AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-70%
Le deal à ne pas rater :
Oxymetre de pouls professionnel (fréquence cardiaque, SpO2)
5.99 € 19.99 €
Voir le deal

Le pékin express

Invité
Invité


Jeu 15 Sep - 12:45

C'est à bord qu'on se fait de nouveaux amis !




Précédemment...

Termine vite ta soupe ou je te l'a fait bouffer de force ! Le patron m'a dit de t'amener sur le pont, je te conseille de faire tes prières. HAHAHAHA !

J'en ai plus que marre de me faire mener par le bout du nez ! Non mais oh !En plus de ça, je crève la dalle, je suis pied nu et mes armes ainsi que mes affaires les plus précieuses ont disparu. Qu'est ce qui me retient d'envoyer couler ce bateau avec tout son équipage ? Ah oui, c'est vrai, je suis attaché des mains et j'ai un énorme colosse qui me surveille.

Avance le dépravé !

Dépravé ? Monsieur le gros machin, au nom des droits de la piraterie, un coup de pied dans le train-train est illégale lorsqu'on est l'invité. Il faut tout leur apprendre a ces moins que rien.

Moins que rien ? ( Sbam ) [ Coup de poing ! ]

Merde, ça m'apprendra à parler à voix haute. C'est là que son coup ravageur me propulse direct sur la porte en bois, je traverse cette dernière qui n'est plus qu'un tas de débris et me voilà sur le pont du bateau, puis divers sensations me traversent l'esprit, l'humidité du plancher, une aura particulièrement lourde ainsi qu'une odeur particulièrement désagréable. Ensuite le gros tas me relève, c'est alors que je vois cinq hommes, ils ont tous adopté le visage, genre moi je suis une racaille et je me la pète en mode ricanement plus vibreur.
Ils étaient tous un peu baraqué portant autour de leur tailles des armes blanches, des épées...PUTIN ! Le mec en face, celui qui à l'air du boss, il a mon katana !

[Mizukawa en mode C'est mon épée donne la moi enfoiré ! ]

Rend moi mes biens et je te promet de ne faire aucun mal à ton équipage !


Hahahahaha, t'en a d'autres comme ça, l'orphelin de South Blue ?

Tu fais erreur, je ne suis pas cet homme.

Oui tout le monde dit ça lorsqu'on se fait capturer, je t'ai eus ! Toi l'enfoiré de south qui m'a battu en duel et qui m'a humilié devant tout mes nakama's, je n'oublierais jamais ton visage de crasseux !

Oula ! T'es en plein délire paranoïaque, repose toi, prend ton thé et on en parlera après quand on sera tous calme.

Para quoi ? Ne te fous pas de ma gueule ! Maintenant que j'ai une prime de 15 Millions, je me ferais une joie de la faire augmenter en accrochant ta tête en haut du mat.

C'est pas la première fois qu'on veut ma peau, alors que je n'ai pas encore de prime, bah dit donc qu'est ce qui se passerait si j'en avais. Ma foi, il va avoir une terrible fessé lui et tout son équipage de noob. Car rien que de me traiter de crasseux et de me confondre avec un autre, alors amendement 7 selon le code de tuerie et de torture des shinoryuu...Cela en résulte à la peine capitale !

Hahaha, tu es seul sans défense, je ferais mieux de te jeter à l'eau en pâture pour les poissons, tu m'inspire que de la pitié avec les yeux que tu fais.

Je me laisserais pas faire, bandes d'épineuriens sans cervelle, j'ai plus d'estime pour des mollusques que pour un soit disant équipage même pas reconnu.

Je vais te faire avaler ta prime !!!


BASTON !!!


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 20 Sep - 18:31, édité 1 fois
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Mar 20 Sep - 17:02

Revenons quelques jours en arrière vous voulez ?
Nous sommes sur la mer de South Blue au bord d’un navire. Sur le pont, un jeune homme dont le nom est Lion. Tout seul ? Oui tout seul, car il fuit la marine qui le cherche en ce moment sur Suna Land. Alors qu’il était maintenant à plus d’une heure de bateau de l’île, notre fuyard aperçoit à l’horizon deux navires qui portent un fanion pirate. Il coupa les moteurs de son navire en espérant que les pirates passeraient sans rien faire. Bien sûr, ses espoirs tombèrent à l’eau. Les bateaux pirates virèrent à bâbord afin de se diriger vers celui de Lion. Il ne pouvait pas fuir face à deux bateaux comme ceux-là et dût se rendre sans résistance.
C’était un équipage originaire d’East Blue qui pour des raisons que Lion ignore était allé naviguer sur South Blue. Voyant que le bateau de notre prisonnier était tout neuf, ils décidèrent de le prendre avec eux.
- Alors comme ça tu t’échappes de la marine unh ? Pourquoi ? Qu’est-ce que t’a fait ?
- J’ai mes raisons !
- Ah ouai ? Et ce bateau ? D’où est-ce que tu le sort ? Il est tout neuf, il doit valoir une grosse somme d’argent !
- Je l’ai volé au port de Suna Land pour m’échapper. Il appartenait à un riche qui venait de se le faire construire.
- Bon…. Tu m’a l’air assez costaud, tu vas travailler sur ce bateau jusqu’à East Blue. Après, on verra avec le capitaine Ramois ce qu’on fait de toi !
Plusieurs jours passèrent pendant lesquels Lion était obligé de faire le sale boulot des deux navires. Laver les chiottes, passer la serpillère, faire la vaisselle…. Faire toute la corvée quoi. Le reste du temps, il était enfermé dans une pièce sombre du bateau avec à peine de quoi manger. Pff… la merde !
East Blue, enfin ! Les navires voguaient maintenant sur cette mer et n’étaient donc plus très loin de la destination. Lion, toujours en train de faire le sale boulot, reçu l’ordre de laisser ce qu’il avait à faire et de suivre l’homme qui devais être le second du bateau. Arrivé au pont, on pouvait apercevoir un Brick à côté du Sloop dans lequel se trouvait Lion. Ça devait être le bateau principal de l’équipage qui l’avait capturé. Il était beaucoup plus grand et portait un grand pavillon !
- Capitaine Ramois ! s’écria le responsable du Sloop. J’ai quelque chose qui va vous plaire ! Un galion tout neuf et un homme.
Un homme apparu du haut de la barrière du grand bateau, il tourna la tête vers le galion. L’expression de son visage qui affichait un énervement, une agressivité se changea en euphorie ! D’un signe de la main, il ordonna aux hommes du petit navire de monter à bord. Lorsque notre prisonnier arriva sur le pont, il aperçut un homme attaché et entouré par des hommes. Ramois appela le capitaine du Sloop à ses côtés puis ils discutèrent quelques minutes.
- Emmenez-les en bas, je m’occuperais d’eux plus tard.
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Invité
Invité


Mer 21 Sep - 16:17

East Blue. Une des plus sublime mer de ce monde. Celle qui porte des îles légendaires, telle que Logue Town là "où tout commence et tout fini" , ou encore la ville natale du Seigneur des pirates, Monkey.D.Luffy, et de son prédécesseur Gold.D.Roger et d'autre dont je n'ai pas un sous la main, mais c'est pas grave. Vous devez bien en connaitre un, non ? Malgré cela, elle reste l'une des plus faibles, et personne ne lui porte un grand intérêt. Au milieu de cette mer, se trouvait une ville. Une ville dont le nom n'est jamais cité, c'est un peu bizarre. C'était une petite ville téméraire, aménagée pour pouvoir se défendre qui subit de temps à autres des attaques de brigands et pirates. Je n'étais pas encore dans cette ville, j'étais dans une embarcation qui ne m'avait couter zéro berry's. J'étais allongé fumant une clope en attendant que le temps passe. Le voyage était long, et je venais de loin. Le tonneau d'eau était presque vide et mon estomac ne pouvait à présent plus supporter de la nourriture venant de la mer, à vrai dire, mon estomac m'ordonnait de manger un bon gros morceau de viande. Mais en mer, il est difficile de trouver un bœuf ou un cheval, et jusqu'à présent aucune terre n'était encore visible. Soudain calme et lassitude laissèrent place à l'agitation et au dynamisme. Oui, la mer venait de s'agiter soudainement et le vent se mit à souffler tout aussi brusquement. L'embarcation ne comportait qu'une seule voile, et celle ci fut violemment arrachée et fut emportée par les flots entrainant le seul et unique mât qui s'y attachait. Puis tout ce passa très vite, comme à chaque fois où l'on voit un navire coulé. La pluie commença à tomber et les vagues se fracassaient contre l'embarcation, la balançant de plus en plus loin de la rive comme une vulgaire chaussette. Une vague plus haute que les autres submergea le bateau, m'entrainant au milieu de l'eau, ou plutôt, vers une mort certaine. Se noyer est quelque chose d'atroce, quand on ne sait pas nager et qu'on a peur, on regarde autour de nous, dans la panique espérant trouver quelque chose nous sauvant d'une mort par asphyxie. Bah ouais je suis un vrai homme, même si j'avais peur que mon briquet prenne l'eau. Mon embarcation n'était presque plus qu'un morceau de bois, jusqu'à ce que le temps redevienne ensoleillé.

Après avoir dérivé pendant une heure, je vis enfin un navire, une silhouette me venait en aide. Je montais dans le navire, me grattant la tête, je ne savais pas ce qui se passer. A vrai dire, il semblait y avoir un truc mais, je ne pourrais pas dire quoi. Il y avait du monde, un combat semblait inévitable. Cependant, ce n'est pas de mon ressort, cela ne me concerne pas. Même, s'il ne me reste que deux clopes et que je suis sûr le nerf, je ne dois pas me mêler de cette histoire. Puis, il n'y a pas de femme en détresse... De plus, il y a un peu trop de monde pour que je sois dans cette histoire... Si je réfléchis un peu, je ne peux rien faire vu que je suis entouré par des hommes. Qu'est-ce qui s'est bien pu passer durant ce laps de temps où j'ai pensé à autre chose. Je ne sais pas où il m'emmène, mais cela ne sent pas très bon et cela n'a rien avoir avec l'odeur marin.

- LAISSEZ-MOI PARTIR !!! Bande de gros cons !
Invité
Invité


Mer 21 Sep - 23:08

Me voilà fin prêt pour lancer mon attaque ! Arf ? C'est quoi ce bruit qui m'empêche de me concentrer ? Mmm...Un gus qui se fait attrapé par les hommes de mains de l'équipage, il a en plus du culot de les traiter de gros cons...Hahaha il me plait celui là ! Bref, ah merde j'ai plus la rage, bon bah on simule comme ça ni vu ni connu, le mec qui me prend pour l'autre orphelin de South, baaah il aura peur et n'aura pas les reins solides pour essayer de m'affronter, à moins que son ego sur-dimensionner ne fasse tout le boulot et que ses hormones ne le pousse au suicide. M'en tout cas ma réflexion ne sera pas en vain, au pire...je me fais tuer, hein ? C'est pas grand chose Hahahaha...

Kaméhaméhaméha !!!!...Attends Mizu, mais qu'est ce que je suis en train de faire, ah ouais ! Une attaque à distance ça serait pas mal, mais je doute avoir le niveau suffisant, déjà que poutrer de l'acier, j'y vais mais avec limite...Mais attends ! Je peux poutrer du bois ! Magnifiquement diabolique !!! J'espère juste que les débris vont pouvoir couper la corde...Si je tape suffisamment fort et avec une chance de cocu...Ouais ! Je crois que ça le fait à mort !
Yeah ! A MORT !!!


Little Punch of Earth Dragon


J'écarte mes deux mains au maximum, je regarde mes adversaires un par un avec un visage entre la peur que ça ne fonctionne pas et une rage dont l'expression à été travailler pour que ça fasse vrai, dire que je suis mauvais acteur...J'imagine bien les pensées de mes adversaires...Aaaaaah ! BAAAAAM !

Un feu d'artifice en morceaux de bois vient s'éclater sur mon visage, me laissant à sang, mais heureusement qu'il y a le coté positif, j'ai réussi plus ou moins à me défaire de mes liens...Il ne me reste plus qu'à tiré fortement et le tour est joué ! Viens à moi gros bâtard !

Je me baisse jusqu'à que ma tête atteint le plancher, je m'accroche sur le rebord du trou que j'ai causé et envoie un coup de pied arrière en plein genoux du gros plein de soupe qui me regardait de haut. Le temps que tous le monde m'encercle et me mette à mort, j'eus l'idée de m'enfuir par le trou...Bien sur le gros m'a suivi...Quel con Hahaha, il avait boucher le plancher...

ça me laisse du temps pour réfléchir, soit je les attends tranquillement comme des rats et je joue avec les bijoux de famille de l'affreux, soit je part en laissant les bijoux de famille de l'affreux en sang...Je me répète, je sais mais c'est classe comme ça...Pif paf ça sera toi le castrer...

Vite un bâton en fer ou un truc qui coupe...Merde y'a rien, tampis je ma casse !!!!!! Je vais quand même visité un peu les lieux le temps de trouver une arme, je vais quand même faire gaffe au cas où je tomberais sur le boss. C'est parti pour l'aventure mon coco !!


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 27 Sep - 12:32, édité 3 fois
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Sam 24 Sep - 0:54

Les hommes de Ramois me firent signe d’avancer lorsque soudain, un individu fis apparition sur le pont. Putain mais il se passe quoi sur ce bateau ? Les sales pirates le regardaient vraiment méchamment. C’est bon, c’est sûr, ça va partir en cacahuète la dedans. *BOOM* Je ne sais pas ce qui se passe mais ça a commencé. C’est bon ça, je vais pouvoir m’évader grâce à ces deux mecs. C’est ma chance, mais faut aussi que je les aides, en plus ces sales pirates m’ont braqué mon galion, alors on a des ennemis commun ! Deux mecs se trouvent à mes côtés. Qu’est-ce que je fais ? Et puis merde, rien à foutre !
Grâce à un petit élan, je saute sur celui de droite avec un coup de pied au torse qui l’envoi par-dessus bord, puis finalement dans la mer. Le second a à peine le temps de se retourner que je lui pose un bon poing dans le menton qui l’assomme instantanément. Décidément, mon père m’a vraiment bien appris à me battre ! Paix à son âme. Je lève la tête et cherche le mec qui était attaché, mais impossible de l’apercevoir. Seulement un gros trou au planché dans lequel un gros porc s’est coincé. Ramois n’avais même pas vu que j’avais couché deux hommes à lui. Il était tellement à fond sur ce qui se passait avec le gros sac coincé que je pourrais me la jouer discret jusqu’au galion. J’avance alors en direction de l’arrière du navire.
- Eh toi, où tu vas comme…
Un homme voulu me coupé la route, mais il n’eut le temps de finir ça question que je lui mis un droite au nez. Prend ça et ferme ta gueule ! Ce coup lui fit perdre son équilibre bien évidement. Une manchette sur la tempe suffit à le mettre Ko. Putain mais c’est quoi cette équipage de merde ? Y’a pas un gars de fort ou quoi ? Le monde était toujours concentré sur les deux autres hommes. Nan mais sérieux, j’ai trop de chance ou quoi ? Bon, mon navire vite.
Je suis enfin à l’arrière du Brick au bord du pont. Agile comme je suis, je ne devrais pas avoir du mal à sauter sur le Sloop en bas en me rattrapant sur les cordages des toiles. Je prends un élan de quelques mètres avant de me précipiter sur la barrière. *Ssssffffff* Je m’attrape sur un cordage puis descend sur le pont du navire avec lequel j’ai voyagé de South Blue jusqu’ici. Mon galion est attaché à l’arrière. Je m’avance avec prudence toujours à l’arrière de celui-ci. Merde un homme qui sort d’une porte, je me cache derrière une caisse en bois. Ouf, il s’en va vers la baston sur l’autre bateau. La voie est libre, je peux passer. C’est bon, je vois le cordage relié à mon navire. Je saute et l’attrape des mains afin de traverser et atteindre l’autre côté. Hop, c’est bon j’y suis enfin. Je détache la corde puis me dirige vers la salle de contrôle pour mettre les moteurs en route.
Démarrage, OK ! Moteurs en marche, je vais les attendre ici tant que je peux. Espérons qu’ils me verront !
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Invité
Invité


Lun 26 Sep - 19:31

Je vais lui faire bouffer du bois, je vais lui faire bouffer du bois, je vais lui faire bouffer du bois...Je vais lui faire bouffer de l'allu...Je vais lui faire bouffer de l'allu...Je vais lui faire bouffer de l'allu...Je vais...ARRGH ! ça fait super mal de foutre des coups de poings sur les murs de bois. Miammm...J'aime le sang !

Mizukawa en Mode Vampire !

Je crois que ça suffit pour le moment, y en a plus qu'assez ! Frapper encore et encore sur de l'immuable, ce n'est pas très passionnant et puis ça fatigue les muscles pour rien. En plus de cela, il n'y aucun son, aucune douleur exprimée à part celle que l'on s'inflige. Les œuvres d'arts fixe m'ont toujours laissé en froid. Ce que je veux, c'est de la chaleur ! Du contact ! Voir le sang gicler, regarder les moindres petites expressions de souffrances sur les doux visages de ces faiblards. Sentir la fraiche odeur de ce liquide rouge et trempez mes mains dedans. Montrez à mes victimes le grain de folie qui grandit en moi !

Dohahahahahahaha ! Dohahahahahahaha !

Oulalala, je crois que j'y suis allé un peu trop fort, la chambre où j'étais, je l'ai saccagé ! J'ai un peu sous estimée ma force, tu crois que je peux poutrer le mec à 15 millions ? Ouah, en plus j'ai entendu des bruits bizarres en haut. Oh tiens ! J'ai du bol d'avoir pris la première porte à ma droite lorsque je suis sorti, cette clé à molette que je viens de trouver va me servir...on dirait que je suis tombé sur une salle de travail. Trop bien, je vais prendre quelques outils et les mettre dans un sac.

Maintenant que la collecte d'objets utiles est faîtes, je passe voir la porte d'en face. Décors à l'ancienne, plusieurs tapisseries sur le mur...Fort intéressant, ça sent le parfum de femmes...Mmmm...AAAAAhh ! Maudit ! Il est maudit ! Ce bateau ! AAAAAAAAAAh !


Mizukawa en mode cours dans tous les sens sans savoir où aller !


Tuez moi ! Tueeeeeeeeeeez moiiiiii !

Faut que je reprenne mon souffle, ce bateau me donne vraiment des frissons, rien que de repensez à la pièce...Brrrrrrrrr....Mais où suis je, maintenant ? Magnifique, c'est tout simplement extra, le fait d'avoir trouver mes affaires me rend un tantinet gentil...Hahaha...Moi gentil ? Jamais !

J'aurais pas du prendre autant d'affaires, maintenant me voilà avec deux gros sacs sur les épaules. Je ne pourrais même pas contre attaquer en cas de problèmes. Je me la pète peut être un peu trop lors d'évènements aussi critiques que ceux d'aujourd'hui...ma foi ! Encore quelques pas et je serais sur le pont.

MAMAMIA !
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Ven 30 Sep - 0:15

Putain, déjà cinq minutes que j’attends et toujours personne. Des cris émanent du Brick, et ils ont tous l’air de chercher le mec qui était attaché car tous les hommes se dirigent vers l’avant du grand navire. Hmm, si je reste ici, ils vont finir par l’avoir, mais si je fais diversion, peut-être qu’il pourrait venir plus vite ?!
Je ne sais pas pourquoi, mais je sens qu’il faut que j’aide cet homme. Dès que je l’ai vu, j’ai ressenti comme une force, une énergie qui se dégageait de lui. Et cette énergie ou je ne sais quoi m’appelle à lui ! C’est bizarre, vraiment je ne comprends pas. Serait-ce le destin ? Et puis, de toute façon, si je ne me fait pas d’allier maintenant, je ne pourrais pas résister seul sur ces mers. La preuve, je me suis déjà fait choper par un sale équipage. Nan, c’est finis tout ça, je vais aider ce type et lui proposer de prendre la mer ensemble. Il a l’air très fort et en plus, je ne pense pas qu’il va refuser. Bon assez réfléchi, il est temps de passer à l’action !
Je laisse les moteurs en marche sur mon galion et saute par-dessus bord dans la mer. Je nage jusqu’à la corde relié au Sloop que j’avais détaché de mon navire puis grimpe à celle-ci. Une fois à bord, je cour en direction de la salle de contrôle voir s’il y a quelqu’un. En arrivant, je me retrouve face à face avec un mec qui devait sûrement garder le bateau au cas où.
- Eh toi ! Tu es le prisonnier ! Tu essayes de t’échapper c’est ça ?! Et bien essaye dont on va voir !
Le mec m’attrapa des deux mains par le col. Je fis de même mais par les épaules. D’abord, je le pousse tout en baissant ma tête, ensuite je le retire vers moi en levant ma tête. *POAKR* Son menton s’écrase contre mon crâne et se brise tellement le coup est puissant. Pff, facile ! Le bateau étant vide, je me décide à descendre aux canons. S’il faut faire diversion, faisons le bien n’est-ce pas ?
Bon alors, maintenant, orienter les canons sur le Brick. Hop là, chose faite. Maintenant, charger les canons et les préparer à tirer. Ok, now lets play mother fuckers. Trois canons armés à ma disposition et un gros navire juste devant ! J’ai toujours rêvé de couler un bateau !
*BOOM* Le premier boulet plein explosa sur la muraille de la coque du Brick. C’est vraiment beau à voir ! Je n’aurais jamais pensé que ça ferait autant de dégâts que ça ! *BOOM* le deuxième explosa cette fois ci à l’intérieur comme prévus ! Le navire commençait à se balancer. Normal, les murs à l’intérieur s’écroulent ! *BOOM* Le dernier boulet plein est tiré sur la partie inférieur du bateau afin de faire commencer à le couler ! Je pense que trois suffira à les occuper un moment ! Je me précipite maintenant sur le pont du Sloop afin de me montrer aux sales pirates !
Aller, venez bande de tapettes ! Je vais tous vous démonter ! Quelques têtes apparurent du haut des barrières du grand navire. Ca y est, ils m’ont vu. Ramenez-vous bande de petits pédés !
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Invité
Invité


Ven 30 Sep - 13:39

Subtil mélange de sons et de poésies, la mer rends les âmes plus douces ou plus agressives. Ce que je sais, c'est que j'adore l'océan même si j'ai une phobie de l'eau... Et moi, elle me rend plus libre.

Homme libre, toujours tu chériras la mer... C'est ainsi que je conçois le voyage, j'ai bien conscience que les nakama's que j'ai rassemblé et bah...Je ne les reverrais plus jamais. Je sens comme une douleur traversé tout mon corps, à chaque instant, elle veut sortir, s'échapper mais je la garde emprisonnée. Elle embrase ma fureur, ma colère. Je suis le démon qu'il faut craindre, quelque soit la force de mon adversaire, sa taille, son ambition...Rien ni personne à part la mort ne pourra m'empêcher d'atteindre la victoire. Déterminé comme jamais, je lève les yeux au ciel admirant ainsi la beauté des nuages, le vent souffle sur mon visage, mes cheveux en arrière me donnant un air plus cool que ce pirate primé un peu primate, celui qui verra mes yeux clairs avec arrogance sous conditionnement d'un très bon égo-surdimensionné, Mais ce qu'il ne sait pas et ce que je vais lui dire...

Que ce soit la couleur de cette clé à molette ou le flot de ton sang...Le rouge est la dernière couleur que tu verras !


Heuheuheheu...Ramène toi orphelin de South...


Je suis en ce moment seul, ma mère est portée disparue, je n'ai jamais connu mon père, mon seul mentor et maitre m'en veut d'avoir pris un chemin enflammé...Mais en aucun cas, je suis un orphelin ! Je suis renommé sur tout North Blue ! Un vantard aussi con qui laisse ses nakama's tombé l'un après l'autre sans bouger, restant tranquillement debout à ricaner n'est pas digne d'être un pirate !

Au Nom de mes frères tombés dans le champs de bataille pour leur rêve ! Au nom de la liberté !

N'attends pas que je lance l'offensive, car ce sera ta dernière chance pour m'avoir ! Tu n'es qu'un misérable rat effrayé à bord de cette vieille épave !
Regarde moi dans les yeux, observe ma rage m'envahir, me posséder...Ni les éclairs de vos canons, ni le fracas de vos sabres m'arrêteront, car je crois en moi et je sais que j'en suis capable...

Par la sueur de mon front, la force de mes bras et le courage de mon coeur,...je hisse les couleurs de l'équipage des Shinoryuu...

BAAAAAM ! /Premier coup de canon/

Je sens l'instabilité du pont, toutes ces secousses, ces vibrations émoustillent encore plus mes sens...fixant du regard mon adversaire, je m'apprête à lui foncer dessus, clé à molette à la main, je ne me soucis guère de cette explosion, ni de qui et quoi est autour de moi, je vois noir !
Ma cible ne bouge pas, son visage semble exprimé de la peur. A quelques pas de lui je saute pour lui donner un coup sur la tête...D'une rapidité extrême, celui que j'insultais il y'a peu de temps se mit à bouger comme un guépard, esquivant mon attaque, il sort mon épée de son fourreau et tente de me blesser sur le dos en contre attaquant sur sa droite. Bienveillant sur tout ses faits et geste, nos armes se croisent et des étincelles se créent sur cette plateforme instable.

Les échanges de regards et les contre coups fusent au sein de ce combat, bien conscient que mon arme est impuissante face à mon katana dérobé, mais ce qui me chiffonne et m'intrigue...C'est que ce katana est sensé être un meitou et que seul moi et mon maitre Ando pouvions l'utiliser. Dû a cette réflexion, le gros sanglier en face de moi en profite pour me blesser au bras...J'ai un peu sur estimé sa faiblesse, comme quoi les gens cons peuvent être forts.

BOOOOOOM ! /Deuxième coup de canon/

Voilà que maintenant le rafiot tangue d'un coté à un autre ! Mais qui fout tout ce bordel...Je regarde brièvement vers bâbord et j'aperçois de la fumée monter petit à petit...Hahahaha Des coups de canons ! La structure va devenir encore plus instable, je crois bien que ce petit bateau va finir par couler...Le temps joue en ma défaveur, ce pirate est bien plus fort que ces hommes réunis et plus encore.

Je ne sais pas si c'est la blessure à mon bras ou bien la peur de l'eau, ou même la lâcheté qui sommeille en moi...Je n'ai qu'une envie sauter sur l'autre bateau et m'en aller loin de celui qui est en train de sombrer... Mais il y'a quelque chose de bien plus fort qui me retient. Je possède tant d'armes que je ne sais quoi faire, la raison, la peur, le mépris, la rage...La lutte me semble si dérisoire en ce moment de panique provisoire.

Dohahahahaha ! Je n'abandonne pas aussi facilement, ça faut le savoir !

Il est temps d'utiliser la moitié de mon énergie pour faire ressortir le diable qui est en moi, je suis assez chaud pour l'envoyer à l'autre bout, enfin j'espère que ça me donnera une ouverture pour m'échapper. la puissance de ce coup va le déstabilisé assez pour que je puisse reprendre mon dû !

S'approchant de moi à une certaine vitesse, il prépare son attaque au sabre visant ainsi ma gorge...Sale enfoiré ! Comme si je ne t'avais pas vu venir ! Hop esquive !


Little Breath of Fire !


Bam ! Un coup dans l'estomac qui le laissa perplexe...
Rends moi mon katana pirate sans cervelle ! La force ne vaut rien sans la ruse, arme de l'intelligence. Face à ton manque de contrôle et ta détermination à me foutre une raclée, tu t'es donc laissé dépassé par les évènements...Vois ton bateau coulé et péri sans vengeance !

Mizukawa Sutero !


Apprête toi à dire adieu à ton ancienne vie ! C'est alors que dans tout ce foutoir, je bouge d'une manière circulaire et envoie mon katana sur l'autre bateau.

Mais pourquoi ne m'a tu pas achevé ?

BOOOOOOOM !!! [Troisième coup de canon]

J'affiche un grand sourire et tends la main...Je crois bien que si y'a des témoins pour assister à cela, on dirait: Oh mais quel tapette ! Il se croit sur TITAN Hic ou quoi ? Il faut être très con pour s'abaisser aux autres et négliger la vérité. Cette troisième explosion m'a fait comprendre que ma rage est un point faible, elle me met dans le brouillard...Malgré ses insultes, c'est bien son équipage qui m'a soigné ! C'est bien lui qui m'a nourri ! La réalité est bien plus complexe à saisir d'où les nombreuses erreurs que commette la plupart des gens.

Ce que la voix peut cacher, le regard le livre et le tiens en dit long. Tu n'es pas celui que tu veux paraître, je ressemble peut être à cet homme qui t'as humilié, mais je ne le suis pas et ta colère à montrer ta vrai faiblesse. Regarde toi, tu es bien meilleur que cette orphelin de South Blue. Tu t'es occupé d'un protecteur de dragons.

Prends ma main ! Et deviens mon nakama ! Nous partirons sur la route de South et traquerons cet orphelin si cela te soulagera de ta folie. Car il y'a pire que de vivre dans la honte...Montons à bord de l'autre bateau ! Rejoigne-Moi, toi et tes compagnons !


Le silence...Réponse positif à ma demande, puis nous avons aidé les autres à se relever, c'est dans un esprit soudé qu'il ont obéit à mon ordre.

Quittez le navire ! Et à l’abordage !


Je vais chercher mes deux sacs avant qu'une autre explosion ne survienne ou avant que je me retrouve sous l'eau...BRrrrrr...Je pose enfin mon pied sur une structure stable, tout ces vas et viens m'en ont donné la migraine à en vomir mes restes de soupe.

Respirant un bon coup, je regarde tous mes anciens adversaires qui ont l'air vachement déboussolé en leur disant...

Soyez fiers ! Vous êtes à présent sous l'aile d'un capitaine qui prendras soin de vous, comme si vous étiez la chaire de sa chaire

Direction South Blue pour ceux qui sont partant pour une aventure des plus extraordinaires...Pour les autres qui ne voudrons pas me suivre, sautez par dessus bord, je vous en prie, rien ne vous en empêchera.
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Mar 4 Oct - 12:50

Je suis là, sur le Sloop à attendre ces mecs qui commence à mettre du temps à arriver. Mais qu’est-ce qu’ils foutent ? Raaa, ça m’énerve ça, je vais devoir remonter sur le grand navire. Je m’avance alors en direction de l’échelle du Brick quand soudain, les cris s’arrêtent. Un silence inopiné qui me donne presque les frissons ! Mais qu’est-ce qui ce passe la haut ? Je vois au-dessus de ma tête des hommes qui commencent à descendre l’échelle. Je me retire donc de celle-ci afin de les attendre de pied ferme. Mais ces hommes n’ont plus l’air agressifs du tout, ils arrivent lentement. J’arrive à apercevoir sur leurs visages comme un dégout, de la tristesse, voir même de la peur je ne sais pas trop, j’ai du mal à bien voir.
Une quinzaine d’hommes était déjà descendu et aucun ne voulait se battre avec moi, non aucun. Ils s’assirent chacun dans un coin attendant dans l’attente de quelque chose. Cette chose, ça devais être leurs capitaine qui commençait à descendre l’échelle lui aussi, car les regards étaient fixé sur lui. Je ne comprends toujours pas. Serait-ce mes tires de canons qui auraient rendu ces types comme ça ? Je ne pense pas, mais je compte bien le savoir rapidement. Je me rapproche d’un de ces types pour lui demander pourquoi ils étaient tous ainsi. Ce dernier lança un regard vers le haut de l’échelle puis baissa la tête. Son doigt pointait la même direction qu’il avait regardée juste avant. Je tournai alors la tête à nouveau quand j’aperçu cette homme que je voulais aider. Ce type que je me sentais obliger d’aider. Il avait dans ses mains sanglantes une clé à molette. Il descendit à son tour sur le Sloop d’un air exténué. Il me lança un regard du genre « Ah t’es là toi aussi ? » pendant que je continuais à le fixer. Voyant que tous tiraient la gueule, il s’exclama ainsi.
- Soyez fiers ! Vous êtes à présent sous l'aile d'un capitaine qui prendra soin de vous, comme si vous étiez la chaire de sa chaire.
Il s’arrêta un instant puis repris.
- Direction South Blue pour ceux qui sont partant pour une aventure des plus extraordinaires... Pour les autres qui ne voudront pas me suivre, sautez par-dessus bord, je vous en prie, rien ne vous en empêchera.
Sur ces paroles, je m’interpose. Tout en marchant vers lui, je prends la parole.
- J’aimerais te parler ! Et en privée si tu n’y vois pas d'inconvénient.
Je lui fais signe de me suivre sur un côté du navire où il n’y personne.
- Ecoute, je ne sais pas qui tu es, ni d’où tu viens, ni même ce que tu as fait sur le bateau à côté, mais je sais une chose, c’est que tu m’a l’air fort. Si j’ai bien compris, tu as battu Ramois. Et du coup, ses hommes sont sous tes ordres maintenant. Bon, tu as bien vu que ces mecs ne valent rien au combat. Ils sont faibles ! Tu n’iras pas loin avec ces gars ! C’est pourquoi, j’ai une proposition à te faire. Prends moi à tes côtés et prenons les mers ensemble. Je suis un expert charpentier naval et j’ai mon Galion qui est à côté là-bas. Il est tout neuf, plus grand que ce Sloop et je l’ai construit moi-même ! Alors qu’est-ce que tu en pense ? Ah oui, je suis recherché par toute la marine sur South Blue, alors si t’accepte, va falloir changer de cap !
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Invité
Invité


Mar 4 Oct - 13:37

ça c'est de la persuasion ! Hahaha je suis trop fiers de moi, mon plan se déroule à merveille...un jour le monde, verra l'immensité des dragons de la mort. Mais ce jour n'est pas encore arrivé. Regardant mes futurs compagnons avec un oeil visionnaire, je tends à penser qu'il va falloir énormément de temps et d'argent pour toucher d'un doigt la gloire, clé de la liberté.

En pleine réflexion sur la suite du déroulement de mon plan machiavélique, un jeune homme m'interpelle...Me parler, rien de compliqué, qu'est ce qu'il va me demander ? Le pourquoi tu te la pète ainsi, je veux pas de toi comme capitaine ? Ou bien, je suis déjà un capitaine, nous allons régler cette histoire par un duel à la mort ! ? Enfin, bref...Je le suis sur le coté d'un navire, là où aucune oreille indiscrète ne cèdera à la tentation d'écouter cette conversation.

Ah, avec tout ce remue-ménage, j'en oublie de me présenter...Je suis Mizukawa Sutero, originaire de North Blue. T'es pas de là bas, sinon t'aurai su qui j'étais réellement.

Vois tu, ces gens sont faibles, de la chair à canon, il ne sont rien d'autres pour moi, mais regarde bien, au centre, il y a ce Ramoi et lui c'est pas de la pâte à tartiner qu'il met dans ses biscottes.

J'accepte ton offre, sache que ta situation par rapport à South Blue me met dans une situation désagréable...Car, j'ai une carte en ma possession et la troisième étape indique clairement une île précise sur South. Alors si des simples marins t'effrayent, je ne vois pas pourquoi tu prends la mer, reste plutôt chez ta mère.

Je pose ceci avec délicatesse et avec un jolie sourire sur la face...quoi de mieux qu'un peu d'humour drastique. Maintenant je marche calmement, vers mes nouveaux compagnons, katana à la main, clé à molette sur l'autre. Respirant l'air frais de cette belle journée, je lève le doigt pour connaître la direction du vent et lance le cap...

Mon nom est Mizukawa Sutero, combattant pour la liberté ! Fier défenseur de l'alliance de la piraterie...Notre jour de gloire arrivera très bientôt, le gouvernement mondial se prosternera devant nous. Nous ! pirates ! Suppliant à genoux de cesser nos actes. Mes amis, la seule crainte que vous devez avoir sur votre visage est celle de mourir sans avoir pu exprimé vos convictions, sans avoir pu vivre sans être traqué, sans avoir pu être libre de faire ce que bon vous semble...Montrons au monde que nous sommes capables...

Après ce bref, discours, je me dirige vers Ramoi et lui glisse à l'oreille...

Peux tu s'il te plait soignez ses hommes et dit au gros tas de soupe qui était resté sur le plancher t'aleur de s'occuper de la voile, nous faisons cap vers un galion bien plus grand que celui ci...Actuellement sans navigateur, nous allons laisser notre destin au main de la chance.


Prêt pour l'aventure...
MOUSAILLONS !
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Mer 5 Oct - 14:24

Sur ces paroles, Mizukawa s’éloigne de moi. Hmm, il n’a pas tort, si je veux devenir plus fort un bon pirate, va falloir que je l’assume. Et puis, la marine me cherche partout dans le monde de toute façon, pas seulement à South Blue. Eh bien, à peine je l’ai rencontré qu’il m’en apprend déjà celui-là ! Je pense que je ne vais pas m’ennuyer à ses côtés ! Aller, au boulot maintenant !
Je me dirige vers la salle de contrôle du navire puis met en route les moteurs afin d’approcher ce Sloop au Galion. C’est bon. J’éteins les moteurs et sort de la cabine pour retrouver enfin mon navire pour de bon. Tranquillement, les hommes se lèvent puis me rejoignent sur le Galion. Je ne sais pas combien ils sont, mais il va falloir que je réaménage les chambres, voir même refasse certaines pour caser tout le monde. Pff, je le pouvais, je laisserais ces bons à rien sur le Sloop mais mon nouveau capitaine veut les garder. Raalala, va falloir que je lui fasse comprendre que dans l’état où ils sont, ils nous servirons qu’à faire la corvée. Et derche à leurs apprendre à se battre ! Nan mais sérieux, j’en ai couché quatre ou cinq en un coup chacun ! Bref, ce n’est pas tout, mais j’ai faim moi. Ça fait longtemps que je n’ai pas mangé comme il faut. Ah oui, j’espère qu’ils ont un cuistot, parce que sinon, je ne suis pas dans la merde pour leur faire à bouffer tout le temps. Je m’en vais donc vers la cuisine pour préparer un peu à manger. Ah oui, j’oubliais presque le cuistot.
- Eh, dites-moi vous tous. Est-ce qu’il y a un bon cuistot parmi vous ?
- Oui, moi ! répondit le gros sac qui était coincé sur l’autre navire.
- Eh bien, pourquoi ça ne m’étonne pas ? Hahaha ! Bon, viens avec moi, je vais te montrer la cuisine. Quoi ? Pourquoi tu me regarde comme ça ? Aller viens, c’était un blague !
Une fois dans la cuisine, j’ouvre le grand frigo de fruits et légumes. Je prends cinq poivrons rouge, cinq jaunes, cinq vert et du persil, beaucoup ! La dedans, je stock aussi les produits laitiers. Je prends donc deux kilos environ de fromage rappé. Dans le frigo à viande, environs dix kilos de viande déjà coupées en carré. Puis l’épicerie dans laquelle je prends des oignons, quatre, quelques épices et du poivre. Bon j’ai tout !
- Alors je t’explique, moi c’est Lion. C’est moi qui ai construit ce bateau, donc la cuisine aussi ! Ici, c’est ton nouveau lieu de travail, ta nouvelle cuisine. Tout est bien rangé et je veux que sa le reste ! Tout le matériel que tu vas trouver ici est de dernière technologie, alors tu vas en prendre bien soins, sinon t’auras affaire à moi ! Donc, là, c’est l’épicerie, là c’est…
[Cinq minutes plus tard, les explications sont enfin finies.]
- Bon aller, aujourd’hui, c’est moi qui régale, va te reposer.
Je rassemble tous mes ustensiles de cuisine dont je vais avoir besoins, allume mon grand four, règle sa température et nettoie bien mon plan de travail. Une fois les légumes bien lavés, je les coupes tout en tranche pendant que la viande prenne la température ambiante et se décongèle un peu. Une fois ces derniers soigneusement tranchés, je prends ma viande et commence à la faire cuir un peu, mais pas trop trop, sinon ça va être tout dur à la fin. Je n’hésite pas à ajouter un peu d’huile d’olives pour les dorés. Après quoi, les légumes en commençant par les oignons. Ces derniers fondent petit à petit au fur et à mesure que la viande cuit. J’ajoute mes épices ainsi que les poivrons colorés sans trop les cuire, juste un peu aussi. Hop j’éteins le feu. Maintenant, il me faut un grand plat à four. Je pense que je dois avoir ça, sinon, je ferais ça dans plusieurs petits. Ah, voilà un, parfait ! Je verse le contenu de ma grande casserole dans le plat que je viens de lavé. Je recouvre le tout bien comme il le faut d’emmental râpé et saupoudre d’un peu de poivre. Voilà c’est enfin prêt pour le four.
- Eh ça sent bon là-dedans ! Tu…
- Sort de cette cuisine avec tes sales habits ! Tu verras ce que c’est toute à l’heure. D’ailleurs attend voir. Dans la salle à manger se trouve plusieurs tables pliées. Préparez moi tout ça, c’est bientôt prêt. Les couverts sont dans les tiroirs là-bas.
Bon, où est-ce que j’en étais ? Ah oui, le four. J’insert le grand plat qui est vraiment lourd au four. Le temps de la cuisson, j’en profite pour nettoyer la cuisine ainsi que mes ustensiles. C’est bon, c’est cuit ! J’attrape avec mes gants de cuisines anti-brulures le grand plat et le pose sur la table. Afin de décorer le tout, je coupe et pose bien délicatement des morceaux de persil sur le fromage fondu. Bon aller, vers la salle à manger. Ils se contenteront de ça pour aujourd’hui, je ne suis pas chef cuisinier moi !
Oh, Fadiou ! Tout le monde est là à attendre la bouffe. Je demande à un homme d’aller chercher le pain dans la cuisine et commence à servir ces chacals affamés en premier le capitaine.
Au faite, je n’avais même pas remarqué que le navire bougeait tellement j’étais à fond dans ma cuisine. On est sûrement en route pour South Blue. Pendant que ces crevards mangent, j’en profite pour me rendre dans la salle de contrôle pour changer le cap direction North Blue.
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1