AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -27%
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en ...
Voir le deal
131 €

[FB]Some Pirats are not so bad.

[mort] Satoshi Noriyaki
[mort] Satoshi Noriyaki

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Lun 28 Fév 2011 - 13:07



[FB]Some Pirats are not so bad. 4636162647369_fin


Le soleil perçait difficilement en cette matinée toute de nacre. Le ciel a pris ce délicieux teint laiteux qu'on ne retrouve que dans cette partie du monde. Le bateau quant à lui avançait avec aisance tandis que Satoshi écoutait le son de l'appareil sans nom qu'il avait acheté quelques semaines plus tôt. C'est donc entraîné par le son déchirant d'un saxophone que Satoshi alluma une cigarette qu'il porta à sa bouche. Allongé à son aise dans son petit rafiot ne pouvant accueillir que 3 personnes, Satoshi se laissait encore une fois porter par le vent, l'emmenant vers des îles toujours plus différentes les unes des autres. Parfois il s'amusait, et parfois il ne faisait que passer pour cause de désintéressement, aucun primé, aucune banque, aucune femme. Il avait maintenant un sac bien plein de plus de 2 millions de Berrys, c'est sur qu'il était heureux, mais il avait aussi un nez pensé et des bandages partout sur son corps.
Mais rien de tel qu'une divine cigarette pour lui faire oublier la douleur, enfin si il y avait quand même autre chose : L'argent. La place qu'il avait prévu pour mettre tout son amas de Berrys était bientôt pleine et il ne savait vraiment plus quoi faire, enfin si, la seule et unique solution serait d'acheter un bateau mais ce serait du gaspillage à ce stade, soit il en achète un bien, soit il n'en achète pas. Et oui il était comme ça, fan de la perfection. Cette fois ci, il avait fait tout le contraire que pour aller à Sirup. Cet imbécile ne s'était même pas rendu compte que son bateau avançait à deux nœuds. Il avait pris un courant lent, très lent, proche de celui de Calm Belt. Heureusement il n'y était pas, sinon ça aurait été un très sanglant spectacle. Si il avait été en pleine forme, il aurait pu battre tous ces horribles poissons géants, mais là... Impossible. Même la personne la plus faible de la marine pourrait le battre. Enfin. Presque. Faudrait essayer.

I
l avait reçu une commande à Tequila Wolf et cette croisière était le moyen idéal de se détendre un peu avant de reprendre les affaires. Sans compter que c'était cette fois-ci une très grosse affaire que même quelques marines corrompus ne pourraient pas laisser passer. Satoshi a toujours été de ceux qui pensent qu'on peut tout acheter, surtout le silence d'un marine. Ils sont si mal payés qu'un peu d'argent leur permet de mettre du beurre dans les épinards. En effet 4 Contrebandiers primés nuisaient aux affaires du Bras Droit du Parrain de East Blue, ils agissaient pour leurs propres intérêts et devaient être éliminés.
D'après celui ci, le Parrain avait été fait arrêté par un certain marin Homme Poisson, mais il avait sans doute été balancé par quelqu'un. Les 4 Bonshommes voulaient la place de Parrain pour leur chef, la fouine, et le Bras Droit savait très bien qu'il n'était pas de taille contre eux, Satoshi devait donc, pour le bien d'East Blue, tuer ces hommes. Évidemment le Bras Droit allait donner 1/3 du montant total des primes à Satoshi. L'ex Contrebandier maintenant pirate se leva et écrasa le mégot de sa cigarette sur le rebord du bateau avant de le jeter à la mer. Portant une nouvelle cigarette à sa bouche il aperçu une île droit devant. Il éteint l'étrange machine reproduisant de la musique, mis son chapeau, pris son révolver pour s'allumer sa nouvelle cigarette et croisa les bras. Une nouvelle aventure allait commencer.

Satoshi avait jeté l'ancre sur une plage déserte où il n'y avait apparemment personne, pourtant il lui semblait bien que cette île qu'on nommait Orange était habité de nombreuses personnes, c'est une des îles dont la population avait le plus augmenté depuis 100 ans. D'ailleurs, l'anniversaire de la grande guerre qui opposa les révolutionnaires et les plus grands pirates au gouvernement était proche, 100 ans... Il faut marquer cet évènement d'une attaque sans précédent sur tous les Q.G. marins au même moment, pour leur faire passer le message que nous, pirates, sommes toujours là et prêt à braver les mers. Notre héros traversait le sable en marchant à tâtons, faisant attention à ne pas faire rentrer la plus infime particule de sable dans ses chaussures élégantes à 120 000 Berrys. Il observait avec attention ce qu'il se passait autour de lui mais n'entendait que les champs agréable des oiseaux.
Ce son apaisant le reposait et l'aidait à surmonter la douleur qui revenait à chacun de ses pas, il lui fallait des soins d'urgence. Voila que le sable disparaissait peu à peu sous ses pieds maintenant gonflés de la marche longue et difficile qu'il avait effectué malgré ses blessures sur une vingtaine de mètres. Satoshi était essoufflé, il n'avait rien ressenti de tel depuis bien longtemps, et il n'avait eu qu'une fois dans sa vie l'exigence de devoir faire attention aux limites de son corps. Enfin le seul moyen pour que ça ne lui arrive plus était celui que beaucoup d'autre personne voulait exploité, les Logias. Ces fruits démoniaques donnant la maitrise d'un élément naturel à un être humain. Parait il qu'ils en ont tous sur la terrible Grand Line. Pour l'instant Satoshi n'avait jamais rencontré de personne aussi forte que le chef du groupe de brigands qu'il avait maintenant envoyer dans les bras de dieu, dans les doux nuages blancs à sa demande.

Il avait trouvé la ville, mais il était tard, trop tard pour faire quoi que ce soit, pas même visiter. Il se relança donc dans une marche effréné pour trouver l'auberge de ses rêves qui allait lui apporter un immense réconfort. Non pas avec les femmes ne vous inquiétez pas, Satoshi est bien trop blesser physiquement pour faire ce genre de chose. Il ne devait absolument pas faire d'effort, et ce en n'importe quelles circonstances, si il effectuait un acte démesuré il en mourrait certainement. Dans son ultime traversée de Orange, il trouva enfin une Auberge. Avec la pancarte "INN" qu'il reconnu tout de suite, elles sont semblables à celle de Luvneel, ce Royaume riche et prospère où il a vécu pendant la plus grande partie de sa vie. Il ouvrait la porte, sa vision était troublée, il ne lui restait pas beaucoup de temps avant de s'évanouir, pour survivre il lui fallait absolument se dépêcher, mais comment se dépêcher lorsqu'on est blessé ? Impossible. Et ça il le savait.

- S'il vous plait... Avez ... Vous une chambre ...? Je payerais de..main...


- Ménagez vous monsieur ! Emmenez le dans une chambre on appelle le médecin !



[FB]Some Pirats are not so bad. 4147430275494_dbut






Dernière édition par Satoshi Noriyaki le Jeu 3 Mar 2011 - 20:42, édité 4 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttps://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Mar 1 Mar 2011 - 15:46


    Orange... Ville de lumière ? Pas vraiment, cette ville est plutôt calme et vivante à la fois. Les quelques problèmes qui y persistent, sont souvent arrêtés par la marine, en grand nombre sur cette île. Pourquoi ce nom ? Tout le monde se le demande, depuis toujours, et encore maintenant. Ce nom, signifiant une couleur... Mais peu importe, le monde pouvait s'en passer. Certaines personnes parlent d'un fruit qui aurait poussé là, d'autres, parlent de la couleur. Chaque personne à sa petite légende, mais ce n'est pas plus important.

    Et voilà que Ryuuku Gakuen, Colonel depuis peu de temps, va en ville. Il ne sait pas bien pourquoi. Depuis quelques jours, il reste ici, à rien faire. A regarder les gens passer, le temps aussi. Il ne pense plus vraiment au reste. Il a un peu mis son esprit, en "veille". Il se calme, se repose, se ressource. Il ne sait même plus comment il est arrivé sur cette île, mais il a trouvé plus important à faire que tout cela. Depuis quelques jours, il recherche quelque chose, un endroit plus précisement. Un grand cuisinier se trouverait dans cette ville. A ce qu'on dit, encore une fois, il serait caché quelque part dans la ville. N'aimant pas la compagnie.

    Notre homme, lui, veut le rencontrer. C'est un marine qui sait se servir de ses mains. Pas vraiment pour le service de la marine, ni pour combattre. Il sait les utiliser pour les plaisirs simples, tels que la cuisine. Il veut s'améliorer, s'en vraiment s'en faire une passion. Il a beaucoup d'imagination aussi, et a nourri déjà beaucoup de gens. C'est sa façon à lui d'aider des gens. Il ne les aide pas par les mots, mais par les gestes. Ce n'est quand même pas un messie, il aura toujours une petite idée derrière la tête.

    En attendant, il ne trouvait toujours pas cet homme qui saurait faire des plats majestueux pour leur goût. Il le cherchait, mais à sa façon. A chaque personne croisée, une question. Il avait vraiment de quoi s'occuper. Encore quelques heures. Mais ce jour-ci, semblait lui sourire. Quelqu'un, il ne sait même plus qui, lui a montré une ruelle, pas loin. Il y alla. Sans penser à un traquenard. Celui-ci n'eut jamais lieu. Car au fond de la ruelle, se trouvait un escalier, menant à une grande cuisine.

    En quelques heures, il apprit de nombreuses choses. Pas assez, mais ce fut déjà conséquent. Il repartir, car maintenant, étant vraiment heureux, il décida d'aller se faire plaisir. Il avait vu un petit coin sympa... Sur son visage, ne s'affichait pas un sourire, mais plutôt, une confiance en soi. Il avait des mains qui venaient de bien travailler, elles étaient fermes, puissantes, prêtes à être utilisées. Et pourtant, ce qu'il allait voir maintenant, ne se rapportait pas aux mains, ou enfin pas pour Ryu'.

    Il marcha dans les ruelles. Tranquillement. Il connaissait sa destination. Il savait aussi qu'il aimerait beaucoup ça. En passant dans une ruelle, il eut l'impression d'être observé, mais il continua son chemin. Il était souvent observé, on l'avait surnommé "le voyeur" dans le passé. Une réputation qu'il avait voulu faire oubliée, mais elle était vraie pour ses deux raisons. D'abord, son intelligence du premier regard, et ensuite... Je vous laisse deviner.

    Quoi qu'il en soit, il avançait toujours tranquillement. Il avait l'impression d'être suivi. Peu importe, il s'en foutait. Il sentit aussi un petit poids tomber de son corps. Sa bourse venait de tomber. Peut-être celui qui le suivait la prendrait. C'était une sorte de test. Enfin bon, il arriva enfin à sa destination, située en hauteur, au-dessus d'un des lieux les plus connus de la ville. Les bains. Mais celui-ci se trouvait être celui des femmes, et non celui approprié à Gakuen. Et pourtant, il avait l'air content.

    Et oui, c'était sa destination, arriver ici, et regarder le bain des femmes. Il se trouvait un peu pervers, mais se disait homme. C'est dans l'ordre du naturel pour lui. Mais pas pour tout le monde semble-t-il. Car tout d'un coup, sans le voir, il sentit quelque chose foncer sur lui, il ne sut esquiver et fut jeté plus loin à terre. Une seule pensée lui vint, il devait regarder qui c'était. Peut-être avait-il ma bourse ? Qu'une seule façon de le savoir.

    Et Ryuuku se retourna en se relevant. Il faisait nuit, et ne distinguait pas vraiment la forme qui se profilait devant lui... C'était un homme primé. Mais ? Pas le temps de penser plus, il était repartit. Ce soir, ne serait donc pas un si bon soir. Le "voyeur" décida d'aller jusqu'à l'auberge la plus proche...




Dernière édition par Ryuuku Gakuen le Ven 4 Mar 2011 - 16:53, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttps://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
[mort] Satoshi Noriyaki
[mort] Satoshi Noriyaki

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Mer 2 Mar 2011 - 17:45



[FB]Some Pirats are not so bad. 4636162647369_fin


Tous étaient affolés de l'état du corps de Satoshi. Ils avaient remplacé tous les bandages et avaient vu la profondeur des plaies et la gravité des blessures qu'il avait subi. Notre héros quand à lui était toujours évanoui, en effet il était tombé après les mots pressant du Patron. Un médecin était venu l'examiner et l'avait emmené chez lui, il avait du passer une nuit blanche pour surveiller le nouveau venu. Évidemment ici personne n'avait jamais vu la tête du pirate et ils l'avaient tous accueillit comme un noble voyageur. Pourtant ils avaient surement lu dans le journal les actions qu'il avait fait. En effet les journaux disent que Satoshi détruisait tout et pillait tout, d'après la marine il avait détruit le Soul'n'Blues et avait pillé Sirup, alors qu'au fond, ce n'est pas ce qu'il s'est vraiment passé. L'ex contrebandier avait en fait mis à terre la totalité d'un équipage pirate pour protéger le Soul'n'Blues, mais il avait coulé sous les coups du pirate. A Sirup Satoshi a empêcher le chef du groupe de continuer de piller la ville, et à partir de maintenant les habitants de cette petite île pouvaient garder leur argent. En clair, tout le monde voyaient le pirate Satoshi Noriyaki comme un sale brigand sans scrupule et sans morale, personne n'allait l'aider en connaissant sa véritable identité.
Ici, ils l'avaient aidé, et ça avait marché, car voila que tout à coup le pirate blessé se réveille, s'étirant pendant de longues minutes. Il semblait aller mieux, beaucoup mieux, et il dépose ses pieds sur le sol mais une douleur au genou le prend, c'était pas bon. Il ne pourrait pas se battre sans ses jambes, c'était la base même de son style et le moyen avec lequel il gagnait contre toutes les personnes d'une force extraordinaires qu'il rencontrait. Il oublia vite la douleur en se laissant bercer dans la douce lumière du soleil de midi, une halo réchauffant venait s'approprier de son corps lui offrant une sensation sans égale. Mais quelque chose le fit vite revenir d'un monde sans peine et sans effort : Son ventre. D'ailleurs quelque chose le titillait encore plus. Il attrapa sa veste avec une rapidité rare, lui faisant goûter au châtiment contre l'avarice. Maintenant c'était son coude et non son genou. Satoshi enfonça sa main dans la poche intérieur droite de sa veste pour trouver la bourse de 50 000 Berrys qu'il avait apporté avec lui, et dans un ouf de soulagement de sa part le médecin qui l'avait accueillit ouvrit la porte.

- Alors on est sur pieds ?
- Vous m'en voyez reconnaissant pour votre accueil vieil homme, vraiment.
- Oh y'a pas de quoi mon gars, c'est pas comme ci on rejettait les blessé ici !
- Mpf, si vous saviez...
- Bon alors tu voudrais quelque chose ?
- Oui.. Un café bien corsé, sans sucre.

Le vieux médecin acquiesça d'un hochement de tête et rebroussa chemin vers le centre de l'élégante maison qu'il habitait. Satoshi lui était resté assis sur son lit, n'ayant point la volonté de faire d'effort. Il observait la pièce et voyant qu'elle avait été occupé par quelqu'un il y a longtemps, il s'interrogea pour se faire une idée du personnage ayant vécu ici. D'après l'ex Contrebandier, il devait être habillé tel un rustre, avec un pantalon bas et des chaînes de partout, il devait être fort et avait du devenir pirate au vu des livres qui était mis en valeur sur le bureau. Son nom ? Alexander. Alexander Anderson. Un déclic, une illumination, puis une volonté qui revient. Alexander Anderson était devenu un pirate, un pirate ayant atteint le nouveau monde et qui est devenu le pirate détenteur de la plus grosse somme d'argent. D'après les journaux, sa fortune s'élèverait à plusieurs centaines de milliards de berrys. En 15 ans, il avait réuni une telle somme en pillant divers bandit et en recevant des cadeaux des nobles habitants qu'il aidait. Satoshi avait bien eu l'idée de faire la même chose, mais pour lui il y avait un problème. Il n'avait pas 15 ans, ce qu'il voulait faire il voulait le faire en moins de 5 ans, ce qui le ferait rentrer dans les annales. Le dernier survivant de la famille Noriyaki arriva à se lever avec ce déclic qui vint en observant la chambre. Il était maintenant partit pour le bureau. Il observait les livres et commença à en lire un.

- Hé ! Que fais tu ! Ce n'est pas à toi ! Ce n'est à personne et personne n'a le droit de le toucher !
- A personne ? Alexander Anderson n'est personne pour vous ?!
- Oui, ce n'est qu'un fils indigne ayant déserter sa famille pour avoir une vie de forban !
- Ah bon ? Parce que pour vous vivre pour réaliser ses rêves les plus fous et voir les lieux les plus étonnant et les plus magnifiques qui sont présent dans ce monde est un acte digne de forban ? Alors pour vous Monkey D. Luffy, et tous les autres portant la volonté du D., tous ceux là qui ont vécu pour leurs rêves et sont mort pour eux ne sont que de simples forbans ? Si Gol D. Roger a lancé une ère nouvelle de piraterie il y a 122 ans de cela c'est pour perpétuer ces rêves, les rêves d'argent, de gloire, les rêves de reconnaissance, tous ceux là pour vous ne sont ils que des forbans alors que je suis certain d'avoir lu que c'est un pirate qui avait sauvé votre île il y a 100 ans de cela !
- Sort. Immédiatement.

Tout en lançant un regard menaçant au vieil homme qui maintenant tremblait, Satoshi attrapa son chapeau et sortit de la maison. Son énervement était tel que même à midi il avait une envie d'alcool. Dans les ruelles pavées de Orange on pouvait apercevoir une silhouette élégante se déplaçant avec des mouvements brutes. Satoshi, entrant enfin dans ce pub, senti une douleur à l'épaule au moment d'ouvrir la porte. Mais rien ne pouvait l'en empêcher dans le tel énervement qu'il était. Ce bar possédait une décoration des plus sobres. Un parquet en bois de cerisier des plus classiques mais tout aussi honorable, ce lieu était fabriqué entièrement avec cette fameuse matière sombre. De part et d’autres l’on pouvait observer le comptoir, ainsi que les nombreuses bouteilles d’alcool animer par la tendre et douce lumière tamisée. Leur offrant une teinte endiablée attirant l’œil des plus grands buveurs. D’un regard bref, Satoshi observa les personnes présentes, qui n'étaient qu'au nombre pitoyable de deux en cette heure du déjeuner. D'un rapide signe de main, le Pirate interpella un des serveurs qui semblait soulagé de ne pas avoir de client pour cause des nombreuses personnes présentes en des heures tardive.

- Garçon, un whisky s’il vous plait et avec des glaçons !!

L
e gamin semblait assez nouveau et il avait du demander au barman trois fois avant de comprendre que les glaçons pouvaient être servis à partir du congélateur. Vraiment ceux là... Enfin après quelques minutes d'actions qui auraient pu passer l'envie à Satoshi de revenir, le jeune garçon avait enfin réussi à faire ce qu'il lui avait demandé. Il lui servit son verre mais l'ex contrebandier semblait maintenant concentré sur autre chose. En effet il regardait l'homme d'un âge semblable au sien avec un air de déjà vu, et il avait raison, car l'homme qui était présent dans ce bar était en fait un mafieux qu'il connaissait grâce à sa prime de 20 000 000 de berrys. Son nom était Dino de la Vega, il était lui aussi un prétendant au poste de Parrain d'East Blue et Satoshi se devait de l'éliminer pour le bien de ses affaires. Le seul et unique problème était que cet homme était connu pour sa rapidité et sa capacité à frapper sur des points stratégique lui permettant de mieux enchaîner son adversaire pour le faire tomber un peu plus à chaque coup sans qu'il ne puisse se défendre et ça Satoshi le savait et il était trop blesser pour pouvoir faire ça. Il devait donc trouver un allié pour le battre et il ne voyait vraiment pas qui pourrait l'aider sur cette pauvre petite île. Le Pirate réobserva le primé, il avait fini son verre et s'était levé, pour apparemment mettre du grabuge, car il avait déjà sortit son revolver.


[HRP = Le gars qui ramasse ta bourse est en fait un capitaine pirate primé à plus de 20 000 000. Tu retiens ton visage et le lendemain tu le retrouves dans le bar en train de se battre. On le tabasse et on récupère la prime ( je vais pas faire grand chose avec mes blessures ) A la fin je vais voir le vieil homme qui a assisté au combat et je lui dis que malgré le fait que je sois pirate j'ai un coeur. Et que je compte gagner plus d'argent que son fils en beaucoup moins de temps.]

[EDIT = En fait dans ton poste en haut tu peux rajouter que tu reconnais sa tête et qu'il est primé, pour ensuite dire que tu vas te coucher ?]



[FB]Some Pirats are not so bad. 4147430275494_dbut






Dernière édition par Satoshi Noriyaki le Sam 5 Mar 2011 - 20:37, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttps://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Sam 5 Mar 2011 - 12:53


    Après avoir été à l'auberge, la nuit l'avait fait assoupir, presque trop vite. Car il s'endormit sans vraiment regarder les détails de l'auberge ou les gens qui s'y trouvaient, mais peu importe, il se réveilla le lendemain, après une bonne nuit. Il semblait retrouver ses esprits et pourraient déjà mieux se comporter. Il se leva, et regarda tout ce qui y avait autour de lui. Une grande pièce, très soft. Sans s'arrêter sur le détail, il alla se lever.

    Quelques minutes plus tard, il réajusta son uniforme, et eu une petite pensée sur cela. Lui, qui normalement s'en foutait, cette fois-ci, il avait même pensé à son uniforme. Sûrement pour se faire respecter. Il s'assit ensuite, et médita. Peu de personnes savent qu'il le fait, il ne préfère pas le révéler à n'importe qui. Il faut croire que cela aide son esprit à mieux réfléchir... Il leva les yeux aux ciel. Il était maintenant prêt. Il se leva cette fois-ci du sol et non plus de son lit.

    Autour de lui, dans la pièce, peu d'objets, un endroit simple, mais on pouvait entendre du bruit en bas. Un combat, encore. Tsss, et notre Lieutenant-Colonel devrait s'en occuper. Alors, allons-y. Ryuuku appela juste avant par pure précaution cinq marines qui viendraient en renfort dans l'auberge, mais petit problème, il ne connaissait pas le nom... Peu importe, il se pencha par la fenêtre, juste à temps pour voir quelqu'un se faire expulser de l'auberge. "Au Cerisier Farcis". C'est quoi ce nom ? Sûrement en rapport avec la décoration...

    Mais il n'avait plus le temps de s'occuper de ça. Il rechargea son flingue, le cacha, et descendit. Espérons que sa chance soit encore une fois au rendez-vous. Des marches, qui grincent. Cela dura très longtemps. Les bruits se faisaient plus forts. Gakuen n'avait pas encore de plan, mais savait qu'il saurait improviser, dès qu'il verrait la salle. Aider la justice, il pourrait le faire aujourd'hui, pourquoi pas... Cela ne le dérangeait pas temps, alors autant le faire quand cela le dérangeait personnellement.

    Il ouvrit une porte, une deuxième porte. Et là, c'était le chaos. Seul un homme était encore assis à sa table et buvait un verre. Il semblait calme, et regardait le fouteur de trouble. Il avait un regard de tueur à son égard. Mais qui était-il ? Il semblait revenir à l'esprit de notre voyeur. Oui, c'était lui, Satoshi quelque chose. Un pirate, connu pour son jeu de jambes et ses quelques méfaits. Ryuuku en avait entendu parlé, et il n'avait pas encore vraiment d'opinion sur lui. Il était parsemé de bandages ici, et était rêveur un peu.

    Oui, notre Lieutenant-Colonel venait de se faire une opinion sur lui. Il savait ce qu'il en penserait. Et qu'elle soit bonne ou mauvaise, peu importe pour le moment. Il décida plutôt de calmer la salle.

    - Au nom de la marine tout le monde se calme !

    Il faut dire que la portée de la voix de Gakuen est très bonne. Car tout le monde se tut et s'arrêta. Une deuxième phrase fut ensuite prononcée.

    - Qui est le fouteur de trouble ? Car je vais devoir l'arrêter.

    Quelqu'un me désigna un homme. Mais... Ryuuku l'avait déjà vu. Cet homme, primé à 20'000'000 de berrys ! Le voyeur l'avait vu hier aux bains, il était imposant, et pas qu'un peu. Et aujourd'hui, il combattrait donc notre Lieutenant-Colonel qui n'avait pas prévu que ce serait contre lui. Il était connu pour ses coups de poings ravageurs, qui détruisaient tout. Il était rapide aussi. Et ça, c'était mauvais pour lui. Gakuen connaissait tellement de techniques pour mettre à mal la rapidité et la confiance de quelqu'un en celle-ci...

    Enfin bon, maintenant, une sorte de ring se forma. Ils voulaient tous voir ce combat entre la marine et ce grand pirate. Ça n'allait pas être du gâteau, mais Ryu' essayerait. Il n'avait plus le choix, et aucun marine n'était encore arrivé. Il se craqua les doigts. Il se prépara mentalement. Quelques secondes. Il était prêt. Le pirate cria qu'il était prêt, son adversaire répondit que lui de même. Le combat allait commencer. Quelqu'un tira un coup de feu, c'était partit.

    L'homme fonça vers Ryuuku avec une confiance aveugle en sa rapidité phénoménale. Faut dire qu'il était rapide, car le voyeur l'esquiva de peu, et dut mettre ses poings pour attraper son deuxième coup, ensuite, il essaya de lui tordre un doigt, ce qui marcha, mais ne lui fit pas plus mal. Gakuen sauta un peu, sortit son pistolet, et tira. L'autre avait esquivé. Il était très rapide, recula un petit peut et revint à l'attaque. Un coup sur la jambe, le deuxième repoussé de justesse, ce n'était pas facile.

    Il frappait chaque fois à des endroits fatidiques et qui faisaient mal. Il n'était pas si bête pour un pirate. Mais cette fois-ci, alors qu'il croyait que Ryuuku ne pourrait pas riposter, celui-ci tira avec son pistolet sur son ennemi. Un filet de sang tomba. Il avait reculé, et se l'était pris dans la jambe droite. Ça, ça lui ferait déjà plus mal. Mais maintenant, il savait que c'était un combat sérieux, et il donnerait toute sa force.

    Les deux combattants étaient essoufflés. Il faut dire que ça allait vite. Quelques secondes de répit. Ryuuku aurait besoin d'aide. Mais qui pourrait l'aider ? Tout le monde avait peur. Notre Lieutenant-Colonel regarda la chaise où était avant Satoshi, il n'y était plus. Et merde ! pensa Gakuen. Celui-là, il s'était enfui. Il baissa dans l'estime du voyeur. Mais bon, le combat devait continuer, et Ryuuku aussi, mais il aurait un grand besoin d'aide...


https://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttps://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
[mort] Satoshi Noriyaki
[mort] Satoshi Noriyaki

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Sam 5 Mar 2011 - 20:40



[FB]Some Pirats are not so bad. 4636162647369_fin


Dino se dirigea vers le comptoir, et sortit un porte-monet qui semblait être en peau de crocodile, le barman fixait d'un air méchant ce que le mafieux lui avait tendu, sur ses lèvres je pouvais lire "marin". Dès qu'il avait fini de parler, De la Vega sortit son revolver et tira une balle dans la tête, un énorme boucan, un silence pesant et une vie qui se termine, la dure loi de la piraterie. Au moins, ce n'était pas une femme, sinon, même avec les blessures qui parcourent mon corps, je me serais levé pour lui mettre la rouste de sa vie. Évidemment, tout les habitants ayant entendu ce coup de feu se pressèrent de rentrer dans le bar, lui, il se dirigeait vers une table où était assis un jeune homme, et bam, même sentence, il était devenu complètement fou, l'alcool ? Ça devait être ça, si il était là depuis le matin il ne devait pas aller bien, et si ça continuait, toute l'île en prendrait un coup, n'y avait il donc pas de personne forte dans le coin pour l'arrêter ? Il criait toute sorte d'injures et se rapprocha de ma table, merde, je voulais pas me battre maintenant.. Pas seul quoi... Mais, oui... Un marin ! Il dévalait les escaliers pour demander qui était l'auteur de ce raffut. Tout le monde montra Dino, normal quoi. Les femmes semblaient paniqués, elles ne tiendraient pas longtemps le choc, fallait vraiment faire quelque chose. Le combat s'engageait entre le marin et le mafieux, comme à son habitude il commençait vite, et cette vitesse me permettait de voir qu'il n'était pas bourré. Décidément il était de ceux qui tuent pour le plaisir ? Maintenant que c'est devenu une nécessité je peux m'en mêler.

Échangeant des coups, leur regard n'est plus intéressé que par l'autre, j'en profite évidemment, slalomant entre tous ces villageois omnibulés par le combat d'une férocité rare qui opposait le Marin à Dino. J'arrivai au comptoir pour mettre mon plan à exécution. Enfin si on peut appeler ça un plan, parce que là c'est vraiment simpliste au possible. J'attrape une bouteille, une assez grosse on va dire, 2L de rhum pour donner un bon mal de tête à un primé. J'attendais qu'ils échangent de place après la prochaine attaque, et là, poussant les habitants et me pressant pour ne pas le raté, j'attrape le côté fin de la bouteille et je lui éclate sur le haut du crâne. Il se retourne et j'en profite pour lui décocher un coup de talon vertical dans la mâchoire pour le propulser en l'air. Haa... Bon dieu ça fait mal... On voit que je n'ai pas encore récupéré. Je ne pouvais donc pas effectuer un "Sterling" et je devais faire un coup simple. J'attendais qu'il retombe au sol, mais il se rétabli en l'air, un acte digne du montant de sa prime. Pour m'envoyer un coup de poing dans la joue, me propulsant dans le publique paniqué. Haa... C'était pas bon, plus je faisais d'effort et plus mes coups perdaient en puissance... Je n'avais pas encore assez récupéré, il me fallait l'aide du marin. Pointant du doigt le marin pour que Dino s'occupe de lui, je me relève et me dirige vers l'autre côté de la salle. Tous les habitants formaient une sorte de ring dans le bâtiment, mais peu importe. Je profitai du moment pendant lequel le mafieux était loin du marin pour lui demander.

- Ca te dirait qu'on l'attaque ensemble en l'enchaînant pour qu'il ne puisse plus suivre nos mouvements ? Après cela j'ose espérer que tu me "donne" une petite part de l'argent récolté pour sa capture non ?

Attendant la réponse du marin avec impatience, j'étais déconcentré et mon visage ne se portait plus sur Dino qui arriva dans mon dos à une vitesse phénoménale, pour que lorsque je me retourne, une magnifique gauche arrive dans le coin du nez où il y avait le pansement. Une giclée de sang arrosa la foule et je fus propulsé de l'autre côté, où un noble habitant aura eu l'obligeance d'attraper une serviette pour arrêter le saignement. Dino était maintenant à quelques centimètres du marin, qu'allait-t-il donc se passer ? Seul l'avenir nous le dira.



[FB]Some Pirats are not so bad. 4147430275494_dbut




https://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttps://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Lun 7 Mar 2011 - 16:16


    Chacun aurait besoin de l'autre dans ce combat. Le grand Satoshi Noriyaki venait d'être mis au tapis. Comment ? Lui qui était connu pour être rapide et puissant, il venait de se faire complétement dégommer. Bon, ça allait pas être simple, mais rapide. Ryuuku le savait. Mais grâce à l'intervention très fortuite il avait pu analyser son ennemi et réfléchir à un plan. Si tout marchait, s'en était fini de l'autre. Le cerveau surpasse l'intelligence comme certains disent... Après la petite phrase de l'autre, Gakuen se tut d'abord, et analysa la situation.

    Ce gars lui proposait de faire équipe pour mettre à terre un pirate assez connu. Et de partager la prime. Quel culot, mais quelle finesse d'esprit aussi. Il avait bien compris que le plus fort ici n'était ni Ryuuku ni Satoshi, c'était bien ce pirate, qui pour notre Lieutenant-Colonel, avait dans son surnom un Di. Didi ? Dido ? Ce n'était vraiment pas le moment de penser à ça. Et il lui répondit, d'une voix simple, faisant abstinence de tout ce qui se passait autour de lui. Sa voix portait vers une personne, qui reçut les paroles.

    -L'argent, ça m'intéresse pas. Je me ramènerais le corps à la marine, et en fonction de ce que tu auras fais, tu recevras.

    En vrai, Ryuuku lui aurait tout aussi bien donné le corps. Mais là, des dizaines de personnes entendaient ce qu'il disait. Il devait donc paraître juste et impartial. Le voyeur revint au combat. L'autre semblait blessé à la jambe grâce au tir de notre marine, mais il semblait encore bien sur ses pattes. Ce n'était pas un coup à la jambe qui le tuerait. Le plan serait la seule chance de gagner. A la fois simple et compliqué, il serait bientôt en place.

    Le marin prit deux verres sur une table et une carafe de vin. Son ennemi se retourna, et sur les visages des deux autres combattants que le Lieutenant-Colonel, on pouvait lire une certaine incrédulité. Pourquoi faisait-il ça en plein combat ? Sûrement, il ne connaissait pas vraiment le nom de Ryuuku Gakuen, qui réfléchit toujours une fois de plus que le commun des mortels, c'est sa force, et il sait s'en servir. Il servit les deux verres, but une gorgée, même s'il n'aime pas le vin, et jeta avec une grande rapidité mais sans finesse le verre sur le Dino.

    Il venait de retrouver le nom de cet ennemi connu pour sa vitesse et ses coups. Aussi intelligent, mais pas autant que Ryuuku. Il le comprendrait assez vite. Il esquiva le verre, pensant à une simple attaque. Gakuen tira son flingue, et tira en direction de l'homme primé, sans vouloir le toucher. Il esquiva par pur réflexe, et se prit cette fois-ci la balle dans les pectoraux. Le plan était parfait, mais l'homme tenait encore bien debout, ce n'était pas deux balles qui l'arrêteraient, mais celle-ci venait déjà de l'affailblir, et le coup de Satoshi l'avait aussi engourdi.

    Mais expliquons ce plan simple pour ce coup. D'abord, lancer un verre pour le déconcentrer. Il pensera à une diversion, qui en sera une. Il entendra le coup de feu, en pensant qu'il sera tiré sur lui, il ira sur la gauche ou sur la droite pour essayer de l'esquiver. Et ce fut bien la droite, son côté préféré. Quand il avait été expulsé par l'autre pirate, il s'était repris de la main droite, s'était donc sa plus stable et celle avec laquelle il a le plus d'assurance. Sur ce coup, Ryuuku avait très bien géré son coup.

    Il était maintenant temps de finir ce plan, qui avait très bien marché. Il devait réfléchir cet ennemi maintenant. Se dire qu'il avait affaire à un pro. Et pourtant... La chance déciderait maintenant du sort de Ryuuku. C'était son plan, oui. Et c'était comme ça souvent. D'abord réfléchir, puis la réussite lui avait toujours fait bon bond. Ça ne se dit pas, mais dans le cas de ce marin, on pouvait tout au moins essayer de le prononcer. Il se concentrait. Comme son ennemi. La tension était palpable. Elle avait déjà explosé depuis un petit temps, mais on ne se sent jamais bien dans ce genre d'atmosphère...

    Le combat reprit. Il fonçait vers le voyeur, qui n'eut que comme réflexe de se retourner et de prendre la table la plus proche pour s'en abriter. Dino frappa dedans, sans vraiment réfléchir. Il créa un gros trous dedans, et frappa le visage de Ryuuku, qui ne bougea pas d'un poil. Ou presque. Il sentit le poing s'enfoncer lentement dans son visage. Il ne savait plus réfléchir dans ces conditions. Il sentait un filet de sang descendre de son nez. Ça faisait mal. Mais il sentit un mouvement plutôt mauvais du côté de l'autre.

    Un mouvement, qui n'arrivait pas à ses fins. En avant, en arrière, en avant. Son bras était bloqué, celui de Dino. Il était bloqué dans la table. Mais le marin avait trop de mal à son nez pour pouvoir riposter. La chance avait marché, mais en même temps, il s'était vraiment fait amoché. Il ne restait plus qu'une chose à faire. Que quelqu'un d'autre aie le courage, et vite, d'achever ce pirate. Qui aura assez de courage... Espérons ce pirate, espérons qu'il ne prononce pas que des paroles en l'air... Et espérons qu'il sache tuer...




https://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttps://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
[mort] Satoshi Noriyaki
[mort] Satoshi Noriyaki

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Mer 9 Mar 2011 - 13:12



[FB]Some Pirats are not so bad. 4636162647369_fin




-L'argent, ça m'intéresse pas. Je me ramènerais le corps à la marine, et en fonction de ce que tu auras fais, tu recevras.

Vraiment pas cool ce garçon là, non seulement il fait peur avec ses cernes de pervers mais en plus il essaye de me mener en bateau, ce que j'aime pas ça...! C'est moi qui mène la danse dans ce monde, moi et moi seul et je ne serais commandé par personne à par moi. Bah par contre il est pas si con que ça et il est au moins aussi calculateur que moi pour avoir profité d'une diversion puérile pour lui tirer dessus, mais quel imb... Haaa imbécile ce Dino... M'enfin j'étais pas au bout de mes surprise, car d'un bond il se projeta sur le marin, soulevant toute la poussière environnante à ses pieds, pour lui asséner un violent coup de poing, pris dans la panique et ne savant plus quoi faire, le marin attrapa une table présente à proximité pour se protéger, mais malheureusement pour lui son plan n'avait cette fois pas marché, car le poing de Dino, dans un vacarme épouvantable, fissura puis traversa la table en cerisier pour arriver dans la joue puis dans le nez du... Merde alors... Son bras est coincé. Dans une série d'injures qui sortait de la bouche de l'homme qui allait me rapporté gros, J'affichais un sourire sournois, pour me relever des décombres de la table opposé et m'approcher du primé. Prenant un élan suffisant pour lui flanquer un coup d'une puissance qui l'enverrais dans les ténèbres abysses de l'enfer. Je saute, effectue une rotation, et laisse tomber de toutes mes forces mon talon contre le haut du crâne du primé. Dans une giclée de sang frais, je me tombe sur le parquet de tout mon poids, vidé de cette dernière attaque ayant fini la vie de cet homme, ce qui était nécessaire pour la stabilité des affaires d'East Blue. Reprenant mon souffle, je regarde le marin pour lui rappeler ce qu'on s'était dit.

- Bon... Le marin... J'ai respecté tes dires...à toi de faire de même...


Encore une fois, je semblais avoir trop fait d'efforts *Merde*, comme le jour précédent, ma vue se troublait et les couleurs floues se multipliaient, pour arrivé à une fermeture et du noir. Que du noir. Rien. Puis des couleurs, du jaune. Non pas du jaune, du doré. De l'or ? Oui c'est de l'or. Puis, au mur, un journal. Le classement des hommes les plus riches du monde avec moi, à la première place, en ayant dépassé la fortune d'Alexander Anderson. Mais où étais-je ? Je me retournais, et une porte, je pris la poignée avec une certaine curiosité, pour l'ouvrir et découvrir Reverse Mountain dans toute sa splendeur !



https://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttps://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Mer 9 Mar 2011 - 19:30


    Et cet homme termina avec brio le travail que Ryuuku lui avait donné. Ils avaient accomplis ce qu'ils voulaient, ils l'avaient battu sans trop réfléchir, sans réfléchir aux besoins, ni à autre chose. En tout cas, dans la salle, régnait maintenant un grand vide. Tout était fini. Ils avaient gagné. Le plan de la chance avait encore marche, même si la réussite avait été également de la partie. Ce Dino devait se demander pourquoi.

    Pourquoi lui qui terrorisait les enfants juste par sa présence, venait-il de recevoir un coup sur la tête, et de ressentir comme des gouttes lentes et mouillées descendirent sur son front. Son visage s'était arrêté net, comme tous ses mouvements. Ryuuku put enfin retirer son visage, lui aussi également amoché, surtout son nez, qui lui ne semblait pas marcher pour le moment. Mais il était sûrement juste cassé. Ou peut-être plus... Il faudrait voir ça avec les médecins. Mais quoi qu'il en soit, quand le voyeur put enfin retirer son visage, il vit le regard de son ennemi.

    De l'effarement. Il plongea même ses yeux dans le regard de Gakuen. Pour la première fois de sa vie, il se sentait vulnérable. Tellement vulnérable, qu'il perdait conscience, et qu'il savait qu'il allait mourir. Pendant ce petit moment, un corps tomba. Celui de l'allié de fortune de notre Lieutenant-Colonel. Qu'avait-il ? Il avait l'air vraiment livide, et en même temps, comme si c'était prévu par le destin, les deux corps tombent, en même temps. Une phrase, un murmure, est prononcé par ce Satoshi.

    - Bon... Le marin... J'ai respecté tes dires...à toi de faire de même...

    Une grande hésitation entra en Ryuuku. En même temps qu'un frisson qui parcouru son échine. Ce pirate lui faisait une totale confiance. C'était rare. Même plus que rare. C'est à ce moment que les marines arrivèrent dans la salle. Tout le monde se calma, et la plupart sortirent de la taverne. Ils prirent le contrôle de l'auberge, et Gakuen leur donna quelques ordres brefs, dont celui de rapporter une malette, avec en liquide une partie de la prime. On disait souvent que la moitié de la prime était toujours rapportée au marin qui battait le pirate...

    Les 6'666'666 et des, devraient donc être amenés sous peu. Mais il fallait aller voir un médecin. Tout d'abord pour le nez du Lieutenant-Colonel, mais aussi pour un des deux pirates gisant à terre. Avant que les marines ne ramassent les pirates, Ryuuku bougea vite Satoshi. Il avait ses raisons, et tiendrait finalement ses promesses. C'était dans son intêret aussi... Les marins iraient raconter que Gakuen aurait battu le pirate tout seul... Même si des témoins avaient vu autre chose... Quoi qu'il en soit, après quelques minutes, les marins ressortirent et prirent le numéro du Den Den Mushi du voyeur.

    Pour l'argent. Ensuite, le nouveau riche sortit par la porte arrière, et porta sur son dos se pirate, prenant soin de cacher son visage. Il trouva vite un médecin qui décida de les soigner. Ils auraient bientôt beaucoup d'argent pour le remercier... Ryu' reçut une éponge pour mettre sur son nez, il ne souffrait pas tant que ça, en fait, il n'avait même pas été foulé. Pourtant, le coup lui avait fait tellement mal... Ce marine n'était vraiment pas résistant. Et ensuite, le médecin s'occupa du pirate. Il était dans un très mauvais état, et le pirate aida même le soigneur dans sa tâche.

    Et quelques heures plus tard, le travail était fini. La mallette était finalement arrivée. Avec l'argent. Que lui donner. L'argent n'est vraiment pas intéressant pour le voyeur, qui ne s'occupe pas tellement de l'argent. Il ne donnera pas tout quand même. Qu'avait-il fait dans ce combat ? Avait-il sauvé Gakuen ? Plus ou moins... La moitié devait donc lui revenir... Mais que faire de l'autre moitié ? En tout, il y avait 6'600'000, la marine aimait bien faire un chiffre rond. Un petit 100'000 fut donné au médecin, tout fou de recevoir autant. Il ne comprenait pas bien, et ne voulait pas en savoir plus. Il savait juste que c'était son jour de chance.

    Ensuite, Ryuuku lui donna quelques directives, qu'il fera sûrement, vu l'argent reçu... Un mot posé sur la table de réveil du pirate. Une mallette aussi, contenant 4'000'000. Les chiffres, ce ne sont pas la priorité de ce marin. Il lui restait bien assez avec 2'500'000 pour ce qu'il voulait faire, tout simplement vivre sa vie. Il avait bien trop d'argent à son goût, il les utilisera un jour, ou quand il sera vieux... Il se résigna, pourquoi penser déjà à la vieillesse, comme si ça servait à quelque chose. Vivre son temps comme certains disent.

    Le voyeur sortit de la maison. Il faisait maintenant presque nuit. Et notre héro était fatigué par les soins prodigués. Il faut dire que c'était vraiment fatiguant. Une chose le titillait, il se souvenait de ce qu'il avait écrit sur le message. Il n'oublierait jamais ce pirate. Et il le reverrait sûrement. Ce pirate semblait avoir un grand avenir pour dans le futur... Le mot... Le mot comportait quelques phrase...

    Salut mec. Finalement, je t'ai donné une grosse part du gâteau. J'espère qu'un jour on se reverra. Et la prochaine fois, j'espère que cela sera pour autre chose qu'un combat. J'ai pris ton numéro de Den Den, on ne sait jamais. A oui, je t'ai noté le tien sur un billet. Si ça t'intéresse... Adieu.




https://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttps://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
[mort] Satoshi Noriyaki
[mort] Satoshi Noriyaki

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Mer 9 Mar 2011 - 22:33

    Tant de fois Satoshi s'était amusé de voir passer ces couples éphémères. Enlacés dans les bras l'un de l'autre. Tous faisaient le même serment avant que ne se mêlent leurs poussières. Le temps d'un baiser et déjà il faut s'arrêter. Aimer toujours... Il a toujours été si loin de ces préoccupations... Après tout pourquoi s'en faire pour l'amour éternel alors qu'on ne sait rien de l'amour tout court ? Ces mots, cette phrase, il les a répétés cent fois. Dans toutes les conditions imaginables. Avec plus ou moins ( plutôt moins ) de sincérité. Sa philosophie a toujours été extrêmement simple. Nous qui vivons si peu, pourquoi cette promesse qu'un élan d'espérance arrache à votre coeur ? Pourquoi dire pour toujours alors que c'est à jamais... Quel vain défi qu'on lance au néant dans l'ivresse irrationnelle d'un instant de bonheur. Satoshi méritait-il d'être sauvé ? Ne devait-il pas purger sa peine, expier ses fautes ? Quel meilleur moyen que la Mort elle-même pour cela ? Elle lave de tout, on pardonne tout à un mort... Comme à une personne amoureuse. Évidemment, quelqu'un avec des qualités aussi élevés et assez de trips pour défier la marine avait pu éviter la Grande Représentation devant la Faucheuse elle-même.

    Un léger picotement sur l'épaule. Emmenant sa main à celle ci il la vit s'humidifier du sang absorbé par le pansement. Il pouvait maintenant se laisser aller, qui pouvait venir le déranger après un lourd combat contre la mort ? Refermant les yeux pour atteindre l'état de somnolence, Satoshi remarqua un détail important dans la chambre qu'il était. C'était la même. La même que celle dans laquelle il avait dormi la nuit passée. Après ce qu'ils s'étaient dit, comment le Médecin, père de l'homme que l'ex contrebandier devait surpasser, avait il pu encore une fois l'accueillir et le soigner ? Doucement mais surement, il se redressait sur le lit douillet dans lequel il avait frôlé la mort. Posant ses pieds silencieusement sur le sol, il se levait et enfila sa veste pour enfin marcher vers la porte. L'ouvrant, il vit le médecin assis à la table, avec une centaine de milliers de berrys cash, et de l'autre côté, une mallette..

      - Déjà levé ?

      - Où est il ?

      - Le Lieutenant Colonel ? Il est partit hier soir, après avoir reçu les soins nécessaire. Mais et toi, tu te sens mieux ?

      - Au moins il a laissé l'argent.

      - Oui, même plus qu'il n'en faut...

      - Il me l'avais dit, pendant le combat.

      - D'ailleurs, hier j'ai été surpris par ton acte, mais tu l'as fait dans ton propre intérêt de toute façon.

      - Ça n'a plus aucune importance maintenant, j'y vais.


    C'est accompagné d'un sourire radieux que Satoshi, mallette à la main sortit de la maison dans laquelle son idole et rival avait vécu. Marchant en fredonnant un air de blues pour l'accompagner jusqu'à son bateau, il ouvrit la mallette et découvrit le nombre de billets qu'il y avait. Un Total de 4 Millions et des poussières, un beau pactole, Satoshi pourrait satisfaire sa libido pendant des mois et des mois, mais peu importe, il partait et disparaissait dans l'horizon...



https://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttps://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1