AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


One Hospice- Entre deux

avatar
Pr Donor Jinx

♦ Équipage : compagnie des chats noirs

Feuille de personnage
Dorikis: 3800
Popularité: 332
Intégrité: 218

Lun 19 Nov 2012 - 23:54

La voile se bordait avec rage, les vagues venaient perforer la coque du navire de leur écume pourfendeur et la pluie battait les latte du bateau comme un prêtre frappait ses enfants de cœur. Les conditions pour naviguer sur Grand Line ne pouvaient pas être plus chaotiques, surtout quant on pense qu’à dix minute près, le narrateur aurait commencé cette histoire par un grand ciel bleu. La route de tous les périls était ainsi faite, elle passait du paradis à l’enfer en moins de temps qu'il fallait à un curé pour dire hymen.

Assis en tailleur comme six vieux sacs, la compagnie sirotait un bol de chicoré et des tartines de pains dur. La pluie battante n’entachait en rien leur goûter de seize heures et c’était à peine si l’on voyait leur regard derrière les énormes capuches qui tombaient jusque dans leur bol. Seul Peuleu Peuleu, gastéropode de nature, semblait prendre plaisir à recevoir la pluie sur ses rosâtres flancs.

« Tu devrais mettre un imper Peuleu, tu vas attraper la crève »

« Laisse donc c’te p ‘tit jeune tranquille papy gâteau ! »

Jinx lança un regard à Félixia qui était ronde comme un boulet de canon, Lisa l’avait couverte de trois couches de fringues et emballée dans un imper pour pas qu’elle se fasse trempé. Esquissant un rapide sourire, Jinx ne releva pas le pic de sa camarade. Soudain, une vague vint frapper la balustrade et remplir le bol des retraités d’eau salée. D’un geste devenu automatique, ils vidèrent le liquide au sol et Scoumoune retira le couvercle de sa grosse marmite pour resservir une louche à chacun. A peine rassise, une nouvelle vague vint recouvrir les retraités et leur goûter. Seul Lucky semblait ne pas avoir à changer sa ration, encore fumante et odorante.

« Pourquoi ta chance de cocu nous sourit-elle moins que sa poisse insolente mon bon Garou ? Héhéhé »

« Z’est parz’que Liz’a est plus jeune ! Zahaha ! »

« Mais vous n’êtes qu’des chochottes ! J’le bois moi s’te potage d’mer à la chicorée ! »

Sur ceux Lisa s’envoya son bol derrière la cravate en une gorgée, sous le petit rire zozotant du centenaire. La tronche grimaçante de Scoumoune passa du grisâtre au verdâtre et en moins de temps qu’elle se l’était enfilée, elle régurgita tout son bol.

« Trop d’sel… Bwééé… »

Une nouvelle vague vint frapper l’imper bleuté de Jinx, il se redressa en se tenant aux cordages et lança un regard vers le pont supérieur d’où un jeune gamin s’activait avec difficultés. Le petit jeune avait été payé par le royaume de l’Absurde pour véhiculer l’ensemble de la compagnie des chats noirs où bon leur semblait.

« Hey gamin ! Tu ne pourrais pas naviguer droit ? »

« Hmpf… Je … Fais de mon mieux monsieur… Mais… Umpf… Ce serait plus simple si vous m’aidiez… Humpf… »

« C’pas toi qui t’vantais d’avoir navigué d’puis l’âge d’deux ans ? Alors t’assumes gamin ! Peuh ! »

A peine la compagnie avait-elle demandé le parcours du gosse qu’il s’était vanté d’être le navigateur le plus doué de sa génération, maintenant il n’avait plus qu’à faire ses preuves.

« Humpf… Mais par contre… Cela fait maintenant presque 24 heures que l’on navigue… Humpfff… Je ne sais toujours pas où l’on va … ? C’est que je ne sais même plus où… Est mon royaume… Humpf »

« QUOI ?! »

« Il s’fout d’notre gueule l’asticot ?! Par mes guenilles ! Peuh ! »

« Hein ? Je n’ai pas écouté ? Qu’est-z’e qu’il a dit le gozz’e ? »

« Eh bien…Vous m’avez pas dit où l’on devait aller… Humpf… Alors moi je me suis contenté d’avancer… C’est qu’au départ on ma juste dit de vous conduire où vous vouliez, alors…»

« Mais me dit pas que tu n’as pas de Log pose ou un de ces autres bêtises de jeunes ? »

S’arrêtant de courir partout, le gamin prit un peu plus d’assurance et s’accouda à la barre.

« Quedal je vous dis… Moi on m’a dit de vous conduire où vous voulez alors si vous dîtes rien… »

« Pfff… Voyez-vous mes amis, c’est ce genre de jeunes à qui j’ai enseigné durant quarante années de ma vie… Imaginez la patience qu’il faut… »

« J’men vais t’l’envoyer à la baille l’gosse qu’…. »

Jinx arrêta sa partenaire d’une main sur l’épaule et remit sa capuche en place avant de renchainer.

« Mais, gageons que je vous dise une destination, comment feriez-vous pour y parvenir sans aucun matériel ? »

« Ah mais moi pour les détails je sais pas ! Vous savez on m’a juste dit … »

« Oui oui, de nous emmenez où bon nous semble, on sait. Mais comment ? »

« … Ah bah ça, maintenant que vous le dîtes… On ne m’a pas dit… »


Silence.


« J’le balance ? »

« Fais-toi plaisir mon amie »


Jinx se retourna en plissant les yeux pour tenter de distinguer l'horizon, les trombes de flottes s’abattaient de toutes parts.

GIAAAAAAA

« Et maintenant ? On rame ? Zahaha »

« Mais non… Le gamin va bien nous trouver une île où débarquer… N’est-ce pas jeu… Où il est ? »

« Bah j’lai balancé »

« QUOI ?! »

« Ecoute vieil branche, tu m’dis d’le balancer, j’le balance ! »

« JE CROYAIS QUE C’ETAIT UNE EXPRESSION VIEILLE SORCIERE ! »

« ZAHAHAHA ! »

S’accrochant aux cordages de toutes leurs pattes, les trois compagnons animaliers contemplaient la scène avec lascivité, comme si ce genre de quiproquos rythmait le quotidien de la compagnie.

« Comment qu’t’on fait maint’nant ? Vieux Gripsou ! »







A des centaines de centaines de milles nautiques de là, Royaume de la Veine de South Blue. Boutique de la Legs of Rabbits.

Violet venait de servir l’un des habitués de la boutique, l’un de ses anciens habitants de la route de tous les périls qui vivaient maintenant ici. Gräss quant à lui finissait de lustrer une bombonne géante de poisse qui s’apprêtait à partir par voie postale. Soudain, l’escargophone vibra et c’est Violet qui répondit.

« Legs of Rabbits, j’écoute ? »

« PLUS HAUT ! JE NE CAPTE RIEN ! RABB TIENS CETTE FOUTUE CORDE PAR MES TRÈFLES ! »

« Ne lâche pas l’Peuleu vieux sénile ! »

« Monsieur Donor ? »

« PLUS A DROITE RABB ! GAFFE AUX VAGUES ! ELLES AR… GLOUPS … MAIS TIENS MOI CETTE CORDE ! »

« Zahahaha »

« Capitaine, je crois que c’est le roi… »

« Monsieur ? Pourquoi qu’ça fait d’la friture ? »

« Gräss ?? C’est vous ? Héhéhé ! Comment vont les affaires ? »

« T’crois vraiment qu’c’est important ? Bordel d’queue !

« Bah depuis qu’il y a tout ce beau monde, ils payent cash et en or, C’est qu’on a bientôt plus d’stock ! »

« Fort bien ! Et mon peuple va-t-il bien ? »

« Z’est pas le moment mon bon Jinx ! Vraiment ! Surtout que je ne z’ais pas à quoi sert la grande roue au centre, mais elle vient de cazz’er… »

« Bah oué, même qu’on a eu la première naissance du royaume hier, une bien belle gueuse que la mère d’ce gosse d'ailleurs … Haha… »

« Fort bien, et comment se… »

« C’EST PAS LE MOMENT ! »

« … Ah oui, je m’égare… Dites moi, vous étiez pirate avant tous les deux, vous savez donc faire marcher un bateau, je me trompe ?... »

« Pas qu’un peu ! C’quoi l’blême ? »

« Tribord, c’est quelle corde ? »


Dernière édition par Pr Donor Jinx le Mar 20 Nov 2012 - 1:46, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6781-scab-tournebroche-a-l-anciennehttp://www.onepiece-requiem.net/t1772-fiche-de-dettes
avatar
Pr Donor Jinx

♦ Équipage : compagnie des chats noirs

Feuille de personnage
Dorikis: 3800
Popularité: 332
Intégrité: 218

Mar 20 Nov 2012 - 1:01

« V’nez j’ai pas peur d’vous ! Gloups ! Salopes d’vagues…Gloups ! YAAAAAh ! Gloups »

Lisa frappait les vagues qui avalaient le ponton de la petite embarcation sur laquelle la compagnie naviguait, la pointe de son ombrelle fendait les gerbes d’eaux sans créer le moindre changement. Félixia roulait de tribord à bâbord au rythme de la houle comme une boule sur un flipper. Perché derrière la grande roue en miette qui servait de gouvernail, Jinx tentait de rapiécer les morceaux tant bien que mal avec Peuleu.


