Le Deal du moment :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à ...
Voir le deal

Il n'y à pas que le feu qui brûle

Il n'y à pas que le feu qui brûle Sans_t10

Brik Brik, petite citée pour les uns, grand royaume pour les autres, tout dépendait du lieu où vous vous situer. En fonction de votre localisation, cette ville était considérée différemment. Pour les habitants de l'île de la montagne, Brik Brik était la plus grande ville, mais également la capitale. Une place forte situé sur la montagne, qui selon la plus célèbre légende de l'île à vue le jour le premier habitant de l'île, le défunt roi Moustache. Construire une ville au sommet d'une montagne n'est pas une tâche simple à accomplir, voilà pourquoi la capitale ne dépasse pas plus de cent âmes et pourtant cette ville est la plus importante de l'île. Ce qui nous amène à la description de la ville par les personnes extérieures de l'île. Une ville d'à peine cent âmes est pour ainsi dire une petite place forte, rien de plus, mais mieux vaut ne pas charier les habitants du royaume sur la petite taille de leur capitale, ils ne vous laisseraient sans doute pas partir sans deux trois coups de bâton. Après la mort du dernier roi de l'île qui quitta le monde sans même un descendant pour assurer la continuité de la monarchie, la marine y établit une base et remplaça la famille royale dans la protection de l'île. Plus question d'armée royale qui de temps à autre prêtait main forte aux habitants afin d'améliorer la vie du peuple, plus d'impôt royale qui servait à construire des routes, bâtir des écoles, tout cela était fini. Maintenant place à l'armée du Gouvernement Mondial, leur règles autoritaire et pour couronner le tout, un colonel très exigeant qui dirigeait la capitale d'une main de fer.

Le colonel Laine n'était pas aussi n'était pas aussi doux que son nom pouvait laisser croire. Dès son arrivée sur l'île, l'homme s'installa dans sa base et fit comprendre à l'ensemble des habitants de la ville qu'il était l'ordre et que contrairement aux précédents dirigeants de l'île, il n'était pas aussi sensible et gentil. Certes les crimes, vols et autres délits avaient complètement chuté depuis son arrivée, mais l'état du royaume également. Le colonel appliquait ses propres lois et personne ne devait se mettre en travers de son autorité sous peine de finir ses jours en prison. En moins d'un an à la tête de l'île, plus de deux cents personnes avaient été jetés en prison et parmi ces prisonniers, seul quatre pour de véritables délits.

Véritable paranoïaque, Laine faisait arrêter toutes les personnes qui le regardaient de travers. Un simple regard dans sa direction et vous êtes emprisonné pour suspicion de complot envers un agent de la marine. Voilà pourquoi à chaque apparition de ce dernier, les habitants de l'île baisse la tête et arrête leur activité. Un allé simple en prison est si vite gagner.

Shoma, capitaine des Red Spectres arriva avec l'un de ses nakama en bas de la route qui devait le conduire vers la capitale d'une cité phénoménale, enfin d'après plusieurs forgeront d'un pauvre village. En arrivant en bas des marches, Shoma s'attendait à voir une ville qui respirait la richesse, la bourgeoisie, enfin une ville qui aurait pu faire sa fortune une fois qu'il serait passé dans les coffres, mais non. Les villageois et lui, n'avaient sans doute pas la même notion du mot phénoménale. Mais comme lui disait souvent son grand-père, il n'est pas bon de juger un livre sur sa couverture, alors même si de loin la ville ressemblait à un amas de pierre les unes sur les autres perché sur une montagne, le jeune homme décida de prendre son courage à deux mains et à monter les marches qui le séparaient de la porte de la ville.

Au début trois par trois, puis deux par deux et enfin pour finir une par une. Shoma se coltina toutes les marches sans se stopper, du moins il l'espérait, mais l'exercice était trop dur. Il fallut une heure entière au pirate pour atteindre le sommet. 580, c'était le nombre de marche entre le début de la montagne et la porte de la citée. Ce n'est qu'une fois arrivé au bout du chemin que Shoma remarqua sur le flan droit de la ville un mécanisme qui servait à envoyer des nacelles tirer par des animaux. Si les paysan lui auraient parlé d'un tel moyen pour atteindre la ville, il se serait bien passé d'un exercice aussi intensif et éreintant.

Devant la porte, deux hommes regardaient le jeune homme et son ami arrivé et comme par curiosité, ils approchèrent le jeune capitaine.


"Vous avez réellement monter la pente du serpent ?"

Devant une telle question, Shoma ne savait quoi répondre. Les deux hommes étaient-ils vraiment stupide ?

"Non, j'ai utiliser mes ailes afin de venir à vous, mais en cours de route je me suis dit, tiens je vais marcher..."

"Bienvenue à Brik Brik Monsieur, mais attention, il est interdit de voler à l'intérieur de la citée"

"Ah! parce que des personnes voles ici ?"

"Oui, enfin non, oui, mais ils finissent en prison!"

Bizarrement, les deux hommes qui se trouvaient à l'entrer de la porte et qui plus est, deux soldats de la marine ne comprirent même pas qu'ils venaient de laisser entrer dans la cité deux pirates.

Comme il le pensait, la ville n'avait vraiment rien de spéciale. Les hommes qui lui avaient décrit la capitale comme le lieu à ne pas louper sur l'île étaient complètement à côté de la plaque. Mise à part de la pierre et encore de la pierre, la ville ressemblait comme deux gouttes d'eau aux villes que l'on trouvait un peu partout dans le monde. Une capitale ordinaire, sur une île ordinaire. Piller la ville ne lui apporterait sans doute rien de plus qu'il ne possède pas déjà.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



Shark était en compagnie de son capitaine depuis quelques temps. Ils traversèrent de nombreuses îles, laissant derrière eux à chaque fois la même chose, chaos et coffre vide. Leur quotidien, c’était viols, meurtres et bien sûr vols. Mais ils prenaient parfois du bon temps et profitaient tout aussi bien de la boisson. Ils avaient prit la direction de Brik Brik, la « capitale d'une cité phénoménale » *c’était ce que nous avaient dit des abrutis du coin en tout cas !*

Alors quand ils ont entendu le mot « phénoménale », les deux hors la loi, ont directement pensé à « plein d’Berry à l’horizon » ou à « ville magnifique». Seulement, dès le départ, c’était chelou ! Ils sont arrivés devant un escalier géant et une pancarte leur montré que ce chemin pour accéder à la ville. Alors c’était décidé, ils allaient monter toutes ces marches (et oui ! les pirates comme eux ne reculent devant rien !), en plus ça leur ferait faire de l’exercice. Avançant comme des fous au début par hâte d’atteindre l’endroit voulu, ils se sont vite aperçut que ça ne servait à rien de monter le plus vite possible, car même si ils avançaient, leur but semblait toujours aussi loin. Donc après une grosse heure de marche, ils avaient enfin réussi à gravir la montagne de marche. Soulagés et en même temps épuisés, les deux compatriotes se sont tranquillement approcher de l’entré de la ville quand deux marines les ont regardé d’un air étonné avant de leur dire :

"Vous avez réellement monté la pente du serpent ?"


Écoutant les âneries débités par Sho’, il se demanda quand même pourquoi ils posaient une question aussi stupide alors, Shark regarda son capitaine qui lui montra un mécanisme qui servait à envoyer des nacelles tirer par des animaux. Tous ces efforts pour rien ! Pourquoi ces pancartes pourries et les villageois ne leur avaient rien dit ! Le requin avait besoin de se défouler et quand les villageois leurs expliquèrent que le vole était puni, une idée lui vint en tête. Il s’approcha des deux comiques, et les envoya au tapis tous les deux puis en rigolant, il dit à son captain’ que les marins n’avaient pas parlé de punir les agressions ! Shahaha !

Maintenant, c’était l’heure de s’amuser dans cette ville « phénoménale » ! Entrant avec Shoma dans l’enceinte de la ville, ils s’aperçurent vite que les villageois du début s’étaient bien foutu de leur gueule, car cette ville n’était pas du tout phénoménale, elle n’était même pas intéressante ! C’était toutes les mêmes maisons, il n’y avait aucune déco’ pour les distinguer, les rues étaient vides, il n’y avait aucune ambiance même dans les tripots (une petite bagarre c’est distrayant de temps en temps !). Puis quelques minutes après, une patrouille de marins nous interpella et nous demanda notre raison pour être dans la rue. Lui montrant son gros poing d’homme-poisson, Shark demanda aux marins si cela était en raison suffisante. Et comme des lopettes, ils s’enfuirent en criant comme des femmelettes. *C’que c’est marrant les marins !*

Fallait trouver de l’animation ! Puis quelques mètres plus loin, le requin vu une dispute. Il se rapprocha donc pour voir ce qu’il se passait. Puis, il vu une très jolie gonzesse se faire embêter par la bande de marin de tout à l’heure. Val’ devait intervenir !

« Bande de larves ! Vous ne savez que vous attaquer aux faibles ! Mais quand un pirate vous fait face vous vous barré ?! Shahaha ! »

Encore prit de peur, ils s’enfuirent de nouveau. Relevant la jeune femme au sol, il lui demanda des explications par rapport à la singularité de cette ville. Elle lui expliqua donc que depuis la mort du dernier roi, la marine gouvernait la ville et c’est à partir de ce moment que les choses se sont compliquées pour eux. Car un certain colonel Laine dirigeait dorénavant la capitale d'une main de fer. Il pillait toutes ressources des habitants avec ses taxes de plus en plus nombreuses. Et personne n’avait le droit de le contredire, même s’il avait faux sur toute la ligne. Le truc pour pas aller en prison c’était de fermer sa bouche, faire se qu’il dit et en quelque sorte le traiter comme un roi car il était extrêmement paranoïaque et imbu de sa personne ! Versant une larme, la jeune femme fit fondre le cœur de glace du requin *heureusement que mon cœur n’était pas en pierre, sinon il n’aurait pas fondu ! Enfin, Bref !* C’était décidé, le requin allé tout faire pour délivrer la jeune femme de ce monstre et aussi se servir dans les caisses de notre ami le colonel ! Shahaha !



Dernière édition par Valentino De La Rose le Lun 25 Juin 2012 - 23:22, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Contrairement à son capitaine, Valentino fit usage de la légendaire force des hommes-poisson afin de faire comprendre à cette bande de soldat, qu'ils se trouvaient au mauvais endroit, au mauvais moment. Les deux hommes n'eurent même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait que leur deux corps tombèrent sur le sol inconscient. En tout cas, il avait complètement adhéré aux principes de l'équipage. Faire ce que l'on veut, quand on veut. Toutes les raisons sont bonnes pour laisser libre court à la violence. L'exploration de la ville n'avait fait que confirmer l'impression du jeune capitaine. En restant ici, alors ils ne feraient que perdre leur temps.

Alors que plus rien ne semblait le retenir, un groupe de marin fit leur apparition et demandèrent une raison valable au petit groupe pour se trouver au milieu de la route. Devant l'interrogation des représentants de l'ordre, Shoma se demandait s'il s'agissait d'une blague. Le groupe de soldat ne l'avait pas reconnu, car si tel était le cas, ils auraient très vite fait usage de leur arme. La marine cherchait visiblement une raison pour forcer les pirates à faire usage de la force. Comme quoi, quand il ne fait rien, la marine veut le provoquer.

Une fois de plus, c'est l'intervention de Valentino qui força le groupe de soldat à préférer battre en retraite. Devant l'imposante carrure de l'intervenant, les hommes d'arme du gouvernement Mondial préférèrent laisser les deux hommes à leur activité et ce n'est que quelques minutes plus tard, alors que les deux hommes avançaient dans la ville afin de trouver quelque chose d'assez divertissent pour ne pas regretter d'avoir monté toutes les marches pour enfin atteindre une ville aussi ennuyeuse qu'une journée en mer à pêche, qu'ils tombèrent sur le même petit groupe de soldat. Contrarié de ne pas pouvoir procéder à l'arrestation des deux gros bras, qu'était Valentino et Shoma, le petit groupe de marin décidèrent de s'en prendre à une jeune femme qui n'avait ni les moyens, ni la force pour empêcher la méchanceté des soldats de s'abattre sur elle.

Tel un chevalier au grand cœur, l'acolyte de Shoma parti en croisade et décida cette fois-ci de mettre un terme au manège que se livrait les soldats. Devant l'initiative de son compagnon, Shoma fit de même et fonça tête baissée dans le combat. Il n'était pas du genre à venir au secours de la veuve et de l'orphelin, mais de temps en temps, il n'était pas contre une exception. De toute manière, ce n'était pas comme s'il avait quelque chose d'autre à faire. Comme bon nombre de personne l'aurait parié, les couards de soldats décidèrent de remettre à plus tard leur persécution et à prendre leur jambe à leur coup afin d'éviter le pire. Une fois la jeune femme seine et sauve, elle remercia ses sauveurs et leur expliqua sa situation. Bien sûr, elle était contente que des personnes lui viennent en aide, mais elle savait pertinemment qu'une fois partie, les soldats reviendraient et se vengeraient.

Afin de remercier les deux hommes de leur conduite inutile, mais héroïque, la jeune femme les invitèrent dans sa taverne située non loin de leur position. Une bonne chose allait au moins leur arriver après avoir perdu un temps précieux dans cette ville vide et moche. Si le temps était de l'argent, alors ils seraient sur la paille depuis longtemps. Comme par hasard, même la taverne était vide, ce qui faisait des deux hommes, les seuls clients. Une fois de plus, la jeune femme s'excusa, elle n'avait pas de quoi rendre son établissement plus attrayant et leur expliqua d'ailleurs que depuis la venue de la marine et du colonel en charge de la protection de l'île, alors la vente d'alcool était pratiquement interdit.

Alcool. Interdit. La combinaison de ses deux mots faisaient extrêmement peur à Shoma. Lui qui ne buvait pour ainsi dire que de l'alcool depuis son départ en mer se retrouvait dans le pire des lieux. Une île où l'alcool était prohibé par la simple volonté d'un homme qui n'aimait pas la boisson. Qui était cet homme, le diable en personne ? Il y avait de fortes chances. Un homme qui n'aime pas le goût tendre et brutal de l'alcool et qui imposait ses choix de vie à une population en toute "légalité", cela était possible. Maintenant il en était certain, les habitants de l'île devaient vivre dans l'ennuie total. Plus terrifiant que le fait de vivre dans une ville sans alcool, Shoma appréhendait ce que la jeune femme allait leur apporter afin de les remercier. Elles les avaient volontairement demandés de la suivre afin de les remercier et en les amenant dans une taverne, le jeune capitaine avait directement pensé à de la boisson à volonté. Une sorte d'open bar.

Ailleurs en ville -> QG de la marine


Tandis que les deux pirates se trouvaient dans la taverne de la jeune femme, le groupe de soldat retournèrent auprès de leur supérieur, le Colonel Laine. Le chef de l'île par l'autorité de la marine, se trouvait dans son bureau et observait du haut de sa fenêtre la ville qui lui appartenait. Afin de se retrouver ici, il avait dû travailler comme un fou et maintenant que son travail avait été reconnu et récompenser par les hautes instances de la marine, il ne souhaitait pas décevoir ses ainés. Comme quoi le travail paye.

Quand la bande de froussard entra dans son bureau sans même frapper, le colonel entra dans une rage folle et manqua de peu de jeter l'un de ses subordonné par la fenêtre, histoire de leur apprendre les bonnes manières. Ce n'est qu'une fois la pression redescendue, qu'il accepta d'écouter ses hommes. Laine avait quitté le terrain afin d'avoir un poste à diriger. C'était un bon choix de carrière, mais en contre-partie, il avait dû échangé ses hommes expérimenter par une bande de bleus fraîchement sortie de l'académie de la marine et pas plus futé que leur ombre. A ce niveau, il n'avait pas été gâté. Sur les cinquante hommes qu'ils dirigeaient, le colonel Laine divisa ses troupes et ne garda dans la capital qu'une vingtaine d'hommes et pas des plus expérimenté. Sur le terrain il envoya les quelques hommes de valeur qu'il avait et pour le reste, il s'agissait d'une bande de bras cassé qu'il valait mieux garder à porter de main de peur que sa promotion ne parte en fumer.

Après analyse de la situation, le colonel pointa du doigt une pille de feuille sur son bureau et imposa comme corvée à ses hommes de trier et classer à sa place toutes les fiches, rapport et autres avis de recherche qu'il n'avait pas eu le temps de regarder, faute de temps. Un tel travail ne devait pas être réalisé par un colonel de la marine, non, il n'avait pas le temps pour les tâches administratives. Maintenant qu'il était colonel, il devait tous faire pour maintenir cette île sous son contrôle et attendre, attendre une nouvelle promotion. Dix minutes plus tard, alors que le petit groupe de soldat se donnaient corps et âme afin de donner satisfaction à leur supérieur, l'un des hommes tomba sur une affiche wanted qui lui semblait familière. Après quelques secondes, il se leva excité comme une puce et montra l'affiche à son supérieur en désignant l'homme qui se trouvait sur l'affiche comme l'un des hommes responsables de leur venu en trombe. L'un des hommes rechercher par la marine se trouvait à l'intérieur des murs de la ville.

Devant la personnalité ciblé par ses hommes, le colonel Laine ne voulait pas agir sans réfléchir. Il devait faire en sorte de neutraliser cette cible sans mettre en danger sa promotion et pour cela il avait besoin d'utiliser tous les moyens à sa disposition. Mais avant de prendre la moindre disposition, il jeta son subordonné par la fenêtre afin de lui faire comprendre qu'il ne devait en aucune façon se dévier du travail qui lui était assigné. Heureusement pour le marin, le bureau du colonel se situait au premier étage. Une petite bosse ne fait jamais de mal.


De retour à la taverne


Alors qu'un mal malveillant allait se mettre en place pour stopper les Red Spectres, Shoma regardait son compagnon avait attention, grâce à son intervention, ils allaient être récompensé, mais l'objet de la récompense était également objet de suspens et quand la jeune femme apporta du lait de vache et du jus de pomme comme boisson, alors le jeune capitaine pirate tomba au sol. Pire qu'une correction cuisante par la marine, la femme voulait faire boire une boisson d'enfant à une bande de pirate. Brisé par l'annonce d'une telle blague, Shoma ne savait pas quoi dire. Devait-il rire, pleurer, frapper la femme pour lui avoir proposé pareille boisson ? Quand même pas, mais où était le respect.

Les bouteilles de lait étaient devant le jeune homme. Shoma fixa les bouteilles, les bouteilles le fixaient. Il fixa son compagnon, puis fixa de nouveau les bouteilles. Non, il ne pouvait vraiment pas boire du lait. Ce n'était pas une boisson, enfin pas une boisson de pirate. La jeune femme demanda au groupe si cela ne leur convenait pas, mais devant un cadeau, Shoma ne crachait pas dans la soupe. Il ne refusait jamais rien de gratuit, c'était l'une de ses règles qu'il suivait à la lettre.

Un homme qui ne suit plus ses principes n'est plus un homme, alors afin de rester en accord avec lui-même, Shoma ouvrit une des bouteilles et avala son contenu avant de devenir violet. La date de péremption devait être passé de plusieurs semaines et réaction immédiate, il recracha le tout sur le sol avant de se tenir l'estomac.


"Je pense que je vais me contenter du jus de pomme finalement "
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



Avec chance, on apprit que la jeune femme était la gérante d’une taverne, alors là, le requin sauta de joie en pensant qu’en plus de la petite sauterie qu’il pourrait avoir, il aurait de la boisson gratuite ! Alors, après leur avoir demandé de la suivre afin de les remercier et en les amenant dans sa taverne, elle leur dit quelque chose qu’il n’avait jamais entendu, et dont il ne s'attendait pas du tout à entendre. LES HOMMES-POISSON SONT DES DIEUX ET LES HOMMES NE LEURS DOIVENT QUE RESPECT ET OBÉISSANCE ! ALCOOL INTERDIT !

« Alcool interdit !? Pas possible ! »

Cette île était de pire en pire ! D’une, les marins étaient tellement autoritaires qu’on aurait dit pirates, de deux, il n’y avait aucune ambiance et ceux grâce à qui ? Aux marins, et enfin de trois, l’alcool était interdit ! Shark n’en revenait toujours pas ! Une ville sans alcool c’est comme un corps sans cœur ! On ne peut pas vivre sans cœur ! Et pour l’alcool, c’est pareil ! C’en était trop, il fallait agir ! Même si au début, Shark avait sauvé la demoiselle en détresse afin d’assouvir ses désirs avec elle, il ne pouvait pas abandonner cette île ! C’était comme si elle lui envoyait un cri de détresse ! Maintenant, en plus de son désir de voler le magot du colonel, Val’ voulait aussi le tuer et rétablir la vente d’alcool ! *et pour la libération des civils du joug de la marine, bin on s’en fout un peu ! Shahaha !* Il allait proposer ses idées à son captain’ quand la tenancière de la taverne nous proposa quelque chose d’improbable ! Du lait et du jus de pomme pour remplacé l’alcool ?! *elle se fout de notre gueule ! On est des pirates pas des gamins !*

Elle avait réussi a choqué Shoma, lui qui est un des pirates les plus monstrueux qu’il connaisse car il ne recule devant rien : torture, meurtre, … Alors pour le choquer, faut vraiment y aller ! Les deux compagnons se sont donc regardés après s’être fait servir ses boissons des plus ridicules. Puis, la jeune femme leur demanda si cela leur allé. L’homme-poisson allé lui expliqué que les vrais hommes ne boivent pas se genre de boisson à moins d’y être vraiment contraint. Cependant, son capitaine se lança et bu le liquide blanc le plus vite possible. En y repensant, ce lait ressemblait vraiment à autre chose, car il semblait visqueux et il avait une odeur qui ne lui était pas inconnu. Après quelques secondes de réflexion, il se rappela de l’odeur ! C’était celle du sperme ! Et c’est à ce moment là, que tout le liquide entré dans la bouche de Shoma, fut recraché sur le sol. Est-ce qu’il avait comprit se qu’il avait failli ingurgiter ? Ça, lui seul le sait.

Après avoir tout recraché, il prit le jus de pomme. *Il est fou ou quoi ? Des fois, c’est de la pisse son truc ! En tout cas moi j’y touche pas !* Après avoir bu le liquide, Shoma sembla apprécier la boisson. Ce n’était peut-être pas de la pisse tout compte fait mais bon. Shark, en tout cas, n’avait plus soif !

Donc, après que son captain’ ai enfin étanché sa soif, le requin exposa ses idées à son frère d’arme, sous les yeux émerveillés de la jeune femme.






Dernière édition par Valentino De La Rose le Lun 25 Juin 2012 - 23:21, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Ailleurs en ville -> QG de la marine

Pelup pelup pelup pelup
pelup pelup pelup pelup


"Ici le colonel Laine, je veux parler au plus vite au Lieutenant-colonel Plax."

"Tout de suite mon colonel. "

"Colonel Laine, ici le Lieutenant-colonel Plax, je vous écoute."

"Lieutenant-colonel, mes hommes ont repéré deux personnes suspectes et l'un des hommes sembles être un homme recherché. Pour l'arrêter, je vais avoir besoin de toutes nos forces disponible sur l'île."

"Vous voulez je je vienne au plus vite ?"

"Oui, et contactez le commandant Hilton, je veux qu'il vienne au plus vite avec ses hommes. Même s'il est à la tête d'une dizaine d'hommes, il nous faudra sans doute un maximum de soutien afin de stopper ces pirates."

"A vos ordre mon colonel. Je le contacte immédiatement et nous nous mettons en route."

"Dans combien de temps pouvez-vous être là ?"

"Dans moins d'une heure mon colonel."

"Je vous ai envoyé l'un de mes hommes, il vous expliquera mon plan d'action. "


Après avoir ordonné à ses hommes de quitter son bureau sous peine de se voir offrir un saut à travers la fenêtre de son bureau, le colonel Laine se posa sur sa chaise et observa attentivement l'affiche que l'un de ses hommes avait désigné comme étant la personne qui s'était infiltré dans sa ville. Pour le colonel cette affaire était très délicate. Il ne connaissait pas ce pirate, mais pour avoir une prime sur sa tête, c'est qu'il n'était pas un enfant de cœur. Le côté positif de cette histoire est que la prime sur la tête du bougre était relativement faible, ce qui signifiait en toute logique que l'homme à appréhender n'était pas une véritable menace pour la marine. Un petit poisson dans un monde de brute. Du moins, c'était l'idée que se faisait l'homme de main de la marine.

Pour ne pas laisser une occasion aussi belle de montrer qu'il était le bras armé de la marine sur l'île, mais également pour briller aux yeux de ses ainés, le colonel devait mettre en place un plan sans faille. Les deux hommes allaient tomber sans le creux de sa main et implorer pour ne pas finir leurs jours au fond de la célèbre prison marine du gouvernement mondial : Impel Down. Pour prendre dans ses filets ces deux poissons, Laine allait étendre son piège sur l'ensemble de la ville. Au grand mot, les grands moyens. Si les deux hommes venaient en aide à la veuve et à l'orphelin, alors il les ferait tomber en prenant la population en otage. Du moins c'est ce qu'il allait faire croire à ses proies.

Laine convoqua dans son bureau la bande d'incompétent qui étaient venus lui rapporter la venu du pirate dans sa ville. Une fois la bande de bleu dans son bureau, il ordonna à trois d'entre eux de sillonner la ville et d'annoncer l'exécution publique de cinq prisonniers. Les prisonniers allaient être fusiller sans préavis pour haute trahison envers le gouvernement mondial. Bien sûr il ne leur expliqua pas qu'il s'agissait de bluff. Il était colonel et même s'il avait le droit de mettre qui il voulait derrière les barreaux, il ne voulait pas avoir un soulèvement de population à son encontre, mais avec des hommes aussi lâche et faible, il ne voulait pas avoir de fuite. Si les pirates décidaient de les questionner et qu'ils lâchaient le morceau, alors le piège n'aurait plus de sens.

Pour les deux derniers hommes, l'un se prépara pour quitter la ville et rejoindre le Lieutenant-colonel Plax avec dans ses poches la manière dont celui-ci devait s'y prendre pour prendre à revers les pirates qui se trouvaient en ville. Le dernier soldat quitta le bureau de son supérieur avec pour consigne de se rendre dans les cellules et de préparer les prisonniers à leur triste sort. Une fois que la machine était en route, Le colonel réuni l'ensemble de ses troupes dans la cour du château qui était devenu sa place forte le temps de l'opération afin d'y expliquer son plan à ses hommes. La plupart n'avaient jamais fait face à une véritable situation de crise. Fraichement sortie de l'académie, un bon nombre de soldat avaient choisi cette destination afin de passer des jours paisibles, mais la réalité était tout autre. Ils allaient devoir mettre en pratique les leçons de stratégie et de combat durement enseigné par le gouvernement mondial. Leur objectif, la chute de l'équipage des Red Spectes, enfin une partie.

De retour à la taverne


Après le coup du lait infecte, Shoma décida de se laver la bouche avec le seul liquide présent qui pourrait lui retirer le gout de chaussette qu'il avait tenté d'ingurgiter. Le jus de pomme, contrairement à l'autre boisson semblait meilleurs, mais au lieu de jouer sa vie sur une impression, Shoma ouvrit la bouteille approcha son nez de la fente. L'odeur qui s'en dégagea n'était ni trop acide, ni trop sucrée, alors il posa ses lèvres sur le bord de la bouteille et en avala une gorgée. Cette fois-ci était la bonne. Le jus était excellent. Ni trop sucrée, ni rien. Un très bon jus de pomme. Quitte à vendre ses marchandises, alors autant faire la commercialisation de son jus de pomme et laisser tomber la vente de son lait, particulièrement dégueulasses. Après sa gorgée, Shoma proposa la bouteille à son compagnon. Il y en avait assez pour deux. Ce n'était pas de l'alcool, alors il pouvait bien partager.

Comme il le pensait, Valentino réagit au quart de tour. Les deux hommes bien que différent par le physique possédaient beaucoup de points en commun, à commencer par leur dépendance à l'alcool. Il n'était pas convenable pour les deux nakama de faire la fête sans de la bonne boisson. Idem pour l'art du combat. Les deux hommes étaient des hommes d'action. Ils aimaient se battre. Et quand Valentino regarda son capitaine avec ses yeux de merlan frit, Shoma compris qu'il ne pouvait s'agir que d'une seule chose. Valentino voulait passer à l'action. Il voulait rétablir l'alcool au même titre que son capitaine sur cette île. Qu'importe si la population mourait de faim, d’ennui, ce qui importait c'était de revoir l'alcool ici-bas. Le Rhum était l'ingrédient parfait pour faire sourire les pauvres. La bière apportait avec elle, joie et bonne humeur. Le Saké était très bon pour faire disparaitre le sentiment de soif et de froid quand au whisky, non, pas le Whisky, Shoma détestait cette boisson au même titre que la marine. Si vous voulez voir vos pire cauchemar se réaliser, il vous suffit d'une seule gorgée de ce liquide.

C'est avec un grand "Allons-y" que Shoma se motiva. Attrapant son sabre d'une main et la bouteille de l'ait de l'autre. Non, il ne comptait pas la boire, mais bien forcer le colonel de l'île à boire cette boisson afin de lui faire comprendre qu'elle genre de torture il a dû endurer par sa faute et son interdiction de vendre de l'alcool sur l'île. La femme regardait ses deux héros avec des yeux pleins d'envie et d'espoir, ce qui troublait quelques peu Shoma. En sentant tous l'espoir que la jeune femme plaçait en eux, il se rapprocha de son ami et lui glissa quelques mots à l'oreille.


"Elle est pas un peu étrange ? Elle ne nous connais même pas et elle pense déjà que nous sommes des héros. Ok, on la sauver, mais elle est un peu bizarre. Elle me donne des frissons avec ses étoiles dans les yeux. "


Une fois le petit message glisser, Shoma quitta en premier la taverne, laissant à son compagnon le soin de dire les remerciements où non pour la courte hospitalité ainsi que les boissons (infectes) offerts. Contrairement à leur arrivée, la rue était de plus en plus peuplé de personne. Ce n'était pas des soldats, mais bien les habitants de la capitale qui se regroupaient autour de plusieurs poteaux où plusieurs affiches étaient rapidement collées. Le message n'était pas très clair à cause de nombreuses fautes d'orthographe, mais en gros, le message annonçait des exécutions sommaires dans à peu près une heure à quelques rues de leur position. Les femmes qui avaient des hommes en prison espéraient que leur mari et fils ne fassent pas partie des personnes qui seront exécutés. Les vieux retenaient les enfants qui par bêtise allaient tenter de s'opposer à la marine. Avec seulement un message, la marine venait de perturber l'équilibre d'une ville. Une situation délicate qui donnait le sourire au jeune capitaine pirate.

Pour Shoma, cette exécution tombait au bon moment. Pendant que la marine allait envoyer une belle brochette d'innocent dans l'autre monde, lui et Valentino s'infiltreraient dans leur quartier général afin de trouver les réserves d'alcool. S'ils empêchaient les citoyens d'avoir de l'alcool, sans doute avaient-ils stocker dans leur ruche tout le précieux liquide pour le plus grand bien de quelques personnes privilégiés. Une mission qui s'annonçait des plus faciles. Si comme il le pensait, le colonel enverrait ses hommes sur la place où se déroulerait l'exécution dans le but de calmer la foule, alors il n'y aurait personne pour garder l'alcool. Finalement cette ville n'était pas si nul que cela.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



Après avoir finit sa boisson, Shoma regarda l’homme-poisson et lui dit un « Allons-y » plein de gaieté. Etait-il fou ? C’est vrai que son camarade était vraiment fort, mais le requin n’avait pas du tout le même niveau ! Il devait trouver un moyen de se remotiver. Puis, son capitaine lui chuchota à l’oreille quelque chose :

« Elle est pas un peu étrange ? Elle ne nous connaît même pas et elle pense déjà que nous sommes des héros. Ok, on la sauver, mais elle est un peu bizarre. Elle me donne des frissons avec ses étoiles dans les yeux. »

*Il devait sans doute parler du regard illuminé qu’elle nous lancé. Shahaha !* C’est vrai que c’était assez chelou ! Cependant, le fait de revoir le visage angélique de la jeune fit rejaillir ses désirs oubliés à cause du petit stress. Seulement, il n’était pas seul, son ami était encore présent.

Puis après quelques échanges de regards avec Shoma sans un mot, son capitaine prit la décision de débuter leur plan : piller la réserve d’alcool. Enfin seul, il profita de sa réserve perso’ d’alcool (et oui, sa petite gourde est bien sympa dans ces moments critiques). Il but donc quelques gorgés puis avec un œil pervers il regarda la jeune femme. Comme le requin se retrouva seul avec la jeune femme, son désir grandit encore. Puis, il dit : « de toute façon on ne vit qu’une fois ! Shoma ne va pas se faire chopper ou même tuer parce que je ne suis pas avec lui 20 min ! Shahaha ! Et surtout, j’espère qu’il va me laisser de quoi me faire plaisir ! »

La fille comprit enfin les mauvaises intentions de Val’ et prit donc l’objet le plus proche d’elle afin de se protéger. Tâtonnant autour d’elle, tout en fixant le requin, elle réussit à chopper quelque chose ! Malheureusement, c’était une cuillère ! De toute façon, même avec un couteau elle n’aurait pas put s’en sortir sans être souillé ! Se sachant perdu, elle tenta le tout pour le tout en fonçant en direction du poisson et avec l’idée d’esquivée au dernier moment le monstre. Seulement, elle vint directement s’empaler contre le corps imposant de Shark. *Elle me facilite la tache cette idiote ! Shahaha !*

Il profita donc de la jeune fille avec violence ! Toutefois, il ne put profiter comme il le voulait de la femme, car il se passait quelque chose de suspect dehors. Il remonta donc son short très rapidement et se demanda ce qu’il se passait, car la rue devenait de plus en plus bruyante. Il ligota ensuite la jeune femme et la balança dans la réserve avant de sortir. Reprenant une gorgé de sa boisson magique, il demanda à un habitant ce qu’il se passait. L’idiot devant lui était tellement inquiet qu’il bégayé beaucoup. Le requin ne put donc comprendre que : « exécutions », « une heure » et « place ». Il comprit alors l’essentiel du message. Cependant, Val’ voulait trouver son compagnon, seulement avec toute cette foule, c’était peine perdue ! *C’est ça de profiter avant l’assaut !*

Shark se rappela ensuite que Shoma lui avait dit que leur cible était leur quartier général. Il prit donc la direction de celui-ci après avoir demandé à une jeune fille son chemin *nouvelle cible après son assaut ?! Pourquoi pas ! Shahaha !*








Dernière édition par Valentino De La Rose le Lun 25 Juin 2012 - 23:19, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Sans réel repère, Shoma demanda aux citoyens de la ville la localisation précise du lieu où les soldats habitaient. Afin d'imposer sa puissance, la marine à pour habitude de toujours créer une base afin d'affirmer son pouvoir et son contrôle sur les autres. Cette île ne devait sans doute pas être différente des autres. L'homme choisi par le pirate afin de répondre à ses questions étaient tellement triste qu'il avait du mal à parler et ce n'est qu'une fois une bonne paire de claque sur la joue qu'il répondit au jeune capitaine pirate sans bafoué, sans envoyer des postillons. En tant normal, l'homme était tous à fait excusable. Des membres de sa famille se trouvaient en prison, donc avec l'annonce d'exécution, il était comme tous les autres, sous le choc, mais un pirate qui ne bois pas est tout aussi sous le choc, voilà pourquoi le petit problème de Shoma était prioritaire.

Trop presser de pouvoir poser ses lèvres sur toute la réserve d'alcool que disposait la marine, Shoma en oublia même d'attendre Valentino et se dirigea vers le palais royal. Hé oui, Shoma était dans le faux. La marine n'avait pas fait construire un base, mais avait décidé d'occuper le château qui appartenait à la famille royale comme base. A se demander si l'homme qui possédait les rênes de l'île était bien un homme de justice où un despote. Par chance, la base de le quartier général de la marine n'était pas trop loin. Quinze minutes de marche, plusieurs pâtés de maison et un marché à ciel ouvert franchi et voilà notre bon vieux capitaine pirate devant d'immense porte. Deux immense gargouille se trouvaient sur le haut des murs d'enceinte et comme deux gardiens semblaient observer la personne qui voulait se rendre de l'autre côté du mur.

Peut-être le seul point positif de la ville, la famille royale avait du gout. Le portail bien que de fabrication artisanale était d'une beauté fascinante. La dernière fois que Shoma avait apprécié la beauté d'une construction, c'était sur l'île du croissant de lune et manque de chance, il avait été désigné coupable d'avoir causé la destruction d'un bien historique d'une valeur inestimable. Cette fois-ci, il ne ferait pas la même erreur et donc n'entrerait pas à l'intérieur en usant de la force. Si ce portail venait à tomber, il ne serait pas responsable. Parole de pirate.

Chose promise, chose due, Shoma pris son élan et sauta par-dessus la barrière sans même voir que deux Den Den Mushi caméra l'avait filmer en pleine action. Dans la salle des commandes, bien qu'un autre Den Den Mushi retransmettait les images en direct, il n'y avait personne afin d'avertir le colonel qu'au lieu de se diriger sur la place de l'exécution, l'un des hommes à abattre infiltrait leur base. De l'autre côté, Shoma tomba sur un cour de taille moyenne, même petite pour une cour de palais, mais tomba sur quelques convives. En espérant ne pas tomber sur les soldats le jeune pirate avait eu raison, mais ce qu'il n'avait pas pensé était la présence de quadrupède assez gentil pour le recevoir avec toutes leur dent dehors. Imaginé un peu le spectacle. Huit chiens en train de dormir, réveillé par un intrus. Ce même intrus se retrouvant au beau milieu de la petite bande d'ami.

Réflexe oblige, Shoma pris ses jambes à son cou en essayant d'éviter le plus vite possible cette bande de chien enrager. La tâche semblait facile. Battre des chiens lors d'une course, mais des chiens entraînés par la marine pour traquer et débusquer des bandits, c'était une autre affaire. Plus rapide, plus endurant, ils battaient des chiens ordinaires sans problème. Sans doute qu'Usain Bolt lui-même aurait fini entre les dents pointu de ses clébards. En deux minutes top chrono de tentative de fuite, Shoma avait manqué de peu de perdre le derrière de son pantalon à six reprises. Avait réussi à ne pas se faire mordre le mollet à dix reprises et chose étrange, avait même réussi à éviter une attaque de groupe de la bande de chien. A croire qu'ils étaient même entraînés à attaquer ensemble tel des hommes.

Au bout d'un moment, Shoma qui en avait marre de fuir se stoppa. Non, il n'était pas blessé, encore moins essoufflé, mais ce n'était que maintenant qu'il se demandait pourquoi il courrait alors qu'il pouvait simplement faire face à ces chiens et leur montrer qui était celui qui commandait ici. Depuis quand c'était les bêtes qui commandaient sur terre. Jamais, pas tan que les poules non pas de dent.

En deux temps, trois mouvements le tour était réglé. Après une attaque frontale, Shoma avait été mordu deux fois, mais du côté des chiens de la marine, le bilan était plus dramatique. Tous sans exception avait été vaincu et avait désigné Shoma comme nouveau maître. Voilà comment l'homme prend le dessus sur la bête. Afin de leur faire comprendre qu'il ne leur était pas supérieur pour rien, le jeune capitaine se paya même le luxe d'utiliser son ombre afin d'asservir les clébards et les tenir en laisse.

Une fois la cour franchie, le jeune dresseur laissa ses animaux à la porte et poussa la grande porte d'entrer et pénétra dans le coeur du château. La marine avait refait la décoration, car la beauté du portail ne reflétait à peine celle de l'intérieur. Des étendards du gouvernement et de la marine sur une grande partie du plafond et quant aux murs, il y avait de nombreux tableaux qui représentaient toujours la même personne, mais dans différents lieux. Assis sur un cheval, allongé dans l'herbe, assis sur un trône et bien d'autre. L'homme qui était représenté ne se prenait pas pour de la merde. Pour se faire faire autant de tableau, il fallait avoir de l'argent, beaucoup d'argent. Peut-être même que l'argent de la population collecter sous forme d'impôt se trouvait également ici. L'idée paraissait farfelu, mais pas complètement idiote.

Afin de ne pas perdre son objectif principal, Shoma se mit en route pour trouver son fameux trésor. Il devait mettre la main sur la réserve d'alcool avant tout. Pièce après pièce, recoin après recoin, Shoma fouilla le maximum de pièce possible en un minimum de temps et alors qu'il commençait en avoir marre de tomber sur la cuisine, les douches communes, les W.C et j'en passe des belles, il tomba sur une porte avec l'inscription "Lock Out". Deux immenses bande jaune interdisait formellement l'accès. En voyant la porte, le petit doigt du pirate lui dit que derrière cette dernière barrière se trouvait l'objet de sa quête.

Cette fois-ci la porte n'avait rien de spécial, voilà pourquoi Shoma utilisa son sabre afin de fendre en deux la porte et ainsi pénétrer dans la pièce. Comme par magie, une fois les morceaux de bois au sol, Shoma découvrit une pièce exceptionnelle. Une pièce remplie des meilleurs alcool de la ville, le Graal des buveurs d'alcool, avec la découverte de la pièce, une musique légèrement douce arriva, mais parti très vite quand l'illusion qu'il se faisait disparu et le laissa devant la triste réalité. Dans la pièce, il ne restait plus que trois misérable petite bouteille entreposés. Le jeune femme lui avait dit que la marine avait saisi toute l'alcool de la ville, alors où se trouvait toutes les bouteilles. De l'excitation, Shoma passa très vite à la colère et laissa échapper un cri qui en disait long sur ses futures agissements.


"Ou est Mon ALCOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



Sûrement bien loin de son captain’ qui n’avait même pas prit le temps de l’attendre, le requin couru le plus vite possible afin de combler son retard. Il couru si vite (heureusement que sa gourde de saké n’était pas bien rempli sinon il aurait déambulé dans la ville à la vitesse d’un grand-père estropié !), qu’il ne mit que cinq petites minutes à atteindre le magnifique portail du château. *Pourquoi un château ? Elle s’est foutu de ma gueule ou quoi ?! Puis, il vu l’étendard de la marine flotter tout en haut du bâtiment. C’était bien là !* De plus, sans y prêter attention plus que ça pendant sa course effrénée, il rencontra de nombreux civils en train de transporter une dizaine de caisses qui faisaient de gros tintements (comme des bouteilles qui s’entrechoquent). C’était bizarre, seulement Shark ni porta pas grande importance parce que son souhait premier était de rattraper son captain’. *J’suis sûr qu’il va fracasser tous les marins et même pas m’en laisser !*

Presque exténué à cause de son petit sprint, et bloqué par cet immense obstacle, l’homme-poisson fracassa le portail pour ne pas avoir à l’escalader (c’est crevant l’escalade surtout qu’il n’est pas très doué dans ce domaine !) et surtout, parce que c’est plus facile de fuir dans ces conditions ! Son entrée fracassante alerta une meute de chiens vraiment enragés ! N’ayant pas encore récupéré de sa course, il ne put que leur faire face. Plein d’imagination grâce son épanouissement momentané (le sexe et l’alcool c’est trop cool), il leur mit des coups de poing claque dans la nuque ! Le coup de poing claque, c’est entre un coup de poing et une claque, c’est lui qui l’a inventé, il est fier de ce coup ! De plus, en même temps il criait : « Sors de ce corps Belzebuth ! Laisse-moi tranquille, je suis gentil ! » (en fait les effets de l’alcool font un peu leurs effets !).

Débarrassé des caniches qui lui bloquaient la route, il s’avança dans une cour où il observa un petit groupe de personnes assez inquiètes et perturbées. Le sourire aux lèvres, le requin s’amusa avec ses coups de poing claque. Les convives étalées au sol, Shark en profita pour les détrousser de leur monnaie et de tout ce qui les encombrait (bijoux, fourrure, …). Puis, il allait commencer à chercher son captain’ qui lui était sorti de la tête pendant quelques minutes, quand il entendit un énorme cri : "Où est Mon ALCOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL"

C’était Shoma ! Shark se rua donc vers l’endroit d’où le hurlement provenait. Quand il arriva, il trouva son acolyte à genoux les larmes aux yeux. Val’ ne put s’empêcher d’éprouver de la peine en voyant cette image. Puis, il vu le saint Graal : quelques bouteilles de cet excellent élixir ! Il rechargea donc sa gourde avec le bon saké et en prit quelques gorgés pour se revigorer après toutes ces péripéties ! Près à repartir pour casser du marin, l’homme-poisson releva l’homme près de lui en lui tendant une des bouteilles qu’il restait. Puis, lui dit : « J’ai peut-être une idée de l’endroit où se trouve ses sœurs ! Suis-moi ! »

Reprenant la route inverse, il ne vu personne à l’endroit où tout à l’heure, des citoyens transportaient de grosses caisses. Venaient-ils de se faire devancer par de simples civils ?!







Dernière édition par Valentino De La Rose le Mar 26 Juin 2012 - 18:44, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Avec la même vitesse qu'il était passé de la joie à la colère, Shoma passa de la colère à la haine avant de retrouver sa raison quand son nakama fit son apparition. En tant que capitaine, il se devait de proposer de bons plans, des plans qui devaient leur rapporter gros où du moins quelques choses, mais cette fois-ci le butin, si trois maigres bouteilles pouvaient porter le nom de butin, alors ce n'en valait même pas la peine. Comme quoi le destin ne lui souriait pas toujours. Alors qu'il allait s'en prendre directement aux bouteilles, car il n'y avait personne sur qui il aurait pu faire passer ses nerfs, Valentino pour une raison étrange décida de voir la vie du bon côté et sauva la vie de ces bouteilles avant de les ingurgités. Celui-la ne perdait jamais une occasion pour boire. Un véritable alcoolique. A se demander s'il avait une autre passion dans la vie.

Laissant de côté son envie de destruction, Shoma écouta ce que son nakama voulait lui dire. Ce dernier semblait savoir où se trouvait le reste de l'alcool. Pourquoi pas. Il ne savait pas comment il pouvait le savoir, mais il était d'accord. S'il était capable de trouver où avait bien pu passer une pièce entière de breuvage, alors il lui donnerait une partie de sa fortune. C'est ainsi qu'il proposa même à son nakama un petit paris. Shoma avait accumulé les attaques et avait réussi à amasser une petite fortune. 24 millions, ce n'était pas beaucoup pour certains, mais pour d'autre, il s'agissait d'un fabuleux trésor. Hé oui, être pirate est un métier des plus enrichissant.


"On va jouer à un jeu. Si tu dis vrai et que tu arrives à retrouver le reste de l'alcool, je suis prêt à te donner 10 millions de Berry, mais si tu échoues, alors tu m'en devras le double, sois 20 Millions. "

Le défi était clairement injuste, mais c'était de sa faute. S'il n'avait pas parlé trop vite, alors il ne se serait pas entraîné lui-même dans une spirale d'argent avec son capitaine. Shoma aimait l'argent, grâce à cela il pouvait se payer tout ce qu'il voulait et ainsi posséder tout. Il était comme ça, enfin seulement par moment, mais après avoir vécu un moment sans un sous, il préférait toujours avoir une petite bourse pleine sur lui. Parfois les temps sont difficiles, même pour un pirate tel que lui. Avec une tête placardé un peu partout dans le monde, pas facile de voler de l'argent sans être poursuivi par des centaines de soldat et des chasseurs de primes. Ha non, ce n'est pas facile.

*Allez op, voilà comment on gagne sa croûte sans même lever le petit doigt. Il sera pour qui l'argent ? Il sera pour tonton. Héhé *

Certain d'avoir déjà gager l'argent de son compagnon, Shoma accepta de suivre Valentino à l'extérieur de l'enceinte du château. Il n'avait croisé personne en venant, alors comment pourrait-il avoir mis la main avant lui sur l'alcool étant donné qu'il était arrivé sur les lieux après lui. Les hommes-poissons avaient sans doute une force qui étaient supérieurs aux humains, mais niveau jugeote, ils leur étaient bien inférieurs. Ce n'est qu'une fois un petit convoi situé à l'entre de la ville stopper que Shoma réalisa qu'il venait de tomber sur un petit problème. Hé oui, il n'avait croisé personne sur la route, mais tandis qu'il courait en direction du château, il avait remarqué une charrette sans personne à son bord et qui avait une roue en moins. C'est d'ailleurs près de cette charrette que son ami, Valentino le conduisit. Cette fois-ci la charrette avait été réparée par ses propriétaires. Propriétaires qui tentaient de prendre la fuite une fois leur véhicule en état.

"Hé merde, FO***"

Les mots avaient été bien choisi. C'était la merde. Shoma avait fait un pari et venait de le perdre. Ce n'était pas la première fois. Il n'était pas très doué avec les jeux de hasard et même quand il trichait perdait, mais cette fois-ci était différente des autres fois. En temps normal, il aurait simplement brisé la machine à sous où encore égorgé la personne qui venait de lui faire perdre son argent, comme un véritable pirate, mais contrairement aux autres fois, il avait perdu contre son nakama et ne pouvait donc pas lui prendre sa vie en échange de son argent. C'était un risque à prendre et le destin à décider de lui donner une leçon. La prochaine fois, il ne fera pas de paris avec des personnes appartenant au groupe alliés.

Pour le moment, Valentino ne parlait pas d'argent, c'était bon signe. S'il oubliait le paris, alors Shoma pourrait garder pour lui ses petits millions. Dans le cas contraire, en tant que bon perdant, il les lui donnerait. Mais maintenant qu'il venait de mettre la main sur l'alcool, Shoma devait inspecter la cargaison, car vu de l'extérieur, rien n'indiquait qu'il s'agissait bien d'alcool. Après s'être occupé des six hommes qui ne voulaient pas céder facilement ce qu'ils avaient volés, Shoma ouvrit une caisse et se fit plaisir. Ce n'était pas mauvais, dommages pour ces bandits, ils étaient tombés sur beaucoup plus fort qu'eux. Malgré la perte de ces millions, Shoma laissa au bord du chemin sur le corps de l'une de ses victimes trois bouteilles. Pourquoi, car les voleurs lui avaient laissé de quoi pleurer sur son sort, il fit de même.

Maintenant qu'il avait de quoi boire à s'en détruire le foie, le capitaine des Spectres invita son ami à monter sur le chariot histoire de mettre les voiles. Shoma ne voulait pas fuir. Au contraire, avec de la boisson, il était fin prêt à passer une bonne après-midi. Son plan était simple, se poser sur un toit avec tout son stock d'eau de vie et boire jusqu'à plus soif. Un plan de pirate qui ne devrait pas déplaire à son acolyte.

La vie ne pouvait pas être plus cool pour les deux hommes qui n'avaient rien d'autre à faire que de compter combien de bouteilles ils avaient encore à boire, mais comme toute bonne chose à une fin, c'est un groupe de soldat qui troubla le parfait moment que passait un capitaine et son compagnon. Une balle fusa directement en direction de Shoma et termina sa course dans la vitre d'un riverain. Si le tireur avait été expérimenté, il aurait pu mettre un terme à la vie d'un intègre pirate, mais son inexpérience lui coûta la victoire et la gloire de dire que son tir envoya Mantle Shoma dans le royaume des morts.

Voyant qu'il était pris pour cible, Shoma stoppa la charrette. Le prendre pour cible était un acte passible de la peine capitale et le responsable allait en payer le prix. Une fois face à son agresseur, Shoma compris que même s'il pouvait s'en défaire facilement, avec une charrette pleine d'alcool, lui et Valentino étaient des proies faciles pour cette troupe de soldat qui les avaient pris pour cible. L'officier en question n'avait pas encore donné l'ordre de tirer, c'est l'un des hommes qu'il dirigeait, un bleu fraichement sortie de l'académie qui avait eu la gâchette un peu trop sensible, gâchant l'effet de surprise souhaité par son supérieur, mais qu'importe avec ce que les pirates transportaient, ils allaient encore plus facilement pouvoir les éradiquées.

Avant même de pouvoir dire à Valentino qu'il était temps de mettre les voiles loin de cette bombe à retardement qu'était leur véhicule, l'ordre de faire feu fut donné.


*Oh merde*

PAN PAN Pan (dizaine de détonations simultanés)
BOOOOMMMM (explosion violente)


  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



Poursuivi par cette bande de dégénérés, le requin proposa de prendre les commandes du transport pendant que son capitaine devait s’en débarrasser. Cependant, ce fut une réponse négative qui parvint jusqu’aux oreilles de Val’. Il n’aura fallut qu’un coup d’œil pour que Sho’ fasse son jugement. Le requin était tellement ivre qu’il n’aurait fait qu’aggraver la situation.

Une petite bosse fit ensuite sauter le véhicule, alors le requin en état d’ivresse fut éjecté très facilement ! Ensuite, tout en étant en l’air, le souffle de l’explosion provoqué par ces idiots de marins l’envoya valser encore plus haut et plus loin. De plus, pendant son vol, il n’arrêtait pas de faire des figures acrobatiques. Il ne contrôlait rien du tout, mais ses pirouettes étaient spectaculaires ! Toutefois, le plus marrant était que ce fut à ce moment précis et incongru, qu’il se rappela du pari avec son captain’ et lui dit : « Shahaha ! J’ai gag… » Atterrissant sur le crâne, il ne put terminer sa phrase et fut sonné pendant un bon moment. Puis quand il retrouva ses esprits, ils étaient entourés de marins et son nakama le protégeait des assaillants.

Hors de lui à cause du gâchis de l’alcool, il s’en prit d’abord à Shoma parce que selon lui, c’était de sa faute ! « Si t’avais mieux conduit, on n’en serait pas là ! De toute façon, tu conduis comme une donzelle ! La prochaine fois j’te préviens, c’est moi qui serais le pilote ! Sans oublier que tu nous dois une cargaison d'alcool ! »

Se retournant, il vu aussi les autres auteurs de ce crime ! Puis voyant que la plupart n’était plus armé de leurs fusils grâce à son allié qui les avait désarmés, il s’amusa à leur mettre des coups de poing claque dans la nuque ! Ça l’amusait ! Ça lui fit aussi vite disparaitre sa rancœur contre Shoma, jusqu’au moment où il se prit une balle dans l’épaule. Et là encore, au lieu d’insulter le marin qui venait de lui infliger ce deuxième trou de balle (oui il s’est déjà prit un tir de fusil, c’est pour ça !), il insulta son captain’ qui avait soit disant « fait exprès de laisser celui là avec son arme ! »

Ayant besoin d'un remontant à cause de sa blessure, il bu encore, seulement à cause de sa perte de sang et des efforts qu’il avait fourni jusque là, il n'avait plus beaucoup de force. Le temps que l'alcool face son effet (oui l'alcool pour Shark est comme les épinards pour Poppey !), il s’étala comme une crêpe au sol. Il s’y senti bien. C'était la première fois qu’il se reposait depuis son arrivé ici. Et même s’il senti qu’il se faisait piétiner un nombre incalculable de fois, il était bien. Et de toute façon, *Shoma peut bien me protéger et tous les tuer tout seul, hein !?*







Dernière édition par Valentino De La Rose le Mar 26 Juin 2012 - 18:31, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Le vol avait comme qui dirait complètement foiré. Après une infiltration qui ne servi à rien, les deux pirates avaient réussi à récupérer un bon butin, mais leur bonheur était de courtes durées. La marine fit en sorte de briser leur plan en faisant exploser toute la cargaison. Tirer au bazooka sur une charrette pleine d'alcool était un excellent moyen pour mettre un terme au règne de terreur de bons nombres de personne, mais pas les Spectres. Avec un capitaine qui possédait les capacités du Kage Kage Fruit il était tout à fait possible de sortir vivant de plein de scénario mortel. C'est d'ailleurs grâce à son fruit que Shoma était encore en vie, idem pour Valentino. En les enveloppant tous deux dans son ombre, Shoma réussi à se sauver d'une mort certaine. La violence de l'explosion en aurait tué plus d'un, mais avec un tel manteau de protection, les deux hommes furent simplement toucher par le puissant souffle de l'explosion.

Malgré sa puissance, Shoma ne put protéger son ami très longtemps. Il n'avait jamais utilisé son ombre pour envelopper deux personnes, alors c'est avec beaucoup de regret qu'il laissa son compagnon seul dans les airs voltiger tel un athlète de haut niveau qui jouait les JO. La discipline en question, il ne savait pas, sans doute le voler de pirate où une discipline qui en était proche, mais qu'importe, tant qu'il était encore sous l'emprise de l'alcool il ne se rendrait pas compte de la douleur.

Même s'il avait une dent contre la marine, Shoma ne peut s'empêcher de s'occuper en priorité de la santé de son compagnon. S'il tombait n'importe comment, la chute pourrait lui être fatale, d'ailleurs sans son ombre il ne s'en serait pas sorti aussi bien. Plusieurs bleues, quelques blessures légères pas de quoi en faire un fromage. Quittant les décombres de la pauvre maison en pierre qu'il avait défoncé en étant projeté par l'explosion, Shoma se dirigea vers le lieu où l'athlète présumé de son équipage aurait dû atterrir.

C'était bien beau de tirer à l'arme lourde sur des cibles et encore plus s'il pouvait exploser, mais voilà tirer sur de l'alcool ce n'était jamais bien, voilà qu'en plus de devoir procéder à l'arrestation de deux pirates, la marine devait s'occuper d'un brasier qui prenait de plus en plus d'ampleur. Hé oui l'alcool qui se trouvait dans les caisses étaient de très bonne qualité, mais également très inflammable. Résultat trois maisons se retrouvaient en prise avec les flammes et la situation n'allait pas se stopper de si tôt. Avec le vent qui commença à souffler, le feu se propagea vite, très vite assez vite pour être visible depuis la place d'exécution. Voilà comment un simple coup de filet deviens le plus grand incendie jamais connu dans l'histoire de la capitale. Ce qui n'était pas pour déplaire à Shoma, habitué aux coups d'éclats.

Tandis que le feu commençait à se répandre dans plusieurs quartiers, le Lieutenant-colonel Plax qui avait trouvé Mantle Shoma en premier divisa ses forces en trois afin de sauver la ville et réussir le plan de son colonel. Maintenant que la ville était à feu, il ne pouvait plus simplement s'occuper des pirates. Il envoya donc deux de ses hommes avertir le colonel de la situation, ensuite il divisa ses hommes en deux groupes, le premier allait devoir laisser tomber sabres et fusils afin d'éteindre l'incendie. Il était hors de question de laisser la ville brûler plus longtemps. Quant à lui, il irait à la poursuite des pirates avec le peu d'hommes qui lui resterait en espérant que les autres officiers présent en ville le rejoindrait le plus vite possible.

Shoma fini enfin par trouver son compagnon. Plus de peur que de mal, ce dernier était toujours en vie, mais toujours aussi ivre, à croire qu'il avait un corps en béton. Encore un avantage des hommes-poissons, une résistance accrue au vol plané. Voyant son capitaine près de lui, Valentino se mit à parler de conduire, de pilote, enfin plein de choses qui entrèrent dans une oreille de son capitaine et en sorti par l'autre, tant la situation ne prêtait pas à la conversation. Shoma n'avait pas été le seul à retrouver l'homme-poisson. Un groupe de marin avec à la tête un homme assis sur un cheval se tenait près d'eux et les observaient avant de pointer leur arme sur eux. Shoma ne le savait pas, mais il s'agissait du corps armée du commandant Hilton.

Ce n'était vraiment pas une journée pour un pirate. Se retrouvant à portée de tir de tous ces soldats, la fuite était une option qui ne pouvait être envisagé, c'est pourquoi avant même que la première balle ne quitte le premier fusil, Shoma changea de place avec son ombre afin de ne pas finir en passoire. Une quinzaine de détonation, une quinzaine de trous, aucun cadavre. Hé oui, Shoma aimait le combat, mais il était aussi bon dans l'esquive et en changeant de place avec son ombre, il pouvait éviter toutes les attaques qui lui était destiné. Voilà comment faire de son ombre la cible d'une pluie de plomb, mais voilà, une ombre, ça ne meurt pas.

Avant de laisser le temps à ses adversaires de comprendre qu'il ne l'avait pas touché, le capitaine des Spectres récupéra sa place et attrapa son ami. C'était déjà une chance que la première attaque lui était destiné à lui et lui seul, car s'ils avaient pris l'homme-poisson également pour cible, ce dernier ne serait sans doute plus ici. Mais comment se battre avec toute sa puissance si ce dernier était ivre mort, ce n'était pas possible, alors Shoma décida de lever son ami et de le porter afin de le mettre dans un lieu où personne ne pourrait le tuer le temps que l'alcool qui pollue son organisme diminue. Afin de faire diversion, Shoma resta sur place. C'est son ombre qui avait la tâche de porter l'homme-poisson le plus loin possible.

Ailleurs en ville -> Sur la place d'exécution

Au même moment, les deux hommes envoyer par le Lietnant-colonel Plax expliquèrent la situation au colonel qui prit de panique pour sa carrière qui commençait à sombrer dans les abysses décida d'annuler l'exécution qui à la base était un piège pour arrêter les pirates et envoya tous ses hommes capturer les pirates qui se baladaient librement dans sa ville. Quand les deux soldats de Plax lui expliquèrent que ce n'était pas à cause des pirates, mais d'un tir allié que la ville était à feu, Laine se voyait déjà croupir toute sa vie en tant que mousse. Il ne pouvait pas accepter cela. Sa carrière était tout pour lui. Alors pour sauver sa carrière, il allait faire en sorte de tous mettre sous le dos des pirates et tous faire pour les arrêter. Il n'avait plus le choix.

Bonheur et peur, voilà ce que ressentait la population. L'exécution n'avait pas lieu et pour des raisons obscurs, le colonel Laine, tyran reconnue de tous, avait même laissé les condamné à mort sur l'échafaud sans même leur dire un mot, mais de l'autre, les puissantes flammes noires qui s'élevaient dans le ciel incitaient les habitants de la ville à craindre pour leur maison, leur bien. En moins de cinq minutes, c'était la panique dans la ville. Entre les soldats qui tentaient d'entrer à l'intérieur de la ville afin de capturer les pirates, les habitants pris de panique qui tentaient à tout prix de quitter la ville.

Seule personne à ne pas bouger, le colonel Laine restait de marbre, du moins extérieurement. Intérieurement il était brisé, en larme et savait que sa tête allait tomber. Quelques sois ma manière de voire les choses, il allait être pris pour responsable de ce désastre.

De retour sur les zones d'affrontements

Jamais au grand jamais il eu un tel désordre dans la capitale. Pour les soldats, la situation se divisait en quatre zones. La première, sans doute la plus importante, mais aussi la plus négligée par l'ensemble des forces de la marine : l'évacuation des civiles. Sans personne pour les aider, les habitants de la ville se précipitaient en direction de la sortie, bravant le feu. Seconde zone, trois quartiers de la ville qui se retrouvaient en feu et qui n'allait pas tarder à rendre impossible toute circulation à travers les principaux artères de la capitale. La troisième zone était celle où Valentino et l'ombre de Shoma se trouvait. Deux contre un groupe de soldat et enfin la dernière zone était celle où le commandant Hilton et le pirate Mantl Shoma se trouvaient.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



Après quelques minutes au sol, il se releva comme s’il n’avait rien subi, car il ne ressentait aucune douleur. Cependant, son épaule gauche touchée, il ne pouvait plus se servir de son bras comme avant. De plus, l’effet négatif de l’alcool sur son corps se faisait sentir ! Il tanguait fortement ! Puis voulant s’accrocher à son acolyte pour lui dire sa façon de penser, il lui passa à travers. Mais le requin étant ivre, il ne comprit pas ce qu’il venait de se passer et cru que Sho’ l’avait esquivé. Alors, l’homme-poisson s’énerva une fois de plus et tenta de faire un croche-patte à son capitaine. C’est à ce moment-là, qu’il s’aperçut que le Shoma qui était devant lui n’était qu’une ombre.

Cherchant des yeux son nakama, le requin ne le vit nulle part. Puis, il s’aperçut que l’ombre le défendait super bien, mais lui aussi il voulait casser du marin alors il cria : « Putin ! Mais tu vas m’en laisser !? » C’est alors que l’ombre s’arrêta de se battre et se mit derrière le pirate. Maintenant en première ligne, le requin avait le champ libre pour s’amuser avec son nouveau coup : le coup de poing claque dans la nuque ! Il criait sans arrêt : « Sors de ce corps Belzebuth ! Laisse-moi tranquille, je suis gentil ! » Cependant, à force de le répéter, sa phrase de transforma en un truc incompréhensible. Puis, voyant des armes en tout genre, il demanda à l’ombre d’échanger sa place avec lui au moindre coup.

Leur équipe rodée, il se fit plaisir à tous les coups de poing-claquer. Puis, il vu un lieutenant dans les rangs. Enfin, c’était le dernier qui restait. Il était jeune, mais il semblait sûr de lui. *Shahaha ! Coup de poing claque dans la nuque ou je diversifie un peu ? Bon ! Faut savoir changer pour s’amuser !* Esquivant avec facilité la pluie de coups que lui lançait le marin, Shark attendait le moment où il allait ralentir la cadence. Puis après quelques secondes, le requin avait déjà oublié sa stratégie alors il s’élança sur l’homme, mais se prit une droite de cowboy dans les dents. Mais il en fallait plus pour sonner le requin. Allongé sur le ventre, il jeta un coup d’œil derrière lui avant de se relever. Puis il se rappela qu’il avait une queue (c’est navrant parfois les effets de l’alcool). Alors, avec son membre il saisit la jambe du lieutenant et le mit à terre. Maintenant au sol, le requin lui sauta dessus et le roua de coups au niveau du visage. Et il lui en mit tellement que l’homme avait la boite crânienne aplatit ! C’était pas beau à voir !

Le requin était couvert de sang donc il se sentait sale. Surtout que d’une c’était le sang d’un marin, et de deux c’était le sang d’un homme ! Cherchant une maison où squatter une douche, il regarda autour de lui. Et ce n’est qu’à ce moment-là qu’il s’aperçut du grand feu ! *Whaaaa ! Ils savent faire la fête ici ! J’ai jamais vu un feu de joie aussi grand !*

Ensuite, il entendit de grands cris de douleur à quelques pâtés de maisons d’ici. Et ça ne pouvait être l’œuvre que de Shoma. Ce n’était pas loin heureusement, il peut rejoindre son captain’ en quelques secondes. Pourtant, il ne mit pas loin de vingt minutes et il vu de nombreux soldats passer à côté de lui et allant dans la même direction que lui. Et ne le remarquèrent même pas. En même temps qui remarquerait un corps par terre, rampant à deux à l’heure (on ne s’aperçoit même pas qu’il bouge !) ? Et vous vous demandez pourquoi il rampait ? C’est facile ! C’est tout simplement parce que c’est la position la plus stable pour avancer dans son état.






Dernière édition par Valentino De La Rose le Ven 29 Juin 2012 - 19:19, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Une fois débarrassée du poids qui l'entravait, Shoma pu s'occuper pleinement sur son combat. Il fallait dire ce qui était. Un homme-poisson qui savait se battre était un plus pour lui, mais un homme-poisson ivre et incapable de se battre au beau milieu d'un bordel pas possible, ce n'était rien de plus qu'un poids, mais malgré cela, il faisait partie de son équipage, ce qui lui donnait en plus d'une utilité certaine, une valeur importante aux yeux du jeune capitaine pirate qui ne pouvait le laisser à son sort. Dans son équipage, chacun des membres possède une valeur inestimable, c'est d'ailleurs pour cela que jamais personne ne pourra dire que Mantle Shoma a abandonné l'un de ses hommes.

Sans son ombre pour l'aider dans ce combat, Shoma ne se sentait pas bien. Non pas qu'il comptait sur cela pour gagner, non il était tous à fait capable tel un grand garçon de venir à bout d'un petit groupe de soldat sans l'usage de son fruit, mais voilà, il était habitué à ce petit plus. Et contrairement aux autres, son ombre à lui avait une certaine classe. Elle était comme lui, donc forcément plus classe tu meurs.

Une fois leur arme à nouveau prêt à faire parler la poudre, l'officier qui se trouvait sur le cheval ordonna à ses hommes de transformer le bandit qui leur faisait face en chair à pâté. L'idée n'était pas mauvaise, mais voilà au sein de l'équipage des Red Spectres, il n'y avait que de talentueux combattant. Valentino lui-même malgré son état était un combattant des plus redoutable, alors imaginer un peu ce que pouvait réaliser celui qui était à la tête de ce petit groupe. Bretteur expérimenter, Shoma était capable sans se vanter de couper du diamant, transformer un navire de guerre de la marine en part de gâteau et plus simplement renvoyer une pluie de balle uniquement avec ses sabres.

La meilleure défense est l'attaque et quoi de plus facile pour lui que d'utiliser l'attaque de ses adversaires pour les neutraliser. Retour à l'envoyeur. Tous les hommes qui étaient armés de sabres tombèrent sur le sol où furent forcer de lâcher leur arme faute de pouvoir les utiliser de nouveau. Hé oui, ils avaient sans doute pensé que le nombre était suffisant pour le stopper, mais comme bon nombre de personne avec eux, ils pensaient mal, très mal. Pour capturer une proie que l'on sait où pense plus forte que sois, il faut l'acculer et le forcer à commettre des erreurs. Ce n'est pas avec des attaques répétés et sans réel conviction que l'on parvient à vaincre.

Après son petit exercice de style plutôt convaincant, Shoma pouvait lire l'incertitude dans le visage des soldats. Ils doutaient de plus en plus de leur capacité, contrairement à lui qui avait la certitude de sortir gagnant de cette chasse. La proie était devenue le prédateur. Une situation qui revenait d'ailleurs assez souvent. Alors qu'il allait fondre tel un aigle sur une pauvre petite tortue qui se demandait quand l'attaque de l'oiseau allait bien pouvoir l'atteindre, un manteau de fumée provenant de l'incendie qui embrassait la ville stoppe le pirate dans son élan. Même lui ne pouvait respirer dans de telle condition. Après la fumée, la chaleur et le feu s'invitèrent à la partie et força les deux camps à revoir leur priorité.

Qu'importe s'il laissait des survivants sur son passage. Shoma n'était pas à un massacre près. Le plus important pour lui était de sortir vivant de cette ville en feu et de retrouver son compagnon. Ils n'avaient plus rien à faire dans cette ville. Il n'y a pas de trésor, pas de butin, donc aucune attache, rien qui ne le force à rester plus longtemps. L’officier qui était près à sacrifier sa vie dans un combat contre le pirate pris la décision de laisser fuir le pirate à cause de la fumée qui d'une part obstruait son champ de vision et de l'autre sauver la vie de ses hommes blesser à cause de la contre-attaque du pirate. Dans une situation aussi urgente, il était nécessaire de sauver des vies plutôt que de chercher à accroitre le nombre de victime.

Ne pouvant plus respirer, ni même voir devant lui, Shoma décida d'évoluer à terre, tel un escargot. Près de lui, des personnes couraient dans la direction où se trouvait le commandant Hilton, mais à cause de la fumée, personne pouvait le remarquer. Hé oui, il était astucieux le pirate. Alors qu'il pensait pouvoir quitter les lieux de cette manière sans se faire repérer, un soldat utilisa la même méthode que lui pour ne pas se retrouver à cours d'air. Finalement il n'était pas le seul à être intelligent dans cette ville, mais malheureusement pour ce dernier, il s'était allongé près de son pire cauchemar et c'est avec des yeux et un regard de démon que Shoma le neutralisa avant même que ce dernier ne puisse avertir ses camarades.

Un coup de tête sur le front avec un bon coup de poing dans le ventre et voilà le soldat allonger pour un moment sur le sol. Avec un peu de chance ses amis s'allongeront également sur le sol afin de ne pas être étouffé par la violence de la fumée. Après deux minutes à marcher comme un escargot sur le sol, Shoma croisa Valentino qui rampait dans sa direction. Les deux hommes se comprenaient. Sans même se voir, ils utilisaient les mêmes méthodes pour avancer. Comme quoi il y a une certaine connexion entre les membres d'un même équipage. Peut-être même qu'au même moment Yasmeen était-elle en train de ramper sur le sol.


"Il serait bon de mettre les voiles le plus vite possible. "

Alors que la capture des deux pirates devenaient impossible, tous les soldats s'activaient à stopper la propagation du feu, tous sauf un : le colonel Laine. Furieux comme jamais, il était le seul à avoir encore un fusil en main et à être à la poursuite des deux fugitifs. Contrairement aux autres soldats qui comprirent avec un peu de retard que la sauvegarde de la ville était une mission prioritaire, celui-ci ne voyait qu'une chose, la fin de son règne et se devait d'entrainer les deux responsables de sa chute avec lui. Qu'importe s'il ne reste plus rien de la ville après ça.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma



*Whaou ! C’est Sho’ ! Pourquoi est-il en train de ramper ?! Il fuit le combat ou il a trop bu lui aussi ?*

« Ho ! Capitaine ! Pourquoi tu fais le ver ?! »

Puis, d’un geste de la main et un air assez déconcerté, il lui montra qu’il y avait de la fumée tout autour d’eux. Alors, le requin comprit que son nakama n’était pas qu’une brute sanguinaire extrêmement forte et idiote, mais qu’il en avait dans la cacahuète.

Puis, après un court échange de regard entre les deux pirates, Shoma dit :

"Il serait bon de mettre les voiles le plus vite possible"

Alors, ils partirent en direction de… En fait, ils prirent tous deux une direction différente croyant que leur partenaire respectif le suivait. Seulement, aucun d’eux ne fit gaffe à ce « petit » détails, et ils avançaient (enfin ils rampaient) tranquillement. Le requin lui, repassa devant le transport qui avait explosé. Quand il reconnu les roues de la charrette, Val’ fut rempli d’émotion et eu même les larmes aux yeux en repensant à tout cet alcool gâché !

De plus, sur son chemin, il rencontra de nombreux soldats transportant des sceaux d’eau afin de calmer les flammes. Puis après une vingtaine de minutes, la fumée fut moins pesante et opaque. C’est alors que nombreux soldats virent le requin au sol en train d’essayer de se carapater de la ville. Alors, se retournant pour connaitre le plan de son capitaine, il découvrit qu’il ne le suivait pas ! *Merde ! Mais où est-ce qu’il s’est caché ?! J’espère qu’il ne s’est pas trompé de sens ! De toute façon, c'est un grand garçon !* Puis, se relevant avec difficulté, il fut encerclé par une dizaine de marins. Mais étant sûr de ne pas pouvoir tous les étaler de manière loyal vu son état, il tenta une ruse. Avec un regard plein de malice, l’homme-poisson cria aux soldats que … Profitant qu’ils aient le dos tourné, il tenta de s’enfuir. Seulement dans son état, la vitesse et la discrétion n’était pas son fort, surtout que lorsqu’ils lui tournèrent le dos, il lâcha un : « Bande d’idiots ! J’vous ai bien eu ! ». Et cette phrase lancée par le stupide requin fit qu’ils le stoppèrent à nouveau. Cependant, cette fois, un hôtel en feu avec dedans des personnes bloquées, lui sauva la vie, car les soldats oublièrent son cas et firent tout ce qui était possible pour sauver les civils coincés dans l’incendie.

Content de s’en être sortis sans grandes difficultés, le requin sortis de la ville et y retrouva les civils ayant fuit. Puis, en plein milieux de la foule, il profita de toutes les choses qu’il y avait. Il se servait à manger dans les stands de nourriture installés vulgairement et palpait les femmes qui se trouvaient dans son « périmètre de tâtage ». Ces actions énervèrent vite les habitants de la ville qui l’éjectèrent du regroupement avec quelques coups. Mais cela ne lui fit pas mal, car quand on est un homme-poisson et en plus que l’on est ivre, et bin faut frapper fort pour faire mal.

C’est alors qu’il vu une nouvelle charrette (et celle-là, elle n’était pas pleine d’alcool !). C’était comme le saint Graal ! La pièce maîtresse de leur fuite ! Une sourire se dessina sur le visage monstrueux du requin *Cette fois, c’est moi qui conduis ! Shahaha ! Mais en fait, qu’est-ce qu’il fout Sho’ ?!*






Dernière édition par Valentino De La Rose le Ven 29 Juin 2012 - 19:13, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose
Voilà qui n'était pas pour déplaire au jeune capitaine. Valentino compris qu'ils n'avaient plus rien à faire sur cette île et que la meilleure décision était de prendre la fuite le plus vite possible. Hé oui, il ne voulait pas finir en poisson grillé, bien que son qu'il aurait pu avoir bon goût. Rester dans une ville en proie aux flammes étaient comme demandées à se faire électrocuter vivant. Des suicidaires ? L'équipage des Spectres n'en comptait pas. Devant l'importance de leur survie, les deux asticots quittèrent les lieux le plus vite possible. Rampant au sol tel des insectes, ils finirent par quitter le manteau de fumée. Une fois loin des soucis et même si le feu était en train de le rattraper à cause du vent qui soufflait d'ouest en est, Shoma se montra confiant et pointa même un pouce levé vers le ciel à son compagnon, mais ce dernier n'était pas là. Où avait bien pu passer ce poisson. Ne me dites pas qu'il s'est endormie sur le sol. Oh my god.

Bravant tous les dangers, Shoma fit demi-tours et essaya de mettre la main sur son compagnon, mais il avait beau chercher, il n'arrivait pas à le trouver. Plus il restait à le chercher et plus la fumée devenait épaisse et l'empêchait de respirer. Même s'il se baissait afin de respirer l'air encore frais, il avait du mal à voir devant lui ce qui le força à abandonner les recherches. Espérant que son ami ne finisse pas par être transformé en poisson grillé, Shoma rebroussa chemin et arriva au niveau de la taverne que lui et son compagnon avait visité plus tôt dans la journée. Pensant ne rien trouver d'intéressant, le jeune pirate continua son chemin, mais des bruits de chaises et de petits cris le firent entrer à l'intérieur de l'établissement.

En ouvrant la porte de la réserve, le jeune capitaine vit la jeune femme qui lui avait donné du jus de pomme ainsi que du lait, étrangement elle était pied et poing lié. Afin de la sauver de l'incendie qui se dirigeait vers sa position, Shoma la détacha. Son heure n'était pas encore venue. Shoma était un pirate, mais parfois, quand il le voulait, il pouvait être le défenseur de la veuve et de l'orphelin. Un dieu pour certain, un diable pour d'autre. Mais pour cette jeune femme, Shoma n'était sans doute pas plus qu'un démon déguisé en ange, car c'est avec son pied dans les parties et une claque qu'elle le remercia. Tout en s'écroulant sur le sol, il lui demanda pourquoi un tel châtiment pour celui qui venait de l'aider et la jeune femme lui rétorqua que ce n'était même pas un dixième de ce qu'elle avait ressenti quand son ami l'avait violé et qu'il pouvait s'estimer heureux qu'elle ne le tue pas afin de ce venger. La jeune femme était très remontée et c'était compréhensible. Une chose était certaine, Valentino venait de se faire un ennemi dans cette ville.

Visiblement, il n'y a pas que le feu qui brûle. Les parties intimes de Shoma lui faisait souffrir le martyr, mais même avec le mal qui le rongeait, il ne pouvait se laisser mourir. C'est à quatre pattes qu'il quitta la taverne. Marchant tel un chien, le jeune pirate se dirigea vers la lumière du soleil. Ce n'est qu'une vingtaine de minutes plus tard qu'il retrouva l'usage de ses deux jambes et put marcher correctement tel un vrai homme. La douleur était encore présente, mais était supportable. Alors qu'il quittait une douleur, une autre le pris par surprise. Celle-ci était plus violente et portait la marque d'une agression de la marine. En effet un coup de fusil retenti et logea une balle en plein dans le dos du capitaine pirate qui manqua de peu de tomber à terre, tête la première.

En se tournant avec l'énergie d'un guerrier, Shoma vit un homme qui semblait plus en colère que la colère elle-même. Vêtu comme un officier supérieur de la marine, il observait le pirate avec rage et rechargeait son arme afin de faire feu une fois de plus. L'effet de surprise passer, Shoma utilisa son ombre afin de stopper la seconde balle ainsi que la troisième. Attaquer aurait pu être une bonne idée, mais le temps jouait contre lui. S'il perdait du temps avec un simple officier, le feu n'allait pas tarder à le rattraper. C'est alors qu'un bruit de véhicule se fit entendre à travers l'une des ruelles qui se trouvaient derrière l'officier. Craignant une attaque en force de l'armada de la marine, Shoma se prépara à courir, mais au lieu de cela, ce fut Valentino qui déboula de nulle part avec une charrette qui conduisait comme un homme ivre. Plus dangereux que lui tu meurs.

C'est alors que le chariot de la mort percuta violemment l'officier de la marine, l'envoya valser dans le décor. Content de voir son ami arriver au bon moment, Shoma monta sur la charrette en mouvement et se laissa conduire par son compagnon qui semblait visiblement où il se dirigeait, mais quand les deux hommes virent les grandes portes de la ville, porte qu'ils avaient déjà passé, étant donné qu'il s'agissait des portes du chemin du serpent, Shoma commençait à douter de la fiabilité de son ami, car hé oui, après les portes du serpent, il y avait une longue descente et avec cette vitesse, les chances pour qu'ils puissent arriver en bas en un seul morceaux étaient proches de zéro. La mort les guettaient au tournant.


"Oh mon dieu, on va crever avec toi, mais au moins ce sera rock'N'rol wahouuuuuu "

Par chance après le départ des deux pirates, une pluie d'une rare violence sauva la ville et ses habitants d'une destruction certaine. Deux jours après deux navires de la marine arrivèrent afin d'aider les habitants de la ville à reconstruire ce qu'ils avaient perdus. L'incendie fut mit sur le dos de l'équipage des Red Spectres, mais comme on pouvait s'y attendre, le colonel Laine fut destituée de son commandement et fut rétrogradé trois échelons plus bas et ne s'occupe que des archives au quartier général de la marine à Marineford.




FIN
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma