Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 Zénith Suprême : où trouver les coffrets ...
Voir le deal

[Fiche d'île] Royaume de Luvneel

Luvneel.jpg
Royaume de Luvneel
North Blue


Protégée par Sigurd

► Taille Immense / Membre du Conseil des Nation / Climat Tempéré ◄

Population & Particularités

Luvneel est le plus grand royaume des quatre mers, délimité en une dizaine de provinces relativement autonomes, chacune sous la régence d'un tissu de fonctionnaires locaux et de nobles de pacotille inféodés au roi, dont la population peut varier de deux cent mille à un peu plus de deux millions d'habitants. Il était aussi l'un des plus puissants et des plus influents il y a quatre cent ans de cela, mais son rattachement tardif au Gouvernement mondial l'a peu à peu écarté du cercle des pays dirigeants ; s'ensuivit plusieurs siècles où, à se trop se reposer sur ses glorieux lauriers, le pays s'est de plus en plus renfermé sur lui-même et sur sa sphère de rayonnement naturelle. A l'assemblée des nations, les ambassadeurs Luvneelois ne se voient confier qu'une ou deux directives à l'année, tant la régence s'en tamponne.
On notera à l'inverse que le pays, non content d'entretenir sa propre armée et de confier la sécurité en interne à sa milice, ne tolère pas la présence de forces marines sur ses terres. Sauf circonstances exceptionnelles validées en amont par les sphères politiques. Il s'agit d'une tendance qui s'est tout particulièrement développée sous la régence de la dynastie des Dayo, la famille royale actuelle.

Luvneel et les factions :
  • Vis à vis du GM :
    Cette relation distancée qu'entretiennent les régents avec le gouvernement mondial se retrouve aussi dans une frange non négligeable de la population de Luvneel. Pour grand nombre d'habitants, le GM ne sert qu'à prélever des impôts dont on ne voit jamais les retombées. Pour certains, il n'y a que peu d'intérêt pour le pays à rester dans les rangs du GM ; pour d'autres, il ne tient qu'à Luvneel de retrouver la place qui était la sienne sur la scène mondiale, et ferait mieux de renforcer sa présence dans les instances GM.
    Ajouté par Sigurd Dogaku

  • Vis à vis de la révolution :
    Comme dans toutes les zones à fortes densités, le Royaume de Luvneel offre d'innombrables avantages à la révolution. Anonymat, facilité de recrutement et de dissimulation. L'indépendance significative du royaume vis à vis du gouvernement mondial étant un plus non négligeable. Si on ne peut vraiment targuer le roi et son gouvernement d’être un ami de la révolution, ils se révèlent néanmoins nettement plus laxiste à son égard que ne l'est la marine et le GM. Les révolutionnaires y ont trouvé une sécurité relative, mais agréable pour peu qu'ils restent discrets.

    Depuis l'échec du soulèvement de Saint Urea, c'est donc à Luvneel que se tient le comité qui décide des actions révolutionnaires sur les blues.

    En ce qui concerne le peuple, tous les courants se retrouvent dans le pays : certains estiment n'avoir en aucun cas besoin de la révolution sur Luvneel, et ne voient là que des profiteurs qui risquent d'attirer le courroux de la marine. Pourtant, une frange non négligeable de la population a été conquise par les idéaux de justice révolutionnaire, détaillés ardemment par les efforts des pionniers révolutionnaires de Luvneel ; à l'échelle du pays, ce serait 20% ou 30% de la population qui seraient d'un avis favorable au mouvement de Freeman. Une proportion qui varie fortement selon la province où on se place, et du succès qu'y a rencontré les actions des révos. Et parmi ceux ci, il y a ceux que nous nommerons les sympathisants révolutionnaires. De simples civils, des ouvriers et des ménagères qui fournissent une aide active à la révolution, que ce soit en cotisant à leur mouvement, en acceptant de loger, nourrir ou équiper les agents agents de passage, ou en faisant tout simplement office d'observateurs locaux. Ces personnes constitueraient 1 à 3% de la population du royaume.

    Et outre ces sympathisants, d'autres Luvneelois ont vite trouvé plein d'intérêts à la présence des gris dans le pays, que ce soit dans les affaires ou pour des buts plus idéologiques. En conséquence, le débat sur leur présence et leur acceptation est maintenant presque porté sur la place publique, et si on évite de faire trop de bruit sur ce thème pour ne pas éveiller le GM, certaines figures publiques n'hésitent pas à faire connaître leur position sur le sujet.
    Ajouté par Sigurd Dogaku

  • Les rats du GM
    Parce qu'il est loin d'ignorer la situation du pays, le gouvernement mondial a lui aussi décidé de poser ses pions sur l'échiquier du royaume. Beaucoup trop tard, cela dit. Et pas toujours de la façon la plus avantageuse qui soit. Ainsi, un nombre impressionnant d'équipes de sbires du CP6 ont été déployées dans tout le pays, afin de sonder l'influence qu'on les révolutionnaires dans Luvneel et d'identifier de quel bord appartiennent les personnes influentes. Une tâche compliquée par le fait qu'un bon quart d'entre eux sont constamment identifiés par les locaux, que les révolutionnaires partagent leurs informations avec leurs sympathisants, et que ceux-ci font de leur mieux pour les abreuver de fausses informations. De même, des équipes de CP 1 et 7 ont été dépêchées à la capitale avec pour but de couvrir l'incident de Luvneelgraad... après que l'implication de la marine ait été révélée au monde entier par le journal du monde, pourtant sous la censure du Cipher Pol. Une bévue parmi d'autres, mais révélatrice du retard de l'administration GM dans le très laborieux dossier que constitue Luvneel.
    Ajouté par Sigurd Dogaku

Géographie:
  • Luvneelgraad:
    La principauté de Luvneelgraad est la province centrale du royaume, idéalement située au milieu de plaines cultivables et d'espace en abondance, ainsi que la plus peuplée avec un peu moins de deux millions d'habitants. Sa capitale éponyme est une ville fortifiée magnifique surplombé par le palais du roi Dayo. Une ville vivante, joyeuse, riche en commerce, monuments, universités et attractions et où il fait bon vivre et habiter. C'est aussi dans cette ville que se trouve l'ambassade du gouvernement mondial, qui est le seul endroit où l'on peut trouver des marines en mision officielle sur Luvneel.
    Bien que située en plein milieu des terres, la capitale est traversée par un large fleuve qui zigzague dans le pays avant de se jetter dans la mer. Elle dispose de petits ports en son sein et est directement accessible en navire.
    Depuis l'incident de la fin de 1626, et de l'escarmouche ravageuse qui a eu lieu entre des commandos marines et révolutionnaires dans le coeur historique de la ville, les quartiers centraux de la capitale ne sont plus que des miettes. Allez savoir pourquoi, les tendances indépendantistes de la région sont à vif et particulièrement exacerbées depuis ce jour ; le peuple attend encore que le roi, la révolution ou le gouvernement mondial mettent en oeuvre quelque chose pour soutenir les initiatives privées dans la reconstruction.
    Paradoxalement, l'ambassade du GM n'est maintenant qu'un tas de ruine, elle aussi écrasée dans le conflit.
    Ajouté par Sigurd Dogaku

  • Luvneelgarm:
    FABLE3R.JPG
    Région constituée de plaines, de vallons et de forêts située entre Luvneelgraad et la cité de Norland, la province de Luvneelgarm a naturellement profité des échanges entre les deux régions pour prospérer en tant qu’étape commerciale incontournable. Outre cette position opportuniste, la région dispose de ses propres ressources agraires pour appuyer ses habitants ; les vins et les céréales du duché sont d’ailleurs parmi les plus appréciés de tout le pays, et trouvent même des partisans au-delà des mers. Au cœur de cette région, on retrouve la ville de Luvneelgarm, vaste cité médiévale où sont concentrées les centres des principales corporations du duché.

    Les grands lacs de Luvneelgarm constituent également un cadre exceptionnel pour la pratique du patinage aquatique, un sport de North extrêmement prisé qui porte très bien son nom.  Seul matériel : des chaussons glisseurs aux semelles bien adaptées, traités spécifiquement à l’aide d’une petite surprise locale, du concentré de grospate d’elephantium.
    Ajouté par Evangeline T. Haylor

  • Luvneelpraad:
    242119luvneelpraad.jpg
    Province qui contenait autrefois la seconde plus grande cité portuaire du Royaume, Luvneelpraad n'est plus qu'un tas de ruines depuis le terrible mélange raz de marée-séisme de 1600. Trop exposée et basculant lentement dans la mer, l'ancienne cité n'a jamais été reconstruite ni repeuplée et n'est plus aujourd'hui qu'une lagune insalubre et hantée. Largement délaissée par les autorités et les investisseurs, la province est devenue un véritable bonheur pour les exclus, les révolutionnaires et les contrebandiers de tout poils qui peuvent y mener leurs affaires sans être dérangés, dans les nombreux villages et bourgades qui parsèment la région (200 000 habitants).

  • TaraLuvneel:
    Cette ville, c'est celle du divertissement et la principale attraction touristique du pays, on y trouve des cirques, des zoos, et c'est ici que le célèbre Brook des Mugiwara était arrivé lors de leur dispersement par Kuma.
    C'est aussi une ville où tous les enfants veulent aller un jour. Des centaines de tonnes de bonbons sont fabriqués chaque jour ici, un parc d'attraction est même en construction : le premier d'une longue lignée.

  • Le port de Norland:
    Luvneel_port.jpg
    Nommé en mémoire d'un célèbre explorateur originaire de Luvneel, le port de Norland a autrefois été le fer de lance de l'exploration des Blues. Des milliers de bateaux y ont rapportés les monceaux de trésors qui ont fait la richesse et la puissance du royaume. Mais le temps de l'exploration est fini. Aujourd'hui, c'est le commerce qui fait tourner le port, la cité de 500 000 habitants qui y est adossée, et la province éponyme alentour qui comporte environ le double niveau population. Si la capitale et l'ensemble des instances politiques du pays se trouvent à Luvneelgraad, c'est néanmoins dans la cité de Norland que se joue le plus gros de la réussite du pays ; voyant que le roi ne ferait rien pour redorer le drapeau de Luvneel, les marchands ont choisi de s'en charger. Depuis quelques années, les détenteurs des plus grandes firmes de la cité, qui ont fait le choix de s'appeller les Cachalions de Norland, ont multiplié les affaires à l'international, et réussi à étendre le rayonnement de leur pays. Essentiellement sur North Blue, mais aussi, plus marginalement, sur les autres mers bleues. Parmi leurs ajouts les plus notables, on notera la très récente guilde des Cachalions, installée sur le port de Reverse, et qui vise à faire d'eux les principaux partenaires commerciaux de la Translinéenne, rien que ça.

    De façon assez humoristique, le port porte encore les séquelles du passage du pirate Mizukawa Sutero, qui s'est illustré dans un duel de lames d'air contre Jared l'étau, sous-amiral au sens du spectacle qui se permet beaucoup de dommages collatéraux. Depuis maintenant quatre ans, rien que ça.

    A relever également que la cité de Norland se distingue régulièrement dans le pays et dans les journaux pour le fort taux de choses absurdes, incroyables, ou simplement débiles qui s'y passent deux à trois fois par mois. En cause, Evangeline Haylor et Sigurd Dogaku, respectivement la Sorcière de Luvneel et le Chevalier de Nowel, deux habitants qui ne cessent de faire parler d'eux là où ils vont. Suite à leurs aventures, la milice locale est maintenant équipée de quelques tapis volants, une poignée d'hommes d'affaires se lancent dans le farming de navires de pirates, des sessions de flash-mob doublées de comédies musicales (et de poutrage de pirates) s'organisent chaque trimestre dans la ville, les réseaux de mafieux se font kicker en grande pompe en dehors de la cité, et tout le monde a vu plus que son lot de capacités horribles employées en combat.
    Ajouté par Sigurd Dogaku

  • L’île d’Egranard:
    Une petite île agraire, forte de plusieurs milliers d’âmes disséminées entre quelques bourgades indépendantes. On y trouve une multitude de hameaux isolés parmi les champs, et quelques imposantes localités qui faisaient office de relais portuaires entre cette île et le reste du royaume. Le genre de lieu on ne peut plus tranquille : ici, les pirates ont bien plus intérêt à acheter des vivres à un prix raisonnable plutôt qu’à saccager les lieux et se priver définitivement d’une retraite où se ressourcer en cas de coup dur. Depuis le temps, l’île d’Egranard est un point de chute incontournable, mentionné dans tous les guides officieux pour pirates débutant dans cette frange de North Blue. Ici, les habitants sont particulièrement coulants, à fortiori quand tous ces pirates qui marchent au pas constituent autant de potentiels clients en quête de ravitaillement vendus au noir à prix d’ami.

    Les forbans qui s’arrêtent là, peu importe qu’ils soient seuls ou en bande, se font systématiquement passer pour de simples voyageurs anonymes afin ne pas attirer l’attention des maigres forces de la milice locale. Tant qu’on débute, c’est très facile, l’anonymat ayant ses avantages. A contrario, les têtes célèbres se voient refuser l’asile sur cette île, et l’intégralité de la population de transit fera de son mieux pour que cette règle soit respectée. En conséquence, l’endroit est virtuellement une zone imprenable. Et transgresser cette règle, c’est s’exposer au courroux de plusieurs grands noms de ce monde : on a déjà vu des lieutenants du seigneur d’Ivoire parler avec nostalgie de cette île, et de l’aide qu’ils avaient pu y trouver à leurs débuts. Et ces hommes là seraient prêts à traverser Calm Belt en pleine ligne droite si nécessaire.
    Ajouté par Sigurd Dogaku

  • Luvneelroom :
    691724luvneelroom.jpg
    Si le malheur des uns fait le bonheur des autres, alors, Luvneelroom a jouit de la ruine de Luvneelpraad. Cette province -un archiduché-, essentiellement baignée de lacs a pris un insolent essor depuis 1600. Le port de Vince est le second plus important après celui de Norland et l'intégralité de l'économie de la province est axée autour des activités portuaires, halieutiques et surtout touristiques. La province compte deux villes majeures : Vince et Venus. La grande particularité de Luvneelroom est sa population qui abrite le plus grand nombre d'hommes-poissons des Blues. Ils sont près de 25 000 soit plus 70% des habitants de la province. D'horizons divers, certains anciens esclaves, ils ont rejoint cette province qu'on décrit comme un havre d'harmonie et de tolérance. De mémoire d'hommes, Luvneelroom a toujours été dirigé par un homme-poisson. Cette province est également la seule du royaume à bannir l'esclavage, même en punition des crimes les plus atroces. Le mot racisme est inconnu et les esclavagistes évitent soigneusement cet endroit. Plus d'un y furent écorchés vifs par l'intransigeante milice qui veille à la protection des citoyens
    Ajouté par Loth Reich

  • Venus:
    197609venusundertown1.jpg
    Plus communément surnommée la "Perle de Luvneel", Venus est une cité sous-lacustre posée au fond de Ganymède, le plus grand lac de Luvneelroom. Le fleuve Ida qui prend sa source dans le lac le relie à North Blue via un immense delta. Venus fut fondée par les premiers colons homme-poissons à s'être installés à Luvneel il y a presque un siècle. Depuis, la ville a acquis une renommée conséquente. Son architecture se compose de dômes de verre satellites d'un Dôme Central trois fois plus grand. Ces dômes sont reliés entre eux et au dôme Central par des corridors de verre. Certains sont intégralement remplis d'eau et d'autres non. Dans ces derniers vivent les citoyens humains. On les dénombre à deux centaines environ contre presque cinq milles hommes-poissons. Les Yagaras à branchies demeurent le moyen de déplacement le plus prisé en ville. Les touristes sont acheminés via des submersibles taxis.
    On raconte que la ville peut accueillir l'intégralité de la population homme-poisson de Luvneelroom qu'il resterait encore de la place. Une légende urbaine persistante voudrait aussi que la ville soit en fait un bateau et qu'il reposât autrefois dans le port de Vince avant de se déplacer vers l'intérieur des terres.
    Venus est en réalité le plus grand bateau des Blues, la volonté de ses bâtisseurs étant de pourvoir les hommes-poissons d'une ville flottante en cas d'exil forcé. Grâce à de puissants flotteurs, Venus peut remonter et le dôme Zéro abrite une gigantesque voile. Quant aux dômes plus petits, ils disposent d'hélices pour le déplacement du navire-ville. Une famille d'ingénieurs HP se transmet le secret de la manœuvrabilité de la ville de génération en génération.
    Ajouté par Loth Reich


Forces de l'ordre et respect de la loi

Dans le Royaume, aucun QG de la marine, seule l'armée royale et les milices provinciales existent. Prises ensemble, ces forces constituent l'une des plus imposantes après celle du royaume d'Alabasta. Les miliciens, qui constituent le gros de l'ensemble, possèdent une puissance de 10 Dorikis et sont en charge d'assurer la sécurité sur une échelle locale. Ils ont depuis longtemps troqué les sabres contre des matraques. L'armée a su conserver une véritable fonction militaire, même si aucun conflit n'a eu lieu depuis bien longtemps ; les ordres de chevalerie de Luvneel en particulier méritent parfaitement leur réputation d'élite (150 dorikis).

D'un point de vue maritime, le pays a très largement délégué la défense de ses mers à la marine mondiale. Seul vestige de sa puissance maritime, la flotte des gardes cotes, qui bien que sévèrement réduite possède encore quelques escadres de vaisseaux de guerre qui n'ont rien à envier aux croiseurs de la marine.

On notera que les révolutionnaires ont prit l'habitude de se rendre utile et d'assister les milices lors des plus grands débordements des pirates de passage, et que leur aide est acceptée dans tout le pays, de bon gré ou à contrecœur selon là où on se trouve.

Historique & Évènements récents


 ► [1626] La bataille du port :
Le port de Norland est partiellement détruit durant le duel de lames d'air entre le Sous-Amiral Jared l"Etau" en charge de North Blue et le tristement célèbre pirate Mizukawa Sutero, de retour de Grandline.
Événement joué ici par Mizukawa Sutero

 ► [1626] Crêpage de chignon révolutionnaire :
Pour mettre un terme aux activités révolutionnaires de Luvneel, plusieurs agents du gouvernement ont infiltré depuis plusieurs années les rangs de l'Umbra. Se décidant enfin à agir, ils décident de monter les deux organisations révolutionnaires les plus importantes de l'île l'une contre l'autre. Une guerre se prépare entre l'Armée Révolutionnaire et l'Umbra. Déjà les morts pleuvent et pour éviter que les tensions ne s'aggravent, un petit groupe de révolutionnaire prônant l'amour plutôt que la haine sauve la princesse de Luvneel afin que tout rentre dans l'ordre.
Événement joué ici par Guillaume et Ragnar Etzmurt

 ► [1626] Réfection et défection :
     
Sous l'impulsion de Sigurd Dogaku, le célèbre businessman de Luvneel, les habitants aidés par la milice et une unité révolutionnaire ninja ont bouté les Usuriers hors de la ville. Ces derniers avaient toutefois dans leur sac un ange surentrainé et surarmés de dials qui a nécessité un travail d'équipe colossal et occasionné des dégâts importants au port. Une prise d'otage de son équipage a heureusement permis à la situation de se dénouer sans que l'ange ne tue tout le monde avant qu'il reprenne sa route calmement, sous les yeux des civils victorieux mais exténués.
Événement joué ici par Sigurd Dogaku

   ► [1626] Opération Théolinus :
 Quelle n'est pas la surprise d'Edwin Morneplume et Alexandre Kosma, alors qu'ils escortent une dragonne céleste à une enchère de Luvneel, d'être pris dans un guet-apens par le comité révolutionnaire de la place. Alors qu'interviennent les leaders du coin pour saisir le joyau de l'enchère : un scaphandre antique ayant appartenu à un défunt chef tenryuubitto et seule preuve de lignage de noblesse pour la protégée de Morneplume, la pagaille prend rapidement une envergure disproportionnée. Morneplume met en échec la Révolution en se débarrassant d'un de leur leader...et laisse Luvneelgraad durement marquée.
 Événement joué ici par Edwin Morneplume, Alexandre Kosma, Richard Bradstone, Wade et Myosotis

 ► [1626] Offre Mafieuse d'Achat :
La guerre entre les sept plus puissantes familles mafieuses fait rage depuis deux années et laisse des trainées sanglantes sur North Blue. Les plus faibles des familles s'allient ou fusionnent pour résister à la marée. Quant aux plus puissantes, elles s'arment davantage et se jettent sur la moindre opportunité de gain. A Luvneel, même la plus puissante force militaire des Sept n'est pas en reste. C'est ainsi qu'à la mi 1626, la famille Bambana s'attaque au Syndicat du Crime de Luvneel qu'elle absorbe après une guerre de deux mois. Le bilan est simple, tous les cadors du Syndicat sont mort et les Bambana se sont adjugés leurs terres et leurs ressources.

Boutiques de l'île


Personnalités importantes

La Royauté de Luvneel
Lien cliquable :
DalmascaSeal.jpg

Le comité révolutionnaire de Luvneel
Lien cliquable :
Armee_revo.jpg

Les habitants de Luvneel
Lien cliquable :
1421530329-groupe-habitants.jpg

Les Bonbons de Taraluvneel
Lien cliquable :
1421530329-groupe-habitants.jpg

La Famille Bambana
Lien cliquable :
index.jpg?width=737&height=479?width=737&height=479