Le Deal du moment :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : ...
Voir le deal

Désillusions et Devoirs





Désillusions et Devoirs





Agent Dewey:

Les agents du Cipher pol restants d’Alabasta avaient tous pris la mer pour être assignés à d’autres tâches. Le moment était à la détente. Après avoir été sollicité énormément à Alabasta en plus de sa mission personnelle et de son premier coup de filet marquant : Gueye Vara. Ce séjour en mer était l’occasion pour elle d’oublier tous ses soucis. Il n’y avait rien à faire à part profiter de l’océan et d’une vue privilégiée sur rien du tout à l’est, l’ouest, nord et sud.  Une vue qui plaisait de plus en plus à la jeune femme, c’est paisible parfois l’océan.

Reese était sur le pont lui aussi à quelques mètres de la demoiselle. Il savait que bientôt sa mission de formateur prendrait fin et que la demoiselle allait devoir se débrouiller toute seule. C’était un peu le grand bain. Et si maintenant elle évoluait sans filet, la jeune médecin se doutait que c’était le juste retour des choses au final. Elle ne pourrait pas bénéficier de quelqu’un en soutien éternellement. Si elle voulait évoluer, c’est la marche à suivre.

La tranquillité des deux agents fût interrompu par un homme haut en couleur, tout vêtu de blanc avec un chapeau noir.

??? - “Et bien, si je m’y attendais, l’agent Reese en personne ! Ils avaient personne d’autre à se foutre sous la dent pour faire appel à un incompétent comme toi ?”

Reese - “Agent Dewey ! Décidément, ils cherchent vraiment à saboter toutes les missions s’ils t’ont fait venir sur le bateau. Monsieur le poissard !”

Dewey - “ Repète un peu pour voir si tu l’oses ?”

Les deux gros bras du gouvernement mondial posèrent leur tête l’une contre l’autre, dans une démonstration de force. La machoire et les poings serrés, ils étaient à deux doigts de démarrer une bagarre. Soudainement, les deux éclatèrent de rire et vinrent se prendre dans les bras comme des amis de longues dates. Cela faisait bizarre à Fawkes de voir Reese heureux, lui qui était si inexpressif d’habitude Il se contenta de faire une grande accolade à son ami et à rire un bon coup avant de faire les présentations.

Reese - “Fawkes, je te présente Dewey, il est comme un frère pour moi. On est de la même promotion. Du coup ça nous a rapproché. Dewey, je te présente Fawkes, l’élève que je supervise.”

Dewey - “Ahah tu es passé catégorie un, c’est vrai. Ben écoute moi toujours bloqué au niveau deux, mais faut dire que je suis bien ici. Je suis pas tout en bas de la chaine alimentaire, mais je suis pas assez important pour qu’on me mette quelqu’un dans les pattes héhé ! Bon allez ce fût un plaisir, mais je vais piquer un somme. A plus vous deux !”

D’une démarche trottinante, il disparu en descendant vers la calle. N’ayant pas grand chose à dire de plus, ils reprirent tous les deux leur activité de contemplation de la mer. Quelques minutes plus tard, le Denden de Reese sonna et ce dernier s’éloigna de quelques pas pour que la conversation soit des plus privés. Ce que faisait son supérieur directe ne le regardait pas à dire vrai, elle se contenta de regarder les vagues et de profiter du calme avant la tempête.

A force de l’attendre, elle finit toujours par arriver et souvent par des formes auxquelles on s’attend le moins. Un grand “MERDE” suivi d’un poing rageur contre la rembarde vint signifier à Isis que ce n’était visiblement pas une bonne nouvelle au Den Den Mushi. Inquiète, la jeune médecin s’approcha de son mentor et inclinant la tête en signe de sollicitude.

Fawkes - “Cela n’a pas l’air d’aller, qu’est ce qui se passe ?”

Reese - “C’était le QG à marie joie. Ils ont sous la main des preuves qui indiquent que Dewey serait une taupe de la révolution …Ils nous ont donner l’ordre de l’arrêter mais je suis sûr qu’il n’y ait pour rien. C’est un bon gars, il m’a toujours dépanné jusqu’à aujourd’hui. Y a un truc qui cloche.”

Fawkes - “Quoi qu’il en soit, on va procéder à son interpellation, je comprends que ça t’ennuie car c’est ton ami. Mais à notre place il ferait la même chose. Le gouvernement mondial tirera cette histoire au clair. Allons l’arrêter sans plus tarder.”

Fawkes était-elle devenue sans cœur au point d’ignorer les sentiments de son ami et mentor ? Non, mais elle savait que peu importe les bons sentiments, la mission prime. Si l’interlocuteur de Reese était bien innocent, ça sera à lui de le prouver. Pour l’heure, il était impossible de lui venir en aide. Si sa rencontre avec Pandore lui avait bien appris une chose, c’est que les sentiments n’ont rien à faire dans la mission, elle est sacrée et il faut aller jusqu’au bout.

