AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -67%
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme ...
Voir le deal
9.99 €

Un voyage mouvementé

Archibalde Abe
Archibalde Abe

♦ Localisation : corse

Feuille de personnage
Dorikis: 440
Popularité: 5
Intégrité: 0

Sam 24 Déc 2011 - 14:01



Inu Town, North Blue. Quelques jours plus tot...

"The Duke" avait quitté Inu Town après avoir réussi à échappé à la marine. Après cette course-poursuite, il avait pu rejoindre son navire au dernier moment. Sur ce coup, il avait eu énormément de chance de s'en tirer avec seulement une petite blessure à l'épaule. Il était parti tellement vite, qu'il n'avait aucune carte maritime et devait donc naviguer au hasard. Une question lui tourmentait l'esprit: qu'avait fait Moe, son informateur sur Inu Town, pour que la situation aie dégénéré à ce point. Quoi qu'il en soit, notre homme était maintenant en pleine mer sans savoir où il se dirigeait.

La première journée, fut très calme. Il ne se passa absolument rien, pas même une once de vent. Archi dut ramer toute la journée et dés que le soleil se coucha, notre héros en fit de même. Il s'allongea mais eut beaucoup de mal à s'endormir. Après avoir passé quasiment deux semaines à boire comme un trou, sa boisson favorite lui manquait. Comment peut-on se passer de Rhum après une journée agitée? Il passa plus d'une heure à réfléchir à son avenir. Il allait avoir plus de mal qu'il ne l'aurait cru pour parvenir à ses fins. Il fallait qu'il trouve des personnes sur qui compter. Mais il ne devait pas pour autant rejoindre n'importe quel équipage. Il devait trouver la bonne personne, celle en qui il pourrait avoir une confiance absolue. Il n'existe que très peu de gens de cette envergure et cela notre homme le savait. Décidément toutes ses pensées ne l’aidèrent pas à s’endormir, donc il se releva et fit ce que tout homme insomniaque fait, il dépensa son énergie en ramant. Après plus de trois heures, il sentit ses muscles fatiguer. Il ne chercha pas à comprendre et s'allongea sur le sol de sa barque. Malgré l'inconfort de sa position, il s'endormit très rapidement.

Les premiers rayons de soleil lui chatouillèrent le visage. Étant habitué à dormir dehors, il savait qu’il ne pourrait plus se rendormir. Il n'y avait que peu de vent mais Archi décida de descendre la petite voile qu'il avait à disposition. Son ventre commençait à gronder car il n'avait pas manger depuis son départ. Durant deux longues heures il resta allongé, le vent guidant son embarcation, lorsqu'un bruit se fit entendre. Notre homme se releva soudainement pour se rendre compte de sa situation. Un bateau arborant un pavillon pirate qu'il n'avait jamais vu se déplaçait dans sa direction. Quelques minutes plus tard, le navire était à ses cotés, provoquant des remous qui obligèrent notre homme à se tenir bien accroché. Une échelle lui fur envoyé, et tout naturellement notre homme monta à bord. Lorsqu'il fut sur le pont, il se retrouva encerclé" de toutes parts par des hommes armés jusqu'au dent. Celui qui semblait être le capitaine prit la parole:

"-Fouillez-le et mettez le dans la cale, on verra ce qu'on va faire de lui plus tard. Et gardez sa barque, elle peut toujours servir!"

Aussitôt dit, aussitôt fait. "The Duke" fut minutieusement fouillé par un homme dont la barbe n'avait pas été taillée depuis plusieurs semaines et qui empestait. Son sabre lui fut retiré et notre homme fut jeté dans la cale. Tout était sombre et notre héros ne parvenait pas à distinguer quoi que ce soit. Durant plus d'une heure, Archi tâtonna les murs afin de se faire une meilleure idée de la physionomie de la pièce. Les pirates ne l'avait pas ligoté, ces idiots, et notre homme commençait maintenant à s'habituer à l'obscurité. Mais il lui fallait un plan, hors il n'y avait absolument rien dans cette salle, pas même une goutte de Rhum qui l'aiderait à réfléchir. Tant pis, il devait se reprendre en main avant qu'il ne se retrouve jeté à la mer. Il s'assit au sol, adossé au mur et réfléchit. Quelle solution avait-il? Soit il attendait gentiment qu'on fasse quelque chose de lui, soit il devait provoquer son destin. Il n'y a pas si longtemps il aurait attendu bien sagement mais ce temps là était révolu. Il devait être maitre de son destin. Et une idée apparu dans son cerveau. Une idée tellement simple qu'elle n'avait pas
surgi plus tôt. Il s'approcha de la porte, assez prés pour pouvoir surprendre son adversaire, mais en restant dans l'ombre. Il se mit à hurler de douleur, espérant qu'un homme viennent voir ce qu'il se passe. Et c'est ce qui arriva, un homme ouvrit précipitamment la porte, un fusil à la main. Notre homme était caché sur sa droite, et subitement un poing s'abattit sur la tempe de son adversaire qui s'écroula. Le forgeron s'empara du fusil et sortit, lentement, prêt à tirer au moindre mouvement. Il referma la porte et parvint à la verrouillé grâce à la clé toujours présente dans la serrure. Mais dans le couloir menant au pont, il ne vit personne. Il n'entendit que des voix et de la musique provenant du pont. Il semblerait que ce soit la fête au dessus.
*Parfait, ça va être plus facile que je ne le croyait.*

Il monta en direction du pont, sans faire de bruit. Il ne comptait pas débarquer en pleine fête, il ne ferait pas le poids. Par contre il avait pu remarquer que la porte dune cabine était placée juste à coté de l'escalier menant à la cale. Il se fit le plus discret possible, et, tout doucement, le fusil toujours prêt à tirer, il parvint à la porte qui par chance n'était pas verrouillée. Grâce au bruit que faisait l'équipage pirate, notre homme réussit à ne pas se faire remarquer en ouvrant la porte. Il la referma directement derrière lui et ce qu'il vit l'impressionna. Il n'avait jamais vu une si grande cabine personnel. Il y avait un lit deux places au milieu, au fond un immense placard était incrusté dans le mur. Au plafond un lustre orné de diamant diffusait une lumière douce, et de ci de là, on pouvait remarquer ce qui semblaient être des objets de valeur.Dans un coin, posé contre un mur il trouva son sabre "Chaka", le saisit et le rangea à sa place, contre son flanc gauche. Mais un objet en particulier attira le regard de notre héros. Dans un coin se trouvait un coffre assez grand, orné de pierres précieuses.
*C'est peut-être un trésor!*

Archi se voyait déjà en train de dépenser tout son trésor en nourriture et en boisson mais il fut très déçu lorsqu'il l'ouvrit. Il n'y avait qu'un gros fruit à l’intérieur. Il allait refermer le coffre lorsque son ventre se mit à crier famine. Il regarda le fruit et se dit qu'il devait avoir bon gout, du coup il croqua dedans. Dés la première bouchée il fut dégouté par le gout horrible qui parvint à ses papilles. Mais la faim était plus forte et il se força à tout manger. A la fin de son "repas", il sentit une douleur l'envahir. Il se força pour ne pas crier mais il souffrait terriblement. Sa vue se brouillait et il ressentait des changements dans son corps. Il ne pouvait pas dire quels changements se produisait mais il comprit qu'il venait de manger un fruit du démon. Il se rappelait qu'un de ses anciens compagnons avait également ressenti la même chose en ingurgitant un fruit. La douleur commençait à s'estomper et notre homme se rappela qu'il était sur un navire ennemi. Il arma son fusil, le canon pointé vers l'avant, et ouvrit la porte délicatement. Par chance, les pirates étaient sur le pont, complétement saouls. Il se déplaça sans bruit et se dirigea vers l'échelle menant à son embarcation. Il descendit vite et coupa la corde avec son sabre. Il pouvait de nouveau partir, libre. Personne sur le navire n'avait pour le moment remarqué son absence. Il partit dans le sens inverse afin de les distancer. Après avoir erré durant des heures, il vit une ile se dessiner au loin. Par malheur, il se rendit compte qu'il était revenu sur ces pas et arrivait de nouveau sur Inu Town. Il avait vraiment envie de se boire un bon Rhum.
Page 1 sur 1