Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

[Fiche d'île] Saint-Urea

saint_10.jpg
Saint-Uréa
South Blue


Population & Particularités

Cette île est en grande partie recouverte par l'une des plus ancienne ville des Blues et il n'existe que très peu de terrain qui ne soit pas recouvert de construction. Il y'a ici plus de trois millions d'habitants, et la ville, globalement circulaire, est séparée en trois parties par des murailles concentriques.
La zone extérieure, ou frange, est celle où vit la majorité de la population. Ceux ayant les revenus les plus bas, la majorité des petits commerçants, ouvriers, pécheurs et paysans y mènent une vie souvent misérable sous la botte de fer des élites du royaume. Les sympathie révolutionnaires y sont évidemment très fortes.
A l'intérieur de la seconde enceinte se trouve la cité intérieure, lieu de résidence des bourgeois les plus aisés, des nobles les moins en vue et d'une grande partie des soldats de ce qui n'est rien moins que la seconde base militaire de South Blue, avec un effectif de quatre divisions élargies, soit quasiment dix mille hommes.
Derrière le 3ème rempart se trouve la Haute Ville. Lieu des vies des nobles, des dirigeants, des gradés de la marine et des militaires locaux. L'ile de saint Urea étant célèbre pour ses traditions militaires, il est tout à fait courant d'y cumuler les rôles.

Outre les troupes de la marine, la ville entretient une importante garnison qui tient lieu de police et se révèle omniprésente en ville depuis les émeutes de 1622.

  • La place de l'obélisque:
    L’un des lieux les plus particuliers de Saint Urea se trouve dans le quartier inférieur. On l’appelle la place de l’obélisque. Cet endroit était auparavant un cirque consacré aux courses de chevaux, aux représentations diverses tels que les combats de gladiateurs ou encore les représentations théâtrales. Mais le cirque est peu a peu tombé en ruine et n’a subsisté que l’obélisque centrale témoin muet d’une époque dorénavant révolue. Cette obélisque a été restaurée et est maintenant le centre d’une place vaste.

    La place de l’obélisque est dorénavant le lieu de rencontres de toute la population. On y trouve à peu près tout ce que l’on désire du moment que l’on sait où chercher. Il existe différents « quartiers » qui sont en réalité des blocs de marchands vendant les mêmes denrées. On recense le fameux quartier de la nourriture où l’on peut trouver toutes les viandes, poissons, fruits et légumes disponibles dans South Blue. Le quartier des meubles, des œuvres d’art, de la musique, de la connaissance. Bref ! La place de l’obélisque est l’endroit où l’on trouve tout et n’importe quoi !

    C’est également un endroit de vie où de nombreuses personnes aiment se rendre pour flâner et discuter. Les autorités locales y sont placés de manière permanente afin de veiller à la protection des échoppes et de la population en général. Le lieu est donc l’un des plus sécurisé de l’île et pour cause, c’est tout un symbole !

    Le Royaume a aménagé le quartier de telle sorte qu’il dispose de grands axes permettant à de nombreuses personnes de circuler. Des espaces verts ont également été aménagés afin de permettre à la population de profiter d’un peu de nature dans une île si envahie par la ville. Une décoration toute particulière a également été pensée par des architectes de renom. Ainsi le style d’époque a été conservé afin de faire perdurer l’esprit de la place de l’obélisque. On peut ainsi trouver de nombreuses colonnades blanches et des statues de grands personnages du Royaume.

  • La tanière du tigre rouge:
    Le tigre rouge, chasseur de prime connu aussi bien pour son costume excentrique que pour ses nombreuses arrestations brutales serait originaire de Saint Urea. Il y a en tout cas passé plusieurs années et travaillé très fréquemment pour les dirigeants en place.

  • La révolution de Saint Urea:
    Dans ce qui est l'une des plus grandes villes des Blues ainsi que l'un des royaumes indépendants aux normes sociales les plus injustes la révolution a toujours trouvé un très important soutien parmi les classes moyennes. L'ile a même été le théâtre du plus important soulèvement révolutionnaire lors de la grande émeute de 1622; hélas l'opération a échoué et la révolution locale à été étouffé dans un bain de sang aussi brutal que meurtrier... deux ans après la peur reste très forte et les cellules révolutionnaires pansent encore leur blessures...

  • Carnaval de Saint-Uréa :
    Chaque année se déroule un Carnaval à Saint-Uréa, à l'instar de pleins d'autres îles me diriez-vous, alors quelle différence cette fois ? Contrairement aux autres îles, Saint-Uréa possède deux populations séparées par des murs, ce sont en réalité deux classes sociales distincts : la haute-bourgeoisie et le reste du monde. Ce carnaval a pour but de réduire ces différences à néant, de "détruire" ces murs, pis surtout de s'amuser tous ensemble, sans que les classes sociales viennent tout gâcher. Malheureusement, certaines personnes mal intentionnées profitent de cet événements pour aller à la chasse aux riches, c'est pourquoi cet événement est très protégé.
    Ajouté par Ethan R. Levi.

  • L'Aumônière
    aumone13.png
    Après la disparition subite de son chef Isidor " Siegfried " Ferembach, le «Culte de la Miséricorde» est renommé «L’Aumônière». L’Aumônière est une organisation religieuse qui rassemble les nombreux croyants de la frange ainsi que les anciens adeptes du culte, et qui organise une distribution hebdomadaire d’argent et de denrées aux plus démunis. C’est dans l’Église du curé Edgard Dechainou, plus grand édifice religieux de la frange situé aux abords de la Place de l’Obélisque, que sont organisés l’aumône et les divers événements liés aux différentes célébrations liturgiques.  
    Contrairement à l’ancien culte, l’Aumônière et son église ne sont plus directement financées par les maîtres de Saint-Uréa. Cependant, grâce à la popularité du curé Dechainou, l’édifice et ses célébrations bénéficient de très nombreux dons de la part des croyants aisés de la frange et de ceux de la Cité intérieure. Perpétuant une vieille tradition de Saint-Uréa, la distribution de l’aumône participe au maintien de la paix sociale sur l’île.
    Bien qu’entièrement soumise et respectueuse du pouvoir en place, l’Aumônière et son église restent fidèles à la foi et honorent les piliers religieux tels que la grâce ou l’asile. Ainsi, il n’est pas rare de voir des criminels repentis ou des sympathisants révolutionnaires y trouver refuge.  
    Ajouté par Kant


Forces de l'ordre et respect de la loi


Saint Uréa est l'une des villes les plus militarisés des Blues. Sa noblesse possède une longue tradition militaire et la plupart des jeunes nobles passent par la case officiers de marine ou ils servent suffisamment longtemps pour devenir officiers généraux dans les divisions affectés à Saint Uréa. Ceux qui n'y arrivent pas se contentent à la place de démissionner pour intégrer les forces de sécurité locale.

Bien que Saint Uréa soit membre de plein droit du Gouvernement Mondial, ses dirigeants successifs n'ont jamais apprécié l'ingérence de celui ci sur leur territoire. Et au fil du temps ils ont su user à bon escient de leur influence pour négocier de nombreux aménagements aux traditionnels arrangements offerts aux nations membres du GM.
Ainsi les divisions de marines en garnison sur l'ile ne peuvent être dirigés que par des officiers originaires de la noblesse locale. Et il est aussi interdit aux agents du Cipher Pol d'intervenir sur Saint Uréa sans obtenir au préalable l'accord de ses dirigeants.

En plus des troupes de la marine et des miliciens locaux, la Dame de Pierre dispose sous ses ordres express d'une force d'élite que les gens du cru appellent familièrement chiens de pierre. Ils sont immédiatement reconnaissable a leurs uniformes gris sombre, à la tête de chien grondante qui leur sert de symbole ainsi qu'aux masques métalliques qu'ils portent en toutes circonstance pour protéger leur identité. Il est donc extrêmement difficile de connaitre leur nombre exact. Ce sont des combattants efficaces, entièrement dévoués à leur maitresse, et qui remplissent pour elle le même rôle que le Cipher Pol pour le Gouvernement.
A saint Uréa, ils ont absolument tout les droits...

Boutiques de l'île


Radio Aventure

Un projet unique de den den radio
► Saint Uréa / Taille Moyenne / Civile / Possédée par Rydd / Vente de Biens et de Services

Orfèvrerie Reniets

Un projet unique de den den radio
► Saint Uréa / Taille Moyenne / Civile / Possédée par Rydd / Vente de Biens



Historique & Évènements récents

 ► [1600] La Bande du vieux phare :
Alors que l’oppression du vieux général Marcus "Sans pitié" pèse chaque jour un peu plus sur le bas peuple de Saint Uréa, une bande de jeunes anarchistes commence à se faire un nom au sein des mouvements pro révolutionnaires locaux. Dans le courant de l'année 1600, la bande du vieux phare abime les statues de la dame de pierre, assassine en pleine rue un envoyé du gouvernement et fait sauter une caserne de la marine. Une montée en puissance trop rapide et bien trop visible pour la sécurité de la cellule qui se retrouve sous les feux des projecteurs de la police secrète. En juillet 1600 les cinq membres de la bande sont retrouvés découpés et éparpillés dans leur QG de fortune, on ne retrouvera jamais le corps du sixième.
Événement joué ici par Red.

 ► [1611] La grande purge :
Menée par le lieutenant-colonel Tahar Tahgel, une offensive anti-révolutionnaire de grosse envergure fait plusieurs centaines de morts et autant sont enfermés dans les geôles de Stanhope ou emportés au QG de la marine de South Blue pour interrogatoire. C'est l'année noire de la révolution des mers du Sud, au cours de laquelle non seulement un noble de la ville haute mais également plusieurs notables de la ville moyenne ont été arrêtés, accusés et reconnus coupables de collaboration avec l'ennemi. Les retombées sur la basse ville, où la révolution est la plus fortement ancrée, ont été énormes. Le quartier du port a notamment été pilonné par l'artillerie, et encore aujourd'hui on y trouve des vestiges de cette attaque sans réel précédent, dans les murs et dans les esprits.
Événement joué ici par Tahar Taghel

 ► [1622] La guerre des murailles :
Dans la basse ville ou se cristallisent toutes les rancœurs contre le pouvoir en place une vague de contestation éclate à la parution d'un édit obligeant les habitants de la ville basse à payer une taxe pour traverser la seconde enceinte. Obligeant ainsi les plus pauvres à faire le tour de la muraille pour traverser la ville. D'abord simple grogne populaire le mouvement prend rapidement de l'ampleur. Les habitants de la frange sabotent les remparts, bloquent les portes, en viennent aux mais avec les gardes.
Quand un officier fait ouvrir le feu sur une foule armée de pavés c'est l'émeute. La population de la frange se soulève et tente de s'emparer de la ville haute par la force. Les combats dureront une semaine avant que la révolte, noyautée de l'intérieur par des traitres à la solde du gouvernement ne soit écrasée par une répression aussi sanglante que brutale.

 ► [1623] La Parade de la Dame de Pierre :
1622, alors que la grande parade annuelle bat son plein dans les rues de Saint Uréa, la dame de Pierre échappe une fois de plus à une nouvelle tentative d'assassinat. Un groupe de dangereux Anarchistes révolutionnaires particulièrement bien organisés fait sauter des pans entiers des maisons bordant le défilé pour isoler la garde de la Dame avant de l'assaillir. Ils sont heureusement repoussés par l'exceptionnelle résistance des agents de sécurité de Saint Uréa. Les rares survivants capturés laissent présager un lien avec l'ancienne cellule révo dite "Du vieux phare" mais le tout reste peu concluant et on se contente donc de pendre tout le monde et d'oublier l'affaire.
Dans l'entourage de la dame de fer on soupçonne évidemment que cette tentative, comme beaucoup d'autres, est signé du Cipher Pol plutôt que de la révolution. On rit même beaucoup pendant un moment de ce nouvel échec en répandant un bon mot dans les couloirs du palais. Comment sait-on que c'est le Cipher Pol qui veut tuer la dame de pierre ? Parce qu'elle est toujours en vie !  
Au CP 5 pourtant on se réjouit aussi de cet échec. Car si l'attentat a bien été monté par la maison, et encore une fois via l'agent Red, son objectif n'était pas cette fois de tuer la dame de pierre, mais de démasquer un agent double du CP ayant décidé de bosser pour l'ennemi. Et éliminé discrètement dans la confusion de l'événement.
Événement joué ici par Red

 ► [1626] Il s’appelait Légion :
   
Alors que Genji Nakamura, porte parole du GM, est reçu par la Dame de Pierre, un coup d'état éclate en ville. Fomenté par une clique de militaires désireux de reprendre les rênes du pouvoir, il prévoit le retournement de plusieurs unités clés de la défense de la ville, et l’exécution immédiate de la dirigeante. Mais le plan fait long feu. La dame est sauvé de justesse par la garde d'honneur de Genji, la terrible 102ème division d'élite, ce qui coupe net l'élan des mutins et donne le temps aux loyalistes de reprendre le contrôle de la ville.
   On notera que l'homme a la tête du plan étant un ancien agent du Cipher Pol, la dame de pierre est persuadé que toute cette affaire n'est qu'une manœuvre de plus pour la liquider ou lui faire accepter une plus grande ingérence du GM dans ses affaires. Ce qu entraine évidement la réaction inverse.
   Événement joué ici par La 102ème d'élite

 ► [1629] Les cloches de Saint-Uréa :
En débarquant à Saint-Uréa, Kant attire irrémédiablement l’attention du Culte de la Miséricorde, organisation en apparence religieusement charitable, mais qui traque et exécute officieusement les révolutionnaires actifs dans la frange. Au terme de longues péripéties, mêlant traîtrise, enlèvements, fourberies politiques et duel à mort, Kant parvient à faire tomber le chef officieux du culte, Isidor « Siegfried » Ferembach. Le Culte de la Miséricorde s’effondre pour laisser place à celui de « l’Aumônière », dirigé par le vénérable curé Edgard Dechainou, qui officie dans la plus grande église de la frange. Depuis lors, les révolutionnaires de Saint-Uréa ont retrouvé un second souffle.
Événement joué ici : Tintements de cloche par Kant


Personnalités importantes

Les maîtres de Saint-Uréa
Lien cliquable :
1410031323-world-government-flag-by-sunuvmann2.png


La Garnison de Saint Uréa

Lien cliquable
base-v10.png


Le bon peuple de Saint-Uréa
Lien cliquable :
fist-300x300.jpg

La Fraternité des Bonimenteurs
Lien cliquable :
Usuriers.jpg

Les Petits Pères du Peuple
Lien cliquable :
Usuriers.jpg