Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

Les véritables mafieux.

- Ma chère Alcéa, j'ai une nouvelle mission pour toi.

Le regard toujours vers le sol dans une révérence, j'écoute attentivement l'étoile de ma vie me décrire pourquoi il m'a convoqué de bon matin dans ses appartements.

- Es-tu au courant de la situation de Zaun ?
- Il s'agit d'une île indépendante où la marine à réussi à s'installé récemment mais qui regorge encore de criminel en tout genre.
- Exactement. Et il se trouve que depuis l'intervenir de la marine, j'ai dépêché une équipe du Cipher Pol 1 pour former un zaunien afin qu'il puisse prétendre à devenir gouverneur de cette île pour nous.

Il marque une pause, prenant une gorgée de son thé favoris si rare tout en me laissant le temps de montrer une quelconque réaction face à cette déclaration. Car il sait parfaitement que ce genre de manœuvre qu'il a pris l'initiative de faire pourrait créer un mouvement d'indignation de la part du conseil des nations... Et donc profiter à l'armée révolutionnaire. Mais au lieu d'être inquiète comme pourrait l'être beaucoup de gens à ma place, ce genre d'initiative de mon étoile d'amour ne fait que renforcé les sentiments que j'éprouve pour lui : il est le seul au conseil des cinq à véritablement prendre les rennes du gouvernement mondial pour le faire prospérer ! C'est un véritable dieu, une intelligence au dessus des autres ! Le seul vrai souverain de ce monde !

- Malheureusement, il semblerait qu'une bande d'idiot de la mafia de Manshon ait décidé de se réfugier dans le lieu où se cache cette équipe et leur poulain...
- Dans ce cas je pars immédiatement les éliminés.
- Parfait. Je crois que nous avons d'autres agents sur place. Tu peux les débauchez à condition qu'ils ne sachent rien de l'équipe du CP1...
- Cela va de soit votre Sainteté.

Je m'incline alors respectueusement devant la figure prestigieuse de mon vénérable commanditaire avant de quitter immédiatement la pièce pour me mettre en route.
Tout en marchant dans les allées qui me mènent jusqu'au port de Marie Joa, je communique avec les bureaucrates du Cipher Pol pour récupérer le nom des agents en place sur Zaun. Une fois fait, je les contacte immédiatement.

- Agent Reese ? Ici l'agent Amaryllis, je serais votre cheffe d'équipe pour une mission qui vient de tomber. Nous venons d'apprendre la présence de mafieux au Nar Shadaa que nous devons exterminer. Je quitte à l'instant le Qg pour vous rejoindre : en attendant, je compte sur vous et votre agent en formation pour récolter un maximum d'informations sur ce groupe sans vous faire remarquer, compris ?


Dernière édition par Alcéa le Mar 3 Oct 2023 - 10:08, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-a
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-



Les véritables mafieux




Depuis les quelques mois qu’elle a passé avec lui, jamais l’agent Fawkes n’avait vu Reese devenir à ce point blanc et presque stressé au denden. Lui qui habituellement était du genre sec et impassible, une émotion de stress vint lui parcourir le visage. Il confirma la réception du message avant de raccrocher. Si la jeune femme n’était pas encore au courant de la réputation du Cipher Pol zéro, elle voyait bien au visage du jeune homme qu’il se passait quelque chose. Surtout lorsqu’il l’informa par la suite qu’ils allaient devoir s’installer quelques temps à Nar Shadaa.

Une nouvelle mission apparemment, il y aurait un groupe de mafieux suffisant important pour mériter l’intervention du gouvernement mondial qui se serait installer sur ce terrain hostile. Rien de bien étonnant aux yeux de la demoiselle. Ce qui étonnait davantage Reese, c’était en quoi une mission aussi banale requiert la présence des zéros. Le cinq ou le neuf peuvent très bien s’en charger après tout. Il devait y avoir autre chose. Mais le mentor d’Isis l’informa que parfois au gouvernement, moins on en sait, mieux on se porte.

C’est donc ainsi qu’à commencer la mission d’observation des deux agents. La demoiselle utilisa sa deuxième casquette de médecin itinérant pour passer inaperçu. Une femme spirituelle dans un lieu remplit de miséreux et de gens en perdition, cela semblait être tout à fait logique. Quant à Reese, il se fit passer pour un homme souhaitant profiter de la discretion de Nar Shaada. Qui pourrait lui en vouloir ? Bien le tiers de la population du dédale sont ici pour la simple et bonne raison qu’ils veulent se faire discret.

C’est ainsi que tout en tendant l’oreille à la recherche de ses cibles, Fawkes entendit des rumeurs à propos de certains mafieux fraîchement arrivés qui recherchait quelqu’un. Inutile d’avoir des bons informateurs pour comprendre que ces gens là font tâche dans le territoire. Le propre du mafieux est de toujours s’afficher dans des tenues élégantes et raffinés pour donner l’impression d’être quelqu’un. En plein milieu d’un monde où chacun préfère ne pas attirer l’attention, ils faisaient un peu tâche.

Après les avoir repéré, cela n’a pas été difficile pour l’agent Reese et Fawkes d’en apprendre plus sur eux. Ils n’étaient pas du genre discret bien au contraire. Leur objectif était de devenir les futurs maîtres des lieux donc ils aimaient raconter leurs histoires à tout un chacun. Isis ne comprendrait jamais ces gens, bien trop excentrique quand elle même est davantage réservée. Pour vivre heureux, vivons cachés. A trop parler ainsi, ils ont attiré l’attention de leurs prédateurs.

