-22%
Le deal à ne pas rater :
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming 23,8″ Full HD
139.99 € 179.99 €
Voir le deal

Belle ville. Qu'est-ce qu'on détruit ?

L’île de Sekan. Première étape du fameux cercle d’Or gouvernemental, fort d’une grande gare pour cette première destination dans le Nouveau Monde, et lieu le plus près du siège du gouvernement mondial dans cette partie de l’océan. N’est-ce pas l’endroit idéal pour que ma voix les atteigne enfin ?

Après le pain de la boulangerie contaminé aux hormones soporifiques à l’ambassade gouvernemental de Parisse, mon avertissement ne provoqua aucune réaction. Ou en tout cas, aucune en mon sens. Peut-être réagiront-ils davantage à la lettre laissée à la bataille de Marineford où je leur ai démontré mes capacités d’infiltrations accompagnées d’une carte détaillée de toute l’île ? Je l’espère car j’y ai également fait une bévue : ils savent à présent qu’une personne capable d’utiliser les miroirs comme portails s’est associée à moi. Il est probable que bientôt, une fois remis de la bataille, le mot passera et les miroirs se raréfieront voire disparaitront des bases de la marine. Soit, j’ai bien d’autres moyens pour entrer.

Dans l’immédiat, je suis confortablement installé à un café à siroter une liqueur locale, le journal à la main dans une grande rue passante de la ville. Grâce à mes capacités de métamorphe, nous sommes venus comme tout civil grâce au train des mers, tandis que Marc Page se concentrait à chaque arrêt en gare pour obtenir une carte mentale des îles que nous traversâmes depuis Parisse, avec l’aide de quelques monstres marins qui troublaient la voie et qui augmentèrent le temps du train à quai. D’ailleurs, Marc se trouve actuellement à notre hôtel en train de tracer la carte de Sekan sur du papier. Le fruit du cartographe est tout bonnement superbe. Nadir, son contact que j’ai recruté pour l’épauler dans le grand voyage qu’ils accompliront pour dresser la carte de toutes les îles accessibles en transport public, est parti découvrir Sekan en attendant que Marc termine la tâche que je lui ai donnée et qu’ils puissent reprendre leur chemin.

Quant à Val et Alice, ils explorent l’île pour identifier les forces en présence ici. Val depuis le monde réel et Alice depuis celui des miroirs. Et enfin il y a moi, vêtu d’un costume et d’une apparence que seuls mes camarades reconnaitront pour m’avoir vu me transformer, à éplucher les gros titres du journal pour vérifier si le gouvernement a répondu à ma requête en abolissant le Buster Call. Unique chance pour eux que je ne commette pas d’impair sur cette île. Malheureusement ma quête n’a rien donné. Aucune information à ce sujet. Rien.

Soit.

Il ne reste qu’une chose : sélectionner la cible et le modus operandi. Le plus simple serait d’éradiquer toute l’île, comme je l’ai fait sur ChâteauGéant… Non. Je ne deviendrais pas moi-même le Buster Call contre lequel je lutte.

Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
Belle ville. Qu'est-ce qu'on détruit ?  Nadirtixielix-lixin-wang-rashid-2022-tw-Copie-2

商 人

∆ feat. Reyson ∆


La capitale du Cercle d’or était bien différente de Parisse. Ici, la patte du gouvernement mondial était visible un peu partout. Le simple fait de se trouver sur une île pareille faisait mal au coeur du quadragénaire. Même Édénia, la capitale Rhétalienne, n’était pas aussi moderne. Le tout à l’égout rendait la vie facile aux habitants et Nadir enviait une telle infrastructure. Bien sûr, sa propre ville n’était pas en reste sur d’autres aspects, mais cela ne lui plaisait pas. Les alliés du Gouvernement mondial ne cessaient de s'enorgueillir de leur statut, de leurs richesses et de leur pouvoir. Tout autour de lui, d’innocentes âmes défilaient. ces gens étaient innocents, au fond, ils n’étaient responsables de rien. pourtant, malgré tout, l’esclavagiste ne pouvait s’empêcher de les détester. Il savait que ce n’était pas bien, il en était parfaitement conscient, mais cela ne changeait rien. Quand bien même n’étaient-ils que de pauvres innocents, il voulait leur faire du mal, leur faire payer les péchés qui leur permettaient d’avoir une vie si belle et si facile. C’était notamment dans le sang de son peuple que cette paix sociale s’était construite, et il ne pouvait pas l’accepter. En cela, les motivations de Reyson, son employeur, allaient dans évidemment dans son sens.


Doté d’un grand sang-froid et d’une maîtrise extrême de ses propres émotions, Nadir parvenait cependant à rester de marbre. Affichant un hypocrite sourire bienveillant de façade, le rhétalien déambulait au gré de ses envies au sein des rues de Sekan, la ville principale qui portait le même nom que l’île. La vie y était belle et les gens sympathiques, même s’ils les trouvait peut-être un brin arrogants. Ceci dit, comme il avait la bonne idée de se faire passer pour un Alabastien, les quidams étaient particulièrement accueillants avec lui. Prenant la route de plusieurs cafés, il s’y entretint avec les tenanciers et quelques clients. Plus tard, il alla déjeuner dans un restaurant qui lui avait recommandé et où tout le beau monde de l’île aimait venir. D’ordinaire, il fallait réserver longtemps à l’avance, mais cela n’arrêta pas le marchand. Usant de sa verve légendaire, Nadir parvint à persuader un groupe d’hommes d’affaires de partager le repas en leur compagnie. Originaires de différentes iles sous le joug du Gouvernement Mondial, ils avaient pour point commun de venir pour accroitre leurs bénéfices grâce au train des mers. Le train de vie étant élevé sur Sekan, ses habitants étaient friands des produits manufacturés, ce qui n’était pas pour déplaire à ces entrepreneurs.


À force de brosser ses interlocuteurs dans le sens du poil, Nadir parvint à obtenir de ces derniers qu’ils l’invitent à une réception prévue le soir venu dans les beaux quartiers. Sautant sur l’occasion, Nadir accepta. Après avoir continué de grappiller toutes sortes de renseignements un peu partout, il se rendit finalement au manoir du riche propriétaire qui organisait la soirée. Non loin du palais d’or la résidence somptueuse se trouvait dans les beaux quartiers. En plus de boissons succulentes et de mets exquis, le Rhétalien peut surtout profiter de l’occasion pour apprendre quelque chose de très important. D’ici quelques semaines, l’archigouverneur du Nouveau Monde se rendrait sur Sekan. le palais d’Or était sa résidence officielle, mais cela faisait un moment déjà qu’il se trouvait sur Arcadia. Même s’il fit semblant du contraire, nadir sut de suite que ce n’était pas anodin.


Vers minuit, l’esclavagiste quitta la réception, emportant de nombreuses cartes de visite au passage. L’air de rien, il prit la route de l’hôtel où le groupe avait ses chambres. Arrivé sur place, il alla voir Marc et prit un verre en sa compagnie. Le Métamorphe étant présent, il en profita pour lui expliquer ce qu’il avait appris en terminant par le plus important.



« Si ce que j’ai appris est exact, Orwen Flint viendra à Sekan dans quelques semaines. Je ne sais pas exactement quand pour le moment, mais je pense pouvoir l’apprendre sans trop de mal. »



© ciitroon
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26199-fiche-technique-nadir-ib
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26194-nadir-ibn-halim-corsaire-d-un-autre-monde#272128
Tandis que Marc Page était en train de retranscrire religieusement la carte de l’île sur format papier, nous, Alice, Val, Marin et moi-même étudions et échangions autour de la carte holographique de Sekan qui flottait au centre de la pièce, au-dessus de Marc.

« Je n’ai rien lu dans les journaux concernant l’abolition du Buster Call. »
« On va vendre les cartes des bases marines dans ce cas ? » demanda Val.
« Je suis sûr que les révolutionnaires en feront très bon usage » ajouta le petit nain Marin.
« Il faut d’abord que je les fasse, d’où le voyage avec Nadir. D’ailleurs, un peu de silence serait le bienvenu pour que je puisse me concentrer sur celle-là. »
« Tu termineras plus tard. Ton hologramme nous suffit pour le moment, on doit choisir une cible. » rétorqua Marin dont l’idée de semer le chaos le réjouissait particulièrement. Après avoir été incarcéré durant toutes ces années sur ChâteauGéant, pas étonnant qu’un peu d’action le mette dans cet état.
« On a l’embarras du choix. Deux forts protègent la ville : un sur ce pic près du volcan, surplombant la baie, et l’autre à l’entrée du port. Il y a aussi plusieurs casernes en ville ainsi qu’une flotte conséquente. »
« Sans compter la compagnie ferroviaire qui possède beaucoup d’hommes. Qu’est-ce qu’on attaque ? » ajouta Alice.
« Faites comme sur ChâteauGéant et rasez toute l’île avec vos hormones, j’ai préparé une armée de rats exprès pour remplacer vos mouettes. Ca se reproduit plus vite, c’est une main d’œuvre plus simple à remplacer. »

Qu’est-ce qu’il a fait ? C’était pour ça qu’il y avait de plus en plus de rongeurs dans le monde miroir ? En tout cas, c’était dans le silence pesant qui suivit la déclaration de Marin que Nadir entra.  

« Orwen Flint ? »
« L’archi gouverneur du Nouveau Monde. Une cible et un otage de choix. »

La mine de Marin se rembrunit : qui dit otage dit garder en vie. Une opération plus compliquée que sa proposition, et surtout inutile à ses yeux : la mort est paradoxalement plus parlante qu’un survivant. Mais nous ne sommes pas tous du même avis que Marin.

« C’est une bonne idée… Marc ? »
« La carte sera prête demain midi si je ne dors pas. »
« Fais en de très détaillées des deux forts et de l’endroit où logera Orwen Flint… »
« Là, certainement au palais d’Or. »
« Puis définis nous plusieurs itinéraires d’évacuations possibles pour quitter cette île. »
« Du coup on ne les tue pas tous ? »
« Pas si on peut l’éviter non. Marc ? »
« Dans ce cas, je vais avoir besoin de dormir et je dirais deux trois jours pour bien faire les choses ? »
« C’est assez pour que tu apprennes la date exacte de son arrivée, Nadir ? »

Deux trois jours avant que nous n’ayons plus besoin de Marc, et donc qu’ils puissent reprendre leur voyage cartographique du monde.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
Belle ville. Qu'est-ce qu'on détruit ?  Nadirtixielix-lixin-wang-rashid-2022-tw-Copie-2

商 人

∆ feat. Reyson ∆


Pendant que les autres parlaient, le Rhétalien sortit, comme à son habitude, une petite pipe en ivoire dans laquelle il mélangeait de l’herbe à fumer et de l’opium. Tandis que Reyson s'adressait à lui, il fit mine de réfléchir quelques secondes tandis qu’il allumait le tout en hochant lentement la tête.


« Probablement, oui. Ne vous inquiétez pas, je saurai m'acquitter de cette tâche. »


Nadir avait d’ailleurs déjà son idée sur la méthode à mettre en oeuvre pour y parvenir. Mais cela attendrait le lendemain. pour l’heure, il était fatigué. Profitant de l'enivrante fumée qui lui caressait les poumons, il fit connaissance avec le reste de l’équipage du capitaine Anstis. De bien des manières, il était d’accord avec Marin. Après avoir entendu parler du massacre de ChâteauGéant, il ne pouvait s’empêcher de souhaiter voir de ses yeux la chose se réitérer un peu partout sur les îles appartenant au Gouvernement Mondial. Comment mieux faire passer le message que par le fléau du Métamorphe ? Son souhait de faire dans la demi-mesure était risible, mais il s’en moquait bien, tout cela ne le concernait pas vraiment. Son travail ne se trouvait pas là.


Au petit matin, après avoir pris un déjeuner à l’hôtel, le marchand quitta l’établissement pour se rendre à des thermes dont plusieurs invités de la veille lui avaient parlé. Comme il s’y attendait, il retrouva sur place l’un des hommes d’affaires qu’il connaissait déjà. Riche entrepreneur ayant fait fortune sur Poiscaille, il dirigeait une affaire qui produisait et exportait à travers le monde des boites de conserve. Sa petite spécialité était de se concentrer sur des poissons nobles pour faire grimper les prix, et ses bénéfices avec. Nadir avait déjà eu l’occasion de goûter ses produits par le passé et il en avait une assez bonne opinion. Concernant l’homme en lui-même, les choses étaient différentes. Homme peu cultivé et bouffi d'orgueil, il était l’archétype insupportable du nouveau riche qui insupportait le Rhétalien. Lui qui était issu d’une ancienne et puissante famille noble voyaient d’un très mauvais oeil les parvenus dans son genre. Il n’en montrait pourtant rien, bien au contraire. En un rien de temps, grâce à ses manières et sa verve, il s‘était presque fait un ami de l’homme.  


