-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Présentation du cadet des Fenyang

Faris Azar Fenyang, Junior, le cadet, le petit, l'ombre de salem

Age : 36 ans
Sexe : Homme
Race : Humain
Métier : Médecin
Groupe : Marine (régulière)
But : S'élever aux côtés de son frère et devenir son bras-droit, afin de l'aider à instaurer la paix dans le monde.
Équipement : Un katana style nodachi, un katana style tanto et un casque/masque de démon japonais pour masquer son identité.
Parrain : /
Ce compte est-il un DC ou un "reroll" ? Oui, reroll : Ash B. Masamune
Si oui, quel @ l'a autorisé ? @Jessica Hellhound
Codes du règlement :

Description physique


Présentation du cadet des Fenyang C4b311fb468af168bfc8e433538ab300e14c08b5

Ce qui marque le plus gros changement chez les personnes possédant un physique des plus attirants, est bien évidemment la couleur de cheveux qui ajoutent beaucoup de charisme. Nous pouvons ainsi remarquer la chevelure noirâtre que notre héros détient tout autour de son crâne. Aucunes mèches ne se baladent sur les côtés, alors que la majeure partie de ses cheveux sont tirés en arrière sous forme de tresses. Vient ensuite la partie visage, qui laisse apparaître des pupilles d'un bleu argenté, vous épiez dans les moindres recoins, vous donnant également la mauvaise sensation d'être constamment surveillé, et ce, même en son absence.

Plongé son regard à l’intérieur de ceux-ci serai comme regardé dans le fond d’une mer turquoise et apercevoir en son fond le paradis, la paix. Croiser son regard durant un combat équivaut à défier celui d'un ange. Faris ne plaisante pas en duel, surtout quand il s’agit de choses qui lui tiennent à cœur. Haut de ses deux mètres quarante, il peut plus aisément saisir des choses qui se trouvent en hauteur qu’une personne inférieure à lui. Son poids est proportionnel avec sa taille et avoisine les cent trente kilos, ni trop lourd, ni trop maigre, juste ce qu’il faut pour garnir assez aisément les bouts de tissus qui lui font office de vêtements. Son teint de peau est plus foncé que les autres membres de sa famille.

Il y a aussi toute la surface de son torse, dont certaines demoiselles aimeraient toucher à des fins personnelles, le seul détail choquant dans cette partie musculaire, est bien évidemment l'imposante cicatrice qui se trouve étrangement dans la partie gauche de sa silhouette. Nous pouvons aussi remarquer les traits qui tracent parfaitement la forme de ses pectoraux, imposant, mais aussi dur comme de la roche et il en va de même pour la tablette de chocolat qui se trouve juste en-dessous. Pour ce qui est de ses bras, c'est toute une autre histoire ... Les biceps, où toutes formes de muscles atteint son apogée lors de la contraction de ceux-ci, ce qui n'est pas vraiment étonnant avec la masse imposante de cet homme. Au sujet de ses jambes, c'est la même chose que ses bras, mise à part que la faculté que lui accorde cette musculature se trouve être la rapidité des mouvements.

Le timbre de sa voix est masculin, mais ne plonge ni vers le grave, ni vers l'aiguë. Lorsque notre jeune homme doit s'exprimer, il le fait avec calme affichant toujours un grand sang-froid. Néanmoins, en duel, lors d'un boots d'adrénaline conséquent, vous pourrez l'entendre hausser le ton et lancer quelques jurons à son adversaire.

Il se tient avec assurance et arbore habituellement un sourire décontracté sur son visage. Azar est souvent détendus, mais il a du mal à cacher ses sentiments. Quand il s'ennuie, il pose toujours sa tête sur son avant bras et regarde en direction du plafond. Il attend que le temps passe jusqu'à qu'il soit délivré de ce calvaire. S'il est dans une impasse, vous le verrez toujours mettre sa main dans les cheveux et tourner autour du pot. Pareil quand il est gêné .. Le rouge lui monte vite à la figure. Sinon, pour le reste, il est tout aussi banal qu'un autre être humain.

Pour sa garde robe, notre marine porte la plus part du temps des vêtements souples. Son style vestimentaire se range plutôt dans la manière sombre, mais restant tout de même dans la droiture et la rigueur militaire qu'il connaît tant. Il lui arrive d'arborer un casque de combat dans le seul but de masquer son identité. Il s'agit d'un casque blanc cornu et aux allures de démon japonais.

Description psychologique


Présentation du cadet des Fenyang 4d12cd04f15849cddc1ca346aba85fa7c8996869

Un regard de braise, des crocs acérées comme des lames de rasoir, deux puissantes ailes pour voyager dans les nuages, un souffle de feu, un corps parsemé d'écailles, la force d'une trentaine de taureaux et la férocité du pire des prédateurs .. Voici toute la majestuosité d'un Dragon. Une bête qui fait trembler d’effroi les paysans, mais qui a toujours su attirer la curiosité des hommes. Fascinante créature légendaire, il est rare d'en croiser dans le monde actuel. Même si notre héros ne s'approche pas de la description physique d'un tel titan, son éducation et son caractère coïncident grandement avec ceux du Roi des Cieux. Le sens de l'honneur est un grand aspect de son caractère. Il s'agit du tronc de sa psychologie et c'est le point culminant où découle toutes les autres facettes de sa personnalité.

Ayant grandit au QG des Mouettes, ceux-ci lui ont insufflé toutes leurs traditions et surtout leur vision du monde. L'honneur est l'attrait le plus important pour un soldat. Dans ce sens, Fenyang fait preuve d'un grand respect pour la vie et fait attention au moindre de ses actes. Il ne voudrait pas être touché par le déshonneur, au risque de devoir s'ôter la vie dans la plus pure tradition des chevaliers au katana. L'honneur est la chose la plus importante à ses yeux et cela peut toucher un large panel de faits et de sujets. On retrouve cet aspect dans son mode de vie. Notre héros vit dans la plus grande tradition avec toutes les coutumes d'un japon féodale. Il se contente d'un style de vie que l'on pourrait qualifier de dérisoire, voir d'ancien. Il n'ai pas touché par la pauvreté, mais il ne vit pas non plus dans un somptueux palais.

L'éducation des soldats est une éducation très dure pour les enfants. Néanmoins, elle permet d'éveiller ces petits êtres à de grands guerriers. Elle permet, également, de faire d'eux des hommes dignes de ce nom ! Avec cet enseignement, notre héros ne fut pas corrompue par les mauvais sentiments qu'animent la plus part des hommes. Il n'a aucun attrait pour la richesse, le pouvoir, le luxe, .. Il ne connait pas l'envie, la jalousie, l'orgueil, la luxure, l'avarice, .. Il se contente du strict minimum, sans pour autant manquer de quelques choses. Il préfère planter ses propres aliments et cueillir ses propres légumes pour subvenir à ses besoins.

Ce grand trait de caractère qui touche l'honneur, lui apporte également une autre façon de penser par rapport à la plus part des humains. Cela lui permet de développer un grand sens du respect envers les autres êtres vivants, aussi bien dans le bon sens que dans le mauvais. Chaque être vivant est d'ôté du droit à la vie. Même dans un combat sanguinaire, notre héros aura toujours des remords à ôter la vie d'une personne. Certes, dans certains cas il sera obligé de le faire, surtout quand on voit le palmarès de certains criminels. Il répugne toute violence gratuite, meurtre, carnage, bain de sang, viole, pillage et surtout maltraitance ! Le maltraitance ne se dévoile pas qu'au travers de violences physiques, mais aussi à travers des violences verbales.

Dans le contexte de l'armée, Az' déteste que l'on utilise son grade pour rabaisser les autres. Il a pour tendance à prestement monter dans les tours et à cogner l'auteur de cet outrage. Même s'il sait faire preuve d'un grand sang-froid et d'une patience à toute épreuve, il n'a pas pour coutume de sous-estimer les autres. Cela peut survenir dans un combat, comme lors d'une simple rencontre. Par la suite, on peut rajouter que notre homme est un défenseur de la veuve et de l'orphelin. Il sera toujours présent pour venir en aide à un innocent ou un collègue, même si pour cela il doit risquer sa vie. Cela touche son honneur de guerrier et d'homme. Il ne laissera jamais personne en arrière et ne fuira jamais devant les difficultés. Il préfère surmonter les problèmes, plus tôt que de baisser les bras. C'est grâce à cet état d'esprit qu'il réussit à gravir promptement les échelons au sein de la Marine. Une détermination de fer et une conduite stricte, des atouts qui lui permirent de monter rapidement dans les hautes sphères de l'armée.

Toute cette formation enfantine, lui permet d'acquérir un mental d'acier et une force de caractère conséquente. Il réussit à vaincre ses peurs et à en faire une force. La souffrance et la mort sont devenues comme des accidents sans importance au point de vue individuel. Il n'ai pas choqué par la vue du sang ou des cadavres. Il serait même à son aise au beau milieu d'un champ-de-bataille. Depuis tout jeune, il c'est entraîné à la maîtrise des arts martiaux et aux stratégies guerrières. Ces entrainements lui permirent de développer son corps, mais également son esprit.

Biographie

Une journée ordinaire comme toutes les autres dans un mois d'été très pluvieux ... dans la pénombre et la fraîcheur de la nuit, une femme hurlait à grande voix pour donner naissance à un enfant. Elle était allongée sur un lit d'hôpital et de nombreuses personnes étaient là pour l'épauler. La plus importante, se trouvait être son mari ! Un grand et robuste homme qui lui tenait fermement la main droite. Il assistait à la naissance de son second fils. Un petit bout d'homme qu'il nommera quelques minutes plus tard : Faris Azar Fenyang. Papa était un gradé de la Marine et un grand nom en devenir. Il avait déjà prouvé sa valeur à de nombreuses reprises. Maman était une médecin  et instructrice renommée au sein de la base. Notre nourrisson était le cadet de la fratrie. On disait souvent que le deuxième c'était le pire. Pourtant, cette fois-ci, ce fut l'inverse ! Az' grandit au sein d'une famille harmonieuse.

Faris n'était pas un enfant difficile. Il ne posait quasiment pas de problèmes à ses géniteurs. Il écoutait et respectait chaque directives de ses parents. Certes, il y eut quelques écarts de conduite. Cependant, la faute n'était jamais de son fait. Notre jeune enfant ne faisait que prendre exemple sur son aîné. Le premier fils des Fenyang était légèrement turbulant, alors Faris fut immédiatement entraîner dans une autre voie. Il ne manquait de rien, mais n'avait guère le droit de choisir ses occupations. Son père lui infligea prestement un entraînement militaire en vue de faire de lui un futur marine. Les débuts furent catastrophiques, mais il n'était pas évident de lier entraînements et instruction. Faris s'instruisait sur les bancs de l'école, mais devait encore faire le double avec les entraînements de son paternel, durant son temps-libre ou ses jours de repos. Néanmoins, c'était un mal pour un bien ! Car cela lui permettrait de devenir plus efficace dans son rôle de soldat.

Cependant, même si notre enfant avait de facilité pour le maniement du sabre, lui n'était qu'intéressé par le domaine de compétence de sa génitrice. Az' adorait la médecine et désirait en faire son métier d'avenir. Hélas, il était très loin des idéaux de son père. Son paternel fut déçu et décida de cesser tout entraînement avec son cadet. Heureusement, Madame Fenyang était présente pour calmer les ardeurs de son époux. De toute façon, le père devait déjà s'occuper de son aîné avant de vouloir imposer des choses à son second fils. Ainsi, Faris fut accueillis à bras ouverts par sa mère. Elle l'aida dans son instruction de base et poussa pus loin pour le domaine de la médecine. Cela porta ses fruits quelques années plus tard, quand Faris réussit à rentrer dans une célèbre académie. Notre jeune adolescent n'avait pas perdu sa fougue pour Hippocrate.

Ses années d'études furent semées d'embuches. Un nom de famille prestigieux était un prétexte pour se moquer de notre adolescent et l'enfoncer plus bas que terre. De la jalousie, de l'incompréhension, de l'envie, il ne saurait le dire, néanmoins, la pression morale était constante durant ses années. Azar se referma du monde et des autres. Il passa le plus clair de son temps seul. Il se plongea dans ses études, mais également dans ses anciens entraînements. Il continua à se former grâce à l'entraînement de son géniteur. Cela lui permit de vider les esprits et de garder la tête haute durant toutes ses épreuves. Tout cet acharnement lui permit de sortir major de sa promotion. Une nouvelle leçon de vie pour tous ses adolescents qui avaient joué le rôle de tortionnaire avec notre jeune héros. Faris décida de rejoindre un récent camp humanitaire.

La Marine venait de mettre sur pied une opération humanitaire. La mouette ne prenait pas partie dans cet affrontement. Il voulait tester une nouvelle approche avec le peuple de l'archipel. Actuellement, un conflit avait éclaté sur le caillou. Les loyalistes et les révolutionnaires étaient en pleine guerre ouverte. On ne comptait plus le nombre de mort. La Marine avait mis sur place une équipe de médecin, afin de venir en aide aux civils qui étaient pris entre les deux feux. Fenyang soigna de  nombreuses personnes jusqu'à que le camp soit anéantit par la vermine. Nul ne pouvait dire d'où ça avait commencé, néanmoins, les survivants connaissaient tous la date où sa c'est fini ! Alors que la guerre faisait déjà rage entre deux camps, un équipage pirate profita de la zizanie pour attaquer le camp de base. L'attaque fut rapide et sournoise. Les pirates attaquèrent durant la nuit et quasiment la majeur partie des médecins perdirent la vie en moins de quelques minutes. Les pirates étaient venus en quête des médicaments. Ils désiraient s'en emparer et ensuite les revendre au plus offrant des deux camps ennemis.

Le camp de base fut rapidement anéantit. Les gardes ne furent guère suffisant pour tenir tête à un équipage pirate. Les autres n'étaient que des scientifiques, ils n'avaient tenus un sabre dans leur main. Faris fut l'un des rares survivants. Il réussit à tenir sa position durant plusieurs minutes. L'entraînement de son paternel lui avait sauvé la vie. Certes, il était revenu de ce voyage avec une énorme balafre et avait passé plusieurs mois en soin intensif. Mais dès sa remise sur pied, Fariss'engagea dans les forces de la Marine. Son but était clair et il désirait éviter un autre massacre. Il dut retourner sur les bancs de l'école. Une fois sa formation de soldat achevé, il fut envoyé sur plusieurs petites missions. Son grand-frère était déjà dans les hautes sphères de la mouette. Notre héros comptait bien revenir à son niveau !

Informations IRL

  • Votre prénom / pseudo : Portos
  • Êtes-vous majeur ? oui
  • Vous aimez / n'aimez pas :
  • Votre personnage préféré (de One Piece) : Aokiji, Kuma, Don Flammingo
  • Vous vous définiriez comme : fêtard, amateur de jeux-vidéos...
  • Vous faites du RP depuis : 10 ans
  • Vos disponibilités (approximatives) : Tous les soirs
  • Comment avez-vous connu le forum ? Ancien du forum (2010)
    Hey !

    Alors on disait quoi en MP déjà ? C'est où le Japon dans One Piece ? Ahah *aime pousser la réflexion au point de se dire que le texte devrait reflété le monde qu'il dépeint* Mais bref, passons ce n'est rien qu'une réflexion.

    Pour cette fiche. Que dire ? Je vais commencer par ce qui m'a le plus chagriné. Ton personnage est unilatéral. C'est un parangon de vertu. Il n'a aucun défaut. Et ca, même pour un héros de shonen, ca reste pas terrible. Attention, c'est bien décrit et on ressent toutes bonté et la droiture de ton personnage. Mais il aurait mérité d'avoir un peu plus de profondeur. Ca fait presque lisse

    Pour la description physique et l'histoire, rien à dire ca marche bien, on se visualise bien le personnage. Même si l'histoire gagnerait à être un peu plus étoffée de mon point de vue. Même si ca aurait été succinct, tu aurais pu décrire ton rapport avec Aleg. Ca aurait été un plus.

    Je te donne donc 610D + 831D = 1441D

    Tu connais la suite, FT tous ça.

    Des zoubis !


    Le narrateur est la faucheuse, elle fait partie intégrante à l'histoire, quand elle intervient, le texte est en italique (sauf dans les dialogues)

    Moissonneuse et Désespoir/poussière:



    • https://www.onepiece-requiem.net/t26598-la-mort-l-etre-aux-mille
    • https://www.onepiece-requiem.net/t26537-la-mort-est-la-seule-juge-de-la-vie-redoutez-la-comme-vous-me-redoutez-jessica-l-ange-de-la-mort-hellhound#275056