AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 On repart en mer.
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3267
Popularité: -275
Intégrité: -126

Mer 12 Avr 2017 - 20:55

L'équipage venait de débarquer sur Second Peace. L'endroit attirant autant d'explorateurs, d'aventuriers et de personnages louches. Tous venaient pour une seule raison, faire fortune en explorant les îlots. Il fallait grimper, escalader les îlots plus on grimpait plus les richesses étaient légions. Pourquoi risquer sa vie à sillonner les océans quand on pouvait saisir babioles, anciennetés en tout genre et les revendre pour un fameux montant. Comme des charognards autour d'une carcasse, ils ne partiraient que lorsque les îlots auraient livrés leurs dernières pièces en or. Ils croyaient avoir trouvé une poule aux œufs d'ors. Grossière erreur car l'histoire de Second Peace se répétait et démontrait qu'à faire n'importe quoi on finissait par rencontrer n'importe qui. Depuis la tristement célèbre expédition vers le sommet de Maximilian Sobert De Bajac Junior et de ses compagnons. Aujourd'hui leurs morts et le récit de Clotho décourageait quiconque de braver les dangers visiblement inconnus des étages les plus hauts.

Les explorateurs se contentèrent alors de porter leur attention vers les niveaux moyens, il y avait des trésors pour sur. Ils auraient sans doute moins de valeurs que ceux d'en haut, néanmoins ils préféraient vivre quitte à devoir en vendre plus. Piller, voler ils s'en moquaient pour l'histoire et la science ils devaient dépecer les îlots de leurs bien en échange de la postérité et d'être reconnu par leurs pairs.  Dans ce contexte les navires de la pirate accostèrent, l'accueil fut on peut plus glacial. On ne voyait pas d'un bon œil qu'un équipage de pirates débarque, ils devenaient une concurrence sérieuse si ils comptaient rester.

Izumi disposait de moyens plus efficaces que de l'argent, elle était plus forte et puissante que n'importe quel être résidant aux niveaux inférieurs. Un gros poisson dans une petite marre, elle les dévorerait si ils bougeaient le petit doigt. La population réticente à l'amarrage des forbans se contenta de rester sur le côté. L'ancienne armure ne comptait de toute façon pas s'attarder dans cette fange.
Cigarette au bec elle observa le paysage, levant la tête pour apprécier le spectacle. Des îlots jusqu'aux nuages. Rien à voir avec la jungle luxuriante sur Endaur. Cette île ou elle avait récupérée Menteuse à la marine. Bien des aventures depuis cet incident, elle avait quittée famille sans le moindre regret. Aucune once de nostalgie, elle appréciait sa position actuelle, et ce n'était guère que le début.
Elle escaladerait Second Peace comme elle avait grimpée dans la hiérarchie des pirates. Avec force et sans faire preuve de pitié, elle claqua des doigts et laissa sa seconde distribuer les directives. Elle avait des ruines à découvrir. Et des richesses à trouver. Izumi était une femme simple, il lui fallait de l'or pour entretenir son rythme de vie luxueux loin d'Armada. Et si elle devait éradiquer la population d'explorateurs en tout genre résidant ici, alors ils pouvaient commencer à déménager et fissa.
Mais avant toute chose il lui fallait un guide. Quelqu'un connaissant le coin, quelqu'un qui ne tenterait pas de lui mettre à l'envers. La capitaine n'accorderait certainement pas sa confiance au premier venu, encore moins à cette populace qui ne rêvait, que d'une chose, son départ.


-Tu te dis que finalement montrer les gros bras d'entrée de jeu, n'en valait pas la peine ?

-Bien au contraire Elizia. Bien au contraire, ils resteront tranquille le temps de notre séjour. Je veux
que tu envoies, Rosa et des hommes se renseigner sur les éventuels personnalités dans le coin, je veux un topo d'ici demain matin. Ou sont les esclaves ?

-Strenght est dans les parages, Shadow et Light sont sur le navire à dormir je suppose. Honey est avec les enfants. Autre chose ?

-C'est un cadre idyllique pour une sortie découverte tu ne penses pas ?

-Tu es en forme, depuis que t'as découvert que t'avais un éternal pour ce bled.

-Comme un conquistador en terre conquise, je porte déjà mon attention sur ce que je vais faire de  mon futur butin. Trêves de plaisanteries prépare les femmes, je veux un groupe sur les îlots les plus proches d'ici la nuit tombée. Laisse une petite garnison ici, sur les navires. Canons prêts à faire feu au moindre truc suspect de la part de ces péquenots.

Elizia hocha la tête machinalement, emboîtant le pas de sa capitaine qui se dirigeait de nouveau vers le port. Elle y passerait la nuit, retranchée dans ses quartiers à attendre les nouvelles qu'elle avait demandée. Une nuit en sécurité, la dernière qu'elle passerait à dormir sur un lit digne de ce nom. Demain et pour un moment ça serait de l'ascension, de l'exploration et des bivouacs de fortunes.

http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi http://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3267
Popularité: -275
Intégrité: -126

Jeu 13 Avr 2017 - 23:14



Le lendemain, la tête vaseuse et avec la gueule de bois, Izumi fut réveillée par les premiers rapports. L'on toqua à sa porte avec insistance, obligeant la capitaine à sortir en troisième vitesse de son lit, s'habillant par la même occasion. Allumant une clope et évitant les cadavres de saké au sol, et les femmes qui y dormaient, elle entre-ouvrit la porte. Elizia glissa son pied dans l'ouverture pour empêcher la pirate de repartir dormir en verrouillant derrière elle.

- On a les informations, et tu as de...

-Je sais ce que j'ai dit, entre.

Ce que fit sans se prier la seconde de l'équipage. Affichant un visage de dégoût face au décors que proposait les quartiers de la capitaine, elle contint sa colère.

-Tu es vexée? Tant mieux. Ça veut dire que j'aurai bientôt ce que je désire.

-Tu ne t'excuseras donc pas?

-Je t'avais dit de ne pas franchir la limite, limite que nous avions définis. Nous réglerons nos différents plus tard, cette querelle remonte à déjà un moment et nous réussissons pourtant à cohabiter au sein du même navire. Les informations donc?

Elizia réprima une pulsion de violence, s'alluma une cigarette et se laissa tomber sur le lit de sa capitaine. Pendant que Izumi profitait du luxe qu'elle s'octroyait elle, fidèle compagnonne depuis Las Camp trimait pour maintenir l'équipage dans une cohésion acceptable. Et Izumi ne semblait pas comprendre la poudrière qu'elle avait sous les pieds. Et ce n'était pas avec des soirées privées qu'elle introduirait de nouveau une confiance entre les différentes instances des navires. Pourtant aujourd'hui encore elle ne piperait mot, car c'était du temps gâché que d'expliquer à la primée la réalité de la situation. Izumi avait déjà reprit la mer, remettant les rouages de l'Iron Fleet en marche et c'était un miracle. Hors de question de l'arrêter sur sa lancée.

-Le groupe est bien sur les îlots comme convenu. Ils attendent notre arrivée. Pour les personnalités du coin on a plusieurs fois eu des signalements, d'une nouvelle compagnie qui s'était installée plus haut dans les îlots.

Izumi affichait un visage satisfait, tout se mettait plus ou moins en place. Il était évident que depuis la disparition des explorateurs majeurs dans les îlots situés plus en hauteur, quelqu'un d'autre viendrait prendre la place. Il fallait entrer en contact avec cette compagnie.

-Dit m'en plus sur ces nouveaux venus.

-Des anciens pirates, guidés par un vieux type avec une prime.

Forcément, ça aurait trop facile d'être les premières à débarquer sur Second Peace et tout rafler. Elle passa une main dans sa chevelure et l'autre sur ses tempes, frottant et massant son cuir chevelue pour se concentrer. Il n'y avait pas trente six solutions, un conflit était inutile il y avait largement de quoi se partager les éventuelles découvertes. Elle jouerait la carte diplomatique, si elle échouait alors elle exterminerait la concurrence. On ne partageait pas avec un ennemi.

-Envoie quelqu'un les voir, nous sommes prêtes à nous associer avec leurs compagnies en échange d'un guide vers les îlots supérieurs. Nous protégerons leurs intérêts jusque là, si ils refusent ça sera un conflit ouvert. Ils n'ont guère le choix.

Haussant les sourcils et les épaules, Elizia tira une latte sur sa cigarette. Elle ne comprenait pas vraiment le raisonnement de Izumi, menacer quelqu'un pour s'allier avec lui? Non décidément elle manquait de diplomatie, de tact et de talents pour les relations avec autrui. Ou alors le faisait-elle consciemment, pour voir la réaction de leurs potentiels adversaires?

-Un problème?

Elizia ne répondit pas, soufflant et se dirigea vers la porte. Il était grand temps que sa capitaine se batte, se prenne une déculottée pour les remettre les idées en place. Avait-elle des soucis pour être à ce point détestable? La tueuse des blues ouvrit la porte, mais quelqu'un empoigna son bras. Elle se retourna et haussa un sourcil en voyant Izumi visiblement ravie et heureuse.

-Au fait merci.

Elle relâcha son emprise et retourna s'allonger sur son lit. Exaspérée par le comportement de son amante Elizia sortit mais ne claqua pas la porte, signe important, elle n'était plus énervée envers Izumi. Ces simples mots lui avaient suffit pour décompresser et réviser, légèrement, son jugement envers Izumi.

De son côté la capitaine, alluma sa pipe d'opium. Laissant sa réalité se transformer, elle esquissa un large sourire. Tout se déroulait comme elle l'avait prévue, c'était la prendre pour une idiote de croire qu'elle n'avait pas connaissance de l'ambiance sur le navire. Les femmes, pires que les hommes, avaient constamment d'attention. Il fallait être aux petits soins avec elle, le problème c'est que c'est l'inverse qu'attendait l'armure. Il était grand temps de rentrer dans le lard de n'importe quel gueux pour prouver à ces pétasses de forbans qui dirigeait le navire. Il n'y avait pas de place pour deux capitaines, le régime à bord des navires était une dictature. Izumi dirigeait comme dans un couple, elle portait le slip et ne laisserait personne lui arracher son autorité.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi http://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3267
Popularité: -275
Intégrité: -126

Sam 15 Avr 2017 - 1:55


Alors comme ça, al catin de Red veut s'associer vec moi? Bob le baroudeur? Dit moi gamine, t'mignonne ptet même que je pourrai t'engrosser mais à part ça tu vaux quoi?

J'ai presque ta prime Bob. Je serai toi je me ferai tout petit, ta compagnie n'est pas un équipage pirate. Tu me reparles encore une fois comme ça et je te couperai tes bourses, et je te les donnerai à manger. Et tu les mangeras. Tu veux parler cru? On peut être deux à le faire.

Le borgne éclata de rire, un rire gras puis posa son mauvais œil restant sur le corps de la fausse blonde. Il cracha aux pieds de la capitaine puis claqua des doigts. L'on apporta alors un alcool de mauvaise qualité, le genre qui vous prend à la gorge et qui reste bloqué ensuite dans votre gosier. L'ancien pirate en avala une bonne gorgée, puis tapa de sa main usée sur sa panse. Allumant un cigare bon marché il souffla avant de reprendre.

J'aime ton style l'Armure. Mais ici c'est ni Las Camp ni Navaronne, t'as pas autant de soutient que tu penses. Je connais ce coin mieux que toi, t'as besoin de moi ptite idiote. Alors menace pas l'main dans laquelle tu vas becter! On a tout intérêt à s'associer c'sur, mais c'pas en me le demandant c'comme ça que tu vas obtenir quoi que ce soit. Agenouille toi et implore moi de t'aider, on v'ra ensuite. Yar yar!

Il repartit de plus belle avec son rire immonde. Izumi elle tirait lentement sur sa pipe d'opium. Ce porc ruisselait d'immondices, son haleine et son odeur corporelle lui donnait des nausées. Il ne semblait pas être du genre à s'entacher de jolies bijoux, il dépensait tout ce qu'il gagnait. Un vieil imbécile borgne, claquer tout ce qu'on récoltait n'avait strictement aucun intérêt aux yeux des Iron Fleet. L'équipage de femmes avait une autre approche des butins. Mettre de côté pour s'offrir autre chose que des ports miteux et des garces aussi grâces que bouffés par les puces.

Et si je te tuais maintenant, t'pas le seul à me servir. J'suis sur que n'importe lequel de tes gars ferait l'affaire. T'en pense quoi? Je payerai surement plus que toi, tu ne sembles pas avoir les moyens de faire autre chose que de proférer des menaces en l'air. Tu transpires le vide, tu n'as rien et tu veux tout. Je me suis renseigné Bob.

Il afficha un tout autre visage, il pavanait moins. Du dégoût malsain se transforma en une grimace et que son regard mauvais jetait des éclaires invisibles sur Izumi. Il était en colère, la haine même l'envahissait. Bob ne semblait pas supporter qu'une arriviste le mette dans une position délicate. Il l'aurait bien traité de tous les noms, il s'imaginait jouer avec son corps de salope hautaine. Sa vision des femmes n'était pas en adéquation avec ce qu'il voyait. C'était ça d'être laxiste aussi, maintenant elles se mettaient à vouloir des droits. Il briserait son corps, mais avant il jouerait avec. Son rictus mauvais néanmoins fut en contradiction avec ses propos.

C'est que tu lâches pas l'affaire toi hein, tu me plais gamine. T'es téméraire et t'as pas peur de te casser des dents pour ce que tu veux. J'accepte de te guider jusqu'aux îlots ou j'ai actuellement mon camp de base. Ensuite tu te débrouilles.

En échange tu veux quoi?

Tu perds pas le nord hein, on verra une fois en haut. Mais j'espère que t'as de quoi payer.

La dessus il se leva, salua brièvement Izumi et Elizia et quitta la salle de l'auberge avec ses hommes. En crachant dans sa barbe, les insultes qu'il murmura n'échappèrent pas aux deux femmes. Même sans avoir une fine oreille il était plus que normal de se méfier de ce type. C'était aussi louche qu'excitant. Ce type les poignarderaient toutes les deux à la moindre occasion. D'un simple regard elles se comprirent.

Il va nous emmener là ou il veut.

Et ensuite il nous chargera de dos. Et je suis qu'il tentera de...

Prendre nos navires et tout ce qu'il peut. Mais c'est notre seule solution, aucun des civils n'accepterait et même pas sur qu'ils aient les connaissances et l'envie d'y retourner après la dernière expédition.

On va s'amuser je le sens, mais c'est ce que tu voulais non Izumi? J'en étais sur, tu cherches toujours la mort ou à provoquer autant de risques que possible. Mais je ne crois pas que ce sera aujourd'hui que tu te prendras une fessée par un type plus fort que toi. Il est vieux, fort pour son âge mais pas incroyable. Tu prendrais surement le dessus.

Mais il connaît le terrain, ça change pas mal de choses. Faisons comme si nous étions des femmes naïves et idiotes comme il le souhaite. Je te laisse t'occuper des préparatifs. Fait boire les femmes ce soir, qu'il y ait ripaille. Nous serons riches ou nous ne serons pas après Second Peace. Et tu es invitée dans mes appartements après. Il est possible que je m'excuse.

Son sourire malicieux et remplit de sous-entendu agaça Elizia. Izumi était une enfant, qui semblait revenir à la vie uniquement lorsque des mauvais coups se prévoyaient. Elle se ferait encore les dents sur des minables avant de viser plus gros.

Elle prit la main de sa capitaine et le duo de femmes s'en retourna vers les navires annonçant les nouvelles à l'équipage. Cette nuit là, elles levèrent leurs choppes à Bob le machiste, à Second Peace et à la mort prochaine de ce porc.

Bob lui passa la nuit à ruminer sa prochaine vengeance entouré de ses gars. Regardant des hauteurs les lumières et les bruits distants du port. Il tapa du poing sur un arbre le brisant en deux. Il le jura en crachant, il détruirait toute trace d'existence de ces amazones à deux balles. Il enverrait la tête d'Izumi à Red et réclamerait son cadran. C'était l'occasion de finir sa vie en beauté. De reprendre des galons. Son sourire mauvais provoqua un rire nerveux tandis qu'il jeta son regard vers les îlots autour de lui. Elles ne savaient pas dans quoi elles s'embarquaient.

Lui si.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi http://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3267
Popularité: -275
Intégrité: -126

Mer 19 Avr 2017 - 2:15

Le lendemain, les femmes entamèrent l'ascension des premiers îlots n'y rencontrant que des petits groupes d'explorateurs. Ces derniers laissèrent passer la colonne de pirates en s'écartant, ceux-là étaient présent pour étudier plus que piller. Et surtout ils profitaient de la sécurité et de l'intérêt moindre des premiers étages pour les fouiller jusqu'au moindre centimètres. Izumi et les siens les laissèrent donc en paix, avançant sans jamais se plaindre. Elles avaient rendez-vous un peu plus haut ou déjà, l'aventure croise les zones inconnues et le danger. Pour sur que c'est déjà découvert mais les îlots sont plus nombreux, couvrant une distance plus grande.

Pour les courageux il y a donc forcément du pactole à se faire là dessus. Et c'est la raison pour laquelle aujourd'hui Izumi se transforme en exploratrice. Le camp de base de Bob est sur un de ces îlots, lequel impossible de le savoir. L'équipage de pirate ayant rendez-vous en contre-bas. Elles y arrivent d'ailleurs à ce point de rendez-vous après, des heures d'escalades. C'est l'heure de souffler en attendant les hommes de Bob censés les guider jusqu'à bon port. Pourtant la tension est palpable, loin des villes et des îles conventionnels se battre ici reviendrait à braver la mort pas belle. Tomber d'un de ces îlots n'a rien de bien attirant. Et puis c'est vrai qu'on se sent mal à l'aise dans les cieux, on se dit qu'on est pas à notre place.

Les hommes n'ont pas d'ailes, à cet instant cette conclusion simpliste fait toute la différente. Les rangs s'agitent, les femmes entament alors des discussions par petits groupes. Les bruits vont vite, le téléphone arabe aussi. Très vite les lieutenants remontent l'inquiétude et la tension à Elizia qui s'en va le répéter à Izumi. La capitaine passe une main dans sa chevelure et reste de marbre, allumant une cigarette dans les ruines sur lesquels ont élues un campement temporaire l'équipage. Les gars de Bob tardent, c'est bientôt l'heure et un retard pourrait être un signe très grave. Les navires sont défendus pour sur mais ne résisteraient pas à une attaque longue. Couper la base arrière de troupes pourrait s'avérer être une stratégie payante. Et Izumi en est persuadée, qu'il existe d'autre chemins que celui dicter par Bob pour redescendre. Elle lève une main, la colonne reprend alors son calme. La tension augmente même d'un cran, mais le brouhaha disparaît. Bien, elle a encore un contrôle sur son équipage. Le pire dans ces situations est que l'individualité de chacun resurgisse. Elle n'a surtout pas besoin de forte têtes maintenant.

-Elizia!

La deuxième blonde de l'équipage lance un regard à Izumi. Puis soufflant désigne quelques femmes à la hâte et forme un groupe de reconnaissance. Si l'Armure envoie son bras droit c'est avant tout pour s'assurer qu'elle revienne. Elle ne connaît pas réellement la force de son opposant en devenir, mais pour sur Elizia devrait pouvoir lui tenir tête. Des lieutenants plus faible comme Rosa ou Strenght, ses deux 'brutes' comme elle aimait à les surnommer, auraient sans doute plus de mal à revenir indemne. Il fallait néanmoins être totalement sur le qui-vive, n'accorder aucune confiance à cet homme était le minimum. Etre prêt à réagir était tout autrement plus délicat.

Mais pour l'heure Bob tenait parole, Elizia revint en effet avec les guides promis par le vieil homme. Et la joie sembla envahir de nouveau les rangs, calmant ainsi les discussions de mauvaises augures. En tête de pont, les deux amantes restaient septiques sur la bonne volonté qu'employait Bob à les guider jusqu'à son campement. Leurs guides restèrent muets pendant la majorité du voyage, ils jetaient de temps en temps des regards furtifs comme pour énumérer le nombre de pirates qu'ils guidaient. Mais aucune n'accorda plus d'importance que ça à leurs comportements. Izumi se lassa néanmoins rapidement de la marche dans les îlots, et imposa un rythme plus léger aux guides. Ces derniers bien que ne semblant pas spécialement contents ne pipèrent mots. Décidément Bob avait réservé le meilleur accueil possible sur Second Peace Island.

Izumi n'y croyait en réalité aucunement, les pauses étaient régulières pour compter le trajet. Ce dernier semblait bien long. Elle n'y trouva rien à redire ne connaissant pas les environs, mais se jura qu'à l'avenir elle achèterait des cartes et des guides moins louches que ceux-ci. Elle pouvait tout à fait forcer un civil d'en bas à la guider, l'ennui était de trouver quelqu'un qui s'était aventuré jusque là. Cette putain d'expédition ratée était trop récente, trop récente pour que quiconque retente le coup. La fausse blonde alluma sa pipe, tirant sur l'opium contenu dedans. Son visage restait fermé et dur, elle se crispait par moment sans réellement savoir pourquoi.

Elle n'aimait pas se faire balader, et dépendre de quelqu'un encore moins. La première impression de Bob ne lui disait rien qui vaille. L'arrivée de son bras-droit la remit sur Terre, Elizia semblait consciente de ce qui impactait Izumi mais ne fit rien. Simplement lui rappeler que la pause était terminée, la capitaine pirate se leva alors une main sur le pommeau de Menteuse.

Si elle ne tapait pas sur un singe ou une autre bestiole bientôt, quelqu'un y passerait à la première occasion.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi http://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
avatar
Izumi
L'Armure brisée

♦ Localisation : Second Peace Island
♦ Équipage : Capitaine de l'Iron Fleet

Feuille de personnage
Dorikis: 3267
Popularité: -275
Intégrité: -126

Sam 22 Avr 2017 - 14:26

L'équipage de l'armure arriva enfin à destination. Le soleil se couchait, et la fatigue laissait place au réconfort de pouvoir se reposer une nuit. Elles repartiraient le lendemain, après une bonne nuit de sommeil au coin du feu. Izumi pour sa part souhaitait voir Bob, lui présenter ses félicitations pour le travail rondement mené et par la même occasion tenir parole et payer le vieux lascar. Ce dernier attendait d'ailleurs la capitaine pirate assis sur une caisse de son campement. Il y avait moins d'hommes qu'avait prévu Izumi. Elle qui croyait que les effectifs de Bob étaient plus importants que ça, un ancien pirate qui avait fondé une compagnie avec à peine de quoi remplir le campement? Enfin si le caractère de Bob était le même qu'il avait affiché en compagnie de la blonde et de sa seconde rien d'étonnant à ce qu'il ne soit pas entouré d'autant femmes que l'était Izumi. Tirant sur sa pipe à opium elle se présenta à Bob. Il ne la regardait pas, lustrant son sabre et son fusil et crachant de la chique au sol. Malgré ce comportement de rustre la femme ne se laissa pas intimidé. Partout ses membres d'équipages s'installaient, se divisant en groupes pour chercher des coins douillets.

Je dois m'excuser 'lors je suppose? C'ça que t'attends?

Il continua de l'ignorer, après un temps, il leva son unique œil la dévisageant de haut en bas. Appuya sur la caisse pour se lever, et afficha un sourire d'ou ses vieux chicots rongés par le tabac empestaient une haleine fétide. Et il se mit bien face à Izumi afin d'être sur de l'embaumer, finalement Bob alluma un de ses cigares bon marché.

Je t'avais dit gamine que je tiendrai parole.


Elle s'apprêtait à lui demander ses tarifs, imaginant bien ce que ce flibustier douteux lui ferait payer aussi cher qu'il pourrait ses prestations. Quand elle observa en arrière plan de moins en moins de monde. Elle était maintenant certaine qu'il y avait encore moins d'hommes de Bob que lors de son arrivée. C'était pas normal et ça flinguait le coup fourré. De nouveau elle observa Bob, ce dernier maintenant son sourire. Il s'était de nouveau assis, les pieds en éventails et son arme dans sa main. Il allait quand même pas oser? La trahir maintenant? Avait-il à ce point envie de s'empaler sur Menteuse?

Je t'avais dit aussi que tu payerais pour tes propos. Qu'on me parlait pas comme ça. Je vais tenir parole pour ça aussi.

Il se leva. Si la surprise ne marcha pas sur Izumi, en revanche son équipage prit de plein fouet le retournement de veste de Bob. Elle beugla, non elle hurla, tout ce qu'elle avait dans les poumons elle le mit dans son cri. Comme un animal acculé, qui appelait ses semblables. Elle hurla si fort que Bob recula un instant. Et son cri de ralliement fut reprit par Elizia. Elles hurlèrent à en perdre la voix, et bientôt toutes les femmes se transformèrent en valkyries reprenant les hurlements pour signaler l'alerte. Divisées mais organisées, les groupes se jetèrent instantanément en avant pour contrer l'offensive des hommes de Bob qui surgissaient des ruines, des tentes et des bois. La mêlée générale, le chaos le plus total. Impossible de donner des ordres, elle se jeta sur Bob. Le vieux baroudeur encaissa la charge, visiblement tout de même étonné de la force de l'Armure.

Tu t'attendais à quoi? Qu'on s'empale sur tes lames? Je vais te montrer comment j'aurai te considérer dès le départ.

Menteuse fendit l'air, sifflant et coupant une mèche de cheveux gras à son adversaire. Ce dernier usa de son corps pour repousser Izumi. Manquant de tomber en arrière la pirate se servit de Menteuse comme canne une seconde, puis se jeta sur le côté pour esquiver le tir de pistolet du borgne. Ce salopard n'avait aucun code de l'honneur même en combat. Elle n'était pas surprise, ce genre de personnage vivait dans un constant mélange de nostalgie, de peur de vieillir et d'appréhension. Il se battait comme il vivait, comme un bœuf sans réellement penser à chacune de ses attaques. Pas de stratégies, comme pour ses hommes qui profitaient de l'effet de surprise sans réellement faire de grande différences.

Pourtant elle perdait du terrain, pas tant par manque de force de la part de son camp. Mais parce que si Bob n'avait pas encore gagné la bataille il était certain que le mal était déjà fait. Par petits groupes ses membres d'équipages étaient des proies faciles. Il fallait se réunir, former un carré et se défendre. En reculant et en utilisant des lames de vents pour ralentir Bob elle aperçu Elizia au prise avec des hommes du borgne. La tueuse des blues s'en défit sans grand mal.

-Elizia! Rassemble les femmes! Toutes celles que tu peux! Qu'elles aident les groupes minimes!

La question de son bras droit concernant son propre état resta sans réponse. Elle replongea directement dans son duel avec Bob, duel ou pas. Il avait réunit trois forbans avec lui, le même regard à moitié vide et à moitié fou. Leurs lames miroitant dans leurs mains, ils chargèrent de concert sur la fausse blonde. Elle éventra le premier avec une lame de vent, le second lui donna un coup d'estoc qu'elle para non sans ouvrir son bas-ventre à cause de l'attaque du troisième. Si elle commençait à saigner c'était mauvais signe. Bob n'aurait qu'à se retrancher derrière sa chair à canon en attendant que son adversaire s'épuise.

Attrapant le responsable de sa blessure par le col elle l'envoya valdinguer sur son collègue. Ce dernier se jeta en avant pour esquiver, et se retrouva la gorge directement dans Menteuse. Elle dégagea le meitou du mort pour pourfendre le dernier. Elle chercha du regard Bob, ce dernier s'était évaporé dans la nature. Elle cracha un mélange de sang et de bile sur le sol, agrippant fermement Menteuse par la main tandis que l'autre prit son pistolet à sa ceinture. Se dirigeant vers les femmes qu'elle apercevait, moulinant et abattant son sabre sur chacun des hommes du borgne. Le sang giclant avait d'ailleurs recouvert ses bottines.

Elle ne regardait pas le décors apocalyptique que lui offrait la bataille. Ne se concentrant que sur une seule chose, retrouver Bob et lui arracher la tête. Sa tête sur son sabre à la vue de tous, et plus elle pensait à cette vision plus Izumi s'enfonçait dans les combats. Et toujours ces bruits, les mêmes qui la suivait. Les mêmes qui apparaissaient à chaque combat. Les hurlements d'agonies des blessés, les râles des mourants. Les pleurs parfois, et le plus souvent des cris viscéraux. Les cris de ceux qui croyaient se donner du courage en hurlant. La capitaine le savait mieux que personne, en criant on ne se donne pas du courage. On tente de réprimer la peur qui monte en nous.

Quelqu'un l'attrape par le bras. La lame manque d'embrocher la malheureuse, Rosa médecin de l'équipage qui semble tétanisée. L'Armure reprend ses esprits, difficilement, le gout du sang encore dans la bouche.

-Des nouvelles?

La petite femme tremble encore, dans ses mains ses dagues ensanglantés. Plus pacifiste et peureuse que n'importe quelle membre de l'équipage, surprise et sans possibilité de refuser le combat Rosa connaît désormais la réalité de la guerre.

-Rosa?

-On perd du terrain. On arrive pas à se regrouper, soit on tente une percée soit...

-Je vois le genre. Derrière moi toutes.

Elle protégerait les siens, c'était sa faute si elles mourraient. Sa faute si elle avait préféré faire confiance à un type qui n'en valait pas la peine. Sa faute si aujourd'hui une fois de plus un naufrage menaçait les siens. Elle rangea son tromblon et dégaina une autre épée. Et elle couru, à en perdre l'haleine, pour se jeter sur les hommes du borgne. Empalant, décapitant et coupant n'importe quel fou se mettant sur son chemin. La fatigue menaçait et les blessures s'intensifiaient. Pourtant elle ne lâcha rien.

-Hors de mon chemin. Hors de ma vue misérables cloportes!

Et ses mots résonnèrent dans l'esprits des faibles. Et avançant portant son fardeau et sa carcasse. Encaissant coups de poings et parant les sabres. Son pied droit rencontra la rotule d'un jeune matelot adverse. Elle donna un violent coup dedans, le gamin tomba hurlant de douleur. Son regard implorait, cherchait quelconque pitié dans les yeux de l'Armure. Il n'y trouva que du mépris et de la haine, hautaine envers ceux qui succombaient. Dédaigneuse des pleutres, elle planta Menteuse dans son thorax et l'en ressortit quelques secondes plus tard.

-Capitaine! Capitaine!

C'était Strenght. L'esclave qu'elle avait achetée une année plus tôt. La femme et son fusil étaient tous les deux intacts. Derrière elle un petit groupe de nakamas de plus. Elles vinrent rejoindre les rangs de ceux derrière la blonde.

-Capitaine! Il y a des femmes qu'attaquent ceux là en face!


Le regard de la pirate se fit songeur. Elle s'interrogeait sur ces nouveaux participants dans la mêlée générale. Il était vrai que maintenant qu'elle prenait le temps de souffler, et d'observer le champ de batailles de moins en moins des troupes de Bob affrontaient ses filles. Eux aussi semblaient s'être divisés, mieux même ils se repliaient progressivement vers les ruines et un autre îlot. Partout la victoire se dessinait nettement.

-Regroupez moi toutes les femmes. Et les mortes aussi. Exécution, nous avons gagnées. Grâce à ces inconnues il semblerait.

Errant parmi les cadavres, les blessés abandonnés à eux mêmes et les prisonniers faits par les nouveaux intervenants elle chercha du regard la femme qui comptait le plus à ses yeux à cet instant. Elizia qui émergea de dieu ne sait ou, pour placer son bras par dessus les épaules de Izumi. Soutenant sa capitaine, qui semblait accuser la fatigue soudaine des efforts déployés pendant la bataille.

-Je veux savoir qui c'est. On se regroupe. J'ai besoin de souffler un petit peu. Amène moi quelqu'un de ces guerriers mystérieux.

Elle comprenait désormais, comment une expédition avait pu se faire décimée si facilement. La vie n'est décidément pas facile sur ces ruines.
http://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi http://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1