoint le Corbeau... Et ce ne sont que quelques exemples du peu de loyauté de certains des agents du gouvernement. Aujourd'hui qui croire ? En qui avoir confiance ? Pensez vous réellement que tous les agents méritent votre confiance ? Comment savoir s'ils ne sont pas déjà entrain de vendre nos informations à l'ennemis ? Car malgré toute l'efficacité de la Brigade des Affaires Internes, nous ne pouvons nier que nous avons bien trop souvent des traitres sortant des rangs de cette institution qu'est le Cipher Pol...

Vous êtes les dirigeants de ce monde, vous avez le devoir de nous guider vers un monde de Justice, assurée par une Politique incontestée, Stratégiquement diffusée grâce aux Médias afin d'accroitre la Sécurité de chacun. Et pour cela, vous avez besoin des meilleurs armes possibles.

Nous, agents du Cipher Pol, nous sommes les armes du Gouvernement Mondial, vos armes. Mais nous sommes trop nombreux, nos tâches trop diverses et beaucoup d'entre nous sont bien trop indisciplinés et félons pour avoir l'honneur de vous servir directement.
Voilà à quoi doit servir le Star Pol : il doit pouvoir vous offrir les armes les plus affûtées, loyales et dévouées à vos personnes et au gouvernement que vous établissez pour mériter votre confiance. Ce serait alors le Pol le plus sûre de tout le cipher pol, allant même au delà du Cipher Pol 0 qui dépend d'un directeur. Pour la simple et bonne raison que ce serait à vous, Vénérables Étoiles, d'en choisir chacun de leurs membres après qu'ils vous aient personnellement prouvés leurs valeurs.

Et parce que ce serait les agents les plus sûre et loyaux de tout le Cipher Pol, ils devront être reconnus comme tels auprès de leurs paires, leurs paroles ne servant qu'à vous servir directement, transmettant vos messages et votre volonté.

Voilà ce que serait le Star Pol, l'élite des agents de terrain du cipher pol œuvrant sous vos seuls ordres. Car moins il y a d'intermédiaires, et plus on peut être sûr des personnes que l'on côtoie.

- Hm...
- J'espère Ike que tu n'as pas besoin d'une équipe de Cipher Pol à tes ordres pour faire tes petites magouilles dans ton coin.
- Je bosse moi Kyozu. Tu crois que la Sous-Marine est ce quelle est grâce à qui ?
- Je suppose que la décision nous revient maintenant. Tu peux partir Agent...
- Amaryllis. Agent Amaryllis mais vous pouvez m'appeler Alcéa...
- Oui oui, c'est bon, tu peux partir.

Je m'incline une nouvelle fois respectueusement devant le conseil des cinq avant de me relever lentement et de croiser le regard de mon étoile adorée, inquiète de savoir si c'est la dernière fois que je le vois ou pas... Mais peut être qu'il me convoquera quand même si jamais ma présentation se révèle être un échec cuisant et que ma vie perd alors tout son sens en ne pouvant plus travailler pour lui ?

Mais son regard ne trahit absolument rien de ce qui m'attend pour la suite. Alors je me tourne et disparais, inquiète...

Il va peut être falloir que je réécrive mon rapport correctement finalement... Surtout si je retourne à la case d'agent classique au service de son pol et non plus au service de la plus brillante de toutes les étoiles...

Pitié, pourvu que ça n'arrive pas !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
Foutu.

Tout est foutu.

Ma vie, mon avenir, mes rêves... Ma place auprès du seul homme qui mérite d'avoir tout ce qu'il veut dans ce monde... Je... J'ai tout gâché.

Je veux mourir...

Là, assise au bureau dans ma petite chambre de Marie Joie devant ma machine à écrire, les larmes coulent sur mes joues sans s'arrêter sous l'angoisse de ce destin qui m'attend.

Ridicule. J'ai forcément été RI DI CULE devant les plus grands hommes de ce monde, devant ces étoiles célestes, devant mon Ike Basara... Larve. Je ne suis qu'une pauvre larve qui a cru pouvoir leur être d'une quelconque aide. Non mais pour qui je me suis prise moi, à vouloir redistribuer les cartes du pouvoir des Cipher Pol ? Une agente d'exception ? Bien sûre que je suis au dessus de certains mais... Mais je ne suis pas la meilleure pour autant, et je le sais ! Même si... Même si ma fidélité envers mon précieux Basara ne peut être remise en question...
Mais c'est tout. Ça et ma persévérance, ma détermination à le servir, mon ambition à faire de lui ce qu'il mérite d'être : l'étoile la plus brillante du conseil ! Le véritable moteur et guide du Gouvernement Mondial !

