AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et Carrefour
Voir le deal

[Solo] Le choc des titans

Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Jeu 2 Mai 2013 - 19:53

Quelques part sur Troop Erdu, West Blue……
An de grâce 1615 – 6h00 du matin


Mais ou est-c’que je suis bon sang d’bonsoir !? C’est bien la première chose qui m’vient en tête à mon réveil. Il y a aussi cette migraine épouvantable qui m’lance derrière ma caboche. Tain, ça m'fait mal ! J’tente d’y poser une main pour soulager la douleur, mais j’découvre en même temps que j’suis entravé, pieds et poings liés, par ce qui semble être des menottes relié à des chaines massives. En bref : je suis enchainé. J’dis ça car justement je n’y vois quedal, donc je n’sais même pas si j’suis enfermé dans une cellule, une grotte ou autre chose qui y ressemblent ! Ici c’est l’blackout total, pas d’loupiottes ou de traits d’lumières qui viennent pénétrer les murs de béton ! C’est sombre, humide et froid, sans parler de cette odeur de renfermé douteuse. Au moins une chose est certaine, l’endroit semble assez spacieux pour accueillir ma taille imposante, sinon je n’aurais pas les pieds allongés par terre et la tête relever. Mais j’ai plus important à m’préoccuper, en commençant par m’triturer les neurones pour m’rappeler d’mon dernier souvenir avant d’tomber dans les vapes.

Mummm……Tout s’que je m’souviens c’est d’être revenue d’ Inu Town avec un magnifique log pos flambe en neuf en main. La même île où j’ai eu affaire à ce borgne qui m’a filé du fil à retordre, 5 ans auparavant. J’faisais route vers mon rafiot avant d’sentir quelque chose derrière la tête, puis plus rien. J’en déduis donc que quelqu’un m’a assommé par surprise et qui ne peut être l’œuvre d’un géant. C’est obligé ! Sinon comment un humain aurait pu faire avec sa taille minuscule ? Mais ce qui me met le PLUS en rogne c'est que ce fils de chien en a profité pour me le voler (le log pos) !! Après tout le mal que j'me suis donné pour m'octroyer un objet rarissime dans les blues, voilà qu'il m'échappe pour la deuxième fois ! La première, c'est en apprenant que le dernier exemplaire a été vendue après s'être chargé de libérer des esclaves hommes-poissons et sirènes des griffes d'un équipage eclavagiste. Le deuxième, c'est ce géant. Pour sûr que je rage, et PAS qu'un peu !!

Des petits bruits d’chaines résonnent devant moi, au milieu des ténèbres ! On dirait bien que je n’suis pas l’seul à être enfermé ici. Peu importe face à qui j’ai affaire, sa respiration saccadée m’laisse penser qu’il n’doit pas être au top de la forme. Ô que non ! Rien qu’en l’entendant tousser à s’en cracher les poumons, c’est plus qu’une simple toux qu’il a l’vieux. Oui, car rien qu’en écoutant la tonalité d’sa voix rocailleuse, c’est bien un homme âgé dont j’ai affaire.

- Ça va ?
- Mouais ça va aller j’ai l’habitude, yolo. D’toute façon j’ai plus beaucoup d’temps à vivre devant moi, yolo.
- J’vois cela. Sinon vous savez ou nous sommes ?
- Et comment le saurai-je, yolo !? Ca fait ch’ais pas combien d’temps que je dors dans c’trou à rat que j’en ai oublié l’envie de l’savoir, yolo. Mais si tu veux mon avis, nous avons du se faire capturés par un putain d'esclavagiste pour être ensuite vendues en tant qu’esclaves, yolo. Que veut qu’ça soit d’autres, yolo ?

Mais bien sûr, pourquoi ça n’a pas fait TILT dans mon crâne !? Il n’y a qu’eux pour faire ce genre de coup tordu ! Bordel de merde, comment ai-je pu m’faire avoir comme un bleu !? Rhaaaa !!! J’ai eu mal à croire que je sois devenu un esclave, MOI !! Maintenant j’comprends c’que doit ressentir les gens lorsqu’ils ont conscience que leurs libertés, ce refrain incessant de notre civilisation, se voit arraché sèchement par une liasse de berrys et faire d’eux une marchandise humaine. Un hommage au culte du veau d’or.

On dit qu’un homme ne s’connait jamais vraiment tant qu’il n’a pas perdu sa liberté au moins une fois dans sa vie. Bah j’peux vous dire que ce vieil adage est loin d’être une connerie racontée par un hurluberlue, car chuis en plein dedans ! J’ai l’sentiment que la notion du temps s’évapore dans l’néant qui m’entoure, avec pour seul repère temporel le gargouillement d’mon estomac, les moments d’sommeils et sans oublier les morceaux d’viandes moisie jeter à travers une trappe incruster dans la partie inférieure de cette porte en bois massif. J'ignore comment ils se débrouille pour avoir d'la bouffe pour géant mais c'est déjà mieux que rien. Combien d’temps j’suis ici ? 2 jours ? 4 jours ? Une semaine ? Chuis comme l’vieux, je n’en sais pas plus que lui. D’ailleurs en parlant d’lui, ça fait un moment qu’il n’a plus montrer signe de vie. Est-ce qu’il dort ?

- Toujours vivant l’ancêtre ?

Pas d’réponse ! Probablement mort par crise cardiaque. Bon ben m’voilà tout seul à présent, reste à espérer d’garder ma santé mentale. Jusqu’ici pas d’problème, en revanche j’commence vraiment à perdre patience ! Quand est-ce qu’il vient l’esclavagiste !? Ça commence à bien faire ! Même si c’est une vaine tentative je tente quand même de trouver un moyen d’sortir d’ici. Déjà j’connais emplacements du trou d’mes menottes, reste plus qu’à trouver d’quoi crocheter, le plus dure à faire. Bom…..boum….boum ! J’entends des pas venir ! Des pas de géants. J’reconnais les vibrations sismiques entre milles, les mêmes que j’ai l’habitude de faire. Elle s’intensifie puis elle s’arrête, laissant place à un déclic métallique.

Aller ! Fais-moi voir ta trogne……….


Dernière édition par Jormungard Sovereign le Dim 5 Mai 2013 - 11:33, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttps://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Sam 4 Mai 2013 - 0:58

De la lumière vient enfin chasser les ténèbres de ma cellule, maintenant que la porte est grande ouverte ! Ainsi je distingue mieux la pièce ou j’suis. Apparemment c’est bien du béton auquel est faite ma prison, d’où le toucher anormalement lisse du sol et du mur. J’peux enfin percevoir la dépouille de l’ancêtre pas si vieux qu’ça en fait : au moins la soixantaine, la peau sur les os, sourcils et touffes broussailleuse ainsi qu’une barbe hirsute venant compléter la dégaine tortueuse de sa carcasse, pâle comme un linceul. Mais j’porte surtout mon attention sur l’géant qui vient m’rendre visite avec quelqu’un installé sur son épaule. Mais……c’est un gosse !! Un gamin pas plus haut qu’trois pommes dont l’âge doit plancher dans les 14 ans par la, une allure de premier d’la classe en plus d’être né avec la rape face. Tain, avoir la rape face à un si jeune âge, c’est vraiment moche ! J’en mettrais ma main à couper qu’sa doit être lui l’cerveau du groupe et le géant ses bras. En parlant d’lui justement, sa chetron n’est pas mieux qu’son patron. Sans déconner, ce gus doit être un croisement improbable entre un troll et un ogre des cavernes, expulsé un peu trop tôt du bide de sa mère. Pourtant j’vois parfaitement leurs blases, malgré le faible éclairage provenant des torches du couloir. L’grand dadé s’approche de quelques pas vers moi.

Spoiler:
 

- Alors, il a bien dormi le grand con !? nianh, nianh, nianh !
- Le grand con comme tu dis il va t’donner une bonne déculotté une fois qu’il seSBOUM !!!

Aargh !! Ce batard m’envoie un cocktail de phalanges bien violents en plein dans l’estomac. C’est qu’il tape fort le Grudu !


- Tu parles sur un autre ton avec le patron, OKAY !!!?

Et en plus il beugle comme un bœuf victime d’une overdose de testostérone ! J’crache un mollard ensanglanté sur le côté et j’re-fixe les deux lascars. Surtout ce p’tit mioche qui nargue avec son sourire de p’tit merdeux que j’ai envie d’lui effacer. Il s’croit intouchable avec son copain l’géant, mais sans lui ce n’est rien d’autre qu’une sous-merde pas plus résistant qu’un moustique !

