-64%
Le deal à ne pas rater :
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques Jamo S17F (gris ou bleu)
199 € 549 €
Voir le deal

Un changement de vie radical

Après la petite aventure au sein du navire de l'Empereur Red, Aquila et Kensa arrivèrent sur Armada, en compagnie de Léo et de Heliamphora. Tout en débarquant, certaines personnes de l'équipage expliquèrent brièvement ce qu'était Armada. Si de loin, on dirait une immense ville, ou une île mouvante, c'était plus un puzzle savamment bien ficelé de différents navires et autres plates-formes. Cette cité flottante avait la géographie d'une roue et chaque quartier, ou ici, cadran était contrôlé par un capitaine appartenant au soit disant Pirates Libres. Et le tout fut mis en place sous l'impulsion de Red. La politique était simple. Chaque capitaine était responsable de son cadran, et que les grosses décisions pour Armada étaient prises que lors de certains conseils. Aquila demanda si Izya faisait partie de ces capitaines, et le forban lui répondit que oui. Que c'était une évidence, même.
Ne sachant pas ce qu'allait faire Léo et Heliamphora, Aquila demanda à son guide de le mener dans le cadran d'Izya. Vu qu'elle était la seule en qui elle avait confiance sur cette île, alors autant rester dans son cadran, histoire d'y être en sécurité, y voir plus clair et de se remettre les idées en place.


"Pas de soucis. Je vais vous mener à son hôtel, Le Repos des Cieux. Il se trouve dans son cadran, l'Atterrissage du Dragon."

"Tous les cadrans ont des noms spécifiques ?"

"Oui, et en général, ils portent la marque du capitaine qui les dirige."

"D'accord."

L'ambiance de la Cité Flottante ressemblait à n'importe quelle autre grande ville. On pouvait y voir des cadrans chauds et des cadrans plus tranquilles. Heureusement, celui d'Izya avait l'air assez tranquille et l'ambiance générale était agréable. Aussi, tout le monde se connaissait ce qui facilitait la vie des habitants. Cependant, le fait de voir Aquila et Kensa en laissaient quelques-uns perplexes. Deux étrangers dans le cadran, ça ne passait pas inaperçu, même s'ils étaient accompagnés par un homme du capitaine Red.
Plus le groupe avançait, plus il se rapprochait d'un édifice immense, au style asiatique. On pouvait même voir sur une façade de ce bâtiment, un drapeau noir représentant un dragon avec des ailes d'anges, entourant une poulie. Là, Aquila comprit pourquoi la dragonne et les ailes d'ange. Par contre, la signification de la poulie, il n'en savait rien. Mais si c'était sur son drapeau, c'était qu'il y avait une raison bien valable.

Traversant le pont menant à l'entrée, le guide leur dit :


"Nous y sommes. Essayez de vous reposer. Sur ce, à bientôt !"

"Merci beaucoup de nous avoir amenés jusqu'ici."

"Pas de soucis. Vous faites partie des nôtres, maintenant."

Puis, l'homme repartit en direction d'un autre cadran, tout en levant la main en signe d'au revoir. Ce à quoi, Aquila et Kensa lui répondirent par le même geste, avant d'entrée dans l'hôtel.
Le hall était immense et la décoration montrait que c'était un hôtel luxueux, et non pas un vulgaire boui-boui. Se dirigeant vers la réception, Aquila aperçut une jeune femme blonde au sourire agréable et habillée de manière à être raccord à l'hôtel. S'approchant d'elle, Aquila lui dit :


"Bonsoir madame. Nous aimerions vous prendre une chambre pour plusieurs nuits. Est-ce que ce serait possible ?"


Dernière édition par Aquila Risenkaul le Ven 1 Sep 2023 - 17:41, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
Assise derrière son comptoir, un journal dans les mains, Celania était toujours assez tendue à cause des dernières nouvelles venant de Marineford. Elle avait beau les relire encore et encore, cela lui laissait un sentiment d'inquiétude qu'elle avait du mal a caché. Pourtant, elle avait vu sa reine échapper in extremis à la mort ce jour là. Mais ses blessures étaient sérieuses et ses coups de fils passé à Alfred, le majordome de la reine coincé à l'autre bout du monde, sur une autre mer, n'arrangeait en rien son angoisse.

Sa reine n'était toujours pas arrivé à Eoleria et malgré son inquiétude, Celania refusait d'appeler qui que ce soit d'autre de peur de déranger...

Elle restait donc là, assise sur sa chaise tandis que les autres anges tentaient vainement de lui dire d'arrêter de s'inquiéter. C'était notamment le cas de Yellana qui avait vu la reine à l'œuvre sur les Allods et qui était bien plus confiance que la gérante du Repos des Cieux quant à sa capacité à se sortir de toute sorte de situation.

Et finalement, ce qui détendit enfin Celania, se fut quand la dompteuse de dragon vint la voir pour lui annoncer le retour de Red. Car depuis le temps qu'elle le connaissait, elle savait qu'il ne serait pas rentré sans sa Capitaine si elle n'avait pas été apte à repartir seule de son côté.

Son inquiétude tout juste passée, elle pu enfin souffler. Oh bien sûr, elle ne serait pleinement rassurée que lorsqu'elle verrait de ses propres yeux la Reine Céleste de retour, mais elle savait que c'était quelque chose qui n'arriverait surement pas de si tôt maintenant qu'elle avait décidé de conquérir l'autre partie de la route de tous les périls. En son absence et celle d'Alfred, c'était maintenant à Yellana et elle de s'assurer que le cadran tourne convenablement.

Aussi, lorsqu'un couple de touriste entra dans l'hôtel, elle était fin prête à les recevoir. Un instant, elle hésita sur la manière de les aborder, leurs têtes lui rappelant vaguement quelque chose... Mais n'arrivant pas à se souvenir, elle finit par reprendre contenance et les accueilli comme elle l'aurait fait pour n'importe qui.

- Bonjour à vous et bienvenu au Repos des Cieux. Nous avons toutes sortes de chambres inspiré des éléments bois, feu, eau ou air. Savez vous quelle type de chambre désirez vous ? De plus, j'aurai besoin de savoir le nombre de jours et le budget que vous avez pour vous choisir la chambre la plus adaptée pour vous.

Puis, en professionnelle, Celania attrapa une brochure sur son comptoir et la donna à la jeune femme, personne la plus à même de craquer sur les prestations bonus que propose l'hôtel Céleste.

- La chambre vous donne accès à toutes ces prestations supplémentaires. Vous avez du faire un long voyage pour arriver jusqu'ici, aussi je vous conseille de tester nos bains de nuages, vous verrez c'est absolument parfait pour se relaxer et retrouver ses forces. Ce sont d'ailleurs les préférés du Capitaine Red et de la Capitaine Tahgel.

Bien évidemment, ces prestations "supplémentaires" ne sont pas compris dans le prix des chambres. Mais Celania sait bien que laisser planer le doute est le meilleur moyen d'appâter le client.


Un changement de vie radical 1425067977-izya-sflagopr Un changement de vie radical 1465207581-signizya Un changement de vie radical 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
La jeune femme était très professionnelle. Le choix de ses mots pour présenter l'hôtel, les chambres avec de différents thèmes, et les suppléments était très bien. Tout cela semblait très attractif et Aquila aurait sans doute pris ce qu'il y avait de plus cher pour faire plaisir à Kensa. Le problème, c'était qu'ils étaient très fatigués de leur voyage. Aussi bien physiquement que mentalement. Leur vie venait d'être bouleversée d'un changement radical. L'un, chasseur de primes et l'autre, princesse d'un royaume de West Blue. Aquila regarda la jeune femme et lui dit :

"Euh... Je suis désolé. Nous revenons de Marine Ford. Nous sommes ici grâce à Izya et Red, donc on ne sait pas grand-chose, encore..." Il se tourna vers Kensa et lui dit : "Tu aimerais quoi ?"

"J... Je ne sais pas trop...", répondit timidement la princesse, encore apeurée par l'endroit qu'était Armada.

Aquila regarda la jeune femme qui tenait l'hôtel, et il lui dit : "On prendra une chambre inspirée de l'élément eau, s'il vous plaît. Pour la durée... Je ne sais pas. Je n'ai pas revu Izya depuis notre départ de Marine Ford. Elle ne sait même pas qu'on a dû descendre ici, à son hôtel. Mais vu ce qu'on nous a expliqué, c'est le seul lieu où je sais qu'on ne risque rien. Pour le moment, on va prendre une chambre pour une semaine... Peut-être moins. Ça va aussi dépendre de ce que Red a prévu pour nous..."
Aquila poussa un soupir puis se reprit en disant : "Désolé. On doit vous embêter avec nos soucis... En fait, pour le moment, nous avons juste besoin de repos, s'il vous plaît. Mais ne vous inquiétez pas. J'ai de quoi payer..."

Aquila et Kensa avaient plutôt l'air de réfugiés de guerre, mais le sabreur espérait que la maîtresse de l'hôtel serait compréhensive...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
- Hm...

Celania jugea du regard les deux êtres devant elle, intégrant les informations que l'homme au cheveux blancs lui donnait. S'il était la grâce à la reine, devait-elle lui offrir la chambre ? C'était bien dans les habitudes de sa majesté d'offrir le gîte à quiconque sympathisait un tant soit peu avec elle... Malheureusement, à force de trop offrir elle risquait aussi d'y perdre en bénéfice... Et c'était le rôle de Celania de veiller au bond fonctionnement de cet établissement.
Et comme elle n'avait reçu aucune information quant à offrir quoi que ce soit à des réfugier de Marineford...

- Je comprends tout à fait votre situation. Dans ce cas, je vous propose la chambre 2524 qui est à 300 000B par nuit. Et... Si je comprends bien, vous n'étiez pas pirate avant les événements de Marineford, c'est cela ? Et vous ne connaissez rien d'Armada ? En tout cas, vous avez taper à la bonne porte. L'Atterrissage du dragon est le cadran le plus sûr de la ville aussi tant que vous vous conduirez en citoyens modèles, vous ne risquerez rien. Ah, et ne touchez pas aux dragons. Ils sont les précieux protégé de la Reine et ne vous feront aucun mal tant que vous les ignorerez.
Autre chose... Vous... Avez des bagages ? Le service du Repos des Cieux peut s'occuper de vous les monter et les ranger dans votre chambre si vous le souhaiter.


