AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
STRADOUR Evier cuisine à encastrer 1 bac + 1 ...
Voir le deal
51.44 €

Excursion aux sources chaudes

Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 30 Aoû 2012 - 15:57

Mer et ciel, d’un bleu clair, que seule la ligne de l’horizon différenciait. Regarder le ciel était la seule occupation de Seido, lorsqu’il ne parlait avec Worhmèlch, son compagnon et ami. Quelques jours auparavant, les deux s’étaient séparés de leur petit navire, maintenant en pièce. Un sacrifice nécessaire pour accomplir leur projet. En effet, un navire plus grand, et neuf, les attendait dans quelques jours sur la dernière île qu’ils avaient visitée. En effet, les deux pirates s’en firent construire un, par un jeune ingénieur avec de grande idée et d’un charpentier expérimenté. Ils se retrouvaient donc là, sur une petite barque, en voyage vers une destination inconnue. Cela n’avait pas été facile, le temps n’avait pas toujours été de leur côté. Après la deuxième journée, les deux pirates purent profiter d’un vrai lit, sur une petite île. C’est alors que Seido proposa à son ami d’aller sur Inu Town, où se trouvait une source chaude réputée. Après une longue conversation, le capitaine réussit à convaincre son second, retissant au départ. Ils se mirent donc en route, ayant cette fois une véritable destination.

Les deux pirates s’établirent dans une petite auberge dans la cité de Karnutes, la plus grande ville de l’île. Ils arrivèrent en fin de soirée, et passèrent donc leurs premières heures sur l’île à l’auberge, dans un lit plus ou moins confortable. Seido se réveilla en premier, et, après un léger petit déjeuner, alla faire un tour. Comme il était déjà venu, le pirate savait où aller, et surtout où trouver les belles demoiselles ! Ce lieu magique était au nord-est, près d’une petite boulangerie. Le pirate s’y arrêta et acheta un petit encas. Son repas à l’auberge n’était pas suffisant. En plus, ce n’était pas avec un simple repas qu’on pouvait ôter un terrible arrière-gout de poisson. Il s’installa donc à un bar, à la terrasse pour être précis, son coin stratégique et commanda à boire. La chance ne sembla pas de son côté, jusqu’au moment où il aperçut une chevelure blonde, près du fleuriste. Réajustant son chapeau, il passa à l’action. A nouveau dans la peau du chasseur, il étudia sa proie, pour savoir comment l’aborder avec le plus haut taux de réussite.

*Mmm, elle semble aimer les fleurs. Une romantique ?*

Seido n'avait vu que la demoiselle de loin et que de derrière, mais il constata qu'elle n'était pas mal. Fine, jeune et avec quelques muscles. Les filles qui faisait du sport et prenait soin de leur corps était appréciée par le pirate. En parlant de ça, il devait penser à un recruter pour son équipage. Seido constata avec étonnant que la donzelle ne portait qu'une boucle d'oreille. Une nouvelle mode ? Ou peut-être un simple oubli.

- Excusez-moi, mademoiselle, mais vous ne trouverez aucune fleur ici digne de votre beautée.

La demoiselle se retourna vers lui. Il allait continuer sa réplique, usée à mainte reprise pour conquérir le coeur des jeunes femmes romantiques, mais là, le chasseur resta muet de surprise. Il venait de commettre une terrible erreur, bien que fort cocasse. Ce n'était pas une elle, mais un lui ! Plutôt d'allure féminine, mais cela restait être un homme. Gêné, Seido sourit et s’excusa immédiatement.

- Je suis vraiment désolé... Je peux te payer un verre pour me faire pardonner ?
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Edward W. Flower
Edward W. Flower

♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 2 Sep 2012 - 3:36

(Je fais court vu que j'ai pas mal de boulot en ce moment, c'est juste pour que ça puisse enchainer correctement ^^)

Ces quelques péripéties vécues à Manshon étaient désormais derrière lui : La semaine passée, le jeune Edward avait reprit son aventure au gré du vent, toujours aux commandes de sa modeste embarcation. Bien que les problèmes rencontrés lors de sa première balade s'étaient rapidement enchaînés, il en était ressorti plus fort. La rencontre avec un pirate naturellement perturbateur, quelques échanges de coup de poings rendus à la marine, des mafieux mis en rogne, le jeune n'avait visiblement pas choisi le meilleur jour pour appareiller. Aujourd'hui, après les quelques jours de navigation calmes, le blondinet pouvait finalement se reposer un peu, profiter du paysage, du soleil et espérer ne pas rencontrer de mec qui lui poserait encore des problèmes : Il avait beau être un pirate, Edward désirait aussi avoir quelques moments de calme et de repos, comme tout le monde. La destination choisie était une île du nom d'Inu Town.

Inu Town... Sans réellement en savoir plus, le nom de l'île avait suffit à convaincre le jeune pirate de reprendre la barre, peut-être était-ce uniquement une raison pour quitter l'île bordélique qu'était Manshon, mais il l'avait fait. Le paysage, mêlant à la fois tranquillité et présence humaine -ce qui est plutôt rare, finalement-, était décoré par des champs, quelques fermes et deux villes principales. Dès son arrivée, Edward était parvenu à prendre connaissance de quelques rumeurs, plutôt intéressantes : Il y a quelques années, un groupe de révolutionnaires s'était installé sur l'île, écrasant le centre militaire qui était jadis présent. Ainsi, cette rumeur avait en quelque sorte redonné un semblant de contentement au jeune homme, satisfait du fait qu'il croiserait un nombre restreint de marins. Une seconde rumeur bien moins vitale cependant, précisait que dans les environs se trouvait une station thermale. Pourtant bien moins importante que le premier bruit de couloir, cette rumeur avait propulsé Edward dans le bonheur, il allait enfin pouvoir se reposer dans un lieu consacré au repos, le rêve.

Bien qu'il avait réellement envie de se ruer aux thermes, Edward avait avant tout le ventre vide... Comment jouir d'un repos parfait avec le ventre vide ? Pour le jeune homme, c'était juste pas envisageable. Ainsi, c'est dans ce but qu'il s'incrusta dans la première auberge qu'il croisa, histoire de bouffer un bon coup pour reprendre la promenade. Sans prendre le temps de regarder la carte ni quoi que ce soit d'autre, le blondinet se contenta d'adresser à l'aubergiste un simple "Servez-moi ce que vous faites de mieux, patron." Ainsi, une fois qu'une assiette pleine fut finalement déposée devant lui, Edward se jeta littéralement dessus. Quelques dizaines de minutes plus tard, Edward était parti vagabonder dans les rues, le ventre correctement plein, afin de satisfaire sa soif de curiosité. Son intérêt fut rapidement porté sur une charmante boutique nichée en face du bar. Le blondinet passa une petite demi-heure dans les rayons, les yeux éblouis par la quantité de fleurs présentes, de la plus magnifique à la plus mystérieuse, la plus rare. Alors que ses pensées étaient figées sur les fleurs, il en profita pour adresser au fleuriste une petite liste d'achat, composants nécessaires à son étude personnelle des plantes, à son équipement. La commande serait prête le soir, il ne lui fallait plus que patienter jusqu'à là. Edward s'apprétait à se diriger vers la sortie de l'enseigne lorsqu'il se fit accoster par un curieux individu


« Excusez-moi, mademoiselle, mais vous ne trouverez aucune fleur ici digne de votre beauté. »

Edward resta quelques secondes abasourdi avant de manquer de peu de s'étouffer avec la bouffe qu'il avait dans la bouche, puis explosa de rire dans la discrétion la plus inexistante possible. Dans un laps de temps très court, l'homme en question avait rapidement compris son erreur et la gêne pouvait clairement se lire sur son visage, ce qui n'eut comme effet que d'augmenter l'intensité du fou rire du blondinet.

« Je suis vraiment désolé... Je peux te payer un verre pour me faire pardonner ? »

Enfin une réflexion correcte, pensa le jeune homme, tandis qu'il se remettait difficilement de ce qui s'était passé, essuyant au mieux les larmes de joies qui coulaient sur ses joues.

« Ah ah... Pourquoi pas ! Un sake à la cerise suffira ! Répondit plus calmement Edward, avant de respirer quelques secondes pour reprendre. Blague à part : Edward. Et toi, qui t'es ? »

C'était plutôt brutal, le genre de présentation que le jeune homme avait toujours eut l'habitude de faire, mais cela avait l'avantage d'être sincère.





Dernière édition par Edward W. Flower le Jeu 6 Sep 2012 - 18:43, édité 1 fois
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Dim 2 Sep 2012 - 13:04



Excursion aux sources chaudes

Excursion à Inu Town en 1624


Inu Town. Au moins c'était une ville civilisée où on pouvait trouver un peu de tout ce qu'on désirait. On avait laissé la petite île où on se faisait construire notre navire derrière nous. On avait traversé la mer à la barque pour rejoindre la ville. C'était assez crevant et risqué. On n'avait pas de navigateur, une personne qui aimait la mer et qui la connait par cœur. C'était important si on voulait que les Desperatos vivent!

On passa notre première nuit dans une auberge. Je me réveillai vers 9h40. Je me préparai et allai toquer à la porte de mon compagnon. Ça ne répondait pas. Le porte était fermé. Je toquai davantage.

    Seido?


Toujours rien. Absence total de vie. Pour moi, il était déjà parti prendre l'air à la recherche de personnes pour l'équipage, certainement. Cela allait faire la deuxième fois où monsieur sortait en avance.

    *Hmm, je pense qu'un minimum de communication entre nous serait nécessaire... Ahah, je suis sûr qu'il drague déjà quelques jolies filles.*


Puisque je considérais que Seido était déjà parti faire un tour dans la ville avant moi, je décidai d'en faire autant. Je réfléchissais à ce que je pouvais bien réaliser sachant que ma réputation d'archéologue en avait pris un sale coup. Je me disais que j'aurais peut-être plus du mal à voir un collectionneur ou un brocanter.

Je retournai dans ma chambre. J'enfilai mes bottes et j'empoignais ma sacoche. Je fermai ensuite soigneusement ma porte et je descendis au comptoir de l'auberge.

    Bonjour, excusez-moi.
    Bonjour. Vous avez choisi?
    Ahm, non pas encore. En fait, se serait pour un renseignement. Auriez-vous vu un jeune homme avec un grand manteau qui lui cache le cou et un long chapeau?
    Hm, non désolé. Ça ne me dit absolument rien.
    Bon, ce n'est pas grave. Je me débrouillerais... Merci. Au revoir.
    Salut.


Une fois dehors, je respirais longuement. Il y avait déjà beaucoup de monde dans les rues. Je rejoignis la grande allée en espérant y trouver mon bonheur. Je marchais sur le pavé pendant un moment. Une enseigne m'attira l'attention. Elle était dans l'angle d'une maison en colombage et ne faisait qu'indiquer l'emplacement de la boutique via une flèche et son nom. Je pénétrai alors dans la ruelle, un peu plus miteuse, mais toujours aussi bombée de monde. Il y avait de l'activité. Le chemin rétrécissait, cependant. Au bout de la rue, il y avait une barrière en fer avec des escaliers sur le côté. Près de cette rembarre, il y avait l'entrée d'une librairie peu accueillante. En face du magasin, il y avait un café assez sympa avec une terrasse. Cette dernière donnait aussi une vue sur le canot en contre-bas, là où débouchait les fameux escaliers de pierres. Alors que je m'apprêtais à rentrer dans la boutique de livres, j'entendis une voix m'appeler.

    Wohr?


Cette voix... Peu de gens me surnommaient avec ce diminutif... Je... Cela se pouvait-il?? Revoir la femme que j'avais toujours aimé. Je croyais que le destin nous avait séparé pour toujours, suite à un accident où je me retrouvai seul malgré moi. Pendant ces quatre années de solitudes en continuant à faire mon boulot dans la tristesse, je désespérais de plus jamais revoir la femme qui m'avait appris le métier et qui m'avait donné goût à la vie. Celle qui partageait mon quotidien sans être dégoûtée en me voyant. Oui, je parlais bien de Yumi. Yumi Haibara. C'était une archéologue peu connue.

Mon pas avait stoppé. Je me retournai doucement, pour garder la surprise. J'avais l'impression que le temps autour de moi devenais bizarre, qu'il ralentissait, voir qu'il était aussi arrêté. J'avais aussi froid. Mes yeux s'illuminèrent en voyant son visage d'ange. Elle n'avait strictement pas changée. Elle gardait toujours cette magnifique chevelure argentée. Par contre, elle descendait encore plus bas qu'il y avait quatre ans. Je frissonnais d'angoisse, mais aussi de joie. J'avais un mélange entre la joie et la tristesse.

    Yumi. C'est bien toi? Je ne sais pas par où commencer. Je suis si heureux de te revoir...
    Pas moi. Tu m'as beaucoup manqué, c'est une chose, mais jamais j'aurais crue que tu sombrais dans la piraterie.


Son ton était ferme. Je la connaissais trop pour savoir ce qu'il se passait. Elle attendait des explications, c'était normal. Elle me tendit mon avis de recherche. Je fis les gros yeux et je m'empressais de lui demander si elle voulait qu'on en parle dans le restaurant. Je ne craignais pas qu'elle me dénonce, mais je voulais tout lui dire et à la fois j'avais peur... On entra alors dans l'auberge qui était en face de la librairie.

Excursion aux sources chaudes Yumi_h10

~~ Page 1 ~~


D'après les notes de l'archéologue et historien Wohrwèlch.



Dernière édition par Wohrwèlch le Jeu 22 Nov 2012 - 10:55, édité 8 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Ven 7 Sep 2012 - 21:43

L’hilarité du jeune homme fit sourire de soulagement le pirate. Lui n’aurait pas réagi de la sorte, pas aussi vite en tout cas. Edward lui, semblait être plus ouvert d’esprit. Il se pouvait aussi qu’on lui est fait ce genre d’allusion plusieurs fois auparavant. En tout cas, Seido le trouva fort sympathique et se présenta également en tant que médecin pour le moment, pour ne pas l’effrayer. Les deux hommes s’installèrent à la terrasse du bar d’en face, quitté par Seido précédemment. Ce dernier commanda un saké à la fraise, aimant bien le goût de ce fruit. Dès que le serveur finit de prendre les commandes, le pirate s’adressa à son compagnon, voulant le connaitre un peu.

- Que fais-tu dans la vie à part boire du saké et regarder les fleurs ?

Seido dit cette dernière chose en lui faisant un clin d’œil.

- On ne dirait pas, mais je m’intéresse au domaine végétal, surtout aux herbes, que j’utilise parfois pour soigner mes patients. Les remèdes se trouvent assez souvent chez Dame Nature.

Le médecin laissa la parole à son compagnon, qui lui donna son avis sur la question. On leur apporta leur boisson à ce moment-là. Ils continuèrent à parler, surtout du côté professionnel. Seido raconta avoir étudié à Drum, durant trois ans, de très belle année.

- Mais bon, je ne pratique plus vraiment comme avant. Je me laisse guider par ma soif d’aventure, on va dire. La vie d'un pirate, c'est marrant.

Seido ajouta cette dernière plus doucement, pour ne pas trop se faire entendre par les autres personnes présentes. Vu l'absence d'étonnement de la part de son compagnon, le pirate enchaîna, toujours à voix basse, en lui disant qu'il était un capitaine pirate, et qu'il cherchait des gens avec qui voyager et vivre de belle aventure. Leur équipage n'était pas nombreux, et leur navire en fin de construction, mais cela allait changer. Le pirate se demanda alors s'il en avait trop dit. Peut-être que le gars était un marine, et qu'il restait calme en se demandant comment le tuer...

*On va bien voir...*
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Edward W. Flower
Edward W. Flower

♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 10 Sep 2012 - 1:04

C'est ainsi que -va la vie- les deux individus étaient partis en direction du bar, tous deux désireux d'en savoir plus sur la rencontre faite... Tous deux ne se doutaient pas encore que de cette rencontre, allait naître une sincère amitié qui sans aucun doute, causerait quelques problèmes au marins. L'homme à l'étrange chapeau accompagné de notre très cher Edward allèrent se poser à une table d'un bar voisin, lieu le plus adapté pour faire plus ample connaissance, un verre de saké dans la paume de leurs mains respectives. Comme réponse à la brève présentation d'Edward, qui ne s'était contenté que de donner son prénom, son homologue masculin lui, se présenta d'une manière plus étoffée : Seido D. Noroma, l'homme qui avait paru si étrange au blondinet s'avérait être un homme de médecine... Etrange ? Pas tant que ça, finalement... Après tout, les rares médecins qu'avait rencontré Edward étaient tous cinglés... De quoi altérer quelque peu l'idée qu'il avait des doc'. Quelque instant après qu'un serveur eut terminé de prendre les commandes de chacun, le dénommé Seido continua dans l'interrogation, poussé par une curiosité naissante de plus en plus intense. Que faisait le blondinet dans sa vie : Dans un sens, c'était une colle. Il ne pouvait pas dire qu'il était pirate car après tout, il n'avait aucune certitude que l'homme en question n'appartenait pas à la marine... Mais dans un autre sens, l'individu n'avait en soit, pas du tout la dégaine d'un marin.

« Ah ah, c'est vrai que je passe beaucoup de temps à contempler les fleurs, et je ne m'en lasse pas... Sinon, j'ai été fleuriste quelques années, sur mon île natale. Répondit Edward, posant un bref silence pour réfléchir au reste de sa réponse, histoire de ne pas faire de bourde. Mais j'avais envie d'aventure, pouvoir contempler des fleurs autres que celles triées dans le magasin... Pouvoir me balader dans le monde et sur les mers librement, sans être retenu par les obligations de mon ancienne vie... L'aventure, il n'y a que ça de bon, pas vrai ? » Conclu le jeune homme en répondant de manière similaire avec un léger clin d'oeil, persuadé que le protagoniste comprendrait son ressenti.

Et la discussion reprit pleinement son cours, les deux individus s'avérant être aussi bavards l'un que l'autre. Alors que Seido avait évoqué sa période d'étude à Drum, Edward avait rétorqué similairement en mentionnant son enfance sur la petite île de NorthBlue, vivant sa passion pour les fleurs et... Pour le combat au sabre. Le blondinet avait finalement décidé de blablater sans retenue et c'est ainsi qu'il dévia la discussion sur l'art du sabre, sa passion sur le sujet pouvait alors clairement se voir dans ses yeux brillants. C'est alors que survint une information assez... Inattendue : Discrètement, à la fin de sa dernière réponse, Seido avait inséré le mot "Pirate". Peut-être Edward avait tout simplement mal entendu, mais il n'envisagea pas l'éventualité d'une erreur : Il avait clairement entendu ça, et il était évident que Seido avait voulu qu'il l'entende. L'intuition du blondinet se confirma : Le protagoniste enchaînait alors en présentant plus clairement ses activités... De cette présentation, Edward retenu quelques mots importants : Capitaine pirate, recrutement, aventure, navire... D'une étrange façon, Ed' croyait rêver : Lui qui recherchait activement un équipage sans succès, avait si aisément trouvé son bonheur... Auprès d'un collègue qu'il trouvait d'ailleurs fort sympathique et supposait que ce ressenti était réciproque. D'un ton alors bien plus bas que celui habituel, Edward rétorqua.


« Et éventuellement, si par le plus curieux des hasards je cherchais aussi un équipage... Un fleuriste avec quelques bases de navigation serait-il le bienvenue ? Evidemment, je ne suppose ça uniquement par hasard. » Termina Ed', insistant sur les derniers mots, histoire de couvrir ses arrières en cas de problème.
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 10 Sep 2012 - 20:55



Excursion aux sources chaudes

Excursion à Inu Town en 1624

On s'installa sur la terrasse. Elle me parla la première. Toujours l'air anxieux, j'écoutais attentivement ce qu'elle me disait. Je la comprenais.

    Tu peux m'expliquer?

Excursion aux sources chaudes Wohrwlch1200000


Elle me tendait la fiche de prime. Je n'avais même pas réalisé que j'étais recherché. J'étais à la fois surpris et à la fois gêné. Yumi continuait sans faire attention et ne remarqua pas que je voulais lui répondre.
    J'ai apprise tes récentes aventures peu louables. Je n'aurais jamais crue qu'un jour tu combattrais la Marine. Eux, qui sont là pour nous protéger contre la piraterie ou de la mafia. Et je te ne parle même pas de ta dernière trouvaille pour faire parler de toi! En tant qu'archéologue, comment as-tu fait pour détruire un temple sacré?! Certes, cela m'avait permise de te retrouver, mais si c'était pour cette raison, tu aurais pu trouver autre chose... Tu es la risée de tous les historiens honnêtes!


Revoir tous ces tristes évènements ne me faisaient pas du bien. J'avais l'estomac noué et j'étais un peu angoissé. Elle rangea l'avis de recherche. Alors que j'allais répondre je fus encore interrompu. Le serveur nous demanda notre commande.

    Bonjour, vous avez choisi?

Agacé, je répondis avec un ton plutôt froid. Le stress ou je ne savais quoi me perturbait. Je devais mettre tout sur la table, j'étais comme ça. Je préférais être plus tranquille et dire toute la vérité avec Yumi.

    Sirop de grenadine et pour toi se seras comme d'habitude?
    Non, se sera un saké à la fraise.


Je fis des gros yeux pendant un bref instant. Elle avait mine de rien changée. J'espérais qu'elle ne s'était pas adonnée à l'alcool pour combler le vide qu'il avait à cause de ma disparation si soudaine. Après que le garçon fut parti, je donnai ma réponse si attendue. Je ne savais pas trop par où débuter. Il y avait tellement de choses à dire...

    Je... Comment te dire ça? Hmm, je pense que tu me juges mal pour commencer. Comment peux-tu te baser sur des idées reçues donnés par des tierces? Si tu demandais directement à la source, comme tu le fais actuellement, tu saurais plus exactement sur les faits qui se sont malheureusement produit.


J'étais assez embarrassé. Pour ne pas laisser le temps à mon ancienne compagne de rétorquer, je poursuivis mon explication. Je n'avais pas fini comme elle pouvait s'en apercevoir.

    Pour l'affaire de la Marine, c'est assez compliqué. Je pense que je t'en parlerais en dernier. Si tu veux, je te parle du temple...
    D'Énérith! Et qui est sacré. Tu veux être maudit pour l'avoir profané?
    Tu sembles être plus calé sur ces ruines, mais laisse-moi finir.


Le barman venait d'arriver avec nos verres qu'il déposa sur la table.

    *Jamais, je pourrais en placer une?!!*


    Et voilà pour vous.
    Si l'édifice c'est écroulé, ce n'est pas de ma faute. Je suppose que tu n'as retenue que la destruction du bâtiment? Il se trouvait qu'il y avait des pilleurs de tombes qui étaient venus par hasard. Tu comprends que je ne pouvais pas les laisser...
    Oui, mais tu ne vas pas me dire que c'est en voulant le protéger qu'il s'est effondré miraculeusement. Il faut y vouloir pour voir une construction de cette envergure en morceau. Tu profanes des lieux sacrés...
    Je ne suis pas comme ça, voyons. Si le temple est détruit c'est à cause de son mécanisme qui a faillit nous tuer, moi et mes compagnons.


Je sentais en moi le stress. Sans le vouloir, le ton de ma voix avait augmenté. On se prenait la tête pour rien. C'était vraiment une réaction qui ne rimait à rien. La tension se baissa quand elle m'interrogea sur le "nous".

    Nous? Depuis quand tu travailles en groupe?


J'ignorais comme tout cela allait finir, mais j'avais peur de parler de Seido, le gentil pirate. La discussion allait forcement amener le sujet sur l'équipage et pourquoi j'aurais intégré une équipe de forbans. Certes, on était que deux, mais quand même. Pour détendre l'atmosphère je bu quelques gorgées de mon sirop avant de reprendre.

    Bon, pour mettre les barres aux "t" et les points sur les "i", il faut que tu comprennes, que ce jour-là, je découvrais avec mes amis. J'étais le seul à en connaitre son existence et je voulais partager mes passions. Seulement, rien n'était arrivé comme prévu à cause des bandits. Maintenant, il faut que sache également que j'ai effectivement décidé de suivre un pirate. Seido D. Noroma. Mais avant de parler de lui, je souhaiterais te dire que pour avoir côtoyé des pirates par le passé, j'en reconnais en certain d'entre eux leur différence. Ils ne sont pas tous sanguinaires! La piraterie c'est plus un mode de vie à vrai dire. Et je connais des gens qui veulent vivre des aventures et ressentir la joie de vivre dans le danger. Pour revenir à Seido, mon capitaine, c'est un jeune médecin qui fonctionne sur beaucoup de choses que nous avons en commun. En tant que doc, il est le seul à ne pas me raconter des mensonges. Il aime vraiment son métier et le fait avec sérieux et dévouement. C'est une personne que je respecte pour ses idéologies et sa façon d'agir. Il est vrai que si on le cherche, on peut le trouver. Tout comme la plupart des gens, en fait.
    Bon, ok, ok pour le temple. Je veux bien te croire, mais je doute encore pour ce qui est de ton ami pirate...
    Dans ce cas, il vaut mieux que je te le présente en personne.


On finit par boire nos verres en entier et je payai la note au serveur avant de partir retrouver Seido. J'étais sûr de le revoir aux thermes comme c'était prévu. En tout cas, Yumi était d'accord sur le principe et me suivit toujours en me posant d'autres questions.

~~ Page 2 ~~


D'après les notes de l'archéologue et historien Wohrwèlch.



Dernière édition par Wohrwèlch le Jeu 22 Nov 2012 - 11:11, édité 13 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 13 Sep 2012 - 10:36

Un sourire éclaira le visage caché du pirate, la chance était de son côté. Alors qu’il avait eu tant de mal à trouver des compagnons par le passé, le vent semblait enfin tourner dans sa direction. Outre aimer les fleurs et être un fin connaisseur de l’art de l’épée, Ed semblait aussi avoir des connaissances en navigation, ce qui plut à Seido, vu que son équipage n’en avait pas. Deux jeunes hommes s’arrêtèrent près d’eux, parlant de ma femme enceinte de l’un d’eux. Le pirate en profita pour finir sa boisson, et réfléchir. Le gars était certes sympa et avec certaines compétences, mais il ne devait pas oublier qu’il ne devait pas décider seul. Et oui, l’avis de son ami et second devait être donné aussi. Après, s’il n’était pas d’accord, c’était une autre histoire. Pour le moment, les deux s’étaient souvent montrer d’accord, sur la même longueur d’onde, mais ça n’allait pas toujours être ainsi.

- Et si on continuait notre conversation ailleurs ? L’un de mes « amis » m’attend près des thermes. Si notre groupe doit s’agrandir, autant qu’on soit tous réunis, non ?

Seido termina sa phrase par un clin d’œil entendu. Refuser un gars qui, comme lui, voulait vivre de belle aventure, n’avait aucun sens. Wohrwèlch et lui s’étaient donné rendez-vous aux termes, afin de s’y relaxer. A moi que son compagnon ne dormait encore, il devait déjà y être. Seido décida de parler brièvement de second à son nouvel ami, lui disant que c’était un archéologue qui n’avait pas froid aux yeux. Il lui raconta l’une de leur aventure à l’intérieur d’un temple ancien, semé de piège et de créature terrifiante. Ne se souvenant plus très bien du chemin, le pirate le demanda à un homme, accompagné de son fidèle ami à quatre pattes. Le gars en question se montra très courtois, et leur indiqua avec précision le chemin à prendre. Après un bref salut, les deux pirates reprirent leur route, en bavardant un peu. Seido questionna un peu Ed, surtout vis-à-vis de son expérience dans l’art de l‘épée, finissant par lui demander s’il avait déjà tué quelqu’un. Lui qui ne l’avait jamais fait, il voulait savoir le point de vue de son, peut-être, futur navigateur.

Alors qu’ils arrivèrent à destination, Seido aperçut son ami de loin, remarquant qu’il discutait avec une jeune femme. Et une belle femme, en plus ! Longue chevelure argentée, yeux bleu et de jolie forme… Wohr avait tiré le gros lot ! Mais quelque chose n’allait pas. En effet, les deux parlaient vivement. De quoi pouvaient-ils bien parler ? Après avoir fait un signe de la main à son ami, pour lui montrer sa présence s’il ne l’avait pas venu venir, les deux hommes s’approchèrent du couple.

- Ah, Wohrwèlch, tu es déjà là ! Bonjour mademoiselle. Permettez-moi de me présenter, je suis S…

- Seido D Noroma, capitaine pirate.

Le capitaine resta un peu surpris par le ton de la demoiselle, qui ne semblait pas très contente. Après échangé un regard avec Wohrwèlch, qui affichait un air neutre, Seido continua.

- Je vois qu’on vous a parlé de moi, fort bien. Permettez-moi de vous présenter Edward. Edward, voici donc Wohrwèlch, l’homme dont je t’ai parlé plutôt, et vous êtes, mademoiselle ?

- Yumi …

- Yumi ? Tu veux dire, la Yumi ?

Voyant l’émotion que son ami avait mis en prononçant ce nom, Seido savait qui elle était. En effet, on lui en avait parlé. La jeune femme qui était en face de lui était l’archéologue pour qui son ami nourrissait un amour sincère, vu comment il parlait d’elle. Si ces souvenirs étaient correct, ils s’étaient séparé à cause d’un incident, mais Seido ne se souvenait plus trop quoi avec précision, vu que Wohr sanglotait à ce moment-là. La perte de la femme de sa vie lui avait brisé le cœur, ce qui était assez normal. Mais voilà, Seido trouva la situation actuelle étrange.

*Si cette fille l’aime aussi, elle devrait être plus… et pas si …fâchée…*

Seido ne savait pas trop quoi faire. Il voulait simplement présenter Ed, et il était maintenant dans une histoire de couple, chose que le doc avait l'habitude d'éviter. Mais si les deux étaient au lieu de rendez-vous, peut-être qu'ils souhaitaient lui parler, en fait ? Ou c'est ici qu'a eu lieu leurs retrouvailles ?

- Euh,
*raclement de gorge*, c'est un plaisir de vous rencontrer, j'ai beaucoup entendu parler de vous, mademoiselle Yumi.

- Inutile de se cacher derrière un semblant de politesse, pirate.

Seido commençait à voir la source du problème. Sa manière d'insister sur le mot pirate en disait long sur sa pensée. Il est vrai que son compagnon ne l'était pas, avant sa rencontre... Et là, il comprit.

- Pirate n'est qu'un mot, que les actes de certaines personnes a failli par souiller. A la base, ce mot était synonyme d'aventure, et non de sang et de mort comme on l'entend aujourd'hui. Et cela me répugne.

- Je vais me baigner, à plus tard.

La réplique de la demoiselle vint quelques secondes après. Sans laisser le temps à quiconque de répondre, elle entra, laissant les mecs livrés à eux même. Ils décidèrent d'y aller à leur tour.
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Edward W. Flower
Edward W. Flower

♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 16 Sep 2012 - 23:38

Peut-être Edward avait-il finalement trouvé ce qu'il convoitait tant depuis son départ sur les flots : Des compagnons, un équipage... Il était heureux, cela pouvait clairement se voir sur l'expression de son visage et visiblement, le protagoniste d'en face semblait tout aussi enjoué d'avoir fait l'acquisition d'un nouveau compagnon. Par chance, l'équipage de Seido était justement en recherche d'un navigateur, ce qui justifiait en partie la satisfaction du capitaine à avoir trouvé ce qu'il cherchait. Cependant, la décision n'était pas encore finale, avait annoncé alors Seido en insistant sur ce point. Ce n'était pas étonnant à vrai dire, il était tout à fait normal que le second en chef soit lui aussi mis au courant de la situation et qu'ainsi, il puisse participer au jugement final : Accepter ou pas le blondinet dans l'équipe. Curieusement, la compréhension d'Ed' envers cette attente était totale : Il n'avait pas peur de la décision que prendrait l'autre protagoniste, son intuition ne lui mentirait pas, il en avait l'ultime conviction.

« Et si on continuait notre conversation ailleurs ? L’un de mes "amis" m’attend près des thermes. Si notre groupe doit s’agrandir, autant qu’on soit tous réunis, non ? » Proposa Seido, se levant de sa chaise où il était assis.

Spontanément, Edward acquiesça d'un signe de tête et se leva lui aussi, suivant de prêt l'homme au chapeau. Les thermes ne semblaient pas être une si mauvaise destination, c'était d'ailleurs selon le blondinet l'endroit le plus adapté pour ce genre de rencontre : Forger une amitié naissante, prémice d'une longue aventure qu'Edward attendait depuis si longtemps. Les deux individus traversèrent alors la ville vers les bains, se présentant l'un de l'autre, racontant chacun d'incroyable péripéties. À en entendre ses paroles, Seido ainsi que son second avait déjà parcourus d'incroyables aventures, dont une incroyable histoire dans des ruines ancienne... Cela concordait plutôt bien avec le fait que le second en question était une sorte d'archéologue, rien d'étonnant alors. De ce fait, Edward était plutôt satisfait de rencontrer des individus qui n'avaient pas du tout les mêmes intérêts que lui... Après tout, le blondinet avait vécu au sein d'une famille où les fleurs avaient une importance primaire : Tous étaient passionnés par les fleurs, les discussions n'étaient donc constituées que de... Fleurs. L'ambiance de la ville était plutôt inhabituelle en comparaison à ce qu'Edward avait l'habitude de voir : Les gens, l'architecture des bâtiments, rien ne ressemblait à son île natale. En quelque sorte, cette sensation de découverte était le noyau même de l'exploration, ce pourquoi il avait tant oeuvré, ce pourquoi il se tenait là aujourd'hui, en plein coeur d'Inu Town en compagnie d'un homme dont il ne connaissait rien, un homme inconnu qu'il suivrait malgré tout, aveuglément.

Quelques instants plus tard, les bains étaient en vue, mais pas seulement... Il y avait aussi deux personnes au milieu de la petite foule d'habitants qui vaquaient à leurs occupations respectives, deux personnes sur lesquelles Seido avait immédiatement jeté un regard satisfait, pour aborder ensuite une expression un tantinet inquiète. Les deux individus en questions étaient en réalité un homme accompagné d'une femme. L'homme, dont la tête était couverte d'une légère capuche, était orné d'un étrange sentiment de mystère. La femme quand à elle représentait l'exact opposé de son interlocuteur masculin : Ravissante, élégante et couverte d'une chevelure argentée. L'ange et le démon, c'est ainsi que les deux individus étaient d'abord apparus au blondinet, sans juger qui que ce soit. Seido apostropha l'homme encapuchonné et c'est ainsi que la discussion débuta. Edward n'avait exprimé qu'une brève salutation d'un signe de main accompagné d'un sourire, restant passif le reste de la discussion, qui ne semblait concerner que les trois individus qui avaient visiblement déjà tissés des liens ensembles, plus qu'avec le blondinet en tout cas. En gros, Edward crut comprendre : La femme semblait être une ancienne conquête du ténébreux, ils s'étaient perdus de vus puis retrouvés et la femme vient d'apprendre avec grande surprise que celui-ci est désormais un pirate... Il s'en suivit un discours des plus tragique -ou romantique, impossible de définir en fait-. Dans tout les cas, la situation avait finit par germer, laissant les hommes dans la partie masculine des bains et la femme, dans sa partie respective.

Quelques instants plus tard, la réaction de la jeune femme avait semblé instaurer une bien curieuse ambiance, un sentiment d'incompréhension de la part de Seido et de l'homme qui s'avérait être l'archéologue, le second. Ainsi, le trio était désormais réuni dans les bains, dans un cadre tout à fait adapté pour ce qui s'avérait être la... Première "réunion" avec les deux autres protagonistes. Peut-être par pudeur, Edward s'était quasi immergé en intégralité, ne laissant ressortir que la partie supérieure de son visage, dominée elle-même par sa chevelure blonde. Malgré sa légère gêne, ce fut le blondinet qui préféra débuter un semblant de conversation, le ton bas.


« Je suppose que tu dois être Wor... Worle..Worwe... Bref, un archéologue de talent, à ce que j'ai cru entendre de la bouche de Seido. Tu as fais des découvertes... Intéressantes ? À ce fameux temple ? »
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Sam 22 Sep 2012 - 16:35



Excursion aux sources chaudes

Excursion à Inu Town en 1624

Et me voilà entraîné dans le Onsen avec Seido et Edward. Quant à Yumi, elle accepta de profiter des thermes le temps d'étudier notre situation. Elle méditait déjà, mais elle voulait un moment de tranquillité. Un endroit sans trop de monde. Au moins, sans hommes.


L'espace à l'extérieur où se trouvaient les piscines publics était grandiose et volumineux. C'était comment un paradis. Les murés qui bordaient les jardinières ou les thermes à proprement dit, était faites de pierre ressemblant à du granite. C'était magnifique. Les fleures et les arbres était en fleure malgré la saison. On trouvait par endroit des fontaines dont les sources offraient des soins agréables. Les minéraux apportés par l'eau donnaient au corps une nouvelle jeunesse et de bien-être.

Excursion aux sources chaudes 220px-Onsen_in_Nachikatsuura%2C_Japan

C'était très plaisant et malgré mon "côté monstrueux", les gens qui ne me fuyaient pas restaient relativement sympathiques... Toutefois, je faisais tout pour cacher le plus possible ma lèpre avec ma serviette. Même s'il y avait quelques malades ou de personnes âgés pour faire des cures, je ne préférais pas choquer les âmes sensibles. Finalement, une fois plongé dans l'eau bénite, je me sentais plus rassuré et je regagnai une attitude moins tendue. Ce fut l’occasion pour le nouveau de faire connaissance avec moi.

    Je suppose que tu dois être Wor... Worle..Worwe... Bref, un archéologue de talent, à ce que j'ai cru entendre de la bouche de Seido. Tu as fais des découvertes... Intéressantes? À ce fameux temple?


Et dire que cette ruine m'avait entre autre forgé la mauvaise réputation qui rodait autour de moi. Non pas que je voulais décliner sa question, je ne voulais pas en parler tout de suite.

    Oui et non. Si vous voulez bien, je préfère ne pas m'en souvenir. Peut-être un autre jour...


Étant donné que j'étais le second des Desperados et que mon capitaine préférait faire part de ses choix, Seido m'expliqua que je devais également donner mon opinion au sujet du recrutement. Je faisais entièrement confiance à mon supérieur pour les décisions concernant l'équipage. Il était clair que si Edward relevait être un navigateur qui possédait l'esprit de notre groupe, il n'y avait aucune raison de le refuser. J'étais très content de voir une nouvelle personne à bord de notre navire. Cela me faisait penser à ma relation avec Yumi. Je demandai alors une requête à mon ami médecin. C'était le moment d'en profiter, puisque qu'on était en plein débat à ce propos.

    Je me demandai si tu accepterais Yumi au sein de l'équipage? Je t'en ai déjà parlé et vu que cela faisait longtemps que je la cherchais, je ne veux pas la revoir repartir pour toujours...


Je tirais une mauvaise mine. J'avais un peu la tête baissée. J'ignorais si le fleuriste connaissait cette histoire, mais je ne voulais pas le gêner. J'avais quelques larmes qui coulaient, car je me remémorais de ma dernière conversation au bar qui ne semblait pas très fameuse...

    Si jamais le temps passé dans les bains ne lui permet pas de la convaincre, je te supplie de le faire à ma place.


Je me mis à hocher et à pleurer. J'avais honte de faire cela en public, mais je ne cachais rien avec Seido.

~~ Page 3 ~~


D'après les notes de l'archéologue et historien Wohrwèlch.



Dernière édition par Wohrwèlch le Jeu 22 Nov 2012 - 11:18, édité 4 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 18 Oct 2012 - 18:43

Ainsi donc, les trois hommes profitèrent eux aussi des thermes. L’endroit méritait bien sa réputation, offrant une belle vue et un service de qualité. Seido s’amusa en voyant la pudeur du navigateur, et aussi celle de son second, qui cachait autant qu’il le pouvait sa maladie. Le capitaine, lui, avança tranquillement, sans gêne, comme le faisaient quelques personnes âgées. Et pourtant, lui aussi avait cette chose à cacher. En effet, toute la partie gauche de son corps, allant de la cuisse jusqu’au cou, était brulée. Grâce aux baumes qu’il avait l’habitude d’appliquer sur sa peau, les cicatrices laissées par les flammes n’étaient pas aussi terrible qu’il y a quelques années. En plus, celle-ci faisait mauvaise figure face au muscle tracé du jeune médecin. Ed parla en premier, interrogeant son second à propos de leur excursion au temple. Comme ce dernier ne précisa pas, le pirate donna quelques brèves explications à voix basses.

- Temple piégée, relique en or, créature monstrueuse… C’était chouette.

Ils parlèrent ensuite des compétences d’Ed et de ce qu’il comptait et voulait faire. Comme eux, l’aventure le guidait, ce qui était une bonne chose. La famille des Desperados venait de s’agrandir. Worh profita de cette atmosphère pour adresser une requête à son capitaine : accepter sa compagne dans l’équipage. Pour Seido, cela ne posait aucun problème. Qui était-il pour séparer deux personnes si liées ? Par contre, comment diable pouvait-il la convaincre de rejoindre un équipage pirate si elle n’en avait pas envie ? Sa principale motivation devait être d’être avec l’homme qu’elle aime … Voyant l’air attristé de son ami, Seido lui tapota l’épaule, lui promettant de faire de son mieux afin de la convaincre.

- Sèche tes larmes mon ami, il n’y a pas raison de s’en faire. Pour le moment, profitons de ce paysage, de ce calme et de ces bains qui, selon les rumeurs, font des miracles. Et je crois qu’on en a besoin !

Sur cette derrière réplique, après un petit rire, le capitaine s’allongea, ne laissant dépasser que sa tête. Peu à peu, il se détendait, éloignant les pensées qui occupaient son esprit depuis quelques temps. Cependant, cette histoire avec Yumi persistait, tel un virus ne voulant pas se soigner. Pour ce qu’il savait d’elle sauf ce que lui avait compté, c’est-à-dire par grand-chose à part sa gentillesse, son entêtement et sa passion pour l’art, la convaincre en cas de refus n’allait pas être facile. Quoi que, si le pirate plaçait en première ligne l’amour, en usant les bons mots, cela restait possible. A moins que le cerveau ne primait sur le cœur, et dans ce cas… Au bout d’un certain temps, Seido se leva et quitta la pièce après s’être rincé, disant à ces compagnons qu’il allait prendre l’air. Le pirate avait l’habitude de marcher lorsqu’il avait à faire à une intense réflexion.

- Profitez de mon absence pour parler, et n'allez pas espionner les demoiselles...Ahaha

- Ah Ed, fait moi une faveur, surveille mon second, il ne sait plus nager.


Avant de sortir du bâtiment, Seido commanda un petit verre, un mixte d’alcool dont le nom lui était étranger. Le mélange n’était pas mauvais, mais on pouvait trouver mieux facilement. Le pirate fût surprit de trouver la fille de ces pensées dehors. Qui sait, elle avait peut-être eu la même idée ? Aucun d’eux n’osa briser le silence, par gêne, ou par timidité, difficile à dire. La situation se détendit après un rire, causé par leur prise de parole simultanée. En naturel gentilhomme, Seido laissa parler la jeune femme qui lui témoigna plus de respect qu’auparavant. En effet, cette fois, elle s’adressait à l’homme, le médecin à la recherche d’aventure, et non le pirate. L’interrogatoire sur la vie privée du jeune homme durant une dizaine de minute, aboutissent à un nouveau silence.

- Je crois vous avoir mal jugé, mais vous devez me comprendre. Wohrwèlch est un homme bon, doux et généreux. Je ne pourrais pas supporter de le perdre...

- Et cela n'arrivera pas. La vie de mes compagnons est ma première priorité. Et puis, vous serez là, pour veiller à ce que rien ne lui arrive, non ? Je crois qu'il vous veut près de lui autant que vous près de lui.

Le sourire qu'elle affichait à présent en disait long sur ces sentiments, et ces intentions. La famille des Desperados grandissait à vue d'oeil, et cela plaisait beaucoup à Seido. Alors que le capitaine allait prendre de nouveau la parole, ces deux compagnons les rejoignirent. Un timing parfait.
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 19 Nov 2012 - 11:07



Excursion aux sources chaudes

Excursion à Inu Town en 1624

Je ne me sentais pas bien. Seido sortit du bain, car il préférait réfléchir plus tranquillement. Je me retrouvais avec notre navigateur.


    Profitez de mon absence pour parler, et n'allez pas espionner les demoiselles... Ahaha.


Au moins, il avait encore l'humour pour me faire sourire. En parlant de cela, le connaissant que trop bien, j'étais sûr qu'il n'allait pas respecter les zones de démarcations entre les femmes et les hommes. Il serait bien du genre à aller voir les demoiselles et en particulier ma Yumi. Pourvu qu'il ne fasse pas de bêtises...

Je déprimais tellement que j'en oubliais presque mon compagnon. Quelle preuve d'égoïsme! Je n'arrivais pas à me voir. Plus ça allait et moins j'étais conforme avec moi-même. Le nouveau cherchait à me réconforter certainement à sa manière. J'en savais rien. Il me parlait de sa vie. Oui, c'était mieux de changer de sujet. Au bout d'une dizaine minutes, je ressentis à nouveau une sorte d’ennui. Il me semblait même avoir décroché depuis quelques secondes, maintenant... J'étais pathétique. C'était une honte! Je n'avais même pas de respect pour mon compagnon.

Je m'étais tellement assoupie que je ne me rendais pas compte que je m'enfonçais. Être assis contre la paroi pendant longtemps m'avait fait perdre ma vigilance et mes fesses dérivaient lentement jusqu'à que je coulai totalement. À peine avais-je eu le temps de réagir que j'étais déjà dans l'eau, perdant peu à peu conscience. Maudite malédiction!! C'était que qu'on pouvait appeler "se noyer dans ses chagrins d'amour". Heureusement, que mon capitaine avait fait la remarque tout à l'heure, car peut-être qu'Edward aurait pris cela comme une farce ou un jeu.

Finalement, il me releva. Sortant ma tête hors de l'eau, je pu reprendre ma respiration. J'avais cru que j'allais y passer. Une mort vraiment absurde! Je me serais senti mal d'être séparé à nouveau de ma compagne de cette façon et surtout après une prise de tête idiote... Quelle folie...

Sans le vouloir, j'avais créé un petit rassemblement autour de moi. Malgré moi, je m'étais donné en spectacle. Quelle ironie... Je ne voulais pas parler du Fruit du Démon et je déclarais que tout à allait bien.

    Vous êtes sûr que vous allez bien, monsieur? On a vraiment cru que vous vous noyez...
    Ne vous inquiétez pas. Merci. On va partir, là...


Je sortais des phrases sans me rendre compte, à croire que j'étais encore sonné. Je devais reprendre mes esprits. Je fis signe à mon nouvel ami de me suivre. Oui, c'était pas plus mal de prendre l'air. Peut-être qu'on retrouvera Seido.

Rapidement, ce que je pensais se confirma. De plus, il était en présence de ma belle qui avait l'air d'être en bonne entente, d'ailleurs. Un rêve? Non, ce n'était pas possible, c'était une chimère... Je me frottais les yeux.

    Je...
    Notre capitaine m'a tout expliqué. Ne t'excuses pas. Je te demande pardon.
    Notre?


C'était comme un choc thermique. Je passais du chaud au froid instantanément. Ou plutôt l'inverse, du froid au chaud. Peu importe, j'étais plus moi-même. Je bafouillais et je ne savais plus trop quoi dire. On devait me prendre pour un fou, mais ô combien j'étais content de voir que tout rentrait dans l'ordre. C'était tellement merveilleux que j'étais aux anges. Il fallait me pincer pour que je revienne sur terre. Je sentais mon cœur palpité à vive allure. J'en avais les larmes aux yeux. Sans plus attendre, je pris ma petite femme dans les bras et je la serrai pour lui faire un câlin. Un étreint qui avaient duré certainement une éternité pour les autres.

Après ces retrouvailles, on décida d'aller fêter le retour d'une union et l’agrandissement de l'équipage. On commençait à former une famille. C'était parfait. Il était vrai que je voulais bien finir cette journée dans les réjouissances. Et pour cela, on alla se changer et se trouver une taverne.

~~ Page 4 ~~


FIN

D'après les notes de l'archéologue et historien Wohrwèlch.



Spoiler:
 
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1