Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

La beauté d'une femme nous force à faire de ces choses...


Une semaine s'était écoulée depuis l'incident d'Edward Rackham et la bande en coton ornait toujours son épaule gauche masquant ainsi l'impact d'une balle. Lorsqu'il fut parti de chez sa triste infirmière personnelle, il avait alors appris qu'il était recherché par quelques soldats de la Marine et sur le coup, c'est vrai qu'il avait un peu chier dans ce qui lui servait de pantalon. Ces trou-duc ratissaient les quartiers pauvres de Saint Uréa, mais n'y étant jamais venus, ne savaient pas où chercher et par conséquent ne faisaient que tourner en rond ce qui avait le don d'agacer les quelques enfants de la Haute-Noblesse à la tête de ces régiments perdus. Il ne fut donc pas difficile au jeune forban de se cacher convenablement jusqu'à ce que l'histoire se tasse et il avait raison, sept jours plus tard, les recherches avaient cessé et les hommes étaient rentrés bredouille dans leurs bases laissant de nouveau à Neddy tout le loisir de se balader comme il le souhaitait en ville. Toute cette aventure avait néanmoins eu un effet néfaste (ou bénéfique ?) pour le pirate en quête de renommée. En effet, les civils, mais également quelques dirigeants du royaume commençaient à parler de lui. Bon, la plupart de ces personnes l'appelaient le gros con tatoué, où alors le type-qui-se-balade-torse-nu ce qui n'était pas tout à fait glorifiant, mais quand même bordel de chiotte, il se faisait remarquer. Ce n'était que le début, ça, c'était sûr. Tiens, comme on le dit souvent, pour déplacer des montagnes, il faut commencer par enlever les petites pierres n'est-ce pas ? Qui dit ça ? Qu'est-ce qu'on en a à foutre sérieusement ? C'est la morale qui est importante et cette morale te dit que le célèbre Rackham avait commencé son ascension vers les Hautes-Sphères de la piraterie, pour sûr !

Edward marchait paisiblement dans les rues de Saint-Uréa, animées en cet après-midi. Il observait les commerçants en train de marchander leurs objets à moitié cassés. De çà et là, quelques escrocs faisaient parler les cartes ou les pseudos tours de magie pour appâter les pièces d'or. C'était quand même la belle vie, hein. Le Soleil frappait de tout son éclat, se reflétait sur l'horizon bleu au loin et procurait à tout ce petit monde une joie de vivre. À chaque pas que Ned faisait, un nouveau son parvenait à ses oreilles, une nouvelle odeur à ses narines, une nouvelle brise dans ses cheveux. Des dizaines, non des centaines de personnes se retrouvaient dans cette rue marchande tels de minuscules fourmis. Toutes étaient concentrées dans leur existence. Certaines troquaient, d'autres se rendaient au travail ou bien dans un bar tandis que les derniers se baladaient avec leurs bien-aimées ou seuls. L'environnement était agité, c'était sûr, mais également calme et apaisant pour le jeune protagoniste.

Neddy plaça ses bras derrière sa tête et sourit affreusement. Ses pitoyables dents jaune et noir rayonnaient dans toute l'allée si bien qu'il crût que certains passants s'étaient reculés d'un pas par peur d'attraper une hygiène si chaotique. Même les rayons solaires refusaient de diffuser leur chaleur et leurs auras sur la mâchoire du bonhomme. Le jeune pirate ne put se retenir et lâcha un petit rire roque. Il se sentait à l'aise et cette journée était SA journée, rien ne pouvait lui arriver, il en était certain.


Bwhahahaha !