AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
ASOS : code réduction -15% cumulable avec la promo jusqu’à -50%
Voir le deal

[PV Shippu] La quête du Testament

Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Ven 14 Jan 2011 - 21:26

Shinji avait été rappelé chez lui sur son île natale. Une terrible lettre lui apprenait que son père venait de mourir des suites d'une maladie grave contractée depuis quelques années et non traitée. C'est en serrant cette lettre contre lui qu'il traversa quasiment tout East Blue pendant plusieurs jours pour enfin poser à nouveau le pied sur Shimotsuki. Là, un type qui s'occupait des affaires de la famille depuis des années vint le retrouver. Ils échangèrent quelques formalités sur les quais avant que Kaetsuro ne soit intégré dans la foule des amis de son père. Il reconnut des membres de sa famille qu'il prit soin d'esquiver. Un type en costard déplia un parchemin qui n'était autre que le testament de son père.

-Monsieur Kaetsuro désirait que sa fortune revienne au village et non ... A sa saleté de fils ingrat qui avait choisit toutes les mauvaises options au cours de sa vie ...
*C'était évident, pourquoi je suis venu moi aussi ...*
-Ce sacripant, reprit le lecteur, héritera toutes fois de ma lame et en fera bon usage je le sais. Elle appartenait à son grand père qui me l'a transmise. Malheureusement l'épée s'est brisée mais je l'ai moi même bricolée de telle sorte qu'une partie de la lame a été intégrée à un nouveau manche. C'est donc un coutelas que je lègue à mon fils. Ce dernier renferme, touts mes espoirs. Qu'il en prenne soin.
Le type en costard replia le papier avant d'ajouter :
-Malheureusement Shinji, les obsèques ont eut lieu il y a plus d'une semaine et c'est votre cousin qui a récupéré vos parts sur l'héritage soit ce coutelas ainsi que 10.000 berrys. Il est repartit d'ici il y a 2 jours après avoir attendu la date règlementaire. Votre part est à lui légalement désormais.

Le pirate s'était levé à la surprise de tout le monde et s'en était allé l'air déterminé et sans un mot. Il avait reprit place dans le navire par lequel il était arrivé et partait en direction de l'île de Dawn. Cette même île où vivait la famille du frère de son père. Des nobles du Royaume de Goa, si vils et malsains que malgré leur fortune et sans jamais avoir aidé mon père, il fallait que leur microbe de fils fasse le déplacement pour récupérer un poignard et 10.000 berrys. En même temps, ils avaient énormément d'argent et ne faisaient rien pour le gagner, autant dire que cette espèce avait le temps ...

Nigawarai était déterminé à accomplir les dernières volonté de son père. Il ne l'avait jamais respecté de son vivant mais l'ayant déçut toute sa vie, Shinji ne voulait pas le décevoir même dans la mort. Il lui fallait récupérer cette dague significative, présentatrice de l'attention qu'avait eut son paternel envers lui juste avant de décéder. C'est avec ce genre de pensées en tête qu'il arrivait au port de la ville de Goa. A gauche, il put distinguer le grey terminal dont il avait tellement entendu parler. A peine était il entré dans l'enceinte de la ville qu'il aperçut déjà son objectif, le centre ville habité par les nobles. C'était là bas que son cousin habitait. Il le savait puisqu'il était déjà venue quand il était tout petit, en visite avec son père. Son oncle avait tenté de lui en mettre plein la vue en lui faisant visiter la ville en calèche et en préparant d'immenses festins. Le belliqueux personnage se pavanait alors que comme son fils venait de le faire, il avait volé l'héritage de son père sans en laisser une miette à son frère cadet. Très de détails sur l'histoire de la famille Kaetsuro, Shinji décida qu'il lui faudrait peu de temps pour s'infiltrer dans les quartiers centraux et pour retrouver son cousin.


Il était déjà aux pieds de la muraille qui séparait la ville du centre ville. Là il estima la roche. Elle n'était pas très épaisse. D'un coup de pied assez vif, il entama considérablement le mur. Il prit de l'élan en fonça sur la pierre qu'il perça net. Il était arrivé au milieu d'une patrouille de gardes qui se ruèrent sur lui. Nigawarai usa de son agilité pour bondir jusqu'à un toit et fausser compagnie à ses poursuivants avec une extraordinaire facilité. Enfin, c'est ce qui ce serait produit si la tuile sous son pied n'avait pas cédée, le renvoyant à terre au milieu des hommes qui bondirent sur lui. Kaetsuro se débarrassa du premier facilement en le projetant d'un coup de pied. il esquiva une espèce de fourche et plongea son pied dans la face d'un autre garde qu'il propulsa dans l'un de ses collègues. Enfin il se retourna pour envoyer un coup de pied retourné dans les côtes d'un tierce ennemie. Cette dernière manœuvre l'empêcha de voir arriver ce coup de paume qui s'était abattu sur sa nuque. A peine eut il le temps de lutter contre l'évanouissement qui le guettait qu'un violent coup de coude lui rentra dans l'abdomen, le mettant résolument K.O. Ces types étaient réellement forts; Il était tombé sur l'élite des gardes du Royaume, ce n'étaient donc pas de simples soldats. Il fut emmené, escorté de l'ensemble de la patrouille d'élite, elle même dirigée par un capitaine qui semblait particulièrement fier de sa capture. Il ne savait pas que son sourire allait très bientôt s'effacer de son stupide visage, car devant eux, une ombre se profilait. Une ombre à l'aura menaçante ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Ven 14 Jan 2011 - 23:02

Je marchais lentement dans une ville du royaume de Goa, elle était laide, aussi laide que n'importe qu'elle ville sauf que le centre ville de celle-ci était entourée d'une énorme muraille ce qui paraissait plutôt étrange. Marchand lentement je n'avais qu'une seul envie: passer la muraille et explorer ce qu'il y avait derrière celle-ci. Je marchais dans les ombres, discrètement sans me faire remarquer, portant toujours mon katana et ma dague je ne savais pas quoi faire, les patrouilles de gardes était fréquente ce qui n'était pas pratique pour passer discrètement au dessus de la muraille. M'étirant et baillant je disparue dans l'ombre d'une ruelle comme si je n'avais jamais existé me faufilant rapidement à travers les obstacles puis je montais sur les toits. Ceux-ci me permettrait peut-être d'avoir un appuie suffisamment proche pour passer au dessus, les toits étaient fragile, instable mais je parvint à rester dessus, pour une fois le faite que je sois plutôt léger me rendait un service plutôt important. Soupirant je regardais le mur du haut de mon toit, rien ne me permettait de l'escalader et je n'avais pas envie de m'abîmer quelque chose dessus. J'étaie peut-être à moitié fou mais j'avais encore beaucoup de chemin à parcourir et je ne voulais pas m'arrêter dans cette ville pour quelque chose d'aussi futile que la découverte de la ville.
Je restait immobile en me rappelant la façon brutal avec la quel on m'avait refoulé lorsque j'avais voulu pénétré à l'intérieur du centre ville soit disant réservé au noble, saisit brutalement par les bras on m'avais plaqué contre un mur avant de me dire « gentiment » de dégagé de là. Une envie folle de tuer tout ces gens m'avais prit, malheureusement pour moi je voulais rester un minimum discret et je m'étais retenue partant lamentablement, la queue entre les jambes et la tête basse en grommelant. Des que j'avais disparue de leurs vue je m'étais remit à sourire, un sourire sadique, une lueur de folie dans les yeux je m'étais mit en tête de pénétré dans cette partie de la ville.
Continuant de regarder la muraille je vît un bâtiment plus haut que les autres collé à celle-ci, je redescendit dans la rue et m'approchait de celui-ci, coup de chance, coller au bâtiment se trouvait une échelle, je grimpait sur celle-ci ce qui me facilitait la tâche accédant au toit puis remontait l'échelle discrètement sur celui-ci. Regardant autours de moi je ne vit personne qui regardait dans ma direction et posant l'échelle contre le mur je grimpait à nouveau puis, arrivait en haut de l'échelle fît un jeté assez conséquent afin de m'agripper au rebord de la muraille, au même moment, alors que mes main saisissait le mur l'échelle tomba de coté, je grommelait, le bruit allez attirer du monde mais avec un peu de chance les gens croirait qu'elle venait de tomber dur mur de la maison et non du toit de celle-ci. Je finît de grimper me posant sur le haut de la muraille, dos au soleil, de cette façon il était difficile de me voir, les maison plus grande me permirent de descendre facilement, en deux ou trois saut de ce mur et de me déplacer à nouveau comme je le voulais. Je fît bien attention à ne pas me faire remarquer, tout les passant était richement habillé et risquer de donner l'alarme si il me voyait.
Pénétrant dans une ruelle me fondant à nouveaux dans l'ombre je longeais la muraille, cela n'avait pas grand intérêt mais je ne savais pas vraiment quoi faire. Soudain, à plusieurs mètre en face de moi le mur explosa juste devant une patrouille laissant passer un jeune homme, je me plaquer contre le mur afin de disparaître presque complètement et regardais la scène. Les gardes essayèrent de l'attraper mais le jeune homme sauta agilement sur un toit pour leur échapper, manque de chance pour lui, la tuile sur la quel il posa sont pied céda sous son poids et le fît retomber sur la patrouille qui ce fît un plaisir de l'attraper, il eut beaux se défendre comme un beaux diable il ne parvint pas a s'échapper à nouveaux. Capturer il fût emmené par la patrouille dirigé il semblait par un capitaine plutôt fier de sa capture pour une quelconque raison.
Ce magnifique groupe allait passer devant moi, et, bêtement je me décidais à aider le jeune homme capturer, je ne savais même pas pour qu'elle raison, l'unique raison qui me guidait pour le moment était de me venger pour le faite que l'on met interdit l'accé normal au centre ville. Je sortie légèrement de l'ombre permettant au garde de m'apercevoir tirant légèrement mon katana près à dégainer, ils allaient mourir, lentement, comme toute mes victimes et un sourire inquiétant se formant sur mon visage. Je voulais tuer, maintenant, boire leurs sang, me régalait de leurs chair ainsi que de leurs cries de souffrance mais d'abord j'allais enlever le sourire du visage du capitaine.
Je sortie entièrement de l'ombre, mon katana à moitié dégainé, ma mains droite prête à saisir la dague, le groupe s'arrêta devant moi alors que je continuait à avancer puis, d'un seul coup je les percuter violemment, d'un coup d'épaule je repoussait brusquement le capitaine avant de dégainait mon katana et de lui laisser une belle estafilade sur la joue. Le groupe entier réagis, une sorte de fourche que j'esquivais, rapide je dégainait ma dague et la plantait violemment dans la jambe d'un garde, la soude se rependait dans son système sanguin, il hurla, un hurlement si doux à mes oreilles, si amusant que j'éclatais de rire. D'un coup de katana, bref et rapide je tranchait un bras l'entaillant profondément, la panique s'installa, en à peine quelque secondes j'avais déjà blessé deux garde et le commandant, d'ailleurs ce commandant que j'avais oublier de terminer, je prit mon katana et le lui plantait dans le ventre avant de le descendre brusquement vers le bas de celui-ci, sont sourire disparut, il hurla de douleurs à sont tour. Me baissant brusquement j'évitais une attaque conjugué de trois garde avant de planter ma dague dans le thorax de l'un d'entre eux. Jamais ceux-ci, avec leurs niveaux ne parviendrait à me capturait, cela je le savais, manque de chance, alors que je riais, l'espèce de fourche se planta dans mon bras droit alors que je m'apprêtait à retirer la dague de ma dernière victime.


Dernière édition par Shippû Kurushimi le Sam 15 Jan 2011 - 13:51, édité 1 fois
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Sam 15 Jan 2011 - 1:24

Shinji à moitié inconscient somnolait dans un état second quand l'intervention musclée de l'ombre qu'il avait vue sur le chemin fit assez de bruit pour le réveiller. Quand le pirate ouvrit les yeux, c'était pou découvrir une scène terrifiante durant laquelle un jeune sabreur venait de transpercer ce foutu capitaine mais il n'en resta pas là. C'est avec un sourire démoniaque qu'il avait agrandit l'entaille dans le corps du pauvre homme. qui hurla si bien que Kaetsuro était enfin totalement réveillé. Il ne vit pas bien les mouvements suivants de ce sauveur imprévue. Tout ce qu'il comprit c'est qu'il venait d'être blessé au bras et que les deux hommes qui le tenaient étaient passés derrière lui pendant que 3 autres avaient donnés l'assaut. Le garçon semblait trop préoccupé par sa blessure et le garde en face de lui pour se rendre compte de l'assaut vicelard que lui réservaient ses ennemis. Malgré les menottes qui retenaient les mains de Nigawarai, ce dernier s'élança rapidement en avant. Il arrêta dans sa course l'un des deux gardes en passant devant lui et en lui décochant un violent coup de pied dans le torse, le projetant dans la maison d'à côté avec un fracas bien audible. L'autre s'arrêta net. Il venait sans vraiment l'avoir remarqué de se prendre un Mercure shoot trop rapide pour ses petites rétines de fillettes. Il était sonné et s'écroula au sol.

Le pirate menotté sentit un danger dans son dos il se retourna en pointant son talon vers l'ennemie à l'approche qui s'arrêta net en prenant soin de laisser sa lame sous la gorge de Shinji à l'arrêt lui aussi. Son sauveur pouvait bien devenir son ennemie maintenant que tous les gardes étaient à terre.

-Qui es tu ? Que fais tu ici ... Interrogea Shinji.
-Je ne fais rien du tout tu vois. Répondit le jeune homme qui serrait son poignard dans son autre main.

Kaetsuro ne pouvait baisser sa jambe, il ne pouvait faire confiance à un homme qui venait de tuer des gardes de sang froid. Des types qui de plus, ne lui avaient absolument rien fait.

-Pourquoi les as tu supprimés ?
-Ils ont étés mal habile de me repousser comme ils l'ont fait un peu plus tôt, je ruminais ma vengeance depuis quelques heures alors cette malheureuse patrouille a subit ma fureur.
-Moi aussi tu comptes me tu ... Shinji tournait de l'oeil.

Il n'avait pas assez mangé pendant sa traversée et s'était battue en étant physiquement trop faible. Le blondinet s'était montré trop impatient d'en finir avec cette affaire de testament.Le vagabond bondit au dessus de lui en faisant tournoyer sa lame. Kaetsuro se pensait perdue quand ses mains furent libérées de leur entrave puisque ses menottes venaient d'être coupées en deux. Il se ressaisit et se retourna vers celui qui semblait s'acharner à le secourir.

-Ne me demandes pas pourquoi je t'aides, moi même je ne le sais pas. Je ère dans cette ville sans but et je t'ai vue enfoncer ce mur ce qui a produit un peu d'animation dans ma journée qui semblait perdue. Qu'est ce qui t'a poussé à entrer si violemment dans cette citadelle ?
-Une vieille histoire de famille que je dois régler. Rien qui ne puisse t'intéresser. Mon objectif est de ne pas finir recherché après cette affaire mais ton intervention risque de me causer des problèmes.
-Comment un type qui fait des trous bruyamment dans les murs peut dire ça ? Tu aurais besoin de quelques courts d'adresse et de furtivité, je t'ai vue tomber depuis le toit tu sais.
-Moi ? Je suis tombé ? T'es certain que c'était vraiment moi ... Shinji tira une mine affreuse en sachant que ce type si agile au combat l'avait vue se ridiculiser. Je ne suis pas au mieux de ma forme, je sors d'un long voyage en mer et ...

Kaetsuro fut interrompu par l'impolie personnage qui l'avait tiré dans une ruelle plus sombre tout à coup et sans prévenir. Une escouade passa devant eux en courant. Ils s'arrêtèrent au niveau de la patrouille vaincue et poursuivit son chemin après avoir passé des informations par den den muchi.

-Il est clair que sans moi, tu te feras repérer dans les 10 prochaines minutes. Tu dis ne pas vouloir de prime, laisses moi endosser la responsabilité de tes prochains actes, avoir une prime ne me dérange pas du tout et cette journée qui était placée sous le signe de l'ennuie devient très intéressante.

La proposition était alléchante. Shinji accepta l'aide de l'assassin malgré ses méthodes trop violentes et radicales à son gout. Il lui exposa son projet. Les deux hommes se dirent leurs noms et mirent un petit plan en place. Le manoir du cousin de Kaetsuro se trouvait en bordure du centre ville. Il était donc facile d'accès et pas très loin de là où les deux hommes se trouvaient actuellement. Pendant leur discussion, ils durent se cacher 2 fois à cause des patrouilles qui se multipliaient. Ils finirent par conclure qu'il fallait passer par les toits et plonger dans les égouts pour ressortir au beau milieu du manoir du cousin en question. Ce serait une infiltration en quelques sortes.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Sam 15 Jan 2011 - 14:22

Une sorte de fourche planté dans le bras je sourit, la folie apparue à nouveaux dans mes yeux tendit que la souffrance se propageait lentement dans mon bras, qu'elle douce souffrance qui se présentait à moi comme un cadeau venant du Ciel. Je ne lâchai en aucun cas mes armes, je devait me débarrasser de cette homme qui m'avais blessé, le plus rapidement possible mais surtout de façon douloureuse, je tuais rarement de façon subite, de sorte à ce que ma victime meure directement, je préférai de loin entendre ces cries qui me réjouissait et qui permettait à mes journée d'être si joyeuse. Je poussais sur l'arme l'enfonçant un peu plus dans mon bras ce qui surpris l'homme puis d'un coup sec du bras je le tirai vers moi, l'arme failli ressortir de la blessure et je l'embrochais avec mon Katana.
Je me baissai brusquement évitant les coup d'épée conjugué de trois garde, leurs attaque se plantèrent dans leurs compagnons qui s'écroula mortellement blessé, dans le même mouvement mon katana ressortie de la blessure et je fauchais les jambes de mes agresseurs avec mon katana les faisant tomber au sol. Me débarrassant de l'espèce de fourche j'achevais les gardes comme si de rien était avant de me retourner me retrouvant avec un pied sous la gorge venant de l'homme que je venais de sauver.
Je sourit avant de répondre a ces question et alors qu'il semblait sur le point de s'évanouir, d'un seul coup de katana, je coupait les menotte qui le retenait avant de continuer la discussion, à peine quelque secondes plus tard je le poussait dans une ruelle sombre pour éviter d'être aperçue par une patrouille qui passait par là, puis je lui offrez de l'accompagner et de prendre sur moi toute les conséquence de ces actes. Je sentais que avec lui cette journée aller être intéressante, sont problème ne m'intéressait pas vraiment et peut-être que j'allais trouver quelque chose d'intéressant dans ce manoir. Décidant de passer par les toits puis par les égout, nous échangeâmes nos nom, chose peut importante, il pouvait toujours avoir mentit, j'aurais pu mentir aussi mais je ne le fît pas, en cette journée, que l'on connaisse mon véritable nom ou pas ne me préoccupais pas. Regardant ma dague je remarquais alors que toute réaction avec la soude était terminé et j'essuyais donc le tout contre un tissue traînant sur le sol avant de la rangeait dans son fourreau, je fît de même avec mon katana. Le sang des victimes que je venais de faire ne m'intéressait pas, mais, au contraire, gouter le sang de ces soit disant nobles m'intéressait beaucoup plus, c'est dans le sang que l'on voit la différence entre les hommes et ils était toujours aussi rouge.
Grimpant agilement et discrètement sur le toit nous nous dirigeâmes vers notre destination, je ne connaissait pas le chemin ni comment était le manoirs dans lequel on devait pénétré par effraction mais cela ne me dérangeait pas. Rien n'avais d'importance, le sang gouter doucement de ma blessure laissant une trace bien visible de mon passage sur les toits. Discret je fît attention à ne pas me faire remarquer, la folie devait être visible dans mes yeux, l'adrénaline parcourait tout mes membres, tremblant intérieurement d'excitation, je stoppait me retournant vers celui que j'accompagnai.

-Passe devant et montre le chemin tu doit avoir une meilleurs idée que moi de l'endroit ou aller.
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Sam 15 Jan 2011 - 17:02

Alors que Shinji grimpait à l'échelle, un liquide chaud vint se coller à son visage. Il s'essuya rapidement et vit du sang sur sa main. Shippu laissait couler beaucoup de sang de son bras percé par le garde lors du combat de tout à l'heure. Il n'allait quand même pas lui proposer de le soigner. Si ce type était assez fou pour laisser sa plaie ouverte alors qu'il en soit ainsi. L'ahuris se retourna ...

-Passe devant et montre le chemin tu doit avoir une meilleurs idée que moi de l'endroit ou aller.
-Sans blagues. Tu sors de Science politique toi ...

Shinji prit les devants en étouffant un ricanement quand il vit comment son complice se déplaçait furtivement. Il avait l'air un peu ridicule et ... Dans ses pensées, Shinji n'avait pas vue où il mettait les pieds si bien qu'il tomba du toit de l'immeuble sur lequel ils étaient. Il se rattrapa de justesse à une espèce de drapeau, laissant passer juste en dessous de lui une brigade qui passait en courant. *Toi par contre, tu sors tout droit d'un cirque, pas en tant qu'acrobate mais plus tôt en tant que clown hein ...* Pensait Shippu à cet instant.

Kaetsuro souffla avant de s'apercevoir que des gardes l'avaient mis en joue depuis le toit du bâtiment d'en face. Nigawarai grimpa le plus vite possible, accompagné du son des balles qui venaient s'écraser près de lui. L'autre l'attendait en haut, l'air dépité et le tira du précipice avant de se mettre à courir dans la direction prise au départ, évitant autant que possible les balles agressives du bataillon qui les avaient pris pour cible. D'autres gardes essayaient de monter de plus, la rue tournait et eux voulaient aller tout droit. Kaetsuro vit son coéquipier sauter jusqu'au bâtiment d'en face avec une aisance ravissante mais lui, il le sentait moins bien. Le pirate utilisa l'échelle mise en place par les gardes à ses pieds pour rejoindre les toits. Il la poussa et resta en haut avant de sauter quand celle ci était assez proche. Les soldats tombèrent en criant comme des bucherons.

Le binôme poursuivit sa route jusqu'à la rue d'en face. Ils sautèrent près d'une bouche d'égout qu'ils refermèrent juste à temps pour ne pas que d'autres gardes partis à leur poursuite ne les voient. Les malfrats reprirent leur souffle avant de continuer dans le sombre et humide tunnel. Des rats passaient entre leurs pieds et l'eau également, dans un clapotis inquiétant. Ce devait être sur la droite après plusieurs mètres. Ils eurent beaucoup de chance que la garde Royale ne fouille pas les cavités de la ville car dans un lieu si étroit, ils auraient étés obligés de fuir pour ne pas finir encerclés et piégés. Le petit groupe passât sous une dalle avec l'insigne de la famille de kaetsuro. C'était forcément ici ! Nigawarai s'arrêta net et monta la petite échelle rouillée pour soulever l'imposant couvercle. Les deux hommes étaient enfin infiltrés dans la cave du manoir des Kaetsuro.


Ils montèrent les marches discrètement. Shinji s'empara d'un servant qui passait devant la porte d'entrée de la cave. Il l'assomma et répéta l'opération avec une servante qui passait par là à cause du bruit occasionné. Le pirate prit les habits du servant et s'arrêta. Il regarda inquiet Shippu qui grimaçait.

-Et bien quoi tu ne penses pas que ce serait mieux d'utiliser les habits des gens de maison ?
-Ce n'est pas le problème, je ne vais quand même pas enfiler une robe idiot !
-Tu fais des manières ...
-Alors pourquoi ne la prends tu pas toi ?

Finalement les deux complices décidèrent que seul Shinji s'infiltrerait en étant couvert de l'habit des servants. Shippu le suivrait furtivement dans l'ombre ...
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Sam 15 Jan 2011 - 17:58

Il me répondit par une phrase que je ne comprit pas vraiment, je ne savais absolument pas ce qu'était les sciences politique et ma blessure me gêné, je m'affaiblissait lentement et je n'avais rien pour stopper le flot de sang. Il passa devant moi et je le suivais discrètement, me déplaçant furtivement. Il tomba a nouveau, juste devant moi et je n'eus pas le temps de le rattraper levant les yeux au ciel je me demandais comment cette homme avait pu survivre tout ce temps vue son comportement, mes sourcil se froncèrent lorsque je vît un groupe de garde le mettre en joue du haut du toit voisin, je ne pouvais pas les attaquer à distance et m'approchant de l'endroit ou il était tombé, accroché à un drapeau il était entra de remonter, d'un geste je le fît grimper sur le toit, il était lourd moi qui préféré la vitesse a la force. Puis nous nous échappâmes, si facilement que cela m'en étonna, courant rapidement sur les toit en faisant bien attention à ne pas tomber, la rue tourner et pas nous, je sautais jusqu'au toit d'en face tendit que mon compagnon utiliser l'échelle que les gardes avait installé pour traversé, ceux-ci tombèrent sur le sol dans un hurlement, s'écrasant lamentablement.
Continuant d'avancé nous descendîmes dans la rue afin d'entrer dans une bouche d'égout, j'eus tout juste le temps de la refermer avant que les garde ne s'aperçoive que nous étions descendue en dessous de la ville. Je le suivit continuant de perdre mon sang, cela me gêné, ma force diminuer de plus en plus et si je ne bandait pas rapidement la plaie je serai surement mort ou emprisonner à la fin de la journée ce qui ne me tentait guère. Peux après nous pénétrâmes dans une cave, c'était notre destination, je regardais autour de moi et aperçue un bout de tissue sur un tonneau de vin, je dégainait mon katana et découpait deux longue bande de tissue assez large. J'avais l'habitude de me soigner seul, je prit une des deux bandes et l'attachait près de mon épaule, serrant le plus possible stoppant au maximum le passage du sang dans mon bras droit, puis avec la deuxième bandes je bandait la blessure maladroitement, elle guérirait bien à un moment ou un autres et pour le moment elle ne me dérangeait plus.
Je suivit Shinji, sa quête d'héritage ne m'intéressait pas mais dans ce bâtiment je pouvais surement trouver quelque chose d'intéressant, mon estomac grogna, j'avais faim, je grommelait légèrement avant de suivre Shinji, il assomma deux servant et enfila la tenue de l'homme, après une rapide dispute je le suivit en utilisant ma technique favorite de dissimulation. Quasiment invisible tant qu'il n'y avait pas trop de lumière nous avançâmes tranquillement dans les couloirs avant de débarquer dans un salon, c'est à ce moment que je lui dit.

-Tu sais ton héritage, il doit l'avoir sur lui.

J'avais déjà cambrioler quelqu'un, le propriétaire de ce manoirs devait être très riche, et un riche avait forcement un coffre quelque part caché, et le plus souvent cela se situait dans le salon, avançant tranquillement j'inspectais les mur et les tableaux les soulevant un a un regardant derrière puis les reposants a leurs place. Je ne pouvais pas me dissimuler dans l'ombre la pièce était bien éclairé et je n'aimais pas sa, un mauvais pressentiment me tenait tendit que le bandage sur mon bras devenait de plus en plus rouge. Enfin, derrière un tableau particulièrement moche un énorme coffre apparue, posant le tableau sur le sol je tirai sur le coffre afin de le sortir de sa planque, il était lourd et cela me surpris, à tel point que je le laissai tomber sur le sol et fît un énorme bruit. Soupirant je dit.

-Putain de merde sa me les brises
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Sam 15 Jan 2011 - 20:12

BLAMMM !

-P***** ça me les B***** ...

Shinji se retourna avec vivacité en criant :
-Ce n'est pas moi ! Mais il se stoppa quand il vit le coffre gisant aux pieds de Shippu désespéré.
-Haha, alors tu vois que ça arrive même aux meilleurs ! Le railla Nigawarai avec fierté.
-Bon, puisque nous y sommes ... Le pirate sanguinaire sortit son sabre et fendit le haut du coffre.

Cela n'avait pas fonctionné. Il prit de l'élan et frappa exactement au même endroit. Une faille était apparue en même temps que deux gardes armés à l'extrémité du couloir. Kaetsuro s'était occupé d'eux pendant que son collaborateur portait le coup qui ouvrirait enfin la boite. Un fruit du démon et beaucoup de billets y étaient enfermés. Shippu saisit le fruit en jetant un regard de défis à Shinji.

-Ne t'inquiètes pas, ces horreurs ne m'intéressent pas, je laisse ça aux faibles qui n'ont pas confiance en leurs capacités.
-Ça n'a rien à voir, les fruit du démon sont ...

C'est bien ce qu'il pensait, Shinji avait mentit et lançait déjà un coup violent au niveau de l'épaule blessée de Shippu qui n'eut pas le temps d'esquiver. A sa grande surprise, Kaetsuro était passé au dessus de lui pour frapper un garde qui les avaient approchés discrètement. ce dernier fut envoyé par la fenêtre avec un bruit de verre bien audible.

-Il faut nous dépêcher. Pour la discrétion c'est loupé. Comme tu l'as dit, je pense que mon cousin a le couteau sur lui. Il faut le retrouver et récupérer mon bien.
-J'ai ce fruit, cet argent, je n'ai plus vraiment envie de t'accompagner.
-Je comprends. Dans ce cas, je vais te rendre utile malgré toi.

Kaetsuro Frappa le mur de droite avec sa jambe et le détruisit. Le son provoqué et l'impact chamboulèrent tout le manoir. Des gardes arrivaient de toutes parts. Shinji fila par la fenêtre brisée par la chute du garde qu'il avait propulsé un peu plus tôt. Il escalada jusqu'à la chambre de son cousin. Là il entra par effraction. Il fouilla une minute les lieux et trouva le coutelas de son père sous le lit du vaurien dans une boite qui était autre fois chez lui. Il prit l'arme mais lorsqu'il se redressa, une arme était braquée vers lui. Son cousin le tenait enjoue.

-Ah ! Shinji ! Ca me fait tellement plaisir de te revoir tu sais ? Dommage que tu n'étais pas là pour l'enterrement de ton vieux enfin, tu sais, entre nous en passant ... Il était aussi ennuyeux et misérable que la vie de ton père Haha !
-Tu cligne si fort des sourcils que tu m'as laissé 14 ouvertures pendant ton ridicule discours tête de con.
-Pardon tu ...

Il n'eut pas le temps de finir qu'en effet, lors de l'un de ses clignements ralentis de sourcils, le blond l'avait approché rapidement pour lui décalquer un coup de pied assez violent pour enfoncer sa tête dans le mur du haut. Nigawarai qui avait un tempérament farceur en profita pour baisser le froc du noble écervelé. Shinji entendu des pas des gardes dans le couloir qui s'affairaient vers la chambre. Il prit la décision de sauter par la fenêtre mais il était au 4ème étage et dut se rattraper au blason de la famille qu'il déchira avant de s'abattre lamentablement par terre. Il fut entouré en un instant par une poignée de gardes armés jusqu'aux dents. Là il décida qu'il devait arrêter d'être nul. Il sauta de toutes ses forces si bien que personne ne put l'arrêter. Il réussit à passer par dessus la muraille du jardin et à retourner dans les rues. Il allait bon train quand un projectile passa devant lui à une vitesse vertigineuse devant lui. C'était une masse épaisse qui était sortit de la muraille du jardin de droite pour s'écraser dans la muraille de gauche d'un autre noble. Kaetsuro reconnut son complice qui l'avait abandonné. Il semblait mal en point et n'arrivait pas à reprendre son souffle. Sa blessure s'était manifestement ouverte un peu plus car son bandage n'avait plus rien de blanc. Un homme sortit du trou qu'avait Shippu. Ce devait être lui qui l'avait propulsé si fort ...

-Je me présente les microbes, Senkozu Yonkay, chef de la garde Royale du Royaume de Goa. S'il y a une prison qui vous plait plus que les autres, formulez vos souhaits dès maintenant parce que vous ne pourrez bientôt plus parler.

Le type avait terminé sa phrase en remettant des bandages autour de ses poings. Il était assez grand, bien musclé mais pas colossale non plus. Des bandages entouraient ses mains et leur blanc faisait contraste avec le kimono noir qu'il portait. Une barbe naissante prolongeait une coupe de cheveux courte, militaire et assez moche pour entourer un visage dur et marqué.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Dim 16 Jan 2011 - 13:33

Il se moqua de moi, je ne répondit même pas a ces moquerie stupide, il n'était même pas capable de marcher correctement sur un toit et se permettez de rire pour rien. Soupirant je sortie mon katana en coupant cour à sa remarque et frapper, du tranchant de ma lame, à la perpendiculaire, une fois, à la deuxième fois le métal se fendit légèrement, ce coffre n'était vraiment pas solide. A la troisième fois le coffre s'ouvrit en deux, juste assez pour permettre de passer une main à l'intérieur et récupérer sont contenue, j'avais eu de la chance, un peu plus de solidité et il aurait fallu que je trouve le maître des lieu pour en récupérer la clef. Dans ce coffre ce trouvait un fruit étrange ressemblant à une pomme rouge bien qu'elle soit cerclé de noir. C'était, sans aucun doute un fruit du démon, ces fameux fruit qui conféré un pouvoir à celui qui le mangeait mais qui, en contre partie faisait de lui une enclume, un homme ou une femme incapable de nager, je saisit une liasse de billet ainsi que le fruit du démon, mettant la liasse dans ma poche et gardant le fruit en main, je remarquer deux garde au sol et je défiait Shinji de me prendre le fruit, c'était le genre de chose qui me permettrait de survivre beaucoup plus facilement et surtout de causer beaucoup plus de dégât la ou j'allais et il était hors de question que je laisse passer ma chance.
Il me dit de ne pas m'inquiétait, ce genre de chose ne semblait pas l'intéressait soit disant qu'il considérer que ce genre de chose était réservé au faible, tentant bêtement de me justifier je le vît me sauter dessus m'envoyant un coup de pied au niveau de mon épaule droite, je ne pouvais pas l'esquivait mais curieusement il passa au dessus de moi et frappa un garde derrière moi que je n'avais pas vue. Celui-ci fût projeté sur une large fenêtre qui se brisa sous le choc, l'homme tomba mais heureusement pour lui ce n'était pas très haut.
Je n'avais plus aucune raison d'aider Shinji et je lui en fît la remarque, sa réponse me surprit, j'allais l'aider contre mon grès. Il détruisit, à ma grande surprise, un mur d'un seul coup de pied avant de s'échapper par la fenêtre et de grimper dans les étages, de ce troue qu'il venait faire on pouvait apercevoir un couloir, est, dans ce couloir un homme à l'apparence dangereuse, je sourit et rangeait le fruit dans une des large poche de mon manteau avant de refermer celle-ci et de saisir correctement mon katana légèrement émoussé du au choc sur le métal un peu plus tôt.
Grand, musclé portant un kimono noir, des cheveux coupé court et un visage militaire, heureusement pour moi il n'était pas armée, cela paraissait plutôt étrange, des bandage autours des mains, c'était sans doute un combattant un main nue. Je le laissait approcher sans dire un mots, il venait lentement regardant les dégâts puis le coffre ouvert pas loin, je reculais lentement vers la fenêtre, cela devenait problématique, tournait le dos a un adversaire ne me tentait pas, je détestait fuir. Je commençait à tourner, lentement, il s'arrêta et me laissa faire, lorsque je jugeait le moment opportun, après une bonne dizaine de secondes je lui sautait dessus, bien plus grand que moi il esquiva sans trop de difficulté, me saisit par le col et me souleva brusquement avant de me mettre un coup de poing dans le ventre me coupant le souffle.
Crachant du sang, sans pouvoir réagir je constatait que cette fois-ci ma petite taille n'était pas un avantage pour combattre, il me tenait, comme une poupée de chiffon, d'un geste brusque il me propulsa par la fenêtre en dehors de la pièce, je me cognait violemment contre le mur du jardin faisant un trou dans celui-ci et continuait mon chemin, jusqu'au mur suivant contre lequel je m'écrasait. Sonné, je m'écroulai sur le sol, j'avais mal partout, une douce douleurs qui me fît sourire, du sang coula à la commissure de mes lèvre et je sentit aussi du sang sur mon visage couler lentement jusque dans mon cou.
La blessure de mon bras se remettait à saigner de plus en plus fort, le bandage était entièrement rouge, je me relevais lentement et remarquer la présence de mon ancien compagnon qui m'avais attiré toute les emmerde possible. L'homme qui m'avait projeté comme si je n'étais rien dépassa le mur et se mît à parler.


-Je me présente les microbes, Senkozu Yonkay, chef de la garde Royale du Royaume de Goa. S'il y a une prison qui vous plait plus que les autres, formulez vos souhaits dès maintenant parce que vous ne pourrez bientôt plus parler.

Je ne comprit pas tout, ma tête résonné, mais, néanmoins les mots « prison » et « chef de la garde royal » me percutèrent, il était bien plus fort que les autres et je tournais la tête vers Shinji.

-J'espère que ta récupéré ce que tu voulais.

Puis, sans plus faire attention à lui, je rouvrit ma poche et saisit le fruit du démon avant de l'avaler, en entier, sans rien en laisser, il représentait surement ma dernière chance pour le moment et j'espérai que son pouvoir aller se révéler rapidement. Je tournais la tête vers mon adversaire, droitier, cela se voyait facilement à la façon dont il m'avait saisit, comme la plupart des hommes contrairement à moi qui était gaucher. Je souhaiter tellement que son bras droit fût casser, alors que je souhaiter cela, mon propre bras me fît mal, comme si il était casser, sans doute était-ce le cas après des chocs pareille. Laissant mon bras pendre lamentablement je regardais mon adversaire, il semblait souffrir de la même chose, à son regard avant de partir à l'attaque je dit a Shinji.

-Si tu veux fuir, je pense qu'il faudra d'abord le battre sinon il nous rattrapera.

Je crachait du sang sur le sol, je ne pouvais plus me servir de ma dague et mon bras me gêné beaucoup mais cela ne me préoccupait pas, la mort, la souffrance ne me faisait pas peur je répondit simplement au chef des gardes.

-Une prison, la vie est une prison sert a rien que tu m'enferme.

Et je lui fonçait dessus.
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Dim 16 Jan 2011 - 18:51

-J'espère que ta récupéré ce que tu voulais.
Shippu avait l'air sincère en prononçant ces mots. Shinji lui fit un bref signe affirmatif.
-Si tu veux fuir, je pense qu'il faudra d'abord le battre sinon il nous rattrapera Enchaine le sabreur. Kaetsuro était d'accord mais cela semblait plus facile à dire qu'à faire. De plus, le pirate qui venait de prononcer ces mots venait tout juste de mordre sévèrement la poussière et il fallait l'avouer, ce n'était pas un faible.

Le sabreur sortit le fruit volé un peu plus tôt de sa poche et en croqua un morceau. L'instant d'après, le garde semblait souffrir au bras droit. C'était si soudain et inattendu ...
-Une prison, la vie est une prison sert a rien que tu m'enferme. Finit il par dire, juste avant de se jeter son son ennemi. qui s'était ressaisit en position de combat.

Nigawarai prit le partie de regarder et de voir comment s'en sortirait son allié. Le colosse semblait réellement souffrir au bras droit quand le jeune homme bondit en avant pour le trancher mais le chef de la garde était un homme robuste et il saisit avec fermeté la lame avant qu'elle ne s'abattit. Sa main saignait mais il ne trembla pas un instant. Il frappa avec son pied de toutes ses forces dans le ventre du pirate mais le coups semblait avoir échoué. En effet, le garde se roulait par terre, sa jambe le lançait à tel point qu'il se mit à hurler. Shippu était au sol plus loin, il souriait avec un air flippant et se releva très lentement. Soudain il bondit à nouveau.

Les hurlements de son ennemi cessèrent et il tourna sur lui même juste à temps pour ne pas se faire empaler au sol par la lame du sanguinaire qui toutes fois en la retirant vivement, parvint à trancher le bras du capitaine. Ce dernier pour se relever faucha du pied les deux jambes de Shippu qui tomba avec violence sur le pavé avant de cracher une gorgée de sang qui échappa de sa bouche à cause de l'impact. L'imposant personnage sauta le genoux en avant mais il n'explosa que le pavé sous son coup car le pirate affecté mais habile, tourna sur lui même en imitant les mouvements de son ennemi. Malheureusement le Titan le saisit et l'empoigna contre le mur.

C'est à cet instant que Shinji décida d'intervenir. Il avait pendant la scène prit ses distance et il courait à présent, en direction des duellistes. Sa vitesse avait prit une telle ampleur qu'il quitta le sol et fonça tout droit comme une balle, la jambe droite tendue vers le puissant adversaire qu'il foudroya d'un coup exemplaire lors de son arrivée sur lui. Ce dernier fut touché au flanc et son corps se contorsionna doucement avant d'être propulsé à une distance appréciable tout en s'écrasant sur plusieurs mètres contre le sol esquinté après son passage. Le tas de muscle se relevait malgré tout, ce ne serait pas suffisant pour le battre. Kaetsuro et son complice décidèrent de mettre au point un travail d'équipe. Shinji frappa le sol du pied, soulevant ainsi de nombreuses particules brouillant la vue. pendant que Shippu se déplaçait furtivement. Nigawarai se fit remarquer volontairement attirant l'ennemi dans un piège puisque Shippu l'attendait dans la fumée. Il trancha le torse du garde qui ne vit rien venir au moment ou ce dernier passait devant lui sans le voir. Le colosse saisit par le col une nouvelle fois le sabreur mais avant qu'il ne lui lance son coup de poing, Kaetsuro était arrivé jute en dessous de lui. Il lui décocha un immense coup de pied sous le menton ce qui le fit décoller du sol. Shippu saisit sa chance pour bondir en l'air et trancher généreusement sa cible qui retomba au sol complètement inerte.

Le pirate sanguinaire voulait mutiler le corps de la victime, il s'approcha mais Shinji le saisit et le tira, de nombreux gardes approchaient et ils devaient prendre la fuite rapidement pour ne pas se retrouver piégés.
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Dim 16 Jan 2011 - 20:33

Je fonçais droit sur mon ennemis tout se brouilla, j'attaquai, j'avais mal puis la douleurs disparaissait avant de revenir un peux plus tard, je retombait au sol, je me prenais des coups, je saignai, la folie me prenait. Ce combat était étrange, j'avais l'impression que certain de mes membre se brisait puis lorsque cette impression disparaissait que certain tendons se déchiré puis alors que cette autres impressions disparaissait elle aussi que c'était au tours des organes de souffrir.
Je reprit réellement conscience de la réalité lorsqu'une main me saisit juste avant que je ne mutile le corps du chef de gardes vaincue, mon katana s'arrêta juste avant de transperçait la chair de mon compagnon, celui qui m'avait aider à vaincre mon adversaire. Je reprit le contrôle de moi même, des gardes arrivaient de toute part et y serait temps de s'enfuir, ma jambe me fît a nouveaux mal et je vis un garde s'écrouler dans le sol hurlant de douleurs, pour moi cette douleurs était largement supportable mais elle se rapprochait facilement d'une jambe cassé. La douleurs disparue d'un seul coup, cela devait sans doute être mon fruit du démon que j'avais mangé un peux plus tôt qui faisait cette effet la.
Je me mît à courir en direction des toits et grimpait rapidement sur l'un d'entre eux, mon compagnons était largement assez fort pour se débrouiller tout seul pour ce genre de chose, la douleurs revînt au niveaux de mon bras gauche et je rangeais lentement mon katana. Une balle me passa juste à coté de la tête et une autre me toucha le bras droit, encore ce bras qui n'arrêtait pas de recevoir des blessures. Je sourit et me mît à courir, si je ne partais pas j'étais mort et pour le moment ce n'était pas vraiment mon objectif. Shinji me dépassa, rapidement et je le suivit, péniblement surtout à cause des douleurs incessante que provoquer mon nouveau pouvoir, dan la rue, sur mon passage j'entendais des cries de douleurs. La douleurs provoquer par ce pouvoirs semblait être une simple illusion qui s'en prenait à l'utilisateur du pouvoirs et a une cible quelconque. C'était comment dire.... amusant mais pas vraiment pratique pour la fuite. Je m'écroulais d'un seul coup avec l'impression que mon tendons d'Achille se déchirer et je retombais dans la rue, heureusement pour moi à cette endroit il n'y avait aucun garde. La douleurs disparue et je me remît à courir remontant sur les toits. Nous approchions de la muraille près du troue que Shinji avait crée un peu plus tôt faisant une entré si fracassante dans cette partie de la ville, sautant dans la rue nous courûmes jusqu'au troue avant de l'emprunter sortant de cette endroit devenue inintéressant pour moi.
Courant dans les rue, hors de portée de la garde royal j'entendis l'alerte être sonné, il nous fallait maintenant partir de la ville, mon visage avait sans doute était remarqué et j'espérais pouvoir rester discret dans les prochain jours, il faudrait que je quitte la ville rapidement et sans me faire remarquer. Me stoppant je me tournais vers Shinji et dit.


-Bon on se sépare, on n'a plus rien à faire ensemble peut-être à une prochaine.

Oui une prochaine fois, sans doute ce moment serait fatal pour l'un de nous deux, je n'avais pas d'ami ce n'était pas pour rien, tous mort, un par un, c'était ce qu'ils avaient obtenue en voulant devenir mes amis. Sans attendre de réponse je repartie dans les ruelle me déplaçant furtivement pour ne pas me faire remarquer, les douleurs c'était calmé et je put me déplacer comme si de rien était, mon sang continuait à couler légèrement mais je soignerai ma blessure plus tard, cela n'avais pas d'importance.



[HRP: rp finie pour moi ;)]
Kaetsuro D. Shinji
Kaetsuro D. Shinji

♦ Localisation : Alabasta
♦ Équipage : Vous le saurez ...

Feuille de personnage
Dorikis: 5637
Popularité: +545
Intégrité: -349

Dim 16 Jan 2011 - 21:28

Durant leurs fuites, Shinji avait relevé la douleur qui lançait de manière anarchique son compagnon de route. Il lui semblait si fragile tout à coup, était-ce les effets secondaires à l'ingurgitation d'un de ces fruits de malheur ? Le blond n'en avait aucunes idées. Il restait prêt de Shippu pour éviter de le laisser seul derrière lui mais malgré sa protection, deux balles le touchèrent lors d'une rafale tirée par de nombreux soldats en même temps. Kaetsuro comprit qu'il devrait passer devant pour donner un rythme plus rapide à leur extirpation de ce pétrin. Soudain il entendit Shippu chuter. Nigawarai n'hésita pas à sauter dans la rue voisine pour fracasser les cranes de 4 soldats armés jusqu'aux dents et potentiellement dangereux pour la sécurité du nouvel utilisateur du fruit. Le pirate fut rapidement embourbé dans un tourbillon de soldats qui affluaient de toutes parts. il se débattit autant qu'il le put. Une chance que ce trou qu'il avait indélicatement percé dans le mur en début d'après midi n'était plus très loin. Il réussit à le passer en sautant au moment de l'arrivée sur lui d'une rafale de balles. Les deux compères s'en sortirent car aucun garde de la citadelle ne peut quitter les lieux sans autorisation officielle. Le sort des deux malfrats était entre les mains de la police courante de Goa désormais.

Encore tremblant de douleur, Shippu se retourna après avoir courut dans plusieurs rues.

-Bon on se sépare, on n'a plus rien à faire ensemble peut-être à une prochaine.

Shinji acquiesça sans regrets, ils étaient trop différents pour faire route ensemble et il ressentait cette chose étrange qui vous vient, quand vous êtes persuadés de revoir quelqu'un qui vous dit adieu. Les deux anciens collègues se séparèrent sans un mot de plus. Kaetsuro ne voulait pas quitter la ville si simplement. Il sortit de sa poche une laisse d'argent assez fournie. Il compta ce qu'il avait subtilisé dans le coffre en douce avant de partir par la fenêtre. Il y avait assez pour qu'il s'achète de nouvelles chaussures. Il dut se fondre dans la pénombre car un groupe de policiers passa devant lui. Shinji sortit de la ruelle non pas sans quelques précautions. Il avait vue un vendeur de chaussures en arrivant, il ne devait ... Il était là. Le pirate courut discrètement. Il arriva et afficha un air empressé.

-Bonjour, je viens acheter des chaussures ...
-Vous avez toqué à la bonne porte mon amie ! Que voulez vous exactement ?
-Je les esquintent très rapidement, j'ai donc mis de l'argent de côté pour acheter une paire très très résistante. Je l'utiliserais pour ... Enfin, beaucoup.
-Je vois. Essayez celles ci regardez, classes, sobres, noirs, mais pesez un peu ... Et oui, elles sont lourdes grâce au revêtement interne en acier dans la semelle ! Elles sont plus dure que les décisions du gouvernement du mois dernier hahaha !
-Ceci me parait pas mal ... Shinji les avaient enfilées rapidement, il sautilla, fit un Moon Walk, elles lui allaient à merveilles bien qu'un peu lourdes et ça, il n'en avait pas l'habitude.
-Je les prends.

Kaetsuro dut donner au commerçant la quasi totalité de son argent pour acquérir la fameuse paire. Il sortit pendant que le vendeur faisait des pirouettes à n'en plus finir, lui présentant ses amitiés, lui proposant de repasser quand il voulait avec un interminable sourire. A peine le pirate avait il quitté les lieux que le petit bonhomme décrocha son téléphone pour avertir la police. Plus loin, Shinji prit le risque de s'arrêter dans un bar pour manger un bout avec l'argent qui lui restait. Il commanda et alors qu'il commençait son repas, il vit la police entrer. 2 policiers, ma fois, ce n'était pas grand choses ;.. A non 4, enfin, il n'allait pas partir pour ... 6 policiers, quand même, Ok 12, on met les voiles. Le pirate mit toute la nourriture dans sa bouche avant de sauter en avant, et de frapper le dernier policier qui allait entrer.

Il détalla à toutes jambes en direction du port qui était lui aussi bloqué par les autorités du Royaume. Le rescapé tourna à droite vers la sortie de la ville. il fonça dans le mur pour faire un trou mais tout ce qu'il réussit à faire, c'est de s'écraser contre la muraille épaisse. Il décida d'escalader au moment où ses poursuivants l'eurent retrouvés. Il sauta dans le Grey Terminal et s'engouffra parmi les débris. Ainsi Shinji disparut. il s'arrangea avec un bandit des montagnes pour emprunter une barque. Il partit avec en promettant de revenir mais au premier bateau qu'il croisa, il s'y infiltra en douce, laissant sa barque à la dérive. C'est ainsi qu'il put mettre les voiles vers ses prochaines aventures.

[HRP : Rp finit pour moi aussi ;) ]
http://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinjihttp://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1