Après avoir passé de longues heures à bénéficier des soins offerts par les thermes du Kazaonsen, les deux hommes avaient quitté l’endroit pour se rendre au manoir de l’homme d’affaires. De son propre aveu, la bâtisse était un peu petite à son goût mais elle faisait l’affaire. D’ordinaire, il ne résidait pas souvent à Sekan. Fort peu impressionné, Nadir ne manquait pourtant pas de complimenter la demeure de son hôte et de vanter ses mérites. Pour tenir son intérêt en haleine, il lui fit miroiter la possibilité d’un accord entre son entreprise fictive sur Alabasta et celle de Poiscaille. Au lieu de cela, à force de lui vendre des mensonges toujours plus gros les uns que les autres, il put gagner la confiance de l’homme. Il s’avéra, comme il le pensait, que l’entrepreneur avait exactement l’information qu’il souhaitait obtenir. En effet, dans trois semaines, il aurait la chance de rencontrer l’archigouverneur pour signer un contrat entre Sekan et son entreprise. Nadir n’en demandait pas tant. Au détour de la conversation, il put donc apprendre la date d’arrivée du dignitaire sur Sekan. Par hasard, il apprit également que la Marine serait, de ce qui se disait, particulièrement vigilante. Il fallait bien avouer que l’homme ne pouvait décemment pas être traité comme n’importe qui.


Pour ne pas éveiller les soupçons, le Rhétalien continua de passer du temps avec son hôte et eut même le culot de l’inviter à diner une fois le soir venu. Après un repas simple mais succulent, les deux hommes se séparent en se promettant de garder contact durant les prochains jours pour mener à bien leurs négociations. Bien sûr, le pauvre bougre ne reverrait jamais Nadir. Ce dernier reprit la direction de l’hôtel et y trouva Reyson, seul dans sa chambre. Entrant au mieux dans les détails, il expliqua ce qu’il avait appris avant de conclure.



« J’ai eu l’occasion de passer proche du Palais, la sécurité y est particulièrement bonne, mais je doute que cela sera un problème pour un homme tel que vous. Sachez également que la Marine semble vouloir faire en sorte que tout se passe bien. Je ne serai pas étonné que quelques hauts gradés soient de la partie. Là non plus, je doute que cela puisse arrêter le célèbre capitaine Anstis. »



© ciitroon
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26199-fiche-technique-nadir-ib
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26194-nadir-ibn-halim-corsaire-d-un-autre-monde#272128
« La flatterie, bien qu’agréable, ne te mènera pas plus loin que les actes avec moi. Ce sont donc pour tes actes que je te félicite. Nous avons trois semaines… Par curiosité, et bien que je sache que n’es pas un guerrier, comment t’y prendrais-tu ? »
« Tout dépend des forces que vous avez à votre disposition. Très honnêtement, j'apprécie que vous preniez le temps de me demander mon avis, mais à dire vrai, ma propre expérience martiale lors de l'attaque de Bliss ne me permet pas d'avoir l'impudence de vous faire part ce que j'estime être ou non une bonne idée. »

Dommage, Nadir n’a pas voulu se prêter au jeu, mais au moins il n’était pas de ces jeunes qui se croient invincibles et qui savent tout sur tout. Non, Nadir connait ses forces comme ses faiblesses, à moins qu’il n’ait opté pour la voie diplomatique la plus sûre de ne pas faire de bourde. Malgré tout, ça ne fait que démontrer ses talents d’orateur.

« Je me souviens très bien de mes premières batailles. Crois-le ou non, mais mes jambes tremblaient et trahissaient de me lâcher à tout moment. A présent ce n’est plus qu’un lointain souvenir… Comme quoi on s’habitue à tout, même de voir la mort dans les yeux. Dis moi Nadir, qu’est-ce qui te motive ? Je te paie pour ce travail mais il y a bien d’autres façons de se faire de l’argent. Qu’est-ce qui t’anime vraiment ? »
« La Vengeance. Un bien triste moteur, j'en ai conscience, mais il m'est impossible de simplement tendre la joue et pardonner mes ennemis pour leurs crimes. ».

Voilà qui est intéressant. Qui suis-je pour le juger ? Nous partageons le même moteur et voyez jusqu’où il m’a mené.  

« Du royaume de Bliss ou du gouvernement mondial ? »
« Les deux. Je commencerai par Bliss, et viendra ensuite le tour du Gouvernement Mondial. »

Je peux mieux percevoir l’intérêt d’accepter un travail auprès d’un criminel, notamment si ce dernier s’affiche être ouvertement contre le gouvernement mondial et l’a prouvé en participant à la bataille de Marineford récemment. Peut-être même que c’est pour mes contacts avec l’Empereur Red qu’il a accepté. Ou peut-être qu’il ne dit que ce que je veux entendre et qu’il me mène en bateau depuis le début. Après tout, il pourrait me tendre une embuscade conjointement avec la marine. Et s’il était des leurs ? Si le gouvernement lui aurait promis que Bliss se retire des terres Rhétaliennes en échange de son concours à ma capture ?  

« Veux-tu écrire la lettre que recevra le gouvernement mondial après mes exactions ? »

Un moyen d’assouvir un peu sa vengeance ou de le rendre complice de mes méfaits ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
Belle ville. Qu'est-ce qu'on détruit ?  Nadirtixielix-lixin-wang-rashid-2022-tw-Copie-2

商 人

∆ feat. Reyson ∆


Marquant un temps d'arrêt, l'esclavagiste observa Reyson droit dans les yeux. Sa demande était inhabituelle et il ne savait pas exactement comment la prendre. Plusieurs hypothèses pouvaient aisément la justifier, mais il ne savait pas laquelle était la bonne. Ne cachant pas son intérêt, il plissa les yeux avant de hocher lentement la tête de bas en haut.


« Ce sera avec grand plaisir. »


Tirant une chaise en bois vers lui, Nadir s'installa derrière la table. Prenant sa plus belle plume, il la trempa dans l'encre noire fournie par Reyson. Son papier était également de qualité, preuve que l'homme donnait de la valeur à ce message. Le Rhétalien avait vraiment du mal à le comprendre sa façon de faire. Tout cela semblait très amateur de sa part, et pour le moment sans résultats. En dehors de se faire toujours plus d'ennemis, il ne semblait pour l'heure pas faire d'avancées majeures. La réalité était qu'il courrait après un rêve impossible à réaliser. Jamais le Gouvernement Mondial ne se priverait de son arme la plus emblématique. Le Buster call était le symbole même de sa toute puissance, y mettre un terme serait un aveu de faiblesse reconnu dans le monde entier et que ses ennemis ne manqueraient pas de voir. Toute cette quête ne mènerait à rien, Nadir le savait, mais il se garderait bien de le dire, car pour lui, tel n'était pas l'important. Le combat des deux hommes n'avait rien à voir, mais leur ennemi était commun, et c'était là tout ce qui comptait. Reyson l'aiderait, d'une manière ou d'une autre, à rendre justice à Rhétalia, même si cela devait être de manière indirecte. Laissant sa propre plume enjoliver les paroles du capitaine pirate, l'esclavagiste remit finalement la lettre entre les mains du Métamorphe.


« J'espère que cela vous conviendra. »


Bien entendu que cela lui conviendrait. C'était bien mieux écrit sans pour autant être pompeux ni trop loin de son style habituel. Prêtant ses talents au capitaine Anstsis, Nadir avait tous simplement sublimé ses propres mots. Il savait que cela serait bien plus qu'acceptable, mais mieux valait toujours se montrer humble. La vie lui avait appris à ne pas jamais fanfaronner. Allumant sa pipe à opium, le quadragénaire en prit une grande bouffée avant de la présenter à Reyson.


« Avez-vous déjà essayé ? »



© ciitroon
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26199-fiche-technique-nadir-ib
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26194-nadir-ibn-halim-corsaire-d-un-autre-monde#272128
Je constate l’assiduité de Nadir qui s’est permis quelques libertés dans certaines formulations, mais j’apprécie le résultat. Le style dénote de mes habitudes, mais ma signature et les exactions que je commettrais suffiront à prouver que je suis bien derrière cette lettre.

« Ainsi tes talents oratoires s’appliquent également à l’écrit, je te remercie Nadir. Il me suffira d’appliquer ma marque à la fin du manuscrit et de le déposer à un endroit approprié… Le bureau de l’archi gouverneur pourquoi pas ? »

Ai-je changé de sujet volontairement par rapport à sa question ? Oui, pour avoir plus de temps de réflexion. Depuis quand ma première réaction avec autrui est la méfiance ? Pourtant je l’ai vu plusieurs fois fumer de cette pipe, et encore à l’instant. C’est difficile de gagner ma confiance. Ca l’est depuis le Buster Call et mes débuts dans la piraterie, mais ça s’est aggravé ensuite. Pendant des années, j’ai lutté en solitaire, puis j’ai rejoint un équipage, les Saigneurs, qui n’ont pas levé le petit doigt lorsque le capitaine et moi-même étions faits prisonniers à Impel Down. Mon ami plus vieil ami s’était enrôlé initialement dans la marine malgré l’aversion que je leur porte. La méfiance m’a été nécessaire à la survie, et les rares fois où je l’ai donnée, j’ai été trahi. Par Izya par exemple, qui fut un temps a préféré son ex révolutionnaire Léo, revenu d’entre les morts, et maintenant elle est avec Red… Parlons en de Red. Peut-être le seul ami masculin que j’ai à présent, mon ancien capitaine Tahar ayant suivi sa route de son côté sans tenir compte de moi. Un ami que j’ai déjà perdu une fois, littéralement, tué des mains de Teach. Dans un contexte de vie où toute apparence est trompeuse, mes hormones me l’ont appris plusieurs fois, je peux m’associer aisément à des gens, mais pour ce qui est de la confiance ou de tisser un vrai lien plus profond…

Je me dis finalement que si Nadir compte me trahir, autant que je le sache avant qu’il ne parte seul avec Marc. Alors j’accepte finalement sa proposition en me disant que je pourrais sans doute compter sur mes hormones pour m’aider en cas de problème.

« Je connais les joies et les affres parfois salutaires de l’alcool, mais je n’ai pas encore toucher à ça non. »

Alors, ma première réaction tout à fait naturelle à la première bouffée fut une quinte de toux. Nadir m’a alors fait comprendre que c’était normal au début et m’a incité à ressayer. Chose que j’ai fait et bien que ma gorge était toujours aussi affreusement sèche, je me sentais plus détendu. Les épaules plus relâchées et presque comme si mes jambes pouvaient me lâcher.

« Je peux peut-être mimer quelque chose de similaire avec mes hormones… Mais quel est l’intérêt de ça ? Ah, j’espère que le gouvernement trouvera la raison lorsque j’aurais l’archi gouverneur entre mes mains. S’ils n’abdiquent toujours pas… Il me faudra peut-être découper des parties de lui pour faire davantage pression au gouvernement mondial ? Ou je serais obligé de frapper vraiment plus fort… La rêverie est pour cette année je crois bien ? Un petit fléau hormonal et pouf, plus de rois et reines, comme sur Châteaugéant. Et toi, Nadir, comment comptes-tu t’y prendre avec le royaume de Bliss ? Et le gouvernement mondial ensuite ? Raconte-moi. »

Hum ? Pourquoi suis-je si bavard tout à coup ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
Belle ville. Qu'est-ce qu'on détruit ?  Nadirtixielix-lixin-wang-rashid-2022-tw-Copie-2

商 人

∆ feat. Reyson ∆


Très légèrement amusé, Nadir offrit un sourire à son employeur. Il n'avait aucun mal à reconnaître les effets de la substance sur l'organisme de ce dernier. D'une certaine manière, il devait avouer être impressionné par le fait que l'opium puisse faire de l'effet au célèbre Métamorphe. Vu la puissance de ses hormones, il pensait naïvement qu'il pouvait y être immunisé. Ce n'était pas le cas, et d'aucuns auraient certainement été ravis de cette découverte, mais qu'en aurait fait le Rhétalien ? En plus de ne pas être son ennemi, même un allié, Reyson était surtout bien trop puissant pour l'humble esclavagiste. Voyant dans les yeux l’interrogation du pirate, il se montra rassurant.


« C'est tout à fait normal. La plupart des gens se désinhibent en fumant ainsi. Une plus grande liberté de la parole est une chose pour le moins courante. »


L'Ibn Halim se retint bien de dire qu'il s'en servait même parfois pour rendre ses interlocuteurs plus enclins à accepter ses exigences. De toute façon, dans le cas présent, ce n'était que pour le plaisir du partage qu'il prêtait de son opium au Métamorphe.


« Bliss. Cette île ne mérite même plus d'être qualifiée de royaume à présent. Son roi n'est qu'un traître et un usurpateur qui s’enorgueillit dans sa tour d'ivoire d'être un habile conquérant. Foutaises. Si la Golden Coast Blissoise est un aveu d'échec pou les miens, c'est un indéniable, le fait que Grantz soit incapable de la protéger contre de simples pirates est le signe évident de sa faiblesse. Sans le soutien du Gouvernement Mondial, tout aurait été différent, c'est certain. Ces pleutres peuvent toujours sans prévaloir, mais la flibuste se moque de ces choses là. Du temps, beaucoup de patience et des alliés puissants. Voilà ce dont j'ai besoin. Lentement mais sûrement, je réduirai à néant les efforts Blissois sur Rhétalia jusqu'à bouter le dernier colon hors de nos terres. Pour le reste, cela attendra. Un géant à la fois. »



© ciitroon
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26199-fiche-technique-nadir-ib
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26194-nadir-ibn-halim-corsaire-d-un-autre-monde#272128
« Je ne connais que trop bien les projets de la sorte. L’œuvre de toute une vie. Son poids et son influence sur notre existence… J’ai été à ta place à une époque et vois où j’en suis maintenant. Je suis dans la lumière, capable de menacer ouvertement le gouvernement mondial sans qu’il ne puisse m’atteindre.

Et surtout je ne suis pas seul. Je ne le suis plus. De fidèles compagnons m’accompagnent, et je peux aussi compter sur l’appui d’amis proches et puissants. Sais-tu comment ont réagi l’Empereur Red et Izya lorsque je leur ai annoncé mes projets ? Ils ont trinqué avec moi, à la guerre qui nous attend. Pourtant rien ne les obligeait à me suivre, mais je sais qu’ils seront là, présents à mes côtés même si je dois me rendre à MarieJoa pour faire entendre ma voix.

Ca m’emplit de joie et d’une profonde angoisse. Je t’ai dit plus tôt qu’on s’y fait à la guerre, qu’un jour nos jambes cessent de trembler, et c’est la vérité. Par contre, le cœur lui ne cesse de battre à tout rompre. Un ami est une force mais aussi une grande faiblesse. J’en ai déjà perdu plusieurs dans mon périple. Ca laisse une trace indélébile, ça te transforme. Hier j’étais le pirate métamorphe, demain je serais peut-être le Fléau, comme je l’ai été sur ChâteauGéant.

Nadir. Marc doit me revenir en vie. Est-ce que tu me comprends ? C’est à cette seule condition que tu pourras obtenir mon soutien dans ta quête. Dans le cas contraire, et même si c’est injuste, nous serons ennemis, car il faut toujours un coupable à une tragédie. Tu es responsable, à mes yeux, de la survie ou non de Marc.

Tu souhaites un allié puissant ? Tu sais ce qu’il te faut faire.

Marc ne doit pas mourir. »


Ni lui, ni aucun de mes amis. Pas alors que je suis capable de faucher la population entière d’une île simplement parce que leur dirigeant s’oppose à moi.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
Belle ville. Qu'est-ce qu'on détruit ?  Nadirtixielix-lixin-wang-rashid-2022-tw-Copie-2

商 人

∆ feat. Reyson ∆


Contrairement à ce que réputation terrible pourrait laisser dire de lui, Reyson était en réalité particulièrement protecteur avec les siens. Se comportant tel un bon père de famille, il s'inquiétait pour son homme de main. Cette attitude noble était toute à son honneur. Le Rhétalien avait du respect pour les chefs de cet acabit.


« Sur ma vie, j'en fais le serment, Marc ne mourra pas. »


Un peu trop grandiloquent à son goût, mais Nadir estima que c'était de rigueur. La demande du Métamorphe n'avait de toute manière aucun sens. Page étant plus puissant que l'Ibn Halim, s'il venait à être en danger, ce ne serait certainement pas lui qui pourrait le sauver. En vérité, c'était bien plus l'esclavagiste qui serait sous la protection de Marc que l'inverse. S'il était là, ce n'était pas tant pour être garde du corps que pour mettre ses talents au service du capitaine Anstis. Aux yeux du quadragénaire, c'était un pari peu risqué. Dans le meilleur des cas, il gagnerait un allié surpuissant. Dans le pire, un ennemi mortel, mais mieux valait ne pas y penser.


« Nous partirons demain. »


Continuant de tirer sur sa pipe, Nadir plongea son regard dans celui du pirate. Les deux hommes prolongèrent le contact visuel quelques instants. Sans un mot, ils se dirent le reste de ce qu'ils pensaient. L'affaire était entendue.



© ciitroon
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26199-fiche-technique-nadir-ib
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26194-nadir-ibn-halim-corsaire-d-un-autre-monde#272128