-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

Lost world [ Taiten Mashida]

East blue, port de Shell Town……
An de grâce 1621 – 18h20


Bordel, c'est quand qu'il va se ramener !? Ça doit faire au moins une heure que j'poireaute dans l'port de Shell Town en attendant l'arrivée d'mon client qui a choisi ce lieu comme point d'rendez-vous. La raison ? L'impossibilité de choisir un lieu plus tranquille comme un bistrot à cause de ma taille. Normalement j'devrais pouvoir le voir arriver dans la même dégaine que lors de notre rencontre : gilet marron accompagné d'un costard blanc, d'un pantalon noir et d'une paire de chaussures noires. Tous provenant d'une marque de luxe dont je m'contrefiche du nom. Cela ne fait pas longtemps que j'me suis lancé dans le mercenariat pour arrondir mes fins d'mois, ça paie tout aussi bien que l'job de chasseur de prime voir mieux et ça m'aide à localiser plus facilement les personnes rechercher. Aujourd'hui cela allé être différent, du moins c'est c'que mon client m'avait affirmé. Sur quoi ? C'est ce que j'allais savoir. Et pour m'aider à passer l'temps, j'bois d'la binouze dans l'un des packs de tonneaux entreposés à côté d'moi. Le peu d'marins encore présents au port font semblant de n'pas remarquer ma présence en continuant de décharger un navire marchand 30 mètres plus loin. J'fixe le magnifique coucher d'soleil sur l'horizon sans fin, si j'fis à mon horloge biologique j'dirais qu'il doit être 18h 20. Putain, ce chacal à au moins un quart d'heure de retard, j'espère qu'il ne m'a pas posé un lapin parce que sinon ça va chier des bulles ! Mais en jetant un regard vague sur ma gauche, j'aperçois une silhouette familière transportant une valise dans sa main droite qui n'est d'autres que l'client. Ah bah ce n'est pas trop tôt, j'ai faille attendre. Quoique si en fait. Il tire son chapeau melon en guise de salut.

- Bonsoir monsieur Sovereign. J’espère ne pas vous avoir fait attendre ?
- Nooon ça va, prenez votre temps ! Ce n’est pas comme si j’étais en rogne d’avoir attendu un quart d’heure à vous attendre. Mais trêve de bavardage, parlons affaires.
- Vous avez raison……

L’homme d’affaires ouvrit sa valise et en sort une photo que j’saisis du bout des doigts pour jeter un œil. Okay, en gros j’dois sauver un vieux grincheux complètement déçu d’la vie et qui doit certainement s’plaindre de tout, rien qu’à voir la sale tronche qu’il tire. J’sens qu’on va bien s’entendre tous les deux…….

Spoiler:

- Le navire de cette personne fut la cible des tires d’un bateau pirate et c’est échouer sur une île. Je sais juste de source sûre qu’il s’agit de l’ilot flottant, à NorthBblue. Votre objectif consistera à ramener cette personne saine et sauve, ce qui veut dire qu’elle ne doit pas revenir avec un voir plusieurs membres amputés, autrement cela en sera déduit sur notre contrat. Ce vieillard n’est pas n’importe qui, il tient une relation très étroite avec les dragons célestes, bien qu’il n’en fasse pas partie. Des questions ?
- Oui une seule, très brève !  J’dois m’attendre à quoi là-bas ?
- Oh, rien de très dangereux. Il y a bien une tribu de cannibale réputé pour être redoutable en plus de se montrer d’excellents pisteurs, mais pour un géant comme vous ça n’devrait pas être bien compliqué.
- J’vous remercie, c’est tout c’que j’voulais savoir.
- Mais de rien. Vous me retrouverez dans le restaurant de Shell Town. Le Velvet. Je passe me détendre là-bas toutes les nuits entre gentlemen. Vous ai-je déjà dit que…….

Ouais bah moi j’monte sur mon rafiot qui s’trouve derrière moi et j’mets les voiles d’ici, sans perdre de temps à écouter le dandy raconter sa vie mondaine dans le vide alors que je m’éloigne du port. Ce n’est pas que ça m’fait chier mais le boulot m’appelle. D’toute façon je n’ai jamais blairé ces gens-là.



**** 24 heures de navigation plus tard ****


Décidément, Neptune doit faire un caca nerveux en c'moment vu l'agitation de la mer et le ciel aussi gai que l'vieux sur la photo. Mais rien d'grave, l'rafiot (si on peut appeler ça un rafiot) tient la route, même s'il semble être à deux doigts de s'retourner par la prochaine vague. Mais j'ai intérêt à le ramener intact chez l'propriétaire car oui, c'navire qui fait à peine ma taille ne m'appartient pas. Recroquevillé sur l'navire, j'sors ma boussole pour vérifier si l'aiguille pointe bien vers le sud. Nickel ! J'aperçois un gros point noir se dessine sur l'horizon. J'la range dans ma poche pour en ressortir une carte de navigation pas plus grosse que l'ongle de mon p'tit doigt. C'est bon, la chaine tortueuse des montagnes correspondent bien aux indications d'la carte ! L'avantage d'être un géant c'est d'avoir pied sous l'eau alors qu'il reste 200 mètres avant d'atteindre la plage. Du coup, j'atteins facilement au bout d'une vingtaine de marches. Une fois sur terre j'analyse l'environnement, hum...... Ça va être chaud bouillant pour trouver un humain dans une jungle pareille. J'vais devoir faire ça au feeling. J'réajuste la sangle du fourreau transportant ma grosse épée, j'la resserre et j'entre en terre hostile.

L’endroit semble désert, pas d’habitations en vue et d’humains dans les parages mis à part le vieux tigre aigri à chercher, alors j’avance sans m’inquiéter des dégâts causés par mon passage. Des oiseaux quittent leurs nids et des cris d’animaux résonnent sous les secousses sismiques et le déracinement des arbres causer par mes pas. Je m’abaisse tout en courbant les arbres exotiques de mes grosses paluches pour déloger le vieillard de sa cachette. Aucun signe, pas d’trace de sang ni d’vêtements déchirés par les branches, alors j’renouvelle l’acte 500 mètres plus loin. Toujours rien. Peut-être à l’intérieur de cette grotte là-bas, sur ma droite ? J’me baisse et j’y jette un coup d’œil. Non plus.

Ugh, je sens que cette journée va être très longue………..


Dernière édition par Jormungard Sovereign le Mar 3 Sep 2013 - 18:03, édité 6 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servir
East blue, Hinu Town……
Année 1623– 18h00

Académie de la marine de Hinu Town. De nous jours vous savez il recrute très tôt certaines recrues, là j'ai été demandé comme baby-sitter étant donné le manque d’effectif à l'académie. J'ai eu le malheur de faire mon dernier rapport ici même à Hinu Town et du coup ils m'ont proposés ce petit boulot rémunéré en attendant mon navire. Avec moi j'ai Billy, Danna, Joey et sa petite sœur Stacey. C'est les quatre qui attendent leur parents, soit disant, du coup je suis esclave de leur envie :

- Dites monsieur Taiten, racontez-nous une mission que vous avez bien aimez ou qui était différente de celle qu'on nous raconte.
- Une mission original ? Mais tu sais Joey j'en ai déjà eu pas mal des missions.
- Allllezzzzzz !
- Okay Okayy ! C'est bon j'ai compris ! Tient je vais vous racontez là première fois que je me suis retrouver nez à nez avec un Géant
- OUAIIIII !


Je les fait s'asseoir en cercle devant moi et me lance dans cette folle histoire.

*FLASH*

North blue, Ilot Flottant ……
Année 1621– Durant l'après midi.

Une fois de plus le sale boulot pour les hommes faibles, ont appelle aussi ça la loi de la jungle. D'ailleurs en parlant de jungle c'est simple y'a vraiment que ça ici, qu'elle rapport avec des ''Ilots Flottants'' je serais curieux de savoir !? De toute façon un lieutenant cuisinier n'a pas besoin d'être au courant de tout ça. Ordre de la mission d'aujourd'hui retrouver un monsieur, un vieux noble plus précisément, assez influant on doit bien sur le ramener entier si il n'a pas déjà été mis en morceau par les quelques centaines de milliers, enfaîte j'en sais rien, de cannibales qui errent dans cette jungle de folie.Sans vraiment savoir où je vais, j'avance toujours tout droit, comment je pouvais deviner que j'allais tomber nez à nez avec …

*FLASH*

- … UN GEANT !?
- Naaan Danna écoute tu verra ...


*FLASH*

Je disais donc en avançant que je tombe nez à nez avec …

*FLASH*

- … UN GROS MONTSRE !!!???
- NAAAAANN ! Mais écoutes nom de dieu !


*FLASH*

Je suis tombé nez à nez avec une famille de cannibales. De quoi vous foutre les boules quand vous vous retrouvez seul dans la jungle dense. Bah ouai les autres marines m'avaient vaillamment tirés à la courte paille pour retrouver l'homme qui se trouvait sur le seul indices qu'on avait … c'était ça photo. Enfin bon pas trop de soucis pour leur faire comprendre que la marine est de passage sur leur île, le père joue à tarzan dans les arbres, la mère à quelques dents en moins comme ça fille d’ailleurs et le fils … il se cache dans une grotte . C'est ensuite que ça devient intéressant … là je suis tombé nez à nez, encore une fois mon nez à fait des siennes, cet fois avec une ombre aussi imposante qu'un navire de guerre de la marine … c'était un géant ... enfin je crois !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-termin
- BWHOUUAAAAAHH !!!!

Hum ? Des cris ? J’fais volte-face et j’repère un autochtone qui sort de cette grotte en courant, brandissant sa lance rudimentaire devant lui. Vous savez, l’genre d’indigène fringuer d’un simple pagne avec leurs piercings en os ? Mais apparemment ça doit être la première fois qu’il voit un géant d’sa vie, car dès qu’il lève son regard, sa mâchoire se décroche, les yeux exorbités de peur pour aussitôt se barrer comme s’il avait l’diable au cul. Tin il était bien caché cet idiot, ou bien c’est moi qui aurais besoin d’lunettes. Quoi qu’il en soit je l’empêche d’aller plus loin en l’attrapant par-derrière alors qu’il n’est qu’à dix mètres de moi et j’lui fais un face à face. En tant qu’native il a peut-être croisé le vieux chnoque dans cette jungle et s’il connaît l’emplacement du lieu où il est captif. Du moins, si ses p’tits copains ne s’en sont pas chargés avant lui. Reste à savoir s’il parle notre langue ou non, ce serait con d’pas essayer.

- Toi parler ma langue ?
- Pwar Twous Lwes dwieux, twes qui twoi !? Twu es uwne diwinité deswendue dwu ciewl !!?
- Mouais, on peut-dire ça comme ça. J’ai besoin d’ton aide. Montre la photo du vieux noble à l’indigène. Aurais-tu vu ce vieil homme ?
- Whoaaaaah !!! Pwar la cwulotte dwe mwon gwrand pwère…….twu a ewmpriswonnier swon äwme !!! Pwitié nwe mwe pwrend pas mwon ââââawme !!!!

Mouais le langage ça passe, quant à sa réaction elle n’a rien d’étonnant à voir venant d’un autochtone de c’trou paumé. Chez eux tous c’qui est technologique s’apparente a d’la magie et les êtres humanoïdes comme des dieux ou des demi-dieux suivant leurs coutumes plus ou moins bizarroïdes. Et vu qu’il m’a l’air de s’montrer coopératif rien qu’avec cette photo, alors autant jouer l’jeu. Au moins ça rend la chose plus marrante, hé hé hé !

- Alors dis-moi ou tu l’as vu ou bien tu subiras le même sort que ton frère, en train d’subir mille ans d’souffrances !
- Mwais Jwe nwe sais pas qwui est cwet pwersonne, J’éwtais en twrain de chawsser dwu kibrille qwand vous wêtes arriwer ! Mwais ma fwemme dwoit sawoir où est t’il, elle fwait pawrtie dwes guewrrier dwe la twribue « Qwuic Qwuic Womba ». J’en fwais awussi pawrtie.
- J’te suis p’tit.

Ceci fait, j’pose le sauvage sur mon épaule et j’me laisse guider à l’aveuglette par la voix et les gestes du cannibale tout en restant à l’affut du moindre danger. Cette fois j’fais gaffe sur quoi j’marche, car pendant un instant mon pied droit c’est enfoncé dans un marécage pas plus gros qu’lui. Sans parler des crocodiles qui y ont élu domicile et dont j’crois avoir marché d’ssus si j’en juge la teinture ensanglantée qui s’répand derrière moi. On n’sait jamais, il peut y avoir des sables mouvants suffisamment grand et profond pour m’y enfoncer. De plus, c’est une question d’temps avant que j’me fasse repérer par ses amis d’la tribu « machin truc chouette ». Ce n’est qu’au bout d’une bonne dizaine de minutes que mon partenaire pointe enfin son doigt sur une cabane percher sur un arbre plus gros qu’les autres. Une fois arrivé, j’découvre la belle famille du cannibale à l’accent atypique. Enfin quand j’dis « belle » c’est évidemment de l’ironie. Le pauvre à une mère édentée, bien grosse avec des croutes entre les bourrelets. Un père taillé comme une canne à pêche et une sœur ayant hérité d’la beauté déchue d’sa mère. Tous sapé façon famille Pierrafeu. Évidemment, comme pour le p’tit robert sur mon épaule, toute la famille panique dès qu’elle s’tourne vers moi. Tous sauf un, ce gamin aux cheveux blancs et à l’espèce de cicatrice en forme d’éclair que cette famille tentait de dévorer tout cru avant que j’déboule. En plus de cela c’est un marine ! Qu’est-ce que la marine fout ici ? Le « Oï ! » du p’tit autochtone suffit à calmer toute la famille qui tirent une tronche d’ahurit en voyant leurs fils chevaucher mon épaule. J’le pose par terre et j’le laisse expliquer la situation à ses proches.

- Mwon Fwils, twu n’as rwien !!!? Mwais qwa twu awmener awec twoi !?
- Owwouaah !! Il est wachement gwrand !!!
- Wolowolowolowolooooow !!!!
- Je wais bwien, rawssurez-wous, mais j’ai Pwas le twemp dwe twous wous expliwquer. Il se tourne vers sa mère. Mwaman, il weut qwue twu lui dise où swe twrouve l’éwtranger que twu m’awais pwarler ! C’est uwne qwuestion dwe wie ou de mwort ! Si twu ne lwui dwit pas il wa nwous woler nos âwmes !!!

Pas évident d’comprendre correctement ce qu’ils disent avec leurs accents locaux, mais rien qu’en voyant la tronche que fait sa mère j’crois qu’elle a saisi l’topo. Rien que pour vérifier si sa famille est aussi bête que lui j’sors la photo du vieux d’ma poche pour rendre leurs superstitions véridiques. Et il s’avère que OUI ! Le pire reste la mère et la fille qui tire une tronche plus grotesque que l’père. J’savais que les indigènes étaient des grosses caves coupées de la civilisation et de la modernité, mais pas à c’point là. La seule personne qui semble garder son sang-froid reste le gamin aux cheveux blancs qui doivent s’demander ce que j’fais là. En attendant que le gros thon tente de garder son calme pour mieux s’concentrer, je fixe le jeune marine.

- Toi aussi t’es envoyé ici pour sauver les miches de quelqu’un ?

Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servir
- Toi aussi t’es envoyé ici pour sauver les miches de quelqu’un ?

Houaa un géant qui me parle là ici comme ci on se connaissait depuis toujours, trop cool première fois que j'en vois un ! J'essaye quand même de gardé mon calme, malgré ma réticence parce que bon on voit pas tout les jours un géant en pleine jungle sauvage. Pour l'envie je me suis griller une petite cigarette car cela faisait un moment que j'en avais pas annihiler une, main gauche dans la poche je fais genre que je ne m’intéresse pas à eux. Pour faire l’intéressant, vous croyez … Hum oui pour le coup c'est possible. Alors que la famille d’arriérés rentre dans un sorte de débat entre eux qu'on ne comprend absolument, je réponds poliment à ce qui semblait être un collègue de la marine tout en me méfiant

- Hum ouai c'est la marine qui m'a envoyé. Alors comme ça toi aussi !? Bizarre ils envoient jamais deux personnes sans prévenir ! Bref ravis de rencontrer.

Pas trop souriant, c'était bien un géant pas de doute. Alors que nous discutions, un cannibale sortit de nul part à fait son apparition, mais celui-ci à l'aire différent de la famille de taré, j'ai comme l'impression qu'il sait beaucoup mieux se battre. Y'a juste à regarder son regard et sa tenue, on peut clairement voir son os traversé son nasaux on dirait vraiment un '' guerrier '' . N'empêche que nous somme deux et qu'il est seul c'est pas judicieux de sa part de nous attaquer. Enfin c'est ce que je pensais avant de voir un éclair se diriger vers nous, dans son élan je tente un coup de pied frontal mais semble t'il qu'il soit très rapide et qu'il à eu le temps de l'esquiver. Reste donc la méthode B :

- Bon je connais pas ton nom cher collègue, mais je crois que si on veut continuer va falloir se débarrasser de lui, est-ce que tu te sens prêt ?

*FLASH*
- Hé alors ! Hé alors ! Hé alors … Il à dit quoi le grand monsieur ?
- Laisse moi finir et tu verra bien !

*FLASH*

Sans attendre ça réponse j'engage une deuxième fois le combat avec une technique de la jambe noire que j'ai appris plus jeune. Le premier coup atteint ça cible, mais très vite il arrive à esquiver ou parer mes attaque. Au moment ou ça commence à me soûler, le sol tremble … Houla c'est notre amis géant qui commence à bouger, qu'est-ce qu'il va faire !?

Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-termin
Ah ! Il semblerait bien que le p’tit jeunot pense que j’suis un collègue envoyé par sa hiérarchie de branquignol. J’dis ça, car c’est mon point d’vue sur la majeure partie d’entre eux sont calés bien au chaud dans leurs base, tranquille pépère avec leurs p’tites tasses de thé ! Ouais, je généralise, mais jusqu'à preuve du contraire les officiers supérieurs de la marine seront pour moi qu’des putains d’fonctionnaire suceur de nœud, mais passons ! Ça m’gêne beaucoup de jouer le mythomane de service, mais j’vais être contraint d’jouer le jeu en m’passant pour l’un des siens, même si c’est un p’tit sous-officier. Pourquoi !? Tout simplement, car c’est un représentant d’la justice et que j’ne veux pas d’emmerde avec elle.. De plus, j’compte pas tenter l’diable en m’amusant à l’tuer sur-le-champ. Chuis p’t’être un chasseur de prime mais pas un criminel, sacrebleu ! Rien qu’à voir le souk que j’ai laissé derrière moi, ça n’sera plus qu’une question d’temps avant qu’on soupçonne d’être l’assassin et avec elle, tout peut arriver ! Donc, je n’ai pas l’choix ! C’est pour ça que j’tire cette gueule blasée. J’tente alors de lui répondre un bobard, en espérant que…………

- YOUAGADOUGOUUUU !!!

Et moi qui croyais n’pas pouvoir trouver plus grotesque qu’la famille de la jungle, en voilà un qui en tient une sacrée couche ! Mais le pire reste son blase de gorille, ses prunes oculaires de fouine et ses lèvres épaisses, laissant entrevoir une rangée d’chicots gros comme des pièces. Sans parler de sa tignasse crépue éparpillée comme s’il s’était coiffé avec les pattes d’un réveil. On dirait clairement un homme de Tautavel ! Une belle collection de piercings en os sur sa tronche dont l’plus gros perfore les narines de son pif vient orner sa figure, lui donnant un aspect plus agressif. Tout s’que je sais c’est qu’il n’est pas là pour faire causette puisqu’il s’apprête à nous attaquer, en commençant par le p’tit marine. La p’tite famille de plouc panique à la vue du guerrier mangeur de chair humaine : Bras tendus vers le haut, bouche grande ouverte de larmes sont au rendez-vous. J’ai la preuve qu’il n’est pas l’un des leurs. Mais c’est qu’il est balèze le grille-boudin ! Malgré sa stature filiforme, il anticipe habilement l’kick éclair du jeune homme qui, au passage, se débrouille tout aussi bien en combat. Que j’lui porte un coup d’main ? J’te fais cette faveur, mais n’crois pas que j’joue la bonne fée avec toi ! J’fais ça uniquement pour m’débarrasser de l’enquiquineur du dimanche le plus tôt possible. Solitaire dans l’âme, le travail d’équipe n’a jamais était ma tasse de thé et ce n’est pas mon rôle de faux marine qui va changer ça, même pas une seconde ! C’est chiant et faut toujours faire attention pour éviter des morts de mon côté, ce qui a tendance à m’taper sur les nerfs ! j’ne réponds même pas à sa question, seulement un grognement témoignant mon mépris pour l’travail d’équipe. D’toute façon il a vite réitéré son assaut sans attendre une réponse quelconque de ma part. Tant mieux, j’préfère cela !

C’est à moi d’jouer !

Sans plus attendre, je lève une guibole que j’abattre ensuite méchamment sur l’asticot d’cannibale pour l’réduire en bouillie. BROOM !!! Manqué ! Il bondit sur le côté, mais l’choc de l’impact lui fait mordre la poussière du sol. À peine le gus étalé que j’poursuis en dégainant mon arme de son fourreau sur mon dos puis j’balance un coup dévastateur en arc de cercle sur le guerrier tribal. Une large zone du terrain se déchiffre brusquement, complètement labourer, envoyant des dizaines d’arbres volés en éclat avant d’retomber dans de lourds fracas en bois sur ma droite. Diantre ! J’ignore comment ce sauvageon s’est débrouillé pour échapper à ma lame en se réfugiant dans ce trou aussi gros qu’lui, mais il n’échappera certainement pas à ma prochaine attaque. Qu’est-ce qui m’ fait dire ça ? CECI !

BRRROOOOOOOMMMMM !!!!!!!

Rien d’tel qu’un bon plaquage bourrin après un bond dans les airs pour n’laisser aucune chance à c’pauvre diable !! Il avait beau être rapide, il ne l’était pas assez pour échapper à la largeur de mon envergure et de sa portée démesurée. Comme d’habitude, il en résulte une secousse sismique courte mais d’une ampleur effrayante, avec le terrible boucan qui l’accompagne. Quand j’me relève, j’époussette le flanc droit d’mon plastron des restes de c’qu’il reste du cannibale et j’me retourne vers la famille tête à claques. 1…2….3…4...5. C’est bon, tout l’monde est vivant, y compris l’albinos ! J’croyais les avoir écrasés sous mes mollets. Ah……Tout compte fait il y a bien une victime dans cette histoire : leur baraque perchée ! La puissante vibration d’ma secousse a dû faire basculer l’habitation en arrière pour ensuite chuter de l’arbre. Ce n’est plus qu’un tas d’ruines. Rien d’étonnant à savoir quand on sait qu’elle restait sur l’arbre grâce à de l’huile de coude et, peut-être, par la force du Saint-Esprit ! En attendant, la famille cannibale n’a pas l’air d’être soulagé d’la mort de leurs agresseurs, ils sont même plus terrifiés qu’à son arriver.

- OWH NWON, C’ETAIS MWAMBO JWUMBO !! Le fwils uwnique dwu cwef !! MWaintenant il woudra nwotre mwort à twous !!
- Pwar Twous les Dwieux, qu’avait wous fwait gwrand hwomme !!?
- Mwaman, pwapa, j’ai pweur…………
- ………….

SCHROOONKK !!!!

D’un geste sec et brutal, j’plante mon épée à moins d’un mètre d’eux. Puis j’pose un genou au sol tout en prenant appui sur la garde de mon arme. Mon regard d’acier freeze la famille dans un gel de terreur psychologique, témoignant mon impatience aux conneries.

- Écoutez-moi bien, bande de moules avariés ! En c’moment J’dois m’casser l’cul à chercher un putain d’vieux débris dans une putain d’forêt habiter par des putains d’cannibales, alors je n’ai pas l’temps à écouter vos jérémiades !! Je m’tourne vers la femme apeurée. Il semblerait bien qu’tu sais ou se terre l’homme sur la photo, alors tu vas m’dire immédiatement l’emplacement d’ce clan, les pouic pouic tartempion ! Que j’aille négocier……..
- E….E…Eh bwen, le cwlan dwu cwhef se switue au fwlanc Owuest dwe l’ile, twout pwrès de la rwivière de Twiki………..
- Merci bien !

Enfin ce n’est pas trop tôt ! J’veux bien sauver la peau des autres, mais si c’est pour m’faire des remarques à la con ben là ça ne va pas l’faire !! Les infos obtenues, j’retire vivement mon épée du sol, j’la rengaine dans mon fourreau et j’trace ma route vers l’chemin à prendre pour rejoindre l’endroit où est tenue prisonnier l’vieux grincheux ! Et comme je suis du genre à remplir mes contrats vite fait bien fait, je hâte ma marche pour arriver plus vite à destination ! Jusqu’ici le jeune marine continue de m’suivre tant bien que mal sachant qu’il est difficile pour un humain lambda de suivre le rythme d’un géant. Il m’a p’être dit qu’il serait judicieux qu’on fasse équipe ensemble, bah je compte bien lui faire savoir mon avis en lui faisant volte-face.

- Navré que cela n’te déplaise gamin, mais chuis allergiques au travail d’équipe ! Ton espérance de vie risque de chuter gravement avec moi et chuis pas du genre à retenir mes coups en combat. Un conseille p’tit : ne m’gêne pas……….
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servir
- Navré que cela n’te déplaise gamin, mais chuis allergiques au travail d’équipe ! Ton espérance de vie risque de chuter gravement avec moi et chuis pas du genre à retenir mes coups en combat. Un conseille p’tit : ne m’gêne pas……….
 
Comment ça il est en train de me dire que je le gène mais qu’il aille pourrir dans les entrailles de la terre celui-là. Je crois rêver et c’est pas possible que ce soit un marine lui, j’ai surtout pas envie d’y croire. Avec toute ma dignité, je me barre en lui tournant le dos sans savoir où je vais seul à nouveau dans cette forêt plus que sauvage. On est bien sensé chercher la rivière Tiki ou je sais pas quoi, bah moi et Timcampy on la cherche pas pour la peine on rentre à la maison, fuck le vieux il attendra encore plus longtemps dans son trou.
 
* Le problème c’est que je suis où là.*
 
Hé le géant tu est pas déjà parti… Ha bah si je suis tout seul, ou est-ce que je dois aller comme ça. Par là !? Heuu nan, alors euh c’est par là … non plus et peut être par là alors ?! Naaan mais je suis perdu à l’aideeeeuuuh !!
 
*FLASH*
-  Hé ta vraiment pleurer monsieur Taiten ?
- Mais non j’ai pas pleurer, par contre j’étais vraiment perdu dans la forêt !
-  Wouaaaahh trop cooooolll.

*FLASH*
 
Trop cool j’en étais pas si sur, seul dans une forêt sombre comme celle de l’îlot flottant que tout marines appréhendais en lieux de mission, ça fait particulièrement flipper je ne cesserais de le dire ! Dire que certains des hommes qui m’ont accompagnés se pavanent dans le bateau tranquillement en attendant mon retour rahh ça me dégoûte. En tout cas j’ai de la chance de pas tomber sur des … *BIIIM* Aiiie on vient de me taper derrière la tête avec un bâton … Houlaa il est l’heure de dormir !
 
Hun quoi, mes mains sont attachés à un bâton, et mes chevilles aussi. Pendu comme un cochon sur une barre … mais merde ils m’emmène où ? A l’aiiiideeeeeuuuh …
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-termin
Le p’tit avorton a bien compris l’message et décide alors de se séparer de moi. Tant mieux, au moins il vivra plus longtemps ! Ainsi, nous nous dispersons chacun de notre côté : moi avec l’autochtone édenté et l’autre qui reste tout seul. S’en suit alors une longue marche à travers cette jungle luxuriante que je saccage peu à peu sur mon passage, guidé par la voix de l’ermite.
 

Une vingtaine de pas d'géant plus tard, alors que j'balaye les alentours, j'aperçois de la fumée provenant d'un village situer 200 mètres à 15 heures. Et l'autre, pourquoi est-ce qu'il ne l'pointe pas du doigt !? Tain, j'espère vraiment qu'il ne soit pas bigleux parce que sinon ça va barder ! Mais le plus étrange c'est que ce p'tit patelin ne ressemble pas aux critères habituels que possèdent généralement les tribus d'cannibale. J'dirais même qu'elle tient plus du village standard que tribal, avec ses bâtisses et autres baraquements assemblés méticuleusement. J'ignore quel sortent de matériaux ils ont utilisé, en tout cas c'est loin d'être moche. J'plisse mes paupières pour mieux distinguer les p'tits points mouvants censés être les habitants locaux. C'est moi ou ils sont bels et bien vêtu comme des gens normaux ? Nan j'déconne pas ! Je n'les distingue pas tous à cause de la distance, mais j'devine certains détails qui n'échappent pas à ma rétine.


J’stoppe net ma marche puis j’montre le village en question pointé par mon index.
 
-          Hé ! T’aurais pas d’la merde dans les orbites ? Ce n’est pas ton village par hasard !?
-          Ah ça !? Nwon, c’est le willage d’une twribu qui fwut nwos awlliées dwepuis de nwombreuses gwénérations, jusqu’à ce qu’ils se fwassent cworrompre par l’autre mwonde et dwécident de rwompre le twraité qui nwous liaient par nwos twraditions cwhamaniques awncestrales. Dworénavant, nwous swommes ewnnemies.  
 
Ouais, dit plutôt qu’entre ta tribu et la leur, il y en a une qui a décidé d’évoluer et de s’adapter aux changements. Enfin j’dis ça, mais chuis pas sûr que leurs mœurs se soient éteintes, ce n’sont pas les carcasses squelettes empalés par les gros pieux entourant leur village qui vont dire l’contraire ! Ils ont beau avoir changé esthétiquement leurs tenus ainsi que leurs habitats, ça reste quand même un peuple de cannibale !
 
J’reprends donc ma traversée jusqu’à m’arrêter à la vue d’un grand lac qui, à première vue,  est aussi large que moi. Ça ne peut être que le lac Tiki que le natif m’a expliqué, donc le vieux crouton doit se trouver dans ce village tribal, en face de moi ! Et apparemment j’arrive pilo poil au moment des festivités ! Un lot de cannibale exécute une danse autour d’un feu au rythme des bruits de Tam Tam rythmée qui retentissent d’ici. Je m’accroupis subitement derrière une colline sur le côté et j’continue de les épier. Hum….On dirait bien qu’un rituel se prépare et je n’tarde pas à connaître celui qui va être sacrifié : le vieux noble ! Ce dernier est ligoté sur un ponton installé tout près d’une grosse marmite. J’y crois pas, ils vont vraiment manger ce vieux débris !? Doivent vraiment avoir la dalle pour se rabattre ! Voilà qu’un groupe de cannibale revient avec leur proie ligotée sous un bâton d’bois.
 
Ce gars à la crinière argentée……Je l’reconnais entre mille. C’est ce gringalet de marine qui s’est fait chopper comme un bleu ! J’ignore ce qu’il raconte avec le chef de la tribu, si j’en juge par sa parure richement décorée en bijoux, mais à en croire la réaction du môme ça n’doit pas parler de recettes culinaires ! Bon j’fais quoi, j’délivre le marine en plus du vieux ou bien j’sauve le fossile et j’laisse l’autre dans sa merde !? Rhoo allé je n’vais pas faire la grosse catin et puis c’est mon jour de bonté !
 
Sans quitter ma position accroupie, je quitte ma cachette en rampant et j’tente de m’rapprocher du village, afin d’les prendre par surprise. On n’sait jamais, peut-être que j’peux les prendre par surprise malgré mon envergure démesurée ! Si je m’concentre sur mes mouvements, peut-être que…….
 
-          Awleeeeerte !! La-bas un mwoooonstre !!!!
 
1 seconde !! J’ai battu mon record qui était de 0.50 secondes ! Oui je sais ce n’est pas glorieux, je dirais même que c’est à CHIER, mais venant d’un géant c’est un exploit !! Prochaine fois je tente les 2 secondes ! Bon, finie d’plaisanter ! J’dépose mon passager à l’arrache, j’sors mon fendoir et j’déboule dangereusement sur le village en tapant un gros sprint !
 
-          GLOUBIBOULGAAAAA….BOOOMMM !!!!
 
Et c’est parti pour une entrée fracassante,  en faisant voler des cases et des dizaines d’autochtones dans les airs, d’un coup d’plat de lame semi-circulaire ! Les sauvages ripostent de l’attaque en m’tirant des flèches qui m'touchent un peu partout, sans que cela m’empêche de saisir le vieux noble prisonnier ainsi que le blanc bec albinos avec ma main gauche. D’un geste précis de ma lame je coupe les liens entravant les p’tits humains et sans discussion HOP,  j’les range dans une poche de mon froc avant de reprendre mon carnage sanglant ! BOUM, BLAM, BRROOOM !!! Les morts se comptent par dizaines, les habitats volent en mille morceaux et le terrain se déforme sous les coups d’estoc répétitif. Ouille, tsss ! Ça va, j’ai juste reçu une flèche sur un coin de l’œil, rien de grave ! J’enlève vite fait le projectile puis je garde l’œil fermé !

Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servir

- Navré que cela n’te déplaise gamin, mais chuis allergiques au travail d’équipe ! Ton espérance de vie risque de chuter gravement avec moi et chuis pas du genre à retenir mes coups en combat. Un conseille p’tit : ne m’gêne pas……….

Je veux pas mourir bouffé par un géant !! J’aime plus les géants ! Un plus celui-là semble faire partit de la marine, mais il est particulièrement désagréable … Ha mais il me fou dans sa poche et je rebondis sur les fesses dans le fond de celle-ci. L’endroit et sombre et j’ai comme l’impression d’être oppressé, voyons le coté positif il veut pas encore me manger tout suite. Décidément tout le monde à décidé de manger aujourd’hui, je dois être sacrement bon alors ! Mais que fut pas ma surprise de voir que j’étais pas le seul à errer dans la poche du bon gros géant : le vieux !

Ouai j’ai bien dis le vieux ! Vous savez cet homme grisonnant qu’on était venu chercher au départ. Ouai failli l’oublier celui-là dans toute ces histoires, en tout cas il respire pas la santé à première vu mais ça c’est un autre problème … cela ne nous regarde pas ! Hum … Premier croisement de regard et le voilà avec un regard justement plutôt sombre. Cane à la main j’ai comme l’impression qu’il veut me taper dessus.

- Et toi t’est qui là, y’a pas de place pour deux ! Dégage.
- Je suis un Marine, je suis là pour vous aider et vous demander quelques trucs alo…
- M’en fou jte dis ! Allez dégage blanc-bec !
- Mais j’ai nul part où allez ?
- Sii ! Le plus loin de moi possible ! Et un coup de canne, un !


Houla pas question que je reste plus longtemps ici. Le vieux est complètement fou, il serait capable de me tuer avec sa canne, et voilà que le géant commence à gigoter comme s’il dansait ! J’pense plutôt qu’il est en train de se battre, bah voilà si je veux me sortir de là vos mieux que j’accompagne le grand guerrier. Je suis envoyer dans chaque coin de sa poche, en haut en bas à droite à gauche, partout ! Je finis par m’agripper à la sortie. Libre, enfin !

Dehors le géant est entrain de faire de la bouillis d’indigènes. Pas d’odeur de moisis, mais un sacré bruit à chaque coup. CRIICK CRAACK et j’en passe ! Il est tant de rentrer en jeu quand même. Je vais pas laisser la vedette au géant quand même hahahaha ! Alors c’est partit à moi de montrer ce que je sais faire héhé !


A peine je saute de la poche, que je ratterri volontairement sur un de ces tarés de la foret. Ecrasé le bonhomme. Et un coup de pied latéral pleine face de celle de son pote. J’esquive deux trois coups et les renvois valser à trop kilomètres, bon ok peut être pas mais quand même je me suis épaté tout seul ! Des dizaines de minutes avant d’arriver au bout de ce village de barbare sauvage, les hommes et même les femmes s’entassent … faut dire que le géant il fait vite fait le tri, ceux qui l’échappent je m’en charge personnellement. Je finis essoufflé quand même et m’assoie sur le tas de corps.

L’ambiance est devenu un peu plus calme, le géant sors le vieil homme de ça poche qui se débat entre ces doigts. A ce que je vois son humeur n’a pas changé il à l’air tout aussi chaleureux !

- Lâches moi toi espèce de grand moche !
- Hum s’il vous plait monsieur calmez-vous on à quelques questions à vous posez !?
- C’est pas vrai c’est encore l’autre avec ces cheveux gris ! Jt’avais dis d’te tirer, allez je te parlais pas à toi va t’en !
- MAIS MERDE VOUS ALLEZ NOUS ECOUTEZ !
- De’diou comment tu’mparle toi ! Dégages avant que je te frappe, allez zouu court … loin … très loin … très très très loin !
- Hoo mais c’est pas vrai, bon heuu … à toi l’honneur l’ami, je crois que je vais l’étriper !

Dis-je au géant qui regardais la scène d’en haut. Au fond je suis sur qu’il se moque de moi ! Pas fait pour les vieux moi !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-termin
Alors que la p'tite bataille est finie, qu'il ne reste plus rien de s'village d'autochtones si ce n'est que des ruines et des cadavres longeant un terrain dévasté par mes coups d'estoc éclatants et du piétinement impitoyable de mes bottes. Maintenant que tout était calme, je glisse une main dans une poche pour faire sortir la momie ambulante qui gesticule dans tous les sens et le boulet d'service. Ô, mais il va se calmer l'papy !? Il a vraiment la tête trop près du bonnet ! L'autre à beau lui demander la raison de notre venue ce vieux tigre est plus têtu qu'une mule et une bourrique réunie ! Impossible d'avoir un terrain d'entente ! Aaah les vieux...... Toujours à se plaindre de tous et de rien. Ouais t'as raison gamin, de toute façon il ne t'écoutera pas. Laisse-moi m'en occuper. Je m'penche vers lui pour l'attraper par l'arrière du col de son espèce de pyjama d'une époque lointaine pour le ramener à mon niveau, que j'lui dis mes quatre vérités en face. Et il continue à ce débattre encore !


- Non de Diou tu vas m’lâcher oui !? Va au diable Vauvert ! T’entends ce que j’te………
- MAIS TU VAS LA FERMER OUIIIII !!!?


Cette simple phrase a eu l’effet d’un roulement d’tonnerre qui s’est répandu sur toute l’île, et le futur cadavre en décomposition s’est pris le souffle violent de ma voix en pleine face, même son bonnet d’chambre s’est envolé loin d’ici. Cette fois il se décide enfin à m’écouter, même s’il ne s’est pas encore remis de ma voix tonitruante vu comment il est encore secoué.


- Bon ! Si je suis ici, c’est bien pour venir vous faire sortir d’ici et vous ramener vers l’île la plus proche, c'est-à-dire l’île de Shell Town !
- Ah ! Mais c’est vous les renforts !? Par la culotte de Mac Gregor, ils recrutent n’importe qui a la marine de nos jours !?
- AHEUM !........
- OUI oui, désolé…….. Ce n’était pas trop tôt. Ce fait plus de cinq jours que ces animaux m’ont enfermés dans leurs horribles tanières à microbes, beuark ! Grrr, maudit barbe jaune ! Cette vieille canaille ne perd rien pour attendre !
- Vous voulez dire que ce n’est pas la première fois que l’on vous attaque en mer !? Et puis c’est qui ce Barbe d’argent au juste !?
- Ah lui ?……. Bof ! Rien de  moins qu’un vieux rival qui m’en veut tellement d’lui avoir racheté son manoir, allant même jusqu’à embrasser la voie de la piraterie en montant un équipage et finançant un navire de combat pour me tuer. Une fois que je lui aurais révélé mon secret le plus précieux.
- Et ça parle de quoi votre secret ?
- Vous n’avez pas à le savoir ! Sinon ça n’serait plus un secret, et puis même si vous me torturiez, JAMAIS je ne vous l’dirais !!
- OKAY, ça vaaa !!.... Ce n’est pas comme si ça m’intéressait vraiment ! De toute façon j’dois vous ramenez sain et sauf pour toucher le bonus supplémentaire……..


Et ça, c’est certainement la condition la plus dure du contrat ! Parce que j’ai des envies monstrueuses de l’assommer pour qu’il soit tranquille tout le long du voyage, mais j’risque d’en faire une pâquerette et adieu l’pactole. Alors j’ferme ma gueule et je range le noble du troisième âge dans la même poche où je l’ai sorti avant d’aller rejoindre mon navire, toujours sans prêter attention au gamin. C’est un marine, donc il doit se démerder tout seul ! Et puis ce n’est pas que j’m’ennuie, mais j’ai comme l’impression que tous les membres de la tribu « moderniste » de tout à l’heure se dirigent droit sur nous. Avec la ferme intention de faire de moi le plat du jour. Raaf ! J’me doutais bien qu’ils remarqueraient le grabuge que j’ai fait……..

Ça m’fait mal de devoir faire ça, mais je n’vais pas avoir d’autres choix que de prendre mes jambes à mon cou ! Pourquoi me diriez-vous !? Déjà parce qu’il y a au moins 300 personnes coller au cul et que j’ai une chance sur deux de tuer le « colis » dans mon défoulement ! Sans compter aussi les chances de l’retrouver troué par les flèches qui auront traversé la poche protectrice sans difficulté. Détruisant tous les arbres se trouvant malencontreusement sur mon passage, je tape le sprint de ma vie vers les côtés de l’île, laissant un marine loin derrière moi. Navré p’tit, mais ce type vient avec……..

BLOORRPP !!!

DAMNED, il manquait plus qu’ça !!! J’viens d’tomber dans des sables mouvants et j’ai déjà la moitié d’mes jambes enfoncées ! Putain, je n’aurais jamais cru pouvoir tomber dans des sables mouvants recouvrant un si grand espace ! UUGGHH……UUGGHH….. ! Rhaaaa, impossible de sortir mes grosses cannes de cette fange couleur caramel !!! J'sors illico l'vieux con de ma poche pour le jeter sur un tas d'feuille hors du périmètre des sables mouvants. Comme ça il est presque en sécurité !

Bon, j'fais comment pour m'sortir de se pétrin ?


__________________________________________


Le lendemain matin...........




-  Mais au diable vos mésaventure, je veux savoir ce que vous avez fait du vieux noble que vous étiez censé ramener sain et sauf !? Dite moi qu'il va bien j'espère !?
-  Non...... Il est mort..... Et il est plus utile mort que vivant !
- QUOI !!? Mais  que lui avez vous fait, bonté divine !?
- Rien du tout ! Dès que j'ai réussie à me libérer des sables mouvant grâce à deux trois vieille méthode de survie et mettre emparer du rafiot au groupe de pirate qui le voulait vif, ce vieux débris puant la naphtaline a fait sa crise cardiaque !
- Et son cadavre, vous en avez fait quoi.
- Ben actuellement il est en train de nager avec les poissons et je ne regrette pas mon acte ! Sérieux, après tous ce que j'ai traverser il a bien mériter ça !
- Vous êtes vraiment un connard !!
- Je sais......Beaucoup d'monde me le dit souvent......Aller ciao !

Ceci fait, je retourne hâtivement sur le rafiot piqué aux pirates, laissant derrière moi un bonhomme bedonnant vomissant des flots d'injures et de noms de petits oiseaux qui entre dans une oreille et ressortent tous par l'autre. Finalement je laisse tomber l'idée de jouer les mercenaire, d'ailleurs je ne veux plus jamais en entendre parler avant longtemps. Très longtemps !

Ça m'a plombé la semaine.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servir