« Gräss m’a dit que ca servait à diriger le navire ! Tu parles ! »

L’embarcation voguait chaotiquement sur les flots tumultueux de Grand Line, Garou et Rabb avait pour poste les cordages et les voiles. Le lapin géant tirait sur tout ce qui dépassait et Garou tapotait du plat de la main sur le tissu du Foc pour lui donner un aspect bombé.


« Il a dit qu’il fallait que les voiles z’oit comment déjà ? »

« Il faut que le vent rentre dedans qu’il a dit ! »

« YAAAAH ! C’con l’vent ! Il n’comprend pas où q’c’est qu’il doit aller ! Purée d’poix cassés ! »


Soudain un vague dantesque arracha le Foc et emmena un bras de cordages.

« Z’a marche quand z’est l’eau qui rentre dedans ? »

« Ma foi, il ne m’a rien dis à ce sujet ! Quelle poisse ! »


Une rafale de vent vint gonfler la grande voile et l’embarcation fit un bond dans les airs avant de se fracasser contre une nouvelle lame d’eau, la compagnie était le cul par terre, accroché aux bastingages. Donor se hissa sur ce qui restait de la barre et la tourna d’un tour complet, le navire empanna avec violence, la bôme heurta le crâne de Lisa qui lâcha le juron de l’année.

« Bordel de dieu ! Garou dit à Rabb de pas bouffer les cordages ! »

« Grouimpf ? »

« Vieux tromblon ! Balance donc une onde d’chances ! »




Une onde verte virevolta au-dessus du navire avant de le traverser de part en part. Le bateau grinça mollement et une vague vint pousser le tout dans le bon axe, les poulies sifflotèrent avant de bloquer les voiles dans la route du vent. Jinx remit en place son imper et son capuchon, mains sur la doublure.

« Bon… Et bien voilà… Ce n’était pas si compliqué… »

« Trente z’econdes, z’est z’a ? »

« Oui, pourquoi ? »

« 28…29…30… WAAAAA ! »


Une déferlante monumentale de soupes d’algues recouvrit le pont principal et envoya la compagnie au plancher. Lisa plaquait Félixia entre ses cuisses tandis qu’elle se maintenait au mât grâce à la pointe de son arme, Garou chevauchait Rabb et Jinx s’agrippait à Peuleu qui venait de prendre la forme d’un filet. Crachant un mollard iodé, Donor contemplait la mer.

« A chaque fois que l'on fera ça, la réponse des eaux de Grand Line sera pire mes amis… C’est la guigne ! »

« On va pas z’e laizz’er abattre ! Zahaha ! »

« Une tisane ? »

« Ouep ! Gihihi ! »




Autour de six tasses fumantes, la compagnie était songeuse.

« On a une idée d’où z’e trouve les prochains primés ? »

« Aucune »

« Nous v’là bien… »

« Vous savez ce qu’il nous faudrait ? Un navigateur… »

« Zahaha ! Z’a tombe bien, le dernier Liz ‘a l’a foutue par-dezz’us bord ! »

« Héhéhé »

« Giihiii ! Et où c’est qu’tu comptes trouva ça ? »

« Nous verrons bien ce que nous réserve la chance mes amis… »


Alors que Jinx finissait sa phrase, une voile noir tomba sur l’embarcation, les six membres lancèrent un regard vers la proue et aperçurent un mur d’eau d’une soixantaine de mètres qui roulait vers eux. Dans un sourire commun, les six chats noirs soufflèrent sur leur boisson fumante et les paumes de Jinx échappèrent trois trèfles qui vinrent pénétrer le navire…

Alea jacta Est. Comme qui dirait.
http://www.onepiece-requiem.net/t6781-scab-tournebroche-a-l-anciennehttp://www.onepiece-requiem.net/t1772-fiche-de-dettes
Page 1 sur 1