AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Mission à Haut Risque

Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mer 26 Déc 2012 - 3:36

Precedently


-Mushi Mushi...Sous officier d'élite Oliver Queen...J'ai entendu dû dire que vous êtes en mer et êtes très proche d'Orange, j'ai reçu une alerte de la garnison de cette île...de niveau 2, le Lieutenant Colonel de la base est en difficulté, il signale l'intrusion d'une pirate primée du nom d’Éléonore...Votre unité à l'air plus ou moins efficace d'après les rapports reçus, votre mission sera d'éliminer le danger et de nous tenir informer de la situation et de nous dire si oui ou non, elle nécessite l'intervention d'un de vos supérieurs...Je vous envoie le détaillé de mission...Bonne chance !

Chiasse ! Moi qui voulait dormir tranquille jusqu'à Logue Town, je n'ai jamais eu l'occasion de voir cette magnifique île...Symbole de justice sur cette blue. Las de ces appels qui n'arrêtent pas, j'aurai aimé continuer de me prélasser sous ce rayon de soleil pensant aux magnifiques anges qui nous surveillent de là haut...Essuyant le fil de bave sur mes lèvres, je me lève de mon fauteuil et sors prendre l'air...Au passage, je choppe les affiches de primes... Éléonore...16 Millions de Berry's ! ÉLÉONORE ! La pute de vierge !
C'est la responsable du braquage à Shell Town ! La blonde aux yeux émeraudes ! Palalalala....

J'en informe mon équipe de choc et nous voilà embarqués dans une sacrée aventure, laissant notre pote le vigie sur le bateau, nous descendons et filons en reconnaissance...A première abord, rien de spécial ne se trame ici...Nous sommes prêt d'un phare et nous observons quelques clampins...D'une manière la plus ridicule, on rampe à terre et faisons profil bas, afin d'analyser ce qui pourrait se passer...Nous étendons nos oreilles et entendons que ça cause de bières et de fromages...J'ai mal aux genoux, ça frotte trop sur mon pantalon rose...Et oui, nous n'avons pas eu le temps de changer de vêtements depuis notre dernière mission...Tout ça parce que ce foutu demeuré de Taka a mélangé nos uniformes blancs avec nos T-shirt rouges...Je vais cesser de blâmer cet imbécile lorsqu'on aura à nouveau de bons habits. On ressemble à de parfaits petit papa noël...manque plus que la grande barbe bleu et je serai prêt à distribuer des mandales par milliers...

Soudain ! Mon coeur bat la chamade, je tiens d'une poigne ferme l'épaule de mon camarade Jack...Regarde la bombe à douze heures ! Dis-je en chuchotant et il me fait la réflexion qu'elle est pas assez bien pour moi, je suis sur qu'il veut y aller en premier...Mais attends une seconde...Elle est en uniforme de marine ! Hep Hep Hep ! Je donne l'ordre de se lever. Elle est à quelques mètres, je sais pas, si elle nous a vu, j'espère que non...Là je lui fais signe tout en avançant vers elle...j'aimerai bien faire la connaissance de ce jolie minois.




https://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttps://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Aoko Longshot
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Lun 31 Déc 2012 - 19:45

Une mer calme, trop calme, Aoko patrouillait le long du QG de la marine quand soudain son Den Den mushi sonna. Elle le regarda. Puis répondit à celui-ci d’un air monotone.

« J’écoute. »

De l’autre côté du Den den mushi, c’était le commandant du QG de la marine de north blue, dutrouduc. Aoko ne l’aimait pas trop. Elle ne pouvait s’empêcher de l’imaginer encore derrière son bureau à jouer avec ses putois. La plupart du temps, celle-ci évitait de devoir se rendre devant lui pour son odeur. Ces derniers mois, elle avait réussi à obtenir le grade de lieutenant grâce à tout ce qu’elle avait appris depuis ses 12 ans. Mais là, un contre-ordre de ce qu’elle avait reçu allait arriver.

« Aoko, Enfin, ça fait quelque jours que j’essaye de vous joindre. J’ai reçu des nouvelles d’East blue concernant la recrudescence de pirate dans cette zone. Apparemment, ils demanderaient des renforts. A ce qu’il paraît, une pirate d’une prime de 16 Millions se baladerait sur l’île d’orange ce qui n’arrange pas la chose. Ils ont envoyé un sergent d’élite sur place, mais le pire c’est qu’il est obsédé par les femmes. La capture de ce pirate atteint presque zéro pourcent avec lui. Allez lui remettre les roubignols en place. Compris ?»

Aoko n’en revenait pas. Elle avait à peine commencé sa patrouille du petit matin qu’elle devait déjà se rendre sur une autre blue. Aller à l’aventure, cela faisait un petit temps qu’elle rêvait de cela. De l’autre côté, elle voulait rester pour la sécurité de north blue. Le commandant avait donné un ordre. La marine était passionnante, mais uniquement quand on lui foutait la paix. Aoko se demandait également si c’était à cause du faite qu’elle s’était retrouvée miss marine 1624 qu’on l’envoyait contrôler un obsédé. Peut-être qu’il perdrait tout son sang et qu’il mourrait si on lui envoyait pas quelque chose de plus beau que cette pirate. Elle répondit au commandant d’un ton ferme et déterminé. Derrière le den den mushi, il y avait quand même son cœur qui voulait cette aventure.

« Bien reçu, nous prenons le nécessaire et nous partons »

Elle raccrocha le Den den mushi sans attendre. D’un coup, elle frappa sur le bureau. Elle se leva et fila vers le pont du patrouilleur. Il était petit et donc en quelque seconde, elle fut dehors. La trentaine de marins s’attelaient à faire naviguer ce petit bateau rapide. Ce n’était pas grand-chose mais il flottait correctement. En voyant arriver Aoko sur le pont, l’Adjudant responsable vint directement à elle.

« Adjudant au rapport »

Elle n’avait rien demandé mais la spontanéité de son équipage était étonnante. Sans rien demandé, elle avait eu accès à un adjudant, deux sergents, quatre caporaux et vingt marines première classe. Elle regarda l’adjudant droit dans les yeux qui ravala sa salive. Aoko leva la tête pour regarder la voile de la marine qui prenait le vent. Puis, d’un coup, elle prit une grande respiration et commença à gueuler sur son équipage.

« Bien écoutez-moi tout le monde, nous allons sur East blue, l’île d’orange. Pour ceux qui connaissent c’est bien… sinon ben… laissez tomber. On a une pirate à capturer et nous allons le faire. ES CE QUE C’EST CLAIR ? »

Tous répondirent à l’unisson : « OUI LIEUTENANT »

Ce fut tout d’un coup la guerre sur le pont, chacun repris son poste mais dans le chaos total. On aurait pu croire que l’équipage d’Aoko était bien au poil, mais le commandant lui avait refilé la pire unité qu’il soit. Elle mit sa main sur sa tête et se demandait réellement ce qui allait se passer. Elle n’osait même pas regarder le désordre et laisser l’adjudant régler la situation. Dans sa cabine, elle s’allongea et caressa rasor, sa panthère noire. Elle pensa alors à ce qu’avait dit le commandant sur un genre de pervers qui était déjà sur place.

*Il m’a parlé d’un sergent d’élite pervers… il n’y a pas que lui dans la marine… Avec le nombre de gars qui ont essayé et se sont retrouvé à l’eau. Faudrait aussi que je pense à me représenter pour miss 1625 voir si ça passe toujours.*

Elle prit le temps de se reposer la tête dans son coin tranquille. Le bateau continua de tanguer tout le long du voyage avec quelque fois un cri : « un homme à la mer ». Tous les jours pareils. Le temps n’était pas au beau fixe également.

------------------------------------------------------

Après ce petit voyage, Aoko fut réveillé par une mouette s’étant posé sur le rebord du hublot de sa chambre. Elle la regarda longuement se disant qu’elle devait être proche d’une île. Le temps qu’elle prit pour la regarder, fut assez long pour que Rasor attrape la mouette et la bouffe. Le problème, il n’aimait pas trop les oiseaux. Il recracha celle-ci qui s’enfuit complètement effrayé.

Aoko se leva de son lit caressant doucement la tête de Rasor. Elle prit la peine de s’habiller correctement avec ses habits de marine ainsi que son manteau. Le fusil à lunette trainait toujours dans le coin de sa chambre. Elle le prit sans attendre et l’attacha dans son dos comme d’habitude. Puis elle partit dans son bureau prendre sa paire de pistolet. Celle-ci attacha ceux-ci au niveau de sa ceinture. Bien équipée et la tête un peu plus réveillé, elle débarqua sur l’île suivie de son Adjudant et des deux sergents. Elle se retourna vers eux pour donner ses ordres.

« Bon, vous, » elle pointait le premier sergent, « retournez sur le navire et tenait le prêt »

Le sergent claqua les talons et retourna sur le navire pour le garder en ordre.

« Vous, » elle pointait le deuxième sergent, « faite le tour de la ville avec votre unité et posez des questions aux habitants. Pas d’agression ni quoi que ce soit, si vous avez des infos revenez m’en dire plus. Et passez le message au responsable de l’île que je suis arrivée en renfort. »

Le sergent salua et prit ses hommes du navire pour commencer à fouiller la ville. Par la même occasion, il allait prévenir le lieutenant-colonel responsable des marines sur l’île. Même si ce n’était que la miss marine 1624 qui venait d’arriver.

Aoko s’adressa ensuite à l’adjudant. Elle allait lui donner une mission spéciale. Celle de repérer les lieux et les endroits qui seraient propice à un piège que l’on pourrait préparer pour attraper cette pirate. Il claqua des talons et commençait à repérer les alentours.

D’un coup Aoko tourna la tête vers un groupe d’homme en uniforme… rose? C’était ce pervers dont on lui avait parlé? Elle se devait d’être sûr que c’était bien eux. En attendant, rien qu’en étant sur les docks où elle avait amarré son patrouilleur, les hommes la regardaient la bave aux lèvres. Enfin la plupart. Elle s’alluma une cigarette et afficha son sourire carnassier. Celle-ci était contente d’être venu jusqu’ici pour pouvoir afficher le pouvoir de la marine. En arrivant devant l’homme rose qui lui avait fait signe, elle se présenta directement, lâchant une bouffée de cigarette sur sa face. Elle ne présenta pas de main ni quoi que ce soit d’autre. Elle croisa les bras en dessous de sa poitrine faisant remonter celle-ci et affichant un plus gros décolleté. Ses yeux jaunes reflétaient de l'autorité de par rapport à son rang. Mais elle se savait assez belle pour mener les hommes... enfin bref.


« Lieutenant Longshot de North Blue. On m’a appelé en renfort pour vos conneries. Donnez-moi la situation »

Elle était claire, net et précise. Une superbe femme, mais elle pouvait aussi se montrer autoritaire. Surtout qu’elle impressionnait par sa cicatrice sur son œil gauche. Egalement, derrière un bâtiment non loin, il y avait une panthère noire cachée au vue des habitants, mais un bon œil entrainé pourrait la remarquer. Le seul truc c’est qu’il n’y avait que ses hommes qui savaient que La panthère noire était son animal de compagnie. C'est alors qu'elle claqua des doigts et la panthère vint à son niveau. Elle le caressa doucement.
https://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttps://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mar 1 Jan 2013 - 15:47

Mon coeur bat de plus en plus fort, elle arrive vers moi, une cigarette à la bouche...Y'a pas à dire, elle a la classe, elle est sexy, je vais me la faire ! Oh ! Calmos gringo ! Faut vraiment que je calme ses pulsions, nous sommes avant tout ici là pour boucler Éléonore...Elle me souffle au visage sa fumée dégueulasse, je tousse...Ensuite, elle se présente d'un ton sur d'elle sachant ce qu'elle fait, je ne vois que ses yeux, je suis absorbé par cette couleur, elle est magnifique malgré sa cicatrice...Moi qui pensait qu'une femme ne savait pas faire preuve d'autorité devant de vrais hommes...après ça veut dire que j'en suis pas un ?

Le lieutenant Longshot m'intrigue vraiment et encore plus comme elle dit qu'on l'a appelé en renfort pour ma gueule, de North blue ! Et surtout ! Renfort pour la marine d'élite, c'est le monde à l'envers ! Ou tout simplement une vieille blague de mon supérieur, et j'opte pour l'option numéro deux. Ouais, je parie qu'il a manigancé un truc foireux...Hm ? La situation...

-Sergent d'élite Oliver Queen ! Et voici mes hommes...Disons que...

Là je surprends la moitié de mes hommes en train de mater la poitrine de notre supérieur hiérarchique sur le terrain, je les reprends d'une voix ferme !

-Matelots ! Gare à vous !

Je leur lance un regard noir, ouais j'ai bien dis, gare à vous, vous m'avez compris et j'ai pas besoin de dire un mot pour que vous vous teniez tranquille et que je nous renvoie pas au bateau, elle est à moi, capich !

-J'en étais où Lieutenant, oui ! La situation...Disons que j'allais inspecter les lieux discrètement avant d'agir, mais vu que vous êtes là, je vais vous laisser gérer, je me mêle pas et quand vous serez dans la merde, oui, j'ai bien dis quand vous serez dans la merde, j'interviendrai...Je pense pas que ça va tarder, surtout que d'après mes informations Éléonore la primée doit donner du fil à retordre au Lieutenant Colonel de la petite garnison située ici, c'est pour ça qu'ils ont demandé des renforts, pas pour gérer mes conneries...

-T'as compris ma jolie ? On est grave dans la merde, et tes airs de pimbêche ça va pas arranger le coup, qu'elle idée de vous m'envoyer en renfort ? Je peux bien m'occuper de cette salope de pirate ! Surtout que cette garce croit que son charme opère toujours sur moi...N'empêche elle est jolie, regardez son affiche de prime



Aaaaah là je deviens tout rouge...Je suis à un moment transporté dans le monde des songes...Elle est si belle ! Elle est si douce...pourquoi, est-elle pirate !
https://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttps://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Aoko Longshot
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Mar 1 Jan 2013 - 18:17

*Matelots gare à vous, nouvelle formule, hin, il croit qu’il m’impressionne avec son physique. C’est pas comme-ci mes années de service avec la marine ne m’avait servi à rien. Je vais lui montrer qu’on se moque pas de moi*

Après le petit spitch d’Oliver, il y eu un silence complet autour d’Aoko. Elle venait d’entendre un subordonné se rebeller contre son affaire. Elle en prend note pour plus tard. Cet homme ne voulait pas obéir à une femme. Ah, il faudrait donc aller à la dure. Celle-ci prit une grande inspiration, son sourire disparu d’un coup. Elle réfléchissait à comment gérer cette situation.

*Je vais me servir de lui comme appât, il adore cette pirate alors il ne pourra pas s’empêcher d’aller la chercher. Et puis, le retenir ici avec son air bête serait inutile.*

Elle reprit son sourire qui était plus fort qu’avant. La cigarette dans la bouche, elle dégageait sa fumée vers l’extérieur et non plus sur le visage d’Oliver. Aoko commençait à respecter ce gars, il avait des couilles de dire SA vérité en face. Comme-ci elle n’allait servir à rien parce qu’il était dans la marine d’élite.

*Je vais lui montrer moi de quoi je suis capable.*

Par contre de son côté, la panthère noire commençait à grogner. Aoko ne le remarqua pas tout de suite étant occupé avec le beau brun juste devant elle. Il se prenait pour le meilleur, mais elle allait lui faire voir autre chose. Son envie de faire obéir monter en elle, mais elle nota que sa panthère grognait plus fort. Ses yeux se tournèrent pour la regarder. Celle-ci avait la tête figée vers un endroit bien précis. Une ombre dans une petite ruelle. La capacité de ces bestioles à sentir le danger est extraordinaire. Ce qu’elle voyait c’était non pas un civil ou quelqu’un d’innocent, mais bien une personne qui avait une odeur particulière. Celle de la poudre et du sang. Aoko avait la même odeur, mais il y avait toujours une odeur supplémentaire qui s’entremêlée avec les deux autres. On pouvait la décrire comme un sentiment, la peur, la joie, etc.

Ses yeux jaunes se dirigèrent vers cette directement. D’un coup, Aoko claqua des doigts et fit un léger signe de tête. La panthère bondit dans sa direction. Celui-ci sorti de sa cachette sortant une arme. Il la pointa sur Aoko. Voyant ce qui arrivait, Elle enchaîna une suite d’action pour le mettre hors d’état de nuire. Premièrement, il était loin, donc elle prit son fusil à lunette de son dos. Ensuite, elle se mit en position pour viser. Celle-ci tira. La balle sortit de la bouche du canon. Siffla dans l’air, atterrissant dans le genou. Il s’affala par terre criant de douleur. Aoko cracha sa cigarette par terre sifflant dans la direction de son navire. La tête du sergent apparaissait. Elle lui indiqua la direction du blesser. La panthère quant à elle, était dessus. Montrant les crocs de façon à ce qu’il ne bouge plus. Une escouade de cinq marins avec un caporal sortirent du navire dans le désordre se pressant d’aller le chercher.

Elle était contente. Cela se voyait sur son visage. Le sourire représentait l’essentiel de ce qu’elle était. Peut-être était-ce une marque pour elle. L’adjudant ainsi que le restant de ses troupes arrivaient d’un des coins de rues. Ils avaient entendu le coup de feu abrupt d’Aoko. C’était clairement sa signature. Ils vinrent à sa rencontre. l’Adjudant se mit au garde à vous.


« Lieutenant tout va bien ? »

« Oui ça va, arrangez la place pour que l’on puisse capturer cette pirate. Je pense que ce serait le meilleur endroit pour l’avoir. »

L’adjudant salua Aoko. Il partit avec le restant de la troupe. Pendant ce temps, le blessé arriva à la hauteur d’Aoko. Elle le dévisagea toujours avec son sourire carnassier. Le pirate était mêlé de peur et d’envie de la trucider. Il cracha par terre à côté des pieds de celle-ci. Aoko n’en avait que faire de celui-ci. Elle ne voulait pas l’interroger ne voulant pas se salir les mains. Elle donna de nouveaux ordres à son sergent qui venait d'arriver avec le prisonnier.

« Accompagnez l’adjudant, il saura quoi faire pour le piège. Comme on dit plus on est de fou plus on rit. »

Le sergent salua. Il se rendit à l’endroit où était l’adjudant. Elle savait que son piège allait plus ou moins bien fonctionner. Il suffirait qu’elle abatte les pirates l’un après l’autre en restant planqué sur le toit de la maison où il y aurait le piège. Mais pour le moment, elle se ralluma une cigarette. Celle-ci inspira la bonne bouffée. Elle expira longuement devant elle dans le vide avec le pirate criant toujours au désespoir. Elle se tourna vers Oliver, le jugeant de haut en bas. Elle savait qu’il n’allait pas être facile à faire obéir par la hiérarchie mais bon. Elle reprit une bouffée en affichant un air de réflexion. Puis tenant sa cigarette avec la main droite, son coude posé sur sa main gauche. des yeux jaunes rivés sur ceux d'Oliver. Elle s’adressa à lui, mais cette fois-ci sérieuse.

« Sergent, je tiendrais compte de vos remarques et je prendrais note de votre envie d’insubordination. Maintenant, si vous ne voulez pas avoir de problème dans le futur, vous allez devoir m’obéir. ET ARRÊTEZ DE RELUQUER CETTE AFFICHE, » elle était sérieuse, cela s’entendait non seulement dans la voie mais également dans sa manière d’être, « j’aimerais voir vos talents d’interrogation, voici un pirate de cette bande. Finissez-le et obtenez le plus d’information que vous pouvez »

Un regard intense, une autre bouffée de cigarette avec la fumée qui sortait de sa bouche. Un sourire carnassier. Ses yeux jaunes brillaient de voir ce qu’il allait faire pour la suite. On pouvait largement deviner l’intelligence qu’il y avait dans la tête d'Aoko. Ses cheveux gris virevoltaient au gré du vent. Elle n’allait pas du tout se laisser faire. Elle finit par une phrase.

« impressionnez-moi »
https://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttps://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mar 1 Jan 2013 - 21:02

...Elle a tiré froidement sur quelqu'un !!! Je me roule par terre et fait des tours...Elle est cinglée, c'est une folle, mon dieu sortez moi de là. Voici que sa troupe débarque, elle donne bien les ordres, c'est classe. Elle les mène tous du bout du nez, je veux pas être pareil, je veux être différent, comme ça elle pourra voir en moi un homme, un vrai et pas qu'un subordonné de plus. J'ai déjà fais l'erreur de rester assis sans rien faire à en perdre une Chloé, mais cette fois ci, je commence à penser que le destin nous a réunit ici...Nan, je pars pas dans le gnangnan ! Ah faut que j'arrête ! ça me saoule de penser de la sorte.

Elle se retourne à l'instant où je me ressaisis...Elle a changé l'intonation de sa voix, elle me prend au sérieux ? Un signe de respect ? Tenir compte de mes remarques ? Je souris bêtement et là elle me sort que je dois lui obéir si je dois pas avoir de problèmes !! J'ai envie de répliquer, ça me titille l'esprit, ça me pique le coeur, je le sens, il pulse...c'est les nerfs.

-Primo ! Tendre un piège à cette pirate, c'est le meilleur moyen de se faire chier, je conseille mon Lieutenant ! D'inspecter un endroit où elle a pu accoster avec son bateau...Sans navire, elle ne pourra pas s'échapper, il faut une équipe pour cela, car il ne faut surtout pas laisser les nôtres sans surveillances, on risque de se faire avoir...

-Deuxio ! Je vous obéira le jour où mon supérieur direct, le Lieutenant D'élite Laxatif me le demandera...ça me fait mal au coeur de passer toutou de l'élite à toutou de la pimbêche.

-Tertio ! L'affiche, je la reluque par obstination du détails


Ouais, je me suis bien rattrapé sur le tertio, hahaha...Respectez moi, grand sourire aux lèvres...Ok ! J'arrête de faire mon air hautain, je me gratte les cheveux et donne un ordre direct à mes hommes, l'instant d'après ils vont sur notre navire et me préviendront au cas où la pirate rôderait sur le port. Elle me demande d'interroger ce pauvre pirate blessé, ok je le ferais...Que je l'impressionne ?

Je sors mon katana de son fourreau...Je gueule un grand coup ! Alors Pirate !!!Je m'approche de lui, tout doucement, je mets un genoux sur son ventre, je lui tiens le cou d'une main ferme et je lui chuchote des mots dans les oreilles...des mots qu'aucun de nous...je parle des hommes ne pourrait supporter, j'ai menacé ce pauvre de castration...Il doit parler s'il veut pas que je les lui coup et les donne à bouffer à la panthère...Arg c'est dégueulasse, je ferai pas ça, c'est des menaces en l'air, mais le visage que je lui ai affiché, il a l'air d'y croire le ptiot !

-Elle est contre le Le marine de merde ! Ils s’entre-tuent en duel, elle l'a presque tué ! Donc ils s'entre-tuent pas vraiment niargh niarghIl protège les civils pour l'instant, on a pas réussi à piller la ville, mais on le fera ! Renfort ou pas, on va vous démolir, elle m'a eu par surprise cte salope aux gros seins !

Mon visage commence à changer de forme, je passe du gentil au méchant, de l’insouciance à la conscience...On ne massacre pas un Lieutenant Colonel dont l'honneur est de défendre sa ville, on ne pille pas les civils et on ne traite pas cte salope au gros seins ! De salope au gros seins ! Je le relève et lui assène un coup horizontal du dos de la lame qui lui fait cracher sa bave et le fait tomber dans les pommes quelques pas plus loin.

-Lieutenant Longshot ! Unissons nos forces, allons direct à l'affront ! Si nous attendons afin de mettre un piège ou même de regarder les bateaux aux environs de l'île, nous allons perdre un temps précieux...Je vous laisse décider.

Mon ton à changer, je commençais à la vous voyez naturellement, ce qui m'importe à ce moment présent, c'est la vie de ce Lieutenant Colonel, bien que d'habitude, j'ai rien à foutre de tout, ça me rappelle quand je combat pour laver l'honneur d'une lady, il a ses codes, ça doit être un bro et je laisse jamais tomber ce genre de personne...De plus, je vais pouvoir flirter avec Eleonore ! héhéhé
https://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttps://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Aoko Longshot
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Mer 2 Jan 2013 - 19:33

Aoko regardait Oliver faire son job, il avait interrogé ce pirate comme-ci de rien n’était. Elle arborait maintenant son sourire carnassier. Le lieutenant-colonel de l’île avait donc des problèmes. Cela allait être une bataille pour sauver un supérieur. Elle pourrait donc se faire connaître dans la marine pour l’avoir sauver. La ville serait donc épargner d’un vilain pillage de pirate. Ça serait vraiment excellent pour son futur. Elle perdu son sérieux. Ses yeux jaunes brillaient plus qu’avant. Aoko se pencha sur le pirate qu’Oliver venait d’interroger. Elle le regarda de façon à faire peur. Comme-ci l’ombre de la mort venait sur lui. Pointant un de ses pistolets sur la tempe. Elle lui balança un sceau d'eau sur la tête pour le réveillé. Il secoua la tête et vit tout de suite ce qui se passait'

« Dis-moi également et précisément où se trouve tout ce beau monde. »

Le pirate ouvrit grand les yeux, il n’avait jamais eu aussi peur de sa vie. Il ne la connaissait pas, mais il savait que si la réponse n’était pas assez bonne pour elle ou si la rapidité ne suffisait pas, il finirait en enfer. C’est alors que sa bouche s’ouvrit. Il commença à mâcher ses mots puis il enchaîna sur la suite.

« Ils… Ils n’étaient pas loin des ruines du fort de la marine sur l’île… C’est tout ce que je sais, La capitaine nous a ordonné également de piller la ville tant qu’elle retenait le lieutenant-colonel… Je vous jure, laissez-moi par pitié… »

Elle se releva doucement du pirate rangeant son pistolet. Aoko lui donna un coup de pieds dans la tête pour l’assommer. Elle mâcha sa cigarette réfléchissant pour la suite. Prenant également en considération les paroles de ce foutu sergent qui ne se prenait pas pour une prune. C’était vraiment un sal jour. Elle regarda le soleil ainsi que le toit du bâtiment le plus proche. Aoko manigançait quelque chose. Son cerveau tournait à du cent à l’heure. Ce n’était pas pour rien qu’elle était lieutenant et elle voulait le rappeler à ce foutu sergent Oliver. Après sa réflexion, Elle siffla en direction de ses hommes. Reprenant une nouvelle cigarette, qu’elle alluma, elle s’adressa à ses hommes qui étaient revenu.

« Adjudant, vous allez prendre une escouade et porter secours aux civils proche des ruines que nous reconstruisons sur cette île. Nous devons les protéger à tout prix. Par contre, vous allez ordonner à la seconde escouade de contrôler le rivage de l’île. On ne peut pas laisser partir cette pirate d’ici. »

L’adjudant salua Aoko, Elle venait de finir ses ordres. Ses hommes partirent rapidement dans les rues vers les ruines pour apporter de l’aide aux civils. Quand on faisait plus attention à ce qui se passait, on pouvait remarquer que de la fumée s’échapper de la ville un peu plus loin. Des cris venant d’une ruelle à droite d’Aoko l’interpella deux secondes. Ses jolis yeux jaunes regardèrent vers cet endroit précis, mais il n’y eu rien d’autre. Elle se retourna vers le sergent Oliver, sachant que celui-ci allait devoir faire des efforts. Elle était sérieuse, ses paroles lourdes de sens, le Sergent pouvait faire une croix sur une coopération. Elle allait revenir sur ce qu’il avait dit auparavant.

« Primo Sergent, apprenez que la hiérarchie s’applique dans les deux camps. En vous précisant bien que la marine d’élite est une SOUS-branche de la marine pour les opérations d’assault. J’ai été ordonné par mon commandant de venir ici pour reprendre le commandement le temps qu’on attrape cette pirate. Et c’est votre lieutenant qui a demandé cet aide vous connaissant. Donc FERMEZ-LA ! »

« Secundo, votre idée de vérifié si un bateau peut quitter l’île est excellente, je viens de la mettre en œuvre avec une escouade, cela suffira, envoyez vos hommes aider ceux du lieutenant-colonel. »

« Tertio, je connais le regard des hommes Sergent, ne croyez pas que je sois devenu miss marine 1624 juste pour mes beau yeux ! »

Elle reprit son souffle, cela sentait réellement le sérieux malgré son sourire carnassier qui s’agrandissait. Aoko était sûre d’elle. On pouvait sentir une aura de commandement autour d’elle. Les hommes qui étaient inférieur à elle ne pouvaient que lui obéir. Quant au sergent, elle n’en savait encore rien. Il était imposant et ne se laisserait pas faire. Elle savait bien que la suite n’allait pas lui plaire du tout, mais elle lui donna un ordre direct pour lui prouver que la marine n’était pas une pimbêche. Elle pointa son doigt sur le torse du sergent pour le désigner lui et lui seul.

« MAINTENANT , vous et vous seul allez-vous occuper de cette pirate. Je n’en ai que faire de ce duel. Vous allez faire en sorte de la massacrer pour la mettre hors d’état de nuire. Je vous assisterais de loin en attirant ces hommes. Assurez-vous aussi que le lieutenant-colonel en sorte vivant. ES-CE QUE JE ME SUIS BIEN COMPRENDRE SERGENT ? »

On pouvait bien sentir la tension dans l’air ici. Aoko cracha sa cigarette à terre. Elle allait passer en mode tuerie dans peu de temps. Cette fois-ci on pouvait lire une envie de meurtre dans ses yeux.


Dernière édition par Aoko Longshot le Ven 4 Jan 2013 - 5:54, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttps://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Jeu 3 Jan 2013 - 1:12

-A vos ordres !

Simple phrase que je prononce avec force et coeur, plus ou moins, enfin c'est que ressentent ceux autour de moi, intérieurement, je m'en fiches complètement, ce n'est pas ma guerre, mais ce Lieutenant Colonel, je suis prêt à faire des efforts, des sacrifices pour espérer qu'il aille mieux, au fond on va dire que j'ai du coeur....Ha ! Je suis pas gay, juste fraternel et pis Éléonore est à moi...

Si un jour, on m'avait dit qu'une lady aussi jolie allait me donner des ordres. ShiririririTu crois que je peux finir avec quand même ? Parce que si elle me prend pour son cabot, ça risque pas...un homme de plus sous ses ordres, je ne suis quoi ? Qu'un subordonnée ! Je suis un homme pardi ! Et je n'avais sérieusement pas besoin d'un canon pareil sur mes pattes...Quoi que la force de la pirate n'est pas à prendre à la légère...16 Millions de berry's après tout !

J'avance d'un pas décidé vers le lieu de l'affrontement entre le marine et la pirate...à l'instant...sous mes yeux, le Lieutenant Colonel s'effondre, une sucette sortant de sa bouche...La fille aux yeux émeraudes esquisse un sourire, j'ai envie de le lui effacer de ce jolie minois...ma fréquence cardiaque augmente, je ne suis pas en crack sur elle, j'ai la rage...Quoi ? Je me bats pas contre les filles ? D'où t'as vu ça sur mon code d'honneur, t'as cru que j'étais une mauviette avec une règle de vie aussi conne que celle là ? Je sors mon katana de son fourreau et j'avance vers elle.

Hé ! Lady !

Avec sa robe rouge et son déhanché, elle se dit, un gars de plus, je vais le latter en deux secondes...Elle me reconnaît vite fait comme le petit con qui l'a gêné lors de son attaque à la banque. Cette meuf, je vais me la faire ! Peut être qu'elle a du charme, mais réellement, elle n'a rien de plus...Elle est dôté d'un noble katana fraîchement souillé par le sang de son adversaire. Elle me lance un regard noir et me prend de vitesse pour foncer sur moi, je ne suis qu'une proie de plus, un obstacle qu'elle franchira aisément...En tout cas, elle a l'air déterminé et le croit. Un premier geste à la diagonale de sa part, j'esquive largement sans pour autant freiné des pieds. Je saisis d'une bonne poigne et y va sans broncher donnant un coup sans précédent sur sa lame. Elle recule quelque peu et enchaîne lamentablement avec une parade joliment esquivé de ma part...Je la comprends, elle vient de sortir d'un combat acharné avec un opposant tenace...Je vais pas pour autant lui faire plaisir et la laisser me dominer comme la dernière fois, oh que non.

Et tu sais ce qui fais chavirer mon coeur ? Cette femme qui aime jouer les supérieurs...Elle vaut un parfait sept ! Tandis qu’Éléonore, un simple six...Alors si je me démène pour te battre, toi pourriture de pirates, j'aurai la chance de finir avec la marine...question de perspective. J'aime allier l’utile à l'agréable. Maintenant, finis de jouer ma petite. J'arme mon bras vers elle et court pointant le bout de ma lame au niveau de son torse, elle se décale légèrement, j'arrive à toucher son bras...elle saigne. Elle riposte fortement alliant vélocité et rage, elle met à terre mon katana et m'entaille le bras à son tour....Tssss....J'essaie de récupérer mon sabre et oublie la pirate qui s'élève avec un peu d'élan et déterminée, elle me tranche deux fois au niveau du torse, je suis plaqué, je ne peux rien faire...Fait chier ! J'aurai pas dû abaisser ma garde. J'ai même pas eu le temps de récupérer mon arme, la salope, elle est rapide. Mais la chance tourne de mon côté, je repousse le corps de la femme qui vient vers moi avec un coup de pied, je récupère mon katana...Nous nous avançons l'un sur l'autre et le vrai combat commence, des coups fusent des deux côtés, parfois rapides, parfois pas du tout précis, on peut voir des étincelles s'échapper du choc. Puis à un moment, nous restons immobile, les yeux rivés vers l'autre...De mon côté, admirant ses yeux émeraudes et du siens admirant ma chevelure bleu.

Je prends le dessus tandis qu'elle n'est pas concentrée, un coup vertical et je l'envoie valser quelques mètres plus loin...Tu m'as peut être eu la dernière fois, mais pas cette fois ci...Je suis pas faible ! Je suis pas dingue de toi, même si j'aimerai voir tes sous vêtements ! Non ! Je vais te botter le cul et je vais apprécier....Je pense fortement cela à un point où elle peut tout entendre, je suis distrait et elle en profite, je l'ai pas vu...Elle a sans doute aperçu une faille, un angle mort...Trois pas et je peux entendre son souffle qui s'approche et slash ! HéhéhéhéJ'arrive à parer et même à lancer une contre attaque...j'ai deux coups d'avance sur toi ! Je l'envoie valser vers son ancien champ de bataille...

Après les coups d'épées, on se prend une chambre pour panser nos blessures ? Je tousse un peu de sang et tandis que j'essaie de me ressaisir. J'arrive pas à croire que cette bimbo a prit le Lieutenant Colonel en otage, lui qui est grièvement blessé...Qu'est ce que je fais ? Dans le doute, je le descends avec elle...nan, je rigole ! Je stresse et je commence à transpirer, c'est pas facile de désamorcer une situation pareille. Elle veut gagner du temps cette ! Kha ! Je n'ai pas de nom pour cette !

Que je baisse mes armes ? Sinon quoi ? ! Tu le tues ? Tu vas pas le tuer...Arrête ! Arrête !

-Prends moi à sa place...Il est pitoyable ! Regarde le. Personne ne voudra de lui, on te tirera dessus à la première seconde où l'on apercevra ton jolie petit minois. Prends moi à sa place, je te dis. Je suis pas seul ici et je pense que tu t'en es douté, alors prend moi ! Ici et maintenant !

Elle vient de jeter l'officier à terre, elle pointe son arme sur moi, me demandant de respecter la part du marché, je lâche donc mon arme et me voilà, otage de cette pétasse ! Ouais ça c'est le mot qu'il faut ! Pendant ce temps, je réfléchis à une autre solution...Elle se dirige vers le port...Lieutenant Longshot, t'as intérêt à être là !
https://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttps://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Aoko Longshot
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Sam 5 Jan 2013 - 2:08

Aoko voyait la résolution d’Oliver. Il s’en allait comme une furie vers la pirate pour l’affronter en duel singulier. Le problème c’était qu’il n’allait pas avoir suffisamment de force pour l’affronter. Elle se disait intérieurement qu’elle se devait de l’aider, mais son côté meurtrier voulait en finir avec cette pirate. Dans les deux cas, elle réussirait à sauver la situation comme toujours.

En se rallumant la cigarette, on pouvait voir que la violence changeait. Cela bougeait de rue en rue. Les combats se rapprochaient d’Aoko. Elle alla grimper sur une maison en profitant de caisse aux alentours. Ses yeux jaunes observèrent le paysage.
D’un coup, un pirate sorti d’une des ruelles adjacentes. Le pistolet fumait déjà, il remarqua un trou dans sa main et lâcha son arme. C’était de la petite piétaille. Il ne hurla même pas à la douleur et tomba dans les pommes.

Elle prit son fusil à lunette. Aoko commença à viser pour voir ce qui se passait. Elle se servait de sa lunette pour voir plus loin. Plusieurs de ses hommes étaient engagés contre des pirates. Se léchant les lèvres, elle prit en joue le premier. 2 secondes plus tard il tombait à terre, une balle dans l’épaule. C’était voulu. Sa justice était d’amené le plus de pirate possible devant leur méfait en prison. Elle enchaina plusieurs pirates qui commençaient à entendre distinctement le sifflement des balles ainsi que l’intonation des tirs. Ceux au sol, y restèrent durement touchés. Ils furent aussitôt ligoter par les marines à côté. Par contre les autres commençaient à bouger différemment.

Aoko enchaina par l’observation d’autre endroit propice aux pirates. Quelques-uns poursuivaient des pauvres citoyen n’ayant rien fait de mal, mais là n’était pas l’heure à s’inquiéter pour eux. Une personne s’approcha d’elle doucement par derrière. Elle n’eut pas le temps de se retourner que celle-ci sauta sur elle la mettant à terre en essayant de l’embrocher avec son sabre. Une chance, elle para le coup avec son fusil. La pression était trop forte contre ce gros tas de muscle. Il devait être aussi fort qu’un sergent. Heureusement, Rasor se trouva être juste derrière. Il sauta sur le pirate qui devait en découdre avec ses crocs maintenant. Ce danger écarté, elle put remarquer que sa petite panthère noire avait fait un massacre pendant ses tirs. Elle ne comptait pas loin de quatre à cinq pirates mis à terre. Aoko se retourna se disant qu’elle allait devoir trouver une récompense pour son petit chat.

L’action continuait, les pirates se faisaient de plus en plus rares. Les marines arrivaient à les repousser et plusieurs groupes se rendaient voyant l’inévitable. Par contre, certain civils étaient entouré par eux. Aoko y voyait une promotion pour les avoir sauvé, mais eux voyaient une délivrance. Cinq coups partirent du fusil à lunette. Cinq touché. Tous à terre. Ce n’était pas dur d’aussi loin. Elle avait réussi des tirs bien meilleurs sur son île.

Du côté du lieutenant-colonel par contre, cela s’annonçait mauvais pour lui. Il était à terre, plein de sang. Le sourire habituel et carnassier d’Aoko vira au rouge. Elle serra tellement les dents que du sang coula de la bouche. Elle vit Éléonore combattre Oliver. Un combat assez épique. Malheureusement, elle n'avait aucun angle de tir sur celle-ci. Cela bougeait trop et le fracas des armes s'entendaient jusqu'ici.

Elle n’en crut pas ses yeux. Après un moment, elle vit le sergent lâcher son arme et se rendre. Peut-être était-ce pour sauver la vie du lieutenant-colonel. Le problème pour Éléonore était de sortir de l’île. Elle n’y arriverait jamais avec Aoko. En prenant le chemin vers le port, c’était la meilleure décision qu’elle pouvait avoir. Aoko riait intérieurement. Elle croisa le regard d’Éléonore qui fit de grands yeux. Ce fut sa fin, quatre balles filèrent à toute allure. Deux sur les épaules et deux dans les genoux. Clouée à terre elle ne pouvait plus bouger. La bouche du canon d’Aoko était encore tout fumant le temps qu’Éléonore lève les yeux.

Elle descendit de son toit. Rejoint par ses marines, ceux-ci s’occupèrent de la ficeler comme du saucisson gardé également par Rasor qui salivait de pouvoir la manger. Éléonore était vraiment belle comme ça. Aoko s’approcha d’Oliver et lui dit avec une voix douce et mielleuse dans l’oreille.

« Merci d’avoir joué l’appât »

Elle s’adressa aux marines présents dans le périmètre en s’allumant une cigarette. Reprenant une voix sérieuse et de commandement.

« Étant donné que le lieutenant-colonel est gravement blessé je prends le commandement en attendant son rétablissement. Établissez un périmètre de sécurité autour de cette pirate. Je veux 3 escouades pour rassurer les civils. Le restant occupez-vous des derniers pirates. Faites en sorte qu’aucun ne s’échappe. PASSEZ LE MOT, EXÉCUTION! »

La plupart des marines avaient commencé le travail. Des débris de combat par-ci, par-là, Aoko donnait toute sa concentration pour aider le village à s’en remettre de ce siège. Elle l’avait brisé à l’aide de ce Sergent Oliver. On pouvait voir son enthousiasme dans son travail. Elle n’allait pas rester longtemps, mais elle s’assura que les habitants avaient tous bien de la reconnaissance pour ce que la MARINE avait fait pour eux.
https://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttps://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Sam 5 Jan 2013 - 2:33

Pendant notre marche, j'entends quatre coups de feu venant de loin...ça doit être le Lieutenant avec son grand fusil, je sursaute intérieurement, mon coeur palpite et ma fréquence cardiaque augmente de plus en plus...Soudain les mains qui me tenaient fermement lâchent prise. Putain ! La Folle ! J'ai failli y passer... Heureusement qu'elle sait viser comme je manie un navire en pleine tempête ! Je réunis mes forces et commence à maîtriser la pirate qui se voit en échec totale. La force de la justice a réussit se débrouiller pour foutre mademoiselle bonnet C en taule. Les renforts arrivent et parmi les visages que je croise au loin, mes quelques marines d'élites qui pour cette affaire ne sont pas intervenus directement.

Je fais un signe à Marc et regagne le lieu où j'ai laissé le Lieutenant Colonel. Je dis à mon homme de soigner cet officier...Direct, il se pose des questions et pourquoi pas moi d'abord...Parce que voyons Marc ! Il est grièvement blessé, je ne le suis que superficiellement...Quelques coups de sabres, rien de plus, je vais pas mourir.

-Tenez bon Lieutenant Colonel, ici le sergent d'élite Oliver Queen, nous avons pris en main la situation, tout est sous contrôle ! On va prendre soin de vous.


Tandis qu'il panse les blessures du marine, je vois approcher l'autre pimbêche...Tss..Merci d'avoir joué l'appât...merci à toi de ne pas avoir perturbé l'ordre des choses, bien qu'elle a faillit me tuer avec la pirate ! Après tout ce remue-ménage, j'en informe mes hommes par Den Den Mushi..


-Mushi Mushi...Mission accomplie les gars !

Puis je m'adresse au Lieutenant...

-Beau travail, Lieutenant ! Vous serez félicitez de votre aide précieuse et votre implication sur le terrain. J'ai pas de sucettes à vous offrir, mais je vous propose d'emmener avec moi Eleonore à Shell Town là où la justice s'occupera d'elle...Quand la situation sur l'île redeviendra calme et que le Lieutenant Colonel aura reprit ses forces...
https://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttps://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1