Oh, Ike... Oh votre Sainteté Basara... Comment pourriez vous me pardonner l'impertinence dont j'ai fais preuve ? Vous ne le pourrez pas, bien entendu, et c'est tout à fait normal, je le comprends...
Je le comprends que trop bien même si... Même si ça fait si mal !

- Votre Sainteté... Pardonnez moi !

Tombant alors au sol, je me roule en boule sur le parquet, me tournant et retournant une dizaine de fois en proie à la détresse et aux doutes. Cette attente est si atroce ! Pitié, PITIÉ !

QU'EST CE QUE J'AI FAIT BORDEEEEEL !

En crise d'hystérie comme ça ne m'arrive absolument jamais, allongée sur le dos, je tape de tous mes membres comme une possédée tout en criant pour évacuer ma frustration. Et au bout de quelques minutes seulement, je me redresse vivement, de nouveau assise au sol, jetant un regard noir à l'escargophone qui me dévisage en mangeant un feuille de salade depuis le bureau et qui, sous mon regard décide de se reculer jusqu'à être hors de ma vue de peur qu'il lui arrive quelque chose pour avoir oser me juger.

BON SANG ALCÉA, tu dois te reprendre ! Maintenant ! Tu as toujours été débrouillarde, tu as toujours fini par obtenir ce que tu voulais, tu es une battante, une agent hors pair, une arme puissante et efficace que nulle ne peut ignorer ! Alors même si Basara devait.... Devait te renvoyer...
Tu... Tu trouveras ! Tu trouveras un moyen de regagner sa confiance ! Tu l'as déjà fait une fois ! Tu peux recommencer !

Et si pour ça, tu dois gravir les échelons du Cipher Pol un à un jusqu'à devenir la directrice du CP0 pour être au plus près des étoiles, quitte à abandonner tes états de services, tu le FERAS !

Et si tu dois assurer tes arrières...

Faut vraiment que je refasse ce maudit rapport...


RAPPORT DE MISSION
RÉCUPERATION DE LA SAINTE RELIQUE DE NAKAMURA


Lieu d'action : Dead End
Agents missionnés : Agent Amaryllis - Catégorie I - CP7 (Sa Sainteté Basara) - sous couverture
                    Agent Minaro - Chef d'Équipe - CP9

Objectif : Récupération de la relique sacrée du peuple long bras de Nakamura prévue pour mise aux enchères sur Dead End - Objectif réussi.

Résumé d'exécution : Agent Amaryllis : arrivée sur place en première, prise d'information sur la ville et sur le déroulement de la mise aux enchères - retard d'un jours prévus -
Arrivé de l'agent minaro : prise de contact, évaluation de l'environnement.
→ récupération d'information : la statuette ciblée n'est pas encore présente sur l'île et arrivera le lendemain.

Mise au point d'une stratégie d'action des deux agents puis l'Agent Amaryllis choisit de préparer le terrain du lendemain en s'assurant que tous les hommes du port souffrent de veisalgie, les rendant innopérationnel à la défense du navire attendu.

Le lendemain : attaque du port sous couverture et récupération de la statuette. Élimination de tous les potentiels témoins sur le lieu avant disparition des agents pour retour à Marie Joie.

Note : Frais de mission à rembourser : 500.000 Berrys avancée par l'agent Amaryllis.


Rédigé par : Agent Amaryllis - Agent de Catégorie I - CP7



Je regarde mon scribodenden, me demandant si je dois vraiment l'envoyer maintenant pour me débarrasser de la tâche ou si...
Non. Il vaut mieux que j'attende la décision du conseil...

Qui sait, peut être que je m'inquiète pour rien ? Peut être que l'étoile de mon cœur aura fini de les convaincre ? Après tout, si quelqu'un en est capable, c'est bien lui, non ?

Seul l'avenir me le dira...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
Pendant ce temps, dans la salle du conseil...

- Bon, Ike, tu t'expliques maintenant ?







- M'expliquer ? Mais de quoi donc ? L'agent Amaryllis a très bien expliqué la chose. Le Cipher Pol est aussi corrompu que la marine, et pas la peine de faire cette tête Mint, tu sais très bien que j'ai raison. Vous le savez tous !





- Je fais ce que je peux je te signale ! Si ces abrutis n'étaient pas aussi incompétents...







- En même temps, si tu les tues à chaque fois, ils ont pas le temps de se former à détecter les futurs traitres...







- Moi j'aimerai quand même bien comprendre Ike à quoi ça te sert d'avoir une agente sous tes ordres...







- C'est simple : à m'assurer que le travail est bien fait. Regarde la sous-marine : est ce qu'on a déjà eu des traitres dedans ? Non. Est-ce une coïncidence alors que mon pion est régulièrement sur leur dos pour leur rappeler leur place et à qui doit aller leur loyauté ? Je ne crois pas.
- Mais si c'est juste ça, alors envoyons leur les CP1 !
- Où les 4 !
- Je ne saurai même pas quoi demander à un agent particulier...
- Ce n'est pas tant pour ce qu'on peut leur demander qu'ils seraient intéressant... Mais plutôt pour ce qu'ils représenteraient pour les autres...
- Oui ! Exactem. Quoi ?
- Ce qu'ils représenteraient ?
- Y'a déjà le CP9 pour faire miroiter les agents à entrer dans l'élite, non ?
- Ha ! Ce si prestigieux Pol qui a vu sa directrice poignarder le gouvernement dans le dos ? D'ailleurs vous veniez même de lui confier une mission particulière Mint, je me trompe ?
- Peste soit sur elle...
- A croire que nous ne sommes finalement pas infaillible dans le choix de nos agents...
- Mint n'est pas infaillible ! Moi la mienne ne trahira pas !
- Les gens changent Ike.
- Bah voyons. Mais du coup, c'est bon pour vous ?
- J'aime pas le changement.
- Moi j'ai surtout pas envie de me récupérer de la paperasse supplémentaire à faire pour gérer le salaire de ces agents.
- Clairement, on en mange suffisamment comme ça chaque jour pour ne pas en plus devoir s'occuper des promotions et autres corvées qui incombent aux directeurs de Pol.
- Et puis, y'a plus de chiffre disponible.
- Star Pol, y'a pas besoin de chiffre !
- Si ça n'a pas de chiffre, ça n'est pas un Pol du Cipher Pol.
- De toute façon, je ne vois toujours pas à quoi ça nous servirait...
- Parce que tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez Kyozu !
- Non mais vraiment, je suis curieux : en quoi c'est mieux que de faire appel aux Pol directement ?
- C'est mieux parce qu'elle réussit, elle. Regarde sa dernière mission : je l'ai envoyée récupérer la statuette des long bras et grâce à elle, la mission est un franc succès. Et si j'en crois le rapport, sans elle le chef d'équipe du CP9 l'accompagnant aurait tout fait foiré.
- Vous avez vraiment un problème avec le CP9 aujourd'hui...
- Ça fait un moment qu'on a un problème avec le CP9... Et pourtant il reste encore aujourd'hui le Pol de l'élite...
- A leur place, je serai couvert de honte de faire parti de ce Pol avec l'image de leur traitre de directrice sur le dos... Euh, désolé Mint.
- Ça va...
- On peut concéder la création du Star Pol. Ou plutôt de la Brigade des Étoiles.
- Comme la Brigade des Affaires Internes ?
- C'est ça. Le CP0 reste le seul encore valable aujourd'hui et au dessus du prestigieux CP9. Donc si les agents de terrains savent qu'il existe une brigade leur permettant de continuer d'exercer sur le terrain directement pour nous qui faisons le gouvernement, ils se battront probablement pour y entrer.
- Hm... Donc compétition et démonstration de dévouement exacerbé ?
- Exactement. En plus nous avons déjà les agents parfaits pour former les rangs.
- Lesquels ?
- Amaryllis, mais elle est à moi !
- Le GIGM !
- Exactement. Comme c'est une brigade interCP, tout le monde les oubli tout le temps, alors que s'ils deviennent des agents du CP0 de la Brigade des Étoiles, on pensera peut être plus souvent à les envoyer en mission.
- Et puis, l'avantage de les mettre au CP0, c'est qu'on aura pas de paperasse à faire.
- Bien vu.
- Alors c'est bon ? On part sur ça ?
- C'est bon oui, mais comme ça vient de toi, on te laisse tout mettre en place.
- Parfait, je m'y mets de ce pas !
...

- Bon, maintenant qu'il est parti, on est d'accord que l'un de nous va devoir prendre un agent pour le surveiller ?
- Je reste convaincu que le coup du Canard, c'était lui...
- Personnellement, j'ai toujours voulu tester un massage au Kami E. J'espère que je trouverai une agente pour me faire ça...
- Si son idée peut nous permettre d'avoir des agents sur qui on peut vraiment compter, ça vaut le coup de le laisser avoir ses jouets...
    *Pulupulupulup Pulupulupulup Gotcha*

    - Ou...oui... ?

    Ma voix est tremblante. Je le sais... Au bout de ce denden qui copie la tête de mon étoile d'amour, il y a mon avenir qui va résonner... J'ai peur, tellement peur, et d'un autre côté, je ne peux m'empêcher de me concentrer sur le son de cette voix que je vais peut être arrêter d'entendre avant longtemps...
    Pourvu que non !
    Pourvu que ce ne soit pas le cas !

    - Viens me voir immédiatement.
    *Gotcha*


    Tremblante, je referme le clapet de mon mini denden. J'ai envie de pleurer, encore, c'est terrible tout ce stress que je peux ressentir ! Mais en soit, c'est bien, c'est encourageant : je vais pouvoir le revoir une dernière fois, peu importe la décision qui sera prise. Peu importe si ma vie s'arrête de ces mains, de toute façon, s'il le décide ce sera forcément mérité.

    Alors, prenant une profonde inspiration, je corrige mon visage pour effacer toutes traces de doutes et de tristesse grâce au retour à la vie et sors de mon petit appartement pour rejoindre ceux d'Ike Basara.

    Là où mon destin va finalement ce jouer.

    *********

    - Ah, te voilà enfin.
    - P... Pardonnez moi, j'ai...
    - Je devrai peut être demander à faire approcher ton logement de mes quartiers, tu es trop loin.
    - Trop... Loin ? Mais ça veut dire que...

    Je ne suis pas virée ? Et en plus de ça il veut que je sois plus proche de lui ? VRAIMENT ?! Mes yeux deviennent soudainement rose pétant, trahissant la joie qui m'enivre mais que je tente de garder au fond de moi.

    - Comme prévu, ces vieux croulants ont refusé la création d'un nouveau Pol.

    Hein ? Mais... Quoi ? Ça veut dire que je suis virée non ? Mes yeux changent immédiatement de couleur pour le plus sombre des noirs, bien que mon expression ne change pas, comme pétrifiée.

    - Ces fainéants craignaient de devoir remplir d'autres types de document administratif... Aussi, comme nous le pensions, ils ont préféré la création d'une Brigade Spéciale au sein du CP0.

    Mes yeux retournent immédiatement au rose, cet ascenseur émotionnel étant un réel supplice... Mais je préfère mille fois qu'il se termine ainsi.

    - Félicitation Alcéa, une fois de plus tu me prouves ton efficacité.
    - Oh je n'ai pas fait grand chose... Je suis certaine que ce sont surtout vos mots qui ont pu les convaincre Votre Sainteté.
    - Tu as raison.

    Il a réussit, il l'a fait ! Et... Et il m'a félicitée ! Il m'a réellement félicitée et veut que je sois plus proche de lui !

    - Aussi, le conseil m'a chargé de tout mettre en place. Étant mon agente, il va de soit que je te laisse gérer ces barbantes décisions administratives avec Vladimir Konstantov qui est dès à présent ton nouveau directeur. Et il faudra lui dire d'intégrer le GIGM à la nouvelle Brigade des Étoiles.
    - Bien sûr votre Sainteté. Souhaitez vous que je vous fasse connaitre les détails du projet avant de les mettre en place ?
    - Pas la peine, tu n'as qu'à copier les prérogatives du GIGM et les mettre à la Brigade des Étoiles, Brigade qu'il faudra découper en cinq équipes, Cheffe Média.

    J'ai l'impression que mon cœur va exploser.

    - C'est... C'est trop d'honneur que vous me faites...
    - J'en ai conscience, alors tâche de t'en montrer digne et de prouver à ces vieux schnock que tu es plus efficace que le chef de leur pitoyable groupe d'intervention oublié de tous.

    Je déglutis difficilement. Le GIGM est clairement une équipe de légende, que je croyais dissoute... Mais si elle existe toujours, alors les membres ne doivent clairement pas jouer dans la même catégorie que les agents que j'ai l'habitude de croiser... Mais qu'importe, je ne me défilerais pas et prouverai que la Team Média est la plus efficace de toutes !

    - Je ne vous décevrai pas.
    - J'y compte bien, tu peux disposer.

    Et m'inclinant devant mon étoile bien aimée, je quitte ses appartements un grand sourire aux lèvres. Un sourire mélangeant une joie immense, mais aussi une satisfaction malsaine à être une nouvelle fois parvenue à mes fins.
    Moi qui, quelques minutes plus tôt, regrettais d'avoir pris tous ces risques, aujourd'hui encore cela me prouve à quelle point les missions les plus risquées sont finalement les plus gratifiantes.

    Et c'est donc avec ce sourire annonciateur de changement que je me dirige d'un pas déterminé vers mes appartements pour récupérer mon fameux rapport à renvoyer...

    Hinhinhin.

    Glawdys, tu ne vas pas être déçue. Récupérant la fameuse feuille, je gribouille quelque chose manuellement avant de la donner à mon scribodenden qui se charge de l'envoyer à mon ancienne directrice.

    Et maintenant que c'est fait, il est temps pour moi d'aller rencontrer mon nouveau directeur de Pol et de lui parler de la réorganisation de celui ci...

    **********

    Dans le bureau de la directrice du CP7

    Lorsque la feuille de papier sort de l'escargophone, la directrice Finnegan lève les yeux dessus, interrogative. Et reconnaissant d'abord le titre du rapport, elle souffle, se demandant si l'agent Amaryllis aura respecté sa demande. Au fond, elle sait pertinemment que cette recrue est un élément fort du cipher pol mais malheureusement son méprit de tout et tout le monde est un réel frein à sa gestion. Pourtant, d'après son dossier au Cipher Pol 5, elle n'était clairement pas comme ça avant que l'étoile Basara décide de la prendre à son service...
    Il faut croire que la puissance de l'étoile lui a complètement monté à la tête, la rendant totalement exaspérante. Et c'est surement pour cela que la directrice Finnegan décide de ne pas s'intéresser tout de suite à la feuille qu'Amaryllis vient de lui transmettre... Parce qu'elle sait pertinemment qu'il y a cinquante pour cent de chance qu'elle soit obligée de reconvoquée l'agente orgueilleuse pour lui faire faire d'autres modifications... Alors même que Glawdys n'a pas les moyens de faire pression sur elle...

    - Si seulement elle pouvait changer de pol...

    *Pulupulupulup Pulupulupulup*

    - Oui ?
    - Glawdys, c'est Vladimir.
    - Oh, c'est inhabituel que tu appelles, il y a un problème ?

    Oui, forcément, quand le directeur du CP0 appelle un autre directeur de CP, on pense tout de suite à la Brigade des Affaires Internes et clairement, c'est signe de problème.

    - Pas cette fois. C'est juste pour te signaler qu'il faut que tu m'envoies le dossier de l'Agent Amaryllis, Alcéa Offset je crois.
    - Vraiment ?

    Et à nouveau, quand le Chef du CP0 demande un dossier d'un agent en particulier, on pense immédiatement à un traitre. Et même si l'Agent Amaryllis est la parfaite peste insupportable, elle n'a absolument rien du profil d'une traitre... Ou alors elle cache drôlement bien son jeu.

    - Oui, elle est transférée chez moi.
    - OH ! Bien sûr ! Je t'envoie ça de suite !
    - Par contre, ses derniers frais de missions doivent être pris en charge par le CP7 vu que c'est là qu'elle était pour sa mission.
    - Si ce n'est que ça, il n'y a aucun problème ! Bonne chance avec elle !
    - Merci...

    *Gotcha*

    Évidemment, même Glawdys est capable de lire dans la voix de Vladimir toute la fatigue que lui inspire cette nouvelle recrue pour son Pol. Mais ce que Glawdys ne sait pas encore, c'est qu'il n'est pas question que d'une seule agente du genre, mais bien de la constitution d'une brigade entière d'agent de ce genre qui le fatigue d'avance.
    Les meilleurs agents que le Cipher Pol peut imaginer, mais aussi les pires a gérer administrativement parlant.

    Et c'est toute contente que la directrice Finnegan prépare le dossier de l'agente, avant de finalement prendre le fameux rapport soit disant corrigé.

    Soit disant, parce qu'à la lecture de celui ci, c'est exactement le même celui qu'elle lui a demandé de changer, au détail près de la note manuscrite en bas de page :
    Frais de mission : 500.000 Berrys à rembourser sur le compte de l'Agent Amaryllis, l'agent Minaro n'ayant rien dépensé pour la réussite du Gouvernement Mondial...

    Heureusement, c'est le dernier rapport de ce genre que la directrice Finnegan aura à gérer... Du moins, elle l'espère.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
    • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-