AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
84 € 120 €
Voir le deal

Un jour comme les autres

Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Ven 30 Déc 2011 - 16:42

Les premières lueurs du jour pénétrèrent à peine dans la petite chambre à coucher lorsque notre héro se levait. Ce jeune pirate, nommé Noroma D. Seido, tirait une drôle de tête. La vieille, il avait participé à la fête locale, près des bains. Cela faisait maintenant plusieurs mois que Seido voguait sur North Blue et pourtant, il était toujours à son point de départ. C’est vrai, le pirate avait fait quelques rencontres intéressantes, mais n’avoir rencontré aucun compagnon de voyage le frustrait un peu.

Ayant entendu parler de la fête de cette île, réputé pour ses danses exotiques, Seido avait volé une barque au port, en distrayant les gens avec un petit feu. Ce petit moyen de transport était bien pratique, cela lui permettait d’économiser un peu d’argent. Cependant, il devrait tôt ou tard trouver, voler ou acheter, un vrai navire, s’il voulait monter un équipage.

Après avoir enfilé un pantalon et un t-shirt, s’armant de son revolver par la même occasion, il sorti dehors, et commença son jogging matinal. La ville était encore endormie, bercé par un léger vent. Seido retourna à son point de départ alors qu’une bonne heure s’était écoulée. Comme on l’avait engueulé la vieille lorsqu’il s’était entrainé dans sa chambre, réveillant les voisins, Seido alla à l’arrière de l’auberge, où l’on pouvait trouver un petit coin tranquille. Là-bas, il commença son petit entraînement, à base de pompage et abdominaux. Une fois fini, il ramassa un long bâton, préparé à l’avance, et fit une série de coupe. Une marinée comme tant d’autre.

Une fois lavé et habillé proprement, prenant cette fois-ci son sabre, son long manteau et son chapeau, il alla déjeuner. Aujourd’hui, on proposait une série de pâtisserie et des fruits, entre autres. Seido prit un peu de chaque, les mangea et partit vers les sources chaudes. Rien qu’à y penser, Seido souriait. Il n’y avait rien de meilleur qu’un bon bain chaud le matin, surtout que le prix des sources chaudes était divisé par deux ! Le pirate adorait la période des fêtes.

Un jeune garçon l’accueillit avec un large sourire, et l’invita à déposer ses armes au guichet sur la gauche. Dès qu’il les remit, on lui donna un numéro pour qu’il puisse les retrouver facilement. Une remarquable organisation ! Ou du moins, c’est l’impression qu’avait eu Seido au départ. En sortant du bain, une bonne heure plus tard, quelques personnes étaient regroupées devant le guichet des armes.

Comment ? Toutes les armes ont été volées ?!
S’il vous plaît, s’il vous plaît, un peu de calme. Il semblerait que quelqu’un aie pénétré dans notre réserve en crochetant la serrure.

Deux hommes criaient vers le jeune garçon, qui ne savait pas trop quoi faire. Dès que le gérant arriva, ces deux hommes foncèrent sur lui, pour se plaindre. Regardant autour de lui, le pirate remarqua d’autres personnes, un homme d’une trentaine d’année, habillé pauvrement et une jeune femme, jolie en plus… Secouant la tête, Seido se concentra sur la situation, pas le temps de draguer pour le moment, on lui avait volé ses précieuses armes ! Poussant un léger soupir, le pirate alla parler avec le garçon.

Excusez-moi, mais c’est déjà arrivé ?
Non monsieur. La porte est gardée par un garde constamment. Je lui donne les armes, et il va les mettre dans la réserve.


