Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

Au coeur de la fosse au serpent [Quête Solo]

Cela faisais déjà quelques temps que j'avais retrouver mon frère et affronté celui-ci, malgré un combat équilibré, il avait réussi a me tenir tête. Pourtant, je le savais... En combat, j'étais plus fort que lui alors comment avait-il fait ? Plus intelligent que moi ? J'avais confiance en ma science du combat, contrairement a lui, j'avais été former directement au combat, la ou lui ne suis que sont talent naturel.

Son équipage ? Non, la minks qui l'avais accompagner ne lui avait été pratiquement d'aucun secours, quand aux larbins qui auraient pu se trouver dans la zone, il n'aurais servi a rien contre moi. Son pouvoir du fruit du sucre était certes puissant, mais mon Ito Ito no mi n'avais rien a lui envier. Pourtant, lors de notre combat, il avait réussi a me tenir a distance, a m'empêcher de me battre au corps a corps comme je l'aurais voulu, comment ? Grace a une arme, son étrange meïtou qui avait manger le fruit du serpent. Un allié plus que redoutable, surtout dans les mains d'un combattant aguerrie. J'en étais sur et certain, si j'avais réussi a mettre la main sur une arme de ce genre la, j'aurais eu l'avantage, j'aurais pu le battre, j'en suis sur et certain.

Après m'être renseigner, je n'avais que peu de peine a apprendre que notre brigade scientifique était parfaitement capable de créer ce type d'arme, mais que cela est rare, dans un processus long et difficile. Pourtant, j'avais besoin d'une arme, c'était pour moi le seul moyen de rivaliser avec ce nouveau genre d’adversaire que je serais amener a affronter.

Dallas avait ses pistolets, Udini avait son étrange épée, même Caleb avait ses étranges bracelets. Je ne pouvais plus me contenté de mes propres facultés pour passer au prochain niveau, c'est donc de cette façon malgré les difficultés qui allait s'en suivre, je prenais la décision de me lancer dans les démarche. Un procéder administratif long, une attente qui l'était tout autant, grâce a mes récents résultat j'allais obtenir l'appuie non des moindres d'Alfred Van Bottenberg, le directeur du Cipher Pol numéro neuf.

Pour lui, c'était l'occasion de rendre l'un de ses chefs d'équipe plus performant, et je n'eus donc pas a me faire beaucoup prié, d'autant plus qu'il m'avais plus ou moins a la bonne ces derniers temps, quoi de plus normal ? J'avais tout de même réussi a faire tomber trop supernova récemment, cela n'était pas rien je suppose, même si a mes yeux l'agent Caramélie restait celle que je voulais le plus impressionner. Cela faisais d'ailleurs un moment que je ne l'avais pas vu, peut-être aurais-je cette chance dans quelques temps ? Mais je m'égare.

Des papiers long a remplir, un protocole minutieux et un long et pénible jugement passer directement sur Ennies Lobby, je finissais par obtenir l'autorisation de me faire créer deux armes sur mesure. Pour ce faire, j'avais besoin d'obtenir deux fruit du démon et si j'avais obtenu un soutient de la brigade scientifique afin de m'aider a les localisé, je n'aurais aucun soutient logistique, autrement dis j'allais devoir me débrouiller seul et le gouvernement ne serais d'aucun secours pour moi si jamais je venais a me faire choper.

Cela étant dis, on ne trouve pas un fruit du démon comme on trouve un paquet de mouchoir dans la supérette du coin, et autant dire que cela était un véritable jeu de patience surtout que j'avais besoin spécifiquement d'un zoan très particulier afin de coller avec mes futurs armes. Afin de les créer, j'avais décider de m'inspirer de bon très cher Edward, et son cher Apophis, un nom que je trouvais d'ailleurs bien trop exagérer pour une personne, mais cela était bien dans son style mégalomaniaque. Le dieu serpent ? Carrement ? Et pourquoi pas un messi venu de l'espace, un bonhomme vert, ou la mère de se même messi voyageant dans un vaisseau de trois cent mètre carré capable de volé de cent-trente kilomètre heures vers une ville ou la spécialité locale serais le cassoulet ?

