AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

Les aventuriers de la roche perdue

Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Mer 29 Fév 2012 - 15:53

Trainant une fois de plus en ville, buvant son huile comme un poivrot et mangeant le moindre petit bout de métal trainant par terre (de ce côté là il n'était pas affamé) Shimeru se posa comme à son habitude sur un banc de la grande place et se mit à buler. Ses fameuses période de mise en veille pouvait durer indéfiniment mais dans son cas elle durait jusqu'au prochain repas ou jusqu'à l'arrivée d'une patrouille de marine, indiquant le moment de décamper. Mais aujourd'hui journée radieuse et mise en veille à volonté. Quoique un petit détails lui traversa l'esprit, ce qui allait lui pourrir la journée complète mais ça il ne le savait pas encore, il se demanda si ,en tant que machine programmée à la médecine, c'était très professionnel de ne rien glander des journées. En fait la seconde d'après il se leva et partit direction la bibliothèque, rongé par le remord et l'incompétence selon lui, dans laquelle il chercha le rayon lui correspondant.

*Recherche d'information...mot-clé : corps humain, pathologie, médecine ...*

Il atterit dans un rayon possédant plusieurs livres traitant de la médecine alors il s'asseya à un bout du rayon, prit le premier livre venu et commença sa lecture qui dura longtemps très longtemps...trop longtemps pour lui : en fait c'était la première fois qu'il lisait un livre, et c'était la première fois qu'il s'ennuyait autant. Il était habitué au téléchargement rapide de fichiers et à l'information instantanée, il n'allait tout de même pas s'avaler des bouquins qui lui prendrait des jours à lire. Décidément sa journée était ratée.

-Ce jour-là il y avait plein de programme à télécharger et il y a fallu que je prenne l'intitulé "médecine"... il devrait y avoir dans une bibliothèque une section réservée au cyborg, avec des câbles de branchement et...

Il venait de croiser le regard de l'ordinateur et une nouvelle idée germa dans son processeur, et celle-là allait lui pourrir le lendemain mais il ne le savait pas non-plus. Il s'avança vers la secrétaire et avait l'intention de se connecter à la banque de donnée pour éviter d'avoir à feuilleter tous les bouquins de la salle.

-Excusez-moi je dois sortir mon câble pour le mettre dans votre unité centrale, le temps que le flux arrive je pense qu'il faudra que vous le teniez.

BLAF

Il n'essaya pas de comprendre le geste agressif de la secrétaire car il était certains d'être en tord, pourtant il avait juré être plus sociale ces derniers temps. Mais bon voyant la demoiselle s'en aller dehors prévenir il ne savez qui, il fit lui-même les branchements et fouilla une petite minute le temps de trouver ce qu'il cherchait : un remède à tout ! Il trouva au détour d'un octet une fiche sur une pierre mystérieuse qui aurait guérit plus d'une personne souffrant de maladies diverses et variées. Il n'aurait pas prété attention à ceci s'il avait su ce que voulait dire "conte pour enfant" , mais il termina sa lecture et fut convaincu de l'existance d'une telle pierre, qui lui permettra de n'avoir aucun bouquin à lire pour exécuter au mieux son programme le qualifiant de médecin, ce sera une besogne en moins.

Dans la fiche il avait lu que cette pierre était gardée par les morts, et quel est l'endroit où il y a des morts ? La nécropole évidemment ! Den sortit de la bibliothèque et se dirigea vers le cimetière de Logue Town qui se trouvait hors de la ville.

-Regardez ! C'est lui l'obsédé qui m'a abordé dans la bibliothèque !

Hola, dès qu'on le pointe du doigt Shimeru sait qu'il vaut mieux qu'il court. Il commença donc à s'enfuir une énième fois, mais cette fois il avait une trajectoire à garder pour ne pas perdre de temps, le cimetière l'attendait et avec lui son lot de problème et sa récompense.
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Dim 18 Mar 2012 - 14:40

Wohrwèlch était sur une recherche depuis fort longtemps. A vrai dire, depuis qu'il était arrivé à Logue Town et ses fouilles l’emmenaient à d'autres énigmes. Cette fois-ci, il présentait que se serait la bonne. Il avait découvert en feuillant dans des vieux livres qu'il y aurait une pierre de grande valeur capable de guérir les malades. Pour lui s'était grotesque, sa curiosité le guidait juste pour son plaisir personnelle. Il avait déjà auparavant abandonné, puis repris à plusieurs occasion, non pas par découragement mais que ce n'était pas cela qui allait lui nourrir. Une fable reste une fable.

Cela dit, il était dans le cimetière de la ville depuis 18h en scriptant tombe après tombe. L'obscurité n'aidait pas. Heureusement qu'il avait pris le soin de prendre une lanterne qu'il alluma préalablement. Il avait emporté avec lui un sac à dos en plus des ses affaires habituelles. Il avait en main son livre qui lui donnait les informations sûr cette mystérieuse pierre. Les yeux penchés dessus, la lumière proche il jeta un coup d'oeil. Il n'était pas sûr de ce qu'il lisait. Le bouquin était illustré et on pouvait y voir une carte codé. Wohrwèlch était convaincu que c'était le bon endroit.

En relevant le non, il vit une étrange silhouette au loin qui s'approchait. Il ne bougea pas et attendit qu'elle se rapproche davantage. Et comprit vite qu'il 'agissait d'une personne qu'il connaissait bien. Ils s'étaient rencontré dans la taverne de Masato peu de temps avant. Il se demandais ce qu'un médecin venait faire dans un lugubre endroit. Lorsqu'il fut à porté de voix, il engagea la conversation:

- Hey Shimeru! Comme on se retrouve. Comment va-tu depuis la dernière fois? Que me vaut ta présence dans le cimetière de Logue Town?
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Mer 2 Mai 2012 - 14:02

- Hey Shimeru! Comme on se retrouve. Comment va-tu depuis la dernière fois? Que me vaut ta présence dans le cimetière de Logue Town?

Il connaissait cette voix et ces vêtements, c'était l'archéologue qu'il avait rencontré à ... à ... il n'avait pas le temps de fouiller son disque dur car une patrouille de marine le collait au fesse, il croyait poursuivre un violeur de bibliothécaire mais il en avait l'habitude. Mais même s'il voulait rester poli sa priorité n'était pas dire bonjour à Wohrwèlch mais plutôt dire au revoir au marine, espérant trouver un échappatoire dans le cimetière il zigzagua entre les pierres tombales pour diviser entre eux les marines et s'ils le pouvait le prendre un à un pour éviter de casser les monuments sacrées. Et puis vu qu'il avait un peu de temps avant d'entamer le combat il se permit d'ouvrir la bouche...

-Ahh salutation à vous l'archéologue, excusez-moi de ne pas pouvoir vous serrez la main mais comme vous pouvez le voir je suis poursuivi. Veuillez patienter quelques instants que je puisse régler cette affaire.

Réussissant à emmêler la patrouille dans le dédale mortuaire et son interlocuteur patientant malheureusement il dût abréger la poursuite, c'était le moment d'agir ! Faisant mine de trébucher il s'écroula sur le dos entre deux rangées de tombes et n'eut qu'à attendre quelques secondes avant que l'un des soldats perdus dans les rangées n'apparaisse devant-lui, il n'eut alors qu'à lui envoyer l'un de ses piliers dans la figure, et d'un.

*Détection de mouvement, Nord-Est, Sud-Sud-Est et Ouest, parade activée.*

La concentration et le timing était de mise pour ces trois-là. Le premier se présenta derrière le colosse et le mit en joue tout en lui demandant de se lever, il s'exécuta et put voir le deuxième larron arriver face pour prendre les mains. Alors qu'il remit son fuil sur l'épaule pour attraper des menottes, Shimeru abaissa une main et empoigna le premier par la main du fusil pour éviter qu'il tire, le deuxième recula et se mit à chercher son fusil avec les mains. Trop tard pour lui le pilier droit de Shimeru lui arriva dessus sans prévenir et le neutralisa radicalement, mais resta un troisième marine qui venait de voir la scène et plutôt que d'utiliser le fusil au risque de blesser son camarade, il dégaina son sabre et se réceptionna violemment son compagnon que la conserve venait de lui balançait par-dessus l'une des sections du cimetière.

*Reste 2 unités hostiles ... en attente ... unités neutralisés*

En effet alors qu'il se tournait vers la position indiquée, il vit deux marines au sol et Wohrwèlch entre les deux. Il le rejoignit et lui reconnu qu'un peu d'aide faisait toujours plaisir. Terminant les politesses il purent enfin discuter paisiblement de ce qui les amenait ici dans la nécropole. Shimeru parla de la mystérieuse pierre sur laquelle il s'était renseigné et il écouta l'histoire de Wohrwèlch qui rejoignait étrangement la sienne. Encore ici tout aide était la bienvenue et celle d'un archéologue n'était pas des moindres, au vu de la chasse qui les attendait...

-Ne perdons pas de temps alors .
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Sam 5 Mai 2012 - 0:42

Après ces petits retrouvailles, les deux individus se mettaient d'accord pour chercher ensemble la roche perdue. Wohrwèlch était convaincu qu'après de nombreuses recherches, elle serait dans le coin. Après avoir visiter de fond en combe le cimetière, ils trouvèrent une pierre tombale particulière. Il y avait un nom d'un scientifique qui était inscris dessus. Cela correspondait à la personne dans le livre que l'historien tenait pour se baser.

Vu qu'il n'y avait plus de monde, plus de Marine, il demanda à son ami de l'aider à pousser la pierre. Après l'avoir dégagé, ils découvrir une entré qui s'enfonçait dans les abysses de la terre. Il n'y avait pas de doute. C'était bien ici.

Ils avancèrent sans hésiter dans le couloir de la mort. On aurait dit une catacombe. Sur les parois, il y avait des ouvertures où était entreposé des restes d’ossements. Shimeru Den'pa qui était très grand du se courber pour passer. Leur pas les guidèrent pendant cinq minutes dans le chemin sans fond. L'archéologue n'avait pas spécialement peur, mais se méfiait un peu de ce qui pouvait leur arriver. Il demanda au médecin s'il allait bien.

- Alors, ça va? Si jamais tu renonce, je t'en voudrait pas, hein. Je continuerais sans toi. En tout cas, ça fait vraiment plaisir de te revoir. C'est la première fois que tu fais ce genre d'aventure?

Quelque instant plus tard, des chauves-souris vinrent en masse depuis le fond et semblaient ne pas apprécier la lumière des torches et voulaient sortir. Ils attaquèrent au passage les deux aventuriers sous de terrible croc et battement d'ails.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Mar 8 Mai 2012 - 12:00

Commençant à descendre Shimeru se sentait mal à l'aise d'être sous terre, peut-être une clostrophobie refoulée, ou alors le système de survie qui s'affole, il ne savait pas. Pourtant il ne voulut pas pour autant faire baisser l'ambiance et répondit à Wohrwèlch car les moeurs de la société veulent que l'on répondent aux questions qu'on nous posent.

-Je suis programmé pour terminer tout ce que je fais, rassurez-vous. Bien que ce soit la première fois que je vais dans les entrailles d'un cimetière et qu'aucun de mes programmes ne me conseillent de continuer...je vais bien, et notre rencontre est un plaisir partagé croyez-moi.

Même s'il ne connaissait pas réellement la signification de "plaisir", il pensait à un truc avec les doigts.
Bref ils avancèrent toujours plus profondément jusqu'au moment où une envolée de chauves-souris les prit par surprise et s'attaqua plus particulièrement aux torches fournis par le camarade Wohr, ça ne valait pas une patrouille de marines mais l'agacement était de mise. Sans avoir besoin d'un réel courage Shimeru ne se retint pas plus longtemps et agita les bras pour essayer de combattre les volatiles qui faisaient preuves d'une remarquable esquive, mais la torche de Den souffrait et des assaults aériens, et des gestes brusques de ce-dernier. Ce qui devait arriver arriva...la première torche raclea fortement par mégarde le plafond et se désagrégea en quelques secondes, cela fit s'en aller une partie des nuisibles ailées mais une quantités non-négligeables resta encore pour éteindre la dernière source de lumière...

L'archéologue, qui avait beaucoup plus de libertés de mouvement, utilisa la manière semi-douce pour chasser les bêtes restantes : saisissant des ossements dans les parois il se permit de faire du base-ball en plein sous-sol. La chasse semblait pourtant bonne, et alors que Shimeru observait le coup droit et le revers de son compagnon il put témoigner de leurs efficacités, au bout de quelques minutes il n'y eu plus aucunes assaillantes.

-Nous rencontrerons sûrement d'autres créatures des profondeurs plus terribles encore, je suis rassuré que nous soyons deux.

Mais le conte qu'il avait lu étant adapté pour le très jeune âge il y avait très peu de probabilité qu'ils rencontrent des loup-garous, des vampires ou des dragons, sinon c'est qu'ils auraient vraiment pas de bol. La marche reprit de plus belle et la descente se faisait plus dangereuse à chaque pas, évitant de trébucher sur des crânes ou autres os, l'humidité augmentait et commencer à se faire sentir. La pente diminua et le couloir déboucha dans une grande cavité, pour ne pas dire une sorte de pièce, ou même Shimeru put se relever sans risquer de toucher le plafond avec son chapeau.
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Mer 9 Mai 2012 - 9:51

Les deux aventuriers se retrouva vite dans une grande cavité circulaire. Le plafond semblait être assez haut et se finir comme une cheminé. D’ailleurs, au centre de la salle, il y avait une sorte de foyer entourer d'ossements et de gravas noircies. C'était assez étrange. Rien de voir ces choses si anormal donnait la chaire de poule.

On avait vite fait le tour de cette drôle de chambre beaucoup trop mystérieuse pour l'historien. Il n'avait de toute sa vie jamais vu une chose s'y ressemblant. Vu qu'ils étaient bloquée, il chercha dans ses livres s'il y avait une explication à cela. Idée assez désespéré... Pendant qu'il feuilletait les pages, il demanda à son ami.

- Je trouve assez étonnant qu'une machine puisse s’intéresse à une pierre ayant visiblement aucune valeur pour un médecin. Enfin, ne le prends pas mal, c'est juste une question qui me turlupine depuis tout à l'heure et qu'il n'y a rien de vexant, hein.

Wohrwèlch changea de livre et continuait sa pénible recherche. Il marchait en même temps en direction du mur quand soudain ils entendirent un bruit sourd. C'était pas bon signe. L’archéologue avait certainement activer par m’égare un mécanisme. En effet, après quelque seconde, le seul couloir par lequel ils étaient venu se referma subitement! Ils étaient désormais enfermés, enterrés à six pieds sous terre.

*- Quel poise! Encore, si j'étais tous seul j'aurais eu moins de remord, mais la je risque la vie de Shimeru également...*

Au bout de plusieurs tentative, Wohr réussi à trouver un levier caché et l'activa. Ils purent ainsi reprendre leur route dans les entrailles de la terre... Le couloir semblait avoir été creusé à la main. Il n'y avait que de la terre. En tout cas, rien de mauvais ne pouvait les effrayer, maintenant. Au bout d'un moment, ils débouchèrent dans une nouvelle salle, mais rectangulaire cette fois. Et elle était faite en pierre. Cela ressemblait plis un caveau. Il y avait un puits de lumière au centre. Des tombes bordaient les parois. Soudain des sortes de chien ou des loups assoiffés de sang sautèrent sur les aventuriers avec leurs griffes acérés. L'historien sortit ses lames et protégea son ami qui n'avait pas réagit certainement à cause de l'effet de surprise. Seulement, il y en avait d'autre qui arrivèrent rapidement...
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Dim 13 Mai 2012 - 16:32

- Aucune valeur ? Pourtant une pierre qui guérit tout me sera plutôt utile si je veux remplir mes fonctions parfaitement, non ?

Ils s'échangèrent tous les deux le même regard qui explicitait bien le problème : apparemment il n'avait pas la même pierre en tête, ou bien l'un des deux se trompait. Alors que l'un sortait un autre livre pour vérifier, l'autre fouilla dans son disque dur pour relire son conte de fée, mais sans avoir le temps de débattre sur la véracité de leurs informations ils furent enfermés dans la salle...

*Possible codage binaire dans le lignes de description de la pierre...*

...entre quatre murs ils ne pouvaient plus reculer, ni avancer d'ailleurs. Shimeru s'était mis en mode économie pour mieux réfléchir sur le conte de la pierre, ne se rendant pas compte que Wohrwèlch cherchait tout seul à les sortir du pétrin, alors il travailla sur chaque lignes, phrases et mots pour trouver d'éventuelles erreurs. Pendant ce temps son camarade se suer à la tâche, et parvint à ouvrir un autre passage dans lequel ils s'engouffrèrent tous les deux : la navigation de Den était toujours active peu importe les configurations.

*Peut-être qu'une suite d'anagramme partiel cache un message en morse*

La nouvelle salle faisait peur à voir, mais Shimeru avait désactivé ses oculaires et resta planté au milieu toujours plongé dans ses méninges sans s'occuper des événements qui se passaient à quelques centimètres de lui. Les bêtes arrivèrent et les lames de Wohrwèlch commencèrent à chatouiller les cous des derniers arrivants, qui se faisaient plus nombreux et plus hargneux au fur et à mesure que le temps passé, les contenir devint difficile. Un groupe se détacha et rasa les murs pour éviter de se faire couper le poil en 4, les bêtes s'arrêtèrent pour vérifier qu'elle avait le champ libre, puis elles bondirent vers le colosse qui ne se rendait pas compte du danger dans lequel il était : les griffes sorties, les dents acérées et les mâchoires ouvertes pour un maximum de chairs à arracher et en quelques secondes des pleurs et des grincements de dents ...

*En utilisant l'algorithme d'Eisenberg couplé à E=mc² on peut obtenir un truc*

AOUH AOUH KAI KAI UUUH

Quelques dents et quelques griffes tombèrent à terre tandis que la plupart des gueules tournèrent vers la source de ces terribles cris de souffrances, un peu de lambeaux de tissus étaient au sol qui entourés le cyborg toujours debout mais avec quelques dents plantées dans la peau artificiel recouvrant son blindage. Lui toujours aussi placide laissa partir les malheureuses bêtes édentées, mais les autres étaient d'autant plus enragées : une ultime vague offensive força le recul du seul combattant actif qui eut l'idée de monter sur le passif pour se mettre hors de portée du gros des troupes assaillantes qui avait compris où ne pas mordre pour garder leur armes en état.

*Une minute, avec une base de calcul de 15,75 j'arrive à avoir : "Le caillou c'est bon pour le transit" , c'est évident !*
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 14 Mai 2012 - 19:34

- Ah, la médecine. J'oubliais. Désolé mon ami.

Satané loups, il y en avait de partout. Enfin, pas beaucoup à vrai dire. Mais le fait d'être emprisonné dans un minuscule endroit et de voir un groupe de canidé donnait cette sensation de grandeur démesuré. Shimeru semblait ressentir aucune souffrance malgré les bouts de chaires que ces chiens lui arrachèrent... Moi qui n'étais pas cyborg, je ne pouvais pas risquer un seul moment de baisser ma garde au risque d'y laisser un bras. Armé de mes deux sabres, je coupais sans pitié les créatures au longues poiles qui sautaient sur moi. Et un, et deux. Tous ceux qui s'approchaient de moi de trop prêt goûtaient à mes lames.

Ceci étant enfin fini. Mon compagnon et moi-même arrivèrent dans une très grande salle taillé de pierre. La zone était plutôt humide. En effet, des stalactites goûtaient et donnait l'impression d'une grande grotte. Quel ambiance magique. J'aimais me retrouver en de tel endroit. Je voyais pas l'entendu de la salle de là où j'étais, mais je devinais qu'on approchait enfin. Une intuition peut-être? Ou l’instinct d'un archéologue affûté? En tout cas, il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir, c'était de trouver pour de bon notre fameuse pierre miracle!

Il y avait des sortes de tombes bien alignés dans le centre de cette chambre rectangulaire. Sur les murs, on pouvait voir les mêmes orifices qui abritaient des ossements vieux comme le monde. Les rares puits de lumière n'aidaient en rien la bonne lecture des écritures que je venais de trouver. Sous l'effet de la joie et de l’excitation, j'appel mon camarade qui explorait de son côté.

- Eh, viens voir ça, il y a quelque chose d'intéressant.

Les dires dataient certainement d'environ cent ans. Je disais cela à vu de nez. Je sortis mon livre pour voir si j'avais des références, mais rien. C'était le total inconnu! Je serais rester bien plus longtemps à déchiffrer tout ce charabia, mais je ne pouvais pas laisser le pirate s’emmerdait. Je serais comme lui s'il me parler subitement d'anatomie humaine avec des termes très spécifiques...

Cependant, cela m'intriguais. Avoir de tel information dans une salle un peu plus travaillé que ce qu'on avait bien pu croiser jusqu'à maintenant, devait certainement signifier quelque chose. Et qui plus ait, utile!


Dernière édition par Wohrwèlch le Dim 20 Mai 2012 - 0:39, édité 1 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Sam 19 Mai 2012 - 22:29

Même s'il était coriace Shimeru avait tout de même du sang qui coulait le long de chaque morsure, sa peau bien qu'épaisse restait mi-humaine ce qui ne l'arrangeait lorsque les dégâts étaient assez lourd comme maintenant. Il s'adossa donc à un des immense piliers formé de stalactites et de stalagmites qui soutenait le plafond, troué à quelques endroits soit à cause d'effondrement soit exprès pour y voir clair quand même dans ces espèces de caves à cadavres ! Il posa son chapeau par terre, dévissa les bords et l'ouvrit pour en faire sortir un petit ensemble médical de secours pour les gros pépins, il prit fil et aiguille qu'il désinfecta soigneusement à l'alcool et soudain l'ultime épreuve de tout bon chirurgien : ... mettre le fil dans l'aiguille ! Un humain normal réussit du premier coup s'il s'est méticuleusement préparé, qu'il a mouillé le bout du fil, fermé un oeil et s'il avance lentement ses doigts. Sauf que ! Den a des doigts du diamètre d'un concombre, l'aiguille est parfaitement d'une taille normale et le fil aussi, bref que du bonheur pour ce cher médecin qui s'est fait empapaouter de quelques milliers de berrys pour ça !

*Encouragement activé ... allez ... allez ... t'y es presque ! ... Ouaiii !*

Il se promet de ne plus jamais réactiver cette fonction puis démarre ses réparations. Enchaînant points de suture, noeuds et pansement il parvint à recoudre la totalité des ouverture, mais de ses bobines il ne restait plus que des rouleaux. Le cyborg était fin près à repartir mais il s'aperçut très vite qu'il allait falloir rester plus longtemps que prévu : Wohrwèlch était soit plongé dans ses bouquins, soit en train de courir d'un mur à un pilier à un autre mur, et ce manège tournait depuis un bon quart d'heure, au moins Shimeru avait un peu de temps pour se pauser. Il profita du peu de lumière pour croquer toute la salle et enregistrer ses images, il avait le temps et de la place, ce ce paysage de sculpture à même la roche formant des bas-relief très érodés par le temps couplé aux tombes qui semblaient pousser dans ces catacombes.


- Eh, viens voir ça, il y a quelque chose d'intéressant.


Den le rejoignit, ça allait sûrement devenir plus palpitant maintenant qu'il venait de passer 20 minutes à jongler entre les décorations. L'archéologue lui demanda un service en vu de ses capacités, puisqu'il avait un ordinateur vivant à disposition il demanda à Den d'enregistrer tout ce qu'il allait lui dire pour pouvoir le ressortir quand il seront ressorti vivant de cet endroit, et ils gagneront du temps à ne pas noter ou à ne pas dessiner tout. Il garda son livre ouvert et attendit que le disque dur sur patte lui disent d'y aller.


*Activation système d'assistanat de recherche générale.*


-Prêt.


- Ok, alors d'abord blablablabla sachant que blablabla au blablabla ... blablablablablabla...


... PLUS TARD ...


- [...] blablabla mais c'est fantastique ! T'as tout !


Son cerveau en fusion après un tel débit d'information Shimeru se sentit un peu tituber, il s'appuya sur le mur le temps que le mal de crâne s'en aille ...

Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Dim 20 Mai 2012 - 0:34

Et voilà une bonne chose de faite! J'étais très content d'avoir pu enregistrer ces informations. De cette manière, je serais en mesure de les retranscrire ultérieurement. Dommage que je n'avais pas de d’appareil photo ou de caméra... Bref, l'heure de l’aventure reprit. Je remercie Den pour son service et on gagnait de l'autre côté de la pièce la deuxième ouverture.

- En fait, désolé de t'avoir fait attendre. J'imagine que tu aurait fait la même chose si tu avais découvert je ne sais quoi qui pourrait être utile à la médecine.

Alors qu'on débouchait dans la pièce suivante, la porte se referma à nouveau sur nous.

*Décidément. Cela devient une manie de tout boucler comme ça. Enfin bon, je ne me fais vraiment pas de bile pour ça.*

A ma grande surprise, on se retrouvait dans une minuscule pièce. S'il n'y avait l'imposante présence du cyborg, on devrait facilement tenir une vingtaine en serrant bien. La chambre n'était pas faite comme les autres catacombes. Néanmoins, il y avait un puits de lumière en son centre et juste une inscription en face de nous. Cet endroit était certainement la mieux sculpté. Je dirais même, la mieux conservé.

Avant de faire des pas en avant, je demandai à mon ami de ne pas bouger le temps que j'observe la moindre anomalie. Ce genre d'antichambre était bien capable de nous piéger. Déjà qu'il semblerait qu'on soit dans une impasse, je ne souhaitais pas qu'il nous arrivait d'autres malheurs.

Une fois la zone inspecté, je me dirigea en premier vers la fresque en face. Il n'y avait pas grand chose d’intéressant. On aurait dit que l'autre salle était plus importante... Je vis au centre d'une lettre circulaire une sorte de bouton. Je réfléchis au sens de la phrase deux secondes et filialement j'appuyai. Soudain, on sentit une petite secousse. La porte se ré-ouvrit.

Le mécanise avait actionné tout les voies d'accès et surtout la zone où se trouvait ce que les deux aventuriers cherchaient tant.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Sam 26 Mai 2012 - 0:12

La porte par laquelle ils étaient rentrés et qui était jusque là fermée se rouvrit à l'instant où l'ami archéologue appuya sur le bouton qui dépassait, et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule l'autre porte de la pièce s'ouvrit en grand. Seulement voilà, un problème se posa aux deux compères : laquelle choisirent ? La porte de sortie pour retourner à l'air libre et sécurisant ? Ou bien la deuxième qui mènera sans aucun doute dans des entrailles plus profondes des catacombes, et vu comment ça se passait depuis le départ la suite n'allait certainement rien arranger.
Ca commençait déjà : dès son ouverture complète là voilà qui commençait à se refermer, laissant pas plus d'une quinzaine de secondes pour faire le choix de la traverser en sachant que la suite risquait d'être plus dangereuse que les petites bassesses auxquels ils venaient d'être confrontés. Soit c'était la porte de sortie vers l'air libre du cimetière et la fin d'une aventure qui semblait devenir intéressante pour Den, soit c'était la ligne droite vers des problèmes et au bout sûrement de quoi rééquilibrer la balance !
En un croisement de regard les aventuriers comprirent l'enjeu et n'eurent pas à tergiverser pour se mettre d'accord sur l'objectif : ils foncèrent tous les deux vers la cloison qui se refermée sur la salle suivante. A plusieurs mètres on pouvait distinguer une espèce de petit cagibi, mais même un placard ils auraient quand même fonçaient dedans pourvu que ça les mènent quelque part ! Alors il passèrent la porte l'un après l'autre la cloison à quelques secondes de sa fermeture complète et ils tombèrent dans la salle suivante...oui ils tombèrent...littéralement : sous le choc de leur atterrissage (ou bien c'était prévu, mais avec un cyborg comme ça on n'ai pas sûr) le sol s'était effondré et la chute avait commencée...

*Rendu de l'écho du sonar ... 200 mètre de chute.*

Les deux hommes et demi chuté ne s'était pas rendu tout de suite compte du danger et laissé plutôt place à la panique plutôt qu'au sang-froid absolu, et le réflexe OBLIGATOIRE quand on tombe : on se colle ! Ils s'étaient attrapés mutuellement pour se soutenir ... moralement ? Toujours est-il qu'il allait toucher le fond, encore une fois littéralement. Mourir dans des catacombes...logique.

*Activation d'urgence ! Fonction chapelière principale en marche.*

Quelque chose qu'il avait utilisé il y a 2 ans sur South Blue se réactiva pour lui sauver la mise : Shimeru vit son ruban de haut-de-forme se raidir, tourner autour de son chapeau et accélérer à une vitesse folle ! D'ailleurs il sentait aussi sa batterie se vider à une vitesse folle. Les deux collés ralentirent très rapidement alors que le sol était à plusieurs mètres, mais le ruban s'arrêta alors que son aide vocal lui hurlait que son niveau d'énergie était bas. Ils tombèrent pendant les quelques mètres restants et s'affalèrent sur le sol, toussant et vérifiant s'ils étaient entier, mais en levant les yeux une nouvelle porte différente des autres se présentait...
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Sam 26 Mai 2012 - 14:51

Piège ou la bonne voie? À vrai dire, avec une chute pareille, j'en remettais en doute mon instinct d'archéologue aventurier... Me frottant mon fessier pour faire passer la douleur infernale comme si je vérifiai que mon coccyx était bien en place, je demandai à mon sauveur s'il allait bien avant de lui dire merci.

- Hé bien, on a fait une sacrée distance à la verticale. J'ai bien cru qu'on y allait y rester. J'ai plus l'habitude de tomber dans un bassin d'eau après un précipice aussi profond, mais bon. J'espère que tu n'as rien de casser de ton côté... Merci en tout cas, je t'en dois une, maintenant.

Ouf, je n'avais rien de cassé, même pas les petits os en bas de ma colonne vertébrale ou de ma hanche. Cela serait complètement pathétique et surtout problématique. Bien que Shimeru était une machine, je me faisais pas mal de soucis pour lui. D’ailleurs, après avoir vécu à plusieurs reprises des péripéties assez folles pour ce soir, je lui révélai une chose.

- Arf, faut que je te dise. En principe, j'aime ce genre d'aventure. Sentir le danger de la sorte. Je suis désolé de t'avoir entraîné avec moi dans un endroit aussi dangereux et à la fois palpitant.

On était enfin sur pied. On avait qu'un passage possible. Cependant, même si le temps nous était compté, je voulais remettre les points sur les i avant de reprendre notre route vers l'inconnu. Je fis signe de s'arrêter à mon camarade.

- Attends, s'il te plait. Je souhaiterais vérifier quelque chose. J'aime bien être sûr de ce qu'on fait.

Je plongeai ma main dans ma sacoche pour y chercher un de mes livres. En effleurant la reliure, je le sortis en étant assuré qu'il s'agissait du bon. Bingo, le voilà. Je l'ouvris et feuillai de page en page jusqu'à tomber sur l'article voulu. Heureusement que j'avais un guide sur moi! Je n'imagine même pas ô combien on serait mort dans cette catacombes complexe si je n'avais pas eu un poile de connaissance. Quand je doutais de la sorte, il valait mieux pour nos vies de me référer à mon bouquin si précieux. Oui, si on avait pénétré dans le seul couloir qu'on nous présentait, on serait fait prendre dans un piège. En fait, il y avait un mécanisme pour nous ouvrir le bon chemin. En regardant bien la salle circulaire, sur cinq mètres de haut, la pierre ressortait un peu comme des murs de soubassements. Avec l'aide de mon ami, on cherche chacun de son côté une roche qui devait ressortir de la paroi. Il s'agissait du bouton pour le véritable accès! En effet, une fois actionnée, le sol tremblait et les côtés vibraient. Je vis en face de moi le mur tourner pour laisser place à un nouveau couloir. Je regardai le médecin.

C'était partie! On fonçait à présent dans un couloir assez étrange. Des torches éclairaient déjà de par et d'autre. Étrange! Visiblement, il n'y avait pas trop de choses suspectes pour le moment. Au bout d'un moment, on arrivait enfin face à une porte gigantesque en bois. Il y avait une sorte de cadenas relié à des chaînes qui fermait l'entrée. On n'avait pas de clef!! Merde, c'était quoi ce bazar? Alors que je réfléchissais deux minutes, le pirate était en train d'examiner la serrure et quelques secondes plus tard, je vis avec un mélange de satisfaction et de stupeur l'objet en fer faire un "clic" traditionnel. On pu pousser la porte massive. On débouchait dans une immense pièce circulaire peu accueillante. On s'engouffrait en son milieu en observant avec dans grands yeux partout les moindres recoins quand tout d'un coup une chose énorme tomba du plafond.

- C'est... C'est... C'est quoi ça?? Une a... Une anana... UNE ARAIGNÉE GÉANTE!!!
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Dim 3 Juin 2012 - 18:12

La bête semblait assoiffée de chair fraîche, de circuits intégrés et de boulons huilés, un frisson parcouru le corps de Den qui pensait que cette créature signifiait que la fin était proche : en effet à une telle profondeur les deux aventuriers ne pouvait espérer descendre plus bas que ça. Il n'y eut que quelques secondes de latence et deux regards compréhensif et instinctivement la survie devenait le mot majeur !

L'énorme arachnide laissant sa cavité digestive le mener ne se retint pas plus longtemps et se jeta à corps gagnant sur les deux corps perdus qui partir l'un et l'autre vers des côtés différents, histoire de se faire suivre par 4 yeux au lieu de 8. Il y avait assez de place dans la pièce pour courir avec l'espoir d'échapper à la bestiole pendant quelques secondes, seulement quelques secondes. La poursuite commença à peine que les deux comparses firent rapidement le tour de la pièce et se retrouvèrent à l'autre bout devant ... un mur ? Mais où est la porte ? Il devrait y avoir une porte juste ici ! Là ! Elle est passée où ?!

*Fuite 404 not found ... recherche d'une sortie en cours *

Laissons-le chercher tranquillement. La survie primait, l'araignée était restée entre les deux fugitifs à égal distance et s'avançait vers eux en bavant devant le festin qui l'attendait, cela devait faire plusieurs années qu'elle se nourrissait aux champignons alors que dire de viandes fraîches. Elle s'arrêta devant eux et leva deux pattes avant et les abattit dans leur direction, ils avaient sauté cette fois d'un seul côté en espérant que le manège de l'esquive allait durer suffisamment longtemps pour ... ben essouffler la bête ? Nan ça marcherait pas.

Excitée par la poursuite elle commença à s'énerver, son cris retentit et elle lança déjà une nouvelle patte contre eux qui ne tardèrent pas et se relevèrent illico pour éviter à nouveau le membre poilu et touffu qui frappa le mur qui en perdit un morceau. Pas que le mur : au même instant un craquement venant du plafond se fit entendre, une stalactite sensible au choc s'était fissurée et ses voisines ne semblèrent pas apprécier non plus la violence du coup.

*Danger d'écroulement détecté...demande de prudence*


-Elle ne contrôle pas ses coups, si elle ne nous tue pas avec ses crocs elle nous tuera avec les pics de pierre en haut.


Shimeru espérait que le ciel ne lui tombe pas sur la tête, sans se rendre compte que ça pourrait être utile dans leur situation. L'animal venait de bloquer sa patte dans le mur et rugit de colère, ce qui laissa du temps à un nouveau sprint pour s'écarter du bestiaux.
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 4 Juin 2012 - 15:04

En peu plus, Wohrwèlch ne serait plus de ce monde. Il fallait dire qu’il ne s’attendait absolument pas à ça. On ne pouvait qualifier cette chose de bête tellement qu’elle était horriblement monstrueuse. Et bien sûr, sans parler de sa taille beaucoup trop disproportionné pour un simple arachnide. Manquait plus qu’elle pondait des œufs…

Je ne savais pour quelle raison, mais pendant un bref instant je contemplai l’affreuse créature. Par peur ou je ne savais quoi, je réfléchissais pendant un court instant. C’était peut-être une occasion de la piéger!

-Shimru? Et si on s’arrangeait pour que cette gigantesque araignée s’en prenne plein la tête? Il suffirait qu’elle nous suit droit devant et se tape contre le mur. Avec un peu de chance, le plafond s’écroulera sur elle. Avec nos armes, on ne fait pas le poids…

Soudain, des stalactites nous tombaient sur le coin du nez, certains éraflèrent la bête immonde. Folle de rage, elle hurlait dans tous les sens délivrant ses pattes du mur qui lui aussi fit effondrer un peu de roche sur elle. Sa colère s’accentua et elle nous courra pendant quelques secondes. Surpris par cet arrêt brutal, je me retournai. Mais je ne vis que de la poussière. J’osai un regard de stupeur vers mon ami.

-Où… où a-t-elle bien pu aller?

Je commençais sérieusement à m’apeurer. Je sentais l’angoisse monter en moi. Ce n’était pas le moment de perdre tous ses moyens. Je faisais tout pour garder mon sang-froid. J’analysais avec mon compère les moindres recoins sans oublier de lever nos têtes. Comme je me l’attendais, je vis un truc bougeait. Cela faisait froid dans le dos. Si seulement cette foutue porte ne s’était pas refermée, il y aurait longtemps qu’on aurait fuit ce lugubre endroit. À ce propos, je me demandais combien de temps nous restait-il avant que toute la structure de l’édifice nous bloque définitivement l’accès à la sortie. Pour une fois, je croyais que j’allais abandonner cette satanée recherche pour revoir mon bon vieux Logue Town, respirer à nouveau l’air agréable de cette douce nuit.

Tout d’un coup, comme être subitement arracher d’un profond et paisible délicieux rêve, je poussai un énorme cri de désespoir et de peur. Il y avait trois choses puantes et gluantes qui venaient de tomber. Cela ressemblait à s’y méprendre à un œuf de la taille d’au moins un buste d’homme. À peine étalé sur le sol pierreux, des pattes toutes velus cassaient la coquilles à moitié fondante et fumante pour laisser apparaître une vision d’horreur!

-Ne me dis pas que dans les deux autres œufs, c’est la même chose?

Cette fois, même si les trois créatures abominables nous faisaient face, je décidais de ne pas fuir lâchement. Cela devrait être à notre portée, enfin j’espère… Je dégainai mes lames et chargeai sur l’une qui était le plus proche. Je n’attendis pas que le pirate réagisse. Alors que je m’apparaîtrais à porter un coup de grâce, l’araignée fila sur le côté avant de me sauter dessus.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Mar 14 Aoû 2012 - 22:50

Bravoure est mère de sureté ou un truc dans le genre ! Shimeru ne regardait plus que l'araignée qui venait de bondir sur son compagnon, la soif au ventre de sang frais (évidemment puisque ceci est un arachnide de type mygaloïde capable de digérer un corps plus grosse que lui) enfin bref un joli cou rose était le meilleur appât à ces saleté. Ainsi alors que l'araignée sautait au cou de Wohrwèlch, sous l'imprudence elle n'avait pas prit en compte le second personnage : en mode alerte Den sauta sur l'occasion d'un premier faux-pas et empoigna une patte de l'animal avec une main qui sembla dans un premier temps déboussolé mais quelques secondes après surtout frustré de ne pas avoir diné, la bête se débattit mais de l'autre main Shimeru empoigna les deux mandibules du bébé et cria à son compère :

-Aurais-tu l'amabilité de dézinguer cet chose ?!

La faille était belle et celui-ci trancha l'être octopède qui tomba au sol devant l'oeil affamé et bestiale de ses frères, soeurs et sa mère. Première victoire.

-Gloire à toi.

Une seconde ... un jour Shimeru a vu une mère abattre des arbres parce que son fils était tombé de l'un d'eux ... dans ce cas à quoi équivaudrait la mort d'un rejeton bien-aimé ? ... Sentant la réponse venir les deux équipiers regardèrent vers le haut pour bêtement voir comment la mère allait réagir.

.... Gui gui gui ... IIIIIIIIIHH !!!!

De l'acide ou de la bave s'amassait au bord de sa bouche et ses pattes arrières creusées la terre pendant que ses pattes avant était prises de spasmes violents, très violents ! Les deux autres rejetons s'étaient arrêtaient dans leur élan de faire comme leur consanguin qui venait de terminer mal, mais ils se reprirent vite et décidèrent de laisser la mère hystérique et de prendre chacun un adversaire pour ne pas réitérer l'erreur précédente. Mais il n'était pas question de se séparer encore une fois ! Cette fois les deux aventuriers restèrent côte-à-côte, cependant ils savaient que ce dernier coup n'allait pas pouvoir se refaire et qu'il allait falloir être plus combatif. Mieux que ça il allait falloir passer à un niveau supérieur pour gagner, pourtant la fatigue et les blessures pesaient lourd sur l'efficacité...

*Batterie faible, aucune arme disponible*

-Euh compagnon il va nous falloir partager des armes, mais pas comme tu peux le croire...

...

-Technique du processeur à double-coeur !

Après un accord de quelques secondes leur nouvelle tactique de combat se présentait aux 2 arachnides : Shimeru se tenait debout et Wohrwèlch se tenait droit comme un piquet dans l'une des mains de ce-premier avec ses lames, les rôles étaient alors partagés et ils pourraient se concentrer sur une seules fonction.
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Ven 17 Aoû 2012 - 22:31

Je fis confiance à Shimeru. Il me tenait fermement. Mes sabres Erx et Zaaraïn se trouvaient chacun dans mes mains, les pointes vers l'avant. Les créatures s'avancèrent alors avec leur liquide empoisonné plein la bouche. Je me demandais si ce genre de choses à moitié gluantes allaient faire fondre mes armes ou le corps de métal de mon ami. Cela s'annonçait pas bien pour nous deux... Il fallait s'attendre à tout, pourtant. Pfff!!

Notre duo de choc fit son entrée en commençant par une des bêtes poilus. Le botaniste bondit en même temps qu'elle, mais vu que je le servais d'arme, je portai un coup d'épée dans l’abdomen en priant le ciel que cela passait sans encombre. Le sang mêlé à la chose qui semblait être plus acide que du poison giclèrent de tous côté, rependant un peu partout sur le sol, sur mes sabres et sur nos corps. J'hurlai de rage et de douleur. C'était insupportable, c'était comme si on me piquait avec une multitude d'aiguilles sur mes parties touchées. Manque de bol, c'était encore plus désagréable au niveau de ma lèpre. Le métal étrange de mes sabres semblait résister, mais il fumait légèrement. Sous cette agonie soudaine, je tombai. Notre combine avait dû être déstabilisée. Cela n'avait pas trop bien marché. Il fallait alors se concentrer davantage, tout en faisant attention tout autour de sois. Je me collais au corps moins abîmé du pirate pour me protéger.

- Bon, faut les finir avant que ce soit eux qui nous finisse... Dommage pour ta tactique...

Le médecin chargea sur l'une, tandis que moi je fonçais sur l'autre en prenant sur moi la terrible douleur qui se dissipait peu à peu. Je tailladai comme je pouvais, mais l'arachnide parait mes coups avec ses pattes. De plus, elle en profitait pour me cracher dessus! Je devais en finir et vite. J'évitais la giclée grâce à Erx. Finalement, j'embrochai avec justesse le cœur de l'araignée. Seulement, à ce moment-là, la mère surgit à nouveau avec la ferme intention de nous tuer. Elle n'était pas contente du tout. C'était là qu'on devait faire une attaque à deux. Je regardai mon compagnon qui avait terminé lui aussi. Il lisait dans mes yeux que je voulais refaire la même.

Pendant que la créature abominable se dirigeait vers nous, je me mis rapidement dans la main droit de Shimeru. On était prêt juste à temps, car l'être diabolique venait de sauter avec une souplesse incroyable, les huit pattes en avant. Pendant son saut, elle sécréta une sorte de toile blanchâtre très gluante, mais à la fois très résistante. On fut même projetés sous la puissance du tire, mais on garda l'équilibre avec une petite difficulté. Le file blanc qui collait partout et sur mon bras gauche retenait mon membre. La poisse. Et dire que c'est le file le plus résistant au monde!!! L'octopode se remmena sans plus attendre, toujours en brandissant ces horreurs agaçants sur nous. On était dans la merde... Je perdais courage petit à petit. Je ne pensais pas finir comme cela. C'était idiot. Ce qui me dérangeait le plus c'était que par ma faute je risquai de faire mourir un ami.

Soudain, une sorte d'onde de choc ou plutôt une décharge sortis du corps du botaniste. La chose vola dans un cri strident. Les toiles étaient maintenant déchirées... On avait encore une chance de s'en tirer, finalement. Toujours associé à mon colosse on livra notre duo une bonne fois pour toute!

Shimeru se servait de moi comme massue pendant que je donnais des coups de sabre. Seulement, cette satané semblait être plus doué qu'on le croyait et elle nous parait nous assaut avec une vélocité étonnante! On changeait de tactique. Je réalisais des mouvants fluides pour découper la créature.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Lun 20 Aoû 2012 - 11:23

Ses circuits avaient terminé d'analyser le peu de scénarios de survie possibles réduit à quelques uns en quelques minutes, même la fuite n'y figurait pas, mais aucun scénario ne prévoyait la survie des deux compagnons sans qu'ils aient une confiance totale et aveugle l'un dans l'autre. En fait ce seul scénario était déjà engagé depuis plusieurs minutes, dès le moment où Wohrwèlch s'était laissé prendre comme arme dans les mains du cyborg, lui montrant la foi qu'il avait en lui, mais Shimeru avait-il fait sa part ? En se passant tous les événements depuis l'entrée des catacombes il se rendit compte qu'il n'avait jamais montré une quelconque marque d'affection véritablement humaine, il semblait avoir oublié ce que c'était que d'être proche de quelqu'un.
Mais il y pensa quelques instants : comment l'archéologue l'avait-il fait ? S'était-il collé à Den pour lui faire un gros câlin ? Lui avait-il offert un cadeau ? ... il ne s'était tout simplement pas opposé au choix de Shimeru sur sa stratégie de combat, tout simplement, et dans une situation où la panique était la bienvenue en nous.
Bon, puisque c'était aussi simple...

*Dérivation de toute l'énergie dans l'épiderme...batterie très faible...choc électrique*

BRRRRZZZAP


*10 secondes d'énergie résiduelle*

La créature vola, et le duo fonça sur elle le temps qu'elle se ressaisisse, la victoire n'était pas encore à portée de main car il y avait un grand pas à faire pour le cyborg et ça allait être dur pour lui et son partenaire, et sûrement très flippant pour ce-dernier. Alors que nos assauts ne semblaient porter aucun fruit, Shimeru agit pour la dernière fois :

*9*

-Mon ami j'ai besoin de vous pour vérifier une théorie.

*8*

- Il est probable, ou pas, qu'avec des pattes aussi grande elle ne puisse toucher son dos.

*7*

Shimeru empoigna ultimement Wohrwèlch, aurait voulu prier (s'il avait eu une divinité) pour que tout se passe bien pour lui...

*6*

...et l'envoya valser au-dessus de la tête de la bestiole pour qu'il atterisse sur elle...

*5*

...ce qu'il fit.

*4*

Il s'empressa de lui crier 2 choses :

-Je me rechargerai !! Bonne chance !!

*3*

Le cyborg usa de ses dernières forces pour frapper la créature afin qu'elle oublie le bonhomme sur elle.

*2*

Il commençait à voir flou, des étoiles brillèrent de plus en plus dans sa tête, ses coups ne furent jamais aussi faible.

*1*

Il chancelait et n'eut comme dernière satisfaction que de voir les deux pattes avant de la bestioles tomber après les maintes taillades et frappe de l'équipe. Puis plus rien.

*Veille activé...*
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 20 Aoû 2012 - 18:13

- Victoire!!! On a enfin réussit! Fiuu, ce n'était pas gagné. Aller, on va pouvoir partir, maintenant...

Saut de la créature vaincue, je me dirigeais vers mon ami. Seulement, il ne bougeait plus. Je ne l'avais jamais vu dans cet état auparavant. J'étais inquiet.

- Shimeru? Shimeru? Tout va bien?

Je me posais la question qu'est-ce qu'il pouvait bien lui avoir causé cela. On avait pourtant subi les mêmes blessures... Je cherchais à comprendre ce qu'il se passait. Je ne pouvais pas le laisser et il était trop lourd pour le dépasser. Alors, je regardais partout où il y avait des mécanismes ou des choses à remettre en place. J'étais vraiment inquiet. Je ne savais plus trop quoi faire. Soudain, le médecin se remit en marche. Il avait du se décharger accidentellement...

- Shimeru? Ça va? On peut partir maintenant.

Alors qu'on regardait partout où il y avait un endroit ouvert, je vis un endroit du mur rocheux qui s’effritait, laissant à force de gratter un passage unique. Il y avait un petit coffre de pierre. Je préférais qu'on le prenne et qu'on parte d'ici. Le temps était compté. On pouvait toujours se débrouiller une fois à la surface. Je ne voulais pas moisir, ici.

On se mit en route, car c'était le seul chemin pour nous sortir de là. Il y avait des escaliers taillés à même le sol. On les gravir le plus rapidement que possible. J'avais besoin d'air frais. Cette visite des profondeurs de Logue Town m'avaient suffi. La terre tout au tour de nous était de plus en plus meuble. On était de plus en plus proche de la surface! Il y avait une sorte de dalle qui bloquait le passage, juste au-dessus de nos têtes. Pour le cyborg c'était un jeu d'enfant pour la faire bousculer. Curieusement, on se retrouva à nouveau au cimetière.

Enfin à l'air libre et avec la luminosité extérieure, j'étais content de revoir mon cher Logue Town... Le coffret à la main, je regardai le botaniste qui lui aussi était ravi. D'un air amusé je lui:

- Hé beh, c'était moins une, hein? J'espère au moins qu'on n'ait pas fait tout cette péripétie pour rien. Ahahah.

Je lui tendis la boite de pierre.

- Je te laisse l'honneur, héhéhé.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Shimeru Den'pa
Shimeru Den'pa

♦ Localisation : 52000
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: 1663
Popularité: -78
Intégrité: -71

Jeu 23 Aoû 2012 - 0:13

La petite remontée vers la surface avait durée plutôt longtemps et cela avait permis de récupérer calmement son énergie. Bien que quelques réparations, si ce n'est une grosse moitié vu les bruits anormaux qui sortaient des rouages, devenaient urgentes à sa survie.
Au cimetière Shimeru pris la boîte entre ses mains. S'il en avait eu les moyens il aurait bien voulu avoir une petite larme : c'était son premier coffre, un pitit coffrounet dans le creux de ses mains, il profita de l'instant. Le seul moyen de retenir la scène dans sa tête était d'en recueillir le plus d'informations et de sensations, alors il commença par dévorer le coffre des yeux pour en absorber chaque rayon de lumière...ensuite de sa main droite il se mit à caresser la pierre froide, ses gonds, sa serrure, ses mignonnes petites gravures onduleuses et anguleuses...laissant son nez errer dans les effluves de la matières et des micros végétaux qui y avaient élus domicile, ohhh une molécule d'aphénole proximase que c'est grisant ! Ses sens s'excitèrent à cet échange...et l'ultime provocation arriva : il déroula sa langue et la fit rapper la surface au gré de ses papilles qui mouillèrent le minéral. Rien ne fût plus magnifique pour lui à cette instant, il releva la tête, ferma les yeux et il vit que cela était bon !

*Toussotement inconnu*

Revenant aux priorités Den se ressaisit et posa le coffre au sol, le cala bien contre un morceau de pierre tombale cassée et fit chauffer son auriculaire droit quelques minutes pour faire fondre la serrure, il le posa sur le métal qui prit du temps à s'écouler mais peu à peu le mécanisme céda. Les deux mains du cyborg tenaient fermement le couvercle prêt à s'ouvrir mais avant de voir ce qu'il y avait dedans il se posa la question du partage. En y réfléchissant bien la conserve n'avait pas besoin d'objet de valeur ni d'ornement ou d'autres choses sonnantes et trébuchantes, il avait très bien géré son existence jusque-là sans, il avait principalement besoin (et surtout après leur voyage) de nourriture, ainsi :

-Tu auras sincèrement plus besoin d'or qu'un robot, moi j'ai surtout faim alors tout ce qui est comestible est pour moi, et le reste est pour toi. Entendu ?

L'affaire réglée il retira la couvercle et laissa se découvrir le contenu tant attendu : un tapis monstrueux de pièces d'or, de bijoux et de pierres précieuses se présenta aux deux aventuriers et, par-dessus le tout, un fruit qui semblait avoir passé des décennies dans ce coffre. Et les deux compères prirent leurs pars, les choses de valeurs avec l'archéologue et le fruit avec le botaniste. La besogne terminée il se remirent debout et regardèrent autour d'eux : c'était l'aurore, les soldats de la marine avaient disparus même si les traces du combat demeuraient visibles, ils ne savaient pas combien de temps ils étaient restés dans les caveaux (L'horloge du cyborg le savait sûrement, mais Den ne voulait pas le savoir).

-Tu sais tout ça, le bazar qu'on a fichu en bas héhé et bien ça m'a fait plaisir de le faire avec toi !

-Merci et crois-bien que c'est réciproque cher ami. Je ne sais pas toi mais je reste me reposer à Logue Town, trop fatigué pour voyager maintenant.

-Ok bah au bonheur de se revoir alors. Aller, reposes-toi bien et a plus !


Repartant l'un et l'autre dans une direction opposée, un dernier signe du bras des deux compères, et le cimetière retrouva son calme d'antan...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1