AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Mes amis les yakuzas

avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Lun 1 Déc 2014 - 19:40



Mes amis

les yakuzas



Sa allait mieux depuis ces derniers temps. J’avais retrouvé toute ma mobilité sans avoir mal, deux semaines sont passés depuis la dernière fois que j’ai vu les yakuzas et qu’ils m’ont lynché. J’avais réunis pendant ces deux semaines des informations sur un d’entre eux. Le seul dont je connaissais son prénom, Zuchi.

**********************************Flashback****************************************
J’étais chez le médecin, j’allai chercher de quoi faire passer les douleurs de nouveau, j’avais encore tellement mal.
- Je pourrais ravoir les médocs antidouleur siouplaît ?
Le médecin avait un air triste et à la fois sérieux. Cela n’était pas dans ses habitudes depuis que je le connaissais. C’est alors qu’il me demanda quelque chose avec une voix monotone et très grave.
- Hé ! Gamin ! Tu vas vraiment retourner voir les yakuzas ?
- Yep. Dis-je d’une voix sobre.
- Leur chef est puissant. N’y vas pas ! Tu cours à ta perte sinon !
*Le vieux pourquoi il me fait chier comme ça ?!*
- Pourquoi vous vous préoccupez de moi autant ? Je vais y aller et exécuter une vengeance personnelle.
- La vengeance ne sert strictement à rien ! Mon fils ! Il y est resté alors qu’il voulait venger le lynchage de son frère qui lui aussi avait volé et ils ont tout les deux finis par trouver la voie de la mort ! Le vieil homme explosa en sanglot. Je comprenais mieux pourquoi il était aussi inquiet. Je tapotai son épaule, je comprenais sa douleur, la perte d’être qui nous ai chère. Cela avait même réussit par me mettre la larme à l’œil. Je me mis à sourire au vieil homme.
- C’est mon dernier mot, j’irai là bas. Je me vengerai moi et vos fils.
Je partis par la suite en quête de réunir des informations sur une de mes cibles. Surtout une qui avait attiré mon intention. Le seul nom que j’ai pu entendre, « Zuchi ». Je décidai de retourner vers l’auberge délabrée où j’avais l’habitude de dormir pour commencer là-bas.

Arrivé sur place j’entrai. Je poussai la porte délicatement qui à la fin se cassa la gueule vu l’état des lieux délabrés on pouvait que s’en douter. J’avançai tranquillement dans cette auberge, le planché craquai de tel qu’on ne pouvait pas rentrer très discrètement. Enfin avec la chute de la porte de toute façon je ne pouvais être plus discret. Le patron de l’auberge en furie sortie de son comptoir en hurlant :
- Eh ! Toi ! Dépêche-toi de me donner les berrys pour réparer la porte que tu as cassé !
Les personnes présentent dans l’auberge riaient en chœur en voyant le spectacle devant eux.
*Mon coco personne m’a fait banqué jusqu’à maintenant et ce n’est pas toi qui va changer cela.*
-  D’merde toi ! Pour ta porte, je venais ici pour demander si quelqu’un connaissait « Zachi » des Yakuzas !
Le silence d’un coup c’était installé dans l’auberge qui était juste avant très joyeuse. Cela avait même suffit à clouer le bec au propriétaire.
- Za… zachi ?! C’est une nouvelle recrue qui a su se faire respecter rapidement vu son barbarisme !
- Où je peux le trouver ?
J’entendais dans le fond de la salle « Il est fou » « Qu’est ce qui lui veux ? » « Zachi… le yakuzas ?! ». Le barman retourna derrière son comptoir à toute vitesse.
- Pourquoi tu veux le trouver ?!
- Pour l’bastonner, p’quoi ?
Tous d’un coup crurent à une blague, ils mirent à éclater de rire à gorge dépliée. Même le barman croyait à une farce. Cela commença à m’agacer. * Vous ne me prenez pas au sérieux ? Ok.* Je m’avançai vers le comptoir, toujours très sérieux, au fur et mesure des mètres qui nous séparais avec le barman, ce dernier voyant m’approcher rigola de moins en moins jusqu’au moment où je fis devant le comptoir où il commença à blanchir. Soudain je soulevai ma jambe pour quelle soit plus haut que le comptoir, puis je l’ai rabattu sur le comptoir qui avec l’élan de ma jambe et ma force se brisa en deux. Tous arrêtèrent de rigoler, ils étaient devenus tous blancs. J’entendais quelqu’un qui ravalait sa salive. Le barman apeuré tomba sur les fesses et voulut s’enfuir en se poussant avec ses jambes à l’arrière, dommage quelque chose lui bloqua le passage, le mur. Je continuai ma progression vers lui. Arrivé à ses pieds je me penchai sur lui et d’un coup sec je le pris par le col et je le soulevai. Je le regardai avec mon œil, je voyais des grosses gouttes de sueur perler sur son front. Sa moustache noire humide et son crâne sans cheveux. La peur, la peur se lisait dans ses yeux très clairement d’ailleurs tout comme dans ses agissements.
- Ne me tuez pas ! S’il vous plaît !
- Où est Zachi ?!
- Ok ! Ok ! Il est souvent dans le bar là au coin de la rue avec  sa bande ! S’il vous plaît ne me faîtes pas de mal !
- Merci. Dis-je en le relâchant, par la suite je lui tournai le dos et je pris la route en direction du fameux bar. Je repensai au parole du barman qu’il m’avait dis juste avant. En avançant je lui parlai.
- Je suis un pirate, mais je ne tue pas les innocents. Je fais du mal aux bonnes personnes.
Je sortis après ces paroles de l’auberge, désormais dans la rue, je me tournai dans la direction de ce bar. J’accélérai un peu mon allure. J’étais pour une fois pressé de faire quelque chose. La rue aujourd’hui n’était pas trop inondée par la population. Je me frayais un chemin assez facilement.
Une fois arrivé devant l’enseigne du bar je fis glisser la porte sur le côté. J’entrai puis je refermai la porte, j’y allai doucement. Après tout je ne savais pas à quoi il ressemblait. *Merde j’ai oublié de demander au barman à quoi il ressemble… Tant pis, flemme d’y retourner.* Je m’avançai tranquillement et d’un coup je criai :
- Où est Zuchi ?! La serveuse à côté me pria de me calmer et me lança :
- Il est actuellement en mission. Il ne reviendra pas avant une semaine il m’a dit. C’est pourquoi ?
- J’avais un deal à faire avec lui, sauf qu’avant je ne l’ai jamais vu. Pourrais-je savoir à quoi il ressemble comme ça la prochaine fois que je viendrai je ne crierai pas.
- Ah oui bien sur monsieur. Vous voulez que je lui passe le message ? Vous êtes Monsieur ? Zuchi n’est pas très grand, il est brun assez carré, sa particularité c’est qu’il a un œil rouge et l’autre il est bleu.
- Non ne vous en faîtes pas je repasserai, je veux lui faire la surprise. Ah d’accord merci beaucoup Mademoiselle à dans une semaine alors !
*Pfiou, je me suis pas fais griller.* Je ressortis tranquillement de ce bar puis je retournai chez le médecin afin de lui demander si il pouvait m’héberger pendant une semaine.


© Daemon Wall


Dernière édition par Daemon Wall le Mar 2 Déc 2014 - 20:53, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Lun 1 Déc 2014 - 21:39



Mes amis

les yakuzas



Aujourd’hui, c’est le jour J ! Le jour où je vais retourner dans ce bar est arrivé. J’étais chez le médecin, on était de bons amis, j’avais appris que sa femme était autre part dans le monde car elle voulait devenir la meilleur médecin et qu’elle voulait guérir toutes les maladies au monde incurable.
- Oi, vous savez où est la prochaine île ?
- Elle est au Nord-Ouest, son prénom est Orange. Tu vas aller là-bas pour ta prochaine aventure ?
- Yep, faut que j’vois l’marine.
Je regardai l’heure, il était 16h30. L’heure parfait après la sieste pour combattre. Je me levai de la chaise déterminé.
- C’est l’heure, j’y vais.
Le vieillard me regardait assez tristement, comme ci il était sur que j’allais perdre ou mourir.
- Bonne chance et surtout reviens en vie.
- Mon vieux je pense que on se verra que maintenant après je fuis direct en direction d’Orange. Je ne pense pas que j’aurai le temps de repasser.
Je partageai avec lui une dernière poignée de main puis je partis. Il était vraiment mélancolique. *A bientôt l’ami !*
Je partis alors embrasser ma destinée. Pour me faire discret je mis sur ma tête un grand chapeau cachant mon visage.
J’étais arrivé au bar une demi-heure plus tard. Je rentrai tranquillement et une fois entré j’entamai mes recherches. Je m’étais calé dans un coin du bar. J’avais une vue sur tout le monde comme cela et de plus ce coin était assez sombre j’avais moins de chance de me faire repérer. J’ôtai le chapeau qui me gênait pour mes recherches. Je regardai chacun d’entre eux. Surtout du moins les yeux. Un œil rouge et un œil bleu. Un d’entre eux attira mon regard. Je vis un brun assez carré et pas très grand. Il rigolait avec sa bande au comptoir. *Sa doit être eux !*.
Je renfilai le chapeau sur ma tête pour continuer ma filature. Je m’avançai parmi la foule bruyante de ce bar. Je mis ma main gauche dans ma sacoche. *On ne sait jamais, je dois prévoir ma fuite.* En arrivant derrière cette bande de rigolo je demandai :
- Zachi des Yakuzas ?
Un homme se retourna, la quarantaine. Brun les traits carrés, assez ridés. Sa bande se retourna, Zachi lança :
- Lui-même ! Qui es-tu ?
Je lançai mon chapeau sur le côté. Leurs visages changèrent d’expression. De joyeux ils passèrent à sérieux. Les 4 rigolos en face de moi ne rigolaient plus tellement. J’entamai directe les hostilités.
- Punch One !
Ma technique de rapidité associé à un peu de force marcha, il fut surprit. Je l’ai touché au niveau du visage. Ce coup pas trop puissant lui avait quand même fait cracher un peu de sang. Ce dernier voyant qu’il avait craché du sang rentra dans la fureur.
- Enculé tu vas voir !
Ils dégainèrent tout les quatre leurs katanas. Zachi fut le premier à se ruer sur moi. J’esquivai le coup sans trop de difficulté. Profitant d’être désormais dans son dos j’avais envie d’en finir vite.
- Speed Fight !
Je lui mis un coup au niveau du cou. Cela lui fit un peu le coup du lapin mais moins grave, il se retrouva juste évanoui. Par la suite deux autres entrèrent dans le combat. Je pus en esquiver qu’un. Le second avait réussit à m’entailler au niveau de la cuisse. J’avais tout de même réussis à limiter les dégâts pour ma cuisse. Je profitai désormais que l’un soit derrière l’autre pour faire une de mes autres techniques.
- Punche Three !

Cette technique je l’ai faite pour que le premier propulsé par la force du coup embarque le second. C’est un de mes coups puissant. Ce coup pouvait fissurer un mur. Je concentrai toute ma force dans mon bras en revanche cela me ralentissait dans mes mouvements. Le dernier qui reçut le coup de plein fouet fut propulsé Il cracha une énorme quantité de sang puis il embarqua son collègue, tout deux traversèrent le comptoir et allèrent s’éclater contre le mur. Les deux en tombant du mur on pouvait clairement distinguer leurs contours qu’ils avaient laissés sur le mur. Le dernier ne réagissait pas. Je trouvai ça bizarre. Je me retournai vers lui.
- Je bats tes amis et toi tu n’bronche pas ?
- Je suis le plus fort du groupe. Je laisse les faibles se faire démolir. Zachi était prometteur mais bon. Je suis celui qui t’a sauvé du second coup de Zachi.
- Pour qu’ensuite tu provoque mon lynchage !
Il souriait en coin. Cela je ne laissai pas passer. Un arrogant dans son genre grr sa m’énervait. J’allai lui donner un coup quand il disparut. Il se déplaçait à une grande vitesse. Je me pris un coup au niveau des côtes assez puissant. Je me pliai du côté où j’avais reçus le coup. *Aïe il ne m’a pas loupé !* Je le cherchai, sa voix autour de moi résonnait.
- Je suis là…là...là.
Punaise qu’est ce qu’il m’énervait. D’un coup je le vis devant moi. Il me donna un coup de poing puissant dans le ventre qui me propulsa dans le mur là où avaient volé ses camarades juste avant. Je crachai de la salive mélangé à du sang. Principalement du sang quand je percutai le mur. Je tombais au sol, j’avais du mal à respirer, mon adversaire avança parmi les débris en bois du comptoir cassé, il me donna un coup de pied au sol. Il me faisait encore plus plier.
- Un faible encore qui ne faisait que se la racler.
- Laisse-le !
Quelqu’un vira mon adversaire de devant moi. Je vis deux pieds devant moi, les pieds de mon adversaire étaient éloignés. Sa voix me disait quelque chose. Je devinai qui c’était quand mon adversaire mécontent grogna :
- Putain ! Tu veux quoi le vieux ? Retourne dans ton lit mourir en paix !
Le vieillard était armé d’un bâton avec lequel en fonçant sur le yakuza il fit tournoyer.
- Yaaaah !
Il allait donner un coup à notre ennemi quand il fit lui aussi propulsé contre le mur. Un peu sonné, il se redressa et fonça encore sur le yakuza.
- Je vengerai mes fils et mon ami ! Crève !
Il fut de nouveau propulsé contre le mur. A moitié sonné il se releva difficilement et fonça de nouveau sur l’homme. Ce dernier était énervé.
- Putain vous les vieux vous êtes chiants ! Je vais te faire goutter mon meilleur coup et je te trancherai la gorge après !
Le vieux fut de nouveau propulsé contre le mur. Cette fois ci il heurta le mur avec deux fois plus de violence. Je le voyais allongé au sol en train de suffoquer de douleur, il avait le souffle court. *Putain je suis capable de protéger personne… mes frères… maintenant le vieux… ils n’ont jamais abandonné… Putain bouge toi !* En repensant à cela, je sentais de moins en moins la douleur la colère m’envahissait. Ma détermination m’avait regagné. En me relevant je crachai un peu de sang.
- Kof ! Kof ! A nous deux ! Je ne te laisserai pas toucher une fois de plus ce vieillard !
Je remontai ma garde, mon adversaire devenait fou.
- Putain vous avez quoi tous à ne pas vouloir mourir ?!
- T’gueule ! Merci !
Devenant fou il fonça droit sur moi avec son katana dégainé. *Je peux le vaincre en un coup j’ai juste à l’éviter et à… *
Je me déplaçai sur le côté, avec l’élan il ne put s’arrêter. Je portai mon poing vers son visage.
- Punch Three !
Avec l’élan de mon adversaire et la puissance de mon coup cela lui cassa le nez directement, cela le fit même partir en arrière. Il était tombé raid par terre. Totalement K.O. Fatigué et blessé je repris deux secondes mon souffle. Je me penchai vers mon ami le vieillard qui était plus trop sonné. Il me regardait et haleta.
- Va… va-t-en gamin ! Ils ne vont pas tardé à arriver. T’en fais pas pour moi je dirais qu’un pirate m’a agressé.
Je lui fis un signe de la main puis je pris la recette de la caisse du bar. Elle contenait environs 300 000 berrys. Ensuite je courus, je courus avec du mal mais je courus. J’allais comme ça jusqu’au port en esquivant les grosses rues.

J’étais arrivé au port sans trop d’embûche, j’empruntai un navire de transport pour aller à Orange. Je payais mon voyage avec rien du tout, j’avais embarqué comme clandestin en me cachant dans la cale pendant qu’ils chargeaient le navire.


© Daemon Wall
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Page 1 sur 1