AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-37%
Le deal à ne pas rater :
Fire TV Stick Lite avec télécommande vocale Alexa
18.99 € 29.99 €
Voir le deal

L'heure de la pause !

Chiryoku Anko
Chiryoku Anko

♦ Localisation : Loguetown

Feuille de personnage
Dorikis: 675
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 1 Juin 2013 - 16:49

Enfin à Loguetown !

Le voyage avait été long et compliqué. Lors de son premier arrêt, Anko avait réussi à vendre sept générateurs, mais les fabriquer lui avait pris un bon mois... Sans compter qu'alors qu'elle était partie les placer pour qu'ils fassent office de phares de fortune, des naufrageurs professionnels avaient tenté de l'arrêter. Mais la suite du voyage n'avait pas été beaucoup plus reposante, autant le dire.

Les autres îles où elle avait fait escale ne furent pas très accueillantes. La plupart prenaient la brune pour une sorte de charlatan qui ne pouvait pas donner ce qu'elle promettait, et elle ne parvint donc pas à vendre un seul générateur. Voilà plusieurs semaines déjà qu'elle avait quitté l'île aux récifs, enchaînant les échecs, et l'argent qu'on lui avait payé là-bas pour ses services allait finir par s'épuiser tôt ou tard.

Elle pensait que Loguetown serait différente. Selon ses parents, la ville était très grande et moderne, comptant pas loin de deux millions d'habitants. Cela paraissait presque incroyable à la brune, elle n'avait jamais été dans un endroit qui comptait autant de monde... Comment ferait-elle pour s'y retrouver ? Et surtout, comment saurait-elle où aller, à qui s'adresser ? Car elle ne pouvait pas aller parler à n'importe qui au hasard et leur demander s'ils voulaient un système électrique. Non, il faudrait qu'elle réfléchisse à une sorte de stratégie commerciale, ce qui n'était pas trop sa spécialité.

Mais lorsqu'elle aperçut enfin l'île, depuis le bateau sur lequel elle avait embarqué, elle réalisa à quel point ce serait sûrement bien plus difficile que prévu. L'endroit était plus grand encore qu'elle ne l'imaginait... Tous les bâtiments faisaient au moins trois étages, il y avait des centaines de navires amarrés au port, et des gens partout. Les rues étaient immenses pour certaines, et elles s'entrecroisaient d'une manière absolument tentaculaire... Clairement, même avec un plan des lieux, elle aurait bien du mal à s'y retrouver.

Elle décida donc que tant pis ! Au fond, elle ne savait même pas où elle devait aller, alors pourquoi s'embêter la vie à chercher un plan ? Non, elle allait se promener au pif complet, et elle verrait bien où ça pourrait l'amener. Simple, mais efficace !
Une fois débarquée, elle se lança donc dans les rues, sans suivre la moindre instruction ou chercher une quelconque forme de logique dans ses déplacements. L'inventeuse passa devant une boutique de souvenirs bizarre où ils vendaient des drapeaux de pirates connus, elle en acheta donc un vu que c'était rigolo et pas cher.

Ceci étant dit, elle n'était pas non plus venue pour faire la touriste et acheter des souvenirs... Elle avait un objectif ! Mais cet objectif serait pour plus tard, car elle venait d'apercevoir une grande terrasse sur laquelle était servie de la nourriture et de la boisson. Elle n'avait pas profité d'un bon gros repas confortable et copieux depuis un sacré moment... Jusqu'ici elle s'était même arrangée pour limiter ses dépenses autant que possible sans tomber non plus dans la misère. Alors au fond, pourquoi ne pas se laisser tenter pour une fois ? Hein ? Pour fêter son arrivée à Loguetown tiens !

- HOOOOY ! lança-t-elle à un serveur qui passait par là, affichant un large sourire alors qu'elle l'interpellait. J'ai soif, et faim ! Portez-moi ce que vous avez de plus copieux !

Alors que le type s'éloignait avec un air ravi (car les menus copieux étaient aussi coûteux), Anko s'installa en affichant une mine tout aussi bienheureuse. Néanmoins, si sa faim allait bientôt être calmée, sa curiosité restait intacte... Et avisant son voisin de tablée, elle haussa un sourcil, fixant son verre.

- Huuhhh... C'est quoi ? demanda-t-elle alors comme si c'était un immense mystère.
Page 1 sur 1