Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Réunion confraternelle


Réunion confraternelle

La bataille qui avait opposé une plante pourvoyeuse de zombis aux défenseurs humains était terminée. Hayato venait de laisser un véritable carnage derrière lui. Fort heureusement, il avait pu s'éclipser avant que la marine ne le questionne d'un peu trop prêt. Tandis que les soldats de la Justice faisaient le ménage, Hayato et les autres engeances de son espèce avaient tous déguerpis. Ce faisant, ses pas l'avaient amené vers le village des hommes poissons, pour y raccompagner une famille perdue. Ce fut donc avec une surprise et une joie non dissimulées, que l'épéiste tomba sur Natsu et son compagnon, qui se reposaient eux aussi dans les mangroves.


- Natsu, c'est un plaisir de te revoir ! Cela fait déjà plusieurs années que nous nous sommes quittés, sur Sirup. Tu as fini par prendre la mer ? Et je vois que ton équipage est déjà en bonne voie. Des félicitations s'imposent !


Le voyageur salua alors le nakama du trublion d'East Blue :


- Je me nomme Suisou Hayato, enchanté.


Le bretteur avait énormément de questions à lui poser. Ils avaient des années de souvenirs et d'aventures à partager. Pour autant, il commença par aider la nouvelle famille à se remettre de ses émotions. Un groupe entier de locaux se pressaient autour d'eux, les serraient dans leurs bras et pleuraient à chaudes larmes de soulagement. Si les adultes semblaient soulagés après une belle frayeur, les enfants étaient déjà en train de chercher quelque chose d'amusant, comme si de rien n'était. Le petit dernier de la famille, toujours fidèle à lui-même, mit les deux pieds dans le plat dès le départ :


- PAPA ! PAPA ! PAPA ! Regarde ! Ces deux là ils ressemblent à des pirates !
- Mais non, fils. S'ils étaient des pirates ils ne se reposeraient pas gentiment dans le village, tu le sais bien.


Avec un sourire, Hayato plaça sa main devant sa bouche pour tousser discrètement. Les forbans des mers avaient toujours une si mauvaise réputation ! Pourtant, un pirate était avant tout un aventurier de la mer, un marin en quête d'aventure et de liberté. Malheureusement, beaucoup d'entre eux confondaient « liberté » et « absence de limite ». Comme si jeter aux orties tout principe moral, s'avilir jusqu'à devenir une bête pour user de violence sans limite, était le seul moyen de devenir libre ? Le vagabond était bien placé pour savoir que les mots avaient un sens et, surtout, une connotation qui prévalait souvent sur les actes ou les pensées d'une personne. Lui même était un criminel en devenir. Pourtant, les civils étaient bien les seuls personnes sur le globe qui n'auraient jamais rien à craindre de lui et de sa famille... Laissant là ces considérations philosophiques et sémantiques, Hayato reprit la parole d'une voix calme :


- Tous les pirates ne sont pas des monstres, de même que tous les êtres humains ne se ressemblent pas. Vous ne croyez pas ?
- Euh... oui, j'imagine. Faut dire qu'on a pas mal de mauvaises expériences, alors on est prudents dans le village.
- Et c'est tout à votre honneur.


L'épéiste se tourna alors vers Natsu et son camarade, afin de se présenter :


- Natsu, j'aimerais t'enlever à ton camarade quelques instants afin de rattraper le temps perdu. Qu'en dis-tu ?


Il laissa les hommes poissons se rassembler également autour des deux hommes et leur proposer à boire et à manger, en guise de remerciement. L'épéiste accepta avec joie un jus de fruit local acide mais rafraîchissant, tout en tendant l'oreille vers le pirate en face de lui.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h

Feat Hayato

Réunion confraternelle


Après les événements contre les cannibales zombies, Natsu et son nouvel ami Chesnut s'étaient regroupés au village des hommes poissons pour s'y reposer, reprendre des force, mais surtout fêter leurs victoires. Le village des hommes-poissons était niché au cœur d'une vaste mangrove, ses habitations creusées dans les racines noueuses des arbres géants. Les palétuviers s'élevaient majestueusement hors de l'eau, leurs branches s'étendant comme des doigts tordus vers le ciel, créant un réseau dense et labyrinthique, leurs racines enchevêtrées formant un réseau complexe qui servait de fondation au village. Des lianes pendantes se balançaient doucement au gré de la brise, tandis que des crabes colorés se cachaient parmi les racines immergées.

C'est dans l'atmosphère moite des mangroves que la lumière du soleil perçait à travers les feuilles épaisses, créant des motifs d'ombres et de lumière dansantes sur le sol terreux. Autour d'eux, la vie grouillait : les chants des oiseaux exotiques, le bruissement des feuilles dans la brise légère, et le clapotis de l'eau des marécages voisins formaient une symphonie naturelle apaisante.

Natsu, le visage illuminé d'un sourire radieux, rayonnait de bonheur à l'idée d'avoir pu sauver la famille d'hommes poissons, mais aussi le village entier des griffes des cannibales zombies. Son regard pétillait d'une lueur d'accomplissement mêlée à une humble satisfaction. Malgré les dangers affrontés, il restait humble, conscient que la victoire n'était pas seulement la sienne, mais celle de tous ceux qui avaient combattu à ses côtés.

Ses yeux bruns, empreints d'une profonde bienveillance, balayaient l'environnement, observant les hommes poissons vaquer à leurs occupations, s'affairant à préparer des mets délicieux pour leurs invités inattendus. Il était touché par leur générosité et leur hospitalité, et il se sentait honoré de pouvoir partager ce moment avec eux.

Les arbres majestueux des mangroves s'élevaient autour d'eux, leurs racines noueuses plongeant dans l'eau sombre des marais, créant un réseau complexe et mystérieux. Des lianes retombaient gracieusement des branches, offrant des perchoirs aux singes qui observaient curieusement la scène depuis les hauteurs.

Le bruit de l'eau courante se faisait entendre au loin, tandis que des poissons multicolores nageaient paisiblement dans les cours d'eau serpentant à travers les mangroves. Des libellules voletaient çà et là, leurs ailes iridescentes scintillant à la lumière du soleil.

Le jeune homme se sentait en osmose avec cette nature luxuriante, reconnaissant pour chaque instant de paix et de beauté qu'elle lui offrait. Malgré les épreuves traversées, il savait que c'étaient ces moments simples qui rendaient la vie précieuse.

- Natsu, j'aimerais t'enlever à ton camarade quelques instants afin de rattraper le temps perdu. Qu'en dis-tu ?

Alors qu'il savourait l'instant présent, il se tourna vers Hayato avec un sourire chaleureux, prêt à rattraper le temps perdu et à partager leurs aventures passées. Dans son regard, on pouvait lire une gratitude sincère envers son camarade d'armes, ainsi qu'une profonde affection pour tous ceux qui les entouraient.

- " Natsu, je te laisse avec ton vieil ami, y' une belle dame poisson la bas qui veut faire connaissance je vais te laisser profiter seul un petit moment ! À plus tard capt'ain" Dit Chesnut accompagné d'un petit signe de la main.

- " Ça marche Chesnut ! On se retrouve plus tard ! Profite bien shishishi!" Répondit Natsu tout en sirotant son verre de jus de pomme frais.

À ce moment la, plusieurs enfants du village encerclèrent les deux amis, comme s'ils ne voulaient manquer d'aucune brides d'histoire, créant de suite une atmosphère chaleureuse entre les protagonistes.

- " Ohhhh j'ai pleins de chose à raconter depuis la dernière fois Hayato ! Je vais commencer par ma dernière péripéties... Avant d'arriver ici, je me suis fait embarqué de force par un restaurant itinérant ! Bon en même temps j'étais à l'agonie j'avais troooop faim du coup, j'ai du voler un de leurs délicieux plats sinon je serai mort à l'heure où je te parle..T'imagine toi ? Le Roi des pirates mort de fin... NUUUL ! En plus Ils étaient tous trop fort les cuisinier..Mais personne ne voulait rejoindre mon équipage, j'étais trop déçu..pourtant je les ai aidé ! Jai combattu un équipage pirate qui voulait les piller shishishi ! " Pendant que Natsu était possédé par ses aventures passé, il raconta une partie de l'une d'elle, Hayato et les enfants semblaient complètement hypnotisés par le récit des péripéties du jeune capitaine. Ils buvaient ses paroles. " ET LE TRUC TROOOOOP COOL ! C'est la suite, après une longue traversée avec eux, j'ai réussis à rembourser ma dette, comme chez Coco tu te rappels ? en faisant la plonge. Parce que OUI j'étais endetté.. Le repas que j'ai mangé bah il coutait cher d'après eux.. Du coup après ça, il m'ont déposé sur une île trop bizarre, mmmmmh je crois qu'elle s'appelait bonnet-land ? Non... Casquette-land ? Mais non je suis bête..." Natsu s'écrasa l'index contre le front il réfléchissait bruyamment. " AHH OUI ! Hat-Island, voilà c'est ça ! Il faisait tellement chaud.... J'ai cru mourir de chaud ! Puis après mon jus de pomme descendu, bah y'a une saloperie de cow girl qui a voulu tuer une pauvre fillette ! Heureusement que j'étais la, j'ai pu la fracasser avec mes arts martiaux !" Il exécuta divers katas enchainant les mouvements d'art martiaux tel une démonstration. " La maudite Jaina je lui ai fait bouffer mon ryusoken ! BIM dans les dents shishishi!"

Les enfants originaires du village eurent pleins d'étoiles dans les yeux, ils étaient estomaqués en écoutant le récit de leur héros.

- " Mais on s'en fout ! Toi racontes moi Hayato ! Je suis tellement heureux de te retrouver, je suis sur que tu as pleins de chose à me raconter shishihshi! Mais avant ça, je vois que tu es encore seul, t'es sur que tu ne veux pas rejoindre l'équipage du futur Roi des pirates ? Shishishishi"

Le jeune pirate à la crinière ébouriffé s'agita comme un enfant, il se fondit dans la masse des jeunes villageois qui l'écoutaient précédemment.

KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi

Réunion confraternelle

Alors que les deux aventuriers avaient débuté leur conversation, une foule d'enfants homme-poissons s'étaient rapprochés. En quête de récits épiques, d'aventures et d'histoires rocambolesques, les garnements attendaient, des étoiles dans les yeux. Loin de les décevoir, Natsu les régala de ses tribulations de pirate. Toujours fidèle à lui-même, le trublion d'East Blue semblait partir en tous sens, se concentrant sur ses émotions. Malgré tout, les histoires se comprenaient sans mal et firent rire les enfants, tout comme l'épéiste. Il ne put s'empêcher de penser que le monde était petit, lorsque Natsu lui apprit qu'il connaissait également le caractère bien trempé de Jaina Rosenberg. Enfin, il faillit tomber à la renverse lorsque le futur roi des pirates tenta de nouveau de le recruter. Il se contenta d'éclater d'un rire chaleureux, avant de lui répondre :


- Et bien ! Tu n'as pas changé d'un poil ! Mais je ne suis toujours pas un pirate, Natsu. De plus, même si nous ne voyageons pas encore ensemble... j'ai déjà rassemblé plusieurs membres pour créer de nouveau un clan. Je suis certain que tu auras l'occasion de les rencontrer !


Avec un sourire énigmatique, le bretteur continua :


- De mon coté, depuis que nous nous sommes quittés... J'ai sauvé une princesse dans un royaume peuplé d'hommes champignons, avec un drôle d'expert en arts martiaux... d'ailleurs, je suis certain que vous vous seriez bien entendus ! J'ai rencontré une jeune femme qui avait été changée en chat, et qui cherchait à lever la malédiction qui pesait sur elle. Sur Inari, j'ai croisé également Jaina pour une rencontre... explosive! Elle a...


Voyant qu'il était en présence d'enfants, Hayato édulcora son récit:


- Utilisé la même technique que contre la plante, un peu plus tôt aujourd'hui. Je te laisse imaginer l'état de son adversaire. Sur la même île, j'ai croisé une demi-mink, trois quart humaine et un quart féline, qui était dotée de plusieurs personnalités ! Je connais également Jessica, la pirate qui accompagnait Jaina et... disons qu'elles font la paire ! J'ai également rencontré plusieurs membres de ma future famille, dont un ange féru d'ingénierie et une cuisinière, que j'ai sauvée des griffes d'un officier corrompu de la marine... Ah ! Il me faudrait plusieurs jours pour tout te raconter correctement !


Le vagabond se gratta la tête, avant de rire de nouveau. En très peu de temps, il avait vécu plus d'aventures que certains en toute une vie ! Pour autant, il le savait, un long chemin s'ouvrait devant lui : il n'avait pas fini d'ajouter des péripéties sur son carnet de voyage ! Revenant à la situation présente, le guerrier relança Natsu :


- Et Charlie ? Et Coco ? Et ta grand mère ? Tu as eu des nouvelles depuis que nous sommes partis de Sirup ? J'espère que Charlie a trouvé comment vivre de sa musique... et que Coco s'est payé un lave vaisselle !


En se remémorant les circonstances de leur première rencontre, Hayato ne put s'empêcher de secouer la tête. Quelle drôle d'île natale, tout de même ! Depuis, ils avaient tous les deux fait du chemin. Ils s'étaient frotté à la mer, aux pirates, aux marines, aux monstres et à la vie elle-même ! Bien que les deux hommes aient changé, leurs natures profondes étaient restée intactes. Pour autant...


- Je passe du coq à l'ane, mais tu as été impressionnant contre le chaman zombi, Natsu. C'était une bête sans merci ! Imaginez, les enfants... un monstre de plusieurs mètres de haut, revenu depuis la tombe, doté d'une force spectaculaire, d'une résistance à toute épreuve et capables de faire pousser des plantes en un clin d'oeil !
- Ouah ! Il devait faire peur !
- Il était effrayant, oui. Mais puisque nous n’étions pas seul, nous avons réussi à le vaincre !


Natsu aussi devait l'avoir senti. S'ils n'avaient pas été aussi nombreux, ils n'auraient eu aucune chance contre ce mort-vivant ci ! Preuve en était qu'ils devaient, encore et toujours, s'améliorer pour faire face aux dangers de ce monde. Pour l'heure, Hayato se contentait de profiter de ses retrouvailles avec un vieil ami. Le reste du monde attendrait.

KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h

Feat Hayato

Réunion confraternelle



Natsu écouta attentivement la réponse de Hayato, mais son enthousiasme indomptable ne pouvait être bridé aussi facilement. Un sourire espiègle étira ses lèvres alors qu'il répliquait avec une énergie débordante :

"Raaaaaaaah...Je comprends, Hayato, mais tu sais que je ne vais pas abandonner si facilement ! Tu as rassemblé un clan ? TROOOP COOL, mais c'est encore plus une raison pour que tu rejoignes mon équipage ! Imagine les aventures que nous pourrions vivre ensemble, avec ton clan, mon navigateur Chesnut et moi Natsu le futur roi des pirates !"

Son regard brûlait d'une passion contagieuse alors qu'il se rapprochait encore un peu plus de son ami, ses yeux brillants d'une lueur déterminée. Il essaya encore une fois d'avoir son ami à l'usure.

"Je sais que tu as tes propres aspirations et tes propres chemins à suivre, mais imagine juste un instant, Hayato. Les mers nous appellent, pleines de mystères et de trésors à découvrir. Ensemble, nous pourrions naviguer à travers les tempêtes, affronter des monstres marins et découvrir des îles lointaines que personne n'a jamais vues auparavant !"

Sa voix était empreinte de conviction, portée par une passion profonde pour la vie de pirate et les possibilités infinies qu'elle offrait.

"Et puis, penses-y, Hayato... Tu pourrais ajouter encore plus de péripéties à ton carnet de voyage ! Shishishi. Encore plus d'histoires à raconter, plus de souvenirs ! Nous pourrions être les légendes de demain, naviguant à travers les océans, repoussant les limites de l'impossible !"

Le bretteur arborait un sourire énigmatique avant de changer de sujet, il raconta ses déboires passé qui attira sans plus attendre l'attention du jeune pirate. Natsu s'anima à la mention des aventures épiques de Hayato, ses yeux s'illuminant d'une lueur contagieuse tel un candide enfant, tandis qu'il absorbait chaque détail avec une fascination grandissante. Son visage s'animait d'un sourire radieux, ses mains s'agitant dans l'air comme s'il pouvait presque toucher les récits narrés.

"Wow, Hayato ! Ça a l'air tellement incroyable ! Un royaume d'hommes champignons ? Une princesse transformée en chat ? Une demi-mink trois-quarts humaine et un quart féline ?" s'exclama-t-il, incapable de contenir son excitation grandissante. "C'est tout simplement incroyable ! J'aurais donné n'importe quoi pour être là et vivre tout ça avec toi !"

Son esprit s'enflamma alors que les récits de Hayato l'emmenaient dans un tourbillon d'imagination. Il visualisait chaque détail avec une vivacité éclatante, se plongeant dans les aventures racontées comme s'il y était lui-même. Puis, ses yeux s'élargirent d'émerveillement à l'évocation des dangers affrontés par Hayato.

"Et Jaina ! C'est une folle, hein ?" ajouta-t-il avec un rire joyeux. "Elle voulait me tuer ! Mais le prochain roi des pirates ne peut pas mourir si facilement shishishi!

Son esprit était en effervescence, chaque détail des récits de Hayato alimentant son désir ardent de partir à l'aventure une fois de plus. Il se leva d'un bond, son énergie débordante remplissant l'air autour de lui.

"Charlie et Coco ? Depuis mon départ, je n'ai pas eu de nouvelle, mais je suis sur qu'ils vont bien !" dit-il avec un sourire espiègle. "Je suis sûr que Charlie fait danser tout le monde avec sa musique, et que Coco a enfin son lave-vaisselle ! Shishishi. "

Natsu écouta les paroles de Hayato avec une attention soutenue, plongeant dans ses souvenirs pour revivre chaque instant de leur affrontement contre le chaman zombi. Son regard se perdit un instant dans le lointain, comme s'il était transporté à nouveau sur le champ de bataille, où la tension était palpable et où chaque mouvement comptait.

"Le chaman zombi..." murmura-t-il, sa voix empreinte d'une réminiscence profonde. "Il était trop fort ! Je me souviens de la sensation oppressante de sa présence, comme si la mort elle-même se dressait devant moi." Natsu avait oublié que des enfants l'écoutaient.

Son esprit revint à la bataille, se remémorant les cris des combats et les éclats des armes alors qu'ils affrontaient l'horreur incarnée. Chaque détail était gravé dans sa mémoire, des grondements sinistres du chaman zombi à la lueur verdâtre de ses yeux sans vie.

"Il était puissant... terrifiant, même", continua-t-il, sa voix portant l'écho de l'adrénaline qui avait pulsé à travers ses veines ce jour-là. "Mais heureusement je n'étais pas seul. Tu étais la et les autres aussi. Nous avions notre détermination, notre courage et notre camaraderie pour nous guider."


Un sourire résolu se dessina sur ses lèvres alors qu'il se remémorait les efforts conjugués de leur groupe de fortune, l'unité et la solidarité qui les avaient portés à travers les épreuves les plus sombres.

"Nous avons combattu avec férocité, Hayato", dit-il d'une voix empreinte de fierté."Il était impensable pour moi de laisser ces pauvres gens sans défenses se faire dévorer par ces trucs zombies" Natsu pointa du doigt les enfants hommes poissons. " Je suis juste un peu déçu...Je pensais vraiment qu'un zombie accepterai de rejoindre mon équipage..." Le jeune pirate se gratta l'arrière du crâne. "Malgré tout, ce combat... il restera gravé dans ma mémoire pour toujours", conclut-il, son regard se tournant vers Hayato avec une lueur d'admiration. "Dailleurs en parlant de combat, ça te dis un petit duel entre frères shishishi! "

Le jeune Natsu jeta son regard sur l'armurerie du village qui ce dissimulait derrière Hayato.

"Même si je préfère me battre avec mes poings, je suis sur que je peux me défendre contre toi au sabre shishishi!"

KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi

Réunion confraternelle

Natsu avait de la suite dans les idées. Certains auraient même dit la tête dure ! Mais c'était ce qui faisait son charme. Cette opiniâtreté, couplée à une naïveté presque enfantine, à un caractère rêveur et au courage du jeune homme le caractérisaient très bien. Le vagabond laissa glisser la nouvelle tentative de recrutement avec un sourire espiègle, avant de bifurquer sur un autre sujet :


- Jaina a un caractère bien entier, c'est peu de le dire ! ricana l'épéiste. Néanmoins, je ne crois pas qu'elle ait mauvais fond. Tout comme nous, elle cherche à accomplir ses objectifs et à protéger sa famille, ou les êtres qui lui sont chers. Cependant, elle a tendance à user d'une violence certaine, bien plus facilement que nous.


Il fut un brin déçu de n'avoir aucune nouvelle de Charlie ou de Coco, bien que Natsu lui arracha un autre sourire à l'idée de la vieille femme avec un lave vaisselle. Elle aurait sans doute « la flemme » de le lancer, lui aussi ! Alors que le pirate enchaînait avec les souvenirs frais de leur combat contre le chaman zombi, Hayato croisa les bras et hocha plusieurs fois la tête, en signe d'assentiment. Il avait été terriblement fort et effrayant, bien plus que n'importe quel adversaire qu'il avait eu à affronter sur les Blues ! Heureusement, joindre leurs forces avaient suffit à le vaincre... car dans le cas contraire, qui sait ce qui serait advenu d'eux !


- Un duel ? releva Hayato en arquant un sourcil. Je croyais que tu combattais exclusivement à mains nues ? J'ai encore tout le corps endolori, après notre combat éprouvant... mais ce genre de proposition ne se refuse pas.


Malgré la fatigue et les protestations de son corps, il eut été impoli de débouter Natsu. À dire vrai, l'épéiste était même curieux de savoir comment le trublion maniait le sabre. Sans doute avait-il un style haut en couleur, vif et percutant ! Plutôt que de choisir de vrais sabres, Hayato demanda au pirate de patienter quelques instants. Il ramassa deux morceaux de bois flotté à peu près droits, portés par la mer jusque dans les mangroves. Puis, à l'aide de son couteau, le sabreur tailla deux bokkens grossiers avant d'en confier un à Natsu.


- Vu notre état de fatigue, je préfères utiliser des sabres en bois plutôt que du métal. Cela limitera le risque de nous blesser !


D'un geste expert, Hayato effectua quelques moulinets pour tester l'équilibre de son arme de fortune. Lorsqu'il fut satisfait et acclimaté, il s'étira quelques instants, avant de se mettre en garde. Il ne connaissait pas du tout le niveau de son frère d'East Blue sur la Voie du sabre, aussi préféra-t-il y aller crescendo. Lorsque son adversaire du moment fut prêt, il salua par réflexe, puis s'avança lentement, tout en maintenant une garde fermée. Pas après pas, il réduisit la distance entre eux, de sorte à tester le bois dont était fait l'énergumène. Puisqu'il était un artiste martial, il devait très bien comprendre qu'il s'agissait là d'estimer plusieurs points : la résistance mentale, la lecture technique et l'étendue du maai de son adversaire. Si Natsu craquait et partait à l'assaut, Hayato lui réserverait une parade et désengagerait le combat aussitôt.

Le guerrier testerait ainsi rapidement tous les angles d'approche, les réponses à un coup vertical, une attaque de taille, une feinte, une tranche en biais ou à de petits enchaînements. Lorsqu'il aurait une bonne idée de la technique de Natsu, il reculerait de quelques pas et dirait :


- Très bien ! L'échauffement est terminé, j'imagine. Si tu  es prêt, on peut y aller.


Dès qu'il aurait une réponse affirmative de Natsu, il passerait à la vitesse supérieure. D'un bond en avant, Hayato fuserait vers Natsu et trancherait en biais, de l'épaule vers le pied gauche du pirate. Dès que leurs armes se toucheraient, Hayato reculerait d'un demi pas, pour déséquilibrer son adversaire, avant d’enchaîner trois autres coupes à hautes vitesse :


- Shisoku !


Dans le prolongement de sa première coupe, il frapperait en horizontal vers sa gauche, puis pivoterait son sabre et remonterait en biais jusqu'à la tête. Une fois sa lame au zenith, il effectuerait une rotation de ses deux poignets, avant de descendre d'un coup vertical où il mettrait tout son poids. Pour son propre bien, Natsu avait intérêt à être réellement prêt, ou il écoperait de quelques bleus !

KoalaVolant

# Shisoku : Hayato effectue quatre coupes basiques, mais enchaînées à très haute vitesse: une verticale, puis horizontale et les deux dernières croisées en biais. L'ordre des coupes peut être interverti à l'envie.


À l'époque Hayato avait 2456 dorikis.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h

Feat Hayato

Réunion confraternelle


Natsu écouta attentivement les paroles de Hayato, son esprit vif s'animant déjà à l'idée d'un nouveau défi. Son visage s'illumina d'une lueur espiègle alors qu'il acquiesçait avec enthousiasme.

"TROOOOP COOOOL !" s'exclama le jeune pirate, un sourire taquin étirant ses lèvres. "Ça me semble être une excellente idée, Hayato ! Et je suis tout à fait d'accord avec toi sur le choix des armes en bois. Pas besoin de se blesser plus que nécessaire, n'est-ce pas ?"

Il accepta le bokken que lui tendait Hayato, le tenant avec une assurance tranquille malgré sa nature improvisée. Il fit quelque geste pour s'échauffer tout en étant admiratif du travail de son ami. Puis, il se mit en garde, ses yeux scrutant attentivement les mouvements de son adversaire.

Hayato s'avança lentement, ses gestes mesurés révélant une concentration intense. Natsu sentait l'anticipation monter en lui alors qu'il se préparait à affronter l'épéiste avec tout son talent et son habileté enseigné par sa grand mère Ayame.

Lorsque Hayato attaqua en premier, Natsu réagit instinctivement, sa lame de bois frappant en un mouvement fluide pour parer l'attaque. Il ressentit le choc de l'impact alors que les deux bokkens s'entrechoquaient, mais il tint bon, s'accrochant à sa position avec détermination. Cependant, la vitesse et l'agilité de Hayato étaient impressionnantes. Avant même que Natsu puisse se remettre de la première parade, son adversaire avait déjà reculé et enchaînait avec une série d'attaques rapides et précises.

"Shisoku !" annonça Hayato, sa voix empreinte de concentration.

Natsu sentit son cœur battre plus fort alors qu'il se préparait à la contre-attaque. Il esquissa un pas de côté, évitant de justesse la première coupe horizontale, puis pivota sur lui-même pour parer la deuxième attaque en biais. Son corps était en mouvement constant, ses sens aiguisés alors qu'il cherchait l'ouverture dans la défense de son adversaire.

Alors que la lame de Hayato descendait vers lui dans un coup vertical, Natsu vit son ouverture. Avec une agilité surprenante, il sauta en arrière, évitant de justesse le coup fatal, puis riposta avec une attaque rapide et précise de son propre bokken. Son mouvement était fluide, presque instinctif, guidé par des années d'entraînement et d'expérience au dojo familial. Son attaque visa habilement le flanc gauche de Hayato, cherchant à déséquilibrer son adversaire et à prendre l'avantage dans le duel.

Le bois des bokkens s'entrechoqua dans un bruit sec, remplissant l'air de l'excitation palpable du combat. Natsu sentit l'adrénaline pulser dans ses veines alors qu'il se laissait emporter par le rythme effréné du duel, déterminé à montrer à son ami qu'il était un adversaire redoutable, même avec une arme en bois entre les mains.

L'air était vibrant d'excitation alors que Natsu et Hayato s'affrontaient dans un duel passionné, leurs bokkens s'entrechoquant avec une énergie palpitante. Tout autour d'eux, la végétation luxuriante des mangroves semblait observer le combat avec une attention fébrile, ses branches entrelacées offrant un spectacle naturel de lumières et d'ombres mouvantes.

Les rayons du soleil filtraient à travers les feuilles épaisses, créant un jeu de lumière éblouissant qui dansait sur les visages des spectateurs enthousiastes. Les cris excités des enfants homme-poissons résonnaient dans l'air, leur énergie contagieuse imprégnant l'atmosphère de fébrilité et d'anticipation.

Encerclant les deux combattants, les enfants observaient avec une fascination émerveillée, chacun prenant parti pour son favori avec un enthousiasme débordant. Certains sautaient d'un pied à l'autre, agitant leurs nageoires avec excitation, tandis que d'autres criaient des encouragements passionnés, leurs voix aiguës remplissant l'air de joie et d'enthousiasme. Des paris informels étaient échangés parmi les spectateurs, certains lançant des coquillages ou des pièces de monnaie dans des échanges animés, tandis que d'autres discutaient passionnément des chances de victoire de chaque combattant.

Pendant ce temps, Natsu se déplaçait avec une grâce acrobatique, ses mouvements fluides et agiles rappelant l'agilité d'un félin. Il sautait et esquivait avec une agilité impressionnante, ses pieds agiles bondissant d'une position à l'autre avec une précision chirurgicale. Son style de combat était un mélange unique de force brute et de grâce élégante, ses attaques rapides et précises tranchant l'air avec une puissance dévastatrice. Il utilisait l'environnement à son avantage, sautant habilement sur les branches des mangroves pour obtenir un avantage tactique sur son adversaire. Chaque mouvement de Natsu était une œuvre d'art en mouvement, ses gestes gracieux et fluides captivant l'attention de tous les spectateurs autour de lui. Il était comme un danseur sur une scène, ses mouvements calculés et précis révélant une maîtrise impressionnante de son art martial.

"Héhé ! À chaque fois je suis surpris, t'es vraiment fort Hayato ! Je suis sur que tu pourrai prétendre au titre de meilleur sabreur du monde.." Le jeune homme posa son bokken sur son épaule puis pointa du doigt son ami." Mais pour ça, il faut que tu me rejoignes shishishi!"

Natsu n'attendit pas la réponse de son ami, il se rua sur Hayato avec une approche acrobatique, dans une démonstration impressionnante de fluidité et de force, Natsu se lança soudainement dans une série de mouvements acrobatiques, son agilité défiant les lois de la gravité. Ses pieds frôlèrent à peine le sol alors qu'il exécutait une série de pirouettes gracieuses, ses muscles se contractant avec une précision chirurgicale. Dans un élan de détermination, il fit tournoyer son bokken dans un mouvement circulaire, créant une légère brise dans son sillage alors qu'il se préparait à l'attaque imminente. Puis, dans un mouvement d'une agilité surhumaine, Natsu sauta en avant, son corps se contorsionnant dans les airs avec une grâce incroyable. Il tourna sur lui-même dans une vrille vertigineuse, son bokken tranchant l'air avec une vélocité impressionnante. Son attaque était un véritable tour de force acrobatique, son mouvement fluide et puissant comme une tempête déchaînée. L'air vibrait avec le son assourdissant de l'impact alors que son bokken rencontra cellui d'Hayato.

Le bokken de Natsu s'abattit avec une force inouïe, son élan propulsant l'arme vers son adversaire avec une vitesse fulgurante. Le bois des bokkens s'entrechoqua dans un fracas tonitruant, créant une explosion d'étincelles alors que le combat atteignait son paroxysme. La technique de Natsu était un véritable tour de force, sa maîtrise de l'art martial étant une véritable démonstration de son talent et de son habileté. Et alors que son attaque atteignait son apogée, Natsu arbora un gargantuesque sourire, il semblait suspendu dans les airs, son corps vibrant d'une énergie féroce alors qu'il défiait les limites de ce qui était possible.

Pendant ce temps, les paris continuaient de fuser parmi les enfants homme-poissons, l'excitation montant à mesure que le duel atteignait son paroxysme. Les spectateurs étaient captivés par le spectacle en cours, leurs yeux brillants de fascination et d'admiration pour les deux combattants qui se livraient une bataille épique sous le couvert des mangroves.

KoalaVolant

A l'époque, Natsu avait 2587 Doriki.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26950-ft-dun-reveur-au-sang-bo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26929-terminee-le-prochain-seigneur-des-pirates-ce-sera-moi

Réunion confraternelle

Natsu avait du répondant.

Le préambule à ce vrai duel ne l'avait pas déstabilisé. Loin de là ! Une esquive, une parade à l'aide d'un mouvement pivot et un saut en arrière plus tard, le pirate repartait à l'assaut. D'une puissante attaque, Natsu visa le flanc gauche d'Hayato. Ce dernier lut la manœuvre et para avant de désengager. Le trublion ne l'entendait pas de cette oreille et continua sur sa lancée ! Les deux épéistes se lancèrent dans plusieurs passes d'armes à haute vitesse, tant et si bien que le vagabond finit par comprendre son erreur. Non content d'être un artiste martial accompli au corps à corps, le forban semblait également maîtriser son sujet au sabre. Avec un sourire, le bretteur admit rapidement qu'il avait sans doute sous estimé son adversaire et revit bien vite son jugement.

Tout en répondant instinctivement aux assauts énergiques, Hayato commença à analyser son style au sabre. Il était plus rapide, plus agile et un rien plus fort que lui... ce qui rendait compliqué de suivre ses mouvements et ses multiples embardés ! Néanmoins, à mesure de leurs échanges, le vagabond comprit son avantage. Natsu consommait énormément d'énergie. Même s'il en avait beaucoup à revendre, plus le combat s'étirerait, plus le bretteur pourrait augmenter son avantage. D'autant plus après leur combat contre les zombis et le chaman de l'ile ! Qui plus est, malgré le bon niveau déployé par Natsu, Hayato restait plus technique et expérimenté au sabre... Ces deux points ne pouvaient signifier qu'une chose.

Il avait tout intérêt à étirer le combat.

Non seulement s'il voulait échanger avec son comparse d'East Blue et qu'ils progressent tout deux mais, également, pour remporter la victoire s'il s'était s'agit d'un véritable affrontement. Pour l'heure, il resta sur la défensive et encaissa au mieux les attaques de son partenaire d’entraînement. Tandis que les deux criminels échangeaient des amabilités, les hommes poissons profitaient du spectacle. Au milieu de la mangrove luxuriante, l'écho de leur duel avait attiré bon nombre de curieux qui s'extasiaient, encourageaient, plaisantaient, voire même... pariaient sur l'issue du combat. De leur coté, les deux combattants semblaient s'amuser alors qu'ils croisaient le fer. Une particularité des experts en art martiaux, sans doute !


- Je dois dire que tu m'étonnes aussi, Natsu ! Tu as également un bon niveau au sabre !


Sans répondre à sa nouvelle tentative de recrutement, Hayato se contenta de sourire et retrouva bien vite son sérieux. Après de multiples feintes, le pirate se lança dans une formidable attaque tournoyante. Le guerrier plissa les yeux, en comprenant ce qui allait suivre. Un sourire monumental plaqué sur son visage, l'énergumène usa tant de sa force prodigieuse et de l'énergie centrifuge, pour asséner une violente attaque. Hayato n'eut pas le temps d'esquiver, devant sa célérité, aussi dut il parer de son mieux. Malheureusement, le choc fut trop violent et le projeta en arrière ! Après plusieurs roulé-boulés, il réussit à se stabiliser et à éviter un arbre. D'une contorsion, le bretteur se remit debout et retrouva un semblant de contenance, tandis que Natsu repartait déjà à l'assaut.

Peu à peu, alors que le trublion le noyait sous les attaques, Hayato sentait la fatigue accumulée refaire surface. Ses muscles se tendaient, lui cuisaient, son souffle devenait un peu plus court et sa gorge s'asséchait. Il paraît et esquivait de son mieux, laissant son expérience, sa technique et son style de combat particulier l'aider dans leur affrontement. Comme beaucoup d'épéiste, Hayato avait réussi à trouver sa Voie et à créer un style qui lui était propre : Sabi Kenbu. Il utilisait l'économie d'énergie, en limitant les mouvements au maximum, afin d'analyser son adversaire et de s'adapter au mieux. Lorsqu'il passait à l’attaque, Hayato ne se contentait pas d'utiliser le tranchant de son sabre. Chaque partie de son arme était mise à contribution ! Comme Natsu allait l'apprendre, un combat d'épéiste ne se limitait pas à trancher.

Alors que le bretteur semblait céder peu à peu, il préparait au contraire sa contre attaque. Il laissait Natsu s'épuiser à attaquer sans relâche, tandis qu'il se contentait d'économiser son énergie. Dès qu'il le pouvait, Hayato plaçait des contres ou tentait de limiter les dégâts avec des feintes, afin de déstabiliser le pirate. Lorsqu'enfin il sentit le vent tourner, il lança une grande attaque horizontale, afin de forcer son adversaire à reculer. Les quelques secondes de répit lui permirent de mettre en application quelques conseils qu'Adonis lui avait fournis, des années auparavant. Le turbulent navigateur lui avait montré une façon étonnante de se battre que, depuis, Hayato avait réussi à intégrer dans sa pratique du sabre. Avant que le forban ne puisse repasser à l'action, le sabreur saisit son bokken à deux mains et recula sa garde, son sabre à l'horizontale. Sous le joug d'une concentration intense, il lança soudain une violente attaque. Usant de l'Air Breath pour comprimer l'air ambiant, Hayato pointa d'un coup sec son bokken vers Natsu et s'écria :


- Gaiki Tsuki !


Loin de pouvoir le blesser, le coup ne pouvait pas se prétendre perforant. Néanmoins, s'il n'y prenait pas garde, Natsu recevrait une véritable balle d'Air Breath, semblable à un coup contondant à distance. Hayato profiterait alors de la moindre ouverture pour renverser la vapeur. D'un Shunpo, il réduirait la distance en un éclair et partirait à l'attaque à son tour. Loin d'être aussi impressionnant que celui de Natsu, son propre style de combat visait avant tout l'efficacité et la perfection technique. Aussi, Hayato plaça d'entrée de jeu une feinte en haut pour mieux taper au flanc droit, d'une torsion de poignet. Alors, il enchaînerait avec d'autres passes d'armes pour pousser le trublion d'East Blue dans ses retranchements.

Malgré la fatigue, il ne fallait pas l'enterrer !

KoalaVolant

  • # Gaiki Tsuki  : Coup d'estoc avec la pointe du katana ou son pommeau, afin de créer une attaque perforante à distance avec le pointe, ou un coup contondant à distance avec l'Air Breath.
    Variante: Gaiki Renge : variante avec une multitude de Gaiki Tsuki.

  • # Shunpou : Mime un Soru, grâce à un rapide bond en avant boosté à l'air Breath. Est tout de même moins rapide / efficace qu'un vrai Soru.




À l'époque Hayato avait 2456 dorikis.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h