- Oooooh, comme j’ai peeeuurr ! Nianh, nianh, nianh ! Aaaah, qu’est-ce qu’on c’marre avec toi ! Sinon, j’te remercie pour ce suuuuper log pos que t’avais sur toi, c’est c’que j’ai toujours rêvé d’avoir pour noël ! Dommage que j’lai briser sans l’faire exprès. Nianh nianh nianh !

Putain j’dois pas craquer, j’dois pas craquer !! J’serre mes poings si forts que j’en craque mes phalanges. Rhooooo putain, j’vous jure que si je n’étais pas enchainé ici comme un animal il aurait finis de la même façon qu’Hannibale Norh !! C’est l’genre de morveux que j’ne peux pas saquer une seconde. L’genre de sale gosse qui mériterait c’qui a d’pire comme punition pour lui resserrer la vis ! Chuis en pétard, mais à un niveau dont vous n’soupçonner même pas ! Nan, mais sérieux qu’est-ce qu’il me veut à la fin !? Il ne m’a quand même pas capturé pour faire de moi son jouet ? J’crois pas, non ! Son regard dégage une lueur d’intelligence innée pour son âge, chuis même certain qu’il a fait exprès de m’énerver pour jauger ma patience. Ça c’est mon p’tit doigt qui me l’dit et ses conseils valent de l’or, mais pas tout l’temps ! Voilà qu’il commence enfin à montrer une mine sérieuse sur sa mouille juvénile.

- Bon, assez plaisantez ! Si j’ai ordonné à mon bras droit pour te capturer c’est UNIQUEMENT pour empocher un fabuleux pactole, venant d’une de tes ennemies, si je te livre à elle sur un plateau d’argent ! Moi personnellement je n’ai rien contre toi, je fais juste que rendre un service contre de l’argent. Ben quoi !? Pourquoi fais-tu cette tête !? Tu croyais que t’étais capturé pour être vendu en tant qu’esclave ? Bah t’as tout faux !

Bah évidemment que j’y croyais pendant tout ce temps croupit ici, comment n’pas être surpris !? Au moins une chose et certaine : je n’ai pas été capturé pour finir esclave. Après, ça ne m’étonne pas d’avoir une légion d’ennemies qui en veulent à ma poire, j’en ai fait tombés des centaines voire des milliers que j’ne compte même plus le nombre de morts et d’survivants. Ça peut tout aussi être des criminelles recherchés évadés d’taule pour s’lancer dans leurs vendettas, déterminé à m’voir mort par tous les moyens. La liste est presque sans fin, mais le p'tit lilliputien affirme que c’est « une » ennemie, donc une femme ! Ce qui raccourcit de façon drastique la liste. Alors j’me creuse les méninges. Qui peut bien m’en vouloir à mort ? Mhuuum, voyons voir……Il y a bien cette grosse bobèche de Carole Vandale, cette péronnelle totalement « aware » comme elle aime si bien l’souligner, qui a une dent contre moi pour, euh……….C’était quoi déjà ? Ah oui ! Pour lui avoir écrabouillé Poilofion, son caniche, lors d'un assaut sur son navire. En d’autres termes : une vengeance aussi raisonnable que d’manger un melon en chantant « le saké de bink » à deux heures du matin en slip debout sur un piano avec une casserole dans une main et une pétoire dans l’autre. Donc OUI c’est probablement elle et personne d'autre, mais j’tiens quand même à demander pour en être sûr !

- Et est-ce que j’pourrais savoir le nom de cette femme qui m’en veut à mort ?
- Aaah ça, tu l’sauras une fois qu’elle sera ici parmi nous ! A l’heure où nous parlons, elle a déjà traversé Reverse Montain et devrait arriver dans approximativement.....Il baisse la manche de son pull vert feuille et fixe sa montre. 12 heures !
- Elle est en route ?
- Absolument ! C’est elle qui va se charger de te tuer, personnellement. Elle nous a même promis un bonus si on te ramenait intact, et comme elle nous a informés que tu étais un dure à cuir, bah j’ai ordonnais à Bjorn, mon bras droit, d’opté pour la solution facile. Je sais que c’est lâche, mais j’en suis fier ! Ce n’est pas comme si l’honneur m’attirait……….
- Fais gaffe à c’que tu dis sur l’honneur, p’tit morveux ! PERSONNE ne crache sur l’honneur en ma présence !!!
- WHOOOO !!! T’AS ENTENDU C’QUE JE T’AI DIT TOUT À L’HEURE !!?
- OOOH TOI LA FERME !!

Il tente de m’corriger en volant son poing en pleine poire, sauf que j’esquive le coup en pivotant la tête sur ma droite et KLASK !!! J’lui mords sauvagement la poigne ! Hé hé, il a bobo l’gaillard, hein !? Monsieur Mono neurone secoue sa main en l’air avant d’me jeter son regard d’tueur.

- FILS DE CHIEN !!! Tu l’auras cherché !!

Et comme je m’y attends, c’est l’retour du coup d’bâton ! Il s’approche de moi, prend mes ch’veux avec sa main droite et SBAF !!! Un puissant crochet du gauche sur la joue. SBOUF !!! Un direct droit sur ma figure, tout aussi violente. SBAM !!! Et Il m’fait cogner l’arrière du crâne contre le mur en tirant dessus puis en la repoussant de toutes ses forces. UUGGHH !!! La charogne !! Une sale douleur me vrille les neurones, ma tête tourne et des taches de sangs souillent ma figure. L’géant s’apprête à m’foutre un énième gnon quand……..

- CA SUFFIT BJORN !!! T’est content imbécile !!? Maintenant on n’va pas pouvoir toucher l’bonus à cause de toi !!
- J’sais, Fledgeur-sensei !!! mais c’blanc bec a voulue faire son plus malin av……
- J’EN AI RIEN A BATTRE DE TON CAPRICE !!!
- ………

Hé bah !! Chuis totalement sur le cul. Je n’aurais jamais cru qu'un jour j'verrais un géant s’faire sermonner de la sorte par un p'tit humain sans l'menacer de mort. Il lui a littéralement claqué l’bec. ! Ce n’est pas possible, il doit avoir quelque chose qui peut tuer instantanément le géant en cas où il s’en prendrait à lui, comme une sorte de collier ou de bracelet explosif ! Le même que portent les esclaves vendues aux enchères de Shabondy. J’crois même apercevoir un étrange collier noir qui dépasse légèrement du col de sa tunique du géant ! A moins que je m'trompe et que ce n'est rien d'autre qu'un collier en cuir tout simplement. Il fait signe à son larbin d'quitter ma céllule avant d'se tourner vers moi.

- Sur ceux ont t’laisses ! Et bonne chance pour qu’elle t’offre une mort rapide, t’en auras besoin ! Nianh, nianh, nianh, niaaaanh !!!

Et me voilà plongé une nouvelle fois dans l’obscurité absolue. Je respire profondément avant d’allonger mes jambes recroquevillées. Clink ! Hum !! C’était quoi !? Clink ! Je rêve ou c’est bien le bruit d’une clé ? Clink, clink ! Mais oui c’est bien une clé que le talon d’mon pied droit frôle ! Ça doit être tombé de la poche du géant lorsque je lui ai mordu la miche. Vu l’état d'son futal ça ne m’étonne pas………

Par tous les dieux, ça n’pouvait pas tomber mieux !!!


Dernière édition par Jormungard Sovereign le Sam 11 Mai 2013 - 13:01, édité 4 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttps://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Sam 4 Mai 2013 - 19:47

C’est sans plus attendre que j’tente d’attraper la clé entre mes pieds et la ramener à moi. Clink ! Raté ! J’retente ma chance. Ca y est je l’ai ! Encore un effort……Clink ! Rhooo ce n’est pas vrai ! Chuis peut être aussi agile qu’un bucheron sous amphétamine, n’empêche que c’est impératif que j’lai. Pourtant elle est aussi grosse que mon p’tit doigt. Bon sang, ou est-ce qu’elle est !? Je n’sens plus le contact de la clé sous mes pieds ! Oh non, non, non, NON ! Pas maintenant ! T’emballes pas mon gaillard ! Ressaisis-toi ! Rien n’est perdu ! Elle n’doit pas être loin. Voyons voir, est-ce qu’elle est près d’moi ? Nop ! Vers l’avant ? Non plus ! Alors sur les côtés p’têtre ? Clink ! BINGO ! Elle est à gauche de mes jambes. Muuumm….le seul souci c’est qu’elle est retranchée à l’extrême limite de ma portée, ce qui veut dire que j’vais devoir mettre ma patience à l’épreuve car je n’aurais pas une autre chance. Dans ce cas j’improvise en m’couchant sur ma droite afin d’faciliter l’allonge de mes guiboles. Le bout d’mes pieds prend la clé en tenaille. Parfait ! À présent j’la ramène vers moi, en douceur. C’est bon ! Maintenant, la phase suivante : l’envoyer vers moi pour l’attraper par la bouche. Lentement, je choppe mon ticket d’libération (la clé) entre le bout d’mes orteils. J’penche mes jambes pliées vers l’avant et HOP ! Klask ! J’la tiens enfin cette salope !! Putain, j’ai des gouttes de sueur partout sur ma figure tellement chuis concentré comme un malade ! J’ai mon rythme cardiaque qui bat la shaman, la respiration archi profonde et les muscles de mon corps tendu du slip. Aller mon grand, dernière ligne droite ! Plus qu’à la cracher entrent mes paluches et c’est terminé ! À la une……À la deux……Et à la trois ! Tchaf ! YEESSSSS !!! Je l’ai eu !! Ceci fait, je l’enfonce dans l’trou et j’lui fais un tour complet. Un déclic retentit et mes menottes se détachent de mes poignets. Aussitôt, fais que j’sors la clé d’mes menottes pour ‘m’occuper du cadenas qui entravent mes bras, puis suivit de mes jambes !

Enfin libre !!!

J’me redresse les guiboles, j’étire mes membres engourdies et j’fais craquer mes cervicales. Craaack ! Pour ensuite terminer avec mes phalanges ! Crrrook, crrrrook !!! Car j’compte bien m’évader d’ici au plus vite, quitte à devoir tabasser ce fils de chacal pouilleux d’géant s’il m’bloque le chemin !!! Une fois que j’ai reconnu le touché sec d’la porte dans l’noir, j’recule de quelques pas en arrière, j’prends d’élan et………

BOOOOOMMM !!!!

J’explose la porte d’un bon coup d’épaule bien bourrin, avec perte et fracas ! J’balaye le couloir jusqu’à apercevoir mon arme entreposée juste à côté d’la porte de ma cellule. J’la saisis sur-le-champ et j’prends une direction au hasard, laissant mon instinct m’guider vers la sortie. D’après c’que j’vois ça m’a l’air d’être une mine abandonner que Tic et Tac (le gosse et le géant si vous préférez) ont transformés en repaire secret. En tout cas c’est un véritable labyrinthe qu’ils ont construit là ! Ça fait déjà une dizaine de minutes que j’tourne à gauche, à droite, tout droit et que j’monte les escaliers sans avoir trouvé la sortie. J’tombe même sur trois gardes dont l’un s’retourne et alerte ses p’tits camarades de ma présence.

- Oh putain ! Le géant c’est échappé !! Faites sonner l’al..... BOOM !!!

Oh que non, vous n’allez alertez personne ! Comme c’est couillon étaient groupir, je l’ai tous réduit en compote pour grand-mère d’un simple coup d’semelle ! J’reprends aussitôt ma route, sauf que cette fois j’me mets à courir, car visiblement quelqu’un a du remarqué l’entrée de la cellule détruite ainsi que mon absence à l’intérieur. Drrriiiiiinggg !!! Putain ce n’est pas bon ! J’accélère la cadence en sprintant comme un forcené, toujours en empruntant des couloirs à l’aveuglette. Une lumière blanche scintille à l’autre bout de l’escalier. C’est la sortie ! J’me précipite devant cette issue salvatrice. J’y suis presque……..

BAOUM, BAOUM, BAOUM……KABOUM, KABOUM, KABOUM !!!!

Ouaaarrgh !!!! Enfer et damnation, c’est un piège !!! J’étais tellement pressé d’quitter ce trou à rat que la sirène a rameuté tous les gardes vers la sortie pour la piéger. Et comme un gros con j’me suis jeté dans la gueule du loup. J’encaisse trois boulets d’canon d’pleins : un sur l’estomac, l’autre en pleine poire et le dernier sur mon dos. Encore ce foutu sifflement insupportable dans la caboche et ce putain d’vertige qui m’fait tituber avant me faire tomber à genoux. Ne flanche pas maintenant Jormungard !!! Ne laisse pas ces fesse-mathieux t’arracher tes ailes !! T’as mangeait plus violent qu’ça !!! Debout, DEBOUT, DEBOUUUUUT !!!!

- WHOOOOAAAAAAAAAHHHHHH !!!!

Je fais face à l’adversité en m’redressant hâtivement en prenant appui avec mon épée, devant une bonne soixantaine de loustics en train d’me canarder avec leurs fusils. BLAAAMMM !!! Tenez, bouffez-vous mon pied dans vos gueules !! SSBIIIIIM !! Pensez à regarder sur vos têtes vous autres, le ciel vous tombe sur la tête ! BOOOOMMM !!! Et vous aussi derrière, gouter au plat d’ma lame ! Réduction spéciale -300% pour votre baptême de l’air ! SLAAASHHH !! Un bon lot se disloque en pleine leçon d’vol, d’autres ne sont plus que d’la confiture fraise des bois, et les 2 derniers survivants que je n’ai pas touchés repartent la queue entre les jambes, chialant comme des femmes de petite vertu. Tsheu !! Ils sont déjà loin d’ici. Pour cette fois j’vais les laisser tranquilles, j’essaie d’reprendre mon souffle puis d’observer l’endroit où j’suis. Hum…..c’est calme. Trop calme même. À part l’orage qui se prépare, rien qu’en voyant la gueule des nuages, l’endroit est aussi vivant qu’un cimetière. D’ailleurs, est-ce que c’est moi ou cette île m’a l’air d’être vachement petite ? Sacredieu, mais dans quel trou paumé ces deux zouaves m’ont-il conduit !? Oh et puis merde ! L’plus important c’est d’me barrer d’ici avant que……

TSIIIIING !!!

Trop tard, il est déjà là ! Heureusement qu’ses pas m’ont avertir d’sa présence et m’laisser l’temps d’parer son coup d’estoc linéaire. Aïe ! Par contre, les blessures infligées par les coups d’canons rendent ma parade galère à maintenir ! Je l’mire, il m’mire, ont c’balancent des regards à faire trembler le diable dans son froc. Le bleu glacial contre le noir ténébreux d’ses mirettes.

- Tu crois qu’je vais t’laisser filer comme ça, HEIN !?
- Évidemment qu’tu vas l’faire, vu que t’es aussi vif qu’un blaireau mort ! Dommage que tu n’sens pas aussi bon !
- Espèce de sale……SBAAFFF !!!

Tient, mange-toi c’coup d’boule dans ta gueule !!! Tu n’as l’a vu v’nir celle-là mon grand !? Il baisse sa garde et j’exploite sa faille en portant un coup d’lame latérale sur lui. Tsiiing !! À peine il pare mon coup que j’lui flanque aussitôt un kick brutal à l’estomac qu’il le fait courber et lui fait cracher un râle gras. SBOOM !!! Ça c’est pour l’coup d’poing de tout à l’heure, fumier !! Toujours avec cette envie irrésistible de lui faire payer au centuple ce qu’il m’a fait, j’tente de lui taillader le flanc, mais ce bougre dévie l’attaque et m’lacère la guibole droite. Aaargh !!! Elle m’fait mal, mais j’flanche pas ! J’bloque hardiment son autre attaque qui nous distance de huit mètres. Chacun de nous regardons l’autre avec cette volonté inébranlable de faire tomber notre adversaire. Ma respiration s’accélère et j’vois que c’est pareil pour Bjorn, mais je sais qu’entre nous deux c’est moi qui ait donné l’plus de dégâts. Les coups d’canons ne comptent pas, néanmoins j’trouve qu’il se défend pas si mal que ça pour un lâche. Tiens, v’là qu’il commence à pleuvoir ! Ce n’sont que des gouttelettes, mais très vite il va pleuvoir comme vache qui pisse, rien qu’en voyant la noirceur des nuages ça c’voit. À croire que Crom est là sur les nuages, en tant qu’arbitre. Sauf qu’au lieu qu’ça soit le bruit d’un sifflet, ce soit l’fracas d’un éclair suivit d'un roulement de tonnerre.

Scraaaatchh……BAOUMBADABOOOOOOUUUUUUM !!!!!!!

- RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!!!!!
- WHOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!!!!!


C’est dans nos cris tonitruant, résonnant sur toute l’île et bien au-delà, que le combat commence !
https://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttps://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Mer 8 Mai 2013 - 21:12