Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

L'initiation au sabre qui prend une tournure imprévue.

Feat Natsu

L'initiation au sabre.

Au cœur du village tranquille de Sirup, où les toits de tuiles rouges bordaient les ruelles étroites, Natsu qui avait débuté son périple martial au sein du dojo familial qui servait aussi de logement au jeune garçon éduqué par sa grand-mère. L'odeur boisée des tatamis imprégnait l'air chaque matin, tandis que le soleil émergeait derrière les collines lointaines.

Dans ce dojo, aux murs chargés d'histoires et de trophées durement gagnés, Ayame, la grand-mère de Natsu, dégageait une aura bienveillante et exigeante. Vêtue d'un kimono orné de motifs subtils, elle incarnait la maîtrise et la sagesse. Les rayons dorés du soleil filtraient à travers les fines parois, dansant autour d'elle telles des éclats d'énergie. Ce jour-là , le jeune garçon débuta pour la première fois un entraînement intensif au sabre, cela faisait bien longtemps qu’il attendait ce jour.

Natsu, animé par la passion des arts martiaux, s'initia aux techniques du sabre grâce à sa grand-mère, une maîtresse accomplie dans cet art ancestral. Ce matin, ils se retrouvaient dans la cour du dojo rustique de sa famille, baigné par les premiers rayons du soleil.

Sa grand-mère, une silhouette gracieuse mais imposante, commença par lui enseigner les fondamentaux, insistant sur la posture, l'équilibre et la précision. Les premiers jours furent consacrés à la familiarisation avec le poids du katana, Natsu le maniant maladroitement sous le regard attentif de sa mentore.

"Maintiens ton équilibre, Natsu ! Le sabre est une extension de toi-même", lançait Ayame d'une voix empreinte d'autorité, mais aussi de tendresse. Natsu, un sourire espiègle aux lèvres, tentait d'imiter la grâce de sa grand-mère. "Tu ressembles plus à un canard maladroit qu'à un samouraï, petit-fils !", taquinait-elle, Natsu comme à son habitude, lui répondit d’un air farceur avec une vulgaire grimace.

L'initiation au sabre qui prend une tournure imprévue. Ad894b3226adc77b7153acc347db1878

Ayame répondit de cet affront avec un violent coup de tatane derrière la nuque avant de reprendre les leçons. Les premiers jours furent marqués par des chutes comiques et des mouvements hésitants, ponctués de rires partagés. Ayame, cependant, ne ménageait pas ses critiques constructives. Elle n’arrêtait pas de rabacher à Natsu tout un tas de discours remplis de sagesse.

"Le sabre est comme la vie, Natsu. Il ne suffit pas de le brandir, mais de le manier avec discernement." Des échanges qui mêlaient sérieux et légèreté.

Les entraînements de Natsu étaient ponctués de défis stimulants, de combats simulés contre des adversaires imaginaires. Sa grand-mère, exigeante mais bienveillante, le poussait à repousser ses limites, à transcender ses propres faiblesses pour devenir un véritable maître du sabre.

Les leçons se poursuivirent avec l'apprentissage des katas, des séquences de mouvements codifiées, où la grâce et la fluidité des gestes étaient cruciales. Sa grand-mère soulignait l'importance de la connexion entre le corps et l'âme, une symbiose nécessaire pour maîtriser l'art du sabre.

Au fil des semaines, Natsu se confronta à des exercices plus complexes, jonglant entre l'attaque, la défense et la contre-attaque. Sa grand-mère lui enseigna également la méditation, une discipline indispensable pour affiner son esprit et anticiper les mouvements de l'adversaire, mais malheureusement pour notre jeune garçon il n’excella pas dans cette discipline, trop excité à l’idée de retourner manier son sabre et s’imaginer partir à l’assaut avec son équipage pirate.

L'environnement du dojo s'anima au fil des entraînements, échos des échanges entre le bois des katana et le murmure du vent. Les saisons changeaient, peignant les murs de nuances chaudes ou froides au fil du temps, mais l'engagement de Natsu persistait, soutenu par la sagesse transmise par Ayame. Au fur et à mesure des sessions d'entraînement, des conversations humoristiques s'entremêlaient aux exercices intenses, Natsu ne manquant jamais de répliquer malicieusement aux commentaires de sa grand-mère.

"Grand-mère, même les grands maîtres ont commencé par trébucher, non ?" Ayame répondait avec un clin d'œil, "Certes, mais eux n'ont pas fini en faisant une roulade ridicule !" Natsu répondit d’un air dubitatif. “ Hiin??’’ Ni une ni deux, Ayame lui fit une balayette qui fit tomber à la renverse le jeune garçon. ‘’Tu vois je t’avais prévenu, Shahahahahah!”  S'esclaffa de rire la senseï.

Après des longues journées, des longues semaines, puis des longs mois d'entraînement à manier le sabre couplé aux arts martiaux de la famille du jeune garçon, les soirées dans le dojo prenaient une teinte douce et réconfortante. En cette soirée de pleine lune, autour d'une table basse, à la lueur des lanternes, Natsu et Ayame échangeaient des anecdotes et des réflexions sur l'art du sabre, riant des moments comiques vécus pendant la journée. Chaque instant devint une fusion entre l'apprentissage sévère et la complicité joyeuse, écrivant ainsi les premières pages de l'épopée de Natsu, le jeune maître d'arts martiaux.
KoalaVolant


Dernière édition par Natsu le Dim 11 Fév 2024 - 14:06, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi

Feat Natsu

L'initiation au sabre Part 2.



Au fil du temps, le dojo de la famille devint un théâtre vivant où chaque détail semblait respirer l'essence même de l'art du sabre. Les premières lueurs du matin, douces et dorées, caressaient le paysage environnant, créant un tableau pittoresque qui contrastait avec la rigueur des entraînements à venir. Les tatamis, usés par la grand-mère et son petit fils, semblaient porter les empreintes du passé, révélant une symphonie de pas et de mouvements gracieux.

La grand-mère d'Ayame, gardienne du savoir famillial, veillait silencieusement depuis un coin du dojo, son regard scrutateur évaluant chaque geste de son petit-fils. Son kimono richement décoré s'animaient comme une fresque vivante, dévoilant des dragons et des fleurs de cerisier dans un mouvement hypnotique à chaque pas. La magie de l'instant naissait de l'harmonie entre la tradition et la jeunesse, entre la maîtrise et l'apprentissage.

"Ton esprit doit être aussi affûté que le tranchant du sabre, Natsu", murmurait Ayame, tandis que le parfum délicat de l'encens imprégnait l'air. Les parois de bois vieilli semblaient résonner des conseils de sagesse transmis de génération en génération. "Cherche l'équilibre entre la force et la grâce, entre la fermeté et la flexibilité."

Les leçons se complexifiaient, évoluant au-delà des simples mouvements de katana. Ayame introduisit Natsu aux subtilités des stratégies de combat, lui enseignant l'art de lire les intentions de l'adversaire et de prévoir chaque mouvement. Les deux générations partageaient des échanges sur la philosophie profonde du sabre, tandis que les reflets argentés des armes dansaient comme des étoiles dans la pénombre du dojo.

Les dialogues entre Natsu et Ayame, toujours teintés d'humour, étaient devenus des moments sacrés où la légèreté côtoyait la discipline. "Grand-mère, regarde c’est trop cool ! Dit-il avant d’enchaîner plusieurs vrille aérienne. Je crois que mon sabre a une préférence pour les salutations aériennes et stylé plutôt que pour les parades classiques", lançait Natsu avec malice, faisant éclater de rire Ayame. "Mieux vaut qu'il apprenne à saluer correctement avant de trancher dans le vif, mon cher petit cascadeur."

Les soirées dans le dojo prenaient une nouvelle dimension. Assied par terre, autour de la même table basse vieillissante, sous les lueurs des lanternes, Natsu et Ayame partageaient des repas simples mais nourrissants, chacun apportant son lot d'histoires et de réflexions. Les éclats de rire résonnaient entre les murs, et l'énergie positive semblait chargée dans l'air, imprégnant chaque coin de l'endroit de l'essence de leur lien unique.

Les saisons continuaient de changer, écrivant leur propre poésie sur les murs du dojo. La pluie martelait le toit pendant les jours d'entraînement intensif, créant une symphonie apaisante. Le soleil d'été, quant à lui, inondait le dojo d'une lumière éclatante, révélant chaque grain de poussière dansant dans les airs.

Chaque moment, chaque détail, contribuait à sculpter Natsu en un maître d'arts martiaux émérite. Le dojo devenait le témoin silencieux de cette transformation, et chaque leçon, un poème gravé dans le cœur de Natsu, portant l'héritage des générations passées et la promesse d'un avenir façonné par la force et la grâce du sabre.



KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi

Feat Natsu

L'initiation au sabre PART3.




Le lendemain, le village s'éveilla sous une aurore particulière, une peinture d'or qui caressait chaque contour et faisait danser les ombres sur les montagnes avoisinantes. Dans le dojo familial, un sanctuaire du savoir martial, Ayame, la grand-mère empreinte de sagesse et de ruse, était déjà présente, observant Natsu s'adonner à son entraînement matinal avec une détermination palpable. Le bruit des pas résonnait en harmonie avec le cœur du village, créant une symphonie qui semblait être la pulsation même de la vie.

L'après-midi approchait alors que Natsu, en sueur mais vibrant d'une énergie contagieuse, marqua une pause dans ses exercices. Ayame, les yeux pétillants d'anticipation, s'avança vers son petit-fils, un sourire malicieux jouant sur ses lèvres ridées, révélant ainsi une conspiration bienveillante qui prenait forme dans son esprit sage.

"Natsu, j'ai une proposition pour toi", annonça-t-elle d'une voix calme, mais empreinte de mystère. Intrigué, Natsu se tourna vers elle, essuyant une goutte de sueur de son front. Le dojo semblait suspendu dans une attente fébrile, comme si les murs eux-mêmes anticipaient le dévoilement imminent.

"Un tournoi d'arts martiaux se tiendra dans le village. J'ai pensé que ce serait une excellente occasion pour toi de tester tes compétences, de voir comment tu te débrouilles en dehors du dojo familial", déclara Ayame, laissant délibérément planer un suspense dans l'air. Les rayons de l'après-midi filtraient à travers les fenêtres, créant des motifs de lumière dansants qui semblaient accentuer l'importance de cette proposition.

Les yeux de Natsu s'illuminèrent d'excitation. "Un tournoi ? C'est génial, grand-mère ! J'imagine déjà les regards ébahis quand ils verront mes techniques de la mortkitues !" s'exclama-t-il avec une exubérance contagieuse, son esprit se laissant emporter par l'idée palpitante du défi qui l'attendait.

Ayame, retenant un rire complice, continua son annonce avec un ton délibérément mystérieux, "Oh, mais il y a une petite condition..Surprise, tu ne pourras pas utiliser le sabre pendant le tournoi." Un silence captivant s'installa alors que Natsu tentait de saisir la portée de cette annonce, son visage oscillant entre la surprise et une pointe d'inquiétude.

"Quoi ? Pas de sabre ? Mais grand-mère, c'est ma spécialité ! Comment je vais faire ?" protesta Natsu, la surprise dans sa voix laissant place à une pointe d'inquiétude. Les fondements mêmes de son identité martiale semblaient vaciller, créant une tension presque palpable dans l'air du dojo.

Ayame éclata de rire, un son qui résonna dans le dojo comme une mélodie joyeuse, créant une atmosphère légère. "C'est là tout l'intérêt, Natsu. Un vrai maître d'arts martiaux doit être polyvalent. Les grands guerriers savent manier différents types d'armes. C'est une opportunité pour toi de montrer que tu es bien plus qu'un simple manieur de sabre."

Natsu, bien que initialement déconcerté par cette perspective inattendue, se reprit rapidement. L'étincelle de défi brillait dans ses yeux, une détermination résolue se dessinant sur son visage. "D'accord, grand-mère ! Je relève le défi. Qui a besoin d'un sabre de toute façon ? Je vais montrer au monde que je suis prêt à tout Shishishi !"

Les jours qui suivirent furent marqués par des préparatifs intensifs. Ayame, gardant ses intentions mystérieuses, guida Natsu à travers des exercices variés, élargissant son répertoire martial au-delà du sabre. Le dojo, autrefois le terrain de jeu exclusif du sabre, se transformait en une arène d'exploration où Natsu se familiarisait avec une panoplie d'armes, de bâtons à nunchakus. Chaque mouvement était empreint d'une détermination fervente, chaque recoin du dojo témoignant de la préparation méticuleuse en vue du tournoi à venir.



KoalaVolant


Dernière édition par Natsu le Mer 7 Fév 2024 - 11:51, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi

Feat Natsu

L'initiation au sabre FIN.





Le jour du tournoi, une effervescence s'empara du village tout entier. Les habitants se rassemblèrent, créant une mer de visages avides d'excitation et de soutien pour leur jeune champion. L'atmosphère était chargée d'une tension palpable, chaque spectateur retenu par l'anticipation de l'affrontement à venir. Le bourdonnement des conversations, le murmure de l'agitation, tout cela se mêlait pour créer une symphonie vibrante qui flottait dans l'air.

Au centre de l'arène, Natsu se tenait, un éclat déterminé dans les yeux. Privé de son sabre habituel, il arborait une assurance empreinte de polyvalence. Les ennemis qu'il devait affronter étaient variés, chacun apportant son propre style et sa propre maîtrise des arts martiaux. Certains étaient experts dans les arts du poing, d'autres dans le maniement des bâtons, créant un défi diversifié pour Natsu.

Le premier adversaire s'avança, un maître du kung-fu agile et rapide. Les mouvements de Natsu, tout en acrobaties et en esquives habiles, semblaient presque danser en réponse aux attaques précises de son adversaire. La foule retenait son souffle, captivée par cette démonstration de grâce martiale.

Le tourbillon d'activité se poursuivit, chaque combat offrant un tableau unique de compétences et de styles. Natsu, avec une maîtrise exceptionnelle, s'adaptait à chaque défi avec une ingéniosité qui dépassait les attentes. Il faisait face à un adversaire spécialisé dans les techniques de grappling, puis à un maître des armes à projectiles, défiant chaque stéréotype martial avec brio.

Les spectateurs étaient ébahis par la créativité de Natsu. Ses mouvements fluides, sa rapidité d'esprit et sa capacité à s'ajuster à chaque adversaire le plaçaient au sommet du tournoi. Les murmures d'approbation et d'admiration se propageaient comme une onde à travers la foule, créant une atmosphère électrique.

Pendant ce temps, Ayame, assise parmi les spectateurs, observait avec un mélange complexe de fierté et d'anticipation. Ses yeux scrutant chaque mouvement de son petit-fils, elle ressentait une satisfaction profonde en voyant la stratégie déployée et la manière dont Natsu embrassait la diversité des arts martiaux.

Au crépuscule, lorsque le soleil embrassait l'horizon, l'arène du tournoi brillait sous les projecteurs, créant une atmosphère électrique. Les gradins de fortunes montés pour l'évènement étaient remplis de spectateurs impatients, leurs murmures d'anticipation s'élevant comme une douce mélodie. Les lumières artificielles mettaient en lumière chaque détail de l'arène, révélant le contraste saisissant entre le ciel orangé et le champ de bataille éclairé.

Natsu, portant la fierté de son village sur ses épaules, se tenait au centre de l'arène, une aura de détermination émanant de lui. Son adversaire en finale, un guerrier énigmatique, émergea de l'ombre, son visage caché derrière un masque qui laissait présager un défi redoutable. La foule retenait son souffle, captivée par cette confrontation imminente, mais Natsu lui, arborait un grand sourire. Il s'adressa amicalement à ce mystérieux adversaire.

"Alors c'est toi que je vais devoir battre! C'était trop facile jusqu'ici. J'espère que tu es plus solide que les autres.. Parceque jai pas encore utilisé ma technique de lamortkitue shishishi !" Lâcha Natsu suivit d'un éclat de rire, mais son adversaire resta de marbre, il n'eut aucune réaction.

Le sol de l'arène était constitué de tatamis usés par les divers combats, chaque pas résonnant comme le battement du cœur du tournoi. Autour, des bannières flottaient, portant les couleurs et les symboles des différentes écoles d'arts martiaux. L'air était empreint d'une tension électrique, chaque spectateur devenant un témoin silencieux du duel à venir.

Le guerrier mystérieux dévoila sa technique initiale, des mouvements fluides et calculés qui semblaient danser avec les ombres. Natsu, bien qu'habitué à l'imprévisibilité, sentit le défi dans chaque mouvement de son adversaire. Les éclats d'étincelles s'élevaient chaque fois que leurs techniques se rencontraient, créant un spectacle de lumières fugaces dans l'obscurité croissante.

Le décor changea subtilement à mesure que le combat s'intensifiait. Des colonnes de pierre encadraient l'arène, témoins silencieux du conflit qui se déroulait. Des projecteurs tournaient lentement, créant des jeux d'ombres qui dansaient sur le sol. Le bruissement du vent s'intégra à la symphonie du combat, ajoutant une dimension sonore à l'expérience.

Natsu, bien que privé de son sabre habituel, compensa par une maîtrise remarquable des arts martiaux. Chaque coup était précis, chaque esquive calculée. Ses mouvements acrobatiques éblouissaient la foule, et ses techniques de mains habiles montraient une polyvalence déconcertante. Cependant, l'adversaire restait insaisissable, esquivant avec grâce et répondant avec une précision déconcertante, mettant Natsu en difficulté à plusieurs reprises.

Le combat atteignit son apogée, une confrontation titanesque entre deux forces égales. Natsu, essoufflé des précédents combat mais déterminé, sentit le poids du défi mais puisa dans une réserve inépuisable de résilience. Les spectateurs retenaient leur souffle, conscients que la victoire pendait à un fil. Finalement, dans un échange final de coups, Natsu hurla de toutes ses forces.

"Technique de la mortkitue !"
L'initiation au sabre qui prend une tournure imprévue. F21484b9ec2cc0150b2150af3257d723

Ce fut le moment, il déploya son attaque ultime, le ryusoken une technique familiale brillante qui prit son adversaire par surprise. Le guerrier énigmatique, momentanément désarmé, fut forcé de s'incliner devant la maîtrise exceptionnelle de Natsu. Le jeune garçon s'approcha de son adversaire avec fair-play il lui tendit la main en guise de remerciement pour ce magnifique combat. La foule éclata en applaudissements, acclamant la victoire d'un champion qui avait défié toutes les attentes.

Pendant ce temps, Ayame, assise parmi les spectateurs, observait avec un mélange complexe de fierté et d'anticipation. Ses yeux scrutant chaque mouvement de son petit-fils, elle ressentait une satisfaction profonde en voyant la stratégie déployée et la manière dont Natsu embrassait la diversité des arts martiaux.

À la fin du tournoi, Natsu se tenait au sommet de l'arène, entouré d'applaudissements nourris. Ayame s'approcha de lui, son sourire bienveillant reflétant une fierté indéniable. "Tu vois, Natsu, la véritable force réside dans l'adaptabilité. Continue à apprendre, à grandir, et tu deviendras un maître d'arts martiaux exceptionnel, sabre ou non."

Le tournoi avait été bien plus qu'une simple compétition. Il avait été une démonstration éclatante de la capacité de Natsu à transcender les limites, à s'adapter aux défis variés qui se dressaient sur son chemin. Ayame, gardienne de traditions et visionnaire, avait jeté les bases d'un héritage vivant, et Natsu, animé par sa passion contagieuse, était prêt à embrasser chaque défi avec une détermination renouvelée. Le dojo familial, témoin de ces moments épiques, continuait de respirer l'essence intemporelle des arts martiaux, prêt à accueillir de nouvelles pages dans le livre de la destinée de Natsu.







KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi