Le Deal du moment : -17%
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 ...
Voir le deal
249.99 €

Tik est Poli. Et vous?

Salutations, mes chers modérateurs ! Je lance une quête pour préparer l'avenir de la jeune mais expérimenté Capulina.

Demande de quête

Cherche : Coup d’Etat
Noms des participants : Agent Tarentule/Chang’e
Difficulté : Intermédiaire
Type de RP : Présent
Récompense voulue :
Médaille du Don (grâce au meitou trouvé, Reine Pernicieuse, dans le trésor des rois Vodron)
Médaille sous l’oeil des Dragons

PNJ présents (sinon supprimer la ligne) : https://oprannexe.forumactif.com/t1018-sanderr-les-givres-de-sanderr
https://oprannexe.forumactif.com/t1017-garnison-de-sanderr

PNJ destiné à mourir lors de la quête (sinon supprimer la ligne) : https://oprannexe.forumactif.com/t1018-sanderr-les-givres-de-sanderr

Situation initiale : https://www.onepiece-requiem.net/t1280-fiche-d-ile-royaume-archipel-de-sanderr

Kyozu Vagner, l’Etoile Politique, étudie des profils d’agents CP pour les intégrer à sa brigade. Un profil intriguant retient son attention, une certaine Agent Tarentule récompensé par l’Assemblée des Nations pour avoir sauvé des princes avec l’Ex-Corsaire Fear. Dit l’éternel Agent de troisième catégorie, l’Etoile apprend le comportement assez pénible de l’espionne justifiant le manque d’entrain à sa promotion. Tenant à une certaine tranquillité, il préfère éviter d’avoir ce genre de personnalité dans les basques. Cependant, il aimerait bien profiter de son efficacité reconnue (plusieurs médailles remises). Il pense donc à en faire un pion dynamique dans les gouvernorats. L’Etoile se décide à la tester dans une mission secrète spéciale qui se résume à instiguer un coup d’Etat sur un petit état de l’Assemblée des Nations, afin de l'intégrer pleinement au joug du GM.

Quel est votre trajet jusqu’à cette ile ? Bateau du Gouvernement mobilisé pour l’occasion.

Intrigue :

L’Agent Tarentule est convoqué par son Directeur. Il lui donne une mission ultra spéciale ou elle aurait, malgré son rang faible, la possibilité de choisir son équipe et disposerait d’une plus grande autonomie dans la manière d’aboutir à cette mission. L’opération se résume à intégrer l’Archipel de Sanderr sur le joug du GM. (Elle pense qu’elle aurait enfin une grosse promotion après cela mais elle ne sait pas que c’est une Étoile derrière)

Elle réunit les rares CP qui peuvent la supporter et qu’elle pense utile. (Chang’e et quelques sbires). L’agent étudie le dossier, et décide d’investir la piste du Roi révolutionnaire. Montant des fausses preuves liant les Givrelames aux révolutionnaires, l'assistance du CP3 avec Chang’e lui facilite la tâche.

Prenant la couverture d’une diplomate, elle se présente à la garnison en montrant un ordre de mission qui ordonne au colonel de lui porter assistance dans cette entreprise. Elle présente les forts liens du Roi avec la révolution et sa stratégie pour saper l’autorité du Roi Ksernia. Elle demande de cesser les collaborations avec les Givres lames immédiatement et de mettre la capitale en état de blocus.

Une fois le blocus mis en place, elle rend les accusations de trahison du GM publique et appuie sur le manque de légitimité du Roi à cause des manœuvres de son prédécesseur. Ce qui va provoquer la rage des givres lames (l'armée du roi) qui démarrent les premières escarmouches, mais, en sous nombres, Baltazar Erwolf appelle à la prudence.

Pendant cette isolement de la Capitale, la diplomate Tarentule laisse le lieutenant gérer l'isolement d'Ykhion et se déplace pour négocier avec les autres îles de l’archipel:
-Promettant autonomie, considération et appuyant sur le manque de volonté du roi de les considérer, les habitants de Voltus ne sont pas difficiles à convaincre.
-Les habitants d’Asnia, habituellement rejetés, voient d’un bon œil que le GM viennent négocier avec eux, surtout quand Tarentule évoque la liberté de pêche comme privilège.
-L’agent Tarentule joue sur la situation de perturbation du trafic, pour faire pression sur Kronz dépendant des exportations de bois, tout en faisant miroiter de plus grandes opportunités d’affaires avec les chantiers navals de la Marine.
-Skyrn lieu de formation des Givres Lames, repoussent les tentatives de l’agent et reste fidèle au Roi.
L’agent Tarentule demande que des représentants de chaque île soient nommés et la rejoignent dans son navire. Les Yarls nommés des îles convaincus accompagnent ainsi la diplomate, spectateur du blocus. Elle apprend du Yarl d’Asnia, une rumeur sur le trésor du roi.

Le conseiller Erwolf veut calmer les choses en tentant une négociation avec nous. (une manière de gagner du temps pour faire appel à l’arbitrage de l’assemblée des Nations, dernière espoir vain du conseiller). L’agent Tarentule rencontre le fameux conseiller du Roi. Elle finit par ordonner qu’on lui coupe la tête en disant que l'on négocie pas avec les traîtres. La Peine de mort immédiate des révolutionnaires est autorisé, après tout.

La tête au bout d’une pique, l’agent Tarentule prononce un discours anti-monarchie provoquant sur des hauts parleurs Denden. Les Givres lames en rage lance finalement l’assaut pour percer le blocus. Les Cps participent au combat, constatant la ténacité féroce des guerriers du Roi. Notamment, Sinar, leur chef qui, après une grave blessure, réussi à leur échappé. (des partisans de Skyrn sont venu le sauvé en profitant du chaos)

Un fois l'assaut repoussé, Tarentule ordonne l’invasion de l’île et la capture du Roi. Après quelques luttes de résistance, le Roi est enchaîné. Une séance d’interrogatoire musclé commence avec Flokon, numéro 3 des Givres lames, plus jeune et fragile psychologiquement, permet de percer des secrets de Sanderr.

Le lendemain, L’agent Tarentule gère l’interrègne en organisant une exécution publique de tous les Givres lames capturés ou blessés et transforme la salle du trône en salle de conseil des Yarls.  Elle ratifie en leur présence la fidélité au GM de toute l’Archipel. (Ils sont complices de ce coup d’Etat malgré eux). L’agent tarentule appelle son directeur pour signaler la pacification de l’île. Les secrets de la famille royale sont exposés et le Roi officiellement destitué dans les journaux.

Les Yarls sont congédiés. Mais Tarentule et Chang’e accompagnent le Yarl d’Asnia pour vérifier cette légende. Avec le Roi Skania, dernier représentant de la royauté, en cage, elles ordonnent des recherches du trésor en miroitant une récompense. Une grotte mystérieuse leur est indiqué par un explorateur des montagnes. En réalité, c’est un piège les menant vers la tanière d’un Yeti.

Après un combat et des pertes, elles trouvent au fond de la grotte une porte étrange avec un symbole qui ne laisse pas Skernia indifférent. Refusant de coopérer, Tarentule le force à ouvrir cette porte (il faut juste son sang). Une gigantesque salle aux trésors et un meitou avec une étrange aura le surplombant. La moitié de l’or trouvé est distribué en cadeaux aux populations ayant soutenu Tarentule. Le reste est donné au Gm.

Situation finale :

Un gouverneur débarque sur l’île prenant la totalité du pouvoir. Les Yarls sont préservés malgré leur rôle consultatif. Skyrne reste dissidente. (Je peux proposé les ajouts et modifications de l'île si nécessaire)
L’île est renommée, Archipel de Sanderr. Car il n’y a plus de royaume. (Dites moi si c'est nécessaire d'ajouter le gouverneur et les yarls en Pnj, je veux être sur avant de m'y investir)
Le lieutenant Gintoreno est promu Colonel et reçoit, donné au Gm par Tarentule, le meitou en récompense (si possible). La garnison bénéficie d’un peu plus d’hommes.( en fonction de l'importance de l'île, je veux bien votre avis dessus)

Merci beaucoup ! J'espère que cette ambitieuse quête ne posera pas trop de problème.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699
Salut tous les deux !

C’est un gros projet que vous avez là !
Même si le principal de votre quête devrait pouvoir être exécuté, il y a un vice dans la décision initiale. Dans les faits, le GM n’a absolument aucun intérêt à vouloir “casser” les états qui lui sont déjà soumis. Les royaumes du GM sont le GM, et on a bien vu dans le manga que quand ils se réunissent, il n’y a que des têtes couronnées. A partir du moment où Sanderr se revendique GM, paie le tribut aux DC et accueille une garnison de la marine, c’est déjà un état modèle. Aller s’attaquer à ses propres membres, pour le GM, c’est encourager bêtement la rébellion et ça revient à courir un très gros risque pour un tout petit bénéfice !

Ce qui est dommage, c’est que vous n'exploitez pas la seule information valable, à savoir que le roi a réellement de la sympathie pour la révolution. Au lieu de décider arbitrairement de créer de fausses preuves pour compromettre ce qui ressemble à un membre dévoué, tout l’enjeu devrait être de découvrir l’existence de cette déloyauté, de réunir les preuves, et à partir de là, de le destituer pour le remplacer par un souverain plus loyal. Éventuellement chaperonné par un gouverneur du GM si vous découvrez que la graine de la révolution a pu être plantée en profondeur à Sanderr.

Également, ce sera probablement le cas vu le scénario que vous avez en tête, mais je préfère le préciser: pour une quête ambitieuse comme celle-ci, on s’attend à une aventure assez conséquente et probablement en plusieurs parties !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#2313
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueuse
Salutations ! Je suis reconnaissant d'avoir traiter ma demande aussi vite.

Pour le roi, j'ai bel et bien lu la mention sur ses tendances révolutionnaires. Cela ne dérange pas de modifier les fausses preuves par la réunion de vrais preuves. Je craignais simplement que ce soit insuffisant pour accabler le roi et son armée. Le but est d'appuyé dessus à fond, en exagérant la réalité. J'aurais dû préciser que c'est cette information qui a présélectionné Sanderr pour ce coup.

Je suis partie de l'idée qu'un Etat allié du GM exemplaire est un Etat totalement soumis au GM. L'alliance n'est qu'une étape pour retirer le pouvoir de facto des têtes couronnés. Donc une suspicion de révolutionnaire serait une occasion en or. (Même si comme je l'ai dit précédemment une suspicion ne suffit pas).
Selon moi, évolution idéale d'un Allié du GM : Accords>Reconnaissance du GM>Installation d'une Garnison (je placerai le cas de Sanderr entre ici et la suivante)>Armée nationale réduite à une faible garde royale>Installation d'un Gouverneur et Souverain relégué à un rôle symbolique.
Ici, la famille royale de Sanderr paraît en voie d'extinction à cause de maladie héréditaire (inventé un prétendant pour remplacer, c'est la voie de la facilité où tu remplace un pion par un autre, je trouve cela peu innovant et cela investit bien peu la diversité de l'île) donc j'ai préféré joué sur les particularismes des différentes îles pour saper la royauté et introduire le gouvernorat (d'où les Yarls).

Un gouverneur assure un contrôle des richesses plus grandes et peut remplacer la négociation d'un tribut par des taxes plus importantes. De plus, c'est une bride plus pérenne que l'Assemblée des Nations, sachant que cette institution est dépeint comme presque fantoche, maintenant l'illusion d'un pouvoir décisionnel. Le Gm doit ainsi travailler à pousser les rois locaux à n'avoir que l'Assemblée comme relai d'influence, donc plus aucun pouvoir local. Néanmoins je fais au cas par cas, la personnalité du Roi de Sanderr et ses forts liens avec son armée rend complexe une intégration diplomatique.
Enfin, c'est ce que je pense, j'expose tout ça pour montrer mon approche.

Pour rester sur le sujet, je peux jouer plus autour des affections révolutionnaires du roi. Je ne veux pas inventer un PNJ prétendant, car la division me semble plus adéquat dans la situation du royaume. Et l'impulsion d'intégration des alliés pleinement au GM me semble naturel (pour peu qu'il y a une raison ou une crise la justifiant bien entendu, pour Sanderr, les suspicions sur le roi). Et si je m'appuie aussi sur les premières lignes de la fiche île pour dépeindre que le risque est petit et les conséquences bien faible : "Le Royaume-Archipel de Sanderr est un petit royaume du nord de North Blue. Cet état est membre du Gouvernement Mondial, mais il n'a pas une place très importante, et participe peu aux réunions du Conseil des Rois." Un état isolé et sans grande importance pouvant totalement être un sujet test.

Merci pour vos retours, dites moi si je fais fausse route. Je sais que j'ai tendance à avoir une idée en tête.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699
Miaou Smile

Merci pour ta patience ! Je reviens vers toi, non pas pour t'apporter de réponse malheureusement, mais juste pour de dire qu'on ne t'oublie pas. Simplement, la finalité de ta demande a réveillé un débat que l'on avait laissé de côté dans le staff, à savoir: la politique du GM et notre niveau de fidélité par rapport au manga.

Tu as assez peu d'éléments pour faire avancer le débat de ton côté malheureusement, dans le sens où le contenu de ta quête est jouable tel que tu nous le proposes dans ton 2e post, mais que la faisabilité du résultat final (le GM est-il un pays qui absorbe progressivement d'autres pays, ou bien une union de nations ? A-t-il vocation à absorber des îles ou bien ces îles lui appartiennent elles déjà ?) est l'objet d'une discussion en cours.
Quoi qu'il en soit, je reviens vers toi dès qu'on aura su trancher sur la question !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#2313
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueuse