Le Deal du moment :
Réassort du coffret Pokémon 151 ...
Voir le deal

Orange en terrasse. ft Lisandro

[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Sur l'île d'Orange, perle égarée dans l'océan tumultueux de East Blue, naissait une histoire qui murmure à travers les brises salées et les chants des mouettes. Explorateur intrépide en quête de découvertes et de mystères, Fern n'était pas spécialement attiré par l'île d'Orange au départ. Pour lui, c'était juste une escale parmi tant d'autres dans son périple. Mais le destin réserve parfois des surprises aux voyageurs les plus désinvoltes.

Dès son arrivée, Fern fut immédiatement frappé par la beauté tranquille de l'île. Les ruelles pavées, les maisons colorées et l'atmosphère accueillante semblaient lui murmurer de rester un peu plus longtemps.

Alors qu'il déambulait dans les rues, au détour de conversation qu'il entreprit, il entendit parler de l'histoire troublante de l'île. On lui raconta l'histoire sombre de la "Malédiction du Malvoranger", un phénomène mystérieux qui avait prit place sur l'île pendant quelques temps.

La légende disait que des plantes carnivores, appelées les "Malvouranger", avaient envahi l'île, terrorisant ses habitants. Ces plantes étaient voraces, dévorant tout ce qui se trouvait sur leur passage. Les rues étaient quasiement devenues des jungles hostiles, où même les plus braves hésitaient à s'aventurer.

Pendant des années, l'île d'Orange était en proie à la terreur, jusqu'à ce qu'un officier de la Marine, décide de mettre un terme à cette malédiction. Avec courage et détermination, il avait combattu les Malvoranges, rendant ainsi la paix à ses habitants reconnaissants.

Cette histoire fascina Fern, mais il était dorénavant bien trop tard pour espérait se frotter à ces dites plantes. Devant ce faire à l'idée d'être passé à côté de l'histoire, le jeune homme prit la direction d'un bar de seconde zone et se plaça à une table de la terrasse.  

- '' ... "



  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Alors que le soleil se couche lentement sur l'horizon, illuminant les vagues de l'océan d'une teinte dorée, je me retrouve acoudé au comptoir de la terrasse d'un modeste bar sur l'île d'Orange. Je m'appelle Lisandro, un chasseur de prime encore novice dans ce monde tumultueux des mers. Mon regard parcourt les ruelles pavées et les maisons colorées de cette île perdue dans l'immensité de East Blue.

Dès mon arrivée sur cette île, j'ai été captivé par sa beauté tranquille, un contraste frappant avec les récits sombres que j'avais entendus. Les brises salées caressent mon visage alors que les chants des mouettes emplissent l'air, créant une atmosphère à la fois apaisante et mystérieuse.

Au fil de mes déambulations, j'ai été intrigué par les conversations des habitants, évoquant une histoire troublante : la "Malédiction du Malvoranger". On dit que des plantes carnivores, les "Malvoranges", avaient autrefois envahi l'île, semant la terreur parmi ses habitants. Ces créatures voraces dévoraient tout sur leur passage, transformant les rues en véritables jungles hostiles. La légende raconte qu'un officier courageux de la Marine avait finalement mis un terme à cette malédiction, libérant l'île de son joug infernal. Mais malgré la paix retrouvée, l'histoire des Malvoranges continue de hanter les esprits.

Toujours au bar, presque avachi de par la longueur de ces récits, je ne peux m'empêcher d'être fasciné par ce que j'entends. En tant que chasseur de prime en herbe, je suis toujours à la recherche de nouvelles aventures et de mystères à résoudre. L'idée de découvrir les secrets cachés de l'île d'Orange et peut-être même de percer le mystère des Malvoranges m'excite au plus haut point. Pourtant, une pointe de déception m'envahit en réalisant qu'il est probablement trop tard pour affronter ces redoutables plantes carnivores. Mais cela ne m'empêchera pas de profiter de mon séjour sur cette île envoûtante, où chaque coin semble receler son lot de secrets et de mystères à découvrir. Et qui sait, peut-être que mon chemin croisera celui des Malvoranges d'une manière ou d'une autre, me permettant ainsi de faire ma propre marque dans l'histoire de l'île d'Orange.

Je me dirigeai alors vers la seule place libre restante au bar. Mon regard balaya la pièce à la recherche d'un endroit où m'installer, et je repérai une chaise vide juste à côté d'un homme blond, absorbé dans ses pensées.

- Excuse-moi, est-ce que cette place est prise ? demandai-je poliment.




Dernière édition par Lisandro E. Ortega le Mer 3 Avr 2024 - 20:58, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out
[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Alors que Fern s'installait à une table de la terrasse du bar, une brise légère caressant son visage, il remarqua un jeune homme qui semblait chercher un endroit où s'asseoir. Questionné par celui-ci sur la disponibilité de la place, sans hésitation, Fern lui fit signe de le rejoindre à sa table, offrant un sourire chaleureux tout en restant décontracté, lui qui avait fait par ailleurs signe à une serveuse de s'approcher.

L'autre jeune homme s'assit en face de Fern, un léger sourire reconnaissant sur les lèvres s'il en est, Fern vint à demander sa boisson à la femme portant un plateau de verre, puis celle-ci demanda tout naturellement ce que son ''ami'' désirerait alors. Curieux et taquin comme à son habitude, il ne put s'empêcher de rentrer dans le jeu de la femme et poser une question à cet ami :

- '' Et donc qu''est-ce qu'elle rajoute ? Cher ami. " Dit-i avec un large sourire, avant que celui-ci n'en vienne à passer ou non sa commande. La serveuse repartant à l'intérieur, Fern se tourna vers ce nouveau personnage et d'un naturel entama la conversation. ''  Moi c'est Fern, de passage. Et toi ? Du coin ? "



  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Alors que je m'installais à la table de l'individu, seul, une légère brise marine caressait le haut de mon crâne peu pourvu en masse capillaire, apportant avec elle l'odeur salée de l'océan. Le blond me fit signe de le rejoindre avec un sourire chaleureux, et je lui adressai un léger hochement de tête en signe de gratitude. Une serveuse, d'une démarche élégante, s'approcha alors, prenant ma commande avec une politesse exquise.

Son visage rayonnait de bienveillance, et ses gestes étaient empreints d'une élégance naturelle qui ne pouvait que séduire. Je lui demandai une simple boisson. L'autre homme, avec un air taquin, engagea la conversation de manière ludique, demandant avec un large sourire ce que la serveuse "ajouterait" à ma commande. Je ne pus m'empêcher de sourire devant son espièglerie, appréciant l'ambiance détendue qu'il instaurait autour de lui.

Une fois la serveuse repartie, Fern se tourna vers moi et entama la conversation avec une aisance naturelle.

- Moi c'est Fern, de passage. Et toi ? Du coin ? demanda-t-il, ses yeux bleus pétillant d'une curiosité sincère.

Je lui rendis son sourire, appréciant sa spontanéité et son ouverture d'esprit.

- Enchanté, Fern. Je m'appelle Lisandro. répondis-je poliment. Je ne suis pas vraiment du coin, juste de passage moi aussi. Mon travail m'oblige à voguer de nouvelles aventures péripéties à travers East Blue, et si tout va bien, au-delà.

Ne sachant pas si Fern semblait intéressé par ma profession, nous continuâmes à discuter animément pendant un moment, échangeant des anecdotes sur nos voyages respectifs et nos rencontres avec divers personnages hauts en couleur. Malgré le peu de temps que nous passions ensemble, je sentais que notre rencontre était le début d'une amitié naissante, basée sur notre passion commune pour l'aventure et la découverte. Et qui sait, peut-être que nos chemins se croiseraient à nouveau dans un avenir proche, alors que nous poursuivrions nos propres quêtes à travers les mers tumultueuses de East Blue.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out
[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Alors qu'ils échangeaient des banalités et des rires, Fern se sentait de plus en plus connecté à Lisandro. La passion de ce dernier pour l'aventure et son esprit ouvert résonnaient avec ceux de Fern, lui laissant croire que cette rencontre fortuite était bien plus qu'un simple hasard.

Curieux d'en savoir plus sur Lisandro, Fern décida d'approfondir la conversation.

- '' Tu as mentionné que ton travail t'obligeait à voyager à travers East Blue. Ça sonne comme une vie excitante ! Si tu le permets, puis-je te demander quelle est ta profession ? " Interrogea-t-il.

Lisandro semblant apprécier l'intérêt de Fern, celui-ci vint à lui apprendre qu'il était alors chasseur de prime. De suite, Fern visualisa ce dernier parcourant les îles de East Blue, échangeant des malotrus contre de belles sommes, mettant ses capacités à l'épreuve et rencontrant des gens fascinants en chemin, même s'il devait parfois les affronter au péril de sa vie. C'est un mode de vie, non sans risque, qui me permet de vivre pleinement une passion pour l'aventure et l'exploration, mais Fern se savait pas vraiment si cela était fait pour lui, quand bien même avait-il un instinct de chasseur, mais une bête n'était pas un homme, là était la grande différence.

Impressionné, Fern acquiesça naturellement. Le métier de chasseur de prime semblait être une vocation parfaitement adaptée à l'esprit libre et curieux de Lisandro.

-  '' Ça semble incroyable. " Dit-il sincèrement.  '' J'imagine que tu dois avoir des histoires fascinantes à raconter sur tes voyages et les personnes que tu rencontres en chemin; ou du moins, que tu as combattu?   " Poursuivit-il curieux de savoir ce qu'il avait pu affronter jusqu'à là.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Je sentis un frisson d'excitation parcourir mon échine à la perspective de partager mes récits avec Fern. Ses yeux bleus, comme des fenêtres ouvertes sur l'infini, pétillaient de curiosité, m'incitant à plonger dans les profondeurs de mes aventures passées. C'était comme si chaque mot que je prononcerais trouverait un écho dans son esprit avide de découvertes, comme si nos histoires pourraient se tisser ensemble pour former un tableau plus vaste et plus captivant que la somme de ses parties. Cette connexion naissante entre nous était comme une bouffée d'air frais dans l'atmosphère enfumée du bar, une étincelle de lumière dans l'obscurité. J'avais l'impression que nous étions sur le point de vivre un moment privilégié, où nos récits se rejoindraient pour créer quelque chose de véritablement spécial.

Avec un sourire empreint d'anticipation, je pris une profonde inspiration et commençai à partager mes histoires avec Fern, laissant mes mots danser dans l'air entre nous, comme des pétales de fleurs emportés par le vent. Et tandis que je parlais, je sentais que nous nous rapprochions de plus en plus d'un contexte propice à partir pour l'aventure et l'exploration.

- Ah, des histoires, j'en ai quelques-unes à raconter... commençai-je, un sourire nostalgique étirant mes lèvres. Il y a bien eu cette fois où j'ai traqué un pirate notoire à travers une série d'îles, jonglant entre la discrétion et la confrontation directe. Ou encore cette autre fois où j'ai dû naviguer à travers une tempête déchaînée pour livrer ma cible à la justice. Chaque mission apporte son lot d'imprévus et de défis à relever.

Je m'arrêtai un instant, replongeant dans mes souvenirs, avant de reprendre.

- Mais au-delà des affrontements physiques, ce sont souvent les rencontres humaines qui laissent les souvenirs les plus marquants. J'ai croisé des individus aux histoires incroyables, certains en quête de rédemption, d'autres embrassant leur destin avec détermination. Chaque visage porte une histoire, et chaque histoire mérite d'être entendue.

Je m'interrompis, réalisant soudainement que j'étais en train de monopoliser la conversation.

- Mais assez parlé de moi et de mon métier de chasseur de prime. dis-je en souriant. Qu'en est-il de toi, Fern ? Quels sont tes propres récits d'aventure ? J'imagine que tu as toi aussi ton lot d'histoires fascinantes à partager.

J'étais sincèrement curieux d'en apprendre davantage sur cet explorateur intrépide assis en face de moi. Je pressentais que derrière son apparence décontractée se cachaient des trésors d'expériences et de connaissances, attendant d'être découverts et partagés avec le monde. Et qui sait, peut-être allait-il m'embarquer dans quelque chose de plus rocambolesque encore.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out
[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Fern écoutait avec une fascination croissante les récits du chasseur de prime. L'excitation montait en lui à mesure que les histoires défilaient, chaque mot du chasseur devenant une invitation à plonger dans un monde d'aventures et de défis qui titillait ses ardeurs d'explorateur et de jeune combattant.

Les yeux bleus de Fern brillaient d'anticipation alors qu'il se préparait à partager ses propres expériences. Son cœur palpitait à l'idée de se replonger dans ses souvenirs, même si ses aventures semblaient bien modestes en comparaison.

-  '' Ah, des histoires, j'en ai quelques-unes à raconter... " Commença-t-il, un sourire timide étirant ses lèvres. -  '' Mais elles sont loin d'être aussi palpitantes que les tiennes. Avant de prendre la mer en solo, il y a peu, j'étais membre d'un cirque itinérant. Bien que nos voyages étaient limités et nos aventures plutôt modestes, j'ai quand même eu l'occasion de voir quelques coins du monde, avant tout des Blues.  "

Il marqua une pause, réfléchissant brièvement à ses expériences passées.

-  ''  Je me souviens d'une fois où nous avons fait halte sur une petite île reculée, où j'ai aidé à monter et démonter le chapiteau sous un soleil brûlant. Ou encore de ces soirées passées à écouter les récits des artistes et des voyageurs de passage, chacun apportant avec sa magie et ses mystères. "

Il se tut un instant, conscient de l'écart entre ses modestes récits et les exploits du chasseur de prime.

-  '' Mais au fond, je crois que ce sont les rencontres humaines qui ont le plus marqué mon esprit. Chaque visage croisé dans le cirque avait son histoire à raconter, et chaque histoire était une fenêtre ouverte sur un monde différent, mais maintenant, c'est à moi me faire ma propre histoire à raconter à d'autres dans les années à venir. "

Fern se rendit soudain compte qu'il avait lui monopolisé la conversation avec ses modestes aventures. Il se reprit rapidement, désireux d'en apprendre davantage sur le chasseur de prime en face de lui, alors que l'on venait les servir en boisson.

-  '' Merci.  " Dit-il sobrement a la serveuse.  '' Mais assez parlé de moi, vraiment. " Dit-il avec un sourire chaleureux. ''  J'aimerais en savoir plus sur tes aventures, Lisandro. Tes récits ont piqué ma curiosité, et je suis sûr que derrière chaque histoire se cache des secrets à découvrir. Le Pirate que tu as traqué, à combien monté sa prime ? Donne-moi quelques détails de cette bataille qui semble si intriguante. " Poursuivit-il avec des étoiles dans les yeux et son verre à la main.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Les paroles de Fern m'avaient complètement captivé. Sa modestie contrastait avec son regard brillant d'enthousiasme et son désir d'aventure. Assis là, à écouter ses récits, je réalisais à quel point chacun de nous avait son propre chemin, ses propres expériences à raconter. C'était cette diversité qui rendait nos échanges si riches et passionnants. À travers ses mots, je pouvais presque sentir l'odeur des chapiteaux du cirque, entendre les rires et les applaudissements du public, ressentir l'excitation de chaque nouvelle ville à découvrir. Fern décrivait ses aventures avec une simplicité touchante, comme si chaque moment passé sous le chapiteau avait façonné sa vision du monde et nourri sa soif d'aventure.

Pendant un instant, je me retrouvai transporté dans son univers, voyant à travers ses yeux les merveilles et les défis qu'il avait rencontrés sur sa route. Et malgré la différence de nos parcours, je sentais un lien se former entre nous, un lien forgé par notre passion commune pour l'inconnu et l'exploration. En écoutant cet homme, je réalisais que l'aventure prenait de nombreuses formes, que chaque voyageur avait sa propre histoire à raconter. Et c'était cette diversité qui rendait notre échange si précieux, chaque récit apportant une nouvelle perspective, un nouvel éclat à notre conversation.

Quand le blond eut fini de partager ses récits, un silence confortable s'installa entre nous, chargé d'une énergie palpable. Je savais que c'était maintenant mon tour de prendre la parole, de partager mes propres aventures avec lui. Et j'étais impatient de le faire, impatient de voir ses yeux briller d'admiration alors que je lui raconterais mes propres exploits.

- Mais assez parlé de moi, vraiment. dit-il avec un sourire chaleureux. J'aimerais en savoir plus sur tes aventures, Lisandro. Tes récits ont piqué ma curiosité, et je suis sûr que derrière chaque histoire se cachent des secrets à découvrir. Le pirate que tu as traqué, à combien montait sa prime ? Donne-moi quelques détails de cette bataille qui semble si intriguante.

Je pris une gorgée de ma boisson, rassemblant mes pensées avant de lui répondre.

- Ah, cette chasse-là... C'était il y a quelques années, sur une petite île éloignée des routes principales. La prime sur sa tête était de 20 000 berries, ce qui était assez conséquent pour attirer mon attention. Ce pirate, nommé Galen le Dévastateur, avait semé la terreur dans la région pendant trop longtemps. Il était connu pour ses tactiques brutales et sa soif insatiable de pillage.


Je me replongeai dans mes souvenirs, revivant chaque instant de cette traque intense.

- La bataille a été rude. Galen était un combattant redoutable, mais j'avais préparé mon plan avec soin. Nous nous sommes affrontés au cœur d'une forêt dense, où chaque arbre semblait devenir un allié ou un ennemi. Les branches craquaient sous nos pas, le son de l'acier claquant dans l'air. Mais malgré la fureur du combat, j'ai réussi à prendre le dessus. Probablement qu'il n'était pas habitué au style de combat que j'utilise.


Je fis une pause, me remémorant les détails de cette victoire bien méritée.

- Finalement, après un duel acharné, j'ai réussi à le désarmer et à le capturer. Sa résistance était impressionnante, mais ma détermination était plus grande. La prime sur sa tête a été encaissée, et Galen a été livré à la Marine pour être jugé. Une chasse difficile, mais gratifiante.

Je terminai mon récit, sentant l'excitation de la bataille encore palpable dans mes veines. Chaque détail de cette confrontation avec Galen, chaque coup d'épée échangé, chaque éclat de tonnerre qui avait accompagné notre duel, semblait revivre dans mon esprit. La tension, la peur, mais aussi la détermination et l'adrénaline étaient encore présentes, comme si le passé refusait de s'effacer complètement.



Fern écoutait attentivement, ses yeux bleus brillant d'admiration. Je pouvais voir dans son regard la fascination et le respect pour les défis que j'avais surmontés, pour les dangers affrontés au nom de la justice et de la liberté. C'était un moment de partage privilégié, où nos histoires se croisaient pour former un lien plus fort, forgé par le feu de l'aventure et de l'exploration. Dans le silence qui suivit, je sentis comme une connexion entre nous, un lien invisible mais qui, temporairement, nous unissait. Nous étions deux âmes vagabondes, deux esprits libres naviguant sur les océans de l'imagination et de l'inconnu. Et dans cet instant, je sus que notre rencontre n'était pas le fruit du hasard, mais le résultat d'une force plus grande, celle qui guide les voyageurs vers leur destinée.

Alors que nous savourions ce moment de complicité, je réalisai à quel point j'étais reconnaissant d'avoir rencontré ce vagabond blond. Il était bien plus qu'un simple compagnon de boisson, il était un complice d'aventure, un camarade de route avec qui partager les joies et les défis du voyage. Et dans son regard, je vis un reflet de mes propres rêves et aspirations, une étincelle de vie et de passion qui me rappelait pourquoi je poursuivais sans relâche mes propres quêtes. Dans le tumulte du bar, alors que les conversations se poursuivaient autour de nous, nous étions là, deux voyageurs solitaires réunis par le hasard de la vie. Et dans ce moment de paix et de camaraderie, je sus que notre amitié serait une lumière dans les ténèbres, un phare guidant nos pas sur le chemin de l'aventure et de la découverte.

- Mais j'imagine que tu n'es pas ici juste pour faire la conversation et siroter des cocktails au bar, j'ai bon ? l'intimai-je avec un sourire presque narquois.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out
[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Fern écoutait avec une fascination grandissante le récit épique du chasseur de prime, imaginant chaque moment de cette bataille héroïque contre le redoutable pirate. Les descriptions vibrantes et les détails captivants l'emportaient dans un tourbillon d'aventure et d'émotion. Il se sentait transporté dans un monde où le danger et l'excitation étaient monnaie courante, un monde qui lui semblait à la fois intimidant et irrésistiblement attirant, enviant presque celui-ci d'avoir vécu ça.

Parallèlement, dans son esprit, Fern se remémorait les récits des membres du cirque itinérant, avec qui il avait grandi. Ils lui avaient souvent parlé de créatures fantastiques et de rencontres extraordinaires qu'ils avaient faites lors de leurs voyages des années avant sa naissance. Des êtres dotés de pouvoirs fabuleux, des mystères oubliés et des trésors cachés, tout cela avait nourri son imagination et alimenté ses rêves d'aventure depuis sa prime jeunesse. Et maintenant, en écoutant les exploits du chasseur de prime, il ne pouvait s'empêcher de se demander si un jour, lui aussi, aurait l'occasion de vivre des aventures aussi palpitantes, au delà d'avoir déjà franchi le pas de son émancipation.

Lorsque Lisandro lui posa la question sur sa présence au bar, Fern ne put s'empêcher de sourire.

-  '' Oui... Et non... " Répondit-il avec un sourire malicieux. '' De base, au delà de mon voyage, je suis bien ici pour simplement boire des cocktails. J'avais pas d'autres prétentions. Mais depuis mon arrivé, j'ai développé une légère obsession pour les anciennes plantes carnivores dont j'ai entendu parler plus tôt. L'idée de les voir de mes propres yeux me hante depuis que j'ai entendu cette histoire. Mais, j'ai cru comprendre qu'elle n'existait plus, malheureusement ou fort heureusement, tout dépend du point de vue. "

Il rit légèrement, se sentant un peu ridicule pour son engouement soudain pour les plantes étranges. Mais en même temps, il savait que c'était une curiosité qu'il ne pouvait pas ignorer.

' Mais en dehors de ça, oui, je suis ici pour profiter de la conversation et de la compagnie de quiconque à quelque chose à raconté. " Ajouta-t-il sincèrement. ' C'est toujours un plaisir de rencontrer des gens comme toi, avec des histoires fascinantes à raconter. Cela ajoute un peu de piment à la vie, tu ne trouves pas ? " Poursuivit-il en sirotant son verre et en lançant son regard dans sur la rue, profitant tout simplement du moment présent.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Alors que Fern terminait son récit, je le regardais avec admiration. Son enthousiasme pour les aventures et les mystères du monde était palpable, et je pouvais presque voir les étoiles dans ses yeux alors qu'il imaginait chaque moment de ma propre histoire. C'était comme si nos récits se mêlaient dans l'air ambiant du bar, créant une toile tissée d'action et d'aventure qui nous emportait tous les deux. Je réalisai à quel point il était rare de trouver quelqu'un avec qui partager cette passion pour l'inconnu, pour les défis et les découvertes qui attendent au détour de chaque coin de rue. Fern semblait comprendre instinctivement cette soif d'aventure qui brûlait en moi, et je sentais que nous partagions un lien spécial, forgé par notre amour commun pour l'exploration et l'émerveillement.

C'était un sentiment presque improbable de partager ces récits avec lui, de voir à quel point nos passions se rejoignaient dans cette quête commune pour l'excitation et la découverte. Chaque mot échangé renforçait ce lien, tissant des liens invisibles entre nous alors que nous partagions nos histoires les plus intimes, nos rêves les plus fous. Dans les yeux de Fern, je pouvais voir un miroir de mes propres aspirations, une étincelle de vie et de passion qui illuminait son visage. C'était comme si nous étions sur la même longueur d'onde, naviguant à travers les eaux tumultueuses de la vie avec une détermination inébranlable et un esprit d'aventure indomptable.

Et dans cet instant, alors que nous trinquions à l'avenir incertain qui nous attendait, je sus que cette rencontre fortuite au bar de l'île d'Orange n'était pas le fruit du hasard, mais le début d'une amitié et d'une aventure extraordinaires qui nous emmèneraient aux confins du monde et au-delà. Lorsqu'il me répondit avec un sourire malicieux, je ne pus m'empêcher de sourire en retour. Sa légère obsession pour les anciennes plantes carnivores le rendait encore plus attachant à mes yeux. C'était cette curiosité insatiable qui caractérisait les grands aventuriers, ceux qui n'avaient pas peur de plonger dans l'inconnu pour découvrir ce que le monde avait à offrir.

- Je comprends tout à fait. répondis-je avec un clin d'œil complice. Parfois, c'est justement cette soif de découverte qui nous pousse à sortir des sentiers battus et à explorer des territoires inexplorés. Qui sait, peut-être que tu trouveras ces plantes étranges plus vite que tu ne le penses.

Je pouffai alors de rire, comme si l'improbabilité de ce cas de figure était potentiellement sujet à plaisanter. Ce moment de complicité fut interrompu au moment où la serveuse revenait avec nos boissons. Fern avait raison, c'était toujours un plaisir de rencontrer des personnes comme lui, avec des histoires fascinantes à raconter. Cela ajoutait en effet un peu de piment à la vie, une saveur particulière qui rendait chaque instant encore plus précieux. Je décidai alors de trinquer.

- À la découverte et à l'aventure ! dis-je en levant mon verre vers lui. Que notre soif d'exploration nous mène vers de nouveaux horizons et de nouvelles rencontres.

Nous trinquâmes, scellant ainsi notre simili amitié naissante et notre passion partagée pour l'inconnu. L'éclat de nos verres qui se choquaient résonnait comme un symbole de notre connexion, de notre volonté commune d'explorer les horizons les plus lointains et les mystères les mieux gardés. Alors que le liquide doré coulait dans nos gosiers, je sentis un frisson d'anticipation parcourir mon échine. C'était comme si chaque gorgée était chargée de promesses, de possibilités infinies qui s'étendaient devant nous comme un océan sans fin.


Et dans cet instant, alors que le soleil commençait lentement à se coucher sur l'horizon lointain, baignant le paysage d'une lumière dorée, je sus que cette rencontre fortuite au bar de l'île d'Orange marquait le début d'une aventure extraordinaire pour nous deux. Une aventure qui nous emmènerait possiblement sur un scénario involontaire et insolite, à la recherche de trésors perdus, de secrets anciens et de rencontres inoubliables.

Pourtant, alors que je contemplais le crépuscule qui s'étalait devant nous, une pensée fugace traversa mon esprit. Une intrigue potentielle, une énigme à résoudre qui pourrait bien être l'élément déclencheur d'une résolution imprévue. Peut-être que quelque part sur cette île mystérieuse se trouvait un indice, une piste cachée qui nous mènerait vers cette fameuse légende de plantes démoniaques.

Je voyais que quelques individus au bar nous regardait d'une bien drôle de façon. Comme s'ils attendaient quelque chose de notre conversation, nous épiant pour y faire irruption à tout moment. Subtilement, j'intimai Fern d'une idée me passant par la tête.

- Et si quelqu'un dans ce bar connaissait cette histoire de malvorants ? Peut-être que ça te permettrait de partir plus vite à la chasse ?


  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out
[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Fern écoutait attentivement Lisandro en retour, cependant, quand celui-ci mentionna les hommes au bar qui pourraient avoir des informations sur les anciennes plantes carnivores, Fern secoua légèrement la tête.

-  "   En réalité " Commença-t-il, " J'ai déjà eu pas mal d'informations sur ces plantes aujourd'hui. Il semblerait que ces histoires de plantes carnivores soient du passé. Bien sûr, il y a peut-être quelques spécimens qui ont survécu, mais cela relève plus du fantasme que de la réalité. Je pense que mes chances de trouver de nouveaux défis sont bien plus grandes ailleurs. "

Il offrit à Lisandro un sourire complice, partageant un moment de compréhension tacite. Bien qu'il ait été intrigué par les récits des plantes carnivores, Fern savait que son vrai désir d'aventure le poussait à chercher des défis plus tangibles et actuels, pas prêt à courir après des chimères du passé.

-  "  Cette légende des Malvoranges, comme bien d'autres histoires sont au Passé et autant qu'elles y restent. Il faut mieux chercher à écrire l'avenir et vivre le Présent, même il bien avouer que l'adage qui dit, qu'il faut connaitre les erreurs du passés pour pas les répéter, s'avère loin d'être débile.   " Dit-il avec sérieux, buvant alors une bonne gorgée de son verre.

-  "  En parlant d'avenir.   " Reprit-il en posant son verre sur la table. "  Toi qui chasse des primes, tu en a dans le viseur ? Des types en particulier ?   "




  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Je pris une gorgée de ma boisson, laissant son goût amer et rafraîchissant me revigorer. Le verre posé devant moi, mes pensées dérivèrent vers les horizons lointains de l'avenir, là où se dessinaient les contours incertains de mes prochaines aventures. En tant que chasseur de primes, j'étais habitué à cette incertitude, à cette constante danse avec le destin qui rendait chaque jour différent du précédent. Chaque nouveau lever de soleil était une invitation à l'inconnu, une promesse de défis à relever et d'opportunités à saisir.

Cette imprévisibilité était ce qui rendait ma vie si passionnante. C'était cette sensation d'être toujours au bord de l'abîme, prêt à plonger dans l'inconnu, qui me poussait à continuer à avancer, à chercher toujours plus loin, toujours plus haut. Car c'était là, dans les moments où l'avenir était le plus incertain, que je me sentais le plus vivant, le plus en accord avec ma véritable nature d'aventurier. Je savais que la route devant moi serait semée d'embûches et de dangers, mais c'était précisément ce qui me motivait à poursuivre mon chemin avec détermination et courage. Car au bout du compte, c'était dans ces moments de défis et d'adversité que se trouvaient les plus grandes récompenses, les plus belles victoires.


Cependant, alors que je réfléchissais à la question de Fern, un nom surgit soudainement de ma mémoire, comme une étincelle dans l'obscurité. C'était un pirate plus ou moins notoire, connu pour ses actes de piraterie à tout va, habituellement accompagnésde vandalisme et autres atteintes à l'intégrité physique de ses victimes, et sa prime qui arrondirait aisément la fin de mois. On le surnommait le « Croc Noir », un homme impitoyable qui semait la terreur sur les mers de East Blue.

- En y réfléchissant, il y a en effet quelqu'un qui pourrait valoir la peine d'être traqué. déclarai-je finalement, un sourire malicieux étirant mes lèvres. Le « Croc Noir ». Il est connu pour ses attaques contre les navires marchands et ses pillages impitoyables. Sa prime est modeste, et sa capture pourrait rapporter une belle récompense.


Je décidai de lui en dire un peu plus sur le Croc Noir, captivé par l'intérêt manifeste de Fern pour connaitre mes projets imminents d'un futur pas si éloigné que cela. Je lui partageai ainsi quelques détails sur les exploits les plus parlants de ce mécréant de pirate, des récits de pillages incessants et d'attaques violentes contre les navires marchands qui sillonnaient les mers de East Blue. Le Croc Noir était connu pour sa cruauté sans borne et son appétit insatiable pour le chaos, semant la terreur partout où il passait.

Je décrivis avec précision certains de ses actes les plus marquants, comme l'attaque d'un convoi de marchands au large de l'île de Bonsama, où il avait pillé les navires et fait prisonniers tous ceux qui se trouvaient à bord. Ou encore sa rencontre avec la Marine sur l'île de Tequila Wolf, où il avait réussi à échapper à la capture malgré une traque intense et des combats acharnés. Quant à la prime qui était sur sa tête, elle était loin d'être négligeable. Avec un montant de 350 000 berries, elle attirait les chasseurs de primes même les plus novices, comme moi, prêts à affronter tous les dangers pour mettre la main sur ce redoutable criminel. C'était une somme considérable, mais elle était à la hauteur des crimes odieux commis par le Croc Noir, et elle témoignait de la menace qu'il représentait pour la sécurité des habitants de East Blue.


Alors que je parlais, je pouvais presque imaginer les péripéties et les défis que Fern pouvait construire dans son esprit, tous les obstacles qui m'attendaient, et les ressources que j'étais prêt à déployer pour mener à bien mon objectif. Et c'est dans cet élan d'enthousiasme partagé que je réalisai que cette quête pour capturer le Croc Noir ne serait pas seulement une mission pour récupérer une prime. C'était une opportunité de vivre une aventure extraordinaire, de forger des liens indéfectibles et de repousser les limites de l'exploration et de l'aventure. Qu'en pensait Fern ? Je ne tarderai sûrement pas à le savoir.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out
[1629]
Lisandro
Fern
Orange en terrasse


Alors que Lisandro partageait son récit avec Fern, ce dernier l'écoutait avec attention, absorbant chaque détail avec fascination. Il était captivé par la façon dont Lisandro évoquait le pirate redoutable connu sous le nom de « Croc Noir », et son intérêt pour cette nouvelle piste de chasse grandissait à mesure que Lisandro décrivait les exploits sinistres du criminel.

Pendant que Lisandro parlait, Fern visualisait déjà les scènes décrites, imaginant les batailles en mer, les pillages et les confrontations avec la Marine. Il sentait l'adrénaline monter en lui, l'excitation de l'aventure s'emparant de son esprit. Le récit de Lisandro lui offrait une perspective nouvelle sur le monde des chasseurs de primes, un monde où chaque mission était une opportunité de vivre des histoires épiques et de défier l'impossible, mais surtout faire sa part dans la justice et la préservation de sa sécurité des plus faibles.

Lorsque Lisandro mentionna la prime substantielle sur la tête du « Croc Noir », Fern ne put s'empêcher de penser aux possibilités infinies qu'une telle récompense pourrait offrir. Bien sûr, il était conscient des dangers impliqués dans la traque d'un criminel aussi redoutable, mais l'appel de l'aventure était très fort pour être ignoré et le laisser ce questionner sur son possible avenir, avoir autant d'argent entre les mains ne lui est jamais arrivé et comment viendrait-il a le vivre ?

Une lueur d'excitation brilla dans les yeux de Fern alors qu'il répondait à Lisandro : " Le « Croc Noir », hein ? Cela semble être un défi de taille, mais aussi une opportunité de vivre une aventure incroyable. J'en serais presque prêt à relever un défi du genre. " Dit-il tout de même sous le ton de l'humour, venant à ponctuer ses mots d'un rire.

Fern était conscient que son inexpérience en tant que chasseur de primes, mais aussi en bien d'autres choses de manière général, ne l'aiderait pas à faire un tel métier, du moins à cet instant. Quand bien même était-il déterminé à prouver sa valeur et à repousser ses propres limites, une petite voix dans sa tête lui disait de prendre son temps et de voir encore ce que le monde avait à lui proposer. Même s'il pouvait imaginer Lisandro à ses côtés et qu'il se sentait prêt à affronter n'importe quel obstacle et à poursuivre cette quête avec courage et détermination, son semblant de maturité, si l'on puis appeler cela ainsi, lui hurlait de ne rien promettre de bête.

Alors que les derniers rayons du soleil baignaient l'île d'Orange dans une lumière dorée, Fern se tourna vers Lisandro avec un sourire.

-  " Malheureusement, je ne pense pas devenir chasseur de prime, du moins pas dans les jours à venir. Je ne souhaite pas m'arrêter sur quelque chose avant d'avoir découvert bien d'autres. Aider son prochain
est une bonne chose, même s'il peut y avoir cette notion d'appât du gain, mais pour l'instant, je ne veux chercher des noises à personnes et l'argent n'est pas ma motivation principale, je souhaite juste vivre l'instant présent. Donc autant finir ce verre et en recommander un autre.  
" Continuât-il avec légèreté, finissant ainsi son verre et alpaguant poliment la serveuse pour avoir une nouveau verre.




  • https://www.onepiece-requiem.net/t27545-fiche-technique-fern-var
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27544-fern-varner-fini

ft. Lisandro E. Ortega & Fern VARNER

« Découverte, rencontre et malédiction. »


Alors que Fern partageait ses réflexions avec une sincérité rafraîchissante, Lisandro était captivé par la profondeur et la clarté de ses paroles. La façon dont Fern avait pris du recul par rapport à l'enthousiasme de l'instant pour considérer avec sagesse ses choix futurs était remarquable. C'était comme si il était en train de regarder une vieille âme dans un jeune corps, quelqu'un qui avait déjà parcouru de nombreux chemins intérieurs malgré son jeune âge. La décision de Fern de ne pas se lancer précipitamment dans une carrière de chasseur de primes révélait une maturité étonnante. Au lieu de se laisser emporter par l'attrait du gain ou de l'aventure, il avait choisi d'écouter sa propre voix intérieure, de peser les pour et les contre avec lucidité. C'était une qualité rare chez les jeunes, et Lisandro ne pouvait s'empêcher de ressentir un profond respect pour Fern.

Cette capacité à s'écouter lui-même et à respecter ses propres limites était admirable. Beaucoup de gens plus âgés, voire plus expérimentés, auraient du mal à faire preuve d'une telle clairvoyance et d'une telle introspection. C'était comme si Fern avait une compréhension innée de ce qui était important pour lui, et il était prêt à suivre son propre chemin, peu importe ce que les autres pouvaient penser. Ces qualités rares étaient d'autant plus impressionnantes chez quelqu'un de si jeune. Le brun aux cheveux courts se sentait privilégié d'être témoin de cette maturité naissante chez son nouvel ami. C'était comme si leur rencontre avait été orchestrée par le destin, les réunissant pour partager des moments de réflexion et d'inspiration mutuelle.


Lisandro l'écoutait attentivement, respectant sa décision tout en admirant sa volonté de vivre le moment présent. Il y avait une certaine beauté dans cette philosophie de vie, une sorte de simplicité et de pureté qui touchait Lisandro profondément. Fern avait cette capacité rare de trouver la joie dans les petites choses, de savourer chaque instant comme s'il était unique et précieux.

- Je comprends tout à fait, Fern. répondit Lisandro avec un sourire chaleureux. Vivre l'instant présent est une philosophie que je respecte énormément. Chaque jour apporte son lot d'aventures et de découvertes, et il serait dommage de les manquer en se précipitant vers l'avenir. Prendre le temps de savourer chaque moment est une sagesse que beaucoup cherchent toute leur vie.


Ils trinquèrent à cette nouvelle perspective, leurs verres se heurtant dans un tintement joyeux qui résonnait à travers le bar animé. L'éclat de leurs sourires témoignait de l'excitation qui pulsait dans l'air. Alors que la serveuse apportait leurs nouveaux verres, Lisandro ne put s'empêcher de ressentir une profonde gratitude pour cette rencontre fortuite au bar de l'île d'Orange. C'était bien plus qu'une simple coïncidence ; c'était comme si le destin avait joué un rôle, les guidant l'un vers l'autre pour une raison précise.

Dans ce moment de complicité, Lisandro réalisa que cette rencontre était le début d'une amitié prometteuse. Une amitié fondée sur le respect mutuel, la compréhension et, surtout, la passion pour l'aventure. Il se sentait déjà lié à Fern par un lien invisible, un lien forgé par les récits partagés, les rires partagés et les rêves communs d'exploration et de découverte. Alors qu'ils levaient leurs verres une nouvelle fois, Lisandro savoura l'instant présent, reconnaissant pour la chance d'avoir rencontré un compagnon d'aventure aussi exceptionnel que Fern. Qui sait quelles nouvelles histoires et quels nouveaux défis les attendaient au-delà de cette soirée ? Une chose était sûre : ils étaient prêts à les affronter ensemble, main dans la main, dans une camaraderie forgée par les feux de la passion et de l'amitié.


Le soleil déclinait lentement à l'horizon, teintant le ciel d'une palette de couleurs éclatantes. Ils continuèrent à discuter et à rire, échangeant des histoires et des anecdotes jusqu'à ce que la nuit tombe complètement. Le moment poignait vers sa fin.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t27600-lisandro-e-ortega-sold-out