De mon côté, j'étais peut-être bien plus ambitieux que me contenter de simple bien terrestre, mais je n'avais pas pour l'intention d'aller dans ce genre d’extrémité qui a mon sens n'en avais justement aucun. Des mon côté, je pense que quelque chose comme serpent serais un bon nom ? Pêchu, sobre, bref tout ce qu'on aime. Vous trouvez que je part dans tout les sens ? Et bien vous n'êtes pas au bout de vos peines, car avec le temps que ca a pris avant d'avoir la moindre trace de ce satané fruit, j'avais eu le temps de retourner chaque question que je pourrais me poser dans tout les sens avant de les faires revenir a la normal, quelques après-midi je venais même a regretter de m'être lancer dans cette démarche qui je ne le dirais pas assez souvent était pénible, très.... D'ailleurs vous ai-je assez rabâcher les oreilles avec la pénibilité de cette recherche ? Et bien je vais le faire encore une fois, pénible, PENIBLE ! Le second vous a supris ? Ressaisissez-vous mon vieux que vous n'êtes pas encore rendu.

Qu'est-ce que vous croyez ? Si c'était si facile, tout le monde le ferais ! Je pourrais même une écris une musique pour en parler, mais je crois savoir que quelqu'un l'a déjà fais avec brio il y a quelques années. J'avais même le temps d'accomplir quelques missions simples en attendant, mais rien qui vaut vraiment la peine de s'y attarder en réalité. Pourtant, a force de patience, nous finissions enfin par avoir une piste après de nombreuses déconvenue ou j'avais rechercher sur îles sans rien trouver ou de fausses alerte, en effet nous avions peut-être trouver la trace de l'un des fruits qui m'intéresse sur une île du nom du Pythons Rocheux, ou ïle connu pour son vivarium ou les serpents règne en maitre, très dangereux pour les humains, inutile de préciser qu'il était pratiquement certain que si un objet rare, précieux du genre que peut l'être quelque chose qui passe inaperçu qu'un fruit n'a pas encore été trouver c'est typiquement la qu'il devrais se trouver. J'avais donc décider de m'y consacré tout de suite sachant que je n'aurais aucun soutient, et en sachant que les crimes sont interdis sur cette île.

Je devrais faire attention, la base de la marine local était tenu par nul autre que Weavel "Vieux con" Astarte, un glorieux marine dans sa jeunesse qui a du mal a admettre qu'il était grand temps pour lui de passer la main et de prendre la retraite, mais lorsqu'on a a ce point été un héros, a ce point couvert de gloire et de médaille, comment s'y résoudre ? Je suppose que c'est la définition d'un vieux con et qu'il y a fort a parier que je serais également un de ces vieux la quand j'aurais le même age. Quand on a connu le sommet, on ne peut plus revenir en arrière et c'est le lot de tout les gens les plus extraordinaire qui ont un jour fouler cette terre.

Pour l'heure, je devais rester discret, vêtu de mes vêtements habituel, c’était pour moi le moyen le plus simple de se fondre dans la masse, celui de rester naturel, de plus si quelqu'un venait a se poser quelques questions, je n'aurais qu'a me montrer persuasif sachant qu'il y peut de chance que des humains vienne me chercher lorsque je serais train de chercher ce foutu fruit dans ce vivarium de mes deux. Sans demander mon reste, je ne savais que traverser les étapes directement direction le temple du serpent.

Je me rendais dans ces ruines a l'aide de mon geppou, et ma surprise était loin d'être de moitié puisse qu'a peine arriver je me faisais agresser par un cobra d'environ deux mètre que je parvenais qu'a esquiver grâce a un réflexe obtenu avec mon Kami-E, pourtant cela n'était que le début lorsqu'il se faisais lui même par un python améthyste qui devais faire peu prêt deux fois sa taille, mais cette fois hors de question de me faire surprendre puisse que j'envoyais un Ryankaku droit sur lui afin de le couper en deux directement.

Je comprenais que ma recherche ne serais pas simple, et que le combat pour la survie serais perpétuel sur cette île dominer par les rampants. Je m'y attendais un peu, mais il ne me faudrait pas que quelques minutes ou quelques heures pour trouver l'objet de ma convoitise ici. De plus, je ne pourrais pas me permettre de me reposer trop longtemps ou encore de m'endormir sans prendre le risque de me faire attaquer dans mon sommeil. Je ne pouvais pas me permettre de prendre le moindre risque, je ne serais pas naif.

Assez régulièrement, je me faisais attaquer par un serpent ou un autre, et a force cela n'était plus vraiment une surprise puisse que j'avais compris qu'ici chacun recoin serais un potentiel danger. Au bout de plusieurs heures, je décidais tout de même de m'assoir quelques minutes, et que je me faisais attaquer cette fois par un curieux Crotale cornu, qui ne devais pas faire plus d'une quarantaine de centimètre que je parvenais d'un réflexe d’empaler sur place avec un de mes poignards. Les crotales sont une espèces bien curieuse avec leurs queux qui sont qu'on les qualifie de « serpent a sonnette », et leur venin redoutable, cela dis il n'y a qu'un seul venin qui est vraiment le plus dangereux de tous, celui du mamba noir, précisément le fruit qui avait été localisé sur cette île. Si je parvenais a mettre la main sur ce fruit, il ferais une arme des plus redoutable.

Pas un, ni deux, mais bien trois jour plus tard, je devais bien avouer que j'étais épuiser. Je n'avais pas pu fermer l'oeil plus de quelques instants et les attaques insensante de ses reptiles commençais réellement a me fatiguer, de plus j'avais l'impression de tourner en rond sur cette île qui me rendais simplement dingue ! J'en avais marre de ces foutu serpents, j'avais même du me ressoudre a en bouffer certain pour le pas crever de faim, en choisissant parmi les espèces que je savais ne pas porter de poison afin de ne pas prendre le risque de m'introxiqué tout seul comme un débutant. Pourquoi est-ce que je n'abandonner pas ? L'intuition, j'avais l'intime conviction que ce fruit était la quelque part, a me passer a côté, a peut-être même rire de moi.

Au bout du cinquième jour, pour d'étrange raison, les serpents semblait s'être habituer a ma présence au point de ne plus forcement m'attaquer a la moindre occasion, même si de nombreux recalicitrant ne semblait pas décider a me foutre la paix. Usé de l'hynose contre un serpent ne marcherais pas, comment je le sais ? En quatre jours en plus milieu de cette endroit, vous devez bien vous douter que j'ai bien eu la biosécurité d'essayer, mais je ne parle pas la langue des animaux... Pourtant, Caleb y arrivais, je ne sais pas comment, mais je me souvent clairement de cette fois ou il avais hypnotisé un ours pour le contraire a m'attaquer.

Peut-être que je devais simplement insisté ? A force cela finissais par devenir un entraînement grandeur nature, cela n'était pas flagrant, mais je parvenais quand même a avoir quelques bons résultats au bout de beaucoup de tentative. Il faut croire que les animaux comprenne ce qu'on dis, même si on ne comprend pas ce qu'ils raconte. Je devais analyser leur comportement, être capable de les comprendre comme eux me comprenais sans parler cette langue, et autant dire que cela n'était pas une mince a faire avec tous les serpents qui essayer de faire de moi leur prochain repas.

Combien de temps cela faisais que j'étais dans ce vivarium sans avoir croiser le moindre humain ?... Une semaine ? Un mois ? Je devais avouer que j'en avais perdu la notion du temps, mais que je peut a peu leurs comportement se dessiner, au point que je comprenais quelques attitudes simple, comme le sentiment de danger, la colère ou encore la faim. Pour eux, j'étais autant un prédateur qu'ils ne l'étaient pour moi, mais nous finissions par cohabité, même si cela ne serais jamais l'amour fou. Mes vetements étaient sale, mes cheveux décoiffé et moi j'étais pratiquement prêt a abandonner. Mais cela en devenait une notion fierté, je ne pouvais pas laisser tomber, cette endroit était énorme, mais je finirais bien par trouver tout de même ?

Et c'est un jour qui semblait pratiquement commun que je finissais enfin par tomber sur cette étrange fruit violet, laisser ici en plein milieu de la fosse au serpent. Je n'en croyais plus mes yeux, j'avais donc vraiment fini par trouver ? Oui c'était une certitude, mon ito ito no mi avait une apparence différente, mais il y avait quelque chose de familier, cette ressemblance qui ne trompe pas, J'avais enfin mis la main sur ce fruit, celui du serpent modèle Mamba noir ! Les informations et l'intense recherche avaient enfin porter leurs fruits! C’était le cas de le dire!  Je ressentais a cet instant, comme un sentiment de délivrance, je n'en pouvais plus de bouffer du serpent matin midi et soir dans ce camps de fortune que j'avais fini par le construire avec la pierre environnante.

Je prenais un dernier jour pour me reposer, et voilà a me mettre en route a l'aide de mon geppou. Je me rendais directement a la base de la marine, dans un bien triste état. A l'aide de mon hypnose, aucun marin ne se montrais vraiment curieux. Je prenais encore un jour pour me doucher, me nourrir, me reposer correctement avant de reprendre la mer pour ce qui avait été un mois d'enfer, et pourtant je le savais, je n'en étais encore qu'a la moitié du chemin.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22580-alaaric-minaro-funny-lit
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21936-sweet-dream-presentation-alaaric-minaro