En temps normal, elle aime bien prendre son temps pour planifier la mission en question, mais là c’était de l’ordre du personnel pour son chef. Lui mettant une main sur l’épaule en signe de soutien, ce dernier prit une grande inspiration avant de mettre de l’ordre dans ses idées. Une fois prêt, il indiqua à sa disciple.

Reese - “Mettons nous au boulot.”

Et tous deux descendirent direction la cale du bateau.





  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes




Désillusions et Devoirs







La descente des escaliers sembla durer une éternité. Reese était un homme de peu de mots, mais il était avant tout dans ses pensées. Ce n’était pas quelque chose d’habituel chez lui. D’habitude il est celui qui demande à Fawkes de se concentrer, pas celui que l’on doit réprimander pour se remettre dans la mission. Le monde à l’envers n’est ce pas ? Arrivé devant la chambre de Dewey, la tension devenait palpable.  Il y avait un mouvement d’hésitation. Sa main n’était pas sûre, du coup, Isis prit les devants. Elle attrapa son mentor et le mit dans la pièce à côté.

Fawkes - “Je peux savoir ce que tu fous ? Ne te laisses pas aveugler par ta sympathie pour lui.”

Reese - “T’en fais pas je sais ce que j’ai à faire. Et je vais le faire crois moi. Mais avant, j’aimerais que tu me rendes un petit service…”

Fawkes - “Dis toujours …”

Reese - “ J’aimerais discuter avec lui en privé avant de le coffrer.”

Fawkes - “T’es pas sérieux ? Tu vois l’état dans lequel ça te met ?”

Reese - “C’est pas ça, c’est que je le connais, s’il se sent pris de cours, il va devenir agressif et j’aimerais autant ne pas le blesser. Laisse moi juste lui parler seul à seul.  Je vais le convaincre de nous suivre sans faire d’histoire et lui passer les menottes moi même. Peux tu me laisser faire ?”

Fawkes - “S’il est vraiment passé à l’ennemi comme nous l'indiquent nos renseignements, je refuse. La mission est claire, son interpellation est la priorité. Si tu ne te sens pas, je peux m’en charger moi même. Je te laisse essayer de le convaincre pacifiquement avant d’employer la manière forte.”

L’ancien du Cipher Pol soupira. Elle n’avait pas tord, et c’est exactement ce qu’il aurait fait à sa place, mais l’amitié faussait son jugement. Il n’osait croire que son ami était passé à l’ennemi. Seule Isis, galvanisée par ses récents faits d’armes à Alabasta souhaitait que la mission se passe le plus normalement du monde. Comme quoi, même les êtres d’apparence insensibles comme ce cher Reese peuvent s'avérer éprouver de l’affection pour les gens. Il remettait sa veste d’aplomb et finit par ajouter d’une voix ferme.

Reese - “Je suis un agent du Cipher Pol, je mènerais ma mission à terme. On y va.”

Reprenant du poil de la bête, il s’approcha de la porte et frappa avant d’entrer. C’était peut être la première fois qu’Isis voyait Reese aussi bienséant pour aller capturer un suspect. Cela en devenait même étrange. Sitôt frappé, le mentor et sa disciple pénétrèrent dans la tanière du traitre. Ce dernier était encore sur son hamac en se frottant les yeux et en baillant, visiblement un peu trop serein, il lança un regard interrogateur à Reese qui tenta de conserver son visage le plus impassible qui soit.

Dewey - “Tu m’as réveillé j’espère que c’est important Reese, si tu veux qu’on s’affronte aux echecs ? Je prend les blancs si tu veux !”

Il tentait d’apporter un peu d’humour pour décoincer son ami, mais cela ne provoqua pas le rire espérer. Bien au contraire, l’agent de catégorie une dû faire un effort colossal pour ne pas se retenir d’exprimer  toute sa colère et son incompréhension.  Il se contenta de réciter son texte, comme un bon agent qu’il était. Son ton était des plus inexpressifs comme s’il se retenait de faire transparaitre la moindre émotion dans son langage.

Reese - “Dewey, je dois t’informer que tu es accuser de sédition par le chef d’équipe, je vais te demander de bien vouloir mettre ses menottes. Crois-moi je ne le fais pas par plaisir.”

Dewey - “Hé mec, c’est moi Dewey, on est du même côté. Qu’est ce qui te prend tout d’un coup tu doutes de moi ?”

Reese - “Ce sont les ordres, tu vas expliquer aux chefs ton innocence et je ferais tout pour oublier que j’ai été contraint de faire ça. Ecoute, je doute pas un instant de ton innocence, mais je souhaiterais que tu ne me compliques pas la tâche.”

Dewey - “Ok cowboy, t’en fais pas pour moi. Sans doute un révolutionnaire qui a fait un coup monté sur ma tête. Je vais expliquer la situation au chef, par contre tu paieras la prochaine tournée pour t’excuser d’avoir douter de moi.”

Prenant cela à la rigolade, il tendit les mains en signe de reddition. L’agent Reese s’approcha, exaspéré par l’attitude bien trop désinvolte de son coéquipier mais bien décidé à mener sa mission à bien. Il préférait cependant que ça se passe de la sorte sans avoir l’obligation d'atteinter à la vie de son ami. C’est à contre-coeur qu’il lui passa les menottes. Et peut être avec un peu trop de naiveté. Ci-tôt son poignée saisi, Dewey dégagea sa main et hurla.

Dewey - “MULTI SHIGAN”

En l’espace d’un instant, cinq coup de shigan vinrent frapper l’agent Reese au ventre qui s’écroula sous l’impact sous le regard surpris de Fawkes. Si son mentor avait hésité à faire du mal au traitre, celui ci n’avait pas hésité une seule seconde. Prenant au dépourvu Fawkes qui de toute façon, n’aurait rien pu faire à cette distance. Voyant Reese au sol, la jeune femme lança un rankyaku pour séparer les deux agents. Elle s’écria suite à cela.

Fawkes - “Tiens le coup Reese, je m’occupe du traitre,et je viens te soigner.”

Dewey - “Comme c’est mignon, une agent en formation qui pense avoir une chance contre moi. C’est bien triste mais tu vas devoir mourir ici aussi. Ou alors tu peux me laisser fuir et t’assurer que ton chef voit le soleil se coucher ce soir … huhu c’est cornélien n’est ce pas ?”

Fawkes - “La question ne se pose pas, Reese est solide, il survivra. Toi par contre, tu ne verras plus le soleil depuis ta cellule. La mission prime, si je le sauve, il ne me pardonnera jamais.”




  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes




Désillusions et devoirs







La tension était bien présente, que devait elle faire ? Tenter de partir pour aller demander du renfort ? Impossible, il ne le laisserait pas faire. Et puis cela reviendrait à abandonner Reese, qui était dans l’incapacité de combattre. Rien de positif ne pourrait ressortir de cette fuite. Le Cipher Pol lui avait bien martelé durant sa formation que la fuite n’est pas une option. La mission est sacrée et tu dois l’accomplir, s’il le faut au péril de ta propre vie. C’est ça faire partie du Gouvernement Mondial.

Et puis, il y avait autre chose, quelque chose qui n’allait pas du tout. Habituellement très appliquée dans ses missions, cette dernière devenait de moins en sérieuse. Aussi, quand elle vit son mentor tombait dans les pommes à cause de ses blessures, un sourire des plus anormals vint apparaitre sur le visage de la demoiselle. Elle se montrait enfin sous son vrai visage, maintenant que son cerbère ne pouvait plus attester de sa bonne conduite. 

Ce qu’il se passait là, c’était juste la véritable Isis Kephrenatis qui prenait le relais. Fini la Fawkes appliquait qui allait se contenter de capturer le criminel. Il avait osé s’en prendre à un des siens, désormais il n’y avait plus de pardon possible, juste une vengeance. Dewey regarda le visage de la demoiselle se décomposer en un sourire des plus psychotiques et se demanda ce qui se passait.

Dewey - “Qu’est ce qui t’arrive ? La perspective de ta mort imminente t’as fait tomber dans la folie ?”

Fawkes - “Je suis juste ravie de pouvoir agir comme bon me semble maintenant que Reese est hors circuit…”

Dewey - “T’es vraiment une malade, tu crois vraiment que …”

Pas le temps de finir sa phrase, d’un Soru bien senti, la demoiselle se rapprocha au corps à corps pour tenter un Shigan. Le révolutionnaire esquiva d’un Kami-E des plus agiles. Tentant de reprendre l’ascendant sur son adversaire avec un Shigan à son tour, mais il se heurta à un tekkai des plus résistants. Reculant de plusieurs pas, le traitre tenta d’envoyer un Rankyaku qui fût contré par la demoiselle  avec le sien. Le combat s’annonçait serré. Essouflé, Dewey pesta un peu.

Dewey - “Comment une agent en formation peut connaître aussi bien le Rokushiki ? T’es pas banale toi …”

Aucune réponse de la part de Fawkes qui pourtant adorait la répartie en temps normal. Là elle était prise d’une transe des plus assumées. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas pris son pied à pouvoir se donner à fond dans un combat. Même le révolutionnaire capturé à Alubarna ne lui avait pas donné entière satisfaction. L’agent en formation pouvait se donner à fond, en plus, il avait deux grades de plus qu’elle. Forcément, aucun de ses administrateurs ne lui en voudrait s’il n’était pas en un seul morceau. 

Profitant d’un échange de coup avec l’agent Dewey, elle profita d’un de ses coups de pieds pour utiliser un Shigan contre la cheville de son adversaire. Ce dernier ne s’attendait absolument pas à cela, le shigan étant en priorité utilisé sur le corps et la tête de ses adversaire. Reculant un peu en se secouant la jambe, il ricana légèrement avant d’ajouter d’un air suffisant.

Dewey - “Pas mal pour une petite nouvelle. Allez j’ai plus le temps de rigoler, je vais te latter fissa.”

Utilisant le soru pour se rapprocher, il fût surpris de trouver sa jambe des plus lourdes. Le poison avait commencé à faire son effet et avait endolori sa jambe provoquant sa chute vers l’avant. Désormais handicapé de sa jambe, il comprit vite ce qui se passait et se garrota la jambe pour éviter que le poison ne se répande. Mais c’était déjà trop tard. Il ne pouvait plus utiliser le Rankyaku que d’une jambe, et il n’avait plus la possibilité de faire ni le soru, ni le geppou. Par conséquent, toute sa mobilité se retrouvait fortement impactée. 

Utilisant le Geppou pour se propulser dans les airs, Fawkes enchaina les Rankyaku vers son adversaire qui ne put se résoudre qu’à utiliser le tekkai. Mais ce dernier avait ses limites. Il est d’autant plus difficile de concentrer tous ses muscles en même temps quand ceux de sa jambe ne répondent pas. Et bientôt, sa jambe endolori céda sous les assauts répétés et se coupa net faisant ainsi tomber l’agent Dewey dans un hurlement douloureux. Ne le laissant pas le temps de riposter, elle enchaina les Shigan sur chacun de ses membres pour l’immobiliser à même le sol. Sans pouvoir utiliser, ni ses bras, ni ses jambes, il demeurait à la merci de son adversaire du moment.

Dewey - “Putain, comment j’ai pu perdre face à une agent en formation ? Pff fait chier, attend un peu que je m’évade de la prison, je te ferais ta fête connasse ! La révolution continuera malgré tout ! ”

Fawkes - “Je crois que tu n’as pas bien compris, tu ne t’échapperas pas de la prison dans laquelle je vais t’envoyer. Reese n’est plus là pour me faire la morale.”

Dewey - “Attend que veux tu dire ?”

Se plaçant juste à côté de la tête de son adversaire, Fawkes fixa de son regard dément sa pauvre proie qui se trouvait dans l’incompréhension totale. L’agent Fawkes, celle qui avait été un agent modèle jusque là ? Que comptait elle faire ? Tout simplement assouvir sa pulsion la plus sombre qui soit. Levant son pied elle utilisa un Rankyaku pour décapiter le révolutionnaire avant de regarder son spectacle et d’éclater d’un rire absolument malsain. 

Une minute plus tard, Fawkes reprit son calme et se dirigea vers Reese encore dans les vappes. Il était solide le bougre, mais elle lui administra cependant une dose de calmant pour ne pas qu’il se vide de son sang et commença les premiers secours. Très vite, le grand blessé reprit connaissance et assista à la mort de celui qu’il considérait comme son ami. Ecarquillant les yeux, il ne put retenir ses larmes.

Reese - “Dewey ! Non ! Que s’est il passé ?”

Fawkes - “Je suis désolé Reese, il ne m’a pas laissé le choix … J’ai été obligé de me battre à fond, et il n’a pas survécu …“

Reese demeura interdit et entra dans un mutisme complet. Il doutait de la parole de Fawkes c’est certain, mais il ne pouvait pas le prouver. D’ailleurs, il était tout à fait dans son intérêt d’omettre qu’il a voulu se montrer complaisant avec un révolutionnaire. Se redressant de tout son long avant de tirer un visage fermé, il récupéra un sac pour y mettre la tête de son frère. Visiblement bien attristé il fini par ajouter.

Reese - “Je te remercie de m'avoir aidé. Je n'aurais jamais cru que Dewey soit un révolutionnaire, mais son attitude a prouvé qu'il n'était plus des nôtres. Je vais jeter discrètement le reste de son corps par dessus bord, je compte sur toi pour nettoyer ce merdier. Sa trahison ne doit être connu de personne sur ce bateau…”

Fawkes - “C’est toi le chef, par contre attend un peu avant de forcer, tes blessures sont trop récentes et …”

Reese- “Boucle là … Je vais bien …”

Sur ces mots, l’agent de catégorie 1, blessé au corps, à l’orgueil et à l’âme, quitta la pièce emportant avec lui le reste de la dépouille de celui qu’il considérait comme son frère. Laissant ainsi l’agent Fawkes, seule, jubilait encore un peu plus de son carnage actuel.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes