Le deal à ne pas rater :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 – 2 To
99.99 €
Voir le deal

Renaissance Nécessaire | Solo

img_rp
Renaissance Nécessaire
Feat
Moi-même



Fatiguée...

Deux mois... Il t'avait fallut cela pour bien récupérer de tes aventures avec Salem depuis le Buster Call... Évidemment, tu ne t'étais pas contentée de végéter pendant ces derniers mois, mais ils avaient été bien moins périlleux que ton ancien quotidien avec le Vice-Amiral.

Alors tu soupirais, appuyée contre le lavabo alors que tu essayais de laver ton visage suant... Depuis quelques temps, tu avais été affiliée à cette base. Non pas pour rejoindre la masse militaire qui y patrouillait déjà, mais simplement comme lieu de passage, le temps de pouvoir repartir sur les mers en patrouille. Ton nouveau grade te permettait de jouer sur plusieurs tableaux. Tu étais bien moins dépendante des ordres de tes supérieurs et tu pouvais plus facilement te consacrer aux missions que tu désirais.

Ce n'était cependant pas ton problème le plus pressant... Te dévisageant dans le miroir, tu déplorais ces mèches blanches qui étaient apparues sur ton crâne. La faute à trop d'adrénaline, de stresse... C'était dû moins ce que t'avais dis le médecin qui avait soigné ton corps bien cabossé. Avec l'aide d'une grosse quantité de larme provenant tout droit du fruit de la guérison, et de tes capacités de récupérations assez importantes, il avait réussi à te rafistoler un corps encore plus solide qu'avant.

Même ton œil, que tu ne pensais plus être en état depuis des années maintenant avaient su reprendre des couleurs. Tu ne savais pas si cela était dû aux dons de guérison de l'infirmière, du chirurgien qui t'avait traité ou simplement à ta force croissante mais tu bénissais cette récupération. Il était bien plus difficile de se battre avec un seul œil que deux, et cela même si tu avais pourtant fini par t'y habituer.

- Bah t'aimes pas ton nouveau look Pandore ?! Tu déconnes, t'as jamais été aussi classe que maintenant !


Dans le reflet, tu fixais Cobra qui avait décidé comme à son habitude à faire son apparition. Fronçant un peu tes sourcils, tu venais à pouffer de rire avant de te détendre un peu plus.

- Tu parles, on dirait une grande-mère ! Et on a pas le temps d'aller chez le coiffeur entre chaque mission ! J'ai que vingts-six ans !


- Tu ne devrais pas t'attarder sur ça. Tu as récupéré ton œil, et tu es bien plus forte que tu ne l'as jamais été. Et on est là maintenant.

Et voilà la petite nouvelle. Vipère... Contrairement à son homologue grossier, elle était bien plus raisonnée et semblait être la voix de la justesse. Elle n'avait jamais un mot plus haut que l'autre et ses paroles étaient souvent pleines de sagesse. Si bien que tu venais parfois à douter que celle-ci venait vraiment de toi. Après tout, tu te savais parfois violente dans tes paroles, mais pas aussi philosophe.

- Elle dit souvent de la merde, mais là elle a raison !

Plissant les yeux, tu venais à avoir un moment de recul où tu tournas ta tête vers Cobra, au même titre que Vipère qui imita ton mouvement pour le fixer. Venait-il vraiment de lui donner raison ?

- C'est la première fois que vous êtes d'accord sur quelque chose. Vous allez bien les gars ?! Je dois couvrir une maladie...

Tu venais à passer ta main sur ton front pour t'assurer que tout allait bien avant de mouiller une dernière fois ton visage que tu essayais proprement. Tu allais devoir encore voir le chirurgien posté dans la base une dernière fois avant de pouvoir reprendre la route. Tu avais beaucoup à acter et faire le point était une étape nécessaire dans ton aventure. Surtout maintenant que tu n'avais plus Salem pour décider à ta place.

Il t'avait fait confiance en te permettant de voler de tes propres ailes, et tu lui avais promit de ne pas trahir ses espoirs. C'était le minimum que d'assumer ta parole... Même s'il y avait des jours plus complexes que d'autres inévitablement.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandore
img_rp
Renaissance Nécessaire
Feat
Moi-même



Inquiète...

Même si les deux serpents qui t'accompagnaient avaient cherché à chasser ton anxiété, tu avais du mal à faire abstraction de tout cela... Tu avais enchaîné galère sur galère, et maintenant que tu avais eu le temps d'y réfléchir, tu avais ne pouvais qu'angoisser. C'était ta dernière visite chez ton docteur avant un bon moment maintenant, et même si tu avais prouvé que tu étais en mesure de performer bien mieux que la moyenne des soldats de la marine, c'était à lui de statuer si tu pouvais le faire encore suffisamment pour espérer un jour toucher une quelconque retraite.

A quoi bon cramer la bougie par les deux bouts si tu pouvais t'économiser et agir quand même pour le bien de tous.

Toquant à la porte, tu avais traversé les longs couloirs de la base à l'architecture atypique avant de te présenter dans les bureaux du docteur. Celui-ci traînait sa réputation, et malgré qu'il n'était pas le plus gros cerveau de son domaine, il avait le don pour savoir traiter les cas un peu particulier comme le tiens. De quoi t'assurer que tu pouvais au moins te fier à son avis.

- Madame Pandore. Asseyez-vous, je vous attendais. Vous allez bien aujourd'hui ?

- Elle affiche une gueule de déterrée depuis son réveil et vous pensez qu'elle va bien ?!

Pour le coup, Cobra n'avait pas vraiment tord et pour simple réponse tu te contentais de hocher la tête, le regard sérieux, avant de t’asseoir. Dans tout les cas, tu pourrais continuer à servir sur le champ de bataille si c'était là ta vraie volonté, il faudrait composer avec tout les soucis que cela pourrait engendré en fonction des indications de ton médecin.

- Humpf... Pardonnez moi. C'est la dernière fois que l'on se voit, et vous êtes la plus à même de statuer sur votre état physique. Néanmoins après les dernières analyses, je peux vous assurer que vous êtes en bonne santé. Un peu trop bien par rapport au nombre de blessures que vous avez subit ces derniers temps en plus des traumatismes physiques accumulés les années précédentes.


- Qu'est--ce que vous entendez par "un peu trop bien" ?

Depuis quand être en bonne santé pouvait être qualifié comme étant un problème ? C'était mieux ainsi non ? Tu n'étais pas idiote, et tu savais pertinemment ce qu'il sous-entendait par-là, mais tu ne pouvais t'empêcher de tomber dans ton anxiété d'avant. Tu avais passé six ans sur le carreau, en te persuadant que tu ne valais plus rien. Désormais, tu avais retrouvé le goût du devoir et du sang, tu ne voulais plus t'arrêter en si bon chemin.

- Je ne vais pas vous mentir, vous êtes très chanceuse dans l'ensemble. Si ce n'était pas grâce au soin que vous avez reçu durant votre affection avec le Vice-Amiral Fenyang, ainsi que l'acquisition soudaine de vos nouveaux pouvoirs, vous seriez sans doute pas là pour que l'on puisse en discuter. Mais grâce à eux, vous êtes-là, et vos blessures même les plus anciennes sont en très bonne voie de guérison. Votre œil est presque entièrement rétablit, et votre bras ne souffre plus d'aucun tremblement.


- Jusqu'ici, je devrais fêter ça... Alors pourquoi  votre ton aussi grave...?

Il venait à s'arrêter l'espace d'un instant avant de reposer tes rapports d'analyses pour prendre une grande inspiration. Retirant ses lunettes, il venait à te fixer, le visage un peu gêné par ce qu'il s'apprêtait à t'annoncer. Sans doute une chose que tu savais déjà au fond de toi mais que tu avais besoin d'entendre.

- Madame... Il n'est pas rare de voir un épanouissement physique soudain chez les soldats de la marine les plus prometteurs. Souvent la progression n'est pas une ligne droite mais une succession de bond. Pour autant, vous êtes dans un cas très excessif de ce phénomène. Vous flirtez constamment entre la destruction et la guérison, si bien que vous progressez certes, mais la moindre erreur vous sera fatale.


Tu pourrais prétendre que tu n'avais pas choisi tout cela mais d'une certaine manière... Si. Même si c'était dû à un concours de circonstance, Salem t'avait laissé suffisamment de temps pour que tu puisses prendre ta décision en toute connaissances de causes. La suite, cela n'avait été que la résultante de ce premier choix.

- Vos nouveaux pouvoirs sont une aubaine, et pas uniquement pour votre corps mais aussi pour votre esprit. Je ne suis pas psychologue, et je devrais sans doute vous recommander à certains de mes collègues, mais je soupçonne que l'apparition de vos nouveaux... compagnons, soit une manière pour vous de vous protéger. En répartissant votre charge émotionnelle entre eux, vous continuez à conserver cet équilibre précaire.


Tu arquais un sourcil. Il était vrai que tes troubles mentaux n'avaient eu de cesse de surgir dans tes moments les plus complexes. Pourtant, tu semblais pouvoir fonctionner tout aussi bien au quotidien, à l'exception de ces têtes de serpent qui avaient le don d’apparaître sans contrôle de ta part.

- Je crains que votre devoir ne vous contraigne à constamment prendre des risques. Mais s'il vous plaît, faites attention à vous. Vous êtes forte, mais pas assez pour assumer une vie entière ainsi.


Soit... Il te fallait donc être plus prudente à l'avenir, plus efficace. Un conseil dans laquelle tu pouvais te ranger facilement derrière. Tu ne pouvais pas constamment régler les problèmes tête la première. Et si tu en étais incapable, alors il te restait toujours la possibilité de devenir encore plus forte. Tu ne savais pas où s'arrêter ton potentiel et tu savais très bien qu'il y avait des hauteurs inatteignables comme celle représentait par Salem, mais cela ne t'empêchait pas d'essayer.

- Pour la suite, continuez à prendre vos médicaments encore un temps. Le reste ne dépend que de vous.


Tu hochais la tête, les yeux un peu dans le vide, réfléchissant à ce qu'il venait de t'annoncer. En soit, ce n'était pas accablant, mais tu vivais toujours avec cette épée de Damoclès sur ta tête. Combien de temps encore avant qu'elle ne s’abatte sur toi ?






Dernière édition par Pandore le Mar 5 Déc 2023 - 10:37, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandore
img_rp
Renaissance Nécessaire
Feat
Moi-même




Un long soupir...

Tu fixais ton assiette comme une condamnée à mort. Clairement, les mots du Docteur avaient tenté d'être rassurants mais tu avais du mal à fixer le positif et tu ne pouvais que te perdre en morosité. Combien de temps pouvais-tu tenir à ce rythme ? Faisais-tu fausse route à agir de la sorte ? Tu étais douée sur bien des choses, intelligente qui plus était. Mais le médecin avait été clair, ta réussite jusqu'ici n'avait été que le fruit d'un heureux hasard. La moindre erreur et c'était un échec définitif. Tu ne pouvais plus laisser l'imprévu rythmer ton quotidien, encore moins si tu tenais à gravir les échelons pour changer à ton tour ce monde, ou du moins essayer.

Certes, tu pouvais te concentrer sur le court terme, mais ce n'était pas une stratégie payante. Tôt ou tard, tu viendrais à souffrir des conséquences de ton style de vie destructeur.

- Pandore. Tu dois arrêter de stresser. Tu n'auras bientôt plus que du blanc sur ton crâne si tu continues comme ça.

- Je sais bien, c'est juste plus fort que moi. Je veux pas revivre le drame d'il y a six ans... J'aurais du mal à accepter d'être mise à nouveau en retrait après avoir enfin réussi à revenir...


- Mais tu n'es pas la même. Tu nous à nous, et tu as grandit aussi. Tu as apprit de tes erreurs et c'est suffisant pour ne pas les répéter. Si la méthode actuelle ne marche pas, alors il suffit de changer de manière de procéder.

Mine de rien, cela avait du bon de pouvoir parler avec une partie de son propre subconscient. Vipère était clairement modérée et pleine de sagesse dans son approche de la vie, elle avait le don de te faire relativiser. Cependant, il devenait évident que le simple fait qu'elle était présente à tes côtés démontrait ta grande détresse. Comme disait le médecin, c'était ta manière à toi de te protéger, de garder la tête haute.

Il y avait des choses bien étranges sur ces mers, mais tu devais sans doute faire partie des plus absurdes.

- Si tu manges pas ton assiette, moi j'ai la putain de dalle !

Tu dévisageais Cobra tout en te retenant de pouffer de rire. Non vraiment, il fallait te faire à cette nouvelle vie et ne pas redouter l'avenir. Grâce à Salem, tu avais prouvé que les échecs du passé ne devaient pas te définir ! Il ne te restait plus qu'à apprendre et à t'adapter. Tu pouvais le faire, dans le fond, si tu avais survécu à tout cela, c'était bien pour une raison.

- Tu connais l'étape suivante ?

- Normalement, je devrais récupérer mon propre navire avec un équipage qu'on viendrait m'affecter. Mais j'ai peur que cela soit encore trop tôt depuis mon retour. J'ai beaucoup à faire sur ces mers et je tiens à ma liberté encore un peu. Cela ne devrait pas être compliqué à faire cependant, on a besoin de soldats partout, je nous trouverais bien de quoi faire.


Même si tu étais passée dans la régulière, il te restait toujours cette manière très élite de fonctionner. Qu'importe... Les deux branches avaient besoin de ce genre d'élément à même de ne pas totalement se conformer à la procédure en place. Tant que tu arrivais à composer avec les ordres d'en haut, tu pouvais désormais faire à peu près ce que tu désirais. Et plus tu grimperais les échelons, moins tu viendrais à recevoir d'ordre direct.

- On partira demain. Si on reste trop ici, je vais me rouiller et je ne voudrais pas abuser de l'hospitalité de mes supérieurs.


Et en même que tu continuais à échanger avec Vipère, ne serait-ce que pour t'éclairer l'esprit, tu pouvais entendre les bruits gutturaux d'un Cobra dévorant ta maigre pitance. Un spectacle qui ne manquait pas d'attirer les regards des recrues autour de toi.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandore