Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
Voir le deal
69.99 €

[Carte au trésor] Les plumes du phénix

Voilà maintenant trois jours que Shoma traînait dans les rues de la ville du Phénix. Depuis qu'il avait été séparé de sa vice-capitaine Yasmeen, il voyageait à travers les mers dans le but de trouver d'autre membre d'équipage.

Depuis sa dernière rencontre avec la jeune femme, il avait ajouté d'autres cordes à son arc, mais pour des raisons de sécurité leur avaient donné une date ainsi qu'un lieu de rendez-vous par le grand voyage. Le départ pour la route de tous les périls n'était pas programmer avant plusieurs mois, le temps pour chacun de se préparer à ce qui semble être la plus grande entreprise de leur vie.

De son côté, Shoma profitait de ce petit moment de répit pour gonfler ses poches. Préparer une expédition sur Grandline demande beaucoup de fond et pour le moment, il était presque au point mort.

L'île où il se trouvait était situé au beau milieu d'un carrefour commercial, ce qui avait pour avantage d'avoir régulièrement des navires marchands qui transitaient. Malheureusement pour lui, de nombreux équipages pirates avaient eu la même idée que lui. Afin de sécurisé le secteur, la marine y était aussi présente et protégeait les navires marchands.

Au fil du temps, le nombre d'équipage au pavillon noir diminuait, seul quelques chanceux arrivaient à sortir leur épingle du jeu. Shoma lui était seul et ne disposait que d'un petit navire de pêche. Attaquer un navire marchand avec ce genre de jouet était simplement du suicide.

Par une nuit de pleine lune, notre bon vieux pirate décida de passer du bon temps. Boire quelques verres de rhum histoire de passer une bonne nuit. Il entra à la "Belle Perdu", une taverne un peu mal-famé situé dans les bas fond de la ville. Plusieurs personnes s'y trouvaient. Des pirates, des bandits et autres voleurs. Il n'y avait plus de table libre, ce qui força le jeune capitaine à s'asseoir près du comptoir, à quelques centimètres à peine du barman.

L'homme le regarda. Shoma lui renvoya son regard à travers son masque. Il n'avait pas le sens de l'hospitalité celui-là. Travailler avec des hors-la-loi ne devait pas être facile tous les jours, mais quand même. Un minimum du sens de l'accueil n'était pas de refus.

Constatant qu'il ne pouvait rien tirer de l'homme qu'il avait en face de lui, Shoma mit sa bourse sur le comptoir et commanda un double rhum. En voyant qu'il avait de l'argent pour payer sa consommation, le barman ne se fit pas désirer et donna au pirate ce qu'il voulait. Une fois la boisson au fond de son gosier, il paya son nouvel ami.

Même s'il était froid et distant, Shoma appréciait son rhum. Il était fort et corsé, tout ce qu'il attendait d'une bonne boisson. Alors qu'il allait commander un autre verre, un homme situé derrière sur une table se mit à crier. Il voulait dix coupes entières de bières et cinq de rhum. La crise ne touchait visiblement pas tous les hommes de la taverne.

Le barman prépara la commande et le leur apporta. L'addition assez conséquente fut réglé en un claquement de doigt. De l'argent cet équipage en avait. Un verre, puis deux, Shoma tentait d'obtenir de la part de son nouvel ami des informations, mais l'homme était muet comme une tombe. Visiblement seul l'argent avait le don de lui délier la langue. Il ne lui restait qu'une centaine de Berry dans sa bourse, assez pour un dernier verre.

Alors qu'il allait commander et ainsi dilapider ses dernières ressources, un des hommes situés au fond de la salle parla d'une carte au trésor. L'alcool lui était-il monter à la tête pour raconter pareil mensonge où était-il sérieux. Dans tous les cas, personnes dans la salle ne semblait y prêter attention.

Voulant en savoir un peu plus sur ces hommes assez brave pour parler de carte sans se soucier des oreilles étrangères, Shoma proposa un deal au barman. Il lui faisait don de ses derniers Berrys en échange d'informations.

Le barman se baissa quelques secondes avant de se relever, une petite feuille à la main. Il sortit un stylo de sa poche et lui marqua quelques lignes sur le papier. Shoma le regarda avant de retourner un visage à son informateur. Son regard voulait tous dire. Si peu d'information, c'était presque du vol.


Message :
Spoiler:




Dernière édition par Mantle Shoma le Dim 15 Jan 2012, 23:24, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Shoma était au pied du mur. S'il exprimait son mécontentement, le barman pour le griller et s'en était fini du plan discrétion. Pour ne pas causer des problèmes, mais surtout dans l'optique de ne pas avoir à ôter du plomb de son corps, il accepta tant bien que mal les maigres informations qu'il venait de recevoir. Après tout, c'était quand même un début. Amer, c'était la manière dont il avala sa salive.

Sans un rond, il n'avait plus rien à faire dans une taverne, alors il décida de partir. Il quitta l'établissement pour attendre discrètement en face. Histoire de voir sans être vue. Avec un masque sur la tête, il avait du mal à passer inaperçu, alors il le dissimula sous ses vêtements et se mit à attendre. Attendre, encore attendre. Le temps passe lentement quant on à pas d'argent pour boire. Tel était le ressentiment du pirate qui était à la limite de compter les moutons.

Des hommes sortirent enfin. Ce n'était eux qui l'intéressait, vingt minutes plus tard, le groupe qui l'intéressait quitta la taverne. Saoul comme des porcs, ils étaient extrêmement bruyant. Répétant sans cesse qu'ils allaient faire de leur capitaine le prochain seigneur des pirates. C'était beau à voir. Des sacs à vin endosser le titre de seigneur des pirates, même pas en rêves.

Ouvrant une poubelle située près de lui, il attrapa une bouteille de bourbon vide et avança dans la direction du petit groupe euphorique. Son objectif, s'occuper du petit groupe d'hommes ivre. Une mission très simple pour un homme de son envergure. Il était quand même née pour briller, alors faire la peu à quelques larbins, un jeu d'enfant.

Approcher les pirates n'était pas aussi facile que prévu. En voyant l'homme s'avancer dans leur direction, deux d'entre eux se mirent instinctivement devant leur capitaine. Réflexe défensif sans doute. Approchant Shoma pour lui demander ce qu'il voulait et s'il ne voyait pas qu'ils marchaient et donc qu'il devait s'écarter de la route.

S'il ne voulait pas le laisser passer, pas grave. Le coup parti directement sur la tête du premier. La bouteille était brisée, l'homme sur le sol allongé. Temps de réaction, trois secondes avant que les autres ne réagisse. Pris de colère, ils sortirent tous leurs armes. Combattre ivre avec des sabres n'était pas de tous repos. Les coups étaient désordonnés et prévisible.

Shoma n'eut aucun problème à entrer dans la danse et imposer son rythme. Avec le reste de la bouteille brisée, il blessa l'un des pirates à la main, le forçant à jeter son arme sur le sol. Un coup de coude dans la mâchoire d'un autre le secoua à tel point qu'il se retrouva comme le premier, au sol incapable de bouger. Dans sa contre-attaque, Shoma avait laissé une ouverture, permettant à l'un de ses assaillants de lui donner un coup de poing au visage.

Afin de ne pas prendre plus de coups, il recula. Cette fois, s'en était fini de la racaille. Il sortit son masque, le remit sur son visage. Il était maintenant le pire cauchemar de ces misérables pirates. Sortant son épée dissimulé dans son ombre, il représentait la mort incarnée. Sans même utiliser son ombre, il cousu entre eux les pirates. Pour plus de discrétion, leur bouche fut muselée et leur ombre incapable de se séparer.

Le gros capitaine, effrayer devant ce qui venait de se passer tomba à la renverse. Sortant son pistolet afin d'abattre le démon, il tenta de faire feu, mais un pic d'ombre lui transperça la main. C'était la fin du silence. Un cri sortit de sa bouche et exprima toute sa douleur. La douleur était-elle qu'il tomba à son tour dans les pommes. L'équipage qui devait devenir celui du seigneur des pirates hein, mon œil.

Maintenant il ne lui restait plus qu'à réussir à mettre la main sur la fameuse carte. Tout bon capitaine qui se doit ne peut faire confiance qu'à soi-même, voilà pourquoi il commença par chercher sur le corps du gros.
Rien dans ses poches, rien dans son veston. Il tourna avec toutes ses forces son corps afin voir si ce n'était pas planqué autre part. Rien non plus. Il avait beau chercher, il n'arrivait pas à trouver la carte. Shoma en avait raz-le-bol, cette fois il allait craquer. Autant d'effort pour rien.

Devant autant de déception, il allait finir le travail. Tuer ces abrutis. Ils n'étaient plus d'aucune utilité pour lui, quand d'un coup ses yeux se posèrent sur les bottes du pirate. C'était le seul endroit qu'il n'avait pas encore fouillé. Il n'avait pas cherché dans les sous-vêtements, mais il pouvait s'en passer. En retirant une des bottes du pirate, il tomba sur ce qu'il cherchait. Bien que celle-ci ne sente pas très bon. La carte il l'avait, elle était à lui désormais.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
La carte au trésor n'était pas un mensonge, elle existait vraiment et même si elle sentait les pieds, elle montrait très clairement l'emplacement d'une croix noire. De l'argent facile, voilà ce que représentait cette carte. Il n'avait plus qu'à trouver l'emplacement indiqué par cette croix et empocher le pactole. La nuit porte conseil. Il commencerait ses recherches une fois le soleil levé. Pour le moment, il allait se reposer et rêver de l'argent qui l'attendait bien tranquillement.

Le lendemain, il bougea très tôt. Carte en main il quitta la ville. Il n'avait pas tué les anciens propriétaires de la carte et ne voulait pas tomber une nouvelle fois sur eux. Certes il était capable de s'occuper de leur cas une fois de plus, mais en ce jour, il n'avait pas la tête au combat. Il voulait simplement continuer de rêver à l'or où peut-être les diamants qui n'attendaient plus que lui.

S'il ne se trompait pas, il devait s'agir d'une carte d'une île voisine. Afin de ne pas croiser le chemin de la marine, il décida de rejoindre la prochaine ville maritime et depuis cette autre position trouverait un navire pour l'y conduire. Alors qu'il longeait les côtes, il tomba sur un pêcheur qui allait commencer sa rude journée de travail. En voyant cela, Shoma eut une brillante idée. Il allait lui demander de le jeter sur l'île indiquer sur la carte.

L'homme était un loup de mer. Il savait lire parfaitement une telle carte et il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour faire comprendre qu'il était complètement dans le faux, que la carte ne représentait pas une autre île, mais bien l'île où ils se trouvaient actuellement; Au lieu de rendre au pirate, sa carte, l'homme la garda en main.

Les deux hommes se regardaient. Shoma ne savait pas lire une carte et ne connaissait pas l'île. Le pêcheur lui savait parfaitement lire une carte, mais n'avait pas assez de force pour s'emparer du bien du pirate. Les deux hommes étaient devant un dilemme. Shoma possesseur de l'objet de toutes les convoitises, lui arracha des mains et lui proposa un marché. L'homme refusa, 10% ce n'était pas assez. Visiblement, il était gourmand. La seconde offre du pirate ne pouvait être refusé. 40%, une hausse de 30% d'un coup, c'était sa dernière chance. L'homme lui tendit la main. Le marché était conclu.

Devant le masque qui se trouvait en face de lui, le brave homme ne pouvait décerner aucune émotion. Shoma avait augmenté son offre afin de motiver son guide, mais aussi pour le tester. S'il était honnête, une offre correcte serait suffisante pour le convaincre de marcher. Si au contraire il tentait de le rouler et essayer par la même occasion de lui voler, sa carte, il aurait refusé et aurait même marchandé un peu plus sa part du butin.

Pour le moment, le pêcheur avait les traits d'un homme droit et digne. De plus sa profession demandait un certain sens des responsabilités et du devoir. Ce n'était pas donné à tous de travailler dans des conditions aussi précaires, car il fallait l'avouer, la mer n'était pas toujours de tous repos.

Avant d'aller à la chasse au trésor, l'homme avait besoin de récupérer du matériel. Il demanda donc au pirate de l'attendre une heure maximum le temps qu'il aille récupérer de quoi progresser à travers les milieux hostiles. Shoma n'y voyait aucun inconvénient.

L'homme le quitta et une heure plus tard était de retour. À la plus grande surprise du pirate, il était revenu seul. Une preuve de plus de son bon sens des affaires. Il n'avait pas fait de faux pas où tenter de le trahir. Un bon point pour lui.

Les deux hommes s'enfoncèrent dans l'île. L'expédition prenait plus de temps qu'il ne l'aurait pensé. Même s'il était accompagné par un homme qui semblait savoir où il allait, Shoma restait sur ses gardes. Il ne le lâchait pas du regard. Au moindre signe étrange, son ombre ferait de lui une brochette.

La forêt était dense et la chaleur rendait l'aventure assez difficile. Les deux hommes arrivèrent devant un marais. Depuis leur position, ils arrivaient à voir l'autre bout de la berge. Il n'y avait pas d'autre moyen de traverser. S'ils voulaient trouver le trésor, ils devaient passer dans l'eau. Shoma avait une hésitation. Si le marais était profond et qu'il coulait, le pêcheur ne le sauverait sans doute pas. Aventurier jusqu'au bout, il entra dans l'eau. Shoma ne voulant pas rester derrière se jeta aussi à l'eau.

Ouf! Il ne coulait pas. La traverser n'était pas comme un long fleuve tranquille. Dans l'eau, une imposante ombre se mit à tourner autour des deux hommes. Ils venaient de mettre les pieds dans le marais de quelques choses qui ne semblaient pas aimer les étrangers.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Devant l'ombre qui régnait sous la surface de l'eau, les deux hommes se regardèrent avant de tenter d'augmenter leur cadence de progression. La créature pointa le bout de son nez alors qu'ils se trouvaient à seulement quelques mètres du bord. La première victime de la créature marine fut le pêcheur.

Il disparu sous la surface de l'eau. L'un de ses bras dépassait, puis plus rien. Quelques bulles, puis plus rien. Shoma avait beau essayer de retrouver son guide, mais en vain. L'homme n'était plus. La bête non plus. Alors qu'il pensait que s'en était fini du vieil homme, Shoma se remit en route. D'un coup, une grosse expulsion d'air stoppa le jeune pirate. L'homme remonta à la surface. Un sabre en main, du sang sur l'un de ses bras et une couleur noire très étrange sur le visage. Quelques secondes plus tard, la bête remonta à la surface. Il s'agissait d'un serpent. Il était grand, très grand. La bouche assez grande pour avaler un homme sans problème.

L'homme ferma les yeux et conseilla au pirate de de poursuivre son chemin sans prendre en compte ce qui venait de se passer. Véridique ! La créature tomba dans l'eau. Elle était morte. Sous sa gorge, il y avait une blessure importante. C'était la raison de sa mort. Tournant les yeux en direction de son camarade, Shoma le trouvait effrayant. Avec une liane, il se fit un garrot et continua d'avancer.

Ils finirent enfin par trouver le lieu indiquer par la carte. La croix finale. La croix qui indiquait l'emplacement du trésor. En face d'eux, un arbre géant. Ses racines géantes formaient une petite grotte qui semblait s'enfoncer dans la terre. La végétation encombrait un peu l'entrée, mais quelques coûts de sabre et le chemin était de nouveau praticable.

Les deux hommes se mirent à creuser, creuser et encore creuser. Au fond du trou, l'objet de leur quête. Un coffre. Ce n'était pas un rêve. Shoma attrapa le coffre et recula. Il était presser et n'avait même pas tenter de chercher autre chose. Pour lui il venait de trouver ce qu'il était venu chercher.

Sous le coffre, il y avait un objet blanc qui dépassait de quelques centimètres. Le pêcheur le retira. Un crâne. Un crâne humain. Cela n'annonçait rien de bon. Maintenant qu'il avait le coffre, les deux hommes l'ouvrit, s'observaient, puis décidèrent de rebrousser chemin et faire le partage une fois au navire de pêche.

C'était relativement une bonne idée, mais une fois à l'extérieur du creux de l'arbre, une meute de loup. Sept loups les attendaient. En tête, un loup plus grand que Shoma. Les dents aussi longs et pointus que des couteaux.

Shoma ne pouvait pas espérer mieux. Il comptait se débarrasser de son guide, mais s'il laissait ses bestioles s'occuper de son cas, il n'aurait plus à partager son butin. Le destin était parfois très étranges et cruel pour les aventuriers. L'homme le regarda et dégaina son sabre. Son regard voulait tout dire. C'était moitié moitié. Il en prenait trois et le pirate quatre. S'il ne pouvait pas, pas grave, il s'occuperait du quatrième.

Shoma avait également sortit son sabre, mais ce n'était qu'un effet de style. Une feinte pour que son camarade ne se sente pas trahi, du moins pour le moment, car il ne comptait pas lever le petit doigt. Avec son fruit, combattre et tuer ses chiens sauvages n'étaient qu'une formalité, mais pour un homme déjà blessé ce n'était pas forcément pareil.

Le loup en tête resta en retrait tandis que le reste de sa bande encerclait les aventuriers. Shoma qui avait le coffre en main avançait en ligne droite. Il ne prenait même pas le temps de regarder les loups. L'un d'entre eux pensant avoir une proie facile s'avança et sauta. Un simple mouvement d'esquive de la part du pirate et le danger n'était plus. De son côté, le pêcheur vivait une toute autre affaire.

Voyant son compagnon d'arme se faire la malle sans lui, il avait tenté de le suivre, mais un loup lui coupa la route. Il réussi à repousser une attaque de groupe, mais ne put empêcher les griffes d'un des loups lui déchirer la peau du dos. Une attaque et le voilà presque hors compétition. L'homme regardait avec mépris les bêtes, mais encore plus ce traite de pirate.

S'il ne se bougeait pas, il risquait de mal finir, mais s'il bougeait sans prendre le temps de réfléchir, il risquait également de mourir. Devant des bêtes en meute, il faut arriver à utiliser la force, la vitesse et sa matière grise en même temps.

Shoma lui avait utilisé son sabre pour percer un loup qui avait tenté de le prendre à revers et un autre qui avait tenté de lui voler son coffre. Cette créature sans cerveau pensait sans doute que c'était mangeable.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Troisième attaques et troisième esquives du côté du pêcheur, mais voilà il commençait à faiblir contrairement aux loups qui multipliaient les attaques. La quatrième fut décisive. Un des loups réussis à le blesser au point qu'il ne pouvait presque plus bouger son bras. Avec un bras, qui plus est blessé, il n'allait pas faire long feu.

Shoma quant à lui se trouvait devant celui qui semblait être le chef de la meute. Pour lui faire face, il avait posé le coffre. Il allait avoir besoin de toutes ses forces pour un loup de cette taille et un petit qui se trouvait sur son flan gauche.

Devant l'optique de la mort, le pêcheur s'adressa au pirate.


"Sauve moi, je t'en supplie. "

"Pourquoi je ferais cela? Si tu meurs je n'ai plus à partager le trésor. "

"Garde tout, je te le donne, mais au moins sauve moi!"

"Si je te laisse mourir, de toute manière je garderais tout. "

"Je supplie, j'ai des enfants, pitié."

Shoma avait raison en le laissant mourir, plus de problème de partage. C'était tout bénef. Mais quelques choses au fond de lui le força à aller à l'encontre de ses principes.

Son ombre se leva et planta le chef des loups ainsi que celui qui se trouvait près de lui. La violence de l'attaque était telle que ses aboiements de douleurs terrorisa les autres. L'odeur de la mort planait au-dessus d'eux. Sixième sens animal, ils quittèrent la berge pour disparaitre, laissant ainsi les deux hommes.

Le pêcheur n'en revenait pas. Il avait devant lui un utilisateur de fruit du démon. Qui plus est, capable de faire fuir une meute de loup affamés. Habitué au danger, il avait lui aussi un petit sens du danger. Au début quand il se trouvait près de lui, il ne ressentait rien, le vide absolu, il trouvait cela étrange, mais pas assez pour le dissuader d'aller à la recherche du trésor, mais quand il utilisa cet étrange pouvoir, il ressentait, alors la mort. Comme une longue et douloureuse descente en enfer.

Shoma tenu sa promesse. Son ombre aida l'homme à rentrer, tandis que lui gardait pour lui la totalité de la découverte. L'homme remercia quand même le pirate pour son aime même s'il n'avait pas eu de part du gâteau. La vie était un cadeau amplement suffisant. Il préférait vivre humblement que d'être mort et riche. Les coffres ne suivent jamais les cercueils.


FIN

  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma