Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Quelque chose de pas net.

Quelque chose ne va pas, il y a clairement quelque chose de louche avec cette île, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Voilà maintenant une semaine que Ladd m'a envoyé ici pour ma première mission, car cela fait longtemps que l'armée n'a plus aucun contact sur ce territoire, et effectivement je me sens bien seul ici. Heureusement qu'on m'a donné assez d'argent pour que je puisse loger ici quelque temps, vu que cette mission risque d'être plus longue que prévue.

À la base, je suis venue histoire de faire un état des lieux, cependant après avoir réussi à observer de loin les carrières, j'ai compris que quelque chose ne tournait pas rond dans ce pays. Les carrières sont presque à l'arrêt, enfin, c'est un bien grand mot. Les Zeks sont toujours aussi nombreux et sous l'étroite surveillance des Whipers. Cependant, il est flagrant qu'ils ne trouvent quasiment plus de Guano, hors, la quasi-totalité de l'économie de l'île repose sur cette ressource stratégique. Pourtant après avoir fais le tour de la ville, en observant notamment le port et le quartier des plaisirs, l'économie tourne à plein régime, beaucoup plus qu'elle ne le devrait, et beaucoup plus que les informations qu'on m'avait fournies. Non, quelque chose ne tourne définitivement pas rond avec cette ville.
Il est strictement hors de question que je retraverse la Ceinture d'Astérion, ma furtivité m'a permis de faire l'aller-retour une fois en me faufilant dans le train, mais c'est bien trop risqué de recommencer, de plus même si je la traverse, je ne pense pas trouver quelque chose d'intéressant au niveau des carrières, et traverser le Pont des Damnés reviendrait à signer mon arrêt de mort !

Je n'ai pas le choix, je vais devoir continuer mon enquête dans cette ville. Ladd doit se demander ce que je fais, mais je préfère ne pas utiliser mon escargophone pour le moment. De toute manière j'ai à peine assez d'argent pour rester quelques jours de plus, après quoi je devrai le rappeler pour qu'il envoie une équipe afin de venir me chercher.


"Bon allez, c'est pas tout ça, mais quand faut y aller, faut y aller !"

C'est après un long moment de réflexion que Firo se décida enfin à se lever de son lit. Comme à son habitude, il passa près d'une heure à se préparer, et sortie de sa chambre aux alentours de 10h du matin. Depuis une semaine qu'il loge ici, Firo commence plutôt bien à connaitre la ville, enfin surtout les bars du quartier des plaisirs, mais cette fois-ci, il décida de faire une inspection minutieuse.
Il décida de se rendre en premier lieu au niveau du port, zone de la ville la plus animée à cette heure si.

Un, deux, trois, ..., quatorze navires amarrés, et j'en vois d'autres derrière qui attendent leurs tours. C'est beaucoup, énorme même pour une île comme celle-ci. Je veux bien admettre qu'ils envoient du Guano de partout à travers les Blues, mais le nombre me paraît quand même très élevé. De plus, quatre de ses bateaux sont en train d'être déchargés, et leurs marchandises stockées dans les entrepôts. Peut-être que je me trompe et que ceci et tout à fait normal, mais j'aimerais quand même aller jeter un œil.

Firo, curieux tente de se rapprocher des entrepôts.

Impossible, il y a beaucoup trop de garde et de va-et-vient, je pourrais facilement assommer les gardes, mais faire ça en pleine journée et une mauvaise idée, je me ferais directement repérer. Il serait plus judicieux de partir pour le moment et de revenir plus tard dans la nuit. En attendant, il y a quand même une bonne nouvelle, je n'ai repéré aucun marine ou agent du gouvernement sur cette île, en tout cas si ils sont la, ils ne se montrent pas. Ça me facilitera largement la tâche pour ce soir. Bon, je n'ai plus rien à faire ici pour le moment, il est temps que je m'en aille avant de paraître trop suspect, la ville est grande et ça va sûrement me prendre toute la journée pour en faire le tour.

La ville est extrêmement animée, de jour comme de nuit, Firo n'a pas besoin de se cacher puisqu'il la ville accueille beaucoup de marchands tous les jours. Il s'arrêta juste aux alentours de 13h dans un restaurant bas de gamme, puis une fois son repas fini, il reparti effectuer son inspection.
C'est après des heures d'errances qu'il tomba sur quelque chose qui l'interpela, une rue, ou plutôt une ruelle, plongée dans le noir. Il était certes déjà 17h, et le soleil commençait tout doucement à se coucher, cependant cette ruelle était inhabituellement sombre, comme si la lumière refusait d'y pénétrer. C'est alors qu'au moment où Firo s'approcha afin d'aller jeter un coup d'œil qu'il se fit stopper par deux hommes.

"T'es qui toi ?"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27111-firo-camorra#280053
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27107-le-jeune-revolutionnaire-terminee#280006
"Haha ! Excusez-moi, je ne suis qu'un simple marchant qui visite la ville, et j'avoue mettre un peu perdu. Pourriez-vous m'indiquer la route pour rejoindre le quartier des plaisirs ?"

Les deux hommes qui viennent de stopper Firo sont légèrement plus grands que lui, mais surtout, à première vue, beaucoup plus costauds. Ils sont vêtus comme la plupart des habitants de la ville, ce qui fait qu'on ne les remarques pas directement.

Merde, qui s'ont-ils ? Ils ont l'air de vouloir m'empêcher de rentrer dans la ruelle, il vaut mieux pour le moment que je ne fasse rien de suspect, il y a encore trop de monde dans la rue à cette heure si.

"Ah. Si c'est juste ça, le quartier des plaisirs est dans cette direction-là, marchais toujours tout droit pendant une dizaine de minutes puis vous y arriverez."

Ouf, ils n'ont pas l'air de vouloir me chercher des noises.

"Et bien, merci à vous, je vous souhaite donc une agré..."

"Attendez ! Il est avec moi ! On s'était donné rendez-vous ici, mais j'arrive un peu en retard, n'est-ce pas Firo ?"

Cette voix...

Firo se retourne afin de vérifier son hypothèse. Il aperçoit alors un homme, plutôt petit et un peu enrobé, qui va dans sa cinquantaine. Son chapeau cache un crâne chauve et légèrement ridé. Contrairement à son physique un peu sale, principalement dû à son âge, il est très bien vêtu, ce qui lui donne une certaine classe.  

Squid ? Qu'est-ce qu'il fait là ?

Squid est une vielle homme, ivrogne, que Firo à rencontré au bar, le premier soir où il est arrivé sur cette île. Firo a d'ailleurs fait beaucoup de rencontres à force de trainer dehors tous les soirs. Mais avec Squid ils se sont très vite bien entendu et on fait la fête ensemble quasiment chaque nuit de la semaine. Surtout que cet homme, sûrement à cause de l'aura de jovialité qui émane de Firo, lui payait la plupart de ses verres une fois qu'il avait un peu trop bu.

"Squid ? Tu es bien matinal aujourd'hui, tu ne viens jamais avant la tombée de la nuit en général."

"Haha ! C'est car j'ai promis à mon ami ici présent que je lui ferais visiter les lieux, et comme on avait prévu d'aller au bar ce soir, je lui ai proposé un rendez-vous ici à 17h."

"Pourtant je croyais que monsieur cherchait le quartier des plaisirs ?"

"Excusez-moi, excusez-moi ! J'avoue que j'ai menti, vous m'avez vraiment fait peur au début, et j'avais peur que ça finisse mal, je ne recommencerai plus, promis !"

"Bon, ça va pour cette fois, mais ne recommence plus. Vous pouvez y aller."

Bingo, on dirait que c'est mon jour de chance.

"Et bien alors, allons y, tu viens ?"

"Ah ! Oui ! J'arrive !"

Alors qu'ils s'enfoncèrent alors tout les deux dans la ruelle, Squid s'adressa à Firo

"On dirait que tu m'en dois une, c'est toi qui payera la prochaine tournée !"

"Haha, effectivement, mais peux tu me dire ou nous allons ? À vrai dire, je me baladais simplement dans la ville quand cette rue m'a intrigué, et puis, tu connais la suite."

"Attend, tu ne sais vraiment pas ? Bon, et bien suis moi, je suis sûr que tu vas adorer."
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27111-firo-camorra#280053
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27107-le-jeune-revolutionnaire-terminee#280006
La rue est silencieuse, au premier abord on dirait que nulle âme ne vit ici. Après avoir marché quelques secondes Squid s'arrêta devant une porte et toqua.

"C'est moi ! Ouvre !"

Sur ces quelques mots, la porte s'ouvrit quasiment instantanément. Derrière, un homme, qui pourrait être monsieur tout le monde, dévisage Firo.

"Ne t'inquiète pas, il est avec moi"

L'homme leur fit alors un signe de tête indiquant qu'ils pouvaient rentrer.

Squid passa devant, suivi de Firo, qui en passant le seuil de la porte, se retrouve dans une pièce quasiment plongée dans le noir, seulement éclairé par quelques bougies. Le petit homme s'avance alors vers une autre porte située sur la droite de la pièce, et l'ouvrit.

"Vas-y, passe devant."

Je suppose que je n'ai pas le choix...

"Merci."

Derrière la porte, un simple escalier, qui s'enfonce encore plus dans les ténèbres. Arrivé en bas une autre porte, Firo l'ouvrit directement, et se fit instantanément éblouir par une lumière vive. Après que ses yeux se soient habitués à la lumière, il aperçoit devant lui, une scène à l'air surréaliste.
Une salle, de taille relativement grande, mais pas immense non plus. Elle est remplie d'environ une cinquantaine de chaise, devant les chaises, une estrade, où se tient un simple pupitre. Derrière, un bar, où un homme sert à boire aux trois seuls autres personnes présente dans la pièce.

"La vente ne commence qu'à 18 heures, on est largement en avance, c'est pour ça qu'il n'y a pas grand monde encore pour le moment, mais ça va arriver petit à petit."

"La vente ? Il y a une vente aux enchères ici ?"

"Evidemment ! Deux fois par semaine, de 18 à 20 heures !"

"Et qu'est-ce qu'on vend ici ?"

"Basiquement, tout ce qui est trop cher pour être vendu ailleurs. Par exemple : des bateaux, des logs pose, des lames de 3eme rang ou plus, des animaux rares, et plein d'autre trucs ! Cependant, on ne fais pas dans le marché d'esclave !"

Joue le jeu, ça ira mieux comme ça

"C'est... Incroyable !"

"À qui le dis-tu ! Je t'ai amené ici car tu ne recherche rien en particulier. Cependant dans toute les ruelles tu trouvera divers commerçant qui vendent des objets plus communs.
Comme tu m'as dit être un marchant qui transporte le guano d'ici jusqu'à l'île aux esclaves, je me suis dit que tu pourrais trouver certaines choses intéressantes ici qui pourrait plaire à tes clients là-bas.
"

C'est vrai, c'est ce que j'avais inventé.

"Effectivement, cependant, j'ai le regret de t'annoncer que j'ai dépensé tout l'argent pour racheter du guano, il ne me reste clairement pas assez pour pouvoir acheter quelque chose ici aujourd'hui. De plus, j'avais prévu de partir demain pour l'île aux esclaves afin de vendre la cargaison… Par contre, je pourrais en parler, si cela ne te dérange pas, à mes acheteurs, je suis quasiment sûr qu'ils seront intéressés."

"Tu m'aurais dit que tu voudrais en parler au gouvernement je t'aurais fait exécuter sur place Hahaha ! Mais nous sommes en bons termes avec les esclavagistes de l'île aux esclaves, je suis persuadé qu'ils seront ravis de faire affaire avec nous !"

"Je vois qu'on est sur la même longueur d'onde, cependant, je ne pense pas que les articles que cette vente aux enchères propose les intéresseront vraiment, il me faudrait plus de la quantité que de la qualité."

"Tu as surement raison, viens suis moi."

Squid et Firo quittèrent la pièce et retournèrent dans la ruelle, ils arrivèrent finalement devant une porte, ou à travers les fenêtres, on peut apercevoir un léger éclairage.

"Nous y voilà. Si tu veux acheter, tout type d'arme en grosse quantité, c'est ici qu'il faut aller. Viens rentre."

Cette fois, une fois rentrée, Firo observa une boutique, tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Outre un homme au comptoir, en train de fumer sa cigarette, il y avait trois autres hommes assis autour d'une table, dans un coin de la pièce, en train de jouer aux cartes.

"Squid. Qui est-ce que tu me ramène cette fois ?"

"Firo, un marchant qui travail avec les esclavagistes de l'île aux esclaves !"

Je n'aurais peut-être pas dû donner mon vrai nom….

"Enchanté."

"Aujourd'hui il ne vient pas pour acheter, il veut seulement connaitre les articles que tu vends."

"Eh bien, j'ai un peu de tout, sabres, pistolets, fusils. Quasiment tout appartenait à la marine de base, cependant, je ne divulguerais jamais le nom de mes fournisseurs. La seule chose à savoir, c'est que plus tu achètes, moins c'est cher."

"Je suis sincèrement désolé de venir pour rien aujourd'hui, mais je parlerais de ceci à mes clients, ils seront sans aucun cas intéressé. En-tout-cas merci de votre accueil."

"Oui, oui. À la prochaine."

"Allons-nous-en Squid, je n'aime pas déranger les gens inutilement."

Les deux quittèrent alors l'établissements, ainsi que de la ruelle.

"Bon, on va au bar ?"

"Je m'excuse, si vous y allez maintenant je vois rejoindrez plus tard dans la soirée. J'ai avant ça ,deux, trois choses à faire pour préparer mon départ de demain."

"Dans ce cas, à ce soir !"

Pfffff… Qui aurait cru que cette ville cachait un marché noir, je n'arrive pas à savoir si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Ils ont l'air de détester le gouvernement, ce qui peut être une bonne chose pour nous. Si les révolutionnaires rentrent en contact avec eux, on pourrait avoir un apport d'arme conséquent, ce qui arrangera les deux camps, eux auront de l'argent, et nous des armes. Il faut que j'en parle à Ladd, mais avant toute chose, j'aimerais trouver des preuves, ils doivent sûrement stocker les armes dans les entrepôts au niveau du port. Je m'y rendrai ce soir tard dans la nuit, avant ça, je rentre à l'hôtel contacter Ladd afin qu'il envoie des hommes pour me récupérer. Je lui parlerai de la situation directement à l'oral, je pense que c'est mieux ainsi.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27111-firo-camorra#280053
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27107-le-jeune-revolutionnaire-terminee#280006
La soirée passa, Firo après avoir contacté son supérieur se rendit au bar comme il l'avait promis. Il ne bu pas beaucoup, car il avait un autre plan pour ce soir. Après avoir fait ses adieux à Squid, qui était sûrement déjà trop bourré pour s'en rappeler le lendemain, il se rendit une nouvelle fois au port, aux alentours de 2 heures du matin.

Comment savoir dans quels entrepôts ils gardent les armes, il y en a beaucoup trop, et je ne peux pas me permettre de les faires un par un. Je vais juste suivre mon intuition, les plus anciens entrepôts doivent toujours servir au stock du guano, je vais donc aller vers les plus récents, j'en choisis un au hasard, je le fouille, et s'il n'y a rien tant pis.

Le port, à cette heure-ci est relativement calme, quelques gardes font des rondes, mais Firo n'a aucun mal à les éviter. Il s'approche tout doucement d'un entrepôt qui selon lui à l'air relativement neuf.

Chaque porte de chaque entrepôt est surveillée par un garde, en plus de ceux qui font des rondes, on voit vraiment que toute l'économie de l'île se situe ici. Je ne peux pas passer par la grande porte à l'avant, même si je l'ouvre ça fera trop de bruit et alertera tout le monde, cependant je peux toujours passer par la porte arrière

Dissimulé dans la pénombre, il s'approcha de la porte arrière de l'entrepôt.

Un garde, évidemment, je peux facilement l'assommer.

Avant de faire un quelconque mouvement, Firo vérifia qu'aucun autre garde était en train de faire sa ronde pas très loin.

Je pense avoir facilement 5 minutes devant moi. Go.

Instantanément après, Firo disparut complètement pour réapparaître à côté du garde, et le frappe violemment à la nuque afin de l'assommer, celui-ci s'évanouit directement, et Firo le rattrape avant qu'il ne tombe au sol. Il le dépose alors lentement par terre, puis se retourne vers la porte.

Evidemment elle est fermée, aucun problème

Il sortit alors un couteau de son manteau, il pose alors la lame sur sa main, et celui-ci se mit à chauffer à vus d'œil. Quelque seconde après le couteau commence à virer couleur bleue de chauffe. Firo l'enfonçe alors délicatement au niveau de la serrure, qui saute quasiment instantanément. Firo ouvre alors la porte lentement, et amène le garde avec lui à l'intérieur avant de refermer.  

Je ne sais pas combien de temps j'ai devant moi avant  que dehors ils remarquent qu'un garde à disparus. Dans tout les cas il faut que je me bouge le cul.

L'entrepôt est remplis de caisse en bois, fermée, de taille plus ou moins grande. La lumière de la lune pénètre par les quelques fenêtres situées au niveau du toit, ce qui permet à Firo d'y voir un minimum. À l'aide de son couteau, il commence à ouvrir les caisses les unes après les autres.
15 minutes passèrent, sans aucun succès.

Ccrrriiiii.

Merde, la porte !

Eh ! Gap ! Tes la ?!

Tant pis, je l'assomme aussi.

Une nouvelle fois, Firo disparus complètement de la où il était, il s'arrête d'abord derrière plusieurs caisses afin de repérer sa cible. Puis une fois qu'il l'avait bien repéré, se glisse derrière elle, et l'assomme aussi. Il bouge une nouvelle fois le corp pour le mettre caché, à côté de l'autre, et referme la porte.

Cette fois, je devrai être tranquille pendant un moment.

Une fois tout cela fait, il repris la où il en était. Quand, encore quelques minutes plus tard.

Bingo.

Une caisse remplis de pistolet à silex, de plus un modèle utilisé par la marine.

Exactement ce que je cherchais, ça sera parfait comme preuve, allez, j'en prends un et je me tire…. Attends, celui-là, je le donnerai comme preuve, je peux bien en prendre un autre pour moi.
Je laisse la caisse ouverte, comme ça, ceux qui s'occupe de cet endroit penseront à un simple vol. Il est impossible qu'ils remontent la piste jusqu'à moi.


Sur ces mots, Firo, avec les deux pistolets dans les poches intérieurs de son manteau, retourne au niveau de la porte. Il  l'ouvre, passe, et la referme en faisant le moins de bruit possible. Puis, il disparais une nouvelle fois, pour réapparaitre exactement 1 minute plus tard, à l'extérieur du port.

Je pense que c'est une mission accomplie. Je retourne à l'hôtel, et demain je rentre. J'ai juste à amener les preuves sur Aeden maintenant, puis ils en feront ce qu'ils en veulent. En toute sincérité, je pense qu'on pourrait travailler avec les gens d'ici. Il reste juste à voir si le marché noir est en lien avec le clan Berry-whip, si oui, ça nous facilitera la tâche. En tout cas moi ma mission s'arrête là.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27111-firo-camorra#280053
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27107-le-jeune-revolutionnaire-terminee#280006