Remerciant le garçon, le pirate alla se renseigner chez le garde. C’est un homme grand, corpulent et chauve. Il portait une large épée à son flanc, et un fusil derrière son dos. Un ancien chasseur de prime, sans doute. L’homme dans la trentaine devança le pirate, et entamait la discussion avec lui. Seido s’approcha, afin d’entendre la conversation.
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Archibalde Abe
Archibalde Abe

♦ Localisation : corse

Feuille de personnage
Dorikis: 440
Popularité: 5
Intégrité: 0

Ven 6 Jan 2012 - 15:14

Archi était revenu à son point de départ, Inu Town. Il commençait à vraiment bien connaitre cette ile même s'il ne fréquentait que les bars et autres tavernes malfamées. Depuis qu'il avait mangé un fruit du démon il tentait tant bien que mal d'activer ces pouvoirs, mais cela était un échec cuisant. Il ne savait même pas quel pouvoir il avait gagné. Notre homme commençait à se dire que ce frut était un faux lorsque soudainement, allongé dans son coin de rue pour dormir, comme tous les soirs, alors qu'il se grattait la jambe, il sentit sa peau changer de texture. En y regardant de plus prés, il se rendit compte qu'une "poche" s'était ouverte dans sa jambe. Il fit de grands yeux et se demanda ce qu'il se passait. Durant plusieurs minutes, notre héros observa la "poche" sans toutefois comprendre véritablement son utilité. Il attrapa un brin de paille, posé un peu plus loin et le fit entrer dans ce trou béant. Pendant dix minutes il ne s'intéressa plus à cette chose et essaya de s'endormir. Il n'y arrivait pas tant son excitation était à son paroxysme. Il extirpa le brin de paille et en c'est ainsi qu'il découvrit que cette poche était faite dans une matière inconnu mais qu'il ne ressentait aucune gène lorsqu'il avait un objet à l'intérieur. Il venait de comprendre son nouveau pouvoir, notre homme pouvait désormais stocker plein d'objets dans son corps, sans que cela ne se remarque de l'extérieur. Il était heureux et s’endormit comme un bébé.

Lorsqu'il se réveilla,le soleil commençait tout juste à se lever. Il n'y avait pour le moment personne dans les rues de la ville. Depuis une semaine, il entendait parler des sources chaudes. Après s’être renseigné, les prix étaient exceptionnellement divisés par deux pour quelques jours.Notre homme décida qu'il pouvait s'offrir un petit plaisir de temps en temps surtout qu'il savait qu'il y aurait des pâtisseries aujourd'hui. En se rendant aux bains une idée germa dans son esprit, pourquoi payer pour poser son armes alors que son corps pouvait désormais le faire? Il fit une poche dans sa cuisse gauche et y mit son sabre et sa petite bourse en cuir. Arrivé aux sources, il fut l'un des premiers clients de la journée. Il en profita pour se détendre, fermant les yeux et pensant à son avenir. Pour le moment, depuis son évasion, il n'avait quasiment pas avancé.et était toujours sur la même ile. Il buvait beaucoup ne souhaitait pas partir seul à l'aventure. Mais comment trouver un capitaine digne de ce nom lorsqu'on est tout le temps saoul? L'eau chaude le relaxait et cela faisait bientôt une heure qu'il était plongé dans ses pensées, à tel point qu’il fut surpris d'entendre un vacarme s'élever d'un endroit qu’il pensait être l'accueil. Il se rhabilla et se dirigea vers le leu où l y avait de l'agitation.

D’après ce que compris Archi, toutes les armes avaient été volées par une personne qui avait crocheté la serrure. Intérieurement, il était mort de rire quand il repensa que son arme était bien à l'abri dans son corps. l vit qu'il y avait un peu de monde rassemblé pour se plaindre, mais parmi eux se trouvaient un homme qui attira son regard. Il était coiffé d'un grand chapeau et portait un long manteau qui lui donnait un air classe. Une femme d'une rare beauté était également présente, et Archi eut du mal à se contenir pour ne pas la draguer. Pourtant malgré le fait qu'il n'ait rien perdu dans cette affaire, il éprouva le besoin de tenter quelque chose. Avec la panique provoquée, l tenterait d'arnaquer le propriétaire. Notre homme fut le premier à aller parler au garde posté devant la porte. Il semblait fort et peu impressionnable et portait une large épée à la ceinture, mas notre héros ne perdit pas le nord.

"-Salut, je m’appelle Archi et à l'intérieur de la réserve que tu étais sensé garder il y avat mes armes. Comment as-u fait pour tout te faire voler? Je serais toi, je penserais déjà à un nouvel emploi, surtout que mes armes valent une fortune.

-Écoutes mon p'tit gars, je ne sais pas ce qu'il s'est passé alors va te plaindre à mon patron."

Notre héros avait remarqué que le jeune home avait écouté toute sa tirade. Il avait joué la carte du mensonge afin d'observer le garde. Il ne saurait pas dire pourquoi, mais il était persuadé que ce grand chauve y était pour quelque chose, il l'avait compris en l'entendant parler. Mais le plus incroyable était le sentiment que lui inspirait l'homme au chapeau. Il ne saurait dire pourquoi, mais il sentait que ce jeune homme allait jouer un rôle important dans sa vie.
Hakua Sekai
Hakua Sekai


Feuille de personnage
Dorikis: 200
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 17 Jan 2012 - 9:36

Et voilà, après des jours de recherche intensif, je revenais bredouille de mes longues promenades, enfin plutôt recherche. J'avais visitée plein de village pour trouver la trace de ma soeur jumelle, mais à chaque fois, ce fut un échec cuisant, elle était introuvable. Cela faisais des années que je m'étais mise à sa recherche, en m'aidant des gens honnêtes qui me donnaient quelquefois des informations intéressantes. Mais malheureusement, la dernière fois que je l'avais vu, c'était dans ce bâtiment où elle avait pris des otages. Elle m'avait beaucoup choqué a l'époque, mais maintenant je comprends pourquoi, elle veut se venger de ce qu'a fait la marine et je le comprends tout à fait. Malgré ça pour moi, faire du mal a de pauvre innocent n'est pas une bonne chose pour arranger les choses. Je continuais alors mes péripéties à travers une large forêt, d'où on pouvait entendre quelque bruit d'oiseau et des craquements de branche. Puis soudain, en me retournant, je vis un morceau de tissu, mais pas n'importe lequel, un morceau de tissu appartenant à ma soeur. Je n'en croyais pas mes yeux, ma soeur était passée par ici, mais qu'est ce qu'elle venait faire dans les environs. Alors, tout excitée, je me dirigeais instinctivement vers l'extérieur de la grande végétation.

"Ce n'est pas vrai, ma soeur et dans les parages."

j'étais tellement ému, que des larmes de joie coulèrent toute seule, je voulais absolument la revoir, même sans lui parler, mais seulement la serrait dans mes bras, retrouver pendant un petit moment ce côté complice qu'on avait a l'époque. Je me mis alors a courir, puis après quelques pas, je vis au loin de la lumière, je courus alors vers celle-ci et vis alors un petit village que je ne connaissais pas, étrange n'est-ce pas ?

"Mais où suis je ? Ma soeur ne peut pas être ici"

Je commençais a me posais plein de questions et j'entendis au loin une voix, au début, je n'y fis pas attention, puis j'entendis cette voix m'appelais. Je me retournais alors et au loin, je vis une silhouette que je reconnus entre mille, celle de ma chère soeur. Dès larmes de joie se mirent alors a coulés le long de mes joues et instinctivement, je me mis a courir vers celle-ci, mais lorsque j'arrivais à destination, la silhouette avait disparu. D'un coup, tous mes espoir s'effondrèrent très rapidement, je tombais alors sur mes genoux et mis ma tête dans mes mains, j'avais encore perdu ma soeur, encore une fois.

Je restais dans cette position pendant quelque temps avant de sécher mes larmes et de me relevais, je ne comptais pas me laisser abattre pour-ci peut, au moins j'étais sûre d'une chose, ma soeur était en vie et cela me réconfortais énormément. Après avoir regardé une dernière fois le bâtiment, je fis demi tour afin de visiter cette nouvelle ville et j'appris alors que je me trouvais à Inu Town, une ville normal, mais très belle cependant. Maintenant que je savais comment s'appeler la ville, je devais trouver un endroit ou vivre pour le moment et je pensais directement à une petite auberge. Mais sur mon chemin, j'entendis des gens parler d'une certaine source chaude, intrigué, je fis passée la curiosité avant le reste et c'est avec un large sourire que je m'y dirigeais.

Je vis alors a quelque mètre le fameux endroit où il y avait cette source et finis par y rentrer. Je fis alors un bonjour au jeune garçon et je lui confia ma faux, et mes deux instruments que je gardais toujours sur moi. Puis une fois le poids décharger, j'allais mes changer et rentra dans l'eau, d'abord un peu hésitante, puis j'y rentrais totalement avant de me coller au rebords. Cela faisait du bien, je sentais mes muscle se décontracter et une zen attitude m'envahir, mais ce doux moment ne resta pas très longtemps. J'entendis alors des voix et des plaintes être dites juste au-dessus, je dus alors quitter mon petit endroit de détente pour aller voir ce qui se passer.

"Mais que ce passe t-il"

Lorsque j'arrivais enfin a l'étage, je compris alors ce qui s'était passé, les armes avaient disparu. Habillée, je me dirigeais maintenant vers le petit groupe et remarqua sur mon passage deux personnes, le premier portait un long manteau brun et un chapeau, l'autre avait l'air un peu saoul et avait les yeux d'un bleu assez rare. Après cette longue observation des deux individus, je repris mon chemin et m'arrêtais devant l'un des gardes a qui j'avais passer mes armes et interrompis en même temps l'inconnu qui parlait avec lui.

"Je suis désolé de vous interrompre cher monsieur, mais j'aimerais savoir où sont les armes, car voyez vous, mon arme qui mes très chère et mes deux instruments y était. Alors, vous avez intérêt à les retrouver, c'est bien compris, car s'il arrive un seul malheur aux armes que vous étiez censé garder, j'en connait un qui devra changer d'emploi et très vite."

"Je vous le dis à vous aussi, je ne sais pas du tout ce qui ses passés, alors si vous n'êtes pas contente, allez-vous adressez au patron."


Je soupirais alors avant de regarder les deux hommes qui me fixaient, je sais, a ces moments la j'aimerais me faire toute petite, mais il était hors de question que je perds ma précieuse faux, c'était un cadeau et une chose était sûre, si je ne la retrouvais pas, j'allais vraiment m'énerver. Je tournais alors mon regard vers le jeune homme et je ne savais pas pourquoi, mais je le soupçonnait d'être mêlé à l'affaire et en tournant mon regard, je regardais alors les deux inconnus qui avaient l'air d'avoir pensé la même chose que moi.
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mer 18 Jan 2012 - 20:25

Tendant l’oreille, Seido écouta la conversation et n’apprit pas grand-chose. Au moins, il pouvait associer le nom d’Archi au visage de l’homme aux yeux bleus. Ses armes semblaient couter chers, un peu comme celle possédé par la jeune demoiselle, qui parlait avec le gars de l’accueil. Chose étrange, ils avaient tous deux, avec leur interlocuteur respectif, proposé un changement d’emploi. Pire encore, on leur avait répondu presque la même chose ! C’était assez comique. Après ce bref moment de distraction, le pirate se concentra sur son problème actuel, retrouver ses armes.

A part le gérant, le garçon de l’accueil, le garde et une femme de ménage qui venait d’apparaître sur la scène, les autres personnes semblaient être des clients, à première vue. La possibilité de trouver le brigand, ou l’un d’eux, parmi eux était à envisager. Sans se compter, il y avait cinq personne, la jeune femme, le gars nommé Archi, et encore trois autres hommes, dont deux qui semblaient bien se connaître. Ça manquait un peu de femme. Seido s’intéressa à l’homme qui était à l’écart, blond, dans la vingtaine, sans signe particulier. Deux possibilités s’offraient à lui : soit il interrogeait le personnel sur leur journée, ou soit il se penchait sur les clients. Suite à une courte réflexion, le pirate décida de suivre la première option, les clients allaient sans doute rester dans le coin encore un moment. Il s’approcha de la femme, une rousse d’une trentaine d’année ayant un certain charme.

Excusez-moi mademoiselle, puis-je vous poser quelques questions ?

Celle-ci restera surprise par la question, et lança un regard vers l‘accueil, où se trouvait le patron, en train de parler avec le jeune homme.

Ne vous inquiétez pas, je dirais que c’est de ma faute.

La voyant se détendre un peu, et lui sourire, il enchaina, en lui demandant d’abord son nom, simple politesse qu’il ne fallait pas oublier. La dame se nommait Roberta, et elle travaillait là depuis trois ans. Seido s’arrangea pour qu’elle lui parle un peu de ses collègues. Le gérant, Phil, venait de se séparer de sa femme Lewis. Il tenait cette infrastructure de son père, décédé l’an dernier. Roberta semblait l’apprécier, mais il était un peu minutieux à propos de l’ordre à son gout. Ça ne lui facilitait pas le travail. Le jeunot se nommait Kim, la dernière recrue et neveu d’Ado, le cuisto. Il semblait assez réservé, et étrangement toujours sur ses gardes. Le garde, Paul, était un ancien chasseur de prime n’ayant pas fait carrière. Selon les rumeurs, il avait été accusé de meurtre et avait même fait de la prison. Ayant appris assez de chose, le pirate remercia la femme et se dirigea vers le garde. Cependant, celui-ci s’en alla vers les toilettes… Une envie pressante sans doute. Le gorille se dandinait depuis un bon moment. Haussant les épaules, Seido s’adressa à la personne le plus proche de lui, Archi.

Excusez-moi, on vous a volé vos armes aussi, si je ne m’abuse ? Vous pouvez me dire de quoi il s’agit ?
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Archibalde Abe
Archibalde Abe

♦ Localisation : corse

Feuille de personnage
Dorikis: 440
Popularité: 5
Intégrité: 0

Mer 29 Fév 2012 - 17:11

"-Excusez-moi, on vous a volé vos armes aussi, si je ne m’abuse ? Vous pouvez me dire de quoi il s’agit ?

-On m'as volé mon sabre, mais ce n'est pas très important! Le problème vient de savoir qui a fait ça avant moi."

Et notre héros se mit à rire. Il avait lancé cette petite blague pour détendre l'atmosphère. Il n'avait pas spécialement envie de faire une enquête pour retrouver un voleur, qui ne lui avait pas réellement volé d'arme, puisqu'il avait caché celle-ci dans son corps grâce à son pouvoir. Il décida de faire ce qu'il faisait le mieux, à savoir boire du rhum. Il s'assit au comptoir, commanda deux verres de rhum et interpela l'homme aux chapeau.

"-Hey gamin, viens te boire un coup, tu verras, tout ira mieux après."

Sans attendre qu'il n'arrive, il porta le verre posé devant lui à sa bouche et but une longue gorgée. Ce rhum n'était pas mauvais, notre héros en avait gouté d'excellents, mais celui-ci se laissait boire. Il en commanda un autre qu'il vida d'une traite. La serveuse semblait expérimentée et remplit le verre vide dés que notre homme le posa. C'était devenu une habitude pour Archi, il ne pouvait passer une journée sans boire, surtout après avoir vécu autant de choses. Mais aujourd'hui, après avoir terminé son troisième verre, il se mit à réfléchir sur la suite de sa vie. Comptait-il rester dans cette ville? Surement pas. Partirait-il de nouveau à l'aventure? Au fond de lui, c'était ce qu'il espérait, surtout depuis qu'il avait réussi à s'évader de prison. Mais il y avait un gros problème à cela, comment ferait-il une fois en mer, lui qui ne pouvait plus nager, et qui ne savait pas diriger un bateau? Son regard se posa de nouveau sur le jeune homme au chapeau. Et si ce sentiment qu'il avait éprouvé lorsqu'il l'avait croisé n'était pas une intuition? Et si cette personne avait le charisme et le courage pour devenir l'un des plus grands pirates que la terre n'est connu? Toutes les réponses à ces questions arriveraient tôt ou tard, pour le moment, il ne pouvait que l'observer. Une chose était sure dans le coeur de notre héros, cette journée ne serait décidemment pas comme les autres.
Hakua Sekai
Hakua Sekai


Feuille de personnage
Dorikis: 200
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 27 Mar 2012 - 6:43

Je continuais d'interroger le jeune homme qui était prêt de moi, mais bien évidemment, je n'appris rien d'autre que ce que l'on m'avait déjà dit auparavant. Je soupirais alors, ne sachant plus quoi faire, mais surtout dans l'impossibilité de retrouver mes armes sans un seul petit indices. Je me dirigeais alors vers un autres monsieur qui était venu pour profiter des bains pour lui demander gentillement, même si au fond j'étais un peu énervé.

"Escusez moi, est ce que vous n'auriez pas remarqué quelques choses d'anormal au moment ou le vol c'est passé ?"

Celui-ci me regardais alors et finis tout bonnement par fuir, ne voulant pas se retroyver dans les problème. Je regardais alors tout le monde qu'il y avait dans le hall, et aperçus au loin les deux personnes que j'avais remarqué tout à l'heure, d'ailleurs, que celui qui portait la grande cape c'était avancé vers le vieil homme, tandis l'autre était en train de boire un grand verre de rhum et j'en conclut donc qu'il amait bien boire se genre de chose. J'hésitais alors un certain moment avant de m'approchais vers eux à pas lent, mais très décider.

"Escusez moi messieurs, mais qu'est ce que l'on vous a volez exactement ?"

Bien évidemment, je faisais très attention a ne pas me montrais vulgaire ni même commençais a m'énervais, car ou sinon les propriétaire m'aurait virée de là et plus jamais le droit de revenir. Je me contempta alors de les regarder, attendant une quelques réponse de leur part, tandis que l'affaire venait de commencer. Depuis quelques temps, je ressentais une sorte de rand vide en moi, je ne savais pas ce qui me manquais pour que je ressente ça, mais une chose est sure, je songeais très sérieusement a rejoindre un équipage ou même qui sait, peut être en créer un. Mais pour le moment, l'important et que moi j'arrive a résoudre laffaire, mais pas toute seule.
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Lun 9 Avr 2012 - 21:59

Le jeune pirate sourit à l'homme, par simple politesse. Avouons-le, cette histoire n'avait rien de drôle, surtout quand on tenait à ses armes comme la prunelle de ces yeux ! Voyant l'homme commander à boire auprès de la serveuse, Seido réalisa qu'il n'avait pas encore questionné les gens du bar, qui se situait à droite de l’accueil, à l'opposé de la sortie.

Allez, un petit verre m'aidera surement à me détendre et trouver l'enflure qui a fait le coup. il regrettera amèrement d'avoir croisé le chemin de Noroma D Seido !

Voyant qu'il commençait à s'emporter, Seido bu une gorgée du rhum qu'il avait commandé quelques instants plutôt.

Pardonnez-moi, ces armes ont une valeur sentimentale. Enfin, mon revolver, pas mon katana. Ce n'est qu'un sabre médiocre. Qu'est-ce que vous faites dans la vie, à part boire ? Je suis médecin, entre autre, personnellement.

"Excusez-moi messieurs, mais qu'est-ce que l'on vous a volez exactement ?"

Une jeune femme vint interrompre les paroles du pirate. Grande, mince, jolie et avec une paire de longue jambe... Bref, pas mal du tout. Visiblement, elle avait aussi été victime du vol, pas de chance. Cependant, cette chose attira l'attention du pirate. En effet, une femme armée n'était pas une chose que l'on voyait souvent, sauf elle n'était pas un civil "normal". Vu ce qu'elle portait, on pouvait affirmer sa non appartenance à la marine. Était-elle un pirate ? Une chasseuse de prime ? Ou une simple civile armée ? Difficile à dire. Mais bon, voilà que la jeune femme le regardait encore dans les yeux, en attente d'une réponse. Rester là à penser et ne rien répondre seraient bien impoli.

Pour ma part, on m'a volé mon katana et mon revolver. Et l'homme ici présent a été privé de son sabre. C'est une affaire embêtante, je ne comptais pas rester tant que ça sur cette île.

Je ne sais pas vous, je pense que cherchez nous-même nos armes iraient bien plus vite. En plus, à trois, on pourrait franchement trouver qui a fait le coup, je crois ...

Au fait, moi c'est Seido, et vous ?


Du coin de l'oeil, le pirate remarqua qu'un homme, de taille moyenne et complètement chauve, sortait nerveusement. Il portait un tablier sale.

Je crois que le cuisto, Ado, veut nous fausser compagnie ... Et si on le suivait ?
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1