AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Sur le Pont [Arc Du Leviathan III - Kori / Akira / Toji / Ryuuku / Hiro]

avatar
Satoshi Noriyaki
PNJ
Greed
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Mar 21 Déc 2010 - 20:58

    Moi et Akira étions maintenant dans ce bâtiment d'une hauteur rare, d'une fenêtre nous pouvions surveiller les faits et gestes de tout les Marins du pont. Nos deux compatriotes, le grand brun, accros à la cigarette : Kori Kazan et le jeune homme espion : Shi Fumi étaient déjà rentrés dans le Léviathan, en évitant tout les gardes, nous ne les voyons plus maintenant, mais une chose était sur, les dix minutes laissés étaient passé, je fis un signe à Akira, et je partis vers le rez de chaussés pour attaquer les Marins qui gardaient le bateau.

    J'étais à la porte, les deux marins rigolaient, se racontaient des blagues avec un verre à la main. Ils ne devaient sans doute pas s'imaginer que des gens soient aussi fou pour attaquer ce Colosse. Ils avaient tord, car moi, si je veux aller plus loin, je me dois de détruire définitivement ce bateau, où alors retarder son utilisation. J'enfilai mon arme à la main, resserrai les lacets de mes talons durs, soufflai un bon coup, et couru vers les marins.

    " Euros ! "


    Je courrai vers les deux ennemis, relevais mon pied du sol et tournai sur moi même, je sentais l'air glisser sur mes joues pour les laisser transpirer, maintenant, je voyais mon talon toucher une tête, sa joue venait se calquer sur mon pied, puis, c'était le deuxième, celui ci fut simple, aucune résistance, au moment où je l'ai touché, il était partit, ça y est, les deux étaient à terre. Akira était derrière moi, je lui dit de prendre l'arrière du pont, et moi je prenais l'avant, la machine infernal était lancé, et je comptais tous leur demander de rejoindre mon équipage après cet étape de notre vie.

    J'étais maintenant à l'avant de cet énorme bateau, après avoir couru sur cette rampe d'une longueur incompréhensible, il faudrait le voir pour le croire, enfin, j'étais devant une multitude de marine que je ne saurais compté, l'un approchait prudemment, à tâtons, mais évidement, il n'allait pas marché comme ça bien longtemps. Je reculai mon poing, et le laissai fendre l'air jusqu'à ce que mon arme détruise la mâchoire carré du mousse. Un autre, dégaina son sabre et voulu me trancher verticalement, au moment où il baissa son arme, j'esquivai, mais un autre arriva et me coupa le bras légèrement.

    *Débordé je suis...*

    Mon premier reflex fut d'effectuer un saut sur la droite pour enfin lui décocher une droite, avec mon arme couleur or qui vint se greffer sur sa joue. Voilà, un autre arrivait, tentant de m'attaquer de front avec un coup de poing bien placé, malheureusement j'avais appris à bloquer ce genre d'attaque, je plaçais mes pieds, pour que le recul ne soit pas trop important, puis je murmurais.

    " Take ! "


    Je bloquais son poing, en attrapant son poignet, le recul ne fut pas important, il ne devait pas avoir mit une force énorme dans son attaque, j'avais utilisé ma technique pour rien, quelle plaie, heureusement qu'elle n'était pas difficile à réaliser. Mais bon, au moins, j'avais un enchainement.

    " Nami ! "

    Je tordais son poignet déjà attraper, un cri de douleur sortit de son gosier, les autres, énerver que je le fasse souffrir, fonçai tous sur moi comme une bande de dégénérer. Je lâchai le poignet de l'homme et le jeta sur tout les autres, pour sauter en l'air et frapper de toute mes force sur le pont du bateau.

    *Merde, Kori et Shi...*

    Le bois du bateau n'était que fissuré, la résistance de ce bateau était incroyable, j'en saignais du poing, fallait que j'y aille plus fort. Mais plus important, il fallait être plusieurs pour le détruire !


Dernière édition par Satoshi Noriyaki le Sam 25 Déc 2010 - 11:43, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttp://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Ven 24 Déc 2010 - 19:15




Shouinnnnnnk.... shouinnnnnnnk....

Se répandant dans les coursives du navire, ricochant de couloirs en couloirs, un horrible bruit répétitif mets les nerfs des hommes présents à vif. À chaque fois que le chuintement parvient à leurs oreilles, leurs poils se hérissent sur leurs nuques, leur provoquant leurs lots de sueurs froides. Il y a dans ce bruit quelque chose de malsain... une impression qui vous pousse à chercher un abri et à s'y terrer...


Shouinnnnnnk !

La pierre à aiguiser glisse une nouvelle fois sur la lame de mon poignard de combat, l'affutant encore et encore... Le geste et lent, calculé... A vrai dire il s'agit là d'un de mes passe-temps favoris lorsque je suis coincé comme aujourd'hui dans une foutue garde.

*Comment peut-on encore me mettre là ?! N'ont ils pas encore compris que j'ai horreur d'attendre à rien faire ?! Heureusement qu'ils ne m'ont pas refilé les responsabilités en plus, sinon j'aurais faire un carnage !*
Non, actuellement je suis sous la responsabilité du capitaine Henry Vargas, qui traine encore je ne sais où, ivrogne notoire qu'il est... Encore un des exemples de la bureaucratie que j'abhorre : confier la surveillance d'un tel bateau à un tel homme... Me voilà donc moi et mes Sea Wolfs coincé sur foutu navire après deux semaines seulement d'autonomie... On m'avait promis de la chasse, pas du gardiennage !

Alors, pour tuer le temps à défaut de pirate, j'entretiens mon cher compagnon d'arme, mon étripe ours, ma faucheuse personnelle...

Shouinnnnnnk !




Tout à coup, je redresse la tête ! Tous mes sens en éveils !
Il se passe quelque chose ici... Je le sens dans mes os. Un mouvement ? Un bruit ? Une vibration ? Je ne sais pas vraiment, peut être les trois à la fois... Mais puisque mon instinct ne m'a jamais trompé jusqu'ici, j'enfile mon manteau d'officier en vitesse avant de partir pour ma ronde avec une bonne avance sur le programme.

Vagabondant silencieusement au grès de mon intuition, j'erre tel un prédateur en chasse dans les entrailles du navire.
Gare à l'intrus qui aurait la malchance de me croiser.


http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Hiro Shima

♦ Localisation : South Blue...Tu connais ?

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: 294
Intégrité: 240

Jeu 30 Déc 2010 - 7:13

En proie au doute, sous ce soleil de plomb, dans une atmosphère assez agréable, mais un peu tendu, Hiro Shima s'était assoupie à moitié en train de penser à son rêve. La lumière du jour avait beau pénétrer les paupières du jeune homme, il était assis sans aucune gène, à se reposer en pleine garde. Jusqu'à entendre des bruits qui l'interrompu. Forte heureusement qu'il était hors de vue du colonel Toji, sinon il aurait prit une torgnole et corvée de patate pour la semaine. Les entraînements qu'il avait fait subir à Bear n'étaient riens à côté. Ce jeune matelot qui espère vite monter en grade, tout comme le lieutenant colonel qui rêve de devenir amiral.

Les hommes ont tous un but dans ce monde, parfois il dépasse l'entendement, certains réussissent avec facilité tandis que d'autres après avoir traversé plusieurs étapes très difficiles. La vie est dure envers les hommes. L'aventure les encourage à aller de l'avant. Et espérer atteindre les sommets et réaliser des merveilles. Ah, merveille, c'était le mot pour le bateau où hiro était de garde. Le léviathan futur navire de l'amiral en chef. Une beauté parmi les créations de ce bon vieux Dr Vegapunk qui était très résistant malgré son âge. Enfin ce bateau n'était pas prêt de sombrer par une grande vague comme l'avait failli Hiro, il y a un mois de cela près de l'île de sirup.

Les nuages pleuraient de l'eau, l'astre de lumière se noyait dans le vide. Le malheur continuait de s'abattre. Des larmes salées se formaient des mers gelées. Rien ne semblait figé, tout était en mouvement. Quand on est dans une tempête, tout nous semble aller très vite. Enfin, il avait fait du chemin depuis Sirup là où il avait rencontré un jeune membre du gouvernement et un pirate du nom de satoshi, une ancienne connaissance. Et comme le hasard fait bien les choses, il se peut qu'il le revoie d'ici peu, qui sait.

Le jeune homme alla voir son patron et lui dire qu'il avait entendu quelque chose de bizarre, sûrement des rats. Il se peut que des gens s'étaient infiltré, mais enfin, ce n'était pas possible. Dans ce monde tout est possible. Il ne faut jamais douter de ses intuitions.Il parti à la recherche de Toji lorsqu'il ne le trouva pas à son poste, quelques minutes plus tard, il le trouva.


Patron ! Il y a quelque chose de louche qui se passe à bord ! Vous avez entendu ? Un bruit provenant du pont.

Sans attendre de réponse, étourdi comme il est, il prit la peine d'aller directement sous le pont sans réfléchir en prenant une poignée d'homme de main. A la recherche de trouble faites.


Dernière édition par Hiro Shima le Mer 26 Jan 2011 - 19:57, édité 1 fois
http://oprannexe.forumotion.com/t296-
avatar
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Sam 1 Jan 2011 - 19:08


Encore. Encore une mission plus qu'ennuyante. Devoir rester dans un bâtiment de guerre, un navire, pendant toute une journée.... Il n'y a rien de mieux. Entendre de simples bruits. En plus, tout ça sent le neuf. Ça ne sent jamais bon le neuf.

*De toute façon, il pleut dehors.* pensait Ryuuku. L'aiguise de ses ongles était plus dure que prévu. Mais il ne s'attarda pas dessus. Il regarda par une écoutille. Il se trouvait à l'avant du bateau, alors que ses deux compagnons, toji et hiro, étaient à l'arrière. On voyait un fil d'eau couler sur une fenêtre. Il pleuvait donc bien. Et pas qu'un peu. A l'intérieur, on pouvait entendre leurs bruits. Un peu comme des vagues, venant du ciel.

Ce bateau partirait bientôt. Il devait être protégé. Il avait soi-disant des nouvelles technologies. Que ce soit vrai ou faux, Ryuuku s'en foutait. Ils faisaient ce qu'ils voulaient les inventeurs. Mais il vaudrait mieux pour eux qu'on ne doive pas garder tout le temps leurs raffiots. En plus, il n'était pas si joli ce raffiot. Ryuuku s'embêtait finalement plus encore qu'il ne l'avait imaginé. Il s'était presque assoupi.

Mais un bruit retenti. Comme si quelqu'un s'était volontairement cogné la tête contre du fer.

*Vachement con, le gars.*

Mais il y avait de l'agitation. Peut-être que ce n'était pas qu'un simple bennêt ? Peut-être de l'action ? Ryuuku se recoucha. Les autres pourraient bien s'en occuper...

Non, Ryuuku se leva, enfila sa blouse, et avança calmement, comme à son habitude, vers l'entrée du navire. Quels pouvaient bien être ces bruits ? Hiro Et Toji devaient sûrement être déjà en chemin.

"Pardon, je ne vous avais pas vu, je pensais trop."

Ryuuku venait de cogner quelqu'un. Il s'en foutait de qui c'était. Peu importe, car un nouveau bruit venait de se faire entendre...
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
avatar
Akira Grey

♦ Localisation : Par ci par là
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1293
Popularité: 50
Intégrité: -42

Dim 2 Jan 2011 - 14:47

    Akira était dans la lune. Et c’est vraiment le cas de le dire puisqu’il regardait avec une certaine fascination le reflet de la lune sur l’eau du port. Parfois elle se cachait derrière un nuage, réduisant l’éclairage de la scène. C’est d’ailleurs bien à cause de cela, qu’il rata le signal de Satoshi. C’est en levant un peu plus les yeux qu’il remarqua que de gros nuages menaçants arrivaient plutôt rapidement sur eux. Il se retourna pour prévenir Satoshi lorsqu’il se rendit compte…et bien, qu’il n’était plus là. Il soupira, et se mit à sa poursuite, s’enfonçant un peu plus dans l’ombre du Léviathan, laissant derrière lui l’éclat rassurant de la lune. Cette dernière fut pourtant bien vite recouverte et alors qu’il arrivait sur le pont, il senti une goutte d’eau sur son nez. Il ne fallu pas longtemps pour que la pluie s’abattent sur toute les personnes présentent sur le pont.

    « En ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s'ouvrirent. » La bible


    Akira n’aimait pas tellement la pluie, ça mouillait. Poussant une de ses mèches qui lui barrait le visage, il balaya le pont du regard. Il aperçut au loin son allié et se mit à marcher vers lui silencieusement, autant ne pas se faire repérer tout de suite pour faire un effet de surprise. Tranquillement il dégaina et commença directement avec une symphonie. Sa lame fendit l’air, produisant un son clair et hypnotique, il attaqua rapidement, le plus de personne possible. Tentant de libérer un peu Satoshi. Ils étaient nombreux, c’est pourquoi Akira comptât beaucoup sur sa rapidité pour défaire le plus d’adversaire le plus rapidement.
    Mais pourtant ils croulaient sous le nombre, et Akira sans sortait déjà avec une mèche de cheveux en moins (sacrilège !), et une entaille à la joue. Enchainant « symphonia » et technique de désarmement, il gardait tout de même un œil sur Satoshi, histoire de ne pas lui mettre un coup, ou d’en prendre un. Akira n’avait vraiment pas l’habitude de combattre avec quelqu’un.
    Il regarda une coupure qu’il avait à la main droite, puis Satoshi, et enfin les corps vivants ou morts des marines. C’était étrange. Ce n’était que des matelots normaux, hors il était sur que pour garder un navire pareil, il devait bien y avoir des plus haut gradés. Akira frissonna. Le froid et la pluie n’aidant pas, il appréhendait la suite avec une légère crainte, mais pas assez forte pour le faire reculer. Et puis, après tout ça, ils devraient peut-être avoir une petite prime… Il se mit enfin à communiquer avec son partenaire, histoire de le prévenir de se qu’il pouvait arriver, après tout, ils n’avaient pas vraiment été très discret… enfin c’était fait exprès après tout.

    « -hum, Satoshi… »

    Il sentait une menace, il ne savait pas si elle était vrai, proche ou loin, ou même inventée, mais il renforça sa garde, devint plus précis et fit le moins de geste possible pour garder son énergie. Il était plutôt facile de se fatiguer sur du menu fretin. Mais l’eau le ralentissait, ses vêtements trempés ne l’aidait pas vraiment, et sa lame ne bougeait pas aussi bien sous la pluie. Il soupira et leva les yeux vers ce qui devait être la lune, entièrement recouverte de nuage. Il se demanda quand est-ce qu’il pourrait boire un verre en rigolant de se qu’ils venaient de faire, et fêtant leur victoire…ou alors peut-être qu’ils pourraient boire dans l’au-delà, en rigolant de leur stupidité…mais aussi stupide que soit l’idée, Akira adorait ça, c’était agréable de combattre avec quelqu’un ainsi, sans savoir où cela les mèneraient.
Invité
Invité


Dim 2 Jan 2011 - 15:02

[Intervention sous demande et autorisation de Satoshi pour remplacer Shi.]

"Impressionant." commenta Dylaï en observant le mastodonte mécanique qui se situait devant lui.

Le Leviathan, le nouveau vaisseau de la Marine, méritait définitivement son nom. De loin, sur les océans, n'importe qui pourrait le confondre avec un monstre marin prêt à les dévorer. Ce nouveau bateau était prêt à servir de preuve de la puissance absolue de la Marine... Dylaï ne connaissait pas sa fonction exacte mais nulle doute qu'il jouerait un grand rôle dans les affrontements contre les différents équipages pirates des océans, probablement de Grand Line même. Même un être d'habitude stoïque comme Dylaï était relativement étonné de la grandeur d'un tel bâtiment... comparé au bateau qui l'avait emmené, c'était voir un caillou et une montagne côte à côte.

"T'as vu ça, vandale ? Et c'est là où tu vas poireauter !"

Cette phrase venait d'un marine incroyablement agaçant qui tenait en joue Dylaï derrière lui. Ses autres compagnons se mirent à rigoler grassement.
Comment s'était-il retrouvé dans cette situation ? Ha oui. Il était arrivé à Shell Town il y a très peu de jours, une étape de son voyage vers Kokoyashi où il pourrait espérer être tranquille et lier des contacts sans se faire pourchasser par la Marine. Comprenant que celle-ci n'était sans doute pas très ravie de lui à propos de son entrave au processus judiciaire et de la destruction d'une auberge, il avait décidé de se reposer dans un quelconque bâtiment miteux dont le propriétaire accepta quelques berries volontiers.

Il avait été stupide ! Il aurait du prévoir que la Marine avait se renseigner sur les bateaux qu'il avait pris à St Urea et avait du deviner son itenéraire à partir de là. La seule chose qu'il manquait à faire était de fournir sa signalisation aux citoyens et de prévoir une petite récompense si quelqu'un le livrait. L'homme qui l'avait hébergé s'était rendu le soir-même à la base marine du coin et quelques troupes s'étaient déplacés exprès pour le surprendre. Chose qui avait réussi. D'habitude, Dylaï se serait enfui mais un nouveau détail gênant s'était mis en travers de sa route...


"Un fruit du démon ? Vous êtes sérieux ?!"

C'est ce qu'avait dit l'un des Marines de la troupe chargée d'arrêter Dylaï. Ils avaient son baluchon. Ils avaient le coffre de Cortez et possédaient maintenant le Suna Suna no Mi. Il fut extrêmement chanceux de voir qu'ils avaient le respect de la hiérarchie (ou la crainte, c'était selon) et que, au lieu de manger le fruit, ils avaient décidé de l'apporter aux officiers sur le Leviathan pour leur rapport. Les soldats s'étaient séparés en deux : une partie amenait Dylaï, une autre amenait le fruit. Au vu de la performance qu'avait faite le recherché à St Urea, ils avaient décidés qu'il vallait mieux l'emprisonner dans le bâteau, entre les bonnes mains d'officiers supérieurs de la Marine qui sauraient le mater en cas de problèmes.

Tandis que la nuit progressait et que la pluie tombait, ils marchaient. Bien sûr, à ce moment, tous ignoraient que des pirates allaient infiltrer le Leviathan pour chercher sa destruction, l'idée ne leur avait même pas traversé l'esprit. Dylaï, menotté aux mains et aux pieds, suivit son escorte particulière sur le navire. Ils avaient décidé de le mettre aux fers en attendant de pouvoir faire leur rapport au Capitaine qui gérait toute cette entreprise.
Ils étaient maintenant dans les couloirs, ils venaient de quitter le pont et descendaient vers les profondeurs. Ils n'avaient aucune idée qu'en ce moment-même, Satoshi commençait son attaque vers les marins du pont et qu'en un temps record, il allait les assomer.

Ce fut lorsqu'ils entendirent le son du pirate qui frappait de toutes ses forces le pont que les marines se retournèrent en s'exclamant :


"Qu'est-ce que ?"

Une demi-seconde plus tard, Dylaï brisa la chaïne qui liait ses menottes au main et, dans le même élan, assoma ceux chargés de le surveiller. Alors qu'il lâchait un marine dont il avait cogné la tête sur le fer. Il brisa la chaîne de ses pieds et réfléchit.
Le fruit du démon se trouvait sur ce bateau. Il ne pourrait pas quitter le Leviathan tant qu'il ne l'aurait pas retrouvé. Il ne savait pas l'origine de ce bruit et s'en foutait, le plus important était de récupérer le Suna Suna no Mi et de quitter cet endroit le plus rapidement possible, cela signifiait-il une nouvelle confrontation avec les Marines ? Probablement. Cela ne favoriserait pas son image auprès du monde, mais avait-il seulement le choix ?

Il ne laisserait pas l'héritage de Cortez entre leurs mains.
Utilisant la clé trouvé sur un des marines, il se débarasse des menottes et commença sa montée vers le haut, réfléchissant à la manière dont il allait passer le pont sans se faire attraper...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1