AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector ...
Voir le deal
13.50 €

La pauvreté à ses raisons que l'argent ignore [FB Mizu]

Flint Westwood
Flint Westwood

♦ Équipage : Gun N' Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 1590
Popularité: -73
Intégrité: -66

Ven 14 Oct 2011 - 2:02

East Blue, il y a neuf ans.

Ce fut par une belle matinée que tout commença...Flint dormait de tout son long dans le lit conjugal rêvant de tout mais surtout de rien. Il passait une vie paisible somme toute assez routinière auprès de sa femme et de son fils. Les ronflements du pistolero envahissaient la pièce, ce qui n'avait pas l'air de déranger outre mesure sa femme qui dormait tout aussi profondément que lui...Sans doute était-ce une question d'habitude...Au début de leur mariage cela l'avait certes un peu déranger mais au fil du temps, elle n'en disait plus rien...Ce n'était pas la faute de son mari s'il ronflait...Mais bon, il faut dire que Flint est une véritable machine à ronflement, plus rien ne l'arrête une fois démarrer, le bouton off est inexistant chez lui... Et puis soudain... Pulupulupulup... Pulupulupulup... Pulupulupulup... Ce bruit si particulier et si caractéristique finit par réveiller sa trentenaire d'épouse...Elle chercha dans toute la pièce d'où pouvait bien provenir cette sonnerie...Ne trouvant rien, elle décida de réveiller son mari qui lui semblait ne pas l'entendre, il fallait dire que le cowboy avait le sommeil très lourd...Elle s'approcha doucement de son oreille avant de lui susurrer ces quelques mots.

« Flint, Un Den Den Mushi sonne dans la chambre mais je ne sais pas où... ». Flint ouvrit finalement les yeux, la tête dans le gaz, il ne put répondre qu'un simple « Quoi ? », ainsi sa femme se redressa pour soupirer et rétorquer « Un Den Den Mushi sonne dans la chambre ! Tu ne l'entends pas ?! Lèves-toi et aides-moi à le chercher ! ». Flint fronça les sourcils, il n'avait pas le souvenir d'avoir eu un den den mushi dans sa chambre...« Mais on a pas de... »

Puis le déclic se fit, il souleva rapidement la couette sortit du lit d'un bond avant de se précipiter vers la commode. Il la fouilla pendant quelques secondes avant de trouver ce qu'il cherchait, une clé se trouvait maintenant entre ses mains...Pendant un instant, il palpa le sol pour finalement soulever une latte du plancher. Le pistolero avait bien vu le regard accusateur de sa femme, sans même qu'elle pose la question, Flint lui répondit.

« C'est un Den Den Mushi d'urgence, je l'avais caché là j'pensais jamais avoir à le sortir une nouvelle fois... »

C'était un escargophone confié à Flint par Godwin « Storm » Damon En dessous cette latte, un petit coffre à serrure. La sonnerie se faisant plus insistante, le pistolero s'activa à l'ouvrir avant de décrocher le combiné de l'escargophone...Gotcha...

« Ah ! Tu décroches enfin ! Je pensais que t'étais mort vieux ! »
« ... »
« Flint ? Tu es là ? »
« Ouais j'suis là... »
« Ça a pas l'air de t'enchanter de m'entendre dis-moi ? »
« Pas plus que ça non... »
« Hé hé hé hé toujours égal à toi même hein ? »
« Mouais si on veut...Que me vaut l'honneur de ton appel Damon ? »
« D'abord j'voulais prendre des nouvelles, après j'ai un truc à te proposer...Si ça t'intéresse bien sûr »
« Des nouvelles, tu viens d'en avoir et si le truc que tu veux me proposer c'est rejoindre ton équipage une nouvelle fois, j'crois que tu connais déjà la réponse, t'as vu comment ça s'est passé la dernière fois... »
« Hé hé hé hé non ce n'est pas pour rejoindre mon équipage, on est sur Grand Line, on a pas le temps de retourner sur les Blues te chercher...Non c'est pour autre chose...Tu te souviens du magot qu'on a planqué à Inu Town ? »
« Ouais ? »
« Bah si tu déplaces là-bas, il est tout à toi ! On a trouvé un trésor dix fois supérieur à celui qui est là-bas, on s'est dit que ça serait bien que le magot d'Inu Town t'appartienne...Même si Karl a pas été vraiment d'accord. »
« Tu diras à Karl d'aller se faire foutre ! »
« Hé hé hé hé hé je le lui dirais sans faute. »
« Je vais réfléchir à ce que t'as dis...North Blue c'est pas vraiment la porte à côté d'East Blue... »
« Tu fais comme tu veux, mais bon je serais toi, je sauterais sur l'occasion, tu te rappelles le montant du trésor ? »
« Trois millions »
« Tentant n'est-ce pas ?...Bon, je vais te laisser ça m'a fait plaisir de t'entendre vieux ! »

Inu Town, North Blue, Un mois plus tard.

Flint avait finalement cédé à la tentation, il n'avait pas réfléchi très longtemps avant de s'aventurer sur North Blue. Il avait une femme et un enfant à nourrir mais aussi des tas d'autres investissements à faire avec ce magot...Acheter de l'alcool, du tabac...Ce genre de chose inutile et futile quoi ! Et puis cela lui permettrait de se dérouiller un peu, de voir du monde, de bouger de son rocking chair habituel ! La traversée fut longue et extrêmement ennuyeuse, le navire qui l'avait emmené à son bord n'était guère un bâtiment fait pour la vitesse. Mais bon un moyen de transport reste un moyen de transport ! Flint s'en contentait bien malgré lui...Il avait hâte de prendre le magot et de rentrer vite fait bien chez lui ! Il ne tenait pas tellement à s'éterniser à North Blue, il se rappelait des problèmes que l'équipage avait eu à l'époque.

Pourtant, il n'allait pas faire profil bas, bien au contraire, après tout cette histoire remontait à loin. Et puis on pourrait bien venir lui pomper son oxygène, il ferait à peu près tout pour faire chier son monde comme il en a si bien l'habitude ! Flint descendait du bateau, ne jetant même pas un regard à celui qui l'avait amené jusqu'ici, dire merci par contre...Ce n'était pas dans ses habitudes. Ça n'avait guère changer depuis la dernière fois qu'il était venu. Inu Town était restée la même. Karnutes était toujours aussi vaste avec ses vingts mille habitants et des poussières, cela dit les habitants n'étaient pas bien bavard ici...Du moment que personne ne vient lui chercher des crosses cela lui convenait parfaitement.

Soudainement quelque chose vint butter contre l'une de ses jambes, un bruit de chute suivit d'un petit cri geignard...Le trentenaire prit le temps de river ses yeux vers le bas pour apercevoir au sol ou plutôt à ses pieds, un gamin à lunettes d'une dizaine d'années propre sur lui. De l'avis de Flint, c'était bien le genre d'enfant à traîner en classe plutôt que taper sur ses copains, il avait une apparence studieuse, celui du parfait petit rat de bibliothèque. Le pistolero put remarquer la ressemblance entre son propre fils et ce gamin qui peinait à se relever. Ils avaient tout les deux une dizaine d'années, ne se ressemblaient pas tellement au niveau physique mais les gestes et le comportement étaient presque identique.

« Regardes un peu ou tu vas gamin... ...Pas blessé ? Ça à l'air d'aller pas trop mal...Fais attention où tu mets les pieds la prochaine fois. »

Flint détourna son regard du gamin puis tourna les talons. Il avait vraiment envie de récupérer le magot, l'argent ne tombe pas en pluie sur les maisons, la pauvreté à ses raisons que l'argent ignore. En d'autres termes, Flint était clairement sans un sou en poche, et ce petit butin ne pourrait faire que du bien dans la caisse désespérément rempli de poussières et de toile d'araignées. Si sa mémoire était bonne, il se rappelait que le magot se trouvait quelque part en dehors d'Inu Town. Quelque part à l'est d'ici. Toutes les informations dont il se remémorait n'était peut-être pas exactes, après tout cela devait faire un peu plus de cinq ans qu'il n'était pas venu ici.


Dernière édition par Flint Westwood le Dim 19 Fév 2012 - 6:42, édité 2 fois
Invité
Invité


Jeu 17 Nov 2011 - 23:21

La pauvreté à ses raisons que l'argent ignore [FB Mizu] 975358loo
150 Dorikis


Mes mains sont bleues, j'ai froid et je tremblote de partout, mon estomac gargouille et ce bâton qui m'a été donné par Maître Ando Nagasaki ne me sert même pas. Franchement son entraînement est super dur, d'ailleurs pourquoi il me fait subir ça, ce que je veux, c'est m'amuser comme tous les autres enfants...Mais non ! Il veut que je devienne fort et que j'apprenne les valeurs d'un bon combattant et tout ça pourquoi ! Pour devenir un homme bon !

Bien que la probabilité que je devienne un homme dévoué pour une juste cause est quasi nulle, il persiste avec ces belles phrases et me fait travailler de plus en plus avec ces techniques du dragon...Pff ! Moi marin ? Jamais ! J'ai vu de mes propres yeux que les marines ne sont pas aussi bons qu'ils en ont l'air, une bande d'hypocrites...Je ne vois vraiment pas pourquoi maître Ando veut que j'en devienne un.

Soudain, sur l'allée que j'emprunte, j'aperçois un marchand de barbe à papa à ma gauche, je m'y précipite en mettant mes mains dans les poches pour savoir combien de berry's, il me reste. Bam ! Trop occupé à faire du lèche sucrerie, je me heurte à un homme avec un drôle de chapeau, j'en perd mes lunettes et les remet le plus vite possible '' Je sais qu'il n'y a pas de concours de vitesse''

Que je regarde où je vais ? Mais monsieur, j'ai envie te dire ta gueule ! Mais je ne sais pas pourquoi, je lui dis

Pardon monsieur, je ne vous avais pas vu.


Et là il me sort un vieux...''pas blessé ?'' J'ai envie de lui répondre, c'est toi que je vais blessé avec ce bâton ! mais je lui ai simplement dit non. Puis il enchaîne avec un ''ça à l'air d'aller pas trop mal'', là j'ai voulu lui dire : C'est toi qui va avoir mal ! Comme avant, j'ai juste dis non.

''Fait attention où tu met les pieds la prochaine fois ?'' Pourquoi il dit ça ? J'ai marché dans du crottin de cheval ? Et puis pourquoi, il est aussi gentil ? C'est pas à cause de ma frimousse j'espère ou bien je le fais pitié ! Un vrai homme se bat lorsque quelqu'un le heurte. Hein ? Pourquoi il s'en va...Hééé ! Attends moi ! Il marche vite...

Faut absolument que je le rattrape, arf...Tant pis, je vais lui jeter des pierres.

Hé ! Un vrai bonhomme se bat lorsqu'il reçoit un pareil affront ! Alors tu vas te battre et me donner ton argent pour que je m'achète cette barbe à papa. Lui dis-je avec un ton pas très confiant, limite je vais pisser dans ma culotte, mais je suis un homme, un vrai ! Et je dois prendre entre mes mains le courage et l'assurance...Les valeurs inscrites dans le premier chapitre de mon enseignement sur le combat.

Page 1 sur 1