La nuit tomba et le rendez vous avec l’agent Amaryllis avait été convenu dans un coin reculé à l’abri des regards. Une sorte de grotte inoccupée qui devait sans doute être ensevelie à chaque marée. Lorsque cette dernière arriva sur place, Reese se leva pour la saluer, imiter par l’agent en formation qui examinait son interlocutrice de la tête aux pieds. Si elle était arrivée à ce poste, c’est qu’elle devait être forte et cela intrigua la demoiselle au plus haut point. Reese brisa le silence.

Reese -“Bonjour Agent Amaryllis, comme vous vous doutez, je suis l’agent Reese et voici l’agent Fawkes en formation. Ravie de vous rencontrez. Ne perdons pas davantage de temps voici les éléments que l’on a appris en se renseignant. Ils sont un peu plus d’une trentaine de ce que j’ai vu et …”

Fawkes - “Trente trois, ils sont trente trois mafieux. Seuls deux cibles méritent une vigilance particulière. Le chef Alphonse Braun dit “Capone”, et son second Anthony Montana dit “A.N.A” , ils sont originaires de Luvneel. D’après les infos que j’ai glané, ils préparent un grand coup prévu pour demain matin. En ce moment, ils sont dans leur bateau. Aucune information cependant sur leur cible et sur leur motivation.”

Marquant une pause, l’agent Fawkes, visage à nu et sans son masque plongea son regard dans celui de l’agent du zéro. Si Reese essayait d’être le plus révérencieux possible, Fawkes se montrait aimable mais sans trop en faire comme son acolyte. Elle ajouta ensuite suite à cela d’un ton très calme et apaisé.

Fawkes - “A savoir que le fils de Alphonse Braun, Junior, est également présent auprès de son père. Il pourrait s’avérer être un levier pour atteindre son père également. Fin du rapport. Quelles sont les directives, Madame ?”

Droit au but, la jeune femme n’aimait pas les actions cérémonieuses. Elle avait hâte de pouvoir se mettre au boulot et de pouvoir se lâcher un peu. Jusqu’ici, Reese l’avait toujours tempérée, mais maintenant ce n’était plus lui qui était au commande. Quel était le style de la demoiselle ci bien placé ? L’affaire en grande pompe ? Des assassinats discrets ? Ou bien quelque chose de plus personnel ? Cela intriguait fortement Fawkes qui n’arrivait pas à sortir ses yeux de ceux de la dénommée Amaryllis. Que pouvait-elle bien avoir derrière la tête





  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes
Cheveux brun en carré court, yeux rouges, tatouages visibles sur le bras droit, mon apparence changée grâce au retour à la vie, je fais face aux deux agents que j'ai mobilisé pour m'aider, plongeant longuement mon regard dans celui de l'agent en formation qui a osé couper la parole de son mentor...

- Agent Reese ?
- Oui Madame ?
- Êtes vous si incompétent que votre apprenti est obligée de faire votre rapport à votre place ?

Il déglutit alors tandis que mon regard ne quitte pas celui de l'agent en formation.

- Non Madame.
- Dans ce cas, je suppose que c'est un excès de zèle de votre part agent. J'espère pour vous que vous savez tout de même suivre des directives... et alors qu'elle ouvre la bouche pour répondre, je lève la main pour la couper net avant qu'un autre son ne sorte de sa bouche. C'est une question rhétorique. Si vous tenez à votre carrière, vous ferez ce qu'il faut. Disons que je passe pour cette fois car vous avez su récupérer des informations intéressantes. Notez tout de même, et cette fois je m'adresse aux deux agents, que les motivations de ces mafieux ne nous intéresse que peu. En temps que mafieux ils doivent certainement chercher à échafauder un moyen de se rattraper de la raclée que le gouvernement mondial leur à fait sur Manshon. Sauf qu'il n'est pas question que nous leur laissions la moindre chance d'exister. Bref, avez vous pu faire un plan des lieux où ils se sont installé ?

Cette fois, mon regard se tourne vers l'agent de catégorie II.

- Oui, tenez. Au vu de leurs nombres, ils ont du attaquer quelques locaux pour leur ravir la plus grosse grotte de l'entrée de Nar Shadaa où ils ont pu mouillé leur navire où certains logent tandis que les chefs ont installé un "campement" tout confort sur la terre ferme. Et chaque jours, ils envoient des troupes explorer les méandres de Nar Shadaa, interrogeant parfois violemment toutes les personnes qu'ils rencontrent.
- Et vous avez une idée du coup qu'ils préparent pour demain ?
- Non, mais cela consiste surement à débusquer ce qu'ils cherchent...

Une main sur mon menton, je réfléchis un instant, le regard dans le vide. Si ces fichus mafieux en ont vraiment après l'équipe du CP1, ils ne doivent absolument pas passer la nuit, qu'importe ce qu'ils peuvent bien préparer.

- Bien, il nous reste un peu de temps avant la nuit. Agent Reese, comme vous êtes habilité a travailler seul, vous vous chargerez d'éliminer les troupes qui fourmillent dans Nar Shadaa. Je prends l'agent Fawkes avec moi pour m'assurer de sa bonne conduite et aller directement attaquer leur base. Dès que vous en aurez fini avec le menu fretin, vous nous rejoignez, compris ?

Un instant, Reese regarde sa protégée avant de finalement répondre.

- A vos ordres Agent Amaryllis.
- Ah, d'ailleurs, le temps de cette mission, appelez moi Camélia. Maintenant allez y.

Et alors que l'agent Reese disparait, je me tourne vers l'agent en formation Fawkes.

- Fawkes, votre dossier indique que vous maîtriser le Rokushiki. Préparez vous à en abuser pour me suivre.

Lui faisant un petit sourire moqueur en coin, je disparais alors d'un soru avant de réapparaitre quelques mètres plus loin, attendant qu'elle me suive jusqu'au navire.


Dernière édition par Alcéa le Sam 21 Oct 2023 - 9:18, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-a
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-




Les véritables mafieux





L’agent du Cipher Pol zéro tentait de mettre un coup de pression d’entrer chez l’agent Fawkes en jouant la personne très à cheval sur les hierarchies. Quelle perte de temps selon Isis.  Pour elle, seule la compétence faisait la valeur d’une personne. Les grades ne sont que des insignes. Il n’y avait qu’à voir les niveaux disparates chez les agents en formation pour se rendre compte de cela.

Cependant Isis comprenait la façon de procéder de sa supérieure hiérarchique. Elle était habituée à obéir à une hiérarchie stricte avec les dragons célestes. Et pour sûr, elle n’était pas en position de supériorité par rapport à eux. Peut être était-ce une façon de compenser ? Allez savoir ! La demoiselle pensait qu’il y avait autre chose derrière mais se garda bien de le dire.

Pour l’heure, si elle voulait conserver sa liberté, elle allait devoir obéir à sa supérieure acariâtre. Il y avait cependant une forme de curiosité chez cette personne. Comment en est elle arrivée là ? On arrive pas au service des étoiles par un sentier facile et paisible. La surnommée Camélia était sans doute passer par des épreuves douloureuses pour casser peut être son caractère et la rendre obtuse dans son travail. Tout cela fascinée l’agent en formation. 

Quand elle réclama que Reese se débrouille seul et que Fawkes la suive, son sourire demeura impassible. Cachait-elle sa frustration d’être séparée de son tuteur ou bien était-elle vraiment ravie d’être au côté d’une personne haut placée ? Peu importait au final, les règles sont les règles. Et puis, cela sera sans doute plus simple pour Reese qui sera plus détendue sans avoir la femme stressante sur le dos. 

La jeune femme demanda à Isis si elle savait utiliser le Rokushiki avant de s’enfuir d’un soru invitant cette dernière à la suivre. Le soru, la première technique qu’elle a su utiliser. Affichant un regard nullement impressionnée, elle suivit de près sa supérieure hierarchique. Une fois arrivée à son niveau, elle revêtit son masque de renard. Elle se sentait mieux pour se battre ainsi, elle ajouta ensuite.

Fawkes - “Je suis prête, je vous suis.”

Profitant d’un déplacement des plus rapides et qui ne répondent à aucun critère de la physique normale, Camélia et Fawkes arrivèrent très vite sur les lieux du campement. Comme l’avait mentionné Reese, il y avait bien trois grandes tentes d’établis sur la terre ferme et un grand feu au milieu où trois personnes semblaient discuter. Suffisamment loin pour les observer sans être vue ni entendue.  Isis ajouta d’une voix calme mais suffisamment forte pour que sa supérieure hierarchique entende.

Fawkes - “ Ce sont les trois principaux membres, celui avec le chapeau, c’est Alphonse Braun, le plus puissant des trois. Anthony Montana, c’est celui avec les flingues. Le troisième, c’est le fils d’Alphonse, Junior.”

Au plus synthétique comme toujours. Il n’y avait pas grand chose à dire de plus. De toute façon, les infos avaient été dites en amont. Il ne manquait que l’identification des cibles à l’agent Amaryllis. Maintenant que c’était fait, elle pouvait reprendre sa place de second couteau. Laissant le soin à sa supérieure  d’assimiler toutes les informations énoncées, la demoiselle se préparant psychologiquement à livrer un combat intense. Elle adorait ça passionnément. C’est l’avantage d’avoir un masque sur le visage, c’est que son trait de visage pouvait devenir malsain en toute discrétion. 

Au bout de quelques secondes, elle se décida à lâcher un.

Fawkes - “Je me tiens prête à engager sur votre commandement.”

Si Fawkes avait bien un avantage, c’est qu’elle était une très bonne actrice. Isis pouvait prendre la psychologique qu’on attendait d’elle. Cela se résultait ici par agir comme un bon petit soldat, même si cela passait par gommer davantage son envie de s’amuser au boulot. Difficile de penser que sa supérieure acceptera d’autres incartades. Peu importe finalement, la seule chose qui est importante c’est qu’il faut boucler cette mission pour retrouver sa tranquillité. Et elle comptait laisser un souvenir exceptionnel à sa supérieure du moment. 

Toujours en retrait, la jeune femme se préparait à mordre comme la molosse du gouvernement que l’on attendait qu’elle soit. Après tout, il y a peut être moyen de prendre un peu de plaisir sur cette mission. Cependant, elle n'allait pas analyser plus que ce qu'on lui demandait pour le moment. Même si cela ne l'empêchait pas de constater certaines choses. Concentrée sur le combat à venir, elle n'attendait que le feu vert de Camélia pour distribuer les Shigan et les Rankyaku. Elle voulait de la neutralisation ? Isis allait lui en donner.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes
Outre les trois pontes du groupe et deux gardes à l'entrée de la grotte où est amarré le navire de la mafia, je ressens encore une demi douzaine de personnes sur le bâtiment. Et grâce à mon évaluation, je peux tout à fait sentir qu'il n'y a que le fameux homme au chapeau, Alphonse Braun selon ma stagiaire du jour, qui pourrait potentiellement devenir un problème. Pour dire : son second est finalement du même niveau que l'agent Fawkes, ce qui pourrait bien me servir... Car même si la mission est de liquider ce groupe, je dois aussi personnellement m'assurer que personne n'apprenne la réelle raison de leur présence ici. Et quand je dis "personne" je pense bien évidemment à la petite fouine que pourrait se révéler être ma binôme du jour. Aussi, je me dois de faire en sorte qu'elle ne tombe pas sur des documents trop compromettant pour la mission de l'équipe du CP1 chargée de lobotomisé un des mômes du coin.

- Il y a 6 larbins dans le navire, on va commencer par là, en faisant assez de bruit pour séparer le chef de son bras droit. Vous devriez pouvoir gérer se dernier mais vous ne devez pas vous approcher du chef, sous aucun prétexte. Il est deux fois plus fort que vous donc je m'en occuperai seule, compris ? Bien : allez vous infiltrer à l'avant du navire, je m'occupe de l'arrière.

Le plan étant donné, nous avançons furtivement jusqu'au bateau avant de nous séparer pour attaquer de deux angles différents le bâtiment. Et dès lors que l'agent Fawkes n'est plus capable de me voir, je crée un double de moi même grâce à mon fruit du démon directement à l'intérieur du navire et possédant une force de quelques centaines de dorikis seulement, juste de quoi mettre la misère à ces idiots de larbins de la mafia tout en faisant du bruit pour attirer l'attention des grosses têtes.

Et pendant que mon double meurtrier avance en renversant tables et autres meubles sur son chemin, moi je m'installe sur le toit du château arrière tout en me camouflant sous le bois du bastingage, créant seulement deux yeux sur la coque du navire pour observer discrètement les agissements des chefs.

Mon double a le temps de trouver deux des six troufions et de les éliminer de simples shigans avant qu'enfin les trois décisionnaires lèvent la tête vers le navire et se rendent compte qu'il est attaqué. Il faut dire que la lampe à huile que mon double à jeter sur le pont à de quoi attirer l'attention... Assez pour qu'enfin le fameux Montana se bouge enfin, sous le regard perplexe des deux Braun qui beuglent quelques ordres. Un sourire satisfait sur mes visages, je fais alors disparaitre mon double dans un nuage de pétale avant de me sortir de ma cachette, et de quelques geppou me planter devant le chef et son fils.

- Alors comme ça, vous pensiez vraiment pouvoir défier le Gouvernement sans problème... Grossière erreur !

Gardant une part de mon haki attentif à la position de l'agent en formation dont je suis responsable, j'entame alors un duel de regard avec le chef. Lentement, je croise alors mes bras devant ma poitrine et, l'instant d'après, les deux gardes dans mon dos qui guettaient l'entrée de la grotte, ainsi que le chef et son fils, se retrouvent tous avec une pair de bras sur les épaules qui viennent leur briser la nuque. Et si l'entreprise fonctionne sans soucis pour les deux troufions, d'un coup de pied dans le sol le père réussi à faire jaillir quatre stalagmites de terre qui viennent vers mes bras pour les empaler, me forçant alors à les faire disparaitre avant de subir de plus lourd dégât que des égratignures... D'un rictus mauvais, mes yeux virant d'un rouge pale à un rouge sanglant sous la colère, je me jette alors d'un soru sur ma proie, mes poings prêt à lui infligé un rokuaugan électrique. Mais un mur de terre se dresse de justesse entre ma cible et moi, et c'est lui qui explose en morceau sous mon coup tandis que Braun tente de me porter un uppercut dans les côtes que mon Kami-E réussi à esquiver de justesse avant que d'un Soru je reprenne de la distance.

- Pourriture...
- Vous de même.

Ce duel ne fait que commencer...


Dernière édition par Alcéa le Jeu 9 Nov 2023 - 14:48, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-a
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-




Les véritables mafieux





Alcea se montrait véritablement autoritaire et directive. Il y avait deux types de supérieurs hiérarchiques au Cipher Pol. Ceux qui laissaient carte blanche à leurs subordonnés pour pouvoir se détacher du résultat, et se dédouaner en cas d’erreur. Et il y avait les autoritaires qui voulaient contrôler leurs subalternes au centimètre près pour ne laisser aucune marge d’erreur. Ces gens là sont les pires car les plus carrieristes aux yeux de Fawkes. Reese était fort heureusement des premiers, et d’ailleurs, elle ne se serait pas épanouie dans le deuxième cas. 

Mais pour avoir droit à sa tranquillité, elle se devait d’obéir sans poser de question. Parfois poser le cerveau et obéir, c’est pas plus mal. D’autant que la demoiselle offre une porte de sortie des plus intéressantes à Fawkes en lui proposant de s’occuper de l’avant. Parfait, il n’en fallait pas plus pour rendre heureuse la jeune médecin. A son signal, elle s’éloigna de sa chaperonne et partie effectuée la mission. Traquant les quelques personnes restantes, elle s’approcha du premier en toute discrétion et lui brisa la nuque. Le deuxième s’approcha pour saisir la jeune agent en formation du Cipher Pol mais il reçu un shigan bien placé dans la gorge qui le vida petit à petit de son sang sans qu’il ne puisse crier. Les deux autres approchants avaient eut le temps de récupérer leur mitraillette et la demoiselle dû s’envoler d’un geppou.

Profitant de la stupéfaction des deux mafiosi, elle en profita pour utiliser un soru et se mettre derrière eux et de les découper en deux avec un rankyaku au niveau des lombaires. Visiblement, sa tutrice  n’avait pas attendu pour foutre un sacré boxon. Au point même que Anthony Montana s’était déjà précipité dans le bateau. Nul doute qu’il serait attirer par le brouhaha et par le feu provoqué par Alcea, donc il ne restait plus qu’à lui tendre un piège. Tapis dans l’ombre, la demoiselle se tenait prête. L’homme face à elle était un assassin professionnel. Si elle ne prenait pas vite l’avantage, cela allait devenir des plus tendus pour la demoiselle.

L’homme arrivait bien plus alerte que prévu visiblement, là où elle pensait le neutraliser d’un soru suivi d’un shigan bien placé, celui-ci ne se laissa pas faire et manqua de tirer une balle à bout portant dans le visage d’Isis. Elle ne doit son salut qu’au Kami-E qui lui a permis de se tordre suffisamment pour esquiver la sortie de balle. Cependant, la détonation dans l’oreille lui donna des sueurs froides. Le pistolet était assez puissant, et si possible, elle ne voulait pas voir si son tekkai allait être suffisant pour arrêter le projectile. Surtout que ce dernier eut un impact assez puissant pour faire un gros trous dans la paroi du navire. Ce n’était pas de simples munitions, eut le temps d’analyser Fawkes. Ce dernier était un pro. Tentant un rankyaku pour le découper en deux, ce dernier esquiva, non sans s’entailler légèrement le bas du ventre. Un dégât superficiel.

Debout face à face en chien de faïence, les deux combattants se lançaient un duel de regard digne des plus grand film de western. A la seule différence que Fawkes n’avait pas d’armes appart son rokushiki. Sans l’avantage de la discrétion, elle se retrouvait bien dans une situation des plus délicates. Mais il était tout à fait hors de question de faire machine arrière pour essayer d’avoir l’aide de Reese ou d’Alcea. Quand on voit comment elle s’est montrée acariâtre pour une prise de parole non sollicitée, elle allait se faire insultée sur dix générations. Tant pis, Anthony semblait être un adversaire beaucoup moins redoutable. Ce dernier sentant son avantage pavana.

Anthony - “Alors comme ça, le chef avait vu juste. Le gouvernement a vraiment des intérêts en Zaun. Je suis juste déçu qu’il n’y ait qu’un agent pour protéger cet imbécile.”

Fawkes - “Je ne sais vraiment pas de quoi tu parles. C’est pour votre petit gang que je suis là.”

Anthony - “Pas besoin de mentir, on graisse suffisamment de pattes pour que nos informations soient pertinentes ! Du coup, tu vas gentiment nous mener au mec que tu protèges, et je te promet la vie sauve … Si tu es sage.”

Fawkes n’avait aucune idée de quoi il parlait. Elle ferait son rapport à Alcea probablement après cela. De toute façon dans quelques minutes, ce sera un homme mort. Les hommes morts ne sont plus une menace pour le gouvernement mondial. C’est bien une des choses qui a été martelé pendant les cours qu’elle avait dû suivre pour intégrer le Cipher Pol. Faisant mine de réfléchir à son offre, la demoiselle improvisa un plan pour se sortir de cette situation délicate. Devait elle le faire parler davantage pour obtenir davantage d’information ? Le faire vider toutes ses balles en espérant qu’il ne la touche pas ? Ou bien réussir à prendre l’initiative ? Bonne question.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes
- Papa ! Elle t'a encore esquivé ! T'es sûr que tu peux la tuer ?
- Va te mettre à l'abri Junior !
- Mais où ?! Y'a pas d'abris et le bateau brûle ! Aaaaah Papa !

Alors qu'un Rankyaku allait trancher la tête de l'horripilant fils à papa qui piaille comme une souris prise dans une tapette, Braun senior fait une nouvelle fois apparaitre un mur de pierre dans lequel il enferme son rejeton trouillard.

- N'y pense même pas sale peste !
- Ne vous méprenez pas, c'est juste que votre braillard me cassait les oreilles. Enfin, que vous l'ayez sauvé pour le moment ne l'empêchera pas de mourir aujourd'hui.

Haussant les épaules d'un air nonchalant, je me moque de mon vis à vis qui devient rouge de colère en créant une nouvelle vague de pique sortant du sol pour me pourfendre, que j'esquive encore une fois grâce aux techniques de rokushiki : le soru, le geppou et le kami-e. Et pendant que je saute un peu partout pour esquiver le déchainement de fureur de mon adversaire, un changement dans l'attitude de mon apprentie encore dans le navire me fait m'interroger. Croisant les bras, je crée alors une oreille grâce à mon pouvoir sur son corps que je localise grâce au haki. Et très vite, je comprends que son propre adversaire semble avoir la langue bien pendue.
Hm. C'est mauvais. Si elle en sait trop, alors je n'aurai d'autre choix que de la tuer. Mais perdre une apprentie CP sur l'une de mes missions ferait moche sur mon dossier.
Bon, pas le choix : je crée alors une bouche près de mon oreille sur son corps et lui dit d'une voix forte.

- Cesse de réfléchir et tue le où je m'en charge !

Mon attention portée sur un autre combat est telle que dans le miens, je ne réagis que trop tard à l'apparition d'une pique qui transperce immédiatement mon bras gauche devant ma poitrine et vient érafler mon front que je réussi à reculer de justesse pour éviter de me faire empaler la tête.

Le sang coule alors sur mon œil gauche, m'obligeant à le maintenir fermé le temps que je crée une main surnuméraire sur ma tête pour maintenir un morceau de ma tunique que je lui donne sur la plaie. Et de la même manière, deux bras droit sortant de mon épaule gauche viennent bander mon bras trouée avant de disparaitre tandis que dans le même temps, mes cheveux noirs s'allongent rapidement et se roulent en quelques dizaines de pointes parcourues de quelques éclairs.

- Mais c'est... Monstre...
- Papa ! Papa dis quelque chose ! Qu'est ce qui se passe ! Papa !

Mais papa n'a pas le temps de répondre que déjà je lui fonce dessus avec mon soru tout en raidissant mes cheveux grâce au tekkai avant de les propulser vers ma cible qui, une fois n'est pas coutume, lève un mur pour se défendre. Et comme prévu, je cueille le mur d'un Rokuogan pour le faire exploser avant que mes cheveux ne viennent se planter comme des dizaines de shigan dans ma proie. Mais celle ci, maligne, fuit. Elle fuit en créant une galerie souterraine qui se referme immédiatement sur son passage. Manque de chance, mon haki le suit sans soucis au travers la roche, et dès lors que je comprends qu'il file vers son fils, je me précipite sur le dôme de terre dans lequel il est enfermé pour le faire exploser.

Quand Alphonse Braun ressort de terre, c'est pour finalement voir le corps ensanglanté de son fils juste au dessus de sa tête, et dont le regard se pose sur lui dans un dernier appel à l'aide insonore avant de finalement rendre l'âme, transpercé et soulevé du sol par mes cheveux.

- NOOOOON !
- Échec.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-a
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-




Les véritables mafieux





L’apparition d’une bouche venant hurler ses ordres à la médecin lui fit comme un retour à la réalité. Les agents du Cipher Pol Zéro surveillent ces moindres faits et gestes, il est même possible que cette mission soit un test pour la simple agent en formation qu’elle était. Elle qui avait dû endurer toute la phase de formation intensive pour rejoindre les rangs du bras armé du Gouvernement Mondial,ce n’était pas le moment de merder. L’ordre était précis et ne laissait pas de place à l’improvisation. Parfois, en tant qu’agent, il convient de poser le cerveau et juste d’obéir aux règles.

De toute façon, Reese lui avait déjà expliqué que le savoir au sein du CP tenait plus de la malédiction que d’une force. Quand une information est jugée trop sensible, le Gouvernement ne lésine pas sur les moyens pour la faire disparaître et cela même si de bons éléments venaient à périr. Si Alcea avait été déployé sur le terrain sur ordre directe d’un membre du Gorosei, c’est sans doute que la mission était plus importante qu’elle n’y paraît. Tuer des mafieux, n’importe quel membre du Cipher Pol 9 aurait pu s’en charger. Il y avait autre chose derrière. Le mafieux ne pû s’empêcher de ramener sa science, voyant que l’assassin au masque de renard ne comprenait pas ce qu’elle faisait ici.

Anthony - « Tu n’as toujours pas compris ce que tu faisais là ? Hein ? Je vais te le dire ! Tu as été envoyé ici pour ... »

Pas de temps à perdre, utilisant son soru, la jeune femme se trouva à bout portant de son adversaire et utilisa son shigan pour transpercer son adversaire à un endroit précis de la gorge.  En tant que médecin, elle savait situer les organes musculaires de phonation.  L’agent Fawkes avait eut raison d’agir aussi vite, ainsi, plus de risque que l’homme bien trop bavard puisse en dire davantage. Le doigt de l’agent en formation avait réalisé une perforation typique rendant instantanément son adversaire muet. Ce dernier posa sa main au sol, tenant de l’autre sa gorge remplie du sang de l’incision. Bien sûr, son action n’était pas faite avec minutie. Le résultat aurait été plus propre avec un scalpel pendant une opération. Là, l’homme se trouvait avec une bonne hémorragie. Reprenant sa distance, la médecin regarda son œuvre avant d’ajouter.

Fawkes - « Peu importe pour quoi je suis ici. La mission est sacrée et je me dois de la remplir. »

Anthony - « Gargh …. »

Fawkes - « Un peu de dignité dans la mort je te prie, tes cordes vocales ne sont pas la seule chose dont tu devrais t’inquiéter. »

Emporté par la colère, le tireur récupéra son arme et se mit à pointer la direction de Fawkes. Elle n’était plus là. Profitant sachant que le temps jouait pour elle, l’originaire d’Alabasta se déplaçait à travers la pièce utilisant le soru pour changer de planque. Le bras droit n’arrivait pas à savoir exactement où elle se trouvait. Une main sur la gorge, une autre sur l’arme,  l’homme de main n’était pas au mieux de sa forme. Petit à petit, son arme devenait lourde et il fini par lâcher cette dernière avant de tomber au sol. Isis l’avait prévenu, le poison au bout de son ongle était entrer en contact direct avec ses muqueuses de la gorge. Bientôt, le jeune homme se sentirait partir dans un sommeil profond mais la jeune femme ne lui accorda pas ce plaisir. Positionné au dessus de lui, le regardant chercher son air, la jeune femme affichait un sourire carnassier sous son masque.

Fawkes - « Ne sois pas triste, ton patron va bientôt te rejoindre. Il est temps maintenant de te contraindre au silence de façon plus … définitive. »

La médecin abattit son pied sur la gorge du mafieux dans un bruit caractéristique de nuque brisée. L’homme venait de mourir et son cadavre sera contraint d’emporter ses secrets dans la tombe. Bien, maintenant qu’il ne restait plus âme qui vive à bord de ce navire. Du moins c’est ce qu’elle pensait. La demoiselle sentit une présence derrière elle. Armant un coup de pied, ce dernier fût paré avec aisance par un adversaire qu’elle connaissait bien : L’agent Reese avait visiblement fini sa mission. Toujours impeccable, ce dernier n’avait pas une goutte de sang sur son smoking. Cela demeurait toujours un mystère aux yeux de l’alabastienne.

Reese - « Doucement Fawkes, vous en êtes où toutes les deux ? Où se trouve l’agent Amaryllis ? »

Fawkes - « On s’est séparé, je me suis occupé du bras droit du chef. Et en ce moment, elle doit encore se battre contre lui. »

Reese - « Allons l’aider dans ce cas. »

Fawkes - « Négatif, elle m’a demandé de ne pas m’approcher du chef sous aucun prétexte, ce sont ses mots. »

Reese - « Et merde … Bon je vais fureté le combat de loin au cas où le combat tourne mal. Si elle t’a donné l’ordre de rester loin, fait. Tu n’as qu’à nettoyer ce bazar pour faire penser à un règlement de compte. Ce sera ça en moins à faire. On brûlera le tout comme il se doit avant de partir pour effacer les preuves. »

Fawkes - « Je m’en occupe. »

Reese devait trouver étrange que le comportement de sa disciple soit devenu si « exemplaire ». En vérité, elle se savait surtout observé et pour ne pas attirer davantage de foudre sur sa personne. La voix d’Alcéa à son oreille lui glaçait encore le sang. Autant grâce à son ancien maître ayant le zoan du héron, elle était renseignée à leur sujet. Autant le fruit du démon de sa supérieure lui glaçait le sang. *Les membres du Cipher Pol zéro sont donc tous des « monstres » à leurs manières* se demandait la médecin ? Encore une question qui resterait sans réponse.

Tandis que Reese se rapprocha de l’action tout en restant à distance raisonnable, Fawkes commença à rassembler les corps et à préparer le mélange inflammable. Rien ne purifie plus une scène de crime que le feu, c’est bien ce qu’on lui a appris au Cipher Pol.  Dévouée à sa tâche, la jeune femme attendait juste que le combat se termine de l’autre côté des planches de ce navire.







Dernière édition par Agent Fawkes le Ven 29 Mar 2024 - 10:37, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes
J'ai toujours trouvé drôle de voir le désespoir des gens lorsqu'ils perdent un être cher. La colère, les larmes, l'adrénaline... Ce petit mélange les poussent à des actions d'ordres instinctifs qui sont d'un prévisible... A telle point que mon empathie me permet de tout esquiver, d'autant plus depuis que je n'ai plus a me concentrer sur le combat d'à côté. C'est donc avec un sourire carnassier augmentant encore plus la rage de l'homme que je me joue de lui alors qu'il me hurle ses insultes à la figure en déployant toute la puissance de ses poings et de sa lithomancie.

- Bah alors, on est énervé ?

Et là, c'est la goutte d'eau que j'attendais. Pris par ma provocation puérile, le chef de la bande abandonne toute prudence et se jette presque sur l'éventail d'une dizaines de mains au bout de mes avants bras toutes reliées à mon coude droit, doigts tendus prêts a perforer sa carcasse.

- Je crois bien cette fois que c'est l'heure du "échec et mat"...
- Tu... me le... paieras...
- Vous n'aurez qu'à envoyer la facture au Cipher Pol.

Et d'un geste vif, je retire tous mes doigts shigan de son corps et laisse alors un flot de sang s'écouler de sa poitrine grandement perforée. Le temps que l'hémorragie fasse le reste du travail, je fais disparaitre les créations de mon fruit du démon et récupère le tissus de la tente plantée dans la grotte pour m'essuyer la main dessus. Et rapidement, l'agent Reese me rejoint.

- Si vous êtes là c'est que vous avez accomplis votre mission j'imagine.
- Cela va de soit.
- Quant à votre apprentis, vous l'avez bien formée. Cela dit, je vous conseille de lui rappeler que la curiosité en mission peut être un très vilain défaut...
- Plait il ?
- Elle comprendra, j'en suis sûre. dis-je en resserrant le bandage de fortune que je me suis faite au bras.
- Vous voulez que je vous donne le nom d'un bon médecin de Zaun ?
- Ce n'est pas la peine, je compte repartir immédiatement, juste le temps de dire au navire qui m'a amené qu'on peut repartir.

Nous voyant discuter, l'agent en formation finie par nous rejoindre après avoir terminé de propager le feu sur le navire.

- Je m'occupe de déplacer les derniers corps...

L'agent Reese se détourne alors de moi, me laissant seule avec son apprentie.

- Vous vous êtes bien débrouiller Agent Fawkes, cela dit à l'avenir... Prenez garde à votre curiosité...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-a
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-




Les véritables mafieux





Le combat de l’agent Amarillys fût terminé en un instant. Elle avait mené à bien sa mission à la manière d’une agent du CP9. Pire que tout, elle ne s’est pas contentée de tuer un chef mafieux, mais également de jauger Fawkes. La médecin se sentait mise à nue de la sorte, et pire que tout, elle s’est senti pour la première fois depuis son arrivée au Cipher Pol, en danger. Pas par rapport à cet Anthony Montana qui ne représentait pas tant un véritable problème, mais bel et bien par l’aura de sa supérieure qui l’avait rendue inconfortable pendant sa mission. Isis avait déjà entendu parler de pouvoir des fruits du démon, mais c’était la première fois que l’un d’entre eux avait un effet si dérangeant. Le coup de pression qu’elle avait subi, c’était véritablement une menace de mort à peine voilée. Reese lui avait dit de se méfier de la branche zéro du gouvernement mondial. Le Gorosei ne s’entourait que des gens avec le moins de scrupule à servir leur intérêt. Probablement qu’elle aurait pu mourir de la main de son « alliée » si elle en avait trop appris. C’était une sensation grisante.

Après avoir mis le feu au navire et rejoint son chef d’équipe, la demoiselle releva doucement son masque. Elle conserva un visage impassible comme on le lui a appris, mais en réalité, elle avait hâte que cet entretien se termine. A l’heure actuelle, peut être considérait elle Reese et Isis comme en sachant trop, et au vue de ses capacités, cela aurait été une éxecution plus qu’un combat à la loyal. Beaucoup estimait que Fawkes était une tête brûlée, cette fois elle n’en menait pas large. Autant le masque lui permettait de camoufler ses expressions faciales, autant là, elle menait un effort colossal pour ne pas se décomposer. La différence de puissance était énorme.

Lorsque Reese s’occupa des derniers corps, Isis eut l’impression d’être une petite souris dans le vivarium d’un serpent. Elle avait connu des personnes plus puissante qu’elle, mais aucun ne paraissait aussi dangereux à l’heure actuelle qu’Amarillys. Cette dernière ne manqua pas d’effectuer sa technique de douche écossaise en guise de félicitations et conseil presque menaçant. C’était du meilleur effet, et même si la médecin se sentait oppressée, elle trouvait cette situation grisante. Elle qui était fascinée par le pouvoir et par ce qu’elle pouvait faire ou non avec ce dernier, c’était une véritable démonstration. Le fait est qu’elle devait une réponse à son interlocutrice.

S’inclinant légèrement vers l’avant tout en inclinant la tête vers l’avant, la jeune femme pris une position de reconnaissance. A cela, elle ajouta d’une voix parfaitement calme et ne laissant pas transparaitre son état de stress actuel.

Fawkes - « Je vous remercie pour votre compliment et pour votre précieux conseil. Je tâcherais de m’en souvenir à l’avenir. »

C’est alors qu’elle remarqua le bandage de fortune qu’elle avait réalisée. Ainsi donc même un agent aussi impressionnant peut être blessé ? Ce côté humain la réconforta un peu, elle qui se sentait être un poids pour ce genre de mission. Cependant, lorsqu’il s’agit de blessure, la demoiselle est toujours capable de montrer son utilité. Mettant sa main dans sa sacoche de médecin, elle tendit à l’agent Amarillys un onguent de sa fabrication. Ce faisant elle expliqua à cette dernière.

Fawkes - « Pour votre plaie, afin d’éviter qu’elle ne s’infecte. »

L’onguent en question était faites à base d’argile verte mélangée à un désinfectant pour permettre une cautérisation plus rapide et sans risque infectieux des blessures. Suite à cela, l’agent du Cipher Pol zéro pris congé pour retourner sur son bateau, laissant Reese et Fawkes vérifier que tout ait bien brûlé. Bien silencieux au départ, l’agent de catégorie un se doutait que quelque chose tracassait son apprentie. Inquiet, il demanda.

Reese - « Je te sens bien pensive, ce n’est pas dans tes habitudes de rester silencieuse et de ne pas finir sur une raillerie. »

Fawkes - « Je suis dans mes pensées je t’avoue, l’Agent Amarillys m’a laissé pas mal de questions en suspens je t’avoue. Je me rends compte à quel point notre travail peut être ambigüe. D’un côté, on nous demande de faire preuve d’initiative en faveur du gouvernement, de l’autre on nous demande de se contenter de faire notre mission sans poser de questions. Je ne sais pas où mettre ma jauge je t’avoue. »

Reese - « Le plus simple, c’est de demander en amont. Parfois, le gouvernement ne souhaite pas que l’on soit au courant de certaines choses. Trop fouiné n’apporte rien de bon. On a tous déjà entendu parler d’agent trop curieux qui s’en sont mordus les doigts. En tout cas, notre chère agent du cipher pol zéro t’as bien marqué semble t’il. »

Fawkes - « Oui. C’est la première fois que je vois ce que je suis venue chercher au Cipher Pol ... »

Reese - « C’est à dire ? »

Fawkes - «  Le pouvoir, et ce qu’il en découle surtout. La liberté absolue. Si elle avait voulu, elle aurait pu nous tuer sans jamais avoir été inquiété pour cela. Un privilège de la fonction … Même si elle obéit à d’autres personnes, elle a toute latitude pour faire ce qui lui plait, comme elle lui plait. C’est tellement grisant et motivant ... »

Reese s’inquiéta de voir l’expression faciale d’Isis devenir de plus en plus inquiétante. Il savait plus que tout autre personne que le Cipher Pol aimait beaucoup recruter des monstres et autres psychopathes. Depuis le temps, le vieil agent espérait encore trouver un peu d’humanité et d’humanisme dans son administration. Regardant le feu se propager, les deux acolytes se dirigèrent vers le port dans l’attente de leur exfiltration. La mission était donc un succès.





  • https://www.onepiece-requiem.net/t26704-dossier-des-techniques-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26698-dossier-743435-presentation-de-l-agent-fawkes