Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Un apprenti charpentier.

Après cette folle histoire avec les pirates et la marine, il partit dans son auberge préférée, le bar Koyakosi.

Une fois arrivé il demanda au barman la même chose que d'habitude, alors le barman partit en cuisine et revint avec de bonnes nouilles et un grand verre.
Zelles pris le tout et avala sans même prendre le temps de mâcher, ensuite il bu d'un coup son verre et payant le patron partit. En effet il était pressé, car il avait déjà perdu assé de temps dans sa journée, alors il partit direction le port, car Logue Town était une grande ville et devait bien posséder un bon charpentier capable de tout lui apprendre sur l'art de réparer un navire.

Alors il partit à la recherche d'un charpentier sur tout le port, regardant entre chaque navire s'il n'y avait pas quelqu'un qui réparait un navire. Il traversa presque tout le port sans même voir quelqu'un, quand tout à coup il vit un homme d'environ deux mètres avec des outils et des planches, alors il courra jusqu'à l'autre bout du port sans même s'arrêter. Il arriva en sueur et essoufflé, l'homme lui demanda alors ce qu'il faisait là et pourquoi il avait couru jusqu'à lui.

« Tu as quelque chose à me demander petit ? »

« Oui monsieur, j'aimerais savoir si vous pouviez être mon maître ! »

« Je peux savoir maître de quoi ? »

« Mon maître charpentier, car j'ai commencé à apprendre le métier, mais je n'ai que les bases ! »

« Et que te fait dire que je suis capable de t'apprendre sa ? »

« Euh je ne sais pas, mais vous êtes grand, fort et vous avez des outils et des planches, sa prouve que vous connaissez un peu le métier. »

« Bon alors tu m'as l'air de vraiment d'être un mordu, j'accepte ! Retrouve moi demain matin neuf heures précises ! Au fait quel est ton nom ? »

« Je m'appelle Zelles Hitsugaya. »

« Eh bien Zelles moi je suis Rock Wood ! »

« Alors à demain Rock ! »

Notre apprenti charpentier décida comme il ne faisait pas encore nuit d'aller s'entrainer, alors il partit au dôjo. Au bout de quelques heures il décida d'aller dormir, car il se faisait tard et qu'il était attendu le lendemain, alors il rentra à l'auberge, monta dans sa chambre et dormit. Le lendemain matin, Zelles ne se réveilla pas et quand il ouvrit les yeux il était neuf heures moins dix, alors gros coup de panique, il commence à courir partout descend au bar en courant demande un truc à emporter. Et tout en mangeant il court sur le port, allant le plus vite possible car il n'avait plus qu'une minute pour être de l'autre côté, qui devait être à environ trois kilomètres. Il courrait sans jamais s'arrêter, il était épuisé mais ne pouvait s'arrêter, il vit le grand homme au loin qui attendait, alors il courra encore plus vite et au bout de deux minutes il arriva.

« Tu as 5 minutes de retard ! »

« Je suis désolé. »

« Bon passons, mais ne recommence plus !! »

« D'accord !! »

« Je veux que tu me montres ce que tu sais faire, un client m'a laissé son navire qui n'est pas très grand, je dois lui rendre dans l'après-midi je reste assis ici et tu a deux heures pour faire du mieux que tu peux. »

Alors Zelles commença à regarder le problème du bateau, c'était le mât qui était brisé ainsi que quelques trous dû à des canons. Notre charpentier préféré prit quelques planches et commença par réparer les trous, cela lui prit environ trente-cinq minutes de combler les trous au millimètre près, avec la forme exacte de chaque trou. Ensuite il décida de passer au plus dur, le mât, il avait pris un boulet de canon au niveau de son centre, donc il était brisé en deux et il fallait que Zelles le remette droit. Mais il n'avait jamais fait cela alors il demanda comment il devait faire à Rock, alors son maître lui expliqua qu'il devait commencer par le redresser et mettre un poteau en bois pour le tenir. Ensuite il devait prendre du bois et le couper de la façon du trou et que pour finir il devait trouver de quoi rattacher le tout, comme par exemple des clous et des planches ou même du gros ruban adhésif.

Zelles pris donc un poteau qu'il posa contre le mât et qu'il fit tenir par deux autres posés au sol avec des clous. Puis une fois le mât redressé il partit dans la remise de son maître et prit un petit rondin de bois, et avec une hache en coupa la taille qu'il lui fallait. Après il pris le morceau de bois et repartit sur le bateau, il posa le morceau de bois sur le mât et sans le lâcher il prit quelques clous qu'il posa dans le bois, et avec le marteau posé au sol il mit chaque clous. Mais pour que cela tienne complétement il prit une planche qu'il fixa dans le sens du mât pour que le tout tienne.

« Voilà j'ai fini !! »

« Voyons voir ! »

Rock monta sur le bateau et examina toutes les retouches de Zelles.

« Ca me paraît correct, mais je vais t'aider à fignoler un peu. »

Alors ensemble ils finirent de réparer le bateau et lorsque le client vint son bateau était presque comme neuf, alors content il paya le charpentier et partit prendre la mer.

« Bon petit retrouve moi demain à la même heure que ce matin je te ferais un cours »

« Oui monsieur ! »

« Et tâche de ne pas être en retard. »

Et Zelles acquiesça tout en partant vers le dôjo car il retournait s'entrainer.
Zelles arriva au dôjo, il prit des haltères d'environ 30 kilos et les mit sur son sabre à la manière de Zorro, ensuite il s'entraîna plusieurs heures, un peu après dans la fin d'après midi il arrêta et décida de trouver un adversaire pour un combat amical.

Alors il chercha dans la salle d'entrainement quelqu'un de plutôt fort. Il demanda à plusieurs personnes et finit par trouver une personne qui devait avoir la trentaine, et d'environ un mètre 80, il se battait à main nue alors comme Zelles voulait un combat amical il rangea son sabre et l'emmena sur un tapis où il n'y avait personnes. Ensuite le combat commença, Zelles voulait voir ce que pouvait faire son adversaire alors il ne bougea pas, avant que l'autre ne bouge. Son adversaire sauta sur lui, mettant un méchant crochet dans la tête de Zelles, ensuite pendant que Zelles tenait sa tête il enchaîna avec plusieurs coups de poings dans le ventre.

Zelles en tomba au sol, et se releva très vite pour éviter un coup de pied violent qui allait lui écraser la tête, ensuite une fois relevé il tapa d'un puissant coup de pied retourné dans la tête de son adversaire qui recula de deux pas car malgré le coup, il tenait bon. Son adversaire était robuste grand et fort et Zelles avait peu de chance de gagner à main nue, mais il ne voulais pas arrêter le combat. Il tenta de briser le poignet adverse mais il prit un coup de tête qui le stoppa net et une fois au sol le géant allait lui mettre un coup de pied dans le ventre pour en finir mais il l'aida à se relever.

« Tu t'es bien battu petit mais il te faut encore de l'entrainement. »

« Je sais mais je suis plus à l'aise avec mes sabre. »

« Et bien tu me montreras ça une prochaine fois. »

Notre charpentier en herbe sortit du dôjo et vit qu'il était très tard alors il partit manger et se coucher très vite. Comme il s'était couché tard il était fatigué et ne réussie pas ce se lever, et les heures passaient il était maintenant onze heures et Zelles commençait juste à bouger. Il regarda l'horloge et hurla si fort que toute l'auberge l'entendit, encore une fois il courra partout et ne prit même pas le temps de manger. Il courrut sur tout le port et arriva au lieu de rendez-vous. Il chercha son maître qui était déjà en train de réparer un navire.

« C'est maintenant que tu arrives ? »

« Désolé ça n'arrivera plus. »

« Je sais bien car sinon je ne m'occupe plus de toi, en attendant tu ne me sert à rien donc va chercher du bois. »

« Ok pas de soucis. »

« J'ai pas fini, tu vas chercher un bois précis il est rare et se trouve tout en haut de cette montagne, tu as deux heures pour savoir lequel c'est et me le rapporter. »

« Euh je vais essayer. »

« Tu devrais te depécher car c'est déjà commencé. »

Notre retardataire partit en courant dans la réserve chercher une encyclopédie, afin de connaître le bois exacte qu'il devait trouver, il chercha un moment et finit par trouver un petit livre coincé entre deux étagères indiquant tous les bois connues dans le monde. Il chercha les bois existants près de Logue Town et trouva le bois qu'il devait chercher alors il sortit de la réserve en courant en direction de la montagne. Mais il n'avait pas pensé qu'elle était loin pleine d'obstacles et qu'il n'avait qu'un petit délai limité, de plus il avait quelques courbatures liées à son combat le jour précédant.

Bien qu'il était bien mal partit il n'hésita pas à se donner à fond, pour montrer à son maitre ce dont il était capable. Il traversa la forêt non pas en sautant d'arbres en arbres comme Naruto, mais en courant à la force de ses jambes, il esquivait les branches, les cailloux qui traînaient essayant de le faire tomber, pour l'instant ce n'était pas compliqué car la forêt était netoyée régulièrement pour le passage d'une ville à l'autre. Une fois la forêt traversée il arriva au pied de la montagne. Et n'en vit pas le haut car il y avait de la brume et elle était plutôt haute, il ne se découragea pas et commença l'ascension.

Il prit la route qui longeait la montagne, il la suivit sur plusieurs kilomètres sans vraiment monter, au bout d'un moment il n'y avait plus qu'un pont pour passer en face, il s'avança sur le pont qui allait lâcher alors il recula et le pont céda de l'autre côté. Alors il coupa la corde avec son épée et la remonta, il l'accrocha à un arbre et pour être sur de pouvoir passer de l'autre côté il prit la deuxième corde et la fixa à l'autre avec un noeud.

Alors il mit les cordes qui n'en faisaient plus qu'une, accroché sur une flèche qu'il tira de l'autre côté du ravin, ensuite il rangea soigneusement ses affaires et se mit au bord de la montagne. Il s'agrippa à la corde et traversa jusqu'au bout usant de toute la force de ses bras pour ne pas lâcher, au bout de plusieurs minutes il en vit le bout et arriva. Il était à bout de forces et ne pensa pas au fait qu'il devrait revenir, allant toujours de l'avant, il avança, mais il vit qu'il n'y avait plus de route juste la montagne raide. Il n'avait pas le choix, il devait monter alors il prit son arc et des flèches, et il les fixa contre la paroi de manière à sauter de l'une à l'autre pour monter encore.

Il grimpa alors et une fois là-haut il était devant une plaine étrangement verdoyante malgré le froid et la hauteur. Il vit un arbre immense de plusieurs centaines de mètres qui recouvrait toute la plaine , il était la raison de cette plaine magnifique dans laquelle quelques arbres issue du premier poussaient. Tout cela était d'une beauté éclatante et Zelles n'arrivait pas à bouger tellement il était aspiré par cette beauté. Mais il secoua sa tête et se remit au travail car il devait ramené un de ces arbres, il arriva devant le premier qu'il vit et se concentra afin de le couper avec son sabre.

On entendit le sifflement de l'air et d'un coup l'arbre de quelques mètre tomba, il le découpa en plusieurs rondins afin de pouvoir le transporter, ensuite il en coupa un énorme morceau de la forme d'une luge, afin de redescendre le plus vite possible et avec le moins d'efforts possible. Il s'installa sur le bois posa les rondins dessus et se poussa jusqu'à la pente, il commença à prendre de la vitesse, de plus en plus, la luge le secouait dans tout les sens et il avait du mal à rester dessus.

Il descendait la montagne à grande vitesse il tomba de la pente où il avait mis les flèches, prit une bosse et traversa le ravin et redescendit le long de la route esquivant les rares personnes qui passaient. Il arriva en bas mais la luge ne ralentissait pas et traversa la forêt, puis il arriva à la ville traversant les maisons et les étalages du marché arrivant afin au port il s'arrêta juste devant la mer mais Zelles passa par-dessus et tomba à l'eau, il en ressortit et trempé il parla à son maître.

« Voilà le bois m'sieur. »

Et il tomba au sol exténué, sans force et il rentra se coucher.

« Ahah je savais qu'il serait comme ça et qu'il mettrait cinq heures à me ramener ce bois. »


Le maître charpentier devait rendre le bateau le lendemain alors il n'utilisa pas le bois et attendit que son apprenti reprenne ses esprits. Plus tard Zelles revint voir son maître pour s'excuser du temps qu'il avait mis, alors Rock lui expliqua qu'il savait combien de temps il allait mettre et qu'il voulait juste l'obliger à se dépecher.

« Bon maintenant je vais t'apprendre les différente sortes de bois existantes et leurs compositions. »

S'en suivit des heures d'explications amenant jusque dans la nuit car il existait des centaines de sortes différentes et de multiple variations de compositions. Alors Wood lui dit d'aller se coucher chez lui et qu'il ne reprendrait que dans l'après-midi car il devait se reposer, ajoutant qu'il finirait ses explications le lendemain. Notre épéiste alla se coucher et dormit jusqu'au midi il prit son temps et une fois prêt il alla voir son maître, alors ils reprirent leurs explications là où ils en étaient. Une fois terminé ils décidérent de finir le bateau avec le bois de la veille, ils le firent rapidement à deux et une fois finit Rock dit à Zelles de faire ce qu'il voulait pour finir sa journée. Zelles partit s'entrainer un peu et partit se coucher pour rattraper son retard de sommeil.

Le lendemain Zelles révisa le cours sur les bois qui existaient afin d'en connaître autant que possible pour être le meilleur possible dans son métier, une fois tout cela révisé il partit car un autre cours l'attendait. Il devait maintenant apprendre les différentes partit d'un bateau ce qu'il connaissait déjà un peu. Alors il alla voir le charpentier confirmé et lui demanda de lui détailler les différentes parties d'un bateau.

Spoiler:

Une fois terminé il lui dit qu'il avait fini et qu'il n'avait plus rien à lui apprendre et que pour qu'il devienne enfin un véritable charpentier il lui fallait naviguer et construire ou réparer de vrais navires.

« Je vous remercis et j'espère qu'on se reverra un jour car je pense bientôt quitter cette île. »

« Au revoir et au plaisir de te revoir quand tu seras devenue un véritable charpentier connue dans le monde. »

Zelles partit et rentra chez lui.