Le Deal du moment : -56%
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
Voir le deal
34.99 €

De l'équilibre du monde

Marijoa avait toujours ce quelque chose de suffocant.

D'aussi loin qu'il pouvait s'en rappeler, Mountbatten avait toujours trouvé que la Ville Sainte avait un charme particulier. Les bâtiments étaient sublimes, les rues, propres. Tout le monde ici, ou presque, était bien habillé. Le soleil semblait également rayonner différemment, d'un jaune plus intense, plus vrai. Les jours de pluie étaient rares. Enfin, la ville ne connaissait pas le crime. On s'y sentait en sécurité.

Pourtant, avec tous ces avantages venait un lot important de contraintes. La haute société de Marijoa évoluait avec des règles de société strictes. Le moindre faux-pas pouvait signifier une mort sociale imminente. Les rumeurs allaient bon train dans les bars, les clubs de gentlemen ou les salons. Et évidemment, tout le monde ici se trouvait sous la juridiction du Gouvernement Mondial, et un nombre important de personnes y travaillaient même. Ce qui dégoûtait le plus le Fantôme, ce n'était pas les petites choses, les détails, par-ci, par-là. Non, c'était la totale déconnexion de la réalité dans laquelle la cité se trouvait. Là-bas, une vision idéalisée du monde régnait, un point de vue complètement manichéen. La Marine ne faisait que le bien, et les pirates semaient le chaos. Il n'y avait pas de nuance, pas de dissonance ; plutôt, une vérité apprise dès le plus jeune âge et adoptée par tous.

Mount n'en était pas étranger. Il avait grandi ici, dans la petite noblesse. Comme beaucoup de jeunes hommes de son âge, il avait été élevé dans l'idéal du Gouvernement Mondial et s'était engagé dans la Marine d'élite, en quête d'aventure et de Justice. De l'aventure, il en avait eu ; sa carrière parmi les bleus fut relativement brève mais intense, en témoignait son placard de médailles garni. C'était plutôt du côté Justice qu'il fut déçu.

Encore amer, il fit signe au barman pour qu'il lui resserve un verre de son cocktail préféré. Un Fitzgerald, à base de gin, agrémenté de jus de citron, de sirop simple et de bitters. Il avait découvert ce mélange lorsqu'il était sur Terra, dans le Nouveau Monde, à aider l'Imperiosa. Il avait même été enrôlé dans son armée et avait fondé une entreprise d'armement. Il se demandait encore comment sa nomination en tant que corsaire allait impacter tout ça...

Les rayons de soleil dorés de la ville n'étaient plus, faisant place à la lune étoilée. Mais là encore, Marijoa dégageait quelque chose de spécial. Les astres étaient plus visibles, et pourtant plus mystérieux. Regarder le ciel, c'était comme jeter un coup d'œil à l'univers. On se sentait plus important, plus grand, proche des dieux.

La porte de l'établissement s'ouvrit. L'ancien commandant d'élite sourit. Il reconnaissait cette aura. Elle était sur Shabondy et sur Aeden. Il refit un signe au barman.

« - Mets-en un deuxième. »
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Oh ! Quelle charmante attention. Hihi !

Une jeune femme en robe sobre et noire s’installe subitement au coté de cette homme que tous connaisse au moins de nom. Le nouveau Corsaire Pride a été adoubé récemment par l’éminent Gouvernement. Alors que l’ensemble des individus de cette soirée ont l’attention tourné vers l’Amiral nouvellement promue, cette blonde au sourire malicieux ne détourne d’aucun regard l’homme à ses côtés. On le dit extrêmement discret. Capable de disparaître en un clin, elle met en œuvre ce stratagème pour ne pas le perdre de vue. S’emparant du verre, elle en sirote une gorgée avant de s’incliner un peu plus vers cette pointure.

Ce n’est pas vraiment à mon goût, mais le plaisir de recevoir le rend bien meilleur.

La curiosité de cette femme n’est pas inoncente. Ce n’est autre qu’une agent du Cipher Pol numéro 4 spécialisé dans les affaires de la Marine, Capulina Dubal, nom de code Agent Tarentule. Dans son dossier, une longue infiltration de l’équipage de l’ancien Corsaire Fear y est renseignée. Elle a malheureusement été bien peu concluante. Le destin des agents de terrain aux bas de la hiérarchie. Cependant, Capulina a toujours été du genre à être complètement investie lorsqu'elle participe à une opération. Depuis la fin de son aventure, les Corsaires et leur situation l'intéressent encore assez pour qu’elle profite de cette occasion pour alpager la relève.

Mountbatten, malgré ses nombreux surnoms, il a bien roulé sa bosse. Il faut dire que ses méthodes sont plus admiratives que la plupart des étoiles montantes de sa trempe. Surement un reste de son engagement dans la marine, l’agent Tarentule n’en a perçu que des échos. Tournoyant son doigt sur les bords de son verre, elle s’affale un peu plus sur le comptoir en souriant.

Pride. Ce surnom ne vous va pas, mon cher. Il faudrait vous l'approprier un peu mieux. Je commencerais par votre apparence qui manque un peu de couleur pour taper à l’œil. Que diriez-vous d’un costume arc-en-ciel? J’ai un certain talent pour la couture, vous savez. Je peux vous offrir cela pour fêter la rédemption de tous vos crimes. Hihi !

Malgré ses petites taquineries, Capulina doit rester prudente. Elle ne connaît pas assez le personnage pour se permettre d’agir avec trop d’impudence. Quoi qu’il en soit, cet homme a mis beaucoup d'efforts pour parvenir à obtenir ce titre. Il ne tuera pas une invitée tentant de détendre l’atmosphère… enfin, c’est ce qu’elle pense.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699