Un changement de vie radical 1425067977-izya-sflagopr Un changement de vie radical 1465207581-signizya Un changement de vie radical 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
300 000 berries la chambre ?! Izya ne se mouche pas avec le coude, avec ce genre de prix ! Une vraie pirate, celle-là ! Amis comme ennemis, tout est bon à prendre du moment qu'il y a du pognon ! Enfin bon, avec la dernière tête qu'Aquila avait coupé, au sens littéral, Kensa et lui pouvaient y rester facilement plus de huit mois. Moins si l'on comptait les extras de l'hôtel. En-tout-cas, si la location de la chambre durait plus de huit mois, ça ne voulait dire qu'une chose : Izya serait morte. Aquila regarda la jeune femme et lui dit :

"Et bien, écoutez, pas de problèmes. De toute façon, j'ai une dette envers elle. Nous garderons la chambre jusqu'à ce que je puisse la revoir et discuter avec elle. En ce qui concerne le fonctionnement d'Armada, l'un des hommes de Red nous l'a expliqué dans les grandes lignes, mais après, je ne compte pas mettre le boxon. Au contraire, même. Si vous voyez que vous avez besoin, n'hésitez pas à demander. Je suis assez bon bretteur. Et pour mes bagages, nous n'en avons pas. J'ai laissé mes affaires sur Hinu Town, avant de partir à Marine Ford." Puis en regardant Kensa, il demanda à la jeune femme : "Est-ce qu'il y a un magasin de vêtements pour femme sur ce cadran ?"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
- Évidement ! Vous trouverez absolument toutes les commodités d'une ville au sein de l'Atterrissage du Dragon.

Décidément, ce duo semblait vraiment perdu ici. Surtout la jeune femme qui semblait plus que timide et un peu dépasser par tout cela. Celania réfléchi quelques secondes tout en les dévisageant. S'ils avaient une dette envers la Reine alors elle se devait de prendre soin d'eux jusqu'à ce qu'Izya puisse être mise au courant de leur présence ici... Chose qui pourrait prendre quelques semaines encore mais la gérante espérait sincèrement que ce serait plus rapide.

- Écoutez. Aux vu des épreuves que vous avez traversé récemment, je vous offre une heure dans notre spa céleste qui se trouve au sous sol. Vous trouverez des peignoirs dans votre chambres et vous pourrez y accéder directement par l'ascenseur. Avant cela, je vous propose de visiter la boutique du Bazar des Anges, vous pouvez y accéder directement par cette porte. Dedans vous trouverez de tout venant des cieux, et bien évidemment des tenus traditionnel de Stymphale représentant chacun des éléments de l'île, ou alors à l'effigie de notre Reine.
Avez vous besoin de mon aide pour vos emplettes où saurez vous vous débrouiller ?


Un changement de vie radical 1425067977-izya-sflagopr Un changement de vie radical 1465207581-signizya Un changement de vie radical 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
"Oh... Je vous remercie. Vraiment. Mais nous allons d'abord nous reposer un moment. Mais je prends note et nous reviendrons vers vous au besoin. Merci pour tout."

Aquila et Kensa saluèrent la jeune femme et partirent en direction de la chambre. Leur chambre correspondait bien au type d'élément choisi. On pouvait y voir des fontaines murales çà et là, les murs était en partie recouvert de carreaux comme des azulejos. Les deux personnes ne regrettaient pas leur choix en voyant la chambre.

Une fois seuls dans la chambre, il restèrent silencieux. Aquila déposa ses armes sur une table puis alla s'asseoir sur le lit. Là, il prit son visage dans ses mains et prit une grande respiration. Kensa, elle, était restée à l'entrée de la chambre, ne sachant pas quoi faire, ni quoi dire ou comment le dire. Aquila se releva et la prit dans ses bras. Là, elle se mit à pleurer en lui disant :


"Qu'allons-nous devenir, Aqui ?"

"Je ne sais pas..."

Aquila retenait ses larmes pour ne pas amplifier les pleures de Kensa, mais elle sentait quand même son désarroi. Il l'amena s'asseoir sur le lit avec lui puis reprit :

"La seule chose dont je suis sûr, c'est que tout va être différent, à partir de maintenant."

"Comment ça ?!"

Aquila croisa ses mains et posa ses coudes sur ses cuisses, puis tout en regardant devant lui, il lui répondit :

"Tout simplement parce qu'en te délivrant et en fuyant avec des pirates, j'ai dû devenir aux yeux du Gouvernement Mondial, tout ce que j'ai juré de combattre pour tenir la promesse que je t'ai faite, il y a six mois de ça. A savoir devenir un homme d'honneur et du côté de la Justice. Je me suis même fait un ami dans l'État-major. Je suis venu à Marine Ford avec lui..."

Se sentant responsable et ayant peur d'être fautive de la condition d'Aquila, Kensa se mit à trembler et lui répondit d'une voix faible :

"T... Tu regrettes de m'avoir délivré de mon mari ?"

"Non, je ne regrette absolument pas. Si j'avais su plutôt ta condition d'esclave, je t'aurais enlevé dans le désert de notre île... Mais devenir un criminel... Je t'avoue que ça me fait mal, très mal même."

"Et tout est de ma faute..." Se remet à pleurer.

"Non, arrête. Ne dis pas ça... Je te dirais qu'heureusement qu'Izya était là. Sinon, je crois que j'aurais tué le Dragon Céleste pour te délivrer."

"Tu aurais fait ça ? Vraiment ?"

"Tu n'as pas idée de la colère qui m'habitait jusqu'à ce qu'on arrive dans cet hôtel. On pensait tous que tu vivais dans un endroit rêvé, que tu portais la bulle comme ces idiots. Moi, comme ton père n'étions pas du tout au courant. Tu n'imagines pas la surprise que j'ai eue lorsque j'ai été convoqué."

"Oui, moi aussi, je pensais comme vous, même si c'était un mariage arrangé. J'espérais vivre dignement. Quand je suis arrivée à Marie-Joie, et que j'ai vu que c'était un vieillard... Qui en plus me regardait de haut comme si j'étais une simple merde... Et quand ils m'ont immobilisé pour poser ce collier et me mettre avec les autres esclaves... Je ne te raconte pas. Nous n'étions que des jouets pour lui. Il... Il nous a fait subir plusieurs sévices... Sexuels même..."

Aquila la prit dans ses bras pour la réconforter et se mit à pleurer en imaginant les sévices qu'elle eut subis. Puis repoussant gentiment l'étreinte de l'ex-chasseur de primes, elle lui dit :

"Ce n'est pas tout... Comme tous les esclaves, ils nous imposent leur marque... Au fer rouge... Regarde..."

Là, la jeune femme enleva une partie de ses vêtements recouvrant son dos et fit apparaître au niveau de l'omoplate droite la marque des Dragon Céleste. Voyant cela, Aquila approcha sa main droite pour toucher la peau de Kensa. Il tremblait à l'idée de la toucher à quelque chose qui ne pouvait que rappeler des mauvais souvenirs. Lorsqu'il posa sa main sur son épaule et effleura du bout des doigts la marque des Dragon Céleste, Kensa sursauta légèrement puis reprit son calme sachant que c'était Aquila qui la caressait.

"Ta peau qui était si douce... L'ordure... Je demanderais à Izya ce qu'on peut faire pour ça..."

"Encore elle ? Mais c'est quoi le lien qu'il y a entre vous ?"

"Tu te rappelles, il y a de ça deux ans, à peu près. Lorsque j'ai été soit disant enlevé par des pirates ?"

"Oui ! J'ai eu la peur de ma vie, ce jour-là, quand un garde est venu au palais nous l'annoncer."

"La vérité, c'est que j'étais tombé sur des documents qui ont été noircis pour cacher des informations sur la Nécropole. Là-bas, se trouve une stèle que l'on appelle Ponéglyphe. Les deux pirates recherchaient cette stèle et elle m'intéressait aussi. Du coup, je leur ai proposé de les guider jusqu'à la Nécropole, en me faisant passer pour un otage."

"Mais ? Tu es en train de me dire que c'était une idée de toi ?"

"Oui et non. J'vais émis l'idée et au même moment, des gardes sont rentrés dans la bibliothèque et ça a créé un énorme quiproquo. Donc je suis devenu un "otage" le temps de notre expédition. Par contre, pour ne pas être un criminel, Izya m'a laissé avec la chasseuse de primes. Mais je sais ce qu'il s'est passé sur Hinu Town et je connais la recette véritable de la Dance Powder."

"T'en sais plus que moi sur mon propre royaume... Je t'envie..."

"Tu es libre, maintenant ! Tu pourras faire ce que tu veux sans que quiconque ne te dise que c'est bien ou mal."

Kensa regarda Aquila et acquiesça avec un hochement de tête suivi d'un "hmm !". Puis Aquila lui dit qu'avant de se reposer, il allait prendre une douche. Elle lui répondit qu'elle ferait de même après lui.
Aquila se leva et partit en direction de la douche. Attendant deux-trois minutes, Kensa décida d'aller voir Aquila, afin d'en profiter pour voir le corps nu d'Aquila. Mais lorsqu'elle s'approcha de la porte, ce qu'elle vit l'attrista. Le sabreur était sous la douche, mais il pleurait en ayant la tête contre son avant-bras gauche et frappant du poing le mur avec son poing droit. Pour Aquila, malgré le fait qu'il ait réussi à retrouver et délivrer Kensa, le sentiment amer de la défaite le rongeait. Non pas une défaite physique marquée par des blessures importantes et laissant des cicatrices. Mais une blessure psychologique que seule la volonté d'agir pouvait guérir. Le genre de blessures qui faisait mûrir les esprits et les rendre plus forts s'ils arrivaient à les surmonter. Là, Kensa voulait se précipiter pour le réconforter, mais elle savait aussi que dans ce genre de situation être seul était souvent la meilleure solution. Ainsi, donc, elle partit regarder Armada depuis le balcon de sa chambre, en attendant qu'il finisse, et en pensant à ce qu'elle pourrait faire pour aider son bien-aimé.
Après une bonne dizaine de minutes, Aquila sortit de la douche, entouré d'une simple serviette autour de la taille et d'un naturel, il partit d'allonger sur le lit en regardant Kensa et en lui disant qu'elle pouvait y aller. Kensa ne voulant pas montrer qu'elle était devenue toute rouge au regard d'Aquila en serviette sans rien dessous, s'empressa d'aller prendre sa douche. Kensa mit moins de temps que le sabreur et elle réapparut dans la chambre en peignoir. Là, elle regarda Aquila fixement. Ce dernier la regarda et se demanda ce qu'elle avait. Là, la princesse d'Hinu Town chevaucha le corps d'Aquila et elle l'embrassa tout en défaisant son peignoir. L'ex-chasseur de primes se retrouva très gêné et essaya de contrôler certaines réactions de son corps, tout en lui disant :


"Tu es vraiment sûre ?" Pensant aux traumatismes qu'elle avait dû subir sous la dominance du Dragon Céleste.

"Oui. Pour une fois dans ma vie, je sais ce que je veux faire. Je veux être tienne. Entièrement."

Aquila et Kensa s'embrassèrent et se mirent à faire l'amour...

Deux heures plus tard, alors que Kensa se blottissait contre le corps de son aimé, elle lui dit :


"J'aurais tellement aimé que tu sois ma première fois..."

Ce à quoi Aquila lui répondit : "En tout cas, pour moi, t'es la première !"

Kensa, surprise, releva sa tête et lui fit : "T'es sérieux ?!"

"Bah oui, pourquoi ? Même si on m'a fait du rentre-dedans, je ne suis pas comme ça. Tu devrais le savoir !"

"C'est vrai qu'à part tes sabres..." Chuchota-t-elle.

Puis elle se re-blottit contre Aquila, profitant de la chaleur de son corps. Puis, Aquila reprit plus sérieusement :


"Je sais ce qu'on va faire..."

"Ha ?! Et quoi ?"

"Je vais avoir une prime sur ma gueule, c'est indéniable. Mais je ne veux pas être un pirate comme les autres. Je ne veux pas me renier. Je continuerai à faire le Bien et la Justice autour de moi."

"Ça sera une voie difficile, tu ne crois pas ?"

"Pas plus que d'habitude... Par contre, pour toi, je ne sais pas encore comment le Gouvernement Mondial va faire... Entre te faire passer pour morte, ou disparue, histoire de ne pas perdre la face. On verra ça dans les journaux bien assez tôt... Dans tous les cas, une fois qu'on aura vu Izya, il va falloir qu'on retourne chez nous. Le royaume risque d'être en grand danger par notre faute... Il va falloir rétablir la vérité, au moins auprès de nos proches..."

"J'y avais pensé aussi... Mais sans bateau, ça sera difficile. Tu ne crois pas ?"

"Ouais, on verra ça. Il te faudra d'abord des vêtements" Il souleva le drap et continua et regarda le corps de Kensa : "T'es nue comme un ver !"

"Et ça ne te plaît pas ?!" Dit-elle avec un regard provocateur et un grand sourire.

"Tant que je suis le seul à en profiter..."

Puis, ils repartirent pour un deuxième round...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
Le lendemain, les deux amoureux profitaient d'une grasse matinée rare et précieuse. Kensa, qui était devenue inséparable du corps d'Aquila, lui demanda ce qu'il avait fait durant le temps de son emprisonnement dans sa cage dorée. Là, il lui raconta ce qu'il avait fait. Que pour tenir sa promesse, il avait pris la voie du chasseur de primes, afin de pouvoir rendre justice là où il passerait mais sans à avoir à obéir à une hiérarchie, ou à un Gouvernement Mondial qui lui avait enlevé sa meilleure amie. Il lui avoua aussi que c'était à son départ qu'il s'était rendu compte de ses sentiments pour elle. Entendant ces mots, Kensa se mit à rougir et traita son homme de crétin. Rigolant, Aquila poursuivit que la licence de chasseur de primes coûtait un million de berries. Pour atteindre cette somme, il s'était mis en tête de gagner assez d'argent pour se l'acheter en travaillant en tant que civil pour aider la Marine, contre les criminels. Il lui expliqua que pour partir de Hinu Town, il avait embarqué sur un navire marchand qui fit escale sur la pire des îles de West Blue, à savoir Las Camp. Connu pour sa criminalité, Aquila décida d'aider la Marine locale, mais le problème, c'était qu'ils étaient corrompus. Là, le jeune sabreur apprit l'existence d'un autre organisme du Gouvernement Mondial, le Cipher Pol. Il lui raconta sa rencontre avec les agents Laranja et Amaryllis, de la bataille contre le cartel des Hommes-Poissons. Là, Aquila précisa que si l'un était sec mais sympa, l'autre était d'une beauté à couper le souffle, mais complètement branlée, une vraie sociopathe.
Ensuite, il lui raconta qu'il a dû jouer un membre du cartel sur le point de se faire exécuter, afin de faire sortir les pontes du dit cartel. À la fin, il lui sortit qu'avoir aidé la Marine était un peu gratifiant, mais qu'il regrettait que les prisonniers aient été expédiés comme esclave.
Après, Aquila lui sortit qu'il était parti pour la grande bibliothèque d'Ohara afin d'en apprendre plus sur ce monde dont il ne connaissait rien du tout.
Puis, il voulut partir pour North Blue, pour connaître l'île natale de sa mère. Mais le voyage, en passant par un réseau de tunnels se nommant la Flaque, son navire se fit attaquer par des pirates et ils furent déviés sur East Blue, et plus précisément, sur Orange Town. Là-bas, le navire fut secouru par un Colonel de la Marine, un Mink du nom de Shoga. Aquila, Shoga et avec certains de ses hommes, ils sauvèrent tout le monde et vainquirent les pirates. Ensuite, Aquila lui raconta que Shoga était un soldat qu'il appréciait énormément, et que suite à une autre invasion de pirates, il lui proposa son aide pour les combattre. Et bien que la bataille fut rude, toute l'équipe sortit victorieuse. Et là, c'est avec la gorge serrée qu'il raconta son départ d'Orange Town, en ayant bue une coupe de saké avec Shoga, et fit de lui son frère.
Ensuite, Aquila partit en direction de Boréa, l'île natale de sa mère, sur North Blue. Là-bas, il fut accueilli de manière assez hostile par les habitants, mais ils l'avaient embauché pour chasser un démon. Là, Kensa le regarda bizarrement en lui demandant de répéter. Car pour elle, les démons ne venaient que des contes de fées. Et là, il lui raconta qu'en fait, c'était une panthère noire ailée qui volait de la nourriture pour essayer de soigner un petit chat ailé, lui aussi. Il lui raconta comment il avait réussi à approcher la bête sauvage et comment il avait réussi à sauver le petit chat, et comment il avait adopter les deux animaux. Aquila précisa qu'ils étaient tous les deux sur Hinu Town, au dojo avec son grand-père et sa mère.
Et enfin, Aquila lui raconta son passage au festival de la Déesse-Enfant, Kiyori. Où il rencontra différentes personnes plus ou moins bizarre, et après, son grand-père lui demanda de lui rendre un service où il dut affronter un ancien pirate qu'il décapita pour récupérer Sandai Kitetsu.


"Pour la suite, tu la connais déjà..."

"Marine Ford... Quelle catastrophe..."

"Au moins, vois le bon côté des choses. Tu es libre et nous sommes ensemble."

"Oui, mais en tant que criminels."

"C'est un détail, ça ! Comme je te l'ai dit, je ne vais pas me renier et devenir ce qu'on lit dans les journaux, à pilier et tuer sans raison, juste pour dire que je suis un pirate. Ce n'est pas moi, et ça ne le sera jamais."

"Que dois-je faire, moi ?"

"C'est à toi de décider. Je n'ai pas à te dire quoi faire. La seule chose que je te conseillerais, c'est d'apprendre à te battre. S'il y a bien quelque chose que j'ai compris, c'est que le monde et vaste et très dangereux."

"Hmm... Je vais y réfléchir... Sinon, on fait quoi ?"

"On nous a offert une heure au spa, on y va ?"

"Ouais, ça va nous faire du bien !"

Kensa et Aquila se levèrent du lit, mirent chacun un peignoir et des chaussons, puis partirent en direction du spa de l'hôtel, tout en ayant bien pensé à fermer la porte...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
Alors qu'ils sortaient de la chambre pour se diriger vers le spa de l'hôtel, Aquila se sentit comme épier par différentes personnes, mais sent sentir de réels dangers. À chaque fois qu'il essayait de regarder des personnes qui le fixaient, ces dernières baissaient les yeux ou regardaient ailleurs. Du coup, Aquila se mit à penser :

*Mais qu'est-ce qu'ils ont, ces cons ?*

Kensa aussi se sentait épié par les autres et se rapprocha d'Aquila le tenant par le bras. Aquila la regarda et lui dit que tout allait bien. En passant dans le hall pour aller vers les fameux bains, ils croisèrent la gérante des lieux et la saluèrent respectueusement.
Une fois dans les bains, le couple admira la décoration des lieux. Les différents bains étaient décorés sous le thème du ciel et des nuages. On pouvait y voir différents statuts en forme de gueule de dragon ou en forme de chérubin, crachant de l'eau soit par la gueule, soit par une jarre. Si la gueule de dragon versait de l'eau pour le bain chaud, les anges versaient pour le bain froid. On pouvait aussi voir deux salles différentes, mais aux décors se rapprochant plus du feu et des volcans. Sur les écriteaux, on pouvait voir d'inscrits "Sauna" et "Hammam". On pouvait aussi y remarquer des salles plus petites pour des massages. Vu qu'ils n'avaient qu'une heure d'offerte, le couple décida d'en profiter. C'est pourquoi Aquila partit en direction du sauna et Kensa du Hammam. Après la rudesse des combats et de la fatigue physique accumulée, éliminer les toxines était une bonne solution. Et pour une meilleure récupération du corps, après quinze minutes à être restés dedans, les deux sortirent presque en même temps et se dirigèrent vers le bain d'eau froide. Le choc de température allait être violent. Mais passer de 80 °C à 17 °C, le sang se mit à circuler dans le corps à grande vitesse, ce qui permit une récupération plus rapide.
Une fois l'heure écoulée, Aquila et Kensa se dirigèrent vers le hall de l'hôtel et virent que le journal était arrivé. S'installant dans un petit salon, Aquila ouvrit le journal pour voir s'ils parlaient des événements de Marine Ford. Et là, ce fut la stupeur. Non seulement, ils parlaient de Marine Ford, mais en plus, ils avaient mis les primes sur les différents criminels qui ont participé à l'attaque. Et que fut la surprise d'Aquila lorsqu'il fit son visage sur un avis de recherche.


Un changement de vie radical Image

"Putain de merde ! 143 millions d'un coup ! Bon, bah, c'est officiel, maintenant. Je comprends mieux pourquoi tout le monde nous regardait!"

"Tu aurais pu sourire, quand même !"

"T'en as de bonnes ! Tu l'as vu le photographe, sur les lieux ?"

"Non !"

"Bah, moi non plus !"

Là, un petit garçon qui se trouvait dans l'hôtel vînt trouver le couple et dit tout en mâchouillant une sucette :

"Dit! C'est toi sur la photo ?"

"Bonjour. Euh... Oui, c'est moi !"

"Mon pôpa il dit que c'est les gens fort qui ont des grosses primes. Ça veut dire que tu es plus fort qu'Adell ?"

"Je ne sais pas. Je ne le connais pas."

"Pôpa, il dit que c'est un branleur, car il tourne autour de maman dès qu'il a le dos tourné. Et maman en a marre de lui. Tu veux une sucette ?" Dit-il en lui proposant celle qu'il avait dans la bouche.

"Non merci. C'est très gentil de ta part, mais tu devrais rejoindre ta maman. Elle doit s'inquiéter."

"Hmm ! T'as raison, monsieur. J'y vais ! À plus !"

Aquila et Kensa se regardèrent et éclatèrent de rire en repensant à ce moment. Comme quoi, les pirates sont des gens comme les autres. Aquila regarda Kensa et lui dit :

"Il va nous falloir des vêtements et un moyen de locomotion... Nous devons retourner sur Hinu Town le plus vite possible."

"Avec la prime que tu as sur la tête, je me demande bien la réaction de papi Kerr et de mon père."

"Oh, tu sais, j'imagine à peu près celle de papi sans soucis..." Puis en regardant Kensa : "Par contre, toi, ils ont dit que tu avais été enlevée. Ces enfoirés ont masqué la vérité..."

"C'est une faculté qu'on les Dragon Céleste, trafiquer la vérité pour que ça les mette en avant. Allez, on y va !"

Ensuite, ils se levèrent et se dirigèrent vers l'accueil de l'hôtel, afin de demander de l'aide à la gérante pour acheter des vêtements propres et neufs pour Kensa et lui-même.

"Bonjour, excusez-nous de vous déranger, mais nous souhaiterions acheter des vêtements. Pouvez-vous nous guider, s'il vous plaît ?"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
- Bonjour et, bien sûr. Laissez moi deux secondes.

Célania décrocha un denden et appela un de ses employés pour qu'il prenne le relai avec l'accueille le temps qu'elle s'occupe du petit couple qui lui paraissait de moins en moins débrouillard... Pourtant la veille, elle avait été clair sur le fait que la boutique étaient juste là, accessible depuis cette porte du hall se trouvant sur leur droite...
Enfin, en temps qu'établissement haut de gamme, elle se devait de satisfaire toutes les demandes farfelus des clients payant... Aussi ne laissa-t-elle rien paraitre de son jugement intérieur et se contenta de rester tout a fait professionnelle.

Sa relève arrivant presque immédiatement après qu'elle est posé le combiné du denden, elle passa le comptoir pour se retrouver à hauteur du petit couple paumé.

- Veuillez me suivre s'il vous plait.

Elle les devança alors pour passer la fameuse porte qu'elle leur avez indiqué la veille, qu'elle leur tenue en les incitants à pénétrer dans le Bazar des anges.

Ici, l'ambiance était très différente de l'hôtel : le magasin avait beau faire la même taille que le hall impressionnant de l'immeuble, la quantité astronomique de chose en tout genre qui parsemait les étalages allant toutes jusqu'au plafond de plusieurs mètres de haut rendait l'endroit presque oppressant. Mais presque seulement, car le plafond étant composer de multitude de luminodial éclairant une représentation d'un ciel bleu parsemé de petit nuage cassait légèrement cette impression.

- Bienvenue au Bazars des Anges !
Oh ! C'est toi Lania ! Bon je vous laisse alors, vous êtes déjà entre de bonnes mains ! Mais si besoin je suis pas loin ! Bonne visite !


La jeune femme montée sur jet shoes glissa sur le sol de la boutique et disparu aussi vite qu'elle était apparu. Et malgré son exaspération, Célania ne laissa absolument rien paraitre.

- Le rayon des vêtements est par ici.

Toujours souriante et professionnelle, elle guida les tourtereaux dans les différentes allées jusqu'à finalement arriver à celle des vêtements. Là, s'offrait à eu un large panel de vêtements en tout genre, la plupart étant tissé de telle sorte à laisser le dos nu ou alors à offrir deux ouvertures dans le dos pour faire passer une paire d'ailes. Bien sûr, ces derniers existait aussi sans les ouvertures, spécialement conçu pour les humains. Cela dit, ils étaient étrangement plus cher malgré le fait qu'il nécessitait moins de travail de confection...

- Voilà. Tout ce que nous avons en vêtement est ici et il y a deux cabines d'essayages au bout du rayon. Je reste là si vous avez besoin de conseil.


Un changement de vie radical 1425067977-izya-sflagopr Un changement de vie radical 1465207581-signizya Un changement de vie radical 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Aquila et Kensa suivirent la dame dans le Bazar des Anges, et comme son nom l'indique, c'était un vrai... Bazar. On aurait même pu parler de bordel, tellement il y avait des objets partout. Bien que la boutique soit assez grande, elle devait être mal agencée tellement, l'ambiance était oppressante. Aquila ne put s'empêcher de murmurer :

"Hé ben, même une chienne n'y retrouverait pas ses petits..."

Là, ils virent une femme aux cheveux roses, qui devait être celle qui tenait le magasin. Comme celle de l'hôtel leur avait dit qu'elle les aiderait à faire leur emplette, ils avaient pensé qu'elle dirigeait les deux. Mais le plus troublant était que la jeune femme aux cheveux roses repartit comme elle était arrivée, en un éclair. Plus précisément, elle était sur une sorte de chaussures coquillages qui la propulsaient.
Une fois dans le rayon des vêtements, la dirigeante de l'hôtel expliqua les différents vêtements, entre ceux pour les anges avec une ouverture pour les ailes et ceux pour humain. Aquila avait des goûts très simples en matière de vêtement. C'est pourquoi il prit un ensemble se rapprochant de ce qu'il porte habituellement, car c'est pratique pour le combat. Pour Kensa, le choix avait été plus long. Mais bizarrement, elle fait comme Aquila en prenant des vêtements pratiques pour se battre, mais aussi sexy et mettant ses formes en valeur. D'ailleurs, à chaque fois qu'elle sortit de la cabine d'essayage afin de montrer le résultat à Aquila, ce dernier se mettait à rougir et avait son cœur qui battait la chamade. Et c'était tout gêné qu'il disait que ça lui allait bien. La chose qu'il ne savait pas et que Kensa ne savait pas non plus, c'était qu'elle avait développé l'Aura de Séduction à Marie-Joie, durant son mariage/détention. Du coup, elle prit une tenue d'humaine et deux tenues d'anges avec le dos ouvert.
Lors du passage en caisse, la gérante lui dit que ça ferait 150 000 berries. Aquila paya puis il repartir en direction de l'hôtel, en remerciant chaleureusement la gérante. Ensuite, ils remontèrent dans leur chambre.

Une fois, dedans, Aquila s'allongea sur le lit et se mit à réfléchir. Kensa, elle, s'assit dans un fauteuil et regarder par la fenêtre le paysage extérieur. Après quelques minutes, elle regarda Aquila et lui dit en soupirant :


"Te connaissant et voir la tête que tu fais, tu as une idée en tête..."

"Ouais..."

"Et ? Tu peux partager, ou c'est classé Secret Défense ?"

"Il va nous falloir un moyen pour rentrer chez nous. Donc, il faut oublier les transports en commun. Avec nos gueules, c'est foutu. Acheter un navire... Pourquoi pas ?! Mais qui accepterait de vendre un navire à un pirate ?"

"Personne, je suppose. Ou un escroc, donc un navire de merde."

"C'est ça ! Donc, on va faire comme tout bon pirate qui se respecte... On va devoir le voler."

"Et tu sais où ?"

"Pas du tout ! Par contre, je pense que Red peut nous aider. Ça me fait chier de dire ça, mais pour le moment, c'est peut-être notre meilleur soutien." Puis, en se relevant : "Je n'aime pas devoir quelque chose à quelqu'un..."

"Pourtant, tu as toi-même décidé d'avoir une dette de vie et d'honneur envers cette Izya, non ?"

"Oui, sauf que sans elle, tu ne serais pas avec moi, voire, tu serais morte. Donc bon... La contrepartie n'est pas très chère, si c'est pour que tu sois libre. Tu ne crois pas ?"

Grimaçant en entendant la réponse de son aimé, elle souffla et était obligée de reconnaître que sur ce coup, elle avait raison. Mais elle allait faire comprendre à cette Izya qu'Aquila était chasse gardée.

Après avoir passé du temps à discuter et à se détendre, le couple se prépara à sortir. Il paya les 300 000 berries pour la chambre, et remercia la gérante de l'hôtel pour son hospitalité. Il lui dit aussi qu'ils reviendraient sûrement tant qu'ils n'auront pas de pied-à-terre, ou de navire. C'est ainsi qu'ils partirent en direction de là où se trouver le Capitaine Red, afin qu'il les aident à